Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Fin d'OLTV, Vive OLPlay

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Fin d'OLTV, Vive OLPlay

    OLTV, OLPLAY : tout ce qu'il faut savoir sur la restructuration et les projets

    Thierry Sauvage, le directeur général d'OL Groupe a accepté de faire le point pour Olympique-et-lyonnais.com sur la situation des "médias" du club et notamment de la chaîne du club OLTV qui va se séparer d'une dizaine de salariés. Cependant, l'ambition reste au rendez-vous avec le développement des canaux digitaux.


    Olympique-et-lyonnais.com : Nos confrères du Progrès ont annoncé qu'une procédure de licenciement collectif était en cours à l'Olympique lyonnais dans le secteur des médias. C'est la fin de l'aventure d'OLTV ?

    Thierry Sauvage : Ce n'est pas complètement la fin d'OLTV, on continue de proposer des émissions réduites qu'on intègre dans une réflexion plus globale mais on a toujours OLPLAY où l'on peut retrouver des images en linéaire. Par contre, la voilure est réduite du fait de l'arrêt du contrat avec CanalSat (lire ici). Il y a 8 salariés concernés et dans la procédure qui est opérée, on est à l'étape du reclassement, c'est-à-dire aux personnes qui peuvent occuper d'autres postes au sein du club. Tout le monde ne pourra pas mais, en tout cas, on travaille à cette possibilité de reclassement.

    Quels programmes vont être diffusés sur OLPLAY ? Combien de salariés vont travailler pour ce média ?

    Il y a une bonne vingtaine de personnes. Sur OLPLAY, au niveau de l'approche de la télévision classique, on a essentiellement les émissions de Barth Ruzza (OL Night System). On a comme objectif d'avoir un élargissement de nos contenus avec beaucoup plus de football féminin en particulier avec notre équipe américaine d'OL Reign mais aussi beaucoup plus de basket avec l'Asvel masculin ou l'Asvel féminin. On va globaliser notre plan stratégique dans nos contenus pour avoir plus de diversité sur nos actions.
    "On discute avec Twitch"


    En somme, vous restez ambitieux en ce qui concerne OLPLAY ?

    Exactement. On veut se développer plus sur le digital, on veut être beaucoup plus moderne. Le vrai changement stratégique, il se situe sur le fait qu'on aura des référencements avec des opérateurs de façon à avoir une massification des données des vues par rapport à Canal. A partir de 2021, OLPLAY sera référencé chez SFR sur le bouquet Power. A partir du moment, où l'on aura plus de visibilité avec ce bouquet (2,2 millions d'abonnés) cela va nous permettre d'aller voir de nouveau Orange et les autres opérateurs. C'est le moment, avec la crise sanitaire, de maintenir le lien social ... Comme vous le savez, le football a peu de visibilité avec Médiapro qui n'a pas beaucoup d'abonnés. On doit absolument maintenir ce contact avec nos supporteurs et ceux qui aiment le football. L'arrêt du contrat avec CanalSat nous a obligé à nous poser un certain nombre de questions et partir dans cette direction qui, je le pense, va permettre de créer du sens par rapport à notre public.

    Les supporteurs ont envie de voir davantage de coulisses... Quand vous proposez de l'"inside" le succès est au rendez-vous...

    Ce qu'il y a de plus fort dans nos contenus, c'est ce que les autres ne peuvent pas avoir. On a effectivement la volonté de développer l'inside. Bon, en ce moment, c'est plus compliqué car on ne peut pas trop approcher les joueurs et les joueuses avec la Covid. Mais une fois qu'on pourra refaire de l'inside, c'est un vrai objectif.



    Les jeunes sont friands des nouvelles plateformes. Envisagez-vous de diffuser OLPLAY sur Twitch ?

    On discute avec Twitch. Comme notre équipe (OL Reign), ils sont à Seattle (Etats-Unis) et ils ont le contrat de diffusion de la ligue nationale américaine de football féminin (NWSL). Ce qui nous permet d'avoir une réflexion plus globale avec eux. C'est un sujet qui nous intéresse car cela fait partie des développements modernes et à destination des jeunes.
    Quid de la gratuité ?


    Pourquoi vous ne proposez pas vos contenus gratuitement en les faisant financer par vos sponsors puisqu'il s'agit de promouvoir au plus grand nombre les activités de l'OL ?

    C'est vrai que sur OLPLAY les contenus sont payants à 2,99 euros par mois mais on a une réflexion aussi sur les partenaires. Seulement, ce n'est pas aussi limpide que pour un média traditionnel étant donné qu'on a, nous, des partenaires qui ont des exclusivités sectorielles. Nous ne pouvons pas diffuser de la publicité de concurrents de nos sponsors. Mais la publicité est un sujet qui est devant nous et on doit trouver notre modèle dans ce domaine. Pour les futurs contrats, on va gérer ces exceptions. De toute façon, à terme, une fois qu'on sera bien référencé chez les différents opérateurs, on va créer une régie publicitaire.

    Vous vous devez de créer, qui plus avec cette crise sanitaire, du liant avec vos supporteurs qui n'ont pas tous les moyens de mettre 2,99 euros par mois pour voir vos programmes...

    Toutes ces directions seront évolutives car plus on aura de revenus publicitaires et plus on pourra moduler le prix de l'abonnement et même se poser la question de la gratuité. Tout est sur la table. Lors du dernier match (OL -ASSE, 2-1), on a posé sur l'une de nos tribunes une bâche à destination de nos supporteurs. Regarder des matchs à huis clos c'est difficile pour tout le monde et on a hâte de tous se retrouver au stade. Toutes ces communications sont importantes pour le futur du club.

    Selon nous, il y a un manque de synergie et de cohérence éditoriale entre vos réseaux sociaux, OLPLAY, votre chaîne Youtube et votre site Internet ol.fr. Avez-vous l'intention de travailler là-dessus ?

    C'est un travail qui est complètement en progression depuis l'arrivée de Sam Primaut (directeur marketing), Florent Deligia (directeur de la communication corporate) et un recrutement qui a été opéré pour les médias par Jérôme Papin (directeur des contenus). On a créé justement une structure médias qui se réunit toutes les semaines et ce sujet d’homogénéité et de cohérence est vraiment au cœur de nos préoccupations.

    https://www.olympique-et-lyonnais.co...medium=twitter
Chargement...
X