Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Débats politiques 2.0

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Après Lenglet, vrp de manu et du capitalisme néo libéral payé par nos impôts, qui se plaint que les urgences soient gratuites, Christophe Barbier, vrp de manu et du capitalisme néo libéral perfusé de subventions depuis des années, demande plus de violence contre les chômeurs et se plaint que les chômeurs puissent choisir leur travail.

    Bienvenue dans le nouveau monde, et courage pour les membres du forum qui sont au chômage, parce que voici quelques chiffres :

    80% des embauches se font en contrats courts
    1 offre sans candidat pour 100 chômeurs
    14 000 décès par an à cause du chômage

    La déclaration de pénicaud pour terminer : Une réforme résolument tournée vers le travail, vers l'emploi, contre le chômage et POUR LA PRECARITE
    https://www.youtube.com/watch?v=50ZdZur435A

    Commentaire


    • Envoyé par Nono Red Devils Voir le message

      ça a été toujours le cas,
      d'ailleurs quand les médias ou les policarts parlent du chômage ils ne parlent que d'une certaine catégorie, donc déjà ça joue sur les mots
      (si je ne m'abuse ils parlent des gens en recherche active, qui ne sont pas en formation)
      Ils comptent comme ça les arrangent , et le chiffre réel de demandeurs d'emploi doit être largement supérieur au chiffre avancé . Ca susurre le "presque plein emploi en France " dans les médias là où les autres pays placent le plein emploi à 5 ou 4 % … On voit l'ambition du gouvernement actuel .
      Depuis que je suis en âge de voter , cad 3 siecles et demi , j'attends de voir un candidat /Président /gouvernement qui osera annoncer un programme en faveur de l'emploi plutôt que s'évertuer à lutter contre le chômage … s'attaquer au mal plutôt que traiter le symptôme à coup de placébo ou ttt expérimental , qui dans le ce cas précis risque même d'occasionner des effets indésirables contagieux .

      Commentaire


      • En tout cas la politique macroniste porte ses fruits pour ses géniteurs : la fortune d'arnault vient de passer les 100 milliards de dollars.

        Commentaire


        • Envoyé par ilovetokyo Voir le message

          Ils comptent comme ça les arrangent , et le chiffre réel de demandeurs d'emploi doit être largement supérieur au chiffre avancé . Ca susurre le "presque plein emploi en France " dans les médias là où les autres pays placent le plein emploi à 5 ou 4 % … On voit l'ambition du gouvernement actuel .
          Depuis que je suis en âge de voter , cad 3 siecles et demi , j'attends de voir un candidat /Président /gouvernement qui osera annoncer un programme en faveur de l'emploi plutôt que s'évertuer à lutter contre le chômage … s'attaquer au mal plutôt que traiter le symptôme à coup de placébo ou ttt expérimental , qui dans le ce cas précis risque même d'occasionner des effets indésirables contagieux .
          La loi Aubry sur les 35 heures ?

          Le nombre d'emplois augmente.

          Il n'augmente pas assez vite par rapport à la croissance de la population active pour faire baisser le chômage.

          Commentaire


          • Envoyé par Faf la raz Voir le message
            En tout cas la politique macroniste porte ses fruits pour ses géniteurs : la fortune d'arnault vient de passer les 100 milliards de dollars.
            il paye environ 1 milliard d'impôts ce qui représente 1 pour 100...

            Noël au balcon, enrhumé comme un con

            Commentaire


            • Envoyé par oliver69 Voir le message
              il paye environ 1 milliard d'impôts ce qui représente 1 pour 100...
              1% de sa fortune mais pas 1% de son revenu, la question c'est combien gagne t-il annuellement et quel est son pourcentage d'imposition sur ce revenu. Une fortune n'a pas non plus vocation à être érodée ou confisquée par l'Etat. Pour moi l'imposition sur le revenu doit être universelle et l'imposition sur la fortune inexistante ou seulement la fortune immobilière parce que vous connaissez mon avis sur les prix de l'immobilier, sur la spéculation immobilière, etc. donc le remplacement de l'ISF par l'IFI mais avec un IFI quoiqu'il en soit bien conditionné et proportionné aux revenus. Ca évitera le drame absolu qu'a constitué l'ISF pour certains habitants de l'Île de Ré...

              Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

              La loi Aubry sur les 35 heures ?

              Le nombre d'emplois augmente.

              Il n'augmente pas assez vite par rapport à la croissance de la population active pour faire baisser le chômage.
              Il me semble pas que la population active augmente énormément, la démographie n'est pas terrible aussi bien la natalité que l'immigration ne sont pas extraordinaires même si on a une bien meilleure natalité que nos voisins. Et quand je regarde les projections de l'INSEE on passerait approximativement d'une population active de 29.6 millions actuellement à 31,2 millions en 2070 soit +5% en 50 ans c'est donc très relatif.

              https://www.insee.fr/fr/statistiques...mmaire=3696937

              Donc on a pas besoin d'une augmentation folle du nombre d'emploi non plus, en théorie quelques dizaines de milliers par ans ça suffirait pour absorber cette augmentation de la population active.

              Commentaire


              • Jacob est donc favori pour prendre la tête des Républicains. Mouais je l'ai jamais trop apprécié non plus, un faux charismatique pour moi. On sent bien là le choix de ne pas choisir justement, on envoit là au front un second couteau pour s'éviter une nouvelle guerre des chefs.

                LR mise sur une accalmie et de bonnes élections municipales et c'est vrai que les municipales risquent de leur être globalement favorables parce que les figures locales peuvent encore avoir la cote, quoiqu'il va falloir gérer la succession de Juppé à Bordeaux, celle plus dangereuse de Gaudin à Marseille entre autres, peu d'ambitions à Paris, Lyon, Lille bien sûr mais il faudra aussi guetter un éventuel jeu d'alliances locales avec LREM sur le modèle de ce qu'il se faisait entre l'UMP et le MoDem.

                Bref ça va repousser les grandes décisions pour après, 2021 avec la désignation du candidat à la présidentielle, d'ici là le champ est laissé libre pour Macron et Le Pen, retraite stratégique ou déroute enterrinée, l'avenir le dira.

                Commentaire


                • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                  La loi Aubry sur les 35 heures ?

                  Le nombre d'emplois augmente.

                  Il n'augmente pas assez vite par rapport à la croissance de la population active pour faire baisser le chômage.
                  Clairement à l'origine d'une création d'emplois en effet , mais qui ne consistait qu'à faire plus de parts dans le gâteau existant plutôt que de le faire grossir de façon significative .

                  Commentaire


                  • Hello,

                    je viens pour poster une question car je ne connais pas vraiment d'autre topic où j'aurais pu la poser (peut-être le topic du droit?):

                    Quand un syndicat imprime des tracts pour les employés d'une société, comment cela est financé? Par le syndicat lui-même via le pognon qu'il récolte de ses adhérents? Ou bien c'est la boite qui raque? si l'entreprise paye, c'est tout ou partie?

                    Pas que ça m'intéresse plus que ça, mais je viens de recevoir dans ma bannette (comme tout le monde au boulot) un tract du genre "où va l'argent de la société?", je voulais juste troller un peu en écrivant dessous "ben dans les tracts de la xxx visiblement" et en laissant trainer le papelard ensuite sur un bureau. Bon le soucis c'est que si la société n'en finance pas un centime, je vais passer pour un kon...

                    Commentaire


                    • Les syndicats fonctionnent avec leur propres fonds, donc celui des cotisations.S'il s'agit d'une confédération,elle reçoit des aides de l'état, comme les journaux quelle que soit les informations qu'ils propagent. Selon les secteurs, ils peuvent recevoir des aides matérielles, des locaux (éventuellement loués), des dispenses horaires pour exercer leurs fonctions . Parce qu'il a été reconnu à un moment qu'ils jouaient un rôle dans la négociation et que pour l'entreprise, il valait mieux parfois avoir affaire à un "opposant " ou non identifié.Et tous les comptes sont contrôlés.Mais sur ce dernier point, c'est comme partout, il peut y avoir des bugs.Quoi qu'il en soit, tout est régi par la loi.

                      https://droit-finances.commentcamarc...e-d-entreprise
                      Noël au balcon, enrhumé comme un con

                      Commentaire


                      • Il est beau le nouveau monde, elle est belle la Justice....

                        Le parquet de Paris a annoncé jeudi le classement sans suite d'un signalement du président du Sénat, Gérard Larcher, pour faux témoignages contre trois proches collaborateurs d'Emmanuel Macron, dont son directeur de cabinet, Patrick Strzoda. Fin d'une procédure pour faux témoignage

                        Le Sénat avait mis en cause les déclarations de Patrick Strzoda, du secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler, et de l'ex-patron de la sécurité du chef de l'Etat Lionel Lavergne sur les fonctions de l'ancien chargé de mission Alexandre Benalla, lors de leur audition par une commission sénatoriale.

                        Le Sénat avait également lancé une procédure pour faux témoignage à l'encontre d'Alexandre Benalla, mis notamment en cause pour des violences sur des manifestants le 1er mai 2018, et de Vincent Crase, ex-salarié de La République en Marche.

                        Le parquet de Paris avait ouvert le 8 avril dernier, à la suite de ces signalements, une enquête pour faux témoignages, confiée notamment à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). Classement sans suite

                        Le parquet relève que Patrick Strzoda a certes pu faire à la commission des lois du Sénat une description incomplète des attributions d'Alexandre Benalla à l'Elysée, note le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, dans un communiqué.

                        Mais il s'est référé à une note décrivant ces missions et communiquée le 10 octobre 2018 à la commission, mentionnant bien que l'ex-homme de confiance d'Emmanuel Macron était chargé de la "coordination des services en charge de la sécurité du président de la République", poursuit le magistrat. "L'ensemble de ces éléments ne permet donc pas de caractériser une altération de la vérité destinée à tromper la mission d'information", ajoute Rémy Heitz. Par conséquent, la procédure a été classée sans suite le concernant.

                        Selon le procureur, l'enquête n'a pas permis non plus de mettre en évidence une infraction susceptible d'être imputée à Alexis Kohler et au général Lavergne. Il juge en revanche impossible à ce stade des procédures en cours d'apprécier la sincérité des déclarations d'Alexandre Benalla et Vincent Crase à la commission sénatoriale. Le signalement les mettant en cause fera donc l'objet d'un nouvel examen quand ces procédures seront terminées, dit-il.
                        3 individus prit en flag de mensonges lors de la commission d'enquete parlementaire absous par des magistrats corrompus qui se declarent incapables de juger de la sincerité des declarations de Benalla et Crase, c'en est presque drole

                        Pour ceux qui douteraient encore que la Justice n'est pas totalement corrompue et aux ordres du pouvoir....
                        "Hmmm oui mère..."

                        Commentaire


                        • Vous vous souvenez de l'histoire des deux touristes français enlevés durant des vacances dans le parc national de la Pendjari, dans le nord du Bénin, dans lequel deux officiers mariniers ont été tués ?

                          Et bien, aujourd'hui, on apprend qu'il y avait plus qu'une simple histoire de prise d'otage ( parmi les quatre otages, tu avais une américaine de la CIA et une Coréenne ) c'est même pour cette raison que les USA et Trump, ont fait appel à la France et Macron .. ( j'ai même des doutes sur le terme simples touristes pour les 2 Français et la Coréenne ) car dans les infos, ils disent que Macron ne savait rien sur l'identité des otages mais je ne le crois pas.

                          Le thread de Georges Malbrunot




                          https://twitter.com/Malbrunot/status...63584199999489

                          Commentaire


                          • J'avais bien pensé qu'il y avait pas mal de secret autour de l'otage américaine puisqu'aucune identité ou photo sur elle. Elle serait donc de la CIA, pas étonnant. Que ce soit un coup de fil de Trump à Macron qui ait précipité l'intervention parce qu'il y avait un membre de la CIA et que le renseignement américain avait intercepté un appel, ça me semble plus que plausible. Que Macron ne savait pas que l'otage américaine était de la CIA ça me semble plausible aussi, c'est secret défense y compris donc pour un chef d'état allié, les américains ne transigent pas avec le secret, d'ailleurs ils nous espionnent même... de tous temps l'Amérique a d'abord fait passer sa sécurité avant l'intérêt de ses alliés et ça date pas de Trump.

                            Après concernant les 2 otages français, tu as des sources Msila pour dire que c'est pas des simples touristes ? S'il y a un secret aussi autour d'eux, pourquoi as t-on donc révélé directement leur identité et fait tout un barnum sachant que ça pourrait compromettre leur mission et leur sécurité ?

                            Commentaire


                            • Quelques nouvelles de notre déficit : 3,1% prévu cette année (à cause du doublement du CICE) et 2,1% l'année prochaine.

                              France: Déficit public 2020 contenu malgré les baisses d'impôts

                              PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a revu en très légère hausse sa prévision de déficit pour 2020, à 2,1% du produit intérieur brut (PIB) selon des chiffres publiés dimanche par Bercy, parvenant à limiter l'impact sur la trajectoire des comptes publics des mesures annoncées fin avril par le chef de l'Etat pour répondre à la crise des "Gilets jaunes".

                              Il a parallèlement maintenu sa prévision d'une croissance de 1,4% de l'économie française sur les années 2020, 2021 et 2022.

                              Dans ses dernières prévisions - publiées début avril et ne prenant donc pas en compte la baisse de cinq milliards d'euros de l'impôt sur le revenu et la revalorisation des petites pensions de retraite promise par Emmanuel Macron à l'issue du "grand débat" - le gouvernement se fixait pour objectif de ramener le déficit public à 2,0% du PIB l'an prochain.

                              Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, avait réaffirmé la semaine dernière viser un "déficit autour de 2,0%" en 2020 mais la Cour des comptes s'était montrée sceptique sur cet objectif, évoquant un déficit 2020 plutôt compris entre 2,1% et 2,3% du PIB.

                              Cette fourchette avait également été mentionnée par une source gouvernementale. "Les mesures pour le pouvoir d'achat ont été utiles. Après, il faut les financer et c'est là qu'on galère", avait déclaré cette source.

                              A ce niveau de 2,1%, la France ne devrait connaître qu'une amélioration minime de son déficit public l'an prochain.

                              TRAJECTOIRE MOINS OPTIMISTE QU'AVANT LES "GILETS JAUNES"

                              Bercy confirme tabler sur un déficit public à 3,1% du PIB cette année (après 2,5% en 2018) mais si on exclut l'impact ponctuel de la transformation du CICE (crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) en baisse de charges pérenne, le déficit public se situerait à 2,2% du PIB.

                              Alors que la Cour des comptes se montrait dubitative sur la capacité du gouvernement à compenser les mesures annoncées par le président de la République fin avril, le rapport préparatoire au débat d'orientation des finances publiques publié dimanche par Bercy ne précise pas les modalités de financement au-delà des pistes déjà évoquées.

                              Outre les recettes supplémentaires dégagées par la réduction des niches fiscales "anti-écologiques" et "anti-sociales" pour les entreprises, des économies seront réalisées sur la dépense publique "notamment dans les secteurs du logement, des contrats aidés, de l'audiovisuel public, ainsi que le champ social dont l'assurance chômage, en plus de la revalorisation modérée de certaines prestations sociales, contenue à +0,3%", est-il précisé dans le rapport publié par le ministère de l'Economie et des Finances.

                              Au-delà de 2020, ce document amende aussi légèrement la trajectoire de baisse du déficit public pour les années suivantes, avec une cible à -1,7% du PIB en 2021 et -1,3% du PIB en 2022 (contre respectivement -1,6% et -1,2% dans les prévisions d'avril).

                              Le gouvernement tablait encore sur un déficit ramené à 0,3% du PIB en 2022 à l'automne dernier, au moment du début des travaux sur la loi de finances 2019, comme fixé dans la loi de programmation des finances publiques promulguée en janvier 2018.

                              Depuis, l'exécutif avait déjà annoncé plus de dix milliards d'euros de mesures d'urgence en décembre, à l'issue d'une année 2018 marquée par une grogne croissante autour des questions de pouvoir d'achat, jusqu'à l'émergence de la contestation des "Gilets jaunes" mi-novembre.

                              En 2018, les principales hausses de prélèvements prévues dans le budget (tabac, carburants, CSG) étaient intervenues en début d'année tandis que les baisses (taxe d'habitation, suppression de certaines cotisations salariales dans le privé), n'ont pris effet que progressivement ou en fin d'année.

                              Avec les mesures supplémentaires annoncées en avril, "la baisse de la fiscalité bénéficie en premier lieu aux ménages, pour un montant total de 27 milliards d'euros sur la durée du quinquennat", est-il souligné dans le rapport publié par Bercy.
                              https://www.boursorama.com/actualite...75410e92175c1d

                              2,1% de déficit minimum en 2020 (entre 2,1 et 2,3% selon la cour des comptes) et 1,3% d'ici à la fin du quinquennat (c'est une prévision donc entre la prévision et ce qu'il va se passer y'a encore de la marge) mais on est déjà loin de l'objectif de retour à l'équilibre en 2022 ou quasi retour à l'équilibre.

                              Toujours dans l'indifférence générale, une dette de désormais plus de 36 000 euros pèse sur chacun d'entre nous. Oui vous allez me dire les taux d'intérêts ont jamais été aussi bas. Mais jusqu'à quand ? En attendant notre endettement continue à augmenter, ça me viendrait pas à l'idée de m'endetter au fur et à mesure toujours plus pour rembourser mes échéances de crédit et les intérêts de la dette.

                              Commentaire


                              • pourtant......

                                L'endettement des ménages et des entreprises français rapporté au PIB est désormais le plus élevé des grands pays d'Europe : à 133,3% du PIB en France à fin septembre 2018 (dont 59,2% pour les ménages et 74,1% pour les sociétés non-financières), il a dépassé le niveau de l'Espagne et excède largement la moyenne de la zone euro (118,6%), tout en restant en deçà du Royaume-Uni (153,1%) ou des Etats-Unis (149%), selon les chiffres publiés début février.

                                Le problème est de savoir pourquoi l'on s'endette : logement, travaux, changement de véhicule, vêtements, matériels indispensables ou salaires trop insuffisant par rapport aux charges, ou perte de boulot, ou tentation par rapport à ce qui est proposé quotidiennement pour le confort ou le bien être.

                                La réalité du niveau de vie et du pouvoir d'achat est cachée par les crédits renouvelables à taux d'usure, ou par les autres quand des gens sont obligés d'y faire appel.

                                En fonction de cela, je ne ferais pas de jugement moral.

                                Et puis la dette privée, c'est une affaire qui marche pour ceux qui en font leur commerce, donc qui ont intérêt à cette dette.

                                Palmarès des fonds de dette privée Selon un classement établi en début d'année par Private Equity Magazine, en 2018, les principaux prêteurs unitranche et junior en France étaient, dans l'ordre, Tikehau IM (649 millions d'euros investis), Acentra (626 millions), LGT European Capital (505 millions), Ardian et Ares Management (437 millions d'euros chacun).

                                La dette ,c'est tout un système.

                                Noël au balcon, enrhumé comme un con

                                Commentaire


                                • Envoyé par oliver69 Voir le message
                                  pourtant......

                                  L'endettement des ménages et des entreprises français rapporté au PIB est désormais le plus élevé des grands pays d'Europe : à 133,3% du PIB en France à fin septembre 2018 (dont 59,2% pour les ménages et 74,1% pour les sociétés non-financières), il a dépassé le niveau de l'Espagne et excède largement la moyenne de la zone euro (118,6%), tout en restant en deçà du Royaume-Uni (153,1%) ou des Etats-Unis (149%), selon les chiffres publiés début février.

                                  Le problème est de savoir pourquoi l'on s'endette : logement, travaux, changement de véhicule, vêtements, matériels indispensables ou salaires trop insuffisant par rapport aux charges, ou perte de boulot, ou tentation par rapport à ce qui est proposé quotidiennement pour le confort ou le bien être.

                                  La réalité du niveau de vie et du pouvoir d'achat est cachée par les crédits renouvelables à taux d'usure, ou par les autres quand des gens sont obligés d'y faire appel.

                                  En fonction de cela, je ne ferais pas de jugement moral.

                                  Et puis la dette privée, c'est une affaire qui marche pour ceux qui en font leur commerce, donc qui ont intérêt à cette dette.

                                  Palmarès des fonds de dette privée Selon un classement établi en début d'année par Private Equity Magazine, en 2018, les principaux prêteurs unitranche et junior en France étaient, dans l'ordre, Tikehau IM (649 millions d'euros investis), Acentra (626 millions), LGT European Capital (505 millions), Ardian et Ares Management (437 millions d'euros chacun).

                                  La dette ,c'est tout un système.
                                  On en a un tel point que désormais les organismes prêteurs payent pour prêter leur argent. Pour la 1ère fois de l'histoire, la France emprunte à 10 ans à un taux négatif. Mais derrière cette apparente incitation à l'endettement, il ne faut pas se tromper, nous particuliers n'auront pas de conditions aussi favorables, certes les taux de crédits immobiliers sont au plus bas mais ils demeurent à + de 1% ou plus pour 20 ans par exemple.

                                  Les ménages s'endettent toujours plus c'est vrai mais comme tu dis le problème est qu'il ne faut pas s'endetter pour n'importe quoi et à n'importe quel prix, acheter sa résidence principale c'est une bonne idée mais pas à n'importe quel prix et pour n'importe quelle durée, on voit de plus en plus de crédits sur 30 ans ça ne me paraît pas raisonnable, mieux vaut faire une concession sur le bien à acheter plutôt que de se rajouter 5, 10 ans de plus à se priver de tout pour rembourser, faut faire attention à sa véritable solvabilité.
                                  Les crédits conso même si les taux peuvent paraître attractifs, à moins d'un intérêt vital il faut le bannir autant que faire se peut. Le problème c'est que les gens ne se rendent pas service en s'endettant pour consommer, ce que tu consommes ne te crée pas de richesse donc tu t'endettes pour ne rien recevoir, même si c'est pour vivre ça peut aboutir à une escalade puis le surendettement et les souffrances morales que celui-ci implique.
                                  La dette privée des entreprises c'est très préoccupant en effet, elle est pire que la dette publique chez nous on en parle peu.

                                  On tolère quand même beaucoup de choses pour les Etats qui peuvent devenir des puits sans fonds, on s'imagine mal faire pareil chez nous, à s'endetter toujours plus pour rembourser les échéances et les intérêts des emprunts précédents, on est limité par notre mort mais si on transmettait des dettes toujours plus élevés à nos enfants vous imaginez un peu ? C'est ce que font pourtant la France, l'Italie, les USA, le Japon... et indirectement ça rejaillit sur nous, sur nos impôts et les aides sociales qui diminuent. L'autre fois je regardais les allocations familiales, elles sont moitié moins dès que tu gagnes plus de 3000 euros/mois à peu près, est-on riche à 3000 euros par mois ? Bien sûr que non comme un retraité n'est pas aisé à 2000 euros/mois c'est la même chose. Notre politique familiale a été attaquée, c'était sous Hollande mais bon peu importe ça aurait pu être Macron, voilà le désastre de l'endettement de la France, voilà ce qu'on doit faire pour renflouer en urgence nos comptes sans s'en prendre aux plus démunis, on sucre des aides à des familles moyennes soit disant aisées. C'est pas comme si on avait un problème de natalité en Europe... on peut bien sûr aussi citer les 5 euros d'APL chippés en douce dans les poches des locataires (même si vous connaissez mon aversion pour les APL qui faussent totalement le marché immobilier et engraisse au final les propriétaires et souvent les plus riches sous pretexte d'aider les plus pauvres)

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par lochiba84 Voir le message


                                    On tolère quand même beaucoup de choses pour les Etats qui peuvent devenir des puits sans fonds, on s'imagine mal faire pareil chez nous, à s'endetter toujours plus pour rembourser les échéances et les intérêts des emprunts précédents, on est limité par notre mort mais si on transmettait des dettes toujours plus élevés à nos enfants vous imaginez un peu ? C'est ce que font pourtant la France, l'Italie, les USA, le Japon... et indirectement ça rejaillit sur nous, sur nos impôts et les aides sociales qui diminuent. L'autre fois je regardais les allocations familiales, elles sont moitié moins dès que tu gagnes plus de 3000 euros/mois à peu près, est-on riche à 3000 euros par mois ? Bien sûr que non comme un retraité n'est pas aisé à 2000 euros/mois c'est la même chose. Notre politique familiale a été attaquée, c'était sous Hollande mais bon peu importe ça aurait pu être Macron, voilà le désastre de l'endettement de la France, voilà ce qu'on doit faire pour renflouer en urgence nos comptes sans s'en prendre aux plus démunis, on sucre des aides à des familles moyennes soit disant aisées. C'est pas comme si on avait un problème de natalité en Europe... on peut bien sûr aussi citer les 5 euros d'APL chippés en douce dans les poches des locataires (même si vous connaissez mon aversion pour les APL qui faussent totalement le marché immobilier et engraisse au final les propriétaires et souvent les plus riches sous pretexte d'aider les plus pauvres)
                                    Clairement ni les ménages , ni les entreprises ne peuvent se permettre une gestion aussi hasardeuse , nous sommes obligés de rembourser et notre taux d'endettement est limité . Par contre l'Etat pourrait faire comme les ménages et les entreprises procèdent en cas de difficulté : réduire les dépenses superflues .

                                    Si Micron était le super turbo-ultra-néo président liberal qu' "on" prétend , il aurait déjà fait des coupes franches et significatives parmi son gouvernement : exit le ministère du genre1 ( leurs droits sont couverts ) , exit le ministère des sports , exit le ministère de la Culture … les budgets alloués et les coûts de fonctionnements seront utilisés autrement , c'est quand même sidérant que le budget de la Culture soit supérieur à celui de la Justice . Avant d'aller emmerder les chomeurs , les étudiants , les seniors et tout le monde "en même" temps , qu'il réduise la voilure sur ce qu'il a sous le nez .

                                    Commentaire


                                    • oui enfin, je parlais de la France. Les socialistes n'ont pas participé à un gouvernement de droite, j'entends dans les faits en tant que parti.Alors que les centristes libéraux ou pas l'ont fait officiellement depuis des lustres. Évidemment, au niveau économique , on a pu constater des rapprochements gauche droite et même plus.Mais en tant qu'appareil non.
                                      Je ne tiens donc pas compte des individualités qui sont allés à la bonne soupe, assez nombreuses il est vrai, et qui dans l'avenir s'adapteront parfaitement au contexte même changeant.Dans ce cas , le programme n'a effectivement que peu d'importance.
                                      Noël au balcon, enrhumé comme un con

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par oliver69 Voir le message
                                        oui enfin, je parlais de la France. Les socialistes n'ont pas participé à un gouvernement de droite, j'entends dans les faits en tant que parti.Alors que les centristes libéraux ou pas l'ont fait officiellement depuis des lustres. Évidemment, au niveau économique , on a pu constater des rapprochements gauche droite et même plus.Mais en tant qu'appareil non.
                                        Je ne tiens donc pas compte des individualités qui sont allés à la bonne soupe, assez nombreuses il est vrai, et qui dans l'avenir s'adapteront parfaitement au contexte même changeant.Dans ce cas , le programme n'a effectivement que peu d'importance.
                                        C'est notre système qui fait ça mais ça aurait pu arriver avec une proportionnelle intégrale et ça pourrait arriver dans le futur tu sais. Jusqu'alors la droite préfèrait gouverner avec les sociaux-démocrates plutôt qu'avec les libéraux que ce soit en Europe ou en Allemagne. Dans cette culture de l'entre soi, ça aime bien maintenir une bipolarité plutôt que d'élargir les coalitions il semblerait, cette époque est quasi-révolue. Salvini et Macron en sont les principaux artisans bien sûr eux qui ont terrassé le bipartisme européen dans 2 pays phares de l'union, la CDU et le SPD ne l'ont pas encore intégrés parce qu'ils ne voient pas encore trop la double lame libérale et populiste dans leur pays (on devrait désormais dire triple lame avec la percée écolo) mais désormais ils sont confronté à cette réalité dans les négociations pour les postes clés de l'UE. Sans la France et l'Italie (et le Royaume-Uni tout du moins provisoirement), l'UMPS a perdu l'hégémonie, le sens de l'histoire ne va pas dans le sens d'un maintien du bipartisme il faut l'intégrer et avancer.

                                        Le conservatisme de droite comme l'interventionnisme étatisme de gauche sont devenus trop ringards dans le monde d'aujourd'hui. protectionnisme, progressisme, libéralisme, écologie sont les nouveaux termes à la mode. La droite et la gauche "traditionnels" doivent le comprendre.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par rudy69140LeRetour Voir le message
                                          Hello,

                                          je viens pour poster une question car je ne connais pas vraiment d'autre topic où j'aurais pu la poser (peut-être le topic du droit?):

                                          Quand un syndicat imprime des tracts pour les employés d'une société, comment cela est financé? Par le syndicat lui-même via le pognon qu'il récolte de ses adhérents? Ou bien c'est la boite qui raque? si l'entreprise paye, c'est tout ou partie?

                                          Pas que ça m'intéresse plus que ça, mais je viens de recevoir dans ma bannette (comme tout le monde au boulot) un tract du genre "où va l'argent de la société?", je voulais juste troller un peu en écrivant dessous "ben dans les tracts de la xxx visiblement" et en laissant trainer le papelard ensuite sur un bureau. Bon le soucis c'est que si la société n'en finance pas un centime, je vais passer pour un kon...
                                          il est magique ton post....
                                          Test nono

                                          Commentaire


                                          • Ouh là , la politique c'est comme la mode , ça s'en va et ça revient.D'ailleurs, ne dit on pas que l'histoire se répète.

                                            En France, Madelin représentait le chantre du libéralisme et il a bien fait partie de gouvernements de droite.

                                            Il n'est pas écrit que désintégrer tout pour proposer la continuation du système avec un habillage différent, en utilisant quasiment les mêmes recettes, y compris délictueuses, soit une réussite dans l'avenir et qu'au contraire, ça ne cristallise pas certaines oppositions qui ne se disent ni de droite, ni de gauche.

                                            En tout cas, je vois que le nouveau monde fait de protectionnisme et de libéralisme ( je pensais que c'était contradictoire) , de progressisme, et d'écologie (ca fait quand même longtemps que ça existe, la différence c'est qu'avant on traitait les écolos avec dérision et mépris ) fait rêver.Il est vrai que les résultats sont probants..
                                            Noël au balcon, enrhumé comme un con

                                            Commentaire


                                            • https://www.lemonde.fr/les-decodeurs...box=1562415603

                                              https://twitter.com/LeMediaTV/status...90297211891712

                                              Voila, ce sont les agissements (les gesticulations comme diraient jean-michel aulas ou pape diouf) de ces gens au pouvoir.
                                              Cela a toujours été, certainement, mais l'espoir reste maintenant d'endiguer toute cette merdiatico-politico-communiKation.
                                              Ils ne valent rien de plus et parfois même moins que leurs administrés.
                                              On va les poutrer, oui nous le pouvons.

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par ruhadu Voir le message
                                                https://www.lemonde.fr/les-decodeurs...box=1562415603

                                                https://twitter.com/LeMediaTV/status...90297211891712

                                                Voila, ce sont les agissements (les gesticulations comme diraient jean-michel aulas ou pape diouf) de ces gens au pouvoir.
                                                Cela a toujours été, certainement, mais l'espoir reste maintenant d'endiguer toute cette merdiatico-politico-communiKation.
                                                Ils ne valent rien de plus et parfois même moins que leurs administrés.
                                                On va les poutrer, oui nous le pouvons.
                                                Je conseillerais de toujours se méfier des dernières gesticulations d'un champion en titre, les marseillais ont payé très cher leur suffisance

                                                Pour les poutrer comme tu dis il faudra déjà miser sur le bon cheval

                                                Commentaire


                                                • En fait, le "tous pourri", loin d'être l'expression d'un "populisme" de bas étage n'est bien, en réalité, que l'expression du bon sens populaire des Français sur la corruption de leur classe politique. Le pire, c'est l'absence totale d'éthique et d'honneur de ces ministres qui se foutent littéralement de la gueule du monde ("je bois des vins à 500 euros pour rester en contact avec la société") et qui au fond, assument parfaitement puisqu'ils savent qu'ils sont intouchables. Et que dire de cette classe politique qui, tous bords confondus, devrait appeler à la démission de De Rugy mais bon, comme ils ont quasi-tous le cul merdeux, ils savent qu'ils ne peuvent pas dire grand chose. Et donc De Rugy peut manger des homards aux frais du contribuable tout en lui faisant gentiment un doigt.

                                                  Détestable personnage.

                                                  Commentaire


                                                  • Ce que j'adore chez nos politiciens également, c'est qu'ils sont nombreux désormais à dire "j'assume" mais sans qu'il n'y ait un quelconque effet à cela. En gros, pour un politicien français, "j'assume" cela signifie "je vais ce que je veux et je vous emmerde."

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X