Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les séries TV (Spoils en blanc)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par -Msila28 Voir le message
    Surprise Motherfucker.

    https://twitter.com/SHO_Dexter/statu...378079234?s=20


    La série sera de retour pour une série limitée de 10 épisodes à Showtime 8 ans après la fin de l'émission originale.
    Je suis dubitatif. Cette série avait très bien commencé. Les 4 premières saisons étaient très prenantes. Mais les 4 suivantes, c'était du n'importe quoi en termes de scénario avec beaucoup d'incohérences. Et je ne parle pas du final bien pourri ...

    Je m'attendais plutôt à un film plutôt qu'une nouvelle saison. Bref, je ne m'attends pas à de l'extraordinaire. Je jetterai un oeil pour voir la tournure que cela prend et pour voir comment Dexter a vieilli
    IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

    Commentaire


    • Envoyé par Torpedo Voir le message

      Je viens de finir de lire le Tome 1- Vernon Subutex de Virginie Despentes. Effectivement, tous les personnages sont décrits avec beaucoup plus de profondeur. On retrouve ce qui manque à cette série. La déchéance de Subutex se fait petit à petit. Par contre, l'autre aspect de l'histoire (La Hyiene, Anais, Dopalet, Aicha) est très peu traité et apparaît en filigrane, ce qui n'est pas plus mal. On navigue surtout avec la bande à Vernon.

      À noter que la saison 1 reprend le Tome 1 ET le Tome 2 que j'entame.
      Je me suis renseigné, il n'y aura pas de Saison 2. Virginie Despentes n'a pas du tout apprécié la S1. Elle a tenté de collaborer avec la réalisatrice (une parachuté de Vivendi paraît-il) mais c'était très tendu entre eux. (ce qui se comprend au vu des prises de positions de la réalisatrice). Elle s'est retirée du projet avec des regrets mais les poches pleines ...

      J'ai fini la trilogie. De bonnes choses dans l'ensemble, surtout l'aspect bande de potes avec ses personnages haut en couleurs, le tout baignant dans un univers musical sympa

      Mais il y a 2 aspects que je n'ai pas apprécié :
      - Les diatribes de la romancière contre le système et ses prises de positions (politiques) systématiques qui nuisent à l'histoire
      - La fin qui ne tient pas debout et qui me laisse amer

      Pas certain qu'une saison 2 soit finalement une bonne chose au vu de la tournure des événements.
      IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

      Commentaire


      • Bon, j'arrive a la fin de la S2 de Seals team, comme prevu, de l'action, pas de reflexion, du militaire pur et dure, ça passe sans marquer, c'est nippon ni mauvais ( ouuuu la blague en plein covid )
        J'attaque Absentia, j'ai pas vu passer de critique, je sais pas ce que ça vaux.

        Teas : Alors qu'elle traque un tueur en série, l'agent du FBI Emily Byrne disparaît sans laisser de traces et finit par être déclarée morte. Six ans plus tard, elle est finalement retrouvée dans une cabane perdue au beau milieu des bois, entre la vie et la mort, sans aucun souvenir des années qui se sont écoulées depuis sa disparition. Une fois rétablie, elle découvre que Nick, son mari, a refait sa vie avec une autre femme, que Flynn, leur fils de neuf ans, considère désormais comme sa mère. Un coup dur pour Emily qui n'est pas au bout de ses surprises puisque, au même moment, les meurtres recommencent et la jeune femme devient alors le principal suspect dans cette nouvelle affaire.
        Envoyé par imago01
        toi c"est umtiti qui est dans le tien connard
        Envoyé par imago01
        allez l'OM

        Commentaire


        • Sur les conseils de plusieurs personnes, j'ai maté la série espagnol Permis de vivre (Vivir sin permiso en V.O). Disponible sur Netflix.

          Synopsis : Quand un baron de la drogue galicien décide de cacher son Alzheimer et prendre sa retraite, son second complote pour court-circuiter l'héritier et s'emparer de l'empire.

          Avis : Série en deux saisons. C'est plutôt bon, voir très bon pour la saison 2. Les personnages sont attachants, beaucoup de rebondissements. La série monte en puissance en S2 avec l'arrivée d'autres personnages, notamment ceux d'un cartel mexicain et il y a plus d'actions en général. Bref, une belle découverte. Ils sont forts les espagnols en matière de série TV ...





          IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

          Commentaire


          • Fini la S3 de Suburra, série italienne sur la lutte pour le contrôle de la distribution du marché de la dope à Rome entre différentes factions mafieuses
            La S1 et S2 étaient poussives. Cette fois-ci, tout va très vite en seulement 6 épisodes. Je reste sur ma faim, certains personnages ne sont pas convaincants (Spadino par ex).

            Dans le genre, je lui préfère largement Gomorra ou la série française Mafiosa. Après les goûts et les couleurs ...

            IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

            Commentaire


            • Envoyé par Nono Red Devils Voir le message
              y'a personne qui regarde the boys sur amazon ?
              Je viens de finir la saison 2 de the boyz ...
              Le forum d'OL.fr rapproche. Avant il fallait sortir pour se traiter de cons.

              Commentaire


              • Envoyé par aferkiw Voir le message

                Je viens de finir la saison 2 de the boyz ...
                alors ton avis?

                image hosting

                Commentaire


                • On m'avait recommandé la série espagnole Perdida (La disparition de Soledad) sur Netflix

                  Synopsis : L’histoire débute avec Antonio, qui s’apprête à quitter la Colombie pour l’Espagne. En possession de drogue, il se fait arrêter à l’aéroport et est incarcéré immédiatement. On comprend très vite qu’Antonio l’a fait volontairement, pour se rapprocher du kidnappeur de sa fille Soledad, enlevée 13 années auparavant sur une plage en Espagne.

                  Avis : Je viens de terminer cette série de 11 épisodes et c'est pas mal du tout. De l'action, du suspense.
                  La série monte en puissance avec des révélations inattendues au fur et à mesure des épisodes.
                  Bref, j'ai passé un bon moment.

                  IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                  Commentaire


                  • Coup de coeur de cette fin d'année avec la mini-série américaine The Queen's Gambit (Le jeu de la dame) sur Netflix (7 épisodes)

                    Synopsis : En pleine Guerre froide, le parcours de 08 à 22 ans d'une jeune orpheline prodige des échecs, Beth Harmon. Tout en luttant contre une addiction, elle va tout mettre en place pour devenir la plus grande joueuse d’échecs du monde.

                    Avis : Il s'agit ici d'une fiction qui se déroule vers la fin des années 60. L'époque est bien restituée et l'histoire très prenante. On se prend au jeu et on voit avec délectation l'ascension de cette talentueuse joueuse d'échecs jusqu'au plus haut niveau. L'actrice principale (Anya Taylor-Joy) est vraiment excellente. Cette mini-série est franchement une très belle réussite qui tranche avec les séries habituelles. Nul besoin de s'y connaître en échec pour savourer les joutes entre adversaires.

                    Pour info, les acteurs devaient apprendre les schémas de jeu quelques instants avant chaque scène en plus de se concentrer sur leur jeu d'acteur (gesture, intensité des regards pendant les parties, ...). Gary Kasparov a été consultant pendant le tournage.
                    La plupart des commentaires que j'ai entendu ou lu sont dithyrambiques vis-à-vis de cette série et je ne peux que plusoyer. Du pur bonheur !



                    Trailer
                    IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                    Commentaire


                    • Envoyé par Torpedo Voir le message
                      Coup de coeur de cette fin d'année avec la mini-série américaine The Queen's Gambit (Le jeu de la dame) sur Netflix (7 épisodes)

                      Synopsis : En pleine Guerre froide, le parcours de 08 à 22 ans d'une jeune orpheline prodige des échecs, Beth Harmon. Tout en luttant contre une addiction, elle va tout mettre en place pour devenir la plus grande joueuse d’échecs du monde.

                      Avis : Il s'agit ici d'une fiction qui se déroule vers la fin des années 60. L'époque est bien restituée et l'histoire très prenante. On se prend au jeu et on voit avec délectation l'ascension de cette talentueuse joueuse d'échecs jusqu'au plus haut niveau. L'actrice principale (Anya Taylor-Joy) est vraiment excellente. Cette mini-série est franchement une très belle réussite qui tranche avec les séries habituelles. Nul besoin de s'y connaître en échec pour savourer les joutes entre adversaires.
                      je l'ai fini la semaine derniere, une image très belle, un tres bon jeu d'acteur, on évite heureusement les caricatures, c'est assez rafraichissant.
                      En fait chaque personnage pourrait clairement etre comme ça dans la vie, y'a pas de manichéisme, tout en nuance, et c'est tres bien.

                      Par contre, Spoil :
                      Par contre, moi j'ai trouvé moyen la trame globale.
                      On a affait à ce que j'appelle à un "roman d'apprentissage" (merci les cours de 4eme au college), on voit toute la vie de l'héroine,
                      et ses réactions face à toutes les étapes de sa vie.
                      Le hic, c'est que cette trame est ultra méga cousue de fil blanc.
                      La premiere scène c'est un fast forward (bon terme?) pour revenir en suite au début de l'histoire.
                      Donc en gros, au bout de 5 minutes on comprends aisément l'object, l'intrigue "va-t-elle arriver à battre ce joueur".

                      La premiere phase, l'ascencion est classique, elle apprend, elle gagne, elle réagit, et apprend de ses victoires.

                      Arrive un élément important, la 1ere rencontre avec ce joueur, ce grand maitre.
                      Elle perd, et tout son monde s'écroule.
                      C'est la seconde phase, la chute. Et on a à peu près tous les ingrédients d'une dégringolade, alcool, drogue, sexe, argent, elle se voile la face.

                      Troisième phase, ce que j'appelle la rédemption, un element (sa copine qui la retrouve, et le décès de son premier prof d'echec) lui permet de reprendre pied, de se remettre en question et surtout de faire le deuil du suicide de sa mère. C'est un peu le fantome qui la suit tout au long de l'histoire.
                      Et elle repart au combat.

                      La dernière phase, la conclusion, evidemment elle gagne. Voilà elle a atteint son but.
                      Ben y'a pas spécialement à y redire, peut etre que justement la tension du jeu fait qu'il y ait un peu de suspens.

                      Mais tout est beaucoup trop prévisible.
                      Quand elle est à Mexico, elle rencontre un jeune joueur russe, qui rêve de devenir champion du monde à 16 ans, ce à quoi elle répond "mais après que feras tu?"
                      Mais elle se retrouve en fait dans la meme situation, son unique but, son obsession est de battre ce grand maitre, elle y arrive, et puis?
                      Ben rien....

                      Par exemple, j'aurais aimé que la fin sorte des sentiers battus, durant son dernier match contre le grand maitre, qui est en fait sa troisieme rencontre avec lui (qu'elle a perdu précédemment),
                      il lui propose un match nul qu'elle refuse. Ca aurait été, pour moi, surprenant que malgré ça, elle n'arrive pas à le battre, et que ça se termine par un
                      "en fait je n'arriverais jamais à le battre, je ne suis pas la meilleure et je dois vivre avec"


                      Je suis resté sur ma faim, je n'ai pas eu de surprise, limite à la fin du 1er épisode je savais comment ca allait se finir, et quelle allait etre son histoire.

                      En comparaison, j'ai fini Kingdom, un truc sur une dynastie coréenne au moyen âge confrontée à une épidémie de zombie (si si!).
                      Au dela de l'aspect culture des productions asiatiques, au moins j'ai été surpris à la fin de la seconde saison, je ne m'y attendais pas, et ce n'est pas un cliffhanger, juste un element de scénario

                      image hosting

                      Commentaire


                      • Vu
                        Absentia : assez bon, 3 saisons de 10 episodes, Ca reste assez banal mais c'est bien foutu, un bon polar, chaque fin d'episode donne envie de voir la suite, c'est plutot bon signe non ?

                        Dans la foulée, et vu que j'aime bien changer de genre d'une serie a l'autre j'ai fait

                        Lost in space : 2 saisons, 10episodes, assez deçu car je m'attendais a quelque chose d'un peu plus " adulte ". La on a une serie netflix mais en fait elle ferai pas tache dans le catalogue disney+. Sinon, une fois passé cette déception de l'emballage c'est pas si mal, le budget de cette serie doit etre (trop ) important puisque qu'une 3e et derniere saison est en preparation. C'est vrai que chaque episode donne l'impression d'etre un film tellement les FX sont bluffant.
                        Envoyé par imago01
                        toi c"est umtiti qui est dans le tien connard
                        Envoyé par imago01
                        allez l'OM

                        Commentaire


                        • Envoyé par Nono Red Devils Voir le message

                          je l'ai fini la semaine derniere, une image très belle, un tres bon jeu d'acteur, on évite heureusement les caricatures, c'est assez rafraichissant.
                          En fait chaque personnage pourrait clairement etre comme ça dans la vie, y'a pas de manichéisme, tout en nuance, et c'est tres bien.

                          Par contre, Spoil :

                          ...

                          Je suis resté sur ma faim, je n'ai pas eu de surprise, limite à la fin du 1er épisode je savais comment ca allait se finir, et quelle allait etre son histoire.

                          En comparaison, j'ai fini Kingdom, un truc sur une dynastie coréenne au moyen âge confrontée à une épidémie de zombie (si si!).
                          Au dela de l'aspect culture des productions asiatiques, au moins j'ai été surpris à la fin de la seconde saison, je ne m'y attendais pas, et ce n'est pas un cliffhanger, juste un element de scénario
                          Je comprends tres bien et je suis assez d'accord, c'est "écrit d'avance" on va dire, mais comme la plupart des films pas mal de series de toute facon
                          Ca ne m'a pas géné, on a beau connaitre les grandes lignes a l'avance ca se laisse vraiment bien suivre, et puis y'a quand meme quelques surprises dans le scenario concernant les autres personnages auxquelles on ne s'attend pas.

                          Pour Kingdom, comme pour la grande majorité des series coreennes que je regarde, au debut, on accepte facilement la longueur des premiers episodes, mais par la suite il y a quand meme une tres grande lenteur qui s'installe. Il n'y a que peu de serie coreennes sur Netflix que j'ai regardé jusqu'au bout

                          Surtout que bon, ca va paraitre ce que ca va paraitre, mais punaise, les noms se ressemblent TOUS ou sont des intervertions de syllabes Wong Lee Ye vs Lee Wong He etc... quand ils discutent entre eux d'autres personnages sans les montrer, c'est parfois un peu compliqué a suivre. Surtout que niveau ressemblance physique... parfois ce n'est pas non plus tres simple.
                          "Hmmm oui mère..."

                          Commentaire


                          • Envoyé par Pr.Skinner Voir le message

                            Je comprends tres bien et je suis assez d'accord, c'est "écrit d'avance" on va dire, mais comme la plupart des films pas mal de series de toute facon
                            Ca ne m'a pas géné, on a beau connaitre les grandes lignes a l'avance ca se laisse vraiment bien suivre, et puis y'a quand meme quelques surprises dans le scenario concernant les autres personnages auxquelles on ne s'attend pas.

                            Pour Kingdom, comme pour la grande majorité des series coreennes que je regarde, au debut, on accepte facilement la longueur des premiers episodes, mais par la suite il y a quand meme une tres grande lenteur qui s'installe. Il n'y a que peu de serie coreennes sur Netflix que j'ai regardé jusqu'au bout

                            Surtout que bon, ca va paraitre ce que ca va paraitre, mais punaise, les noms se ressemblent TOUS ou sont des intervertions de syllabes Wong Lee Ye vs Lee Wong He etc... quand ils discutent entre eux d'autres personnages sans les montrer, c'est parfois un peu compliqué a suivre. Surtout que niveau ressemblance physique... parfois ce n'est pas non plus tres simple.
                            spoil :
                            effectivement, j'ai bien aimé le jeux de la dame, les doubles facettes des personnages, sa copine black en mode black powa mais pas trop, ses copains mecs salauds mais pas trop au final
                            elle même, anti sociale (tu perds ton sang froid) mais pas trop au finale
                            et surtout le grand maitre, il a tout pour etre le méchant, mais en fait non, quand il perd il lui sourit, et la félicite en mode "bienvenue parmis les plus grands"


                            appelons un chat un chat
                            y'a rien de plus ressemblant à un coréen qu'un autre coréen
                            ;)
                            alors sur les séries historiques, c'est plus simple, il y a les costumes qui permettent de différencier mais c'est que je n'ai pas retenue les noms




                            ps : c'est du thierry rolland, et accessoirement dit sur le ton de l'humour pour ma part

                            image hosting

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X