Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Débats politiques 2.0

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Et sinon vous la signez ou pas cette pétition pour le referendum contre la privatisation des aéroports de Paris ?

    Vinci qui est le favori au rachat sévit déjà dans les aéroports de Lyon, Grenoble...
    Un petit article pour montrer combien la privatisation c'est formidable. Aéroports d’Auvergne-Rhône-Alpes : Vinci s’enrichit sur le dos du contribuable


    Exploitant des aéroports de Lyon, Clermont-Ferrand, Grenoble et Chambéry, Vinci Airports a siphonné la bagatelle de 44 millions de dividendes en trois ans, comme l'a découvert Mediacités. Et ce alors que ces infrastructures restent biberonnées à l'argent public.
    https://www.deplacementspros.com/tra...-contribuables

    Commentaire


    • Envoyé par fooooot Voir le message
      Je comprends ce que veut dire Upe, le paradoxe c'est que tous, y compris les premiers à précher contre l'histoire et le présent qui a fait ce monde sont de ceux qui en profite.
      Je suis pour changer et voir évoluer les mentalités dans un monde plus équilibré mais pas par
      ce genre de dessin et de slogan caricatural qui relève plus de fantasme et d'un clivage occident/reste du monde.
      Je suis contre cette com malhonnête "prête à porter" qui dispense souvent aux plus jeunes tout effort intellectuel, un peu à l'image du réchauffement planétaire très tendance qui se résume à montrer le salaud du doigt qui ne fait pas son trie sélectif et qui roule en diesel.


      L'idée derrière cette caricature, c'est de débattre sur le bien fondé du néolibéralisme (croissance sans limites jusqu'à l'extinction du genre humain, au profit d'une caste dominante) versus la décroissance raisonnée.

      Commentaire


      • Envoyé par hunkle Voir le message
        Et sinon vous la signez ou pas cette pétition pour le referendum contre la privatisation des aéroports de Paris ?

        Vinci qui est le favori au rachat sévit déjà dans les aéroports de Lyon, Grenoble...
        Un petit article pour montrer combien la privatisation c'est formidable. Aéroports d’Auvergne-Rhône-Alpes : Vinci s’enrichit sur le dos du contribuable


        Exploitant des aéroports de Lyon, Clermont-Ferrand, Grenoble et Chambéry, Vinci Airports a siphonné la bagatelle de 44 millions de dividendes en trois ans, comme l'a découvert Mediacités. Et ce alors que ces infrastructures restent biberonnées à l'argent public.
        https://www.deplacementspros.com/tra...-contribuables
        Alors juste une petite remarque, si on veut inciter des gens a signer une petition, je pense que le minimum, c'est de mettre un lien vers la petition en question
        "Hmmm oui mère..."

        Commentaire


        • Envoyé par Pr.Skinner Voir le message

          Alors juste une petite remarque, si on veut inciter des gens a signer une petition, je pense que le minimum, c'est de mettre un lien vers la petition en question
          Normalement, tout le monde est capable de trouver le lien. Mais je l'ajoute pour plus de persuasion .
          https://www.referendum.interieur.gou...outien/etape-1

          Commentaire


          • Envoyé par fooooot Voir le message
            Je comprends ce que veut dire Upe, le paradoxe c'est que tous, y compris les premiers à précher contre l'histoire et le présent qui a fait ce monde sont de ceux qui en profite.
            Je suis pour changer et voir évoluer les mentalités dans un monde plus équilibré mais pas par
            ce genre de dessin et de slogan caricatural qui relève plus de fantasme et d'un clivage occident/reste du monde.
            Je suis contre cette com malhonnête "prête à porter" qui dispense souvent aux plus jeunes tout effort intellectuel, un peu à l'image du réchauffement planétaire très tendance qui se résume à montrer le salaud du doigt qui ne fait pas son trie sélectif et qui roule en diesel.


            C'est exactement ça, merci!

            Sinon moi un bobo, ahahah, elle est pas mal celle-ci. Je suis un peu aux antipodes! :)
            Envoyé par stadier
            - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

            Commentaire


            • Pour lancer un autre sujet que celui des aéroports (enfin vous pouvez encore lire un autre article consternant ici : https://www.bastamag.net/ADP-privati...Roland-Lescure

              Si nous parlions de l'intelligence artificielle ?

              Pour moi l'un des noeuds du problème réside dans le libre arbitre ce que résume bien le point de vue du philosophe Gaspard Koenig :
              Pour encadrer l’évolution de l’IA, vous mettez en avant la notion de libre arbitre. Pourquoi ?


              « Parce que si on ne réhabilite pas cette notion, on va perdre la bataille de l’autonomie. Le problème, c’est que les recommandations faites par l’IA sont à la fois efficaces et génératrices de confort, voire de plaisir. Or, si on délègue notre pouvoir de choisir à une machine parce qu’elle sait mieux que nous, on devient un exécutant. Et cela vaut pour tout : l’orientation dans l’espace avec le GPS, les choix de lecture sur Amazon, le travail, la santé et même l’amour sur les sites de rencontre.
              Je prétends au contraire que, face à l’invasion de l’intelligence artificielle, nous devons conserver une sphère de décision, d’imprévisibilité, qui peut évidemment être une source d’échec ou de souffrance. Être autonome, c’est accepter de ne pas toujours faire des choix optimaux, parce que ce qui nous constitue en tant qu’individu est justement le produit de nos choix, donc de nos erreurs. »
              Qu'en pensez-vous ?

              Commentaire


              • Si on veut parler de libre arbitre et d'autonomie il faut allez bien en amont de l'IA et des avancées technologiques.
                Système éducatif, éducation, medias, TV, cinéma, loisirs etc qui prépare ou non la " déconnexion du cerveau " bien en amont du confort de gadgets numérique.
                C'est une des conditions qui déterminera qu'on soit maître ou esclave de ces nouvelles technologies.
                http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                Commentaire


                • Envoyé par fooooot Voir le message
                  Si on veut parler de libre arbitre et d'autonomie il faut allez bien en amont de l'IA et des avancées technologiques.
                  Système éducatif, éducation, medias, TV, cinéma, loisirs etc qui prépare ou non la " déconnexion du cerveau " bien en amont du confort de gadgets numérique.
                  C'est une des conditions qui déterminera qu'on soit maître ou esclave de ces nouvelles technologies.
                  Tu as raison mais j'ai l'impression qu'on ne peut plus être en amont, que nous sommes déjà pris dans le courant du confort des gadgets numériques. L'école en développant sans réflexion le tout numérique, la multiplication des écrans est elle aussi prise au piège. Les parents qui éduquent leurs mômes le nez sur leur smartphone, c'est pareil. En amont, il faudrait apprendre les bienfaits de l'inconfort et de la frustration. Je crains que ce ne soit perdu d'avance. La question du coup devient comment retrouver son libre arbitre ? En pratique, ça revient à se demander comment assumer face à son gps le choix de se perdre ?

                  Commentaire


                  • Quelqu'un aurait la suite de l'article?

                    https://www.mediapart.fr/journal/fra...che-le-pactole

                    Ça a l'air assez fantastique...
                    Envoyé par el giovane
                    j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                    Commentaire


                    • Envoyé par rudy69140LeRetour Voir le message
                      Quelqu'un aurait la suite de l'article?

                      https://www.mediapart.fr/journal/fra...che-le-pactole

                      Ça a l'air assez fantastique...
                      Un maire des Hauts-de-Seine “s'auto-attaque” en justice et gagne le jackpot

                      Par 6medias2 / Vendredi 8 novembre 2019 à 22:505
                      Photo d'illustration. © Google Street View

                      L'édile La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), Philippe Juvin a attaqué à titre personnel un permis de construire délivré par lui-même en somme.

                      En s'attaquant lui-même en justice, Philippe Juvin, maire Les Républicains de la Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine) a obtenu 97 000 euros. Les faits ont été révélés par Mediapart, ce vendredi 8 novembre. Tout a commencé en 2017. Le 6 mars, la mairie valide un permis de construire sollicité par Franco Suisse, une société du groupe Promogim, un poids lourd de la promotion immobilière. La société souhaite construire sur un terrain de La Garenne-Colombes une résidence de trois étages comprenant une vingtaine de logements destinés à être vendus. Enregistré en préfecture le 8 mars, le permis est paraphé par un conseiller municipal « par délégation du maire ». Pourtant, le 5 mai, Philippe Juvin dépose un recours devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise contre sa propre mairie et donc contre lui-même.

                      Un accord à 97 000 euros

                      L'avocate du maire dénonce ainsi des « vices » rendant le permis de construire « manifestement illégal ». Pour parfaire le tout, elle parle d'un « dossier incomplet » et d'un permis qui ne respecterait pas les hauteurs réglementaires ni le plan local d’urbanisme. Voisin du projet immobilier, le maire explique à Mediapart que celui-ci « plonge dans mon jardin avec une perte de la valeur de la maison ».

                      Finalement, le recours n'a jamais été porté devant les tribunaux puisque l’élu s’est désisté le 13 novembre 2017 et l’affaire a été abandonnée le 1er décembre. Et pour cause : un protocole a été signé entre Philippe Juvin et le promoteur. L'accord a permis au maire de toucher entre 6 et 7% de la valeur de sa maison, estimée entre 1,4 et 1,6 million d’euros, pour abandonner les poursuites. Il a ainsi été indemnisé d’environ 97 000 euros. Deux autres riverains auraient été indémnisés.
                      "Hmmm oui mère..."

                      Commentaire


                      • Un peu déçu, je m'attendais à pire...
                        Envoyé par el giovane
                        j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                        Commentaire


                        • Une petite BD pour expliquer la réforme des retraites :

                          https://emmaclit.com/2019/09/23/cest-quand-quon-arrete/

                          ça a le mérite d'être clair.

                          Commentaire


                          • Envoyé par Pr.Skinner Voir le message
                            Un maire des Hauts-de-Seine “s'auto-attaque” en justice et gagne le jackpot
                            ce genre de truc est très courant en France. d'ailleurs certains s'en font même une spécialité...
                            Libérééééééé, délivréééééééé !

                            Commentaire


                            • Envoyé par hunkle Voir le message
                              Une petite BD pour expliquer la réforme des retraites :

                              https://emmaclit.com/2019/09/23/cest-quand-quon-arrete/

                              ça a le mérite d'être clair.
                              Le truc est peut-être bien foutu sur la forme, mais sur le fond c'est à jeter aux orties.

                              Mieux vaut se renseigner par soi-même quand bien même c'est une usine à gaz que de suivre la lecture du NPA et autres militants d'extrême gauche qui n'ont comme seuls intérêts, faire descendre les gens dans la rue, il est en échec total donc ils ne reculeraient devant rien pour y parvenir et donc de fait n'importe quel mensonge ou carricature est toujours bon à prendre, il faut en conclure qu'ils n'ont rien analysé véritablement du rapport Delevoye mais ont surtout transcrit les choses à leur sauce la plus à même de fâcher les travailleurs.

                              Commentaire


                              • Envoyé par lochiba84 Voir le message

                                Le truc est peut-être bien foutu sur la forme, mais sur le fond c'est à jeter aux orties.

                                Mieux vaut se renseigner par soi-même quand bien même c'est une usine à gaz que de suivre la lecture du NPA et autres militants d'extrême gauche qui n'ont comme seuls intérêts, faire descendre les gens dans la rue, il est en échec total donc ils ne reculeraient devant rien pour y parvenir et donc de fait n'importe quel mensonge ou carricature est toujours bon à prendre, il faut en conclure qu'ils n'ont rien analysé véritablement du rapport Delevoye mais ont surtout transcrit les choses à leur sauce la plus à même de fâcher les travailleurs.
                                Là tu attaques la personne qui fait la bd pas les idées développées.
                                Il faudrait que tu contre-argumentes. En quoi cette réforme est favorable aux personnes en emploi ? Comment justifier cette réforme ?

                                Commentaire


                                • Sympatoche le cash investigation d'hier soir, pas de surprise majeures si on est pas trop con ou malhonnête.
                                  On savait bien sur que les réformes fiscale de milliards d'euros comme si il en pleuvait sous couvert d'argent réinvesti dans l'économie et de retour de grandes fortunes dans l'hexagone était simplement des cadeaux aux plus fortunés.
                                  c'est plutôt la légèreté et la fausse naïveté qui interpelle quand on voit comment de telles réformes avec les conséquences qu'elle induisent voient le jour...jusqu'ou va t-on nous la mettre dans le fion?

                                  https://www.france.tv/france-2/cash-...os-impots.html
                                  http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par fooooot Voir le message
                                    Sympatoche le cash investigation d'hier soir, pas de surprise majeures si on est pas trop con ou malhonnête.
                                    On savait bien sur que les réformes fiscale de milliards d'euros comme si il en pleuvait sous couvert d'argent réinvesti dans l'économie et de retour de grandes fortunes dans l'hexagone était simplement des cadeaux aux plus fortunés.
                                    c'est plutôt la légèreté et la fausse naïveté qui interpelle quand on voit comment de telles réformes avec les conséquences qu'elle induisent voient le jour...jusqu'ou va t-on nous la mettre dans le fion?

                                    https://www.france.tv/france-2/cash-...os-impots.html
                                    Encore bien profond. La prochaine réforme des retraites, la privatisation des aéroports de Paris et celles des barrages hydroélectriques, la réforme de l'unedic...etc... Et le plus triste c'est le nombre de "pauvres" (touts ceux qui n'appartiennent pas au 1%) qui applaudissent des deux mains comme si la multiplication des nécessiteux les préservait de la misère. Y a qu'à lire le mépris envers les gilets jaunes. Si seulement nous étions un minimum unis, jamais ces mafieux pourraient œuvrer à visage découvert comme il le font actuellement. Non seulement ils nous volent mais en plus ils nous crachent à la gu.eule.

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par fooooot Voir le message
                                      Sympatoche le cash investigation d'hier soir, pas de surprise majeures si on est pas trop con ou malhonnête.
                                      On savait bien sur que les réformes fiscale de milliards d'euros comme si il en pleuvait sous couvert d'argent réinvesti dans l'économie et de retour de grandes fortunes dans l'hexagone était simplement des cadeaux aux plus fortunés.
                                      c'est plutôt la légèreté et la fausse naïveté qui interpelle quand on voit comment de telles réformes avec les conséquences qu'elle induisent voient le jour...jusqu'ou va t-on nous la mettre dans le fion?

                                      https://www.france.tv/france-2/cash-...os-impots.html
                                      Je déteste le ton de cette émission, quel que soit le thème. Les journalistes qui se croient experts et prennent de haut leurs interlocuteurs en partant du postulat que se sont des fieffés menteurs, bof.

                                      Quant à la fiscalité il y aurait tellement à dire... J'ai regardé les 20 premières minutes, faudrait qu je regarde intégralement, mais débuter l'émission par une analyse exclusivement statique d'un impôt, ça laisse dubitatif. Mais c'est sûr, ça fait le buzz, rendez vous compte, une économie d'1.6 M€ cette année par contribuable pour les 100 plus riches, ça claque! Je précise avant de me faire insulter que je ne fais pas partie de cette caste et n'en ferai jamais partie. Perso, sur l'ISF, j’aurais été pour accentuer la niche fiscale sur l'investissement dans les PME (qui a été rabotée par tous les gouvernements) plutôt qu'une suppression pure et simple. Permet d'orienter plus efficacement le pognon.

                                      Autre chiffre balancé à la volée, grâce au PFU, certains riches sont passés de 58 % de taxation à 30 %... sans expliquer le principe même d'un investissement (la notion de risque, les moins-value etc...). ça laisse pantois.

                                      Commentaire


                                      • D'un autre côté s'ils n'étaient pas en général des fieffés menteurs, comme tu dis... Je ne suis pas grand fan du ton non plus, mais c'est aussi ça qui fait vendre la plupart du temps, et on ne peut pas leur reprocher l'absence de travail journalistique. C'est déjà un peu plus qualitatif que d'inviter des "polémistes" pour parler sur un plateau TV.

                                        Enfin sur la question de la fiscalité, ce qu'on observe et ce qui est indéniable après des études en France comme à l'étranger, c'est que les multiples déductions pour "réinvestir", faire ruisseler ou ce que tu veux, c'est de la bonne grosse branlette qui ne se met pas en pratique.
                                        Le problème de ces évolutions de la fiscalité, c'est qu'il n'y a pas de contrepartie demandée. C'est toujours la même rengaine : on va créer des emplois, on va participer à l'économie. Certains le font et doivent être récompensés. Quid de ceux qui se foutent de la gueule du monde et prennent juste le cadeau sans rien faire ?

                                        Pour moi, l'énorme problème est ici, et si certains aiment bien critiquer les militants de gauche radicale qui ont tendance à mettre tout le monde dans le même sac - héritage coco avec les "propriétaires des moyens de production" -, il faudrait aussi ouvrir les yeux dans le sens inverse : quand ceux qui créent sont systématiquement mis dans la même cas que ceux qui s'en mettent simplement plein les poches en exploitant les gens, on crée les conditions pour une haine généralisée ainsi qu'une hausse de la pauvreté qui ne profite clairement qu'aux 1%. Parce-que quand il y a de la casse sociale, de la pauvreté visible et que les gouvernements essaient de limiter un minimum pour que ça ne pète pas complètement, les impôts, s'ils ne sont pas tournés vers les 1%, ils le sont vers les classes moyennes supérieures. A moins que je me trompe, exactement ta catégorie sociale, RATM. Et à plus s'offusquer de la flemme des plus fragiles socialement plutôt que de s'offusquer de ce qui se fait plus haut, je ne pense pas que la situation puisse vraiment s'améliorer.

                                        Sinon, pour un sujet un brin différent mais qui concerne indirectement la fiscalité puisque financée par elle, vu l'évolution des services publics - dans ma famille on est plusieurs à travailler dans la santé ou l'éducation nationale -, le clivage risque encore plus de s'accentuer, et à la fin, ça risque quand même de bien piquer. Sans parler du fait que du côté des personnels de ces services publics, je trouve qu'il y a une évolution inquiétante. Je n'ai pas une expérience démentielle mais c'est la première année où je sens mes collègues et moi-mêmes vraiment démunis, sans réussir à mettre véritablement de sens, face aux évolutions récentes.
                                        Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par RATM69 Voir le message

                                          Je déteste le ton de cette émission, quel que soit le thème. Les journalistes qui se croient experts et prennent de haut leurs interlocuteurs en partant du postulat que se sont des fieffés menteurs, bof.

                                          Quant à la fiscalité il y aurait tellement à dire... J'ai regardé les 20 premières minutes, faudrait qu je regarde intégralement, mais débuter l'émission par une analyse exclusivement statique d'un impôt, ça laisse dubitatif. Mais c'est sûr, ça fait le buzz, rendez vous compte, une économie d'1.6 M€ cette année par contribuable pour les 100 plus riches, ça claque! Je précise avant de me faire insulter que je ne fais pas partie de cette caste et n'en ferai jamais partie. Perso, sur l'ISF, j’aurais été pour accentuer la niche fiscale sur l'investissement dans les PME (qui a été rabotée par tous les gouvernements) plutôt qu'une suppression pure et simple. Permet d'orienter plus efficacement le pognon.

                                          Autre chiffre balancé à la volée, grâce au PFU, certains riches sont passés de 58 % de taxation à 30 %... sans expliquer le principe même d'un investissement (la notion de risque, les moins-value etc...). ça laisse pantois.
                                          C'est clairement là le gros du problème (en gras), aucunes conditions, aucuns comptes rendu, et aucunes sanctions, en gros c'est un chèque en blanc de dizaines de milliards entre les mesures fiscale de Macron et le CICE d'Hollande, quand on voit l'état de nos services public comme nos CHU il y a de quoi hurler.
                                          L'argumentation qui permet de justifier ces mesures se limite à des ressentis et de la confiance, aucunes sécurité étude sérieuse et assurance ,c'est du pur foutage de gueule.
                                          Une entreprise comme Carrefour qui perçois 755 millions d'euros du CICE non seulement ne crée rien et pire licencie, mais le comble c'est que tout se pognon aurait servi à investir dans des caisses autonome qui sont destructrice d'emploi, d'autre utilise ce pognon pour augmenter leurs cadres.

                                          A chaque fois que des cadeaux sous quelques formes qu'ils soient ont été fait au patronat, jamais ils ont été rendu, c'est systématique, quand au retour en France de famille fortuné sous condition de ristourne fiscale c'est à s'étouffer de rire ou pleurer au choix selon le camp qu'on occupe.

                                          Tu es en droit de détester cette émission qui bien sûr se doit d'être "accrocheuse " et à charge, il en reste pas moins que leur travail est sérieux et argumenté avec des témoignages et documents de tout premiers plan, et puis les réponses et surtout les silences bien plus nombreux suffisent à se faire une idée précise de la situation.
                                          http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par hunkle Voir le message

                                            Normalement, tout le monde est capable de trouver le lien. Mais je l'ajoute pour plus de persuasion .
                                            https://www.referendum.interieur.gou...outien/etape-1
                                            Je voudrais pas casser l'ambiance mais prés de cinq millions de signatures requise plus la galère pour signer, tout est fait pour rendre le truc injouable.
                                            http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                                            Commentaire


                                            • Je me suis aussi essayé à regarder cette émission 2 ou 3 fois (pas la dernière) quand des sujets m'intéressaient plus spécifiquement mais la forme est clairement insupportable.
                                              Lucet se prend pour Torquemada, cette émission est digne d'un tribunal de l'inquisition. le ton moralisateur et accusateur...
                                              Pour moi ce n'est pas du tout un travail journalistique, c'est tout le contraire. Il y a un parti pris dès le départ, les enquêtes sont faites uniquement à charge pour alimenter l'hypothèse de base.
                                              Rien n'est mis en perspective, Aucune objectivité. Les arguments contraires sont ignorés. Le montage orienté...
                                              C'est une émission putaclic qui fait du racolage avec de la démagogie de bas étage.
                                              Vouloir faire croire que tout est forcément noir ou blanc, les gentils (eux évidemment) et les méchants (les autres bien entendu)
                                              Le monde est bien plus compliqué, fait de nuances de gris, mais cela ca demande un peu de réflexion et de remise en cause personnelle que plus personne ne veut se donner la peine de faire.

                                              Ca me fait basculer sur cette histoire de crise des services publics
                                              Personne ne veut se remettre en cause véritablement, questionner son organisation, son engagement
                                              on préfère toujours cibler le manque de moyens, le méchant système que de s'interroger sur sa propre situation.
                                              On parle de la crise de l'hopital, du manque du moyens mais pour savoir ce qu'il se passe réellement dans certains CHU, c'est une plaisanterie. Evidemment qu'il y a des problèmes, des choses à revoir mais quand on voit comment le fric est utilisé à l'hopital, on ne peut pas dire que les hopitaux manquent de moyen, faut juste les utiliser correctement et arrêter de le balancer par les fenêtres. Sans parler des arrêts maladie fantaisistes qui sont la plupart du temps la raison des sous effectifs évoqués en permanence (bizarrement, c'est toujours à proximité des vacances scolaires, des fêtes à croire que tout cela augmente les maladies c'est dingue...)
                                              On rajoute à cela l'absence de gestion des rh dans la fonction publique, absence de gestion puisque le sacro saint statut de fonctionnaire fait que tu ne peux pas véritablement en avoir (impossible de récompenser les bons éléments, de les mettre en avant, impossible de sanctionner les mauvais...)
                                              Au final cette politique finit par sanctionner les fonctionnaire motivés et compétents pour protéger les mauvais et les incompétents et c'est ca le plus grave parrce qu'il y a un paquet de fonctionnaires motivés et compétents mais certains finissent par être démotivés par ce système (qui ne le serait pas quand tu fais des efforts, que tu es motivé par ton job, que tu t'investis et que le mec à coté de toi qui n'en branle pas une touche la même chose que toi voire même bénéficie de promotions parce que membre d'un syndicat... syndicats qui pour moi trahissent les fonctionnaires)
                                              Je ne cible pas du tout les fonctionnaires en tant qu'individus mais l'organisation de la fonction publique qui conduit à faire des employés démotivés et lénifiés.
                                              Leurs syndicats, au lieu de s'attaquer à cela pour défendre ceux qui le méritent, préfèrent détourner l'attention en parlant encore et toujours de moyens, pour préserver leur situation actuelle
                                              Ca me fait un peu penser à ces politiques qui maintiennent leurs administrés sous perfusion d'argent public pour les maintenir dans la pauvreté et préserver leur électorat pauvre.
                                              Mais jamais on ne mettra véritablement l'ensemble des dossiers sur la table pour réformer complètement un secteur : parler des moyens, de l'organisation, des personnels, des statuts pour tout revoir de a à z...
                                              Dernière modification par Judgeman2, Aujourd'hui, 08h23.

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par Judgeman2 Voir le message
                                                Je me suis aussi essayé à regarder cette émission 2 ou 3 fois (pas la dernière) quand des sujets m'intéressaient plus spécifiquement mais la forme est clairement insupportable.
                                                Lucet se prend pour Torquemada, cette émission est digne d'un tribunal de l'inquisition. le ton moralisateur et accusateur...
                                                Pour moi ce n'est pas du tout un travail journalistique, c'est tout le contraire. Il y a un parti pris dès le départ, les enquêtes sont faites uniquement à charge pour alimenter l'hypothèse de base.
                                                Rien n'est mis en perspective, Aucune objectivité. Les arguments contraires sont ignorés. Le montage orienté...
                                                C'est une émission putaclic qui fait du racolage avec de la démagogie de bas étage.
                                                Vouloir faire croire que tout est forcément noir ou blanc, les gentils (eux évidemment) et les méchants (les autres bien entendu)
                                                Le monde est bien plus compliqué, fait de nuances de gris, mais cela ca demande un peu de réflexion et de remise en cause personnelle que plus personne ne veut se donner la peine de faire.

                                                Ca me fait basculer sur cette histoire de crise des services publics
                                                Personne ne veut se remettre en cause véritablement, questionner son organisation, son engagement
                                                on préfère toujours cibler le manque de moyens, le méchant système que de s'interroger sur sa propre situation.
                                                On parle de la crise de l'hopital, du manque du moyens mais pour savoir ce qu'il se passe réellement dans certains CHU, c'est une plaisanterie. Evidemment qu'il y a des problèmes, des choses à revoir mais quand on voit comment le fric est utilisé à l'hopital, on ne peut pas dire que les hopitaux manquent de moyen, faut juste les utiliser correctement et arrêter de le balancer par les fenêtres. Sans parler des arrêts maladie fantaisistes qui sont la plupart du temps la raison des sous effectifs évoqués en permanence (bizarrement, c'est toujours à proximité des vacances scolaires, des fêtes à croire que tout cela augmente les maladies c'est dingue...)
                                                On rajoute à cela l'absence de gestion des rh dans la fonction publique, absence de gestion puisque le sacro saint statut de fonctionnaire fait que tu ne peux pas véritablement en avoir (impossible de récompenser les bons éléments, de les mettre en avant, impossible de sanctionner les mauvais...)
                                                Au final cette politique finit par sanctionner les fonctionnaire motivés et compétents pour protéger les mauvais et les incompétents et c'est ca le plus grave parrce qu'il y a un paquet de fonctionnaires motivés et compétents mais certains finissent par être démotivés par ce système (qui ne le serait pas quand tu fais des efforts, que tu es motivé par ton job, que tu t'investis et que le mec à coté de toi qui n'en branle pas une touche la même chose que toi voire même bénéficie de promotions parce que membre d'un syndicat... syndicats qui pour moi trahissent les fonctionnaires)
                                                Je ne cible pas du tout les fonctionnaires en tant qu'individus mais l'organisation de la fonction publique qui conduit à faire des employés démotivés et lénifiés.
                                                Leurs syndicats, au lieu de s'attaquer à cela pour défendre ceux qui le méritent, préfèrent détourner l'attention en parlant encore et toujours de moyens, pour préserver leur situation actuelle
                                                Ca me fait un peu penser à ces politiques qui maintiennent leurs administrés sous perfusion d'argent public pour les maintenir dans la pauvreté et préserver leur électorat pauvre.
                                                Mais jamais on ne mettra véritablement l'ensemble des dossiers sur la table pour réformer complètement un secteur : parler des moyens, de l'organisation, des personnels, des statuts pour tout revoir de a à z...
                                                C'est extraordinaire que dans un même post tu puisses vilipender "la démagogie de bas étage" d'une émission et d'aligner des caricatures sur la fonction publique proche de la régurgitation de comptoir.
                                                Juste pour rappel. Pourquoi un statut pour les fonctionnaires : Les personnes travaillant au sein des administrations publiques ne relèvent pas du code du travail, contrairement aux salariés du secteur privé, liés par contrat avec leurs employeurs. Cette situation statutaire des fonctionnaires tient à la nature des fonctions qu’ils exercent. Ces fonctions intéressent l’ensemble des citoyens. Elles doivent s’exercer dans le respect des principes démocratiques du service public : impartialité, neutralité, probité, égalité de traitement des citoyens. Ainsi, le statut est d’abord une protection des citoyens. En protégeant les fonctionnaires de l’arbitraire, il évite l’instrumentalisation de l’administration à des fins partisanes par un pouvoir politique quelconque. Ces principes fondamentaux du statut de fonctionnaire ont été posés et reconnus dès le début du XXème siècle. Ils sont fondateurs de la confiance réciproque entre l’administration publique et les citoyens et constituent, à ce titre, l’un des piliers sur lesquels repose toute société démocratique. C’est pourquoi ils doivent demeurer, quelles que soient les évolutions de la société.

                                                Commentaire

                                                Chargement...
                                                X