Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue des Champions Féminine 2018-2019

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • QSG masculin, QSG féminin même combat

    Commentaire


    • Le QSG éliminé à la dernière seconde alors que Chelsea était inoffensif, absolument jouissif

      Au moins, on ne se tapera pas un énième OL-PSG en LDC
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Le csc de berger est magique quand meme.....
        Le psg qui aime cultiver son image de loosers parité respecté loosers chez les hommes et chez les femmes.

        le plus grand moment de looser restera nasser apres la finale a cardiff qui s'est dit deçu de la defaite contre lyon, mais qu'il allait recruter du lourd pour gagner dès la saison d'apres............SAUF qu'il ne savait pas que paris etait meme pas qualifié en uwcl pour la saison d'apres

        Commentaire


        • Ligue des Champions (Quarts retour) - LYON et le PSG ne veulent pas rester sur leur faim

          Les quarts de finale retour se déroulent tous ce mercredi. Si le FC Barcelone est le mieux parti avec trois buts d'avance, la suite peut réserver encore des surprises et du suspense.





          Y aura-t-il un, deux ou alors aucun club français en demi-finales. Au moment de ces matchs retours, difficile d'en juger avec de grandes certitudes. Lyon a gagné 2-1 à l'aller devant Wolfsbourg mais a concédé un but à domicile. De son côté, le PSG accuse deux buts de retard face à Chelsea. En tout cas, les vainqueurs de ces deux rencontres se retrouveront en demi en avril prochain.
          Dans les deux autres rencontres, le FC Barcelone ira confirmer en Norvège alors que le Bayern devra aussi assurer le nul décroché face au Slavia.

          Lyon ne vient pas pour calculer

          C'est avec l'envie de gagner et de ne pas calculer que Lyon prépare son rendez-vous face à Wolfsbourg. Reynald Pedros qui a pu bénéficier d'un week-end sans compétition pour préparer ce rendez-vous a tout d'abord cherché à corriger les erreurs du match aller. L'OL qui avait mené 2-0 s'est ensuite mis en danger en seconde période concédant un but. Cette réalisation offre à Wolfsbourg une belle occasion pour essayer de faire tomber le tenant du titre. Une victoire 1-0 suffirait au bonheur des Allemandes. Cependant Pedros voudra voir son équipe se mettre sur la bonne voie : "On va tout faire pour marquer à Wolfsbourg". Un but lyonnais changerait en effet la situation qui avait déjà connu la victoire 2-0 dans ce même stade il y a deux ans.

          PSG : L'exemple de Bardolino face à Birmingham

          Battu 2-0 à Chelsea, le PSG doit s'imposer 3-0 pour atteindre les demi-finales. Il faudra donc aux Parisiennes gérer l'euphorie de devoir marquer et surtout éviter d'encaisser un but. "On a envie d'aller de l'avant pour rattraper ces deux buts, mais il ne faut pas en prendre" rappelle Echouafni. Car remonter deux buts sans avoir pu marquer à l'aller à l'extérieur est rare. Un club anglais en avait malgré tout déjà fait les frais en octobre 2012. Birmingham qui avait alors battu Bardolino (2-0) s'était incliné 3-0 après prolongation en Italie. Plus récemment mais dans un contexte différent, l'Atlético à l'automne 2015 avait perdu 0-2 à domicile avant d'aller s'imposer 3-0 en Russie face à Zorkiy.

          Le PSG féminin a déjà connu des défaites à l'aller avant de renverser la tendance. Il y a deux ans, une défaite 1-3 en Norvège s'était transformée en qualification après une victoire 4-1 face à Lillestrøm au retour. La même saison, un revers 0-1 face au Bayern Munich avait été suivi d'une éclatante victoire 4-0 à domicile.


          LE PROGRAMME

          Mercredi 27 mars 2019
          VfL Wolfsbourg (ALL) - O. Lyonnais (FRA) : 18h15 (aller : 1-2) (en direct sur Canal + Sport)
          Lillestrøm SK (NOR) - FC Barcelone (ESP) : 18h30 (aller : 0-3)
          Paris Saint-Germain FC (FRA) - Chelsea FC (ANG) : 19h00 (aller : 0-2) (en direct sur beINSPORTS 1)
          FC Bayern Munich (ALL) - Slavia Prague (RTC) : 19h30 (aller : 1-1)

          https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...im_a15615.html
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • VfL Wolfsbourg (ALL) 2 - 4 Olympique Lyonnais (FRA) [1-2]
            0-1 : Dzsenifer Marozsán 8'
            0-2 : Wendie Renard 25' (SP)
            1-2 : Pernille Harder 53'
            2-2 : Pernille Harder 56'
            2-3 : Eugénie Le Sommer 60'
            2-4 : Eugénie Le Sommer 80'

            Lillestrøm SK Kvinner FK (NOR) 0 - 1 FC Barcelone (ESP) [0-3]
            0-1 : Lieke Martens 7'
            Paris Saint-Germain FC (FRA) 2 - 1 Chelsea LFC (ANG) [0-2]
            1-0 : Kadidiatou Diani 47'
            2-0 : Ann-Katrin Berger 56' (CSC)
            2-1 : Maren Mjelde 90'+1

            FC Bayern Munich (ALL) 5 - 1 SK Slavia Prague (RTC) [1-1]
            1-0 : Fridolina Rolfö 24'
            2-0 : Melanie Leupolz 33'
            3-0 : Mandy Islacker 41'
            4-0 : Mandy Islacker 55'
            4-1 : Kateřina Svitková 77'
            5-1 : Jill Roord 83'




            *Score du match aller
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • " Si le PSG n'y arrive pas en C1, c'est à cause de la faible Ligue 1".

              Dans le genre Fakenews, c'est quand même du haut niveau,ce genre de discours.

              Que doivent en penser nos fenottes ?

              Il y a encore moins de concurrence en L1 féminine, et pourtant ça ne les empêche pas d'élever leur niveau de jeu lors des confrontations avec les grosses cylindrées allemandes.

              Encore bravo à elles pour cette belle qualif. Attention à ne pas tomber dans la facilité. Ce sera frustrant de se faire sortir en demi.
              10ème titre de championnes : Lyon capitale du foot féminin :lov:

              Commentaire


              • Envoyé par Rem56 Voir le message
                Le QSG éliminé à la dernière seconde alors que Chelsea était inoffensif, absolument jouissif

                Au moins, on ne se tapera pas un énième OL-PSG en LDC
                Tant mieux.

                ​​​​​Je la sentais pas cette énième double confrontation.

                J'ai toujours en tête l'élimination frustrante
                ​1-0 à domicile face au PSG.
                10ème titre de championnes : Lyon capitale du foot féminin :lov:

                Commentaire


                • Il faudrait avoir le but de chelsea avec les commentaires de paul le guen et stephane guy au camp Nou
                  " Attention par dessus ......"

                  Commentaire


                  • Ligue des Champions (Quarts retour) - Le FC BARCELONE termine le travail sereinement, le BAYERN tranquille à domicile

                    Vainqueur 3-0 à l'aller après avoir complètement dominé son adversaire, le FC Barcelone partait très largement favori avant le match retour, et a terminé le travail sans surprise en Norvège à l'issue d'un match à l'intérêt limité et joué sur un rythme tranquille.





                    Après le large avantage obtenu lors du match aller disputé à domicile, le FC Barcelone a vite éteint les étincelles d'espoir que pouvaient avoir les Norvégiennes lors de ce match retour en marquant dès la septième minute de jeu par l'intermédiaire de Lieke Martens d'une jolie frappe enroulée petit filet opposé depuis la gauche de la surface de réparation. Au-delà de l'ouverture du score, le premier acte a été particulièrement insipide à l'exception d'une demi-douzaine de situations chaudes non converties pour les Catalanes face à une équipe norvégienne qui n'avait pas les armes pour porter le danger dans la surface adverse. La deuxième période n'était pas beaucoup plus animée, Lillestrom tentait malgré tout de sauver l'honneur dans cette double confrontation alors que Barcelone se montrait nettement dominateur mais maladroit face au but norvégien. Aucune des deux équipes ne parvenait à trouver la faille avant la fin de la rencontre, et le score en restait à 1-0 sur la rencontre, 4-0 en faveur de Barcelone en cumulé pour une qualification des plus tranquilles pour les Catalanes.


                    Mercredi 27 mars 2019 - 18h30
                    LILLESTRØM SK (NOR) - FC BARCELONE (ESP) : 0-1 (0-1) (cumul : 0-4)
                    Lillestrøm (Åråsen Stadion)
                    Spectateurs : 5 655
                    Arbitres : Stéphanie Frappart (France) assistée de Manuela Nicolosi (France) et Michelle O'Neill (Irlande). 4e arbitre : Maika Vanderstichel (France)

                    But :
                    0-1 Lieke MARTENS 7'

                    Avertissements : Isabelle Bachor 90' pour LSK ; Kheira Hamraoui 73' pour Barcelone

                    LSK : 1-Cecilie Fiskerstrand ; 2-Ingrid Moe Wold (cap.), 19-Sarah Suphellen, 22-Anja Sønstevold, 14-Emilie Woldvik ; 23-Isabelle Bachor, 9-Ingrid Syrstad Engen ; 16-Therese Åsland (8-Heidi Ellingsen 55'), 10-Guro Reiten (17-Emilia Ruud 90'), 6-Emilie Haavi ; 7-Synne Skinnes Hansen (25-Sophie Haug 77'). Entr.: Hege Riise
                    Non utilisées : 12-Ida Norstrøm, 5-Ina Gausdal, 11-Elise Thorsnes
                    FC Barcelone : 1-Sandra Paños ; 8-Marta Torrejón (cap.), 17-Andrea Pereira (7-Gemma Gili 46'), 4-Mapi León ; 5-Melanie Serrano ; 9-Mariona Caldentey, 18-Kheira Hamraoui, 11-Alexia Putellas (21-Natasa Andonova 46'), 10-Andressa Alves ; 16-Toni Duggan, 22-Lieke Martens (19-Barbara Latorre 59'). Entr.: Lluis Cortes
                    Non utilisées : 13-Pamela Tajonar, 6-Vicky Losada, 14-Aitana Bonmati, 15-Leila Ouahabi


                    Le Bayern fait l'écart à la pause



                    Après avoir réussi à tenir le Bayern Munich en échec lors de la rencontre aller, le Slavia Prague arrivait en Bavière avec l'espoir de faire durer le suspense le plus longtemps possible. Mais avec trois buts encaissés dès la première période, la confrontation était pliée avant le deuxième acte. Au final, le Bayern Munich s'impose 5-1 (6-2 score cumulé) et valide facilement sa qualification pour les demi-finales où il retrouvera le FC Barcelone.

                    Après plusieurs alarmes sur le but tchèque au cours des vingt premières minutes de jeu qui voyaient les Bavaroises manquer d'un peu d'adresse et de justesse technique pour prendre les devants, Munich ouvrait le score sur corner à la 23e minute, Fridolina Rolfö reprenant le ballon victorieusement après une erreur de la défense tchèque qui laissait passer le ballon. L'étau bavarois ne se desserrait pas, et les occasions continuaient à s’enchaîner pour les locales, qui pensaient faire le break notamment par l'intermédiaire de sa capitaine Melanie Leupolz, dont la frappe était bien détournée en corner par la gardienne tchèque (26'). C'est sur corner à nouveau que le Bayern allait trouver l'ouverture une seconde fois, la défense pragoise se montrant encore en difficulté et permettait à Leupolz de faire le break de près, sans obstacle (32'). Pour se donner de l'air, le Bayern ajoutait même un troisième but avant la pause, une tête victorieuse de Mandy Islacker sur un bon centre de Sara Däbritz qui avait fait la différence sur le côté gauche de la surface (42'). Verena Faisst pensait ajoutait son nom à la liste des buteuses du jour, mais sa frappe puissante était repoussée par le poteau (44'). Avec un avantage de trois buts à la pause, le Bayern Munich se dirigeait tout droit vers les demi-finales.

                    Le Slavia pour l'honneur

                    Islacker inscrivait un deuxième but personnel rapidement en seconde période sur un nouveau service de Däbritz, pour porter le score à 4-0 avant l'heure de jeu (55'). A un quart d'heure de la fin de la rencontre, alors que la rencontre avait baissé en intensité, une erreur de main de Manuela Zinsberger permettait à Prague et Katerina Svitkova de réduire le score (77'), pas de quoi relancer le match cependant, d'autant plus que Jill Roord ajoutait un cinquième but en faveur des Bavaroises cinq minutes plus tard (82'). Les deux équipes continuaient à attaquer en fin de rencontre, mais aucune ne parvenait à trouver l'ouverture une nouvelle fois et c'est donc sans surprise le Bayern Munich qui obtient la qualification face à une équipe du Slavia Prague qui aura encore montré des difficultés à évoluer hors de ses bases.


                    Mercredi 27 mars 2019 - 18h30
                    FC BAYERN MUNICH (ALL) - SK SLAVIA PRAGUE (RTC) : 5-1 (3-0) (cumul : 6-2)
                    Munich (FC Bayern Campus - Platz 1)
                    Spectateurs : 1 040
                    Arbitres : Monica Mularczyk (Pologne) assistée de Kinga Seniuk-Mikulska (Pologne) et Aleksandra Prus (Pologne). 4e arbitre : Michalina Diakow (Pologne)

                    Buts :
                    1-0 Fridolina RÖLFO 23'
                    2-0 Melanie LEUPOLZ 32'
                    3-0 Mandy ISLACKER 41'
                    4-0 Mandy ISLACKER 55'
                    4-1 Katerina SVITKOVA 77'
                    5-1 Jill ROORD 83'

                    Avertissements : Simone Laudehr 12', Melanie Leupolz 75' pour le Bayern ; Tereza Szewieczková 49', Michela Dubcová 64', Jitka Chlastaková 79' pour le Slavia

                    Bayern : 31-Manuela Zinsberger ; 18-Dominika Škorvánková (19-Carina Wenninger 46'), 17-Kathrin-Julia Hendrich, 21-Simone Laudehr (10-Jill Roord 73'), 22-Verena Schweers ; 16-Lina Magull, 4-Kristin Demann, 8-Melanie Leupolz (cap.), 14-Fridolina Rolfö (6-Lineth Beerensteyn 59') ; 33-Sara Däbritz, 23-Mandy Islacker. Entr.: Thomas Wörle
                    Non utilisées : 28-Jacintha Weimar, 2-Gina Lewandowski, 9-Jovana Damnjanovič, 12-Sydney Lohmann
                    Slavia : 33-Barbora Votíková ; 9-Eva Bartoňová, 20-Diana Bartovičová, 14-Melisa Hasanbegovičová, 4-Kylla Liisa Sjöman ; 6-Kamila Dubcová ; 19-Petra Divišová (13-Jitka Chlastáková 57'), 21-Kateřina Svitková (cap.), 16-Tereza Szewieczková, 11-Franny Černá (5-Veronika Pincová 73') ; 18-Ashley Herndon (26-Michela Dubcová 46'). Entr.: Pavel Medynský
                    Non utilisées : 1-Olivie Lukášová, 10-Blanka Pěničková, 12-Denisa Veselá, 17-Aneta Dědinová

                    Jeudi 28 Mars 2019
                    Charlotte Vincelot

                    https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...le_a15617.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • Ligue des Champions (Quart retour) - LYON taille patron

                      Sur le terrain de Wolfsbourg, Lyon a inscrit quatre buts pour s'assurer une nouvelle place en demi-finale. Une rencontre globalement maîtrisée malgré un passage à vide durant cinq minutes qui a permis à Harder de laisser l'espoir avant le doublé de Le Sommer.


                      Goessling, balle au pied, devant Hegerberg (photo VfL)



                      Après sa victoire du match aller en demi-teinte, Lyon a cette fois-ci montré un peu sa suprématie sur le terrain de Wolfsbourg qui a rapidement été mis à mal. Lyon était resté sur une seconde période manquée à domicile, et une première aboutie. La première l'a de nouveau été dans un système en 4-2-3-1 qui a rapidement permis d'apporter le danger. Un coup franc obtenu par Bronze pour une faute de Popp et Marozsan montrait toute sa clairvoyance face à ses partenaires de sélection. Complètement excentrée, elle anticipait la sortie de Schult pour glisser le ballon dans le but. Le retour de la gardienne allemande n'y suffisait pas (0-1, 8'). Moins de dix minutes et l'OL tenait déjà son but à l'extérieur.
                      Wolfsbourg n'arrivait pas à réagir et pire la gardienne allemande commettait une nouvelle faute, cette fois-ci pour concéder un penalty. Hegerberg l'obtenait mais c'est la capitaine Renard qui prenait ses responsabilités (2-0, 25').

                      Le Sommer répond à Harder


                      Harder a marqué à deux reprises en trois minutes


                      Lyon pouvait alors gérer son avantage mais le faisait peut-être trop au point que le rappel à l'ordre d'Harder remettait les pendules à l'heure allemande. Deux buts en trois minutes partis du même côté et à la finition l'internationale danoise qui jaillissait (2-2, 56'). L'espoir aurait pu être relancé pour les joueuses de Stephan Lerch. C'était sans compter sur la prestation de Le Sommer qui se montrait à son avantage de la tête concluant un bon travail d'Henry (2-3, 60'). L'attaquante de l'OL portait l'estocade vingt minutes plus tard en reprenant un centre en retrait de Cascarino (2-4, 80'). L'occasion pour Le Sommer de se rapprocher du record des meilleures buteuses de la compétition mais aussi de dépasser Hegerberg (40) pour être à un point de Schelin et Abily (42).

                      Après ses deux buts en début de match puis en ayant réagi dans la foulée de l'égalisation allemande, Lyon n'a jamais eu le temps de douter dans cette opposition. La quête européenne est toujours bien ouverte avec désormais Chelsea sur la route.



                      UEFA Womens Champions League - Quart de finale retour
                      Mercredi 27 mars 2019
                      - 18h15
                      VfL WOLFSBURG (ALL) - OLYMPIQUE LYONNAIS : 2-4 (0-2) (cumul : 3-5)
                      Wolfsbourg (AOK Stadion)
                      Temps couvert (11°C) - Terrain excellent
                      Spectateurs : 4 445
                      Arbitres : Lina Lehtovaara (Finlande) assistée de Kylie Mcmullen (Ecosse) et Lisa Rashid (Angleterre). 4e arbitre : Rebecca Welch (Angleterre)

                      Buts :
                      0-1 Dzsenifer MAROZSAN 8'
                      (Coup franc direct à mi-hauteur frappé côté droit. Schult a anticipé un centre et repousse le ballon qui a déjà franchi la ligne)
                      0-2 Wendie RENARD 25' s.p. (Schult déséquilibre Hegerberg lancée en profondeur par Fishlock. Renard le frappe du droit sur la droite de Schult)
                      1-2 Pernille HARDER 53' (Pajor sur le côté gauche se met sur son pied droit et ajuste un centre à ras de terre pour Harder qui reprend du droit à 3 m en jaillissant devant Bacha)
                      2-2 Pernille HARDER 56' (Graham Hansen sur le côté gauche échappe à Bronze centre pour Harder qui surgit devant Bacha) pour faire une déviation du droit à 3 m plein axe)
                      2-3 Eugénie LE SOMMER 60' (Henry gagne son duel à l'épaule avec Goessling sur le côté droit et centre pour trouver Le Sommer qui conclut de la tête au second poteau)
                      2-4 Eugénie LE SOMMER 80' (Cascarino sur le côté droit centre en retrait pour Le Sommer qui coupe la trajectoire du droit plein axe)

                      Avertissements : Cláudia Neto 11', Sara Björk Gunnarsdóttir 83' pour Wolfsburg ; Lucia Bronze 21', Ada Hegerberg 58' pour Lyon

                      Wolfsburg : 1-Almuth Schult ; 8-Babett Peter, 4-Nilla Fischer (cap.), 28-Lena Goeßling, 16-Noëlle Maritz ; 5-Cláudia Neto (20-Pia Wolter 46') ; 26-Caroline Graham Hansen (19-Kristine Heggland Minde 81'), 7-Sara Björk Gunnarsdóttir, 22-Pernille Harder, 11-Alexandra Popp ; 17-Ewa Pajor (23-Sara Doorsoun-Khajeh 83'). Entr.: Stephan Lerch
                      Non utilisées : 27-Mary Earps, 9-Anna Blässe, 24-Joelle Wedemeyer, 30-Ella Masar-McLeod
                      Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 2-Lucia Bronze, 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard (cap.), 4-Selma Bacha ; 6-Amandine Henry, 24-Jessica Fishlock (5-Saki Kumagai 82') ; 9-Eugénie Le Sommer (11-Shanice van de Sanden 83'), 10-Dzsenifer Marozsán, 7-Amel Majri (20-Delphine Cascarino 64') ; 14-Ada Hegerberg. Entr.: Reynald Pedros
                      Non utilisées : 1-Lisa Weiss, 21-Kadeisha Buchanan, 25-Florencia Soledad Jaimes, 26-Carolin Simon

                      Jeudi 28 Mars 2019
                      Sebastien Duret

                      https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...on_a15616.html
                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Ligue des Champions (Quart retour) - PARIS y a cru, mais Paris est éliminé

                        Après avoir réussi à remonter son déficit de deux buts devant son public, Paris a encaissé un but lourd de conséquence en toute fin de rencontre, qui a permis à Chelsea de se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des champions (2-1). Paris pourra nourrir de gros regrets de cette double confrontation.


                        Fin de l'aventure des Parisiennes en Ligue des Champions



                        Douche froide au stade Jean Bouin. Alors qu’elles avaient refait leur retard du match aller en dix minutes à l’entrée de la deuxième mi-temps, et qu’elles avaient totalement dominé la rencontre les Parisiennes se sont fait surprendre en toute fin de rencontre par Chelsea, qui, pour la deuxième année consécutive, va rallier les demi-finales de la Ligue des champions. Les Londoniennes y affronteront Lyon, et laisse d’énormes regrets au club parisien, si proche de l’exploit.

                        Olivier Echouafni avait décidé d’effectuer un seul changement dans sa composition de départ, Cook remplaçant Morroni. Mais avec la volonté de mettre la pression à l’adversaire, en jouant à 3 derrière avec des ailières positionnées haut pour créer le décalage sur les côtés. Les Parisiennes ont longtemps paru inhibées par l’enjeu, un peu comme lors du match aller, mais elles ont imprimé leur rythme, et ce sont elles qui se sont créées les plus grosses occasions en première période, dans un match ponctué par de multiples erreurs techniques de part et d’autre.


                        Katoto n'aura pas marqué sur la double confrontation (photo Eric Baledent)

                        Katoto a manqué sa tête sur un bon centre d’Ashley Lawrence (24e) puis sa frappe dans la surface (40e), et Diani a fait le mauvais choix après une récupération haute dans les pieds de Mjlede, et manqué sa frappe au premier poteau (36e). Chelsea, qui a commencé avec Bachmann mais sans Kirby, n’a rien montré ou presque, mais ce n’était pas au club anglais de remonter un déficit de deux buts.

                        Paris a toutefois réalisé une entame de seconde période parfaite. Suite à un nouveau débordement de Lawrence, Diani s’est jeté sur le centre à ras de terre de la Canadienne pour pousser le ballon au fond des filets (1-0, 47').

                        Berger a bien aidé le PSG


                        Berger relâche le ballon dans son but pour le 2-0 (photo Eric Baledent)


                        Puis le PSG, qui n’en demandait pas tant, a doublé la mise à la suite d’une incroyable boulette de Berger sur un corner de Wang (2-0, 56'). S’en est suivi un gros temps fort parisien, où les joueuses tricolores auraient pu encore alourdir le score (58e, 62e, 64e). Comme souvent, l’entrée de Kirby a fait énormément de bien aux Anglaises, qui ne sont sorties qu’à de rares occasions de leur moitié de terrain, toujours sous la menace parisienne (83e, 86e, 89e).

                        Puis est venu le drame. Sur un des rares ballons de Chelsea dans les 30 derniers mètres adverse, Carney a adressé une merveille de centre à Mjelde, qui s’est précipitée pour reprendre le ballon de volée et battre Christiane Endler (2-1, 90+1'). Bruun a bien eu l’occasion de redonner l’espoir au PSG (90e+3), mais décidément, ce n’est pas son année en Ligue des champions. Malgré un public de folie et après avoir été à deux doigts de retrouver le dernier carré, Paris n’a désormais plus que le championnat à jouer.


                        UEFA Womens Champions League - Quart de finale retour
                        Mercredi 27 mars 2019
                        - 19h00
                        PARIS SAINT-GERMAIN - CHELSEA FC (ANG) : 2-1 (0-0) (cumul : 2-3)
                        Paris (Stade Jean Bouin)
                        Spectateurs : 13 220
                        Arbitres : Sandra Braz Bastos (Portugal) assistée de Chrysoula Kourompylla (Grèce) et Olga Almeida (Portugal). 4e arbitre : Diana Henriques (Portugal)

                        Buts :
                        1-0 Kadidiatou DIANI 47'
                        (Lawrence est lancée côté gauche en profondeur par Paredes, elle déborde et prend la défense de vitesse, puis centre pour Diani qui pousse le ballon du droit au fond des filets)
                        2-0 Ann-Kathrin BERGER 56' c.s.c. (Sur un corner tiré côté droit par Wang, Berger attrape le ballon dans les airs au deuxième poteau, mais le relâche sur son genou et laisse filer le ballon dans son but en tombant)
                        2-1 Maren MJELDE 90+1' (Excentrée à gauche devant la surface, Carney adresse un centre rentrant au deuxième poteau pour Mjelde, qui reprend du droit de volée aux 6 m et trompe Endler)

                        Avertissements : Hannah Blundell 45+3', Sophie Ingle 77' pour Chelsea

                        Paris-Saint-Germain : 16-Christine Endler ; 17-Eve Perisset (2-Hanna Glas 75'), 15-Emma Berglund, 14-Irene Paredes, 5-Alanna Cook (22-Signe Bruun 90+3') ; 24-Formiga Miraildes Maciel Mota (cap.), 28-Shuang Wang, 8-Onema Grace Geyoro ; 11-Kadidiatou Diani, 9-Marie-Antoinette Katoto, 12-Ashley Lawrence. Entr.: Olivier Echouafni
                        Non utilisées : 1-Katarzyna Kiedrzynek, 7-Aminata Diallo, 19-Annahita Zamanian, 20-Perle Morroni, 21-Sandy Baltimore
                        Chelsea : 30-Ann-Kathrin Berger ; 3-Hannah Blundell (7-Jessica Carter 74'), 18-Maren Mjelde, 16-Magdalena Eriksson, 20-Jonna Andersson ; 24-Drew Spence, 5-Sophie Ingle, 10-Ji So-Yun ; 23-Ramona Bachmann (14-Francesca Kirby 60'), 15-Bethany England (4-Millie Bright 60'), 8-Karen Carney. Entr.: Emma Hayes
                        Non utilisées : 1-Hedvig Lindahl, 11-Ali Riley, 17-Adelina Engman, 21-Deanna Cooper

                        Jeudi 28 Mars 2019
                        Vincent Roussel

                        https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...ne_a15618.html
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Ligue des Champions - Olivier ECHOUAFNI (PSG) : « L’équipe est allée au combat du début à la fin »

                          D’abord déçu, voire même triste à l’issue de l’élimination de son équipe par Chelsea en quart de finale de la Ligue des champions, l’entraineur du PSG Olivier Echouafni s’est vite remis de ses émotions en conférence de presse d’après-match. Au point de décrire ce match comme un acte fondateur pour son équipe.


                          photo Eric Baledent


                          Olivier, le scénario de la rencontre est un peu cruel.

                          Un peu… Il a été totalement cruel, je suis tellement déçu pour mon groupe, autant d’efforts anéantis sur une faute d’inattention… Je suis déçu pour elles car elles ont tout donné, à la mi-temps on savait qu’on pouvait renverser le match, ce qu’on a plutôt bien fait. Il nous a manqué d’expérience sur cette fin de deuxième mi-temps.

                          Vous en voulez à vos joueuses qui sont parties à la faute sur le but adverse ?
                          Chelsea, sur l’ensemble des deux matches, c’est 3 occasions, 3 tirs cadrés, 3 buts. On n’a pas eu ce réalisme, notamment là-bas où on n’a pas su se créer d’occasion. Il nous a manqué des choses à l‘aller mais l’a c’était un match de haut niveau, même si on n’a pas eu assez de lucidité dans le dernier geste, dans le dernier centre. Les filles ont tout donné, mais ça n’a pas suffi.

                          Cette 2e période vous laisse des regrets, quand vous voyez ce que votre équipe est capable de faire ?
                          Le match aller n’a pas été à la hauteur de nos espérances, à 1-0 ça aurait été mieux, ça nous aurait permis d’aller chercher ce résultat et cette qualification. Cette équipe de Chelsea joue avec ses atouts mais n’a rien montré lors de ce match retour… On a fait honneur à nos couleurs, à nos supporters qui nous ont poussé jusqu’au bout. C’est magique, on doit le retenir et continuer de créer ce lien avec eux.

                          On a vu un match avec beaucoup d’émotion, vous en retirez un côté positif ?
                          En effet, on sent qu’il y avait une vraie croyance autour de ce match. Voir ces images de nos filles qui vont saluer les supporters à la fin ça en dit long sur ce qui va et ce qui peut se passer dans les saisons à venir. Les supporters se sont reconnu dans cette équipe qui n’a rien lâché et qui est allée au combat du début à la fin. Il y a eu un peu de crispation en première mi-temps, bien sûr, entre l’envie de vouloir attaquer et celle de ne pas prendre de but car on savait que ce serait difficile. Ça ne peut etre que fondateur pour la suite.

                          Dans ce genre de situations, Lyon arrive à se qualifier, mais à Paris, ça bloque. Pourquoi ?
                          Je vous ai parlé d’expérience. L’OL est une équipe qui se connait par cœur, c’est une équipe qui a beaucoup de vécu. Si elles y arrivent c’est un tout, on a aussi du talent, il faut une prise de conscience sur leur niveau. Elles vont progresser à travers ce match-là.

                          Vous avez fait un coup tactique avec une animation à 3 derrière. Vous en êtes satisfait ?
                          Si on était qualifié j’aurais dit qu’il était bon ! Il fallait changer des choses vu le peu d’occasions qu’on s’est créé à Chelsea, ça m’a fait prendre conscience avec le staff qu’il fallait changer certaines choses, selon les états de forme. Malheureusement hier on a eu la blessure de Dudek, Cook l’a remplacé à gauche de la défense, et a fait un très bon match pour une première en Ligue des champions, je lui tire mon chapeau. On a surpris Chelsea qui ne s’attendait pas à ce qu’on joue comme ça, on a bien utilisé ce système en deuxième période en faisant beaucoup de décalages, et de centres, on s’est créé beaucoup d’occasions mais il a manqué la finition. Ça viendra.

                          Encore une fois, l’entrée de Fran Kirby vous a embêté…
                          On connait, son talent, ses qualités de percussion et de vitesse… Elle a été moins pressante qu’au match aller, mais elle est toujours là où il faut.

                          On sent quand même à votre manière de parler beaucoup de confiance, et même d’espoir dans l’avenir…
                          Complètement, il nous reste une compétition, le championnat. On a une troisième bataille à mener, on a fait beaucoup d’efforts depuis 9 mois, les filles mériteraient d’être récompensées. C’est sûr que dans les 48 heures ça ne va pas être facile d’aller remotiver tout le monde, mais croyez-moi on va aller de l’avant. Ce groupe-là a du potentiel, j’espère qu’ils pourront le montrer.

                          La non-sélection en équipe de France de Katoto à la veille de ce match a-t-elle eu une incidence sur sa prestation ?
                          Je ne pense pas, je ne vais pas rentrer dans ce débat. Ce soir j’ai vu une Marie-Antoinette qui a fait beaucoup d’effort, on lui en demande beaucoup, on lui met énormément de pression, elle essaye d’être à la hauteur ! Elle manque de confiance en ce moment, mais j’ai confiance en elle je sais qu’elle peut finir meilleure buteuse du championnat.

                          Quels leviers allez-vous actionner pour aider vos joueuses à se relever ?
                          Il faut savoir toujours rebondir dans le football, même quand ce n’est pas évident, je pense que l’équipe va relever le dernier défi qui nous attend, qui sera de taille, on se rapproche.

                          Quelles sont les pistes d’amélioration pour votre équipe ?
                          Je suis vraiment déçu pour mes filles, mais je vais sortir d’ici, je vais repartir, et les aider à surmonter leur déception, ça fait partie de l’apprentissage. C’est cruel, mais il faut peut-être en passer par là pour continuer. On est sur la bonne voie, on aurait tellement voulu jouer l’OL… On aura ce match retour en championnat, mais aussi ce match de championnat contre Rodez dès dimanche, il faudra tout de suite se remettre dans le bain pour préserver nos chances d’aller chercher le titre.


                          Emma Hayes (coach de Chelsea) : « Mon équipe n’a pas eu peur »

                          Le match :

                          Au début, je savais que ça serait difficile. mais je savais après le premier match que ça pouvait aller. J’étais déçu de l’équipe en première période. Dans les dernières minutes, j’ai senti qu’elles voulaient gagner. Donc quand j’ai vu ce centre de Carney, je savais que ça allait rentrer. J'ai adoré l'ambiance il faut féliciter le PSG. Les deux buts viennent sur deux erreurs. Mais on s’était préparé et mon équipe n’a pas eu peur

                          L’ambiance ?
                          J’adorerais avoir une ambiance comme ça en Angleterre. On a la structure maintenant manque juste le marketing

                          Le prochain adversaire, Lyon :
                          Nous voulons jouer ce genre de match. Je les respecte c'est la meilleure équipe d’Europe, nous sommes à un niveau où nous pouvons nous battre avec ce genre d’équipes. Nous ne sommes pas favorites nous n'avons pas la pression. Je ne prétends pas qu'on va gagner avec la maîtrise, mais si on garde notre esprit correct on peut leur poser des problèmes

                          Ann-Katrin Berger, fautive sur le 2e but du PSG :
                          Ça fait partie du jeu, elle fait ses erreurs elle apprend mais elle n'a pas besoin de s'excuser car elle a aussi participé à la qualification au final. Elle va en sortir grandie elle fait partie d’un collectif où les individus font parfois des erreurs.

                          Jeudi 28 Mars 2019
                          Vincent Roussel

                          https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...in_a15620.html
                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • Ligue des Champions (Demies) - Un dernier carré, quatre pays, une finale inédite

                            Le dernier carré de la Ligue des Champions est connu et mettra aux prises quatre équipes issus de quatre championnats différents, une première depuis dix ans.





                            Il faut remonter à la saison 2008-2009 lorsque la compétition s'appelait encore Coupe de l'UEFA et que chaque pays n'avait qu'un qualifié (deux possibles si le tenant du titre n'avait pas remporté à nouveau son championnat) pour voir quatre championnats différents représentants. Il s'agissait alors de la France, l'Allemagne, la Suède et la Russie. Depuis trois championnats avaient été présents au stade des demies chaque saison à l'exception de la saison 2015-2016 avec seulement l'Allemagne et la France.

                            Pour le championnat espagnol, c'est la seconde fois qu'un représentant atteint ce stade de la compétition. C'était déjà le FC Barcelone qui y était parvenu en 2016-2017. France, Angleterre er Allemagne sont pour leur part des habitués du dernier carré. Pour autant, la diversité du championnat allemand a permis à de très nombreux clubs d'arriver à ce stade si bien que le Bayern Munich ne l'avait jamais réussi. Pour Chelsea, c'est la seconde fois de son histoire, qui plus est consécutive, que le club londonien y parvient. Pour Lyon, c'est une habitude avec neuf fois une présence à ce stade.

                            Dans tous les cas, il y aura au moins un nouveau finaliste le 18 mai prochain à Budapest puisque Chelsea, Bayern et Barcelone n'ont jamais été à ce stade de la compétition que seul Lyon connait avec notamment cinq trophées remportés.

                            Lyon - Chelsea en demi

                            La saison dernière, l'OL avait sorti difficilement Manchester City (0-0, 0-1) avec une victoire au retour à domicile. Cette fois-ci, le match aller sera en France avant un retour à Londres. Chelsea avait connu l'inverse pour sa part la saison dernière lors de sa première demie perdant 1-3 à domicile puis une nouvelle défaite 0-2 en Allemagne.

                            Bayern - Barcelone
                            Les Espagnoles auront l'avantage du match retour à domicile. Il y a deux ans face au PSG, elles s'étaient inclinées 1-3 à domicile puis 0-2 sur le terrain du PSG. Cette fois-ci, une nouvelle opportunité s'ouvre à elle mais aussi au Bayern.


                            Historique des meilleures buteuses : Le Sommer 6e

                            1. Anja Mittag (Turbine Potsdam/Rosengård/Paris Saint-Germain/Wolfsburg) 51
                            2. Conny Pohlers (Turbine Potsdam/FFC Frankfurt/Wolfsburg) 48
                            3. Marta (Umeå/Tyresö/Rosengård) 46
                            4. Camille Abily (Montpellier, Lyon) 42
                            5. Lotta Schelin (Lyon/Rosengård) 42
                            6. Eugénie Le Sommer (Lyon) 41*
                            7. Nina Burger (Neulengbach) 40
                            . Ada Hegerberg (Stabæk/Turbine Potsdam/Lyon) 40*
                            9. Hanna Ljungberg (Umeå) 39
                            10. Inka Grings (Duisburg/Zürich) 38
                            11. Margrét Lára Vidarsdóttir (Valur Reykjavik/Turbine Potsdam) 34

                            *Engagée en UEFA Women's Champions League 2018/19

                            Chiffres : UEFA

                            Jeudi 28 Mars 2019
                            Sebastien Duret

                            https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...te_a15619.html
                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Envoyé par Izihood69 Voir le message
                              Il faudrait avoir le but de chelsea avec les commentaires de paul le guen et stephane guy au camp Nou
                              " Attention par dessus ......"
                              "Second poteau PavAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAArd !!!" ou la musique de Titanic en feraient également un excellent même

                              Dommage que j'aie plus trop le temps pour faire ces conneries là... je les aurais fait direct
                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Quarts de finale - Matchs retour

                                VfL Wolfsbourg (ALL) 2 - 4 Olympique Lyonnais (FRA) [1-2]

                                Lillestrøm SK Kvinner FK (NOR) 0 - 1 FC Barcelone (ESP) [0-3]

                                Paris Saint-Germain FC (FRA) 2 - 1 Chelsea LFC (ANG) [0-2]

                                FC Bayern Munich (ALL) 5 - 1 SK Slavia Prague (RTC) [1-1]


                                *Score du match aller
                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • Ligue des Champions (Demies) - Les programmations d'OL - CHELSEA arrêtées

                                  Les demi-finales aller et retour de la Ligue des Champions de l'opposition entre l'OL et Chelsea ont été déterminées.





                                  Le match aller se déroulera le dimanche 21 avril au Groupama Stadium à 17h00. La rencontre retour aura lieu le dimanche suivant, 28 avril, à 13h00 au Cherry Records Stadium connu aussi sous le nom de Kingsmeadow et situé Kingston upon Thames. Chelsea y avait battu le PSG au tour précédent (2-0).

                                  L'autre affiche des demi-finales mettra aux prises le Bayern Munich et le FC Barcelone.

                                  Dans ce calendrier chargé, l'OL disputera entre les deux la 21e journée de championnat avec un déplacement à Dijon le mercredi 24 avril à 14h30.

                                  https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...es_a15631.html
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Ligue des Champions (Demi) - L'OL se prépare une dixième demie

                                    Pour la dixième fois de son histoire, l'Olympique Lyonnais disputera une demi-finale européenne. Alors que se profile pour la première fois, Chelsea, ses sept dernières demi-finales se sont soldées par une qualification. Ce sera pour la quatrième fois un adversaire anglais.



                                    Si près du but final, l'Olympique Lyonnais après avoir les deux premières saisons (2008 et 2009) échoué contre Umeå et Duisburg, est désormais redoutable au moment d'aborder la dernière ligne droite qui mène à la finale avec six qualifications consécutives.

                                    Certaines épisodes face aux clubs français ont été l'occasion de victoires records (7-0 contre le PSG, 6-1 contre Juvisy) mais d'autres équipes ont aussi subi les foudres lyonnaises comme Potsdam en 2012 (5-1). Mais à ce stade de la compétition, il s'avère difficile de gagner les deux manches. L'an dernier, à Manchester City, les Lyonnaises avaient tout d'abord concédé le nul (0-0) avant de s'imposer grâce à un but de l'Anglaise Bronze au retour. Un an plus tôt, c'était déjà cette équipe de City que l'OL avait battu 3-1 sur sa pelouse avant de concéder une défaite 0-1 à domicile.

                                    Sept qualifications sur neuf demies

                                    En 2009, l'OL de Cruz avait été sorti par Duisburg et Bajramaj
                                    En 2009, l'OL de Cruz avait été sorti par Duisburg et Bajramaj


                                    Pour la troisième saison consécutive, l'adversaire sera anglais. Mais cette fois-ci, c'est un nouveau venu à ce stade de la compétition avec les Blues de Chelsea. La formation londonienne a sorti deux clubs français en deux ans. Cette saison, le PSG a été sorti après une défaite 0-2 outre-manche et malgré une victoire 2-1 à domicile, Chelsea a inscrit le but de la qualification dans les arrêts de jeu. Un an, plus tôt, en quart de finale également, Montpellier était sorti après deux défaites (0-2, 1-3).

                                    Pour cette saison, l'OL jouera l'aller à domicile. Les Lyonnaises recevront Chelsea le dimanche 21 avril à 17h au Groupama Stadium. Chelsea avait disputé et perdu son unique demi-finale l'année dernière face à Wolfsbourg qui est le bourreau des Anglaises puisqu'elles ont éliminées trois fois par cette équipe que l'OL vient cependant de faire chuter cette saison (2-1, 4-2). Alors que l'OL peut viser une huitième finale et un sixième titre, Chelsea aura l'occasion de tenter d'atteindre pour la première fois une finale le 18 mai prochain à Budapest.


                                    L'OL en demi-finale

                                    2017-2018 : vainqueur

                                    22/04/2018 : Manchester City (ANG)-Lyon 0-0
                                    29/04/2018 : Lyon-Manchester City (ANG) 1-0 (Bronze 17')

                                    2016-2017 : vainqueur
                                    22/04/2017 : Manchester City (ANG)-Lyon 1-3 (Asllani 10' ; Kumagai 2' s.p., Marozsan 16', Le Sommer 68')
                                    29/04/2017 : Lyon-Manchester City (ANG) 0-1 (Lloyd 57')

                                    2015-2016 : vainqueur
                                    23/04/2016 : Lyon-PSG 7-0 (Hegerberg 18', 40', Le Sommer 28', 42', Abily 45+1', Necib 73', Schelin 76')
                                    02/05/2016 : PSG-Lyon 0-1 (Schelin 44')

                                    2014-2015 : éliminé en huitième par le PSG (1-1, 0-1)

                                    2013-2014 : éliminé en huitième par Potsdam (1-0, 1-2)

                                    2012-2013 : finaliste battu par Wolfsbourg (0-1)
                                    13/04/2013 : Lyon-Juvisy 3-0 (Schelin 18', 90+3', Renard 63')
                                    21/04/2013 : Juvisy-Lyon 1-6 (Diani 84' ; Rapinoe 6', Schelin 19', 51', Abily 63', Tonazzi 71', 78')

                                    2011-2012 : vainqueur
                                    15/04/2012 : Lyon-Potsdam (ALL) 5-1 (Henry 6', Abily 20', 61', Schelin 21', Dickenmann 54')
                                    22/04/2012 : Potsdam (ALL)-Lyon 0-0

                                    2010-2011 : vainqueur
                                    09/04/2011 : Lyon-Arsenal (ANG) 2-0 (Schelin 2', 12')
                                    16/04/2011 : Arsenal (ANG)-Lyon 2-3 (Fleeting 68', White 75' ; Le Sommer 16', 34', Dickenmann 45+1')

                                    2009-2010 : finaliste battu par Wolfsbourg (0-0, tab 6-7)
                                    10/04/2010 : Lyon-Umeå (SUE) 3-2 (Necib 3', 42', Katia 83' ; Pettersson 19', 71')
                                    28/04/2010 : Umeå (SUE)-Lyon 0-0

                                    2008-2009 : éliminé en demi-finale
                                    28/03/2009 : Lyon-Duisbourg (ALL) 1-1 (Stensland 23' ; Maes 67')
                                    05/04/2009 : Duisbourg (ALL)-Lyon 3-1 (Grings 38', 43', Bresonik 54' s.p. ; Thomis 45')

                                    2007-2008 : éliminé en demi-finale
                                    30/03/2008 : Lyon-Umeå (SUE) 1-1 (Necib 72' ; Edlund 57')
                                    06/04/2008 : Umeå (SUE)-Lyon 0-0

                                    Samedi 20 Avril 2019
                                    Sebastien Duret

                                    https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...ie_a15689.html
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • #UWCL - Emma HAYES (Chelsea FC) : "Elles ont de très bonnes joueuses mais c’est aussi le cas pour nous"

                                      L'entraîneure de Chelsea s'attend à un match compliqué face à Lyon mais espère que son groupe sera répondre présent.





                                      Il va falloir que nous soyons courageuses, ce que je veux dire par cela c’est que chaque joueuse à la fois au plan individuel et collectif devra rendre la tache difficile aux Lyonnaises et les empêcher de faire ce qu’elles veulent dans ce match aller. On ne peut pas nier qu’il va falloir que les joueuses fassent le match de leur vie, mais nous avons l’état d’esprit et la ténacité pour y arriver.

                                      On s’attend à voir un très grand nombre de spectateurs, c’est un stade qui a vu beaucoup de victoires. On ne se fait pas d’illusions, on sait que le match sera très dur. Il faut que l’on se souvienne des nos expériences du passé (contre Wolfsburg par exemple) et devons faire le nécessaire pour ne pas être quasiment éliminées dès le match aller.

                                      Nous n’avons rien à perdre, tout le monde pense que Lyon va gagner ce match, ils ont dans leur équipe certaines des meilleurs joueuses du monde, et elles peuvent jouer dans des systèmes de jeu variés. On peut dire que c’est une équipe imprévisible parce qu'elles ont de très bonnes joueuses mais c’est aussi le cas pour nous. Si nous faisons une grosse performance, cela ne sera pas un match à sens unique.

                                      Bien sur, il y a une grosse différence entre les matchs à domicile et a l’extérieur. Ça sera donc un défi pour notre équipe de montrer ses qualités et ce que nous sommes capables de faire. On va être obligé de défendre de manière appliquée et le rendre le match difficile pour l’OL et profiter de la moindre occasion de contre qui se présentera.

                                      C’est clair qu’ils ont mérité leur place a l’échelon européen et si nous voulons être considéré comme une équipe de très haut niveau, nous allons devoir faire une performance que nous avons le potentiel de faire.

                                      https://www.footofeminin.fr/UWCL-Emm...us_a15700.html
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • #UWCL – 1/2 Finale – Aller – Budapest est à deux pas
                                        Guillaume Baret | 21 avril 2019



                                        Ils ne sont plus que quatre clubs en lice avec comme seul objectif : décrocher une place en finale sur la pelouse du Ferencváros Stadium de Budapest (Hongrie), le 18 mai prochain. Si l’Olympique Lyonnais a une nouvelle occasion de s’inviter dans l’ultime affiche de la prestigieuse compétition européenne, pour Chelsea, le Bayern Munich et le FC Barcelone le rêve d’une finale en Champions League commence dès ce dimanche après-midi avec ce premier volet des demi-finales.


                                        Chelsea veut y croire face à Lyon


                                        Être en demi-finale de la Champions League pour toute équipe européenne est une chose exceptionnelle. Pour l’Olympique Lyonnais, cela est désormais presque une obligation. Après un quart de finale remporté face à leurs rivales allemandes de Wolfsburg, dernières finalistes de la compétition en 2018, le ciel des filles de Reynald Pedros semblait s’éclaircir et aurait pu laisser entrevoir une qualification plus ou moins tranquille pour une huitième finale et pourquoi pas un sixième titre et d’un quadruplé qui feraient entrer un peu plus le club rhodanien dans l’histoire du ballon rond continental. Mais le tirage au sort ne l’a pas entendu de cette oreille. Celui-ci effectué en amont des quarts, l’OL savait que si l’obstacle wolfsbourgeois était surpassé, soit le PSG, son dauphin en D1 ou Chelsea, actuel 3e de la Super League anglaise se présenterait sur sa route. Et c’est avec courage et abnégation que les londoniennes se sont invitées au dernier carré européen. Une performance qui imite leur parcours de l’an passé. En 2018, leur bourreau se nommait … Wolfsburg.



                                        La manager de Chelsea Emma Hayes a pris conscience de la montagne à gravir pour que son club soit le premier club outre-Manche à accéder à une finale européenne depuis une douzaine d’années (Arsenal en 2007). Lyon, plus qu’un colosse ? « C’est la meilleure équipe d’Europe depuis plusieurs années. Elle a tout gagné. Cette équipe a de grandes joueuses, un gros budget par rapport aux autres. On respecte ce que ce club a accompli mais on a vraiment hâte de jouer ce match », analyse la technicienne britannique. Le champion d’Angleterre en titre n’a pas le palmarès ni l’aura européen de son adversaire de ce dimanche après-midi. Cependant l’effectif des Blues a de la suite dans les idées et du cœur et c’est ce qui leur ont permis d’éliminer le Paris Saint-Germain dans les derniers instants du tour précédent : « il faudra s’adapter au jeu, à l’adversaire, aux circonstances. On a préparé notre équipe aux différentes situations. Mais il faudra aussi jouer notre propre football. »



                                        De son côté, l’Olympique Lyonnais se sait attendu et appréhende une opposition solidaire et portée sur l’impact physique. « L’état d’esprit est au beau fixe suite au dernier résultat obtenu et à la performance effectuée contre le PSG en D1 (5-0). On est optimistes, positifs. On a mis toutes les chances de notre côté pour bien aborder ce match de Women’s Champions League. On a très envie de le jouer », s’enthousiasme le coach Reynald Pedros. Un sentiment également partagé par la capitaine Wendie Renard allant même plus loin sur le tableau des ambitions : « le but sera déjà de gagner. Le match de demain pourrait nous permettre de prendre un ascendant en vue de la qualification. Surtout qu’on le joue chez nous et qu’un éventuel but à l’extérieur inscrit par Chelsea pourrait nous pénaliser en vue du retour. » Le Groupama Stadium sera à coups sûrs le théâtre de tous les enjeux, ce dimanche à 17 heures pour cette première manche des demi-finales.

                                        En route pour une première

                                        L’adage dit qu’il y a « un début à tout ». L’affiche entre le Barça et le Bayern Munich est surtout synonyme de grande première pour l’équipe qui remportera cette demi-finale. Aucune des deux équipes n’a en effet joué de finale de Champions League. Certes, si le club catalan s’en est rapproché en 2017, le représentant bavarois a, lui, ouvert un pan de l’histoire de sa section féminine en s’octroyant un baptême dans le dernier carré de la coupe d’Europe cette année. Dans une lutte intestine pour le titre en Bundesliga face à Wolfsburg, Munich souhaite continuer une tradition des clubs allemands en finale de la compétition européenne.



                                        Après avoir écarté le club tchèque du Slavia Prague en quart, c’est pratiquement tout un Länder qui sera derrière son équipe. « Nous sommes extrêmement enthousiastes de jouer la toute première demi-finale de la Ligue des champions de l’histoire du club. Nous aurons la chance de gagner notre place pour la finale lors des deux prochains matchs. Tout comme notre adversaire. Que voulez-vous de plus ? C’est ce dont tout footballeur, homme ou femme, rêve », a déclaré Thomas Wörle, le coach outre-Rhin avant le match aller ce dimanche à 18 heures à domicile.



                                        Les barcelonaises, elles, auront un autre défi à relever dès cette phase aller des demi-finales : devenir le premier club espagnol à disputer une finale. Mais avant de penser à cette lourde et âpre tâche, avortée il y a deux ans lors de leur unique entrée dans le dernier carré, l’internationale espagnole Marta Torrejón se rappelle et semble avoir compris que cette année l’enjeu était davantage exacerbé : « l’équipe a beaucoup grandi depuis, nous avons beaucoup mûri et nous sommes maintenant à nouveau en demi-finale. Nous avons des joueuses suffisamment expérimentées pour des rencontres de ce calibre, nous avons beaucoup de confiance, ce sera un tour de qualification très compétitif.» Ce duel Bayern-Barcelone reste sans doute la plus ouverte des deux affiches. Le match aller en terres allemandes sera déjà déterminant pour la poursuite des rêves de finale respectifs de chaque équipe.


                                        Crédits photos : UEFA/FC Barcelone

                                        https://www.footdelles.com/uwcl-1-2-...st-a-deux-pas/
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Ligue des Champions (Demi) - L'OL s'impose mais devra assurer au retour

                                          Dans cette première demi-finale disputée entre Lyon et Chelsea, ce sont les triples championnes d'Europe en titre qui ont pris une option sur la qualification pour la finale après leur victoire 2-1 face aux Londoniennes lors de ce match aller. Eriksson, contre son camp, et Amandine Henry ont marqué pour Lyon, Eric Cuthbert pour Chelsea. A noter le penalty manqué par Fran Kirby. Retour dans une semaine à Londres.

                                          Henry, buteuse, et Renard
                                          Henry, buteuse, et Renard



                                          Dans ce premier acte, Lyon mettait la pression d'entrée de jeu, mais Chelsea se montrait bien en place en défense, et obligeait son adversaire à se montrer patient. Après plusieurs alertes, un tir plein axe de Jess Fishlock qui ne posait aucun problème à Ann-Katrin Berger (5'), une tête non cadrée d'Ada Hegerberg sur corner (8'), un centre-tir de Selma Bacha bien capté par Berger au premier poteau (10'), une montée de Lucy Bronze faisait la différence sur le côté droite de l'attaque lyonnaise, mais Berger intervenait bien sur la frappe d'Hegerberg (18'), Lyon finissait par ouvrir le score juste avant la demi-heure de jeu suite à une frappe de Delphine Cascarino déviée dans son but par Magdalena Ericsson (28'). Une juste récompense pour les Fenottes, dominatrices et patientes face à une équipe de Chelsea qui défendait bien.

                                          Chelsea manque un penalty

                                          Le penalty de Kirby repoussé par Bouhaddi avant la pause (photo UEFA)
                                          Le penalty de Kirby repoussé par Bouhaddi avant la pause (photo UEFA)


                                          Alors que la fin de la première période approchait dans un certain faux rythme, Chelsea montrant toujours un visage solide défensivement tout en s'approchant de temps en temps des buts de Sarah Bouhaddi, un corner de Dzsenifer Marozsan permettait à Lyon de faire le break, le ballon étant légèrement dévié par Amandine Henry (38'). Sur l'engagement, Chelsea, à l'attaque, faisait parcourir un frisson dans le stade sur un centre de Ramona Bachmann qui voyait Karen Carney récupérer le ballon, mais Griedge Mbock contrait la frappe de l'Anglaise (39'). A quelques secondes de la pause, Bachmann obtenait un penalty suite à une faute sifflée d'Eugénie Le Sommer, mais Bouhaddi partait du bon côté et repoussait la frappe de Fran Kirby, permettant à Lyon de rejoindre les vestiaires avec un avantage de deux buts au tableau d'affichage.

                                          Cuthbert, la demi-volée de l'espoir

                                          Chelsea a marqué un but précieux Ã* l'extérieur (photo UEFA)
                                          Chelsea a marqué un but précieux à l'extérieur (photo UEFA)


                                          Malgré la grosse opportunité manqué sur penalty juste avant la pause, Chelsea ne revenait pas sur le terrain pour subir et montrait au contraire un visage conquérant. Il fallait un nouvel arrêt de Bouhaddi, décisive et peut-être la joueuse du match côté lyonnais, devant Mjelde qui s'était retrouvée face à la gardienne française après des erreurs de Selma Bacha et Wendie Renard, pour éviter la réduction du score dès le début de la seconde période (48'). Alors que Lyon reprenait quelque peu les commandes de la rencontre, avec plusieurs opportunités plus ou moins dangereuses (frappe de Cascarino 53', reprise d'Hegerberg 54', frappe de Le Sommer 57'), Chelsea continuait à se montrer dangereux, et surtout, offrait une vraie opposition aux triples championnes d'Europe.

                                          Lyon reste sous la menace

                                          Marozsan n'a pas su tirer son épingle du jeu
                                          Marozsan n'a pas su tirer son épingle du jeu


                                          Emma Hayes, qui avait déjà réussi un coaching gagnant contre le PSG au tour précédent, récidivait avec l'entrée en jeu de Bethany England en lieu et place de Kirby. Quelques minutes à peine après son entrée en jeu, elle remisait de la tête pour Erin Cuthbert qui ne se posait pas de question et reprenait victorieusement (et joliment) le ballon de demi-volée pour réduire le score (72'). Un coup franc de Bacha (74'), ou encore une demi-volée manquée de Le Sommer (78') étaient à noter du côté de Lyon, en difficulté dans le jeu. England de son côté voyait sa frappe manquer le cadre à dix minutes de la fin de la rencontre (82'). Aucune équipe ne parvenait à faire évoluer le tableau d'affichage avant le coup de sifflet final, et c'est donc Lyon qui sortait vainqueur de cette première opposition, non sans difficulté. Chelsea, qui aura offert un bien meilleur visage que contre le PSG, pouvait regretter le penalty manqué en première période...

                                          Pedros : "Je pense qu'on pourra aussi marquer là-bas"

                                          A la fin du match, Cascarino à l'origine du premier but regrettait ce résultat : "Un peu de frustration, on a le sentiment de ne pas avoir fini le travail en ne marquant pas ce troisième but. Elles ont vraiment poussé en seconde. On verra dimanche prochain" Son entraîneur Reynald Pedros relevait quelques failles malgré la victoire : « On aurait pu davantage utiliser les côtés et donner de la vitesse. On aurait aussi pu mieux maîtriser nos temps faibles mais on est devant, on ira joué ce match retour avec un but d’avance ». Un match retour qui pourrait avoir la même physionomie pour le coach lyonnais : « Je m’attend au même type de match là-bas. Je ne pense pas qu’elles vont venir nous chercher d’entrée mais rester bien en place. Il faudra être solide dans les duels. On a marqué deux buts ce soir, je pense qu’on pourra aussi marquer là-bas ».


                                          UEFA Women's Champions League - Demi-finale aller
                                          Dimanche 21 avril 2019
                                          - 17h00
                                          OLYMPIQUE LYONNAIS - CHELSEA WFC (ANG) : 2-1 (2-0)
                                          Décines-Charpieu (Groupama Stadium)
                                          Temps ensoleillé - Terrain excellent
                                          Spectateurs : 22 911
                                          Arbitres : Katalin Kulcsár (Hongrie) assistée de Katalin Török (Hongrie) et Katrin Rafalski (Allemagne). 4e arbitre : Riem Hussein (Allemagne)

                                          1-0 Magdalena ERICSSON 27' c.s.c. (Longe ouverture de Fishlock pour Cascarino côté droit qui effectue plusieurs passements de jambes dans la surface à droite puis adresse un centre tendu devant le but dévié du gauche au premier poteau par Ericsson qui trompe sa gardienne)
                                          2-0 Amandine HENRY 38' (Corner de Marozsan de la gauche vers la droite effleuré par Henry au premier poteau qui le dévie vers le petit filet opposé)
                                          2-1 Erin CUTHBERT 72' (Ji So-yun adresse un ballon par dessus la défense dans l'axe pour la tête de England dans la surface qui remet en retrait sur Cuthbert qui place une demi-volée de l'extérieur du gauche qui va se loger dans le petit filet gauche de Bouhaddi)

                                          NB. Penalty frappé par Kirby légèrement sur la droite de Bouhaddi qui repousse la tentative (45+1')

                                          Aucun avertissement

                                          Lyon : 16-Sarah Bouhadd ; 2-Lucia Bronze, 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard (cap.), 4-Selma Bacha ; 10-Dzsenifer Marozsan, 6-Amandine Henry, 24-Jessica Fishlock (5-Saki Kumagai 81') ; 20-Delphine Cascarino (7-Amel Majri 83'), 14-Ada Hegerberg, 9-Eugénie Le Sommer. Entr.: Reynald Pedros
                                          Non utilisées : 1-Lisa Weiss, 11-Shanice van de Sanden, 21-Kadeisha Buchanan, 25-Soleda Florencia Jaimes, 26-Carolin Simon
                                          Chelsea : 30-Ann-Kathrin Berger ; 18-Maren Mjelde, 4-Millie Bright, 16-Magdalena Ericsson, 20-Jonna Andersson ; 22-Erin Cuthbert, 5-Sophie Ingle, 10-Ji So-yun (24-Drew Spence 90+2'), 8-Karen Carney (cap.) ; 14-Francesca Kirby (15-Bethany England 69'), 23-Ramona Bachmann (17-Adelina Engman 78'). Entr.: Emma Hayes
                                          Non utilisées : 1-Hedvig Lindahl, 2-Maria Thorisdottir, 3-Hannah Blundell, 7-Jessica Carter

                                          Ligue des Champions (Demi) - L'OL s'impose mais devra assurer au retour
                                          Ligue des Champions (Demi) - L'OL s'impose mais devra assurer au retour

                                          Lundi 22 Avril 2019
                                          Charlotte Vincelot

                                          https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...ur_a15697.html
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • Ligue des Champions (Demi) - Le BARÇA prend une option grâce à Kheira !

                                            Dans la deuxième demi-finale de la journée, le FC Barcelone a obtenu une courte victoire (1-0) à sur la pelouse du Bayern Munich. L'unique but de la rencontre était inscrit par Kheira Hamraoui peu après l'heure de jeu. Barcelone dispose d'un avantage léger avant le match retour qui sera disputé en domicile A noter que les Catalanes ont touché les montants à deux reprises en première période, et le Bayern à une reprise à la 90e minute.


                                            Des montants mais pas de but


                                            Entre deux équipes au style différent, la rencontre débutait sur un bon rythme, et chacune des deux équipes se procurait une grosse occasions dans les dix premières minutes du match. Le Bayern tout d'abord, par l'intermédiaire de Jovana Damjanovic, dont la frappe croisée puissante frôlait le poteau bavarois (6'), puis Toni Duggan répondait également d'une frappe croisée qui manquait le cadre de peu (9'). Face à une équipe catalane qui pressait haut, le Bayern Munich était en difficulté, d'autant plus que les locales avaient -sans grande surprise- la maîtrise du ballon. Mais Barcelone ne parvenait pas à faire la différence, sa meilleure occasion étant à mettre à l'actif de Kheira Hamraoui, dont la frappe des 25 mètres, puissante, faisait trembler la barre transvrsale de Laura Benkarth (22').
                                            Rebelote dix minutes plus tard, avec cette fois Vicky Losada, dont la frappe sur une remise de Duggan, était repoussée par le poteau de la gardienne allemande (34') et permettait au Bayern de rester dans le match. A la pause, les deux équipes rejoignaient les vestiaires dos à dos au tableau d'affichage, aucune équipe n'ayant réussi à trouver le chemin des filets malgré deux montants touchés par les visiteuses.

                                            Hamraoui, la deuxième est la bonne

                                            Dominé en première période, le Bayern Munich créait le danger dès le retour des vestiaires sur corner, mal repoussé. Après un peu de confusion, Leonie Maier était contrée sur sa tentative de frappe (46'). Le jeu était plus équilibré en seconde période, même si l'action se situait principalement au milieu du terrain encore une fois. Le Bayern Munich ne parvenait cependant toujours pas à créer le danger, et Barcelone connaissait plus de difficultés à porter le danger devant les buts bavarois. Mais, l'heure de jeu passée, une passe de Mariona Caldentey pour Hamraoui permettait de débloquer le match, la milieu française, qui avait touché la transversale en première période, trouvait cette fois le fond des filets sur une frappe croisée (63').
                                            Avec du sang frais entré en jeu pour la fin de la rencontre, le Bayern trouvait un deuxième souffle, et se montrait dangereux dans les toutes dernières minutes de la rencontre. Tout d'abord sur un centre venu de la gauche, que ni Sara Däbritz au premier poteau, ni Gina Lewandowski au second poteau, ne parvenaient à reprendre (89'), et puis surtout, sur un coup franc de Däbritz repoussé par la transversale (90'), permettant à Barcelone de garder l'avantage au tableau d'affichage. Vainqueur sur le plus petit des scores à l'extérieur, le club catalan a pris une petite option sur la qualification et voudra accéder à sa première finale européenne dimanche prochain, un match qui sera disputé en Catalogne.


                                            UEFA Women's Champions League - Demi-finale aller
                                            Dimanche 21 avril 2019
                                            - 18h00
                                            FC BAYERN MUNICH (ALL) - FC BARCELONE (ESP) : 0-1 (0-0)
                                            Munich (FC Bayern Campus)
                                            Temps nuageux - Terrain excellent)
                                            Spectateurs : 2 500
                                            Arbitres : Jana Adámková (République tchèque) assistée de Lucie Ratajová (République tchèque) et Chrysoula Kourompylia (Grèce). 4e arbitre : Ivana Martinčić (Croatie)

                                            0-1 Kheira HAMRAOUI 63' (Mariona Caldentey côté droit revient vers l'axe et glisse à Hamraoui dans la surface sur le côté droit qui contrôle du gauche à l'entrée de la surface et enchaîne par une frappe croisée du droit)

                                            Avertissements : Jovana Damnjanović 18', Kristin Demann 25', Dominika Škorvánková 49', Sara Däbritz 63' pour Munich ; Leila Ouahabi 82', Marta Torrejón 90+2' pour Barcelone

                                            Munich : Benkarth - Skorvankova (71. Lewandowski), Laudehr, Hendrich, Schweers - Demann - Däbritz, Lohmann, Maier (78. Magull), Rolfö - Damnjanovic (78. Beerensteyn)
                                            Non utilisées : Zinsberger, Roord, Wenninger, Islacker
                                            Barcelone : Panos - Pereira, Torrejon, Maria Leon, Ouahabi - Hamraoui, Losada (70. Bonmati), Putellas, Caldentey (84. Andressa Alves) - Martens, Duggan (66. Oshoala)
                                            Non utilisées : Font, van der Gragt, Serrano, Andonova

                                            Lundi 22 Avril 2019
                                            Charlotte Vincelot

                                            https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...a-_a15701.html
                                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • Olympique Lyonnais (FRA) 2 - 1 Chelsea FCW (ANG)
                                              1-0 : Delphine Cascarino 27'
                                              2-0 : Amandine Henry 39'
                                              2-1 : Erin Cuthbert 72'

                                              FC Bayern Munich (ALL) 0 - 1 FC Barcelone (ESP)
                                              0-1 : Kheira Hamraoui 63'
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • #UWCL – ½ finales retour : A une marche de la finale
                                                Sandrine Dusang | 26 avril 2019



                                                Ce dimanche 28 avril, les quatre dernières équipes en lice se donnent rendez-vous pour les 1/2 finales retour de la Ligue des Champions féminine. La semaine passée, Lyon et Barcelone ont pris un léger avantage face à Chelsea et Munich. Malgré tout, le chemin n’est pas encore tracé et il va falloir batailler pour accéder à la finale de l’édition qui se jouera à Budapest le 18 mai prochain.


                                                Alors que les Lyonnaises ont remporté le match aller 2 buts à 1 la semaine dernière face à Chelsea, leur place en finale est encore loin d’être acquise. Si les joueuses de Reynald Pedros sont en position favorable, les Blues de Chelsea ont marqué un but important à l’extérieur et espèrent encore pouvoir empêcher le tenant du titre d’accéder à sa septième finale. Le son de cloche est un peu le même pour Barcelone qui s’est imposé lors de la première manche face au Bayern Munich. Une victoire sur le plus petit des scores (1-0) grâce à une réalisation de la Française, Kheira Hamraoui. Avant les matches retour de ce dimanche, le suspense reste donc entier.

                                                Chelsea-Lyon, à qui le dernier mot ?



                                                Jusque-là les clubs anglais ont plutôt bien réussi à l’Olympique Lyonnais. En effet, les Fenottes ont déjà remporté deux de leurs demi-finales face à Manchester City (2017, 2018) et une autre face à Arsenal (2011). Le résultat pourrait-il être différent cette saison face à Chelsea ? Possible puisque pour l’équipe anglaise ce sont les clubs français qui lui réussissent plutôt bien. Les joueuses d’Emma Hayes qui ont éliminé le Paris Saint-Germain en quart de finale cette saison, avaient également sorti le Montpellier Hérault l’an dernier, lors des huitièmes de finale.

                                                Si la formation rhodanienne a parfois été un peu moins performante qu’à son habitude ces dernières semaines, elle a rapidement remis les pendules à l’heure le match suivant. On pense notamment aux confrontations contre le PSG (DJ20, 5-0) et Wolfsburg (quart retour UWCL, 4-2) ou ce mercredi face à Dijon (0-0 à la mi-temps, 4-0 à la fin). Mais face aux Lyonnaises, les Blues de Chelsea voudront faire mieux qu’elles ne l’ont jamais fait auparavant en passant ce tour des demies et en se hissant jusqu’à la finale. Une finale qui serait la première pour le club anglais.

                                                Barcelone-Munich, une première mais pour qui ?



                                                Quel que soit le résultat à l’issue de la rencontre de ce dimanche, il sera forcément important et historique pour le vainqueur. En effet, que ce soit pour le club espagnol ou pour le club allemand, la qualification en finale sera synonyme de première dans cette compétition. Le week-end passé, la manche aller avait été légèrement à l’avantage du club catalan et c’est ce que reflétait le tableau d’affichage à la fin de la rencontre. Pour autant, les joueuses du Bayern Munich s’étaient elles aussi procurées quelques belles occasions. Avant de jouer le match retour, on peut presque considérer que les compteurs sont à zéro. En tout cas, ils le sont sans aucun doute dans les têtes allemandes.

                                                Le FC Barcelone, en bataille avec l’Atlético Madrid pour le titre national, est dans une dynamique très positive et enchaîne les bons résultats. En face, les Bavaroises semblent elles un peu moins en forme ces dernières semaines. Deuxième du championnat (derrière Wolfsbourg), le Bayern Munich reste en revanche sur deux matches nuls face à Sand (1-1) et Essen (2-2). En déplacement à Barcelone et dans un stade qui s’annonce bien rempli, les Allemandes pourraient-elles se refaire une santé et mieux finir leur saison ?

                                                Réponses aux différentes questions, ce dimanche 28 avril dans l’après-midi…


                                                Crédits photos : R.Mouillaud/ol.fr, S.Gordon/fcbarcelona, fcbayern, chelseafc

                                                https://www.footdelles.com/uwcl-%c2%...-de-la-finale/
                                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • Demi-finales - Matchs aller

                                                  Olympique Lyonnais (FRA) 2 - 1 Chelsea FCW (ANG)

                                                  FC Bayern Munich (ALL) 0 - 1 FC Barcelone (ESP)
                                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Ligue des Champions (Demi) - A CHELSEA pour franchir la dernière manche

                                                    Après sa victoire à l'aller (2-1), les Lyonnaises, tenantes du titre, doivent assurer leur place en finale dans la banlieue londonienne. Gare au piège.




                                                    Les Lyonnaises restent sur une série de six qualifications consécutives en demi-finale et le succès à l'aller est un résultat favorable même si le but concédé à relancer les espoirs anglais. Reynald Pedros devrait compter sur un effectif au complet avec Amandine Henry qui a pu s'entraîner ce samedi.

                                                    L'ambiance s'annonce bouillante dans le petit stade anglais. Une rencontre qui se jouera à guichets fermés devant un peu moins de 5 000 spectateurs. L'entraîneure anglaise compte sur son public pour rendre l'atmosphère irrespirable aux Lyonnaises.

                                                    Le groupe lyonnais : Amandine HENRY rétablie

                                                    La milieu de terrain sortie blessée au pied mercredi face à Dijon, Amandine Henry semble apte pour ce dimanche. Blessée au pied, son entraîneur se montrait vendredi déjà positif : "On va se laisser encore un peu de temps, mais on est très optimiste". Après une séance partielle vendredi, elle a effectué toute la séance d'entraînement avec ses coéquipières au Centre d'entraînement de Chelsea.

                                                    21 joueuses ont effectué le voyage pour Londres. Parmi elles, Bronze, Renard et Marozsan avaient été ménagées mercredi à Dijon.

                                                    Gardiennes : Bouhaddi, Dupupet, Weiss
                                                    Défenseures : Bacha, Buchanan, Bronze, Mbock, Renard, Simon
                                                    Milieux : Fishlock, Henry, Kouache, Kumagai, Majri, Marozsan
                                                    Attaquantes : Cascarino, Hegerberg, Jaimes, Le Sommer, Malard, van de Sanden

                                                    Le stade à guichets fermés

                                                    Le Cherry Red Records Stadium, connu jusqu'en 2012 sous le nom de Kingsmeadow est un stade situé au Sud Ouest de Londres et partagé par deux équipes anglaises. Les féminines de Chelsea l'utilisent depuis la saison 2017-2018 suite au départ du Kingstonian FC. Un partage effectué avec l'équipe masculine de l'AFC Wimbledon, résidente depuis 2002, qui évolue au troisième niveau anglais. Ces derniers y ont joué ce samedi après-midi s'imposant 2-1 devant Wycombe Wanderers lors de la dernière journée de championnat et assurant leur maintien sur le fil. Sa capacité a été réduite depuis 2012 à 4 850 places. Face au PSG au tour précédent, 2 616 spectateurs étaient présents. La saison dernière en demi-finale face à Wolfsbourg (1-3), 3 329 spectateurs étaient en tribune. Pour ce dimanche, la rencontre est annoncée depuis samedi soir à guichets fermés.

                                                    Calendrier chargé



                                                    L'Olympique Lyonnais avait demandé le report de leur rencontre de championnat contre Dijon mais cette demande a été refusée. Pour Chelsea, leur championnat est composé de 11 équipes et ce sont elles qui étaient exemptées ce dimanche. Avec huit points de retard, et un match en retard de la journée du 21 avril, décalé au 7 mai, à jouer, elles ne pourront cependant plus se qualifier pour la prochaine Ligue des champions devancées par Arsenal et Manchester City.
                                                    Dans l'autre demi-finale, Barcelone recevra le Bayern avec un but d'avance. Les Barcelonaises, comme les Lyonnaises, ont joué aussi en semaine en championnat contre Séville (6-2), leur rencontre prévue ce week-end ayant été avancée. En Allemagne, la rencontre du Bayern a été décalée au 8 mai, quatre jours avant la dernière journée de championnat qui pourrait s'annoncer décisive pour le titre avec Wolfsbourg.

                                                    C'est dit !

                                                    Reynald Pedros

                                                    "On doit changer un peu notre attitude, notamment défensive. Mais ce sont des choses très facilement modifiables pour nous. Il n’y a rien d’alarmant, au contraire. Si on améliore cela, il y a de grandes chances qu’on se qualifie. Il n’y aura pas de révolution tactique pour le match retour."

                                                    Wendie Renard
                                                    "Chelsea a un groupe de qualité. On n’a pas pris cette équipe à la légère. On doit être capable de faire mieux, mettre plus de rythme et avoir moins de déchet pour marquer plus de buts. Il faudra être costaud à Londres et montrer un autre visage."

                                                    Amandine Henry
                                                    "Chelsea ne m'a pas surpris par son niveau car nous ne les prenions pas à la légère. Nous savions qu'elles avaient de bonnes individualités et que c'était une équipe athlétique. Il faudra gagner pour le retour en étant solide défensivement. On ne va pas se contenter d'un résultat nul, nous chercherons la victoire."

                                                    Emma Hayes
                                                    "Le but à l'extérieur promet un match retour très animé. Ce sera très dur pour Lyon chez nous. Le défi est de relever cette performance à domicile devant un public qui nous soutiendra, car Lyon va tout donner et il est crucial d'élever notre niveau et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour atteindre la finale. Je veux mettre au défi nos supporters et les joueuses de rendre la tâche difficile à Lyon. Kingsmeadow est une telle forteresse pour nous et je pense que collectivement nous savons que nous allons souffrir dimanche mais les meilleures choses de la vie ne sont pas faciles. Nous allons tout donner".

                                                    https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...he_a15716.html
                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X