Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2016-2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Commentaire


    • Le but du Bayern : https://twitter.com/karlyboy71/statu...95468178472961

      Commentaire


      • Ligue des Champions (Quart) - Le FC BARCELONE remporte la première manche en Suède

        Un seul but inscrit dans le temps additionnel de la première période a permis aux Espagnoles de faire la différence et d'envisager une possible qualification en demi-finale.




        La tactique mise en place par l'entraîneur espagnol avec un pressing constant sur les joueuses de Rosengard a porté ses fruits. Les occasions ont été rares et le FC Barcelone a dominé la première période et a été récompensé par un but de Ouahabi dans les arrêts de jeu. Buteuse décisive avec l'Espagne lors de la finale de l'Algarve Cup il y a deux semaines, elle a fait basculer une rencontre. Profitant d'une mauvaise relance de la défense, elle a hérité du ballon dans la surface et a conclu d'une frappe du gauche sans se poser de question pour battre Musovic (0-1, 45+2').
        Coup dur pour Rosengård qui perdait aussi sur blessure Schelin, avant le repos. Les Suédoises poussèrent à la reprise mais la défense barcelonaise brilla avec sa gardienne, impeccable jusqu'au bout. Le Barça perdait à son tour, Andressa Alves, sur blessure mais résistait jusqu'au bout pour garder ce but d'avance avant le match retoir au Mini Estadi la semaine prochaine.


        Ligue des Champions - Quart de finale aller
        Mercredi 22 mars 2017
        - 19h00
        FC ROSENGARD (Suède) - FC BARCELONE (Espagne) : 0-1 (0-1)
        Malmö (Malmö Idrottsplats)
        Spectateurs : 5 037
        Arbitres : Stéphanie Frappart (France) assistée de Manuela Nicolosi (France) et Angela Kyriakou (Chypre). 4e arbitre : Florence Guillemin (France)
        But : Leila OUAHABI 45+2'
        Avertissement : Losada 77' pour Barcelone

        Rosengård : 1-Zecira Musovic ; 16-Lina Nilsson, 3-Amanda Ilested, 4-Emma Berglund (cap.), 5-Ali Riley ; 10-Marta Vieira Da Silva, 27-Sofie Pedersen (6-Anita Asante 66'), 24-Ebba Wieder (19-Iva Landeka 83'), 21-Lieke Martens ; 30-Ella Masar, 18-Lotta Schelin (51-Sanne Troelsgaard 45+2'). Entr.: Jack Majgaard
        Barcelone : 13-Sandra Paños ; 18-Marta Torrejón, 3-Ruth Garcia, 6-Line Røddik Hansen, 15-Leila Ouahabi ; 8-Miria Diéguez ; 22-Andressa Alves (19-Bárbara Latorre 67'), 4-Marta Unzué (cap.) (12-Patri Guijarro 80'), 16-Vicky Losada (7-Gemma Gili 86'), 11-Alexia Putellas ; 10-Jennifer Hermoso. Entr.: Xavi Llorens



        http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...de_a13470.html
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Ligue des Champions (Quart) - Le PSG ne vient pas pour subir

          Cinq jours après son revers face à l'OM en championnat, le PSG se retrouve dans un tout autre contexte à Munich pour disputer un quart de finale aller de Ligue des Champions face au Bayern (19h00, beINSPORTS 2).




          Arrivées ce mercredi en Allemagne, les Parisiennes ont effectué le traditionnel entraînement de veille de match sur la pelouse du Grünwalder Stadion où évolue l'équipe féminine du Bayern. Un stade d'une capacité de plus de 21 000 place située au sud de la cité bavaroise.

          L'occasion de prendre ses repères avant de rencontrer l'actuel troisième du championnat allemand battu dimanche 2-0 lors du choc face à Wolfsbourg, qui faisait suite au revers face à ce même adverse en Coupe d'Allemagne, quatre jours plus tôt (0-2). Patrice Lair est venu observer son adversaire lors du match de Coupe dont il retient : "C'est une équipe qui va attaquer rapidement, qui a de l'expérience également. C'est un ensemble qui tient la route".

          "Ce n'est que du bonheur de jouer un match comme ça"

          Une confrontation agréable à venir comme l'entraîneur parisien aime les jouer : "Ce n'est que du bonheur de jouer un match comme ça mais si c'est pour venir à Munich pour prendre des buts, cela ne sert à rien. On arrive toujours à trouver les bons leviers pour avoir une équipe compétitive. Je suis toujours très optimiste. Si on subit c'est qu'elles seront très au dessus" précisait Patrice Lair, laissant le statut de favori au champion d'Allemagne sortant. "Nous sommes outsiders face aux championnes d'Allemagne. Mais nous sommes capables de les renverser."

          Evoluant en "surrégime", le PSG a craqué à deux reprises en championnat depuis le début de l'année 2017. La défaite à Marseille, samedi dernier (0-2) a tout de même eu du mal à passer dans la tête de Patrice Lair : "Avec l'accumulation des matches, on a du mal à poursuivre sur ce rythme. J'ai du mal à digérer cette défaite à Marseille. Je suis revenu très énervé". L'équipe a peaufiné sa récupération pour être prête au défit physique et athlétique qui l'attend.

          "On est capables de faire des exploits"

          Ce n'est pas nécessairement une réaction qui est attendue ce jeudi mais de voir son équipe conquérante et capable de réussir des coups comme elle l'a fait cette saison face à Lyon (1-0) ou en remontant deux buts à Lilleström. "On est capables de faire des exploits. J'attends beaucoup de mes joueuses et j'ai une très grande confiance en mon groupe. On va faire ce qu'il faut pour être costaud" ajoute l'entraîneur parisien qui veut aussi préserver ses chances avant le match retour pour avoir "un match palpitant la semaine prochaine au Parc des princes et aller en demi-finale".


          Le PSG face aux clubs allemands : 2 victoires, 3 défaites


          Le groupe parisien



          http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ir_a13471.html
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Ligue des Champions (Quart) - WOLFSBOURG - LYON : Entre retrouvailles et ambitions

            Wolfsbourg reçoit Lyon ce jeudi soir (20h15, Eurosport 2) avec la suprématie européenne en jeu. Finalistes l'an dernier, les deux équipes ont gardé les mêmes ambitions.




            Actuellement 2e de son championnat, Wolfsbourg est un club toujours ambitieux. Titré deux fois sur le plan national, il a aussi glané deux Ligues des Champions (2013, 2014) avant de devoir se contenter ces deux dernières saisons de la Coupe d'Allemagne (2015, 2016). La faute notamment à Lyon qui au soir de la finale 2016 à Reggio Emilia en Ligue des Champions avait décroché le titre européen sur un tir au but décisif de Kumagai. Cette défaite, les joueuses de Wolfsbourg ne l'ont pas oublié et un esprit de revanche se sentira sur la pelouse de l'AOK Stadion, enceinte de quelques 5 000 places et qui devrait avoisiner les 4 000 spectateurs ce jeudi soir.

            Cette rencontre sera l'occasion d'un choc franco-allemand mais aussi de retrouvailles avec la Française Bussaglia, la Suissesse Dickenmann dans les rangs allemands, Marozsan retrouvera une partie de ses partenaires de la sélection où elle est la capitaine. Une équipe allemande qui sera par contre privée de sa buteuse hongroise Jakabfi et de sa milieu de terrain Goessling. Pour Gérard Prêcheur, l'effectif au complet et étoffé depuis les huitièmes de finale avec les arrivées de Morgan, Buchanan et Henning. Wolfsbourg s'est attaché les services de la capitaine et attaquante danoise Harder. "Ils ont recruté de très bonnes joueuses. C’est la même chose pour nous" mais la philosophie reste la même pour Gérard Prêcheur avec des internationales en présence tellement nombreuses que les énumérer en devient long avec des allemandes, françaises, suédoises, belge, islandaise, suisse, danoises, canadienne, japonaise, norvégiennes, américaine et même australienne qui pourraient donc fouler la pelouse de ce choc.

            "Un très beau duel offensif"

            Avec deux habiles techniciens sur le banc, il faudra peut-être s'attendre à des surprises au coup d'envoi comme le relevait Gérard Prêcheur qui n'a pas manqué de disséquer le jeu de son adversaire notamment lors des succès face au Bayern. Cela s'annonce en tout cas comme une rencontre offensive : "Les deux équipes aiment attaquer, ça va être un très beau duel offensif (...) Les entraîneurs des deux équipes sont encore là, avec la même philosophie de jeu, les mêmes orientations, les mêmes principes".

            Un duel indécis et équilibré pour la capitaine lyonnaise Wendie Renard : "Si on regarde tous nos affrontements avec les clubs allemands, c’est du 50-50. On a perdu certaines fois et gagner d’autres. On reste sur un succès en finale face à Wolfsbourg. On connaît la mentalité des Allemandes, c’est toujours difficile de jouer contre elles. Maintenant, on en a aussi chez nous, elles nous donnent des conseils avant ce match. On devra être fortes collectivement pour faire un gros match là-bas". Gérard Prêcheur mise aussi sur la gestion de son effectif pour ces deux rencontres : "L’aspect physique aura son importance. On a eu la possibilité de gérer notre effectif avec nos nombreuses internationales".


            Les confrontations face aux clubs allemands : 4 victoires, 4 nuls, 3 défaites


            Le groupe lyonnais



            http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ns_a13472.html
            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Ligue des Champions (Quart) - BAYERN - PSG : 1-0, le PSG a manqué une belle opportunité mais garde espoir

              Une défaite 1-0 face à un adversaire munichois que le PSG a dominé, Aucun but inscrit à l'extérieur, les Parisiennes ont manqué une belle occasion de ramener un résultat d'Allemagne. Il faudra s'imposer au Parc des Princes


              Miedema, n°10, a inscrit le but de la victoire (photo FCB)


              En optant pour une défense à trois, Patrice Lair avait décidé d'effectuer un pressing haut sur son adversaire. Un choix qui aurait pu s'avérer payant avec plus d'efficacité. Le PSG bousculait en effet assez nettement son hôte durant le premier acte avec une première occasion signée de l'ancienne Munichoise Boquete. Servie sur un centre depuis le côté droit de Cruz qui échappait à la défense, elle se retrouvait esseulée plein axe, avait le temps de contrôler et croisait une frappe du gauche sortie du bout du pied gauche par Korpela (5e).

              La gardienne du Bayern était rapidement en difficulté sur une frappe de 25 m de Cruz qu'elle relâchait déviant le ballon sur sa barre, Delie arrivait à toute allure mais sa reprise s'envolait (8e). Les Munichoises se montraient brouillonnes et imprécises à l'image de l'incursion de Rolser dans le camp lyonnais (12e). Sur une remise de Miedema, peu à son avantage en dehors de son but, elle parvenait à remettre pour Rolser aux 6 m. Il fallait tout le talent de Paredes pour dégager le ballon in extremis (18e).

              Un manque d'efficacité


              Baunach et Paredes, dans un match engagé (photo FCB)


              Alors que les Allemandes n'y étaient pas, l'énervement de ces dernières se ressentait, coûtant un carton à Behringer mais aussi à Cruz pour sa réaction. Le PSG gardait tout de même la maîtrise jusqu'à la pause grâce au travail intense au milieu de terrain. A l'image de Boquete qui se montrait intenable à la récupération, servant Delie, cette dernière plaçait une frappe que Korpela sortait en corner (20e). Juste avant le repos, c'est encore l'Espagnole sur un nouveau ballon récupéré qui tentait sa chance du droit mais sans accrocher le cadre (45+1e).

              La seconde période commençait de la même manière avec Geyoro qui prenait sa chance concluant une action parisienne que la défense munichoise n'avait pas pu annihiler (52e). Deux minutes après, Cristiane effectuait une belle ouverture pour Cruz qui perdait à son tour son duel avec Korpela à l'entrée de la surface en ouvrant son pied gauche (54e). Lorsque Lawrence effectuait un gros travail avec une percée à droite pour Delie mais trouver Delie, les Allemandes arrivaient encore à s'en sortir (66e). Delie arrivait ensuite à cadrer une reprise de la tête sur une remise de Georges (70e) mais le ballon manquait de puissance.

              Le réalisme de Miedema


              Cristiane n'a pas été en réussite


              Le manque d'efficacité, les Bavaroises n'allaient pas en manquer. Le premier tir cadré de la rencontre était le bon. Une récupération du ballon à 30 mètres côté gauche, Däbritz s'avançait aux abords de la surface et décalait sur Miedema à droite dans la surface qui profitait du marquage un peu large de Paredes pour placer une frappe du gauche au ras du montant gauche (1-0, 72'). La Néerlandaise avait réussi le coup parfait alors qu'elle avait été discrète tout au long de la rencontre.

              Jusqu'au coup de sifflet final, les joueuses de Patrice Lair allaient ensuite échouer dans leur quête de marquer. Une reprise de volée de Cristiane terminait juste à côté (73e) puis sur un bon centre de Périsset, la Brésilienne voyait sa reprise de la tête mourir juste à côté du montant gauche de Korpela (80e). Frustrant jusque dans les derniers instants avec un corner de Périsset, et une reprise de la tête au second poteau de Cristiane, intenable mais pas en réussite face à Korpela, impériale en allant chercher le ballon à la pause de son poteau gauche pour concéder le corner (90e).

              Le Bayern Munich s'en sort bien et a pu compter le soutien d'un public nombreux (un record pour un match des féminines) mais aussi du Président Uli Hoeness et de Carlo Ancelotti, l'entraîneur de l'équipe masculine.

              >> LES RÉACTIONS


              UEFA Women's Champions League - Quart de finale aller
              Jeudi 23 mars 2017
              - 19h00
              FC BAYERN MÜNCHEN (Allemagne) - PARIS SAINT-GERMAIN : 1-0 (0-0)
              Munich (Stadion an der Grünwalderstrasse)
              Temps couvert - Terrain en bon état
              Spectateurs : 7 380
              Arbitres : Pernilla Larsson (Suède) assistée de Julia Magnusson (Suède) et Annica Johansson (Suède). 4e arbitre : Lina Lehtovaara (Finlande)
              But : Vivianne MIEDEMA 72'
              Avertissements : Behringer 32', Baunach 73', Lotzen 90+3' pour le Bayern ; Geyoro 25', Cruz Traña 32', Paredes 82' pour le PSG

              Bayern : 32-Tinja-Riikka Korpela ; 5-Caroline Abbé, 19-Carina Wenninger, 2-Gina Lewandowski ; 20-Leonie Maier, 6-Katharina Baunach (11-Lena Lotzen 90'), 7-Melanie Behringer (cap.), 22-Verena Faisst (18-Lisa Evans 67') ; 33-Sara Däbritz ; 29-Nicole Rolser (9-Vanessa Bürki 87'), 10-Vivianne Miedema. Entr.: Thomas Wörle
              Non utilisées : 31-Manuela Zinsberger, 14-Sarah Romert, 25-Viktoria Schnaderbeck, 44-Ivana Slipčević
              PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 5-Sabrina Delannoy, 4-Laura Georges, 14-Irene Paredes Hernandez ; 12-Ashley Lawrence, 26-Onema Grace Geyoro, 17-Eve Périsset ; 21-Verónica Boquete Giadans (7-Aminata Diallo 60'), 28-Shirley Cruz Traña (cap.), 10-Cristiane Rozeira de Souza Silva ; 18-Marie-Laure Delie. Entr.: Patrice Lair
              Non utilisées : 16-Loes Geurts, 9-Sarah Palacin, 11-Anissa Lahmari, 20-Perle Morroni, 23-Hawa Cissoko, 24-Formiga Miraildes Maciel Mota

              Vendredi 24 Mars 2017
              Sebastien Duret

              http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ir_a13474.html
              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • Paris, une défaite évitable en Bavière
                Publié le 23 mars 2017 | Actus
                Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                Lors du match aller de sa double opposition face au Bayern Munich, le PSG s'est incliné en Bavière malgré de nombreuses opportunités, sur un but de Vivianne Miedema. Si rien n'est perdu, cette défaite peut laisser des regrets car le PSG avait largement la place de gagner.


                Cinq jours après sa défaite à Marseille lors d'un match dominé de bout en bout, le PSG a récidivé ce jeudi et devra renverser la situation à domicile dans une semaine. C'est Vivianne Miedema qui a offert la victoire au Bayern Munich, pas franchement convaincant dans le jeu.

                Une belle première période parisienne

                Le Paris Saint-Germain entamait tambour battant la rencontre et se procurait deux belles occasions dans les dix premières minutes de jeu. Une première fois dès la cinquième minute de jeu, par l'intermédiaire de Vero Boquete dont le tir était stoppé par le pied de Tinja Korpela. Trois minutes plus tard, la gardienne finlandaise manquait d'ouvrir le score contre son camp sur une frappe de Shirley Cruz qu'elle captait mal et envoyait sur sa barre, et Delie, la première sur le ballon, ne cadrait pas dans un angle fermé.
                Le Bayern répliquait lors des dix minutes suivantes, par l'intermédiaire de Vivianne Miedema tout d'abord, contrée par Laura Georges (12'), puis sur un coup franc dévié qui voyait Irene Paredes dégager le ballon de justesse devant Nicole Rolser (18'). Le PSG, dominateur et auteur d'une belle première période, ne parvenait pas à trouver l'ouverture et récoltait deux cartons, pour Grace Geyoro et Shirley Cruz. Séduisante dans le jeu, il ne manquait que les buts à l'équipe parisienne à la pause, sifflée sur un score nul et vierge.

                Miedema opportuniste

                La seconde période démarrait sur les mêmes bases que la première, avec un PSG dominateur, jouant haut pour empêcher au Bayern Munich de développer son jeu. Shirley Cruz, bien lancée par Cristiane dans la profondeur, voyait Korpela s'imposer de nouveau pour éviter aux Parisiennes de marquer (55'). C'était ensuite au tour d'Ashley Lawrence de mettre le feu dans la défense bavaroise, elle faisait parler sa vitesse pour pénétrer dans la surface mais son centre était intercepté par Abbé qui protégeait bien le ballon sous la pression de Marie-Laure Delie (59').
                Après un petit moment de flottement, le PSG payait son manque d'efficacité. Le Bayern, très peu dangereux et qui n'avait pas tiré au but à l'exception du tir de Miedema contré par Laura Georges en première période, et d'un autre de Melanie Behringer loin du cadre (63'), ouvrait le score grâce à sa jeune attaquante néerlandaise. Servie par Sara Däbritz à l'entrée de la surface, elle se mettait sur son pied gauche et envoyait un tir décroisé qui trompait Katarzyna Kiedrzynek (72').
                Le PSG réagissait dans la foulée, avec le duo Cristiane/Shirley Cruz, mais Korpela et sa défense s'en sortaient (72', 73'). Cristiane, très remuante tout au long de la rencontre mais malheureuse à la finition, se montrait encore à la 80e minute, avec une tête qui ratait le cadre de peu, et encore à la 89e, suite à un corner de Cruz. Au final, une nouvelle défaite frustrante, et un second match dominé et perdu sans marquer en moins d'une semaine. Rien n'est perdu pour le PSG, séduisant dans le jeu, mais il faudra trouver le fond des filets pour espérer renverser la situation.


                La feuille de match

                Le but de la rencontre

                72' Vivianne Miedema (1-0)

                Les compos :
                Bayern Munich :
                Korpela, Lewandowski, Wenninger, Abbé, Baunach, Behringer, Maier, Faisst (Evans 67'), Däbritz, Rolser (Bürki 86'), Miedema
                PSG : Kiedrzynek, Paredes, Georges, Delannoy, Lawrence, Perisset, Geyoro, Cruz, Boquete (Diallo 60'), Cristiane, Delie

                http://www.footdelles.com/article/Ac...re_146476.html
                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • Ligue des Champions - BAYERN - PSG : les réactions : BOQUETE : "On sait que l'on est capable de remonter"

                  Avec un but de retard, le camp parisien reste positif comme il l'a démontré en zone mixte à l'issue de la rencontre.


                  Patrice Lair (photo TeamPics/PSG.fr)

                  Patrice Lair (Entraîneur du PSG) : "Si une équipe devait gagner ce soir c'est le PSG"

                  "On a quand même archi-dominé. On s'est montré conquérants, on a produit du jeu, malheureusement dans le football il faut marquer des buts. On aurait pu le faire à plusieurs reprises mais on a pas été assez tueurs. C'est dommage. L'équipe a eu une belle réaction au niveau de sa façon de jouer, ce qui donne espoir pour la semaine prochaine au Parc. On a créé des décalages et construit notre jeu. Si une équipe devait gagner ce soir c'est le PSG. Mais, le Bayern a fait preuve d'efficacité allemande. A nous d'être plus efficace au match retour. On va travailler là-dessus. J'ai félicité les joueuses pour leur prestation. Elles ne méritaient pas d'être battues ce soir. On les marquera les deux buts au Parc des Princes, j'en suis persuadé avec l'appui du public. Les supporters on bien aidé le Bayern ici. Au retour le public parisien va être derrière nous. On a su en remonter deux contre Lilleström (3-1, 1-4) donc j'y crois fermement et dans une semaine on sera qualifiés."

                  Sabrina Delannoy (Défenseure du PSG) : "On mérite cette place en demi-finale mais il va falloir le montrer"
                  "C'est de la frustration mais sincèrement si on fait un super match avec ce même contenu-là, je suis persuadée que la tendance va s'inverser et que l'on va pouvoir marquer ces buts-là et la déception sera effacée. Il faut pas oublier qu'il y a deux matchs. Biensûr on est frustré mais il ne faut pas rester dans cet esprit négatif. Au contraire, cela nous a reboosté, cela redonne confiance au groupe. On a pris conscience que l'on avait le niveau. Peut-être que ce soir, on perd 1-0 mais l'écart de jeu est vraiment très faible. On mérite cette place en demi-finale mais il va falloir le montrer. Dans le contenu, on a été meilleures mais pas assez efficaces devant le but. A la mi-temps, on peut largement mener 2-0. Il faut que ça nous serve de leçon. On a déjà renversé une situation bien pire donc on garde confiance. Au Parc des Princes, on va pouvoir le faire avec le soutien de notre public qui peut nous donner cet élan qui nous a manqué ce soir. Il faut qu'on arrive à tuer nos matches plus rapidement. On a la chance d'avoir un match retour, en plus chez nous, donc ce n'est pas un mauvais résultat."

                  Veronica Boquete (Milieu du PSG) : "On sait que l'on est capable de remonter"
                  "On essaye de gagner tous les matches donc on est tristes ce soir. L'équipe méritait mieux. On s'est créé beaucoup d'occasions mais on n'a pas su les concrétiser. Perdre ici 1-0, c'est frustrant mais ce n'est pas insurmontable. On sait que l'on est capable de remonter notre retard. On va jouer le match retour à Paris avec nos fans au Parc des Princes. Il faudra être prêtes et on le sera."

                  Avec PSG.fr

                  Vendredi 24 Mars 2017
                  Sebastien Duret

                  http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...er_a13477.html
                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • Ligue des Champions (Quart) - LLOYD offre la victoire à MANCHESTER CITY

                    Pour son premier match européen, l'Américaine Carli Lloyd a inscrit le but de la victoire de son côté face à Fortuna Hjorring. Un succès qui aura pu être plus large avec plus d'efficacité devant le but.


                    https://twitter.com/WSUasa/status/844982393878532099

                    Première européenne et premier but pour Lloyd, élue meilleure joueuse FIFA 2016. L'Américaine a ouvert le score en reprenant de la tête un centre adressé par Jane Ross (0-1, 36'). Une ouverture du score méritée qui survenait un quart d'heure après que Bronze ait touché le montant (22e). L'équipe anglaise pour sa première saison européenne allait avoir des opportunités en seconde période. Après un passage plus accroché, en fin de rencontre, Bronze ratait une occasion énorme de doubler la mise (84e). City aura tout de même l'avantage de recevoir avec un but d'avance.


                    UEFA Women's Champions League - Quart de finale aller
                    Jeudi 23 mars 2017
                    - 19h00
                    FORTUNA HJØRING (Danemark) - MANCHESTER CITY LFC (Angleterre) : 0-1 (0-1)
                    Hjørring (Hjørring Stadion)
                    Temps dégagé et frais - Terrain bon
                    Spectateurs : 2 036
                    Arbitres : Riem Hussein (Allemagne) assistée de Christina Jaworek (Allemagne) et Chrysoula Kourompylia (Grèce). 4e arbitre : Angelika Soeder (Allemagne)
                    But : Carli LLOYD 36'
                    Avertissements : Hyyrynen 72', Heroum 73', Olar 75', Tamires 76' pour Fortuna ; Walsh 66', Lloyd 70', J.Scott 80' pour Manchester

                    Fortuna : 1- Maria Lindblad Christensen ; 3-Tamires, 4-Nevena Damjanovic, 23-Luna Gewitz, 2-Tuija Hyyrynen ; 18-Sarah Dyrehauge Hansen (99-"Chu" Francisleide Dos Santos Barbosa 78'), 10-Nora Heroum, 6-Janelle Cordia, 22-Frederikke Thøgersen, 11-Florentina Olar (cap.) ; 9-Camilla Kur Larsen (16-Caroline Møller 56'). Entr.: Brian Sørensen
                    Non utilisées : 15-Guro Pettersen, 5-Louise Ringsing, 7-Dominika Čonč, 8-Caroline Rask, 19-Laura Frank
                    Manchester City : 1-Karen Bardsley ; 3-Demi Stokes, 23-Abbie McManus, 6-Stephanie Houghton (cap.), 2-Lucia Bronze ; 55-Carli Lloyd, 24-Keira Walsh, 8-Jill Scott ; 14-Melissa Lawley (9-Toni Duggan 78'), 16-Jane Ross, 7-Kosovare Asllani (17-Nikita Parris 67'). Entr.: Nicholas Cushing
                    Non utilisées : 26-Ellie Roebuck, 21-Larie Hourihan, 4-Tessel Middag, 11-Isobel Christiansen, 12-Georgia Stanway

                    Vendredi 24 Mars 2017
                    Sebastien Duret

                    http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...TY_a13478.html
                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • Ligue des Champions (Quart) - LYON prend une option

                      Avec un succès 2-0 à l'extérieur, les tenantes du titre sont en bonne voie pour la qualification avant d'accueillir Wolfsburg au Parc OL. Abily sur un coup franc direct et Marozsan ont inscrit les deux buts en seconde période


                      La joie d'Abily, première buteuse (photo UEFA.com)


                      Après un début de match compliqué et disputé face aux Allemandes de Wolfsburg, la seconde période a vu l'OL mieux gérer la rencontre et pour faire la différence.

                      Les Allemandes se faisaient quelques frayeurs sous la pression de Morgan (7e, 9e) mais imposaient un pressing haut et un jeu offensif. La défense lyonnaise était prise à revers obligeant Bouhaddi à sortir hors de la surface. Mais son dégagement au pied était contré par Hansen et il fallait un retour décisif de Majri (20e). L'organisation lyonnaise choisie en première période ne permettait pas à l'équipe de s'exprimer. Malgré tout, trois actions se concluaient pas des frappes. Abily était au départ et à la fin de l'action sur un contre (26e). Morgan, sur une longue ouverture de Renard, trouvait l'Américaine qui contrôlait dans la course du gauche et frappait du droit. Le ballon heurtait le poteau (43e). Dans les arrêts de jeu, un ballon piqué d'Abily pour Le Sommer s'achevait par une frappe contrée en corner (45+1e).

                      Une seconde période plus aboutie


                      Marozsan buteuse


                      Les Lyonnaises finissaient bien et allaient réaliser une seconde période plus aboutie. L'une des principales raison, la réorganisation de l'équipe avec le repositionnement de Marozsan dans l'axe, l'entrée d'Hegerberg aux côtés de Morgan, et Abily en milieu défensive. Après une alerte sur un centre de Dickenmann repris d'une tête piquée au second poteau par Gunnarsdottir que Bouhaddi repoussait (50e), l'OL se montrait dangereux avec Marozsan à la distribution du jeu. Remplaçante au coup d'envoi, Hegerberg affichait sa rage et bousculait la défense adverse (55e). Le Sommer trouvait bien la faille mais était signalée hors-jeu (58e).

                      Nouveau coup franc direct d'Abily

                      https://twitter.com/OL_Plus/status/845011617632980993

                      La situation se débloquait après une faute sur Morgan de Blässe côté gauche de l'attaque lyonnaise. Excentrée, Abily se chargeait d'exécuter le coup franc pour envoyer du droit le ballon terminer dans la lucarne opposée. La gardienne allemande qui avait anticipé sa sortie était lobée (0-1, 61'). Les Lyonnaises réussissaient à faire le break grâce à l'Allemande Marozsan. Hegerberg à gauche centrait en retrait pour Marozsan qui effaçait Bernauer et s'ouvrait le but avec une frappe du droit dans le petit filet droit de Schult (0-2, 74').

                      Kellermann n'avait plus d'autres choix que de densifier son attaque. Wullaert et Mittag faisaient leur entrée. La première touchait du bois sur un centre de Kerschowski dévié par Bouhaddi (81e). Dickenmann tentait sa chance de 20 m (84e). Mais les Lyonnaises ne paniquaient pas et continuaient à attaquer. Marozsan lançait Le Sommer qui avait la balle du 3-0. La gardienne Schult était décisive (88e). Elle sortait une dernière frappe dans les arrêts de jeu d'Hegerberg (90+3e). Grâce à une solidité mentale et physique, Lyon a fait la différence en seconde période et prend une option pour les demi-finales.

                      >> LES RÉACTIONS


                      UEFA Women's Champions League - Quart de finale aller
                      Jeudi 23 mars 2017
                      - 20h15
                      VfL WOLFSBURG (Allemagne) - OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-2 (0-0)
                      Wolfsburg (AOK Stadion)
                      Temps couvert - Terrain excellent
                      Spectateurs : 3 705
                      Arbitres : Jana Adámková (République tchèque) assistée de Lucie Ratajová (République tchèque) et Maria Lisická (Slovaquie). 4e arbitre : Olga Zadinová (République tchèque)
                      Buts : Camille ABILY 61', Dzsenifer MAROZSAN 74'
                      Avertissements : Hansen 30', Blässe 60', Wullaert 90+1' pour Wolfsburg ; Renard 22' pour Lyon

                      Wolfsburg : 1-Almuth Schult ; 9-Anna Blässe, 4-Nilla Fischer (cap.), 8-Babett Peter, 27-Isabel Kerschowski ; 21-Lara Dickenmann, 7-Sara Björk Gunnarsdóttir, 30-Elise Bussaglia (18-Vanessa Bernauer 61'), 26-Caroline Graham Hansen (10-Tessa Wullaert 78') ; 14-Pernille Harder (41-Anja Mittag 79'), 11-Alexandra Popp. Entr.: Ralf Kellermann
                      Non utilisées : 29-Merle Frohms, 5-Emily van Egmond, 16-Noelle Maritz, 17-Ewa Pajor
                      Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 22-Pauline Bremer (8-Jessica Houara d'Hommeaux 69'), 3-Wendie Renard (cap.), 21-Kadeisha Buchanan, 7-Amel Majri ; 5-Saki Kumagai, 27-Caroline Seger (14-Ada Hegerberg 46') ; 9-Eugénie Le Sommer, 23-Camille Abily, 10-Dzsenifer Marozsán (11-Kheira Hamraoui 89') ; 31-Alex Morgan. Entr.: Gérard Prêcheur
                      Non utilisées : 30-Méline Gérard, 12-Elodie Thomis, 26-Josephine Henning, 29-Griedge Mbock Bathy Nka


                      Vendredi 24 Mars 2017
                      Sebastien Duret

                      http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...on_a13475.html
                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Lyon prend un net avantage à Wolfsburg
                        Publié le 23 mars 2017 | Actus
                        Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                        Pour cette première manche de cette opposition attendue entre les deux finalistes de la dernière édition, Lyon est allé chercher une victoire précieuse et dispose désormais d'un avantage de deux buts (Abily, Marozsan) avant le match retour, après notamment une seconde période de haut niveau.


                        L'Olympique lyonnais est allé chercher une victoire nette et précieuse sur le terrain de Wolfsburg, un succès acquis grâce à des buts de Camille Abily et Dzsenifer Marozsan qui place le club rhodanien dans une situation très favorable avant le match retour.

                        Une première période équilibrée

                        Le début de match fébrile d'Almuth Schult -pas dans un grand jour- dans les cages allemandes permettait à Alex Morgan de montrer rapidement les intentions de l'Olympique lyonnais. Mais peu à peu, Wolfsburg allait monter en puissance, grâce à Pernille Harder notamment, très en jambes. La Danoise, aux prises avec Wendie Renard, parvenait à centrer pour Caroline Hansen, mais la Norvégienne ne parvenait pas à couper s'emparer du ballon et Lyon pouvait respirer (25'). Harder encore, sur un centre d'Anna Blässe, voyait Sarah Bouhaddi -plusieurs fois décisives- s'imposer (32').
                        Lyon reprenait le dessus dans les dernières minutes de la première période, une première fois par l'intermédiaire d'Alex Morgan, lancée en profondeur et qui éliminait Nilla Fischer avant de frapper et de trouver le poteau (40'). Puis Eugénie Le Sommer, bien lancée par Camille Abily sur la gauche de la surface, ne parvenait pas à cadrer sa frappe (45+1'). A la pause, les deux équipes rentraient aux vestiaires dos à dos, l'issue de la rencontre étant indécise avec deux équipes s'étant procuré de belles occasions mais n'étant pas parvenues à faire la différence.

                        Abily et Marozsan, deux buts qui font la différence

                        Dès le début de la seconde période, Gérard Prêcheur faisant entrer Ada Hegerberg à la place de Caroline Seger. Et si c'est Wolfsburg qui se créait la première grosse occasion de ce deuxième acte, avec une tête de Sara Björk Gunnarsdottir bien repoussée par Bouhaddi (50'), ce sont les Lyonnaises qui ouvraient le score, sur un coup franc excentré de Camille Abily qui finissait au fond des filets avec l'aide d'Almuth Schult, bien mal placée (60'). Dzsenifer Marozsan, plus en vue avec le réajustement tactique demandé par l'entrée en jeu d'Hegerberg, permettait ensuite à Lyon de faire le break à un quart d'heure de la fin de la rencontre, se décalant parfaitement pour envoyer le ballon au fond des filets depuis l'entrée de la surface (74'). En un quart d'heure, Lyon avait fait basculer la rencontre -et peut-être ce quart de finale- de son côté.
                        Si Wolfsburg tentait de réagir, Ralf Kellermann décidant de faire sortir Harder et Hansen pour faire entrer du sang neuf en attaque avec Tessa Wullaert et Anja Mittag, la première se montrant presque décisive sur un centre de Kerschowski mais stoppée par le poteau (81'), c'est Lyon qui se procurait les meilleures occasions en fin de rencontre. Pas à son affaire pendant près de 90 minutes, Almuth Schult permettait à Wolfsburg de continuer à y croire avec deux interventions décisives devant Eugénie Le Sommer, parfaitement lancée par Marozsan (89'), puis Ada Hegerberg dans le temps additionnel (90+3').
                        Grâce à ce succès, Lyon est en position favorable avant le match retour avec ce succès acquis à l'extérieur, et surtout au vu de sa domination en seconde période. Si rien n'est joué, car les Allemandes ne voudront sûrement pas quitter la compétition ainsi, cet avantage de deux buts place tout de même Lyon dans de très bonnes dispositions avant le match retour qui sera disputé au Parc OL. On notera également que les équipes françaises semblent se sentir bien à l'AOK Stadion, où le PSG s'était imposé sur le même score il y a deux ans.


                        La feuille de match

                        Les buts de la rencontre :

                        61' Camille Abily (0-1)
                        74' Dzsenifer Marozsan (0-2)

                        Les compos :
                        Wolfsburg :
                        Schult, Fischer, Peter, Gunnarsdottir, Blässe, Kerschowski, Bussaglia (Bernauer 61'), Dickenmann, Popp, Harder (Mittag 79'), Hansen (Wullaert 78')
                        OL : Bouhaddi, Renard, Buchanan, Kumagai, Bremer (Houara d'Hommeaux 69'), Seger (Hegerberg 46'), Abily, Majri, Marozsan (Hamraoui 89'), Le Sommer, Morgan


                        Crédit photo : UEFA

                        http://www.footdelles.com/article/Ac...rg_146477.html
                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Ligue des Champions - WOLFSBURG - LYON, les réactions : ABILY : "Je ne voulais pas faire ça"

                          Retrouvez les réactions dans le camp lyonnais après le succès sur la pelouse de Wolfsbourg

                          https://twitter.com/OL_Plus/status/845011617632980993

                          Camille Abily (auteure du premier but sur coup franc direct) : "Je ne voulais pas faire ça"

                          "C'était un match très difficile. Il y avait beaucoup de rythme, d'occasions. Je suis satisfaite d'avoir marqué. (Sur le coup franc) J'ai de la réussite, je ne voulais pas faire ça. A la base je voulais centrer. Après on essaye toujours de cadrer. J'essaye à chaque fois d'aborder les matchs sans pression. C'est vrai avec l'âge, j'ai beaucoup plus de confiance. J'essaye d'apporter tout ce que je peux sur le terrain, d'apporter mon expérience. Avec le PSG, on sait que rien n'est joué d'avance. Il y a encore un match retour".

                          Gérard Prêcheur (entraîneur de Lyon) : "C'était une très belle performance"
                          "C'est une belle performance. Cela génère beaucoup de satisfaction. Je suis très content pour les joueuses, le staff qui a énormément travaillé. C'était un match difficile face à une belle équipe de Wolfsbourg qui a joué offensif en première période. Il y a deux équipes qui voulaient gagner. Heureusement on est à 0-0 à la mi-temps. C'était un objectif d'atteint. C'était le troisième match de Wolfsbourg en une semaine, j'ai réorganisé l'équipe, on sentait qu'il allait y avoir des espaces et on a su en profiter. Wolfsbourg a été très fort dans l'impact. Cela a été un combat, sur le plan athlétique, elles sont fortes. Heureusement que l'on avait du talent et un assez bon collectif. Gagner ici 2-0, c'est une très belle performance".

                          Jean-Michel Aulas (président de Lyon) : "Ce n'est pas définitif"
                          C'est vraiment une grosse performance. On était contre une très très belle équipe de Wolfsbourg qui venait de battre deux fois de suite le Bayern. Cela donne la performance. Il faudra rester prudent au match retour. Prêcheur a réorganisé en deuxième mi-temps avec Marozsan, au milieu, dans son registre. Bravo à cette équipe qui fait une belle performance mais ce n'est pas définitif. On l'a vu, la Coupe d'Europe, c'est deux manches. Il faut venir au Parc OL pour voir le match. C'est digne d'une finale de Champions League, je pense que le Parc OL va gronder comme face à la Roma".

                          Sarah Bouhaddi (gardienne de Lyon) : "C'était un match très ouvert"
                          "On avait affaire à une grosse équipe de Wolfsbourg. C'était un match très ouvert. On a réussi à concrétiser nos occasions. Si on cherchait vraiment la perfection, on aurait pu marquer plus de buts. Le plus important est que l'on n'a pas pris de but."

                          Pauline Bremer (latérale de Lyon) : "Tout donner au match retour"
                          J'étais très contete de revenir en Allemagne. C'est vraiment à côté de ma ville. On a gagné 2-0, c'est un bon résultat maintenant il faut tout donner au match retour et j'espère que l'on va passer. On avait regardé beaucoup de vidéo de Wolfsbourg, c'est un style de jeu très rapide et offensif. Elles sont vives devant, techniques, ça a donné un match très serré. J'étais un peu plus défensive parce qu'il y avait Lara sur le côté et je ne pouvais pas la laisser seule."

                          Propos recueillis sur OLTV

                          Vendredi 24 Mars 2017
                          Sebastien Duret

                          http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ca_a13476.html
                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • Fortuna Hjørring (DAN) 0 - 1 Manchester City FC (ANG)
                            0-1 : Carli Lloyd 36'
                            FC Bayern Munich (ALL) 1 - 0 Paris Saint-Germain FC (FRA)
                            1-0 : Vivianne Miedema 72'
                            VfL Wolfsbourg (ALL) 0 - 2 Olympique Lyonnais (FRA)
                            0-1 : Camille Abily 62'
                            0-2 : Dzsenifer Marozsán 74'
                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • LDC : Des quarts serrés, une option pour Lyon
                              Publié le 23 mars 2017 | Actus
                              Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                              Les quatre rencontres aller des quarts de finale de la Ligue des champions ont vu Barcelone, Manchester City et le Bayern Munich s'imposer sur le plus petit des scores, alors que Lyon, le tenant du titre, est allé chercher une belle victoire sur le terrain de Wolfsburg (0-2) et a pris une option sur la qualification.


                              Wolfsburg-OL : 0-2

                              Le compte-rendu de la rencontre

                              Les compos :
                              Wolfsburg :
                              Schult, Fischer, Peter, Gunnarsdottir, Blässe, Kerschowski, Bussaglia (Bernauer 61'), Dickenmann, Popp, Harder (Mittag 79'), Hansen (Wullaert 78')
                              OL : Bouhaddi, Renard, Buchanan, Kumagai, Bremer (Houara d'Hommeaux 69'), Seger (Hegerberg 46'), Abily, Majri, Marozsan (Hamraoui 89'), Le Sommer, Morgan


                              Bayern Munich-PSG : 1-0

                              Le compte-rendu de la rencontre

                              Les compos :
                              Bayern Munich :
                              Korpela, Lewandowski, Wenninger, Abbé, Baunach, Behringer, Maier, Faisst (Evans 67'), Däbritz, Rolser (Bürki 86'), Miedema
                              Banc : Zinsberger, Lotzen, Romert, Schnaderbeck, Slipčević
                              PSG : Kiedrzynek, Paredes, Georges, Delannoy, Lawrence, Perisset, Geyoro, Cruz, Boquete (Diallo 60'), Cristiane, Delie
                              Banc : Geurts, Palacin, Lahmari, Morroni, Cissoko, Formiga


                              Fortuna Hjørring-Manchester City : 0-1

                              Dominateur, Manchester City repart du Danemark avec une victoire, mais pourra regretter peut-être de ne pas avoir su se montrer plus efficace devant le but danois. Si Carli Lloyd, pour sa première rencontre en Ligue des champions, a permis à l'équipe anglaise de l'emporter, de la tête sur un centre de Jane Ross (36'), City n'a pas su faire la différence au cours d'une seconde période accrochée et disputée (pas moins de sept cartons distribués) qui aura vu Steph Houghton et ses coéquipières se procurer plusieurs occasions franches, notamment par l'intermédiaire de Lucy Bronze, toute proche du but du break (après avoir déjà touché du bois en première période). Finalement, l'issue de cette double confrontation reste indécise avec un seul but de différence. Malgré les occasions manquées, le champion d'Angleterre a fait le principal avec cette victoire à l'extérieur, ce que n'a pas su faire le PSG par exemple.

                              Le but de la rencontre :
                              36' Carli Lloyd (0-1). Premier match en Ligue des champions et premier but pour Carli Lloyd, qui marque de la tête sur un centre parfait de Jane Ross.

                              Les compos :
                              Fortuna Hjørring :
                              M. Christensen, Hyyrynen, Tamires, Damjanović, Cordia, Larsen (Møller 56'), Heroum, Olar (c), Hansen (Barbosa 78'), Thøgersen, Gewitz
                              Manchester City : Bardsley, Bronze, Stokes, Houghton (c), Asllani (Parris 67'), J. Scott, Lawley (Duggan 77'), J. Ross, McManus, Walsh, Lloyd


                              Rosengård-Barcelone : 0-1

                              Dans ce premier quart de finale, il y a eu presque deux fois plus de fautes que de tirs, et c'est finalement le FC Barcelone qui a eu le dernier mot, avec une victoire sur le plus petit des scores grâce à son seul tir cadré de la rencontre, oeuvre de Leila Ouahabi dans les arrêts de jeu de la première période suite à un cafouillage. Du côté suédois, malgré sept tentatives, dont quatre cadrés, on retiendra surtout la sortie du blessure de Lotta Schelin.
                              Après la rencontre aller, avantage Barcelone donc, qui recevra au match retour. Mais un avantage léger qui ne présume pas du futur qualifié pour les demi-finales, Rosengård étant parfaitement capable de renverser la situation au match retour tout comme Barcelone a prouvé qu'il pouvait se montrer assez solide pour conserver son avantage voire l'améliorer. Il s'agit en tout cas d'une victoire importante pour Barcelone qui progresse de saison en saison.

                              Les compos :
                              Rosengård :
                              Musovic, Ilestedt, Berglund, Riley, Marta, Nilsson, Schelin (Troelsgaard 45+2'), Martens, Wieder (Landeka 83'), Pedersen (Asante 66'), Masar
                              Barcelone : Paños, Ruth, Unzue (Guijarro 80'), Røddik, Diéguez, Hermoso, Alexia, Ouahabi, Losada (Gemma 86'), Torrejón, Andressa Alves (Latorre 67')


                              Le programme des matches retour



                              http://www.footdelles.com/article/Ac...on_146473.html
                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Quarts de finale - Matchs aller

                                FC Rosengård (SUE) 0 - 1 FC Barcelone (ESP)

                                Fortuna Hjørring (DAN) 0 - 1 Manchester City FC (ANG)

                                FC Bayern Munich (ALL) 1 - 0 Paris Saint-Germain FC (FRA)

                                VfL Wolfsbourg (ALL) 0 - 2 Olympique Lyonnais (FRA)
                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • Eugénie Le Sommer : « La route n’est pas terminée »
                                  Publié le 28 mars 2017 | Actus
                                  Par Benjamin ROUX pour Foot d'Elles



                                  Demain soir, l’Olympique Lyonnais accueillera Wolfsburg au Parc OL, pour le compte des quarts de finale retour de la Ligue des Champions. A l’aller, les joueuses de Gérard Prêcheur s’étaient imposées 0-2, les mettant dans une position favorable avant ce second acte. Nous avons rencontré Eugénie Le Sommer, lyonnaise depuis 2010, avant ce choc. Entretien.


                                  Gérard Prêcheur a dernièrement déclaré au sujet du match aller : « Il y a beaucoup de satisfaction. Tout le monde a fait de gros efforts pour en arriver là ». Vous partagez son avis ?
                                  E.LS :
                                  « C’est une rencontre que nous attendions depuis longtemps. Nous nous sommes longuement préparées en vue de cette opposition, et nous savions à quel type de match nous attendre. Tout s’est très bien passé pour nous lors du match aller, maintenant il va falloir confirmer mercredi. Nous savons que tout peut aller vite dans le football, et nous voulons rester concentrées pour nous imposer dans cette phase retour.

                                  Quels sont les principaux motifs de satisfaction du match aller ?
                                  La première chose, c’est que nous n’avons pas pris de but. La Ligue des Champions est une compétition qui rassemble les meilleures équipes, et nous avons su être solidaires en faisant tous les efforts qui ont conduit à notre réussite.

                                  Vous disposez d’un avantage de deux buts avant le match de mercredi. Cela vous met-il dans de bonnes conditions pour entamer plus sereinement ce duel ?
                                  Nous avons en effet pris un avantage par rapport aux autres équipes encore en lice, car les autres rencontres s’étaient toutes soldées par des scores serrés de 1-0. Je pars du principe qu’il faut rester vigilantes. Il reste quatre-vingt dix minutes à jouer pour se qualifier, et nous ferons les comptes à la fin de la partie. Je pense que Wolfsburg arrivera à Lyon avec un esprit revanchard, et les joueuses donneront tout pour nous déstabiliser.



                                  Quelles sont les caractéristiques de cette formation allemande ?
                                  C’est une équipe qui a la particularité de se projeter vite vers l’avant. Les joueuses font toutes des appels, et elles ont une vision de jeu intéressante. Elles ont tenté de nous mettre en difficulté, mais nous sommes restées vigilantes. A nous de laisser le moins d’espace afin qu’elles ne puissent pas développer leur jeu. C’est une formation complète, qui joue également le contre à la perfection. De mon point de vue, Wolfsburg a un potentiel intéressant dans son effectif, avec des joueuses très fortes sur le plan athlétique.

                                  « Il reste quatre-vingt dix minutes à jouer pour se qualifier »

                                  A quel type de match vous attendez-vous demain soir ?

                                  Je pense que nous allons connaître une rencontre assez similaire, avec le même style de jeu adopté par Wolfsburg. Il va y avoir des duels intéressants, cela va être un vrai rapport de force durant lequel nous devrons prendre l’ascendant. Nous ne jouerons pas ce match retour dans l’optique de défendre notre résultat acquis en Allemagne la semaine dernière. Nous voudrons livrer la meilleure performance, en inscrivant de nouveaux buts. L’idée sera de continuer à développer notre jeu, et de continuer ce que nous faisons depuis un certain temps maintenant.

                                  Comment gérez-vous « l’alternance » entre les matches de championnat et les rencontres européennes ?
                                  Ce sont des événements très différents, mais que nous voulons les remporter à chaque fois. Nous nous appuyons sur la qualité et la richesse de notre effectif, qui permet d’aligner des compositions de départ très différentes, et d’adapter les temps de repos en fonction des échéances à venir. Par exemple, lors du match contre Rodez le week-end dernier, Gérard Prêcheur a complètement changé l’effectif afin de permettre à tout le monde de se reposer (seules Sarah Bouhaddi et Caroline Seger, qui ont pris part au match aller à Wolfsburg, étaient titulaires pour la large victoire lyonnaise contre Rodez, ndlr). C’est très important de pouvoir gérer les temps de jeu, je pense notamment à nos adversaires de Wolfsburg qui enchaînent les matches de haut vol tous les trois jours avec le même effectif. Nous avons un avantage en ce qui concerne la fraîcheur physique. Lorsque l’on évolue à l’Olympique Lyonnais, on se doit de gagner chaque match, peu importe l’échéance. Nous sommes motivées pour remporter chacune de nos confrontations.



                                  Le triplé est donc plus que jamais dans vos têtes…
                                  Oui, et ce depuis le mois d’août ! Cela fait maintenant plusieurs années que nous essayons d’avoir la meilleure équipe et de tout gagner. Nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin. Plus nous nous rapprochons de la fin de saison, plus les échéances importantes arrivent. Il ne faut pas faire de faux-pas. Nous ne laisserons aucune victoire nous échapper.

                                  Des milliers de spectateurs sont attendus mercredi soir au Parc OL. Quel regard portez-vous sur une affluence en constante évolution chaque saison ?
                                  Chaque témoignage de soutien est très important pour nous. Nous le constatons notamment avec l’équipe de France, où nous voyons à chaque fois 15 000 à 20 000 supporters se déplacer pour venir nous voir jouer. Je trouve ça génial ! Les personnes sont toujours derrière nous, et elles nous apportent un soutien de tous les instants. A Lyon, nous attirons aussi de nombreux observateurs, qui viennent aussi nous voir jouer grâce au palmarès acquis jusqu’à aujourd’hui. C’est toujours important d’évoluer dans un stade où l’OL est soutenu, et où nous recevons beaucoup d’encouragements. Je me souviens du match de Ligue des Champions face au PSG l’année dernière, où nous avions connu un record d'affluence, c’était magique et j’espère que le Parc OL sera aussi rempli demain soir !

                                  Enfin, concernant votre avenir, vous voyez-vous terminer votre carrière à Lyon ?
                                  Aujourd’hui, je me projette jusqu’en 2019, où la France accueillera une Coupe du Monde à laquelle j’espère participer. Pour l’instant, je n’envisage pas encore les choses après. Cela ne me gênerait pas de terminer ma carrière à l’OL, où j’évolue depuis maintenant sept ans. Je me sens bien ici, et je pense que c’est difficile de quitter un club comme celui-là où les conditions sont optimales. Nous verrons ce qu’il se passera d’ici à 2019, mais je sais aussi au fond de moi que j’aimerais peut-être connaître une autre expérience, à l’étranger par exemple. »


                                  Propos recueillis par Benjamin Roux
                                  Crédits photos : olweb.


                                  http://www.footdelles.com/article/Ac...e-_146532.html
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • LDC - 1/4 : Présentation des matches retour
                                    Publié le 28 mars 2017 | Actus
                                    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                                    Les matches aller des quarts de finale de la Ligue des champions ont offert des rencontres indécises, et à l'exception de Lyon, qui a pris une vraie option sur la qualification, le nom des demi-finalistes ne peut qu'être sujet à conjectures pour l'instant. Présentation des matches retour qui promettent du suspense.


                                    Paris Saint-Germain-Bayern Munich

                                    Battu lors du match aller, le PSG va devoir, pour la deuxième fois en trois tours, renverser la situation à domicile. En seizièmes de finale, contre Lillestrøm, et dans une situation plus mal embarquée, l'équipe avait réussi, dans le sillage d'une Cristiane étincelante, à remonter un déficit de deux buts. Cette fois-ci, Paris n'a perdu que sur le plus petit des scores à Munich, tout en réalisant une très bonne prestation dans le jeu. Les motifs d'y croire sont donc bien là.
                                    Mais la question, ce n'est pas de savoir si le PSG a des chances d'y croire, mais s'il va réussir à marquer. Car c'est à ce niveau que le club de la capitale connait des difficultés en ce moment. Et si Paris a réussi à s'imposer ce week-end contre Soyaux, les buts ne sont pas venus des joueuses que l'on attendait le plus, mais des jeunes Perle Morroni et Anissa Lahmari. Cristiane ou Delie, les deux meilleures buteuses de la saison pour le PSG, n'ont pas trouvé le fond des filets depuis plusieurs matches. Pour la première, ce n'est pas passé loin, et ce à plusieurs reprises, lors du match aller en Bavière. Shirley Cruz et Vero Boquete sont également particulièrement attendues.
                                    Face à une équipe du Bayern Munich toujours à la peine dans le jeu, mais qui peut frapper à n'importer quel moment -notamment avec Vivianne Miedema, meilleure buteuse de la compétition qui a scoré à chaque match-, « il y a la place », largement, pour que Paris parvienne à atteindre les demi-finales pour la troisième année d'affilée. Le PSG est dans tous les cas maitre de son destin, et manquer la qualification, ne serait-ce qu'au vu de la performance de l'équipe au match aller, ne pourrait que laisser de gros regrets au club de la capitale...


                                    Olympique Lyonnais-Wolfsburg
                                    Entre les deux finalistes de la saison passée et favoris de cette édition, on attendait peut-être un suspense plus présent avant le match retour. Mais l'Olympique lyonnais, tenant du titre, a frappé un grand coup en gagnant de deux buts en Allemagne, pour être l'équipe en meilleure position pour se qualifier avant les matches retour, la seule à s'être imposée par plus d'un but. Certes, rien n'est joué, et Wolfsburg a dans son effectif des joueuses pouvant faire la différence à n'importe quel moment, ainsi qu'un style de jeu pouvant lui permettre à la moindre récupération de balle d'aller porter le danger sur le but de Sarah Bouhaddi. De plus, l'équipe de Ralf Kellermann n'a jamais quitté la compétition avant les demi-finales.
                                    Si l'on ne peut réduire cette belle confrontation entre deux équipes de très haut niveau à un simple duel de gardiennes, le fait est qu'à l'aller, les performances d'Almuth Schult et Sarah Bouhaddi ont directement impacté l'issue de la rencontre. La première, visiblement nerveuse dès l'entame du match, a permis l'ouverture du score (coup franc de Camille Abily) à cause notamment d'un mauvais placement. Si elle a ensuite sauvé son camp d'une défaite encore plus sévère dans les dernières minutes de la rencontre, elle ne pourra renouveler sa performance du match aller si Wolfsburg veut arracher la qualification. Sarah Bouhaddi au contraire a été impeccable et décisive à l'AOK Stadion. Et si elle réalise une performance du même acabit au Parc OL, il sera très compliqué pour les Louves d'espérer quoi que ce soit, d'autant plus que Griedge Mbock devrait retrouver sa place, permettant à Saki Kumagai de retrouver son rôle de métronome au milieu de terrain.

                                    Matches aller :
                                    Bayern-Munich-PSG
                                    OL-Wolfsburg


                                    Barcelone-Rosengård
                                    Un tir cadré, un but qui n'aurait pas dû arriver, et Barcelone a remporté une victoire précieuse en Suède la semaine dernière. L'année dernière au même stade de la compétition, le club catalan n'avait pas rendu la tâche facile au PSG. Cette année, il a fait encore mieux avec ce succès qui lui permet d'être devant avant le match retour disputé à domicile. Face à une équipe de Rosengård qui coince régulièrement à ce stade de la compétition -mais face à des adversaires plus prestigieux- notamment à cause de son manque de compétition, Barcelone peut écrire une nouvelle page de son histoire en atteignant pour la première fois les demi-finales, confirmant ainsi une progression plutôt linéaire, malgré ses difficultés dans un championnat qui se renforce année après année. L'issue de ce quart de finale est en tout cas indécise, car on voit mal Marta et ses coéquipières quitter la compétition sans se battre, même sans Lotta Schelin.


                                    Manchester City-Fortuna Hjørring
                                    Dominateur au match aller, le club anglais n'était pas parvenu à créer un écart assez important pour avoir l'esprit tranquille avant le match retour, avec une victoire sur le plus petit des scores face à l'adversaire en théorie le moins fort des huit équipes encore en course à ce stade de la compétition. Mais au contraire du PSG, il avait tout de même validé sa domination avec une victoire, grâce à sa nouvelle recrue double Meilleure Joueuse de l'année et buteuse pour sa première européenne, Carli Lloyd. Un succès à confirmer à domicile, et si tout est encore possible pour le Fortuna, la qualification penche nettement du côté des Anglaises pour l'instant, à condition bien sûr de ne pas trop vendanger lors d'un match qu'elles devraient à nouveau dominer, d'autant plus que Tamires, la défenseure brésilienne cadre du club danois, est suspendue.



                                    http://www.footdelles.com/article/Ac...ur_146578.html
                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Ligue des Champions (Quarts) - Des matchs retour ouverts

                                      Jamais la compétition n'aura offert quatre quarts de finale aussi disputés et indécis. A l'issue des matchs aller, trois succès ont été acquis par un but d'écart (1-0), le quatrième l'étant sur le score de 2-0. A l'entame des matchs retour, tout reste donc possible



                                      Le FC Rosengard de Marta devra s'imposer en Espagne pour se qualifier (photo UEFA.com)

                                      Mercredi 29 mars 2017
                                      FC Barcelona (ESP) - FC Rosengård (SUE) : 19h00
                                      (aller : 1-0)
                                      >> Le résumé du match aller

                                      Paris Saint-Germain (FRA) - FC Bayern München (ALL) : 20h00
                                      (aller : 0-1) (en direct sur beINSPORTS 2)
                                      >> Le résumé du match aller

                                      Olympique Lyonnais (FRA) - VfL Wolfsburg (ALL) : 20h45
                                      (aller : 2-0) (en direct sur Canal + Sport)
                                      >> Le résumé du match aller

                                      Jeudi 30 mars 2017
                                      Manchester City (ANG) - Fortuna Hjørring (DAN) : 20h00
                                      (aller 1-0)
                                      >> Le résumé du match aller


                                      Le programme des demi-finales

                                      22/23 et 29/30 avril 2017

                                      Rosengård/Barcelona - Bayern/PSG
                                      Fortuna/Manchester City - Wolfsburg/Lyon


                                      LES MATCHS ALLER

                                      Mercredi 22 mars 2017
                                      - 19h00
                                      FC ROSENGARD (Suède) - FC BARCELONE (Espagne) : 0-1 (0-1)
                                      Malmö (Malmö Idrottsplats)
                                      Spectateurs : 5 037
                                      Arbitres : Stéphanie Frappart (France) assistée de Manuela Nicolosi (France) et Angela Kyriakou (Chypre). 4e arbitre : Florence Guillemin (France)
                                      But : Leila OUAHABI 45+2'
                                      Avertissement : Losada 77' pour Barcelone

                                      Rosengård : 1-Zecira Musovic ; 16-Lina Nilsson, 3-Amanda Ilested, 4-Emma Berglund (cap.), 5-Ali Riley ; 10-Marta Vieira Da Silva, 27-Sofie Pedersen (6-Anita Asante 66'), 24-Ebba Wieder (19-Iva Landeka 83'), 21-Lieke Martens ; 30-Ella Masar, 18-Lotta Schelin (51-Sanne Troelsgaard 45+2'). Entr.: Jack Majgaard
                                      Barcelone : 13-Sandra Paños ; 18-Marta Torrejón, 3-Ruth Garcia, 6-Line Røddik Hansen, 15-Leila Ouahabi ; 8-Miria Diéguez ; 22-Andressa Alves (19-Bárbara Latorre 67'), 4-Marta Unzué (cap.) (12-Patri Guijarro 80'), 16-Vicky Losada (7-Gemma Gili 86'), 11-Alexia Putellas ; 10-Jennifer Hermoso. Entr.: Xavi Llorens

                                      Jeudi 23 mars 2017 - 19h00
                                      FC BAYERN MÜNCHEN (Allemagne) - PARIS SAINT-GERMAIN : 1-0 (0-0)
                                      Munich (Stadion an der Grünwalderstrasse)
                                      Spectateurs : 7 380
                                      Arbitres : Pernilla Larsson (Suède) assistée de Julia Magnusson (Suède) et Annica Johansson (Suède). 4e arbitre : Lina Lehtovaara (Finlande)
                                      But : Vivianne MIEDEMA 72'
                                      Avertissements : Behringer 32', Baunach 73', Lotzen 90+3' pour le Bayern ; Geyoro 25', Cruz Traña 32', Paredes 82' pour le PSG

                                      Bayern : 32-Tinja-Riikka Korpela ; 5-Caroline Abbé, 19-Carina Wenninger, 2-Gina Lewandowski ; 20-Leonie Maier, 6-Katharina Baunach (11-Lena Lotzen 90'), 7-Melanie Behringer (cap.), 22-Verena Faisst (18-Lisa Evans 67') ; 33-Sara Däbritz ; 29-Nicole Rolser (9-Vanessa Bürki 87'), 10-Vivianne Miedema. Entr.: Thomas Wörle
                                      Non utilisées : 31-Manuela Zinsberger, 14-Sarah Romert, 25-Viktoria Schnaderbeck, 44-Ivana Slipčević
                                      PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 5-Sabrina Delannoy, 4-Laura Georges, 14-Irene Paredes Hernandez ; 12-Ashley Lawrence, 26-Onema Grace Geyoro, 17-Eve Périsset ; 21-Verónica Boquete Giadans (7-Aminata Diallo 60'), 28-Shirley Cruz Traña (cap.), 10-Cristiane Rozeira de Souza Silva ; 18-Marie-Laure Delie. Entr.: Patrice Lair
                                      Non utilisées : 16-Loes Geurts, 9-Sarah Palacin, 11-Anissa Lahmari, 20-Perle Morroni, 23-Hawa Cissoko, 24-Formiga Miraildes Maciel Mota

                                      Jeudi 23 mars 2017 - 20h15
                                      VfL WOLFSBURG (Allemagne) - OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-2 (0-0)
                                      Wolfsburg (AOK Stadion)
                                      Spectateurs : 3 705
                                      Arbitres : Jana Adámková (République tchèque) assistée de Lucie Ratajová (République tchèque) et Maria Lisická (Slovaquie). 4e arbitre : Olga Zadinová (République tchèque)
                                      Buts : Camille ABILY 61', Dzsenifer MAROZSAN 74'
                                      Avertissements : Hansen 30', Blässe 60', Wullaert 90+1' pour Wolfsburg ; Renard 22' pour Lyon

                                      Wolfsburg : 1-Almuth Schult ; 9-Anna Blässe, 4-Nilla Fischer (cap.), 8-Babett Peter, 27-Isabel Kerschowski ; 21-Lara Dickenmann, 7-Sara Björk Gunnarsdóttir, 30-Elise Bussaglia (18-Vanessa Bernauer 61'), 26-Caroline Graham Hansen (10-Tessa Wullaert 78') ; 14-Pernille Harder (41-Anja Mittag 79'), 11-Alexandra Popp. Entr.: Ralf Kellermann
                                      Non utilisées : 29-Merle Frohms, 5-Emily van Egmond, 16-Noelle Maritz, 17-Ewa Pajor
                                      Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 22-Pauline Bremer (8-Jessica Houara d'Hommeaux 69'), 3-Wendie Renard (cap.), 21-Kadeisha Buchanan, 7-Amel Majri ; 5-Saki Kumagai, 27-Caroline Seger (14-Ada Hegerberg 46') ; 9-Eugénie Le Sommer, 23-Camille Abily, 10-Dzsenifer Marozsán (11-Kheira Hamraoui 89') ; 31-Alex Morgan. Entr.: Gérard Prêcheur
                                      Non utilisées : 30-Méline Gérard, 12-Elodie Thomis, 26-Josephine Henning, 29-Griedge Mbock Bathy Nka

                                      Jeudi 23 mars 2017 - 19h00
                                      FORTUNA HJØRING (Danemark) - MANCHESTER CITY LFC (Angleterre) : 0-1 (0-1)
                                      Hjørring (Hjørring Stadion)
                                      Spectateurs : 2 036
                                      Arbitres : Riem Hussein (Allemagne) assistée de Christina Jaworek (Allemagne) et Chrysoula Kourompylia (Grèce). 4e arbitre : Angelika Soeder (Allemagne)
                                      But : Carli LLOYD 36'
                                      Avertissements : Hyyrynen 72', Heroum 73', Olar 75', Tamires 76' pour Fortuna ; Walsh 66', Lloyd 70', J.Scott 80' pour Manchester

                                      Fortuna : 1- Maria Lindblad Christensen ; 3-Tamires, 4-Nevena Damjanovic, 23-Luna Gewitz, 2-Tuija Hyyrynen ; 18-Sarah Dyrehauge Hansen (99-"Chu" Francisleide Dos Santos Barbosa 78'), 10-Nora Heroum, 6-Janelle Cordia, 22-Frederikke Thøgersen, 11-Florentina Olar (cap.) ; 9-Camilla Kur Larsen (16-Caroline Møller 56'). Entr.: Brian Sørensen
                                      Non utilisées : 15-Guro Pettersen, 5-Louise Ringsing, 7-Dominika Čonč, 8-Caroline Rask, 19-Laura Frank
                                      Manchester City : 1-Karen Bardsley ; 3-Demi Stokes, 23-Abbie McManus, 6-Stephanie Houghton (cap.), 2-Lucia Bronze ; 55-Carli Lloyd, 24-Keira Walsh, 8-Jill Scott ; 14-Melissa Lawley (9-Toni Duggan 78'), 16-Jane Ross, 7-Kosovare Asllani (17-Nikita Parris 67'). Entr.: Nicholas Cushing
                                      Non utilisées : 26-Ellie Roebuck, 21-Larie Hourihan, 4-Tessel Middag, 11-Isobel Christiansen, 12-Georgia Stanway

                                      Mercredi 29 Mars 2017
                                      Sebastien Duret

                                      http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...ts_a13503.html
                                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Ligue des Champions (Quarts) - Le duel franco-allemand aura-t-il un grand gagnant ?

                                        Après des quarts de finale qui ont vu les victoires d'un représentant de chacun des pays, les matchs retour permettront-ils de faire tourner la tendance en faveur d'un seul des deux pays ?


                                        Le Sommer et Harder au match aller (photo VfL)


                                        L'annonce des quarts de finales européens avec les deux clubs français opposer aux deux clubs allemands étaient présentés comme des finales avant l'heure au regard des deux dernières finales de la compétition entre clubs de ces deux pays. Des confrontations classiques qui sont restées serrées à l'issue des matchs. Si dans la belle entre Lyon et Wolfsburg, le champion d'Europe et de France en titre a pris une option avec deux buts d'avance, la seconde opposition entre le PSG et le Bayern s'annonce plus ouverte que jamais.

                                        Les Parisiennes qui n'avaient pas marqué au match aller et restaient sur une défaite à Marseille ont retrouvé péniblement le chemin des filets face à Soyaux (2-0). De quoi se rassurer même si l'équipe parisienne a encore pêché dans la finition. A l'issue du match aller, Patrice Lair regrettait que son équipe n'ait pas été assez tueuse mais restait positif : "Le Bayern a fait preuve d'efficacité allemande. A nous d'être plus efficace au match retour. On va travailler là-dessus. On marquera les deux buts au Parc des Princes, j'en suis persuadé avec l'appui du public. Le public parisien va être derrière nous. On a su en remonter deux contre Lilleström (3-1, 1-4) donc j'y crois fermement et dans une semaine on sera qualifiés." Les Parisiennes qui ont pris rendez-vous avec l'enceinte à l'occasion des deux derniers quarts de finale disputés dans cette compétition espèrent à nouveau se qualifier.

                                        De son côté, les Lyonnaises avec leur avance deux buts ont voulu rester prudentes dans leurs propos et comptent aussi sur le public du Parc OL : "On a un avantage mais il faudra commencer le match comme s’il y avait 0-0. L’appui du public sera important demain, il peut nous aider à aller chercher la victoire" soulignait la capitaine lyonnaise Wendie Renard. Mais l'entraineur du club allemand ne s'avoue pas vaincu : "On a les qualités qu’il faut pour aller chercher la qualification. On a toutes nos chances de gagner". Le duel s'annonce en tout cas animé.

                                        Avantage Allemagne

                                        Les confrontations sont devenues classiques entre les deux pays qui dominent la compétition depuis près d'une dizaine d'années. Depuis 2009, la finale de la Coupe d’Europe oppose presque invariablement un club allemand à un club français. Seul Tyresö en 2014 avait réussi à s’y glisser. Le bilan est légèrement à l’avantage de l’Allemagne avec quatre victoires contre trois, et il l’est encore plus sur l’ensemble de la compétition avec cinq victoires supplémentaires avant que la première équipe française ne parvienne en finale. De plus, quatre équipes allemandes différentes ont remporté le titre contre une seule équipe française.

                                        L’histoire de la Coupe d’Europe puis de la Ligue des Championnes compte 19 confrontations franco-allemandes. Les deux pays ont présentés cinq représentants différents au fil des saisons et chacun a eu l’occasion de franchir le Rhin au moins une fois.

                                        Dès la première édition, Toulouse avait affronté Francfort en demi-finale et avait dû s’incliner au Stade des Sept-Deniers notamment sur un but de Steffi Jones, l’actuelle sélectionneuse de la Frauen-Mannschaft. Montpellier a ensuite affronté lors des deux saisons suivantes le Turbine Potsdam et le FFC Francfort, sans parvenir non plus à prendre le dessus mais en montrant une progression très nette : en 2004, les coéquipières de Camille Abily avaient concédé une lourde défaite 6-0 dans une poule disputée à Potsdam face à celles d’Anja Mittag. Elles avaient ensuite été battues par Torres et Wrocław. La saison suivante sous les ordres de Patrice Lair et à domicile, la phase de poule avait été nettement plus réussie puisqu’après avoir battu Saestum et Neulengbach, elles avaient poussé Potsdam à un nul qualifiant les deux équipes pour les quarts de finales. Puis un tour plus tard, elles avaient été battre Francfort au Stadion am Brentanobad grâce à un but de Ludivine Diguelman mais avaient été éliminées à domicile 3-2 en l’absence de Camille Abily et Sonia Bompastor suspendues et malgré deux nouveaux buts de Ludivine Diguelman.

                                        Montpellier, premier club a éliminé une équipe allemande en 2009


                                        Delie a déjà éliminé le Bayern sous le maillot de Montpellier (photo FCB)


                                        En 2009, c’est l’histoire entre Lyon et l’Allemagne qui débutait. L’adversaire s’appelait Duisbourg et si les Lyonnaises ne disputaient que leur deuxième saison européenne, c’était la première pour leurs adversaires. Après un nul 1-1 à Gerland, les coéquipières de Shirley Cruz étaient balayées par celles d’Alexandra Popp sur un score de 3-1 qui ne reflétait pas entièrement l’écart entre les deux équipes. Ce match est sans doute le dernier où Lyon a été clairement dominé et a concédé une défaite aussi claire et nette.

                                        Le premier renversement de tendance est intervenu la saison suivante. Pour sa première participation, le Bayern Munich a retrouvé Montpellier en huitième de finale et c’est l’équipe de Marie-Laure Delie qui s’est qualifiée aux dépens de celle de Katharina Baunach et Carina Wenninger grâce à un unique but marqué par Hoda Lattaf à la fin de la première période de la prolongation du match retour en Allemagne. C’était la première fois qu’une équipe française éliminait une équipe allemande.

                                        Une autre première avait lieu quelques mois plus tard : Lyon atteignait la finale face au Turbine Potsdam. C’était la première finale pour Lyon et pour une équipe française mais aussi le premier duel d’une longue série entre les deux équipes. Ce jour là, c’est l’équipe de Josephine Henning qui battait celle Wendie Renard à l’issue d’une longue séance de tirs aux buts. La saison suivante, l’actuelle capitaine de l’équipe de France prenait sa revanche sur son actuelle coéquipière, marquant elle-même le premier but avant que Lara Dickenmann – désormais joueuse de Wolfsbourg – ne double la mise pour battre ses futures coéquipières Babett Peter, Isabel Kerschowski et Anja Mittag. Entre temps, le Turbine Potsdam avait marché sur Juvisy en quart de finale. Cela reste le seul adversaire allemand de l’équipe essonnienne.

                                        9 victoires françaises, 7 nuls et 12 victoires allemandes

                                        La tendance se confirmait la saison suivante où l’OL faisait exploser Potsdam en demi-finale sous la pluie de Gerland avant de l’emporter en finale contre Francfort sous le soleil de Munich. Pour sa première apparition européenne, le PSG connaissait moins de réussite. Mais battu 3-0 à l’aller à Francfort, il réussissait au moins à emporter le match retour 2-1 sur un doublé de l’Américaine Allie Long.

                                        Puis Lyon connaissait moins de réussite en perdant d’abord sa première finale contre Wolfsbourg en 2013 sur un pénalty de Martina Müller puis en cédant en huitième de finale contre le Potsdam d’Ada Hegerberg, Pauline Bremer, Nataša Andonova et Lisa Evans malgré une victoire 1-0 à l’extérieur et une rapide ouverture du score au retour. Après ce dernier des quatre affrontements entre les deux clubs, le bilan reste de deux qualifications (ou victoire en finale) partout.

                                        C’est donc le PSG qui a pris la relève en 2015 après avoir éliminé Lyon. Confronté à Wolfsbourg alors invaincu en trois saisons européennes, les coéquipières de Sabrina Delannoy ont réalisé l’exploit d’aller l’emporter 2-0 à l’AOK Stadium à l’issue d’un match parfait. Le retour a été légèrement plus difficile malgré l’ouverture du score très rapide d’Aurélie Kaci puisque les Allemandes ont pris l’avantage en marquant deux fois coup sur coup à un quart d’heure de la fin, se plaçant à un seul but de la qualification. Mais c’est bien le PSG qui se retrouvait en finale. Francfort remportait alors son quatrième titre grâce à un but de Mandy Islacker dans les arrêts de jeu. Enfin la saison dernière c’est donc Lyon qui a remporté la dernière manche en date en battant Wolfsbourg aux tirs aux buts en finale.

                                        L’avantage est globalement à l’Allemagne avec dix qualifications contre six mais les confrontations ont souvent été serrées. Potsdam compte quelques gros scores (victoire 6-0 contre Montpellier, 3-0 puis 6-2 contre Juvisy, défaite 5-1 contre Lyon) mais 17 des 28 matchs disputés se sont achevés avec un écart n’excédant pas un but.

                                        SD, avec CHR$


                                        Confrontations franco-allemandes en Coupe d’Europe

                                        2016-2017 (Quart) : Wolfsbourg - Lyon : 0-2 / -
                                        2016-2017 (Quart) : Bayern - PSG : 1-0 / -
                                        2015-2016 (Finale) : Wolfsbourg - Lyon 1-1
                                        2014-2015 (Finale) : Francfort - PSG 2-1
                                        2014-2015 (Demi-finale) : Wolfsbourg - PSG 0-2 / 2-1
                                        2013-2014 (Huitième) : Potsdam - Lyon 0-1 / 2-1
                                        2012-2013 (Finale) : Wolfsbourg - Lyon 1-0
                                        2011-2012 (Finale) : Lyon - Francfort 2-0
                                        2011-2012 (Demi-finale) : Lyon - Potsdam 5-1 / 0-0
                                        2011-2012 (Huitième) : Francfort - PSG 3-0 / 1-2
                                        2010-2011 (Finale) : Potsdam- Lyon 0-2
                                        2010-2011 (Quart) : Juvisy - Potsdam 0-3 / 2-6
                                        2009-2010 (Finale) : Potsdam - Lyon 0-0
                                        2009-2010 (Huitième) : Montpellier - Bayern 0-0 / 0-1
                                        2008-2009 (Demi-finale) : Lyon - Duisbourg 1-1 / 1-3
                                        2005-2006 (Demi-finale) : Francfort - Montpellier 0-1 / 3-2
                                        2005-2006 (Poules) : Potsdam - Montpellier 0-0
                                        2004-2005 (Poules) : Potsdam - Montpellier 6-0
                                        2001-2002 (Demi-finale) : Toulouse - Francfort 1-2 / 0-0


                                        Le bilan par club

                                        Équipe C M V N D Q E BP BC
                                        Toulouse 1 2 0 1 1 0 1 1 2
                                        Montpellier 4 6 2 2 2 1 2 4 9
                                        Lyon 9 12 5 4 3 4 4 16 9
                                        Juvisy 1 2 0 0 2 0 1 2 9
                                        PSG 4 6 2 0 4 1 2 6 9
                                        Total France 19 28 9 7 12 6 10 29 38
                                        Francfort 5 8 4 1 3 3 1 11 9
                                        Potsdam 7 10 4 3 3 4 2 18 11
                                        Duisbourg 1 2 1 1 0 1 0 4 2
                                        Bayern 2 3 1 1 1 0 1 1 1
                                        Wolfsbourg 4 5 2 1 2 2 2 4 6
                                        Total Allemagne 19 28 12 7 9 10 6 38 29
                                        Mercredi 29 Mars 2017
                                        Sebastien Duret

                                        http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...nt_a13501.html
                                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • But pour Marie Laure Delie 1-0 PSG-Bayern

                                          2-0 pour le psg

                                          Commentaire


                                          • Je l'avais dit au match allé, mais le bayern c'est d'une faiblesse. Quand je pense que certains nous vendent le championnat Allemand comme une référence, par sur qu'elles finissent sur le podium dans notre championnat.

                                            Commentaire


                                            • 3-0

                                              Oui pas une surprise, déjà au match aller, le Bayern été super faible

                                              Commentaire


                                              • Ligue des Champions (Quart) - Le FC BARCELONE première qualification pour les demies

                                                Le club catalan a décroché pour la première fois de son histoire une place en demi-finale. Victorieuses à l'aller, les Espagnoles sont de nouveau restées solides en défense et ont trouvé la faille en début et fin de seconde période.


                                                La joie barcelonaise (photo Miguel Ruiz/FCB)


                                                L'équipe suédoise battue sur sa pelouse était obligée d'aller de l'avant pour rattraper son retard. D'entrée, la faille semblait se trouvait du côté de la défenseure gauche barcelonaise. Sur un centre de Martens, Masar se jetait mais manquait le cadre (4e). Trois minutes après, Nilsson côté droit plaçait une frappe dans un angle fermé dans le petit filet (7e). C'est encore de ce même côté que Marta concluait une action par une frappe juste au dessus du cadre (35e).
                                                Malgré ces occasions, le FC Barcelone restait solide et se montrait à l'instar du match aller efficace. Losada à gauche centrait en retrait pour Hermoso qui ouvrait son pied droit et marquait avec l'aide du poteau gauche, le ballon venant mourir derrière la ligne (1-0, 52'). La réussite était espagnole. L'équipe suédoise n'y arrivait pas à l'image duy centre de Marta devant le but sans solution (54e).
                                                Finalement, dans les arrêts de jeu, les Catalanes donnaient un peu plus d'ampleur à leur qualification avec Latorre côté gauche qui trouvait Caldentey dans la surface, au point de penalty. Elle prenait le temps de contrôler et ouvrait son pied gauche pour marquer sur la droite de la gardienne (2-0, 90+4'). 3-0 sur les deux matchs, une qualification maîtrisée qui ouvre les portes d'une demi-finale historique face au PSG.

                                                Le FC Barcelone devient le premier club espagnol à atteindre ce stade de la compétition. Neuf autres pays ont déjà eu un représentant en demi-finales : Danemark, Angleterre, Finlande, France, Allemagne, Italie, Norvège, Russie et Suède.


                                                UEFA Women's Champions League - Quart de finale retour
                                                Mercredi 29 mars 2017
                                                - 19h00
                                                FC BARCELONE (Espagne) - FC ROSENGARD (Suède) : 2-0 (0-0) (score cumulé : 3-0)
                                                Barcelone (Mini Estadi)
                                                Spectateurs : 7 350
                                                Arbitres : Kateryna Monzul (Ukraine) assistée de Maryna Striletska (Ukraine) et Oleksandra Ardasheva (Ukraine). 4e arbitre : Anastasia Romanyuk (Ukraine)
                                                Buts : Jennifer HERMOSO 52', Mariona CALDENTEY 90+4'
                                                Avertissements : Røddik Hansen 63', Caldentey 78', Hermoso 85' pour Barcelone ; Asante 74', Masar 85', Troelsgaard 90+1' pour Rosengard

                                                Barcelone : 13-Sandra Paños ; 18-Marta Torrejón, 3-Ruth Garcia, 6-Line Røddik Hansen, 15-Leila Ouahabi ; 8-Miria Diéguez ; 4-Marta Unzué (cap.) (19-Barbara Latorre 65'), 16-Vicky Losada ; 7-Gemma Gili (12-Patricia Guijarro 46'), 10-Jennifer Hermoso, 11-Alexia Putellas (9-Mariona Caldentey 73'). Entr.: Xavi Llorens
                                                Non utilisées : 1-Laura Rafols, 20-Olga Garcia, 21-Ange Nguessan, 24-Aitana Bonmati
                                                Rosengård : 1-Zecira Musovic ; 16-Lina Nilsson, 3-Amanda Ilested, 4-Emma Berglund (cap.), 5-Ali Riley ; 6-Anita Asante (27-Sofie Pedersen 78') ; 51-Sanne Troelsgaard, 24-Ebba Wieder (19-Iva Landeka 63'), 10-Marta Vieira Da Silva ; 21-Lieke Martens, 30-Ella Masar. Entr.: Jack Majgaard
                                                Non utilisées : 11-Erin McLeod, 22-Hanna Persson, 35-Andrea Torisson, 44-Linnea Svensson, 53-Johanna Barth

                                                https://www.facebook.com/FCBfemeni/v...7681729307413/

                                                Jeudi 30 Mars 2017
                                                Sebastien Duret

                                                http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...es_a13511.html
                                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • Ligue des Champions (Quart) - Un PSG euphorique écrase le BAYERN (4-0)

                                                  Galvanisées par l'ambiance du Parc des Princes, les Parisiennes ont infligé une correction au Bayern Munich (4-0) dans un match qu'elles ont dominé de bout en bout.




                                                  Le manque d'efficacité devant le but avait coûté un succès au match aller. Cette fois-ci, il n'aura pas fallu attendre bine longtemps pour voir les filets de Korpela trembler. Trois minutes et quelques secondes avec une énorme mésentente défensive des Munichoises a fait le bonheur du PSG. Au départ, un coup franc frappé côté droit par Périsset, le ballon est prolongé d'une aile de pigeon par Boquete à l'entrée de la surface pour retomber aux abords des 6 m. Abbé hésitait, Delie arrivait face au jeu, en duel avec Faisst et d'un pied droit tendu aux 6 m mettait le ballon hors de portée (1-0, 4').
                                                  Un scénario idyllique, d'autant que sur un nouveau coup franc frappé par Périsset à la 12e minute, les Parisiennes prenaient déjà l'avantage sur la qualification. Cette fois-ci, le ballon revenait sur Cristiane, Cristiane excentrée à droite qui fusillait d'une frappe du coup de pied droit Korpela (2-0, 12').

                                                  La défense allemande d'une extrême fébrilité


                                                  Delie sur le premier but (photo PSG.fr)


                                                  Les Allemandes n'y étaient pas à l'image d'un coup franc complétement manqué par la championne olympique Behringer (41e). Miedema, toujours aussi discrète, aurait cependant pu récidiver le scénario du match aller, trouvant le poteau (45+1e). Entre temps, la défense allemande avait encore montré ses limites. Pressing de Cristiane sur la gardienne, qui relançait dans l'axe sur Wenninger, également en difficulté sur le pressing de Cruz qui récupérait et à l'entrée de la surface ouvrait son pied gauche pour placer le ballon dans la lucarne avec l'aide de la barre (3-0, 42').

                                                  En seconde période, les Parisiennes géraient leur avance, s'offrant un quatrième but sur un mouvement à deux parfaitement orchestré dans l'axe entre Cristiane et Delie. La Brésilienne entrait dans la surface alors que Baunach tentait un tacle désespéré, sa frappe du gauche à ras de terre faisait la différence (4-0, 52'). Après la sortie de Georges, qui sera suspendue pour la demi-finale aller, Paredes retrouvait la défense centrale, et Formiga venait conforter le travail du milieu de terrain.

                                                  Cristiane a parachevé le succès


                                                  Le but du 2-0 inscrit par Cristiane (photo PSG.fr)


                                                  Les Parisiennes s'offraient encore dans cette soirée parfaite des opportunités d'alourdir la marque avec un contre de Delie qui renversait pour Cristiane, mais sa reprise du gauche était trop croisée (63e). Intenable, la Brésilienne obligeait Korpela à un nouvel arrêt (68e) avant d'envoyer le ballon dans les airs (90+2e).

                                                  Le sourire aux lèvres côté parisien, un tour d'honneur dans le Parc des Princes, les Parisiennes exultaient dans cette soirée printanière. Côté allemand, entre dépit et énervement, la déception était énorme mais sur les deux matchs, les Munichoises ont montré des lacunes qui leur ont coûté chères. Place désormais au FC Barcelone dans moins d'un mois.


                                                  Patrice Lair (Entraîneur du Paris Saint-Germain) au micro de beIN SPORTS
                                                  « La communion avec le public est superbe, on savoure ce soir. On a marqué rapidement dans cette partie, et ensuite on a bien géré. On a bien travaillé en phases arrêtées, on a eu la maitrise dans le jeu, on est en progression. Bravo aux filles, vraiment ! Le Bayern est double champion d’Allemagne en titre, on a réglé l’affaire à domicile, c’est très bien. Maintenant, on jouera Barcelone en demie, j’espère qu’il y aura de nouveau une belle fête au Parc des Princes. Ce genre de soirée fait du bien au football féminin, c’est une certitude. C’est extraordinaire, le travail paie ce soir. »

                                                  Cristiane (Attaquante du Paris Saint-Germain) au micro de beIN SPORTS :
                                                  « La célébration avec le public est belle ce soir ! On a joué unies, avec solidarité, on a donné notre âme dans ce match. On s’est beaucoup parlé cette semaine pour trouver des solutions avant ce match retour, et on a réussi collectivement. On jouera désormais le Barça en demie, une équipe très technique, il va falloir être prêtes pour ce défi, qui sera une revanche pour Barcelone, que l’on a éliminé l’an passé. »


                                                  UEFA Women's Champions League - Quart de finale retour
                                                  Mercredi 29 mars 2017
                                                  - 20h00
                                                  PARIS SAINT-GERMAIN - FC BAYERN MÜNCHEN (Allemagne) : 4-0 (3-0)
                                                  Paris (Parc des Princes)
                                                  Temps agréable (21°C) - Terrain excellent
                                                  Spectateurs : 13 974
                                                  Arbitres : Carina Vitulano (Italie) assistée de Lucia Abruzzese (Italie) et Ella De Vries (Belgique). 4e arbitre : Maria Marotta (Italie)
                                                  Buts : Marie-Laure DELIE 4', CRISTIANE Rozeira de Souza Silva 12', 52', Shirley CRUZ TRANA 43'
                                                  Avertissements : Georges 40' pour le PSG ; Abbé 28', Faisst 90+3', Lewandowski 90+3' pour Munich

                                                  PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 17-Eve Périsset, 5-Sabrina Delannoy, 4-Laura Georges (24-Formiga Miraildes Maciel Mota 62'), 12-Ashley Lawrence (20-Perle Morroni 79') ; 28-Shirley Cruz Traña (cap.), 14-Irene Paredes Hernandez, 26-Onema Grace Geyoro ; 10-Cristiane Rozeira de Souza Silva, 21-Verónica Boquete Giadans (7-Aminata Diallo 76'), 18-Marie-Laure Delie. Entr.: Patrice Lair
                                                  Non utilisées : 16-Loes Geurts, 9-Sarah Palacin, 11-Anissa Lahmari, 27-Ouleymata Sarr
                                                  Bayern : 32-Tinja-Riikka Korpela ; 20-Leonie Maier (18-Lisa Evans 56'), 5-Caroline Abbé, 19-Carina Wenninger, 2-Gina Lewandowski, 22-Verena Faisst ; 6-Katharina Baunach (11-Lena Lotzen 56', 25-Viktoria Schnaderbeck 68'), 7-Melanie Behringer (cap.), 33-Sara Däbritz ; 29-Nicole Rolser, 10-Vivianne Miedema. Entr.: Thomas Wörle
                                                  Non utilisées : 28-Jacintha Weimar, 31-Manuela Zinsberger, 9-Vanessa Bürki, 14-Sarah Romert

                                                  Jeudi 30 Mars 2017
                                                  Sebastien Duret

                                                  http://www.footofeminin.fr/Ligue-des...-0_a13512.html
                                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Le PSG en patron
                                                    Publié le 29 mars 2017 | Actus
                                                    Par Charlotte Vincelot pour Foot d'Elles



                                                    Battu à l'aller en Bavière, le Paris Saint-Germain a complètement renversé la situation au Parc des Princes. Dans une grosse ambiance, les joueuses de Patrice Lair ont pris un excellent départ pour finalement l'emporter 4-0 et rejoindre... le FC Barcelone en demi-finale. Retour sur le match.


                                                    Battu à l'aller malgré une belle prestation, le PSG a mis les points sur les 'i' au Parc des Princes, avec une large victoire récompensant sa domination. Grâce à Cristiane, par deux fois, Marie-Laure Delie et Shirley Cruz, Paris rejoint donc les demi-finales où l'attend le FC Barcelone, qualifié un peu plus tôt dans la soirée.

                                                    Un départ idéal, un avantage conséquent à la pause

                                                    Le Paris Saint-Germain a débuté idéalement ce match retour des quarts de finale, avec une ouverture du score très rapide, suite à un coup franc obtenu par Cristiane. Profitant de la mésentente de la défense bavaroise suite à une déviation, Delie plaçait son pied entre trois défenseures pour lober Korpela et mettre le PSG à égalité sur l'ensemble des deux rencontres (4'). Delie de nouveau, bien lancée par Shirley Cruz dans l'intervalle, envoyait une frappe bien captée par Tinja Korpela (6'). A la douzième minute, Eve Périsset obtenait un coup franc à peu près au même endroit que celui qui avait permis l'ouverture du score quelques minutes auparavant. Cette fois-ci, c'est Boquete qui le tirait, mais le résultat était le même : Cristiane voyait sa tête contrée par Vivianne Miedema, mais elle récupèrait le ballon et battait Korpela de près, en force.
                                                    Un départ idéal pour le PSG, dominateur. Qui continuait à mettre la pression, avec Delie notamment. Sur un long ballon de Laura Georges, l'attaquante parisienne était retenue mais ne tombait pas, et récupérait le ballon. Mais sa frappe ne trouvait pas le cadre (20'). Juste après la demi-heure de jeu, lancée à la limite du hors-jeu par Cruz, elle voyait Korpela bien sortir et s'imposer (31'). Quelques minutes plus tard, suite à un bon travail de Cristiane, elle laissait passer le centre de la Brésilienne au premier poteau, mais personne n'était derrière (37'). Assez logiquement, le PSG allait être récompensé de sa domination une troisième fois, suite à un très bon pressing qui voyait la défense bavaroise reculer et Cruz récupérer le ballon dans les pieds de Carina Wenninger, avant de battre Korpela d'une frappe croisée lobée (41'). Et si Miedema parvenait à se retourner, sans réussir à cadrer sa frappe (45+1'),il fallait un bon tacle de Wenninger pour éviter un duel Delie-Korpela. A la pause, le PSG était logiquement devant, avec un scénario proche du match aller, les buts en plus.

                                                    Cristiane/Delie, duo gagnant

                                                    Déjà toutes les deux buteuses lors du premier acte, Cristiane et Delie combinaient pour inscrire le quatrième but parisien rapidement en deuxième période, avec la Brésilienne à la conclusion, pour son deuxième but de la soirée (52'). Dix minutes plus tard, il s'en fallait de peu pour que le duo frappe encore. Sur une contre-attaque rondement menée, Delie renversait le jeu avec un très bon centre pour Cristiane, dont la frappe manquait le cadre (62').
                                                    Malgré le double changement offensif de Thomas Wörle avec les entrées de Lisa Evans et Lena Lotzen -qui quittait le terrain en boitant et en colère quelques minutes plus tard à peine-, le Bayern Munich ne se montrait que très peu dangereux, alors que le PSG, par l'intermédiaire de Cruz notamment (84') continuait à se montrer offensif. Sur un dernier coup du sombrero sur Lewandowski suivi d'une frappe non cadrée de Cristiane (90+1'), le PSG obtenait une large victoire face à un Bayern dépassé dans tous les compartiments du jeu.
                                                    Avec cette large victoire, le PSG, auteur d'un match plein, atteint les demi-finales de la Ligue des champions pour la troisième année consécutive, et affrontera dans le dernier carré le FC Barcelone, que les Parisiennes ont éliminé la saison passée en quart de finale. Une confrontation dont on devrait beaucoup entendre parler dans les semaines à venir...


                                                    La feuille de match

                                                    Le but de la rencontre :

                                                    4' Marie-Laure Delie (1-0)
                                                    12' Cristiane (2-0)
                                                    42' Shirley Cruz (3-0)
                                                    52' Cristiane (4-0)

                                                    Les compos :
                                                    PSG :
                                                    Kiedrzynek, Perisset, Georges (Formiga 62'), Paredes, Delannoy, Lawrence (Morroni 79'), Geyoro, Cruz, Boquete (Diallo 76'), Delie, Cristiane
                                                    Bayern Munich : Korpela, Lewandoski, Abbé, Wenninger, Maier (Evans 56'), Faisst, Baunach (Lotzen 56') (Schnaderbeck 68'), Behringer, Däbritz, Rolser, Miedema


                                                    Crédit photo : UEFA

                                                    http://www.footdelles.com/article/Ac...on_146631.html
                                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X