Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Championnat d'Europe 2017

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Il est pathétique Echouafni... Le mec jubilait après la purge contre la Suisse c'était marrant :rolleye:

    Et quelle pleureuse ! "On perd à cause du niveau de jeu de nos adversaire" c'est lunaire ça... C'est fatigant ces types dans le déni, j'ai vu joué les équipes censés être plus faible c'était plus intéressant que la France... même si le niveau global est très faible en effet...

    Il y a une nette régression, il y a quelques années certaines joueuses au-dessus techniquement cachait la misère techniques des féminines (Necib, Abily), mais cette année mon dieu, le match d'hier on avait beau être au bord de l'élimination j'ai été pris de fou rire tellement c'était burlesque... Les dégagements de Bouhaddi qui dépassent pas le milieu de terrain, la Mapou de la défense qui donne des balles de buts dès qu'elle touche la balle, la Sakina machin qui se fait enrhumer à toutes les sauces, les ballons balancés n'importe où...

    Bref, c'était pas fabuleux chez les autres non plus mais il y avait un semblant de collectif, nous on a retrouvé une Piquionne, une Sissoko et une Mapou au féminin c'était cool !

    Commentaire


    • Envoyé par Cramps Voir le message
      Echouafni, il a le parfait profil pour suppléer Génésio en cas de soucis.
      Officiel : Le Graet vient de le maintenir :mdr::mdr::mdr::mdr::mdr:
      No Ones Like Us, We don't care!

      Commentaire


      • Y a qu'à la FFF et à l'OL qu'on peut garder sa place de cadre en n'ayant pas atteint les objectifs fixés. Ca change du monde habituel de l'entreprise n'est ce pas Jean-Mimi ? :proud:

        Commentaire


        • Le mental , voilà un facteur de l'inconstance de nos bleues , incapables de franchir un palier au niveau international , pas de bonne augure avant la Coupe Du Monde dans deux ans.

          Commentaire


          • #WEURO2017 - Les déceptions de l'Euro

            Avec un dernier carré inédit et l'élimination des anciens tenants du titre, l'Euro 2017 marque un tournant dans l'histoire de la compétition. Les éliminations de l'Allemagne, la Suède ou encore la Norvège laissent la place ouverte à un nouveau champion.


            Houara d'Hommeaux réconfortée par Laëtitia Philippe (photo UEFA.com)


            L'hégémonie allemande et l'omniprésence des pays scandinaves, deux caractéristiques qui ont marqué l'histoire du championnat d'Europe durant plus de 30 ans. Cette édition 2017, la première à seize, déroge à ce que l'on croyait être une règle. Or la pratique féminine s'est démocratisée et structurée à travers toute l'Europe permettant à de nouvelles équipes de venir bousculer la hiérarchie établie.

            L'Allemagne n'est plus invincible
            Six titres consécutifs, huit au total, récemment titrée aux Jeux Olympiques pour la première fois de son histoire, l'équipe allemande devait suivre la lignée de ces prédécesseures. Sans être brillante, l'Allemagne était la plus complète et impressionnait ses adversaires par sa culture de la gagne et son potentiel de licenciées. Les Allemandes dirigées par Steffi Jones depuis la rentrée n'ont peut-être pas pris la mesure de cette nouvelle adversité. Accrochée par la Suède, bousculée par l'Italie, l'Allemagne a peut-être cru trop vite battre le Danemark. Or les Danoises sont un véritable poil à gratter, difficiles à surprendre défensivement et audacieuses offensivement, une équipe qui ne s'annonce jamais battue. L'Allemagne s'y est frotté et y est resté, mettant fin à 22 ans de domination continentale.

            La Norvège a besoin de se renouveler
            Finaliste en 2013, la Norvège qui possède pourtant en Ada Hegerberg un atout offensif de poids, n'a pas marqué un seul but. Nation dont le championnat n'est pas aussi relevé que ses principaux rivaux, la Norvège a besoin de se reconstruire. 2013 et 2015 étaient des trompe-l'oeil, et n'ont pas permis une remise en cause. Après la finale de 2013, la Norvège est tombée en huitième de la Coupe du Monde 2015, sortie d'un groupe facile où figurait la Thaïlande et la Côte d'Ivoire. Cette fois-ci, en 2017, la Norvège a carrément perdu ses trois matchs face aux Pays-Bas, au Danemark et à la Belgique. Un signe révélateur d'un problème pour organiser le jeu d'une équipe alors que Martin Sjögren, le sélectionneur ne faisait pas l'unanimité et dont les choix ont été contestés.

            La formule suédoise avec ses limites
            Aux Jeux Olympiques, la Suède avait réussi un parcours historique mais n'avait pas impressionné par son jeu. C'est avant tout sa solidité défensive qui avait permis de faire tomber les Etats-Unis et de décrocher finalement la médaille d'argent. Lors de cet Euro, la défense en dehors des deux premiers matchs, a montré ses limites et la gardienne Lindahl n'a pas toujours pu jouer les pompiers de service. La Suède est donc tombée logiquement face au pays hôte et la fin d'une ère est entamée avec l'arrêt de Pia Sundhage mais peut-être de certaines internationales à l'image de Lotta Schelin.

            La France stoppe encore en quart
            Frustation, déception, la France échoue pour la troisième fois en quart de finale de l'Euro. L'adversaire s'annonçait costaud et il le fut. Le cinquième mondial qui continue sa phase ascendante a affiché les valeurs que l'on attend de trouver chez les Bleues à savoir l'efficacité, la solidité et un esprit conquérant. Alors que les clubs français ont brillé sur le plan européen, la sélection n'a pas connu le même parcours. Le premier tour avait montré toutes les difficultés dans le domaine offensif, ne se sauvant que sur les coups de pied arrêtés. En quart, cette issue ne fut pas trouver et la France, à deux ans, d'organiser la Coupe du Monde, devra trouver une nouvelle recette pour parvenir à ses fins.

            L'Espagne patientera aussi
            Tout comme la France, l'Espagne était attendue dans ce tournoi. Les Espagnoles ont connu des difficultés similaires aux Bleues dans le domaine offensif, malgré leur capacité à conserver le ballon au delà de la France. La qualité technique espagnole reste réelle, mais les rencontres face à des adversaires au jeu plus physique et défensif n'ont pas permis de trouver la faille pour faire mieux qu'un quart de finale.


            >> ALLEMAGNE
            8 titres
            0 finale perdue
            1 élimination en demi-finale

            >> NORVÈGE
            2 titres
            4 finales perdues
            3 éliminations en demi-finale

            >> SUÈDE
            1 titre
            3 finales perdues
            4 éliminations en demi-finale

            >> FRANCE
            0 titre
            0 finale perdue
            0 élimination en demi-finale

            >> ESPAGNE
            0 titre
            0 finale perdue
            1 élimination en demi-finale

            Lundi 31 Juillet 2017
            Sebastien Duret

            http://www.footofeminin.fr/WEURO2017...ro_a13915.html
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Envoyé par prince-eristoff Voir le message
              Officiel : Le Graet vient de le maintenir :mdr::mdr::mdr::mdr::mdr:
              Ah bah ça va être du propre pour la CDM dans 2 ans :crazy:

              Ça va être drôle de monter un collectif solide avec un sélectionneur en carton, une tactique offensive en mousse et une grosse partie des joueuses qui n'auront pas le niveau... on se donne rendez-vous en quarts, hein :pfu::crazy:
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • Envoyé par Rem56 Voir le message
                Ah bah ça va être du propre pour la CDM dans 2 ans :crazy:

                Ça va être drôle de monter un collectif solide avec un sélectionneur en carton, une tactique offensive en mousse et une grosse partie des joueuses qui n'auront pas le niveau... on se donne rendez-vous en quarts, hein :pfu::crazy:
                Il a un contrat (un peu batard) jusqu'en 2018 d'après ce que j'ai lu... Donc je suppose qu'il va etre prolongé... :mdr:
                No Ones Like Us, We don't care!

                Commentaire


                • Envoyé par prince-eristoff Voir le message
                  Il a un contrat (un peu batard) jusqu'en 2018 d'après ce que j'ai lu... Donc je suppose qu'il va etre prolongé... :mdr:
                  Ho tu sais, les Pays-Bas ont viré leur ancien sélectionneur fin décembre dernier, à un peu plus de 6 mois de leur Euro et finalement on voit le résultat que ça donne cet été :grn:

                  Mais bon, la Feufeufeu n'aura jamais les cojones de ne pas le prolonger à 1 an de la Coupe du Monde :rolleye::clown:
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • Je comprends pas pourquoi la FFF ne fait pas des contrats courts avec renouvellement automatique si objectifs atteints. On peut imaginer des contrats de 2 ans qui permettent de préparer sereinement la compétition, tout en indiquant à l'entraineur qu'il a un rang à tenir. Il le tient il repart pour deux ans, sinon au suivant.
                    Claudio reviens !!!!

                    Commentaire


                    • Envoyé par Edmond_Wells Voir le message
                      Je comprends pas pourquoi la FFF ne fait pas des contrats courts avec renouvellement automatique si objectifs atteints. On peut imaginer des contrats de 2 ans qui permettent de préparer sereinement la compétition, tout en indiquant à l'entraineur qu'il a un rang à tenir. Il le tient il repart pour deux ans, sinon au suivant.
                      Parce qu'une selection c'est pas un club
                      Un selectionneur dispose de ses joueurs/joueuses quelques semaines par an, donc on leur donne plus de temps pour mettre en place leur projet de jeu qui tient parfois sinon souvent plus sur une entente entre les joueurs a sa disposition qu'a une tactique travaillée quotidiennement.

                      Bon apres quand on voit le niveau baisser, faut savoir aussi en tirer les conclusions
                      Envoyé par interactif
                      si j'avais du aller voter, j'aurais évidemment voté Juppé.

                      Commentaire


                      • Envoyé par Al Bundy Voir le message
                        Parce qu'une selection c'est pas un club
                        Un selectionneur dispose de ses joueurs/joueuses quelques semaines par an, donc on leur donne plus de temps pour mettre en place leur projet de jeu qui tient parfois sinon souvent plus sur une entente entre les joueurs a sa disposition qu'a une tactique travaillée quotidiennement.

                        Bon apres quand on voit le niveau baisser, faut savoir aussi en tirer les conclusions
                        Justement, en club chaque année on repart de zéro. Donc il est envisageable de donner des contrats plus longs aux entraineurs. Au contraire les sélection fonctionnent en cycle de 2 ans (prépa + compet) et les résultats en année 1 on un effet en année 2 (classement dans le groupe de qualification par exemple). Donc tu donnes un contrat de 2 ans au sélectionneur ce qui lui permet de mettre en place un système avec objectif compétition.

                        Le sélectionneur n'a pas de budget à gérer. Exemple si tu veux faire jouer Pogba + Martial + Mbapé c'est grosso modo 300M€. Même le PSG ne pourrait pas s'aligner. Bref le sélectionneur est un entraineur à coups, on lui demande de gagner un grand nombre de match là où l'entraineur doit gérer sur une saison.
                        Claudio reviens !!!!

                        Commentaire


                        • #WEURO2017 - Demies : Un dernier carré pour un futur champion inédit

                          Les deux demi-finales de l'Euro 2017 se déroulent ce jeudi 3 août 2017. Si la rencontre Pays-Bas - Angleterre était envisageable, la rencontre entre Danemark et Autriche est plus inattendue.




                          A Breda, le Danemark disputera la sixième demi-finale de son histoire. L'équipe danoise qui a échoué cinq fois (1984, 1991, 1993, 2001, 2013) à ce stade de la compétition (un record) affronte une équipe autrichienne dont c'est la première phase finale. Les deux équipes se sont rencontrées il y a moins d'un mois et l'Autriche s'était imposée 4-2 à domicile le 6 juillet.

                          Tombeur de l'Allemagne dimanche dernier, le Danemark qui a terminé deuxième de son groupe avec deux victoires (1-0) et une défaite (0-1) a sorti les tenantes du titre (2-1) mettant fin à 22 ans de règne de l'équipe germanique. L'Autriche pour sa part a terminé première de son groupe devant la France et n'a pas encore connu la défaite, sortant l'Espagne aux tirs au but au tour précédent (0-0, tab 5-3).

                          Par ailleurs, il faut souligner que l'Autriche ou le Danemark sera la première équipe à disputer sa première finale d'Euro depuis l'Italie en 1993. Il ne s'agira que du sixième finaliste de la compétition, après la Suède, l'Angleterre (les premiers finalistes de 1984), La Norvège (1987), l'Allemagne de l'Ouest (1989) et donc l'Italie.

                          Jeudi 3 août 2017
                          AUTRICHE - DANEMARK : 18h00

                          Breda (Rat Verlegh Stadion)
                          Arbitres : Kateryna Monzul (Ukraine) assistée de Maryna Striletska (Ukraine) et Petruta Iugulescu (Roumanie). 4e arbitre : Katalin Kulcsár (Hongrie)
                          En direct sur France 4 et Eurosport 2
                          Suspendue : néant

                          En conférence

                          Nils Nielsen, sélectionneur du Danemark

                          "On est vraiment heureux d'être ici. C'était une victoire formidable contre l'Allemagne. On affronte maintenant l'Autriche, ce sera notre match le plus difficile du tournoi. C'est une équipe vraiment difficile à battre, elle laisse peu d'occasions à l'adversaire. Il va falloir se préparer correctement.
                          Les joueuses font tout pour se mettre dans le bon état d'esprit. Elles veulent être aussi prêtes et calmes que possible. J'ai beaucoup plus de temps, je peux me détendre sur le banc ! Ce sont mes joueuses qui peuvent résoudre les problèmes.


                          Dominik Thalhammer, sélectionneur de l'Autriche
                          "Dites donc, on voit vraiment la différence au niveau de l'intérêt des médias par rapport au premier match ! On a hâte de jouer ce match, on est beaucoup plus loin qu'on espérait et on n'aura sans doute jamais cette opportunité dans nos carrières. Il va falloir la saisir demain."


                          Une finale avant l'heure

                          Dans un stade d'Enschede qui accueillera plus de 27 000 spectateurs, cette demi-finale entre le pays hôte et le 5e du classement FIFA, troisième de la dernière Coupe du Monde pourrait être vu comme une finale avant l'heure. Les Pays-Bas qui accueillent cet Euro peuvent toujours espérer faire aussi bien que l'Allemagne qui avait remporté la compétition qu'elle organisait en 2001. Les Pays-Bas avaient déjà joué une demi-finale en 2009, après avoir sorti la France en quart mais s'étaient ensuite inclinés face à... l'Angleterre en prolongation (1-2). L'Angleterre qui a donc déjà atteint la finale en 2009, l'avait aussi réussi lors de la première édition en 1984. A l'inverse en 1987 et 1995, l'équipe anglaise avait été battue par la Suède et l'Allemagne.

                          Leader de leur groupe avec trois victoires, Pays-Bas et Angleterre n'ont encore jamais été mené au score dans la compétition. Les deux équipes n'ont encaissé qu'un seul but depuis le début du tournoi, mais sur le plan de l'attaque, l'Angleterre domine grâce notamment au succès record contre l'Ecosse (6-0) lors de la première journée.

                          Jeudi 3 août 2017
                          PAYS-BAS - ANGLETERRE : 20h45

                          Enschede (De Grolsch Veste)
                          Arbitres : Stéphanie Frappart (France) assistée de Manuela Nicolosi (France) et Chrysoula Kourompylia (Grèce). 4e arbitre : Bibiana Steinhaus (Allemagne)
                          En direct sur France 4 et Eurosport 2
                          Suspendue : Jill Scott (Angleterre)

                          Sarina Wiegman, sélectionneuse des Pays-Bas
                          "On a joué plusieurs matches maintenant et on s'améliore à chaque rencontre. Il faut déjà être bien organisés, être bonnes balle au pied et ne pas perdre le ballon. Ensuite on peut construire notre jeu.
                          [Concernant Jodie Taylor] On est conscientes de ses qualités. Il va falloir défendre toutes ensemble et s'assurer qu'elle n'a pas suffisamment d'espaces pour marquer."

                          Mark Sampson, sélectionneur de l'Angleterre
                          "J'étais à Utrecht pour le premier match (victoire 1-0 des Pays-Bas sur la Norvège) et l'ambiance était sympa comme tout. On a vraiment hâte de jouer devant d'excellents supporters qui ont animé ce tournoi, y compris les fanzones et les défilés d'avant-match. Cette mer d'orange est belle à voir. Mais ils voudront que leur équipe gagne ce match et il va falloir les décevoir !"

                          Source UEFA.com

                          Jeudi 3 Août 2017
                          Sebastien Duret

                          http://www.footofeminin.fr/WEURO2017...it_a13921.html
                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • L'Autriche rate un penalty à la 12ème minute, elles risquent de s'en mordre les doigts.

                            Commentaire


                            • Envoyé par tasslehoff Voir le message
                              L'Autriche rate un penalty à la 12ème minute, elles risquent de s'en mordre les doigts.
                              En attendant, match bien agréable à regarder, avec de l'engagement, du punch et la volonté d'aller de l'avant !

                              Commentaire


                              • Prolongation. L'Autriche qui a plus joué que d'habitude en début de rencontre a reculé de plus en plus au fil du match, ca va être dur pour elles cette prolongation.

                                Commentaire


                                • Je comprends pas qu'on mette pas un rouge sur cette faute.

                                  Commentaire


                                  • Séance de TAB, j'espère que c'est le Danemark qui va se qualifier, l'Autriche ça serait pire que le Portugal.

                                    Commentaire


                                    • Raté de l'Autriche, 1-0 pour le Danemark.
                                      Arrêt de la gardienne Danoise, 2-0 pour le Danemark.
                                      Arrêt de la gardienne Autrichienne et de la gardienne Danoise, 2-0 toujours.
                                      3-0 l'Autriche ne peut plus revenir.

                                      Commentaire


                                      • Le match Autriche / Danemark avec les "England England" en fond sonore, c'est la touche France TV :grn:
                                        Ils sont une armee mexicaine là bas (Pichon, Necib, Lefebvre, Boudahoud, Vernon, Eymard) mais tous sur le même stade du deuxième match.

                                        Commentaire


                                        • La MVP du tournois sera très certainement une des trois joueuses entre la Danoise Harder, la Néerlandaise Martens et la buteuse Anglaise Taylor. (Celle dont l'équipe gagnera)
                                          J'espère une des 2 premières cité.

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par interactif Voir le message
                                            Le match Autriche / Danemark avec les "England England" en fond sonore, c'est la touche France TV :grn:
                                            Ils sont une armee mexicaine là bas (Pichon, Necib, Lefebvre, Boudahoud, Vernon, Eymard) mais tous sur le même stade du deuxième match.
                                            On a meme eu le droit à un God save the Queen.

                                            Commentaire


                                            • Hé, l'autre jour on cherchait une arrière gauche, il y a Van Es, j'avais pas trop fait gaffe que c'était une arrière gauche, mais elle est pas mal elle.

                                              Commentaire


                                              • But de Miedema, 1-0 pour le pays hôte.

                                                Commentaire


                                                • Ca joue bien les Pays-Bas, j'espère qu'Echouafni est devant son écran. A moins qu'il trouve le niveau trop faible.

                                                  Commentaire


                                                  • Superbe sauvetage de la defenseuse Hollandaise.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X