Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Débats politiques 2.0

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Eomer Voir le message

    L'exode des parisiens mais surtout le relâchement général que moi même j'ai pu constater ce weekend............
    Qu'ils comment à essayer de profiter un peu de la vie, parce que visiblement, ils (les autorités) ne semblent pas prêts de vouloir nous redonner notre vie d'avant:

    Les pistes du déconfinement de l'Italie, que le gouvernement semble avoir a prit pour modèle depuis le début de la crise:

    https://www.lemonde.fr/international...5643_3210.html

    Plus précis, le chef de la protection civile, Angelo Borrelli, qui égrène chaque soir la litanie des victimes, a annoncé vendredi que la Péninsule serait toujours confinée pour le pont du 1er mai, avant de préciser que la décision relevait exclusivement du gouvernement. Avec prudence, M. Borrelli a aussi évoqué le 16 mai comme date possible d’entrée dans une « phase 2 », synonyme de « coexistence avec le virus », mais seulement « si l’évolution [de la pandémie] ne change pas ».


    Le ministre de la santé a exposé dimanche un plan sanitaire stratégique en cinq points « pour sortir graduellement » de la pandémie préconisant :
    • le port du masque généralisé ;
    • la « distanciation sociale scrupuleuse dans les lieux de vie et de travail » ;
    • un dispositif d’hôpitaux se consacrant au Covid-19 qui resteront ouverts après la crise pour empêcher un éventuel retour du virus ;
    • le renforcement des « réseaux sanitaires locaux » afin que chaque malade identifié puisse être pris en charge, du dépistage à la mise en place du traitement, et de tester des échantillons de la population pour déterminer le nombre des contaminés ;
    • la mise en place d’une application sur smartphone, sur le modèle sud-coréen, pour cartographier les mouvements des malades diagnostiqués pendant les quarante-huit heures ayant précédé l’infection et pour favoriser la télémédecine afin, par exemple, de surveiller à domicile leur fréquence cardiaque et leur taux d’oxygène dans le sang.
    « La vie ne sera plus la même pendant longtemps »


    « Même lorsque les cas de coronavirus seront tombés à zéro, la vie ne sera plus la même pendant longtemps », a prévenu cette semaine le président de l’Institut supérieur de la santé, Silvio Brusaferro.

    Avec l’assouplissement des mesures de confinement, les premières activités qui devraient reprendre sont celles liées à la chaîne d’approvisionnement alimentaire et pharmaceutique. Cela devrait aussi être le cas des artisans dont les boutiques comptent un nombre limité de clients. Les bars, restaurants, discothèques ou salles de sport seront les derniers à rouvrir et, le moment venu, il est probable que leurs propriétaires devront prévoir une distance de sécurité d’au mois un mètre entre leurs clients de même qu’avec leur personnel.

    Bref, il me semble de plus en plus clair que les autorité de santé et les politiques ne voudront pas nous rendre nos libertés, et qu'ils ne le feront que contraints et forcés par la pression populaire, quand les neuneus auront basculés, et en auront marre d'avoir une vie de prisonniers quand la peur les aura quitté.

    L'article est pour l'Italie, mais comme le gouvernement français a jusque là scrupuleusement copié, et refuse de donner des détails pour la France, il n'est pas exclu qu'ils suivent le même chemin.

    Commentaire


    • Chloroquine : le bilan très positif d’un praticien lorrain


      De son propre chef, un praticien hospitalier lorrain suit depuis une semaine le protocole du médecin marseillais Raoult. « C’est ça ou rien », insiste ce docteur qui ne déplore aucune aggravation chez ses patients. Une malade considérée comme perdue est rentrée chez elle et un autre s’est remis en 24 h.


      Il avoue ne pas trop comprendre le débat autour de ce que tout le monde appelle le « protocole Raoult ». « C’est ça ou rien, de toute façon. L’autre traitement ne marche pas dans tout ce qui est viral puisqu’on donne de l’antibiothérapie banale et pas un antiviral », insiste au bout du fil ce praticien hospitalier lorrain. Il préfère garder l’anonymat tant les réactions autour du sujet sont vives et passionnées.
      Mais depuis une semaine, il prescrit la méthode Raoult. Soit trois comprimés par jour pendant dix jours de Plaquénil, le seul médicament dérivé de l’hydroxychloroquine vendu en France, associé à un comprimé par jour pendant cinq jours d’Azithromycine, un antibiotique. Un électrocardiogramme est pratiqué au jour 0 et un autre au jour 2.



      Ni décès, ni mauvaise évolution

      Le bilan est plus que positif : « J’ai utilisé ce protocole sur une dizaine de patients hospitalisés, qui ont donc un Covid-19 déjà relativement inquiétant, et je n’ai eu ni décès ni aucune évolution vers un stade grave nécessitant une réanimation. » Le praticien cite notamment le cas d’une femme de 91 ans : « Tout le monde la disait perdue et elle s’est remise en trois jours. Elle est rentrée chez elle vendredi. Un autre malade de 54 ans, qui risquait la réanimation, a été transformé en moins de 24 h. » Grâce au protocole Raoult, vraiment ? « En données observationnelles, je ne peux qu’en faire le constat. Depuis qu’on a commencé, le nombre de décès s’effondre », soupire le médecin.


      « Absence de dangerosité »

      Il ne connaissait pas Didier Raoult, mais il s’est renseigné : « C’est un grand de l’infectiologie mondiale. Une sommité. Son discours scientifique est implacable. » Cardiologue de formation, il connaît en revanche très bien le Plaquénil : « Il a été prescrit à un milliard de personnes. Sa seule dangerosité concerne des troubles du rythme cardiaque. Dans toute ma carrière, je n’ai jamais été embêté avec lui, même si on peut se demander si, en présence du Covid-19, il peut avoir des effets secondaires potentialisés. »
      Rien ne prouve pour l’instant l’efficacité de ce traitement. « Mais rien ne prouve non plus son inefficacité. Face à l’absence de dangerosité, j’ai préféré m’y mettre plutôt que de me dire dans quinze jours que j’ai perdu beaucoup de temps ».


      Des journées jusqu’à neuf morts

      Il regrette juste de n’avoir aucun cadre pour appliquer ce protocole : « C’est une décision personnelle. Un tiers de mes confrères y sont opposés formellement, dont les pharmaciens. Je peux les comprendre car ils ne voient que les études et pas les malades. Moi, j’ai eu des journées jusqu’à neuf morts. Des gens qui disparaissent seuls, sans famille. Deux confrères qui y étaient opposés ont changé d’avis après s’être soignés avec cette méthode. » Il dit aussi comprendre l’opposition des réanimateurs : « À leur stade, c’est trop tard. C’est un traitement à appliquer au début de la maladie. »
      Il s’étonne enfin de la manière dont est mené l’essai clinique européen Discovery : « La chloroquine est testée avec un autre antibiotique que l’azithromycine. C’est stupéfiant ! Par ailleurs, je suis surpris de voir qu’on teste encore le Kaletra, qui a fait l’objet d’une étude chinoise négative et à qui on prête des effets secondaires majeurs, notamment rénaux. »

      https://www.estrepublicain.fr/sante/...ticien-lorrain


      Commentaire


      • https://www.lemonde.fr/afrique/artic...5668_3212.html

        ’Afrique, potentiel prochain foyer du coronavirus, mise sur la chloroquine

        Ce médicament antipaludique, bien connu sur le continent, a été utilisé pendant plus de 30 ans et suscite de l’espoir.


        Au Sénégal, les autorités sanitaires ont tranché en faveur de l’hydroxychloroquine, cette molécule très proche de la chloroquine et au coeur d’une polémique mondiale dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Les patients traités par l’hydroxychloroquine « guérissent plus vite », a assuré le professeur Moussa Seydi, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann à Dakar, lors d’une prise de parole publique jeudi 2 avril. « Ce constat me rassure et rassure mes équipes. Dans les jours à venir, nous allons y associer de l’azithromycine, un antibiotique qui nous permettrait d’avoir de meilleurs résultats », a-t-il poursuivi.

        Commentaire


        • Envoyé par tendreg Voir le message

          Tout comme on laisse les trafics fonctionné en banlieue ... que faire ?
          Tu penses que seuls les gens des "banlieues" consomment des stupéfiants, c'est quoi le sens de ta réponse?

          Commentaire


          • Envoyé par tendreg Voir le message
            Les gens déconnent, dingue les nombre de personnes dehors !!!!!
            Bande d'abrutis ...
            On a le droit de se promener une fois par jour avec les gens avec qui on est confiné donc tous les promeneurs du dimanche ne sont pas des abrutis, ils profitent d'une des libertés qui nous est encore permise. Si on se promène dans un endroit sans grande densité de promeneurs, et que l'on respecte des règles simples, je vois pas où est le problème.
            A part si l'on considère que le virus est aéroporté et survit bien plus longtemps sur des surfaces inertes qu'on nous le dit.
            Donc reste zen, et roule toi un bédo mec

            Commentaire


            • D'autres préconisent d'envoyer "les jeunes au front", pour constituer l'immunité collective, et confiner donc les plus fragiles, un peu comme je l'avais évoqué il y a un mois

              Coronavirus : "Le déconfinement devra se faire par tranche d'âge", dit le médecin Martin Blanchier

              INVITÉ RTL - Martin Blachier, médecin de santé publique et cofondateur d'une société d'expertise sur la santé propose son hypothèse sur le déconfinement.

              Tester toute la population ? Déconfiner par région ? À 21 jours de confinement, les hypothèses sur le déconfinement se multiplient. Pour Martin Blachier, médecin de santé publique et dirigeant de PH entreprise, il faut déconfiner par tranche d'âge.

              Invité sur RTL, il explique que "baser un scénario de déconfinement uniquement sur le fait de tester toute la population" n'est pas réaliste et "ne répond pas à la problématique de déconfinement".

              Selon Martin Blachier, ce dernier doit se faire en plusieurs phrases. "Dans une première, il faut protéger les plus vulnérables", explique-t-il. Il faudra d'abord déconfiner "les plus jeunes, les moins vulnérables, pour constituer une immunité de groupe, ce qui fait que dans un second temps, quand les gens les plus vulnérables vont sortir, il n'y aura pas de pic épidémique : le virus ne pourra plus circuler puisqu'il y aura trop de gens immunisés, et les plus vulnérables seront donc protégés".


              L'objectif de cette première phase, c'est aussi de "contrôler l'épidémie chez les plus jeunes, car, même si le risque est plus faible, certains auront besoin d'assistance respiratoire" et il faut donc s'assurer que les servies ne soient pas en saturation. Les gestes barrières seront donc très importants, souligne le médecin.

              Commentaire


              • Envoyé par Faf la raz Voir le message

                On a le droit de se promener une fois par jour avec les gens avec qui on est confiné donc tous les promeneurs du dimanche ne sont pas des abrutis, ils profitent d'une des libertés qui nous est encore permise. Si on se promène dans un endroit sans grande densité de promeneurs, et que l'on respecte des règles simples, je vois pas où est le problème.
                A part si l'on considère que le virus est aéroporté et survit bien plus longtemps sur des surfaces inertes qu'on nous le dit.
                Donc reste zen, et roule toi un bédo mec
                L'abus de BFM et le confinement nuisent à la tranquillité de l'esprit. Il devrait prendre un peu l'air

                Commentaire


                • Envoyé par Eomer Voir le message

                  L'exode des parisiens mais surtout le relâchement général que moi même j'ai pu constater ce weekend............
                  Se promener, en restant à distance des autres, sans rien toucher, est acceptable. Je ne sais pas si tu parles des gens assis sur des bancs ou trop près des autres. Mais propager massivement un virus dans une autre région, c'est irresponsable. Après, Brune Poirson a donné l'exemple. Comme a chaque fois, le gouvernement dérape de façon débile comme s'ils n'avaient n'en compris des conséquences.

                  Commentaire


                  • Envoyé par alain_suit_cris Voir le message

                    Se promener, en restant à distance des autres, sans rien toucher, est acceptable. Je ne sais pas si tu parles des gens assis sur des bancs ou trop près des autres. Mais propager massivement un virus dans une autre région, c'est irresponsable. Après, Brune Poirson a donné l'exemple. Comme a chaque fois, le gouvernement dérape de façon débile comme s'ils n'avaient n'en compris des conséquences.
                    C'est dingue, quand on y pense, comment , il y a pile un mois, aller dans un théâtre bondé était considéré comme sans risques, parce que "la vide doit continué", alors que maintenant, prendre l'air dehors serait un danger mortel. Je pense que certaines personnes ont été reprogrammées un peu trop vite et trop fortement.

                    Commentaire


                    • Envoyé par JuniGarde Voir le message

                      Qu'ils comment à essayer de profiter un peu de la vie, parce que visiblement, ils (les autorités) ne semblent pas prêts de vouloir nous redonner notre vie d'avant:

                      Les pistes du déconfinement de l'Italie, que le gouvernement semble avoir a prit pour modèle depuis le début de la crise:

                      https://www.lemonde.fr/international...5643_3210.html




                      Bref, il me semble de plus en plus clair que les autorité de santé et les politiques ne voudront pas nous rendre nos libertés, et qu'ils ne le feront que contraints et forcés par la pression populaire, quand les neuneus auront basculés, et en auront marre d'avoir une vie de prisonniers quand la peur les aura quitté.

                      L'article est pour l'Italie, mais comme le gouvernement français a jusque là scrupuleusement copié, et refuse de donner des détails pour la France, il n'est pas exclu qu'ils suivent le même chemin.
                      A te lire on a l'impression d'être revenu près d'un siècle en arrière en 1933 en Allemagne. Le parti nazi devient premier parti d'Allemagne au Parlement, entre au gouvernement et organise l'incendie du Reichstag pour renforcer son pouvoir en jouant sur les peurs et notamment le péril rouge après avoir joué sur la détresse des gens après la grande crise économique de 29. Hitler profite d'un Hindenburg malade et affaibli, manoeuve au Parlement grâce au lâchage du Zentrum, au ralliement des conservateurs et à l'interdiction des communistes obtient finalement les pleins pouvoirs.

                      Macron => Hitler
                      Coronavirus => Incendie Reichstag
                      Etat d'urgence sanitaire => Reichstagsbrandverordnung
                      LREM => NSDAP
                      LR / MoDem => Zentrum / DNVP
                      Capitalisme => Nazisme
                      ...

                      Commentaire


                      • Envoyé par lochiba84 Voir le message

                        A te lire on a l'impression d'être revenu près d'un siècle en arrière en 1933 en Allemagne. Le parti nazi devient premier parti d'Allemagne au Parlement, entre au gouvernement et organise l'incendie du Reichstag pour renforcer son pouvoir en jouant sur les peurs et notamment le péril rouge après avoir joué sur la détresse des gens après la grande crise économique de 29. Hitler profite d'un Hindenburg malade et affaibli, manoeuve au Parlement grâce au lâchage du Zentrum, au ralliement des conservateurs et à l'interdiction des communistes obtient finalement les pleins pouvoirs.

                        Macron => Hitler
                        Coronavirus => Incendie Reichstag
                        Etat d'urgence sanitaire => Reichstagsbrandverordnung
                        LREM => NSDAP
                        LR / MoDem => Zentrum / DNVP
                        Capitalisme => Nazisme
                        ...
                        Tu prends un exemple extrême, mais Macron et et les intérêts qu'il sert ne serait sans doute pas contre profiter de la situation pour retirer certains libertés et certains droits sociaux à la population, en se servant d'une peur démesurée comme couverture. Je prends l'exemple des élections qui s’annonçaient comme une raclée pour LREM, et qui l'ont été, ont fait peur aux Français subitement la veille de l'élection pour pousser l'abstention, pour que toutes les discussions se focalisent sur le report ou non du 2eme tour et pas sur la défaite LREM, en sauvant au passage le sort d'Edouard Phillippe, de Collomb et d'autres LREM en déroute, notamment à Paris ou Bordeaux.

                        Non seulement le gouvernement à des intérêts propres à ne pas vouloir déconfiner, mais en plus, il y a la peur des autorité de santé de mal faire et que cela leur soit reproché. D'où la tentation de leur coté de faire durer cela le plus longtemps possible.

                        Commentaire


                        • Envoyé par JuniGarde Voir le message

                          Tu prends un exemple extrême, mais Macron et et les intérêts qu'il sert ne serait sans doute pas contre profiter de la situation pour retirer certains libertés et certains droits sociaux à la population, en se servant d'une peur démesurée comme couverture. Je prends l'exemple des élections qui s’annonçaient comme une raclée pour LREM, et qui l'ont été, ont fait peur aux Français subitement la veille de l'élection pour pousser l'abstention, pour que toutes les discussions se focalisent sur le report ou non du 2eme tour et pas sur la défaite LREM, en sauvant au passage le sort d'Edouard Phillippe, de Collomb et d'autres LREM en déroute, notamment à Paris ou Bordeaux.

                          Non seulement le gouvernement à des intérêts propres à ne pas vouloir déconfiner, mais en plus, il y a la peur des autorité de santé de mal faire et que cela leur soit reproché. D'où la tentation de leur coté de faire durer cela le plus longtemps possible.
                          Tu inverses les rôles pour les élections. Aujourd'hui on reproche à Macron de les avoir maintenu avec les conséquences sanitaires qui s'ensuivent (plusieurs assesseurs ou élus contaminés) alors qu'au départ c'était ton discours de déni de démocratie qui prévalait. Les oppositions ont poussé pour maintenir les élections et aujourd'hui reprochent de les avoir maintenu. Foutage de gueule, ils se réfugient derrière l'absence de formalisme pour faire un virage à 180°, attitude indigne dans ces circonstances. Hypocrisie folle de certains élus notamment LR de gueuler comme des putois sur le gouvernement alors qu'on sait tous que le président du Sénat (Larcher, LR) a mis la pression pour qu'ils maintiennent ces élections, pas une critique envers Larcher et les LR (mais c'est pas que contre LR, on sait tous que les PS, LFI, RN ont poussé également jusqu'au bout pour maintenir le vote du 1er tour ce n'est que devant l'abstention qu'ils ont fait volte face)

                          Mon opinion : le 1er tour devait être maintenu parce que pas plus de risque sanitaire pour un assesseur que pour la caissière du Carrefour, tu peux être contaminé à ton bureau de vote comme dans n'importe quel endroit, il n'y avait pas encore de confinement. Ceux qui se plaignent d'avoir été contaminés ce jour là auraient pu être contaminés au travail, dans un magasin ou en visitant amis et famille, c'était qu'un risque parmi d'autres, discours du coup peu recevable même si je comprends l'aigreur ça fait jamais plaisir d'avoir chopper une merde en cotoyant quelqu'un même quand c'est qu'une simple grippe ou gastro alors avec ce COVID...

                          Le 2ème tour n'étant pas une activité essentielle (de 1ère nécessité) devait être de facto annulé vu la décision prise du confinement.

                          Avec du recul on aurait du annuler aussi ce 1er tour évidement mais bon après c'est facile de le dire, la semaine précédente on était dans la préparation au confinement mais pas encore le confinement c'était pas la même optique.

                          Commentaire


                          • Tout le monde fait référence aux statistiques. Lorsqu'on d parle de déconfinement, on évoque une solution qui serait régionale, avec un déconfinement en premier des régions qui ont atteint leur pic.Donc le grand est et l'ile de France. Béotien et cartésien, j'avais cru comprendre que la période d'incubation passée, on pouvait dénombrer le nombre de cas avérés jusqu'au pic et ainsi gérer ensuite le ralentissement.La question que je pose aux sachants, c'est pourquoi la période d'incubation serait décalée pour les régions de l'ouest. Pourquoi attendrait on un pic décalé dans ces régions ,alors que le confinement est le même qu'ailleurs depuis le 17 mars. Ou alors attend t-on un effet Tchernobyl,soit un déplacement dans l'air ? Je ne comprends pas cette logique.
                            Noël au balcon, enrhumé comme un con

                            Commentaire


                            • Envoyé par oliver69 Voir le message
                              Tout le monde fait référence aux statistiques. Lorsqu'on d parle de déconfinement, on évoque une solution qui serait régionale, avec un déconfinement en premier des régions qui ont atteint leur pic.Donc le grand est et l'ile de France. Béotien et cartésien, j'avais cru comprendre que la période d'incubation passée, on pouvait dénombrer le nombre de cas avérés jusqu'au pic et ainsi gérer ensuite le ralentissement.La question que je pose aux sachants, c'est pourquoi la période d'incubation serait décalée pour les régions de l'ouest. Pourquoi attendrait on un pic décalé dans ces régions ,alors que le confinement est le même qu'ailleurs depuis le 17 mars. Ou alors attend t-on un effet Tchernobyl,soit un déplacement dans l'air ? Je ne comprends pas cette logique.
                              Il n’y a en effet aucune raison. Des lors que le confinement a été respecté de la même manière et déclenché à la même date. Je pense que dans l’ouest Le pic est attendu cette semaine.

                              Commentaire


                              • Envoyé par JuniGarde Voir le message

                                C'est dingue, quand on y pense, comment , il y a pile un mois, aller dans un théâtre bondé était considéré comme sans risques, parce que "la vide doit continué", alors que maintenant, prendre l'air dehors serait un danger mortel. Je pense que certaines personnes ont été reprogrammées un peu trop vite et trop fortement.
                                Oui. .

                                Commentaire


                                • Envoyé par lochiba84 Voir le message

                                  Tu inverses les rôles pour les élections. Aujourd'hui on reproche à Macron de les avoir maintenu avec les conséquences sanitaires qui s'ensuivent (plusieurs assesseurs ou élus contaminés) alors qu'au départ c'était ton discours de déni de démocratie qui prévalait. Les oppositions ont poussé pour maintenir les élections et aujourd'hui reprochent de les avoir maintenu. Foutage de gueule, ils se réfugient derrière l'absence de formalisme pour faire un virage à 180°, attitude indigne dans ces circonstances. Hypocrisie folle de certains élus notamment LR de gueuler comme des putois sur le gouvernement alors qu'on sait tous que le président du Sénat (Larcher, LR) a mis la pression pour qu'ils maintiennent ces élections, pas une critique envers Larcher et les LR (mais c'est pas que contre LR, on sait tous que les PS, LFI, RN ont poussé également jusqu'au bout pour maintenir le vote du 1er tour ce n'est que devant l'abstention qu'ils ont fait volte face)

                                  Mon opinion : le 1er tour devait être maintenu parce que pas plus de risque sanitaire pour un assesseur que pour la caissière du Carrefour, tu peux être contaminé à ton bureau de vote comme dans n'importe quel endroit, il n'y avait pas encore de confinement. Ceux qui se plaignent d'avoir été contaminés ce jour là auraient pu être contaminés au travail, dans un magasin ou en visitant amis et famille, c'était qu'un risque parmi d'autres, discours du coup peu recevable même si je comprends l'aigreur ça fait jamais plaisir d'avoir chopper une merde en cotoyant quelqu'un même quand c'est qu'une simple grippe ou gastro alors avec ce COVID...

                                  Le 2ème tour n'étant pas une activité essentielle (de 1ère

                                  Avec du recul on aurait du annuler aussi ce 1er tour évidement mais bon après c'est facile de le dire, la semaine précédente on était dans la préparation au confinement mais pas encore le confinement c'était pas la même optique.
                                  C’etait Inconscient de maintenir ce premier tour, et nombreux étaient les gens a le dire et a le penser, il n’y a qu’a regarder le taux de participation. Sans compter que beaucoup de ceux qui se sont déplacés l’ont fait par sens civique, mais contraint quand même.

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par sammy49 Voir le message

                                    C’etait Inconscient de maintenir ce premier tour, et nombreux étaient les gens a le dire et a le penser, il n’y a qu’a regarder le taux de participation. Sans compter que beaucoup de ceux qui se sont déplacés l’ont fait par sens civique, mais contraint quand même.
                                    Le vendredi soir les restaurants et les bars étaient bondés, les cinémas idem, le dimanche les familles et les bandes de copains se faisaient dorées au soleil. Les marchés en banlieues et dans nos campagne grouillaient de monde et le lundi craignant le confinement, ça se bousculait pour du PQ et des pâtes mais….. non ce sont les élections qui sont la source principales de contamination ???
                                    sigpic

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par sammy49 Voir le message

                                      C’etait Inconscient de maintenir ce premier tour, et nombreux étaient les gens a le dire et a le penser, il n’y a qu’a regarder le taux de participation. Sans compter que beaucoup de ceux qui se sont déplacés l’ont fait par sens civique, mais contraint quand même.
                                      Oui. .

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par jeroboam Voir le message

                                        Le vendredi soir les restaurants et les bars étaient bondés, les cinémas idem, le dimanche les familles et les bandes de copains se faisaient dorées au soleil. Les marchés en banlieues et dans nos campagne grouillaient de monde et le lundi craignant le confinement, ça se bousculait pour du PQ et des pâtes mais….. non ce sont les élections qui sont la source principales de contamination ???
                                        A ton avis, pourquoi ils étaient dehors?

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par lochiba84 Voir le message

                                          A te lire on a l'impression d'être revenu près d'un siècle en arrière en 1933 en Allemagne. Le parti nazi devient premier parti d'Allemagne au Parlement, entre au gouvernement et organise l'incendie du Reichstag pour renforcer son pouvoir en jouant sur les peurs et notamment le péril rouge après avoir joué sur la détresse des gens après la grande crise économique de 29. Hitler profite d'un Hindenburg malade et affaibli, manoeuve au Parlement grâce au lâchage du Zentrum, au ralliement des conservateurs et à l'interdiction des communistes obtient finalement les pleins pouvoirs.

                                          Macron => Hitler
                                          Coronavirus => Incendie Reichstag
                                          Etat d'urgence sanitaire => Reichstagsbrandverordnung
                                          LREM => NSDAP
                                          LR / MoDem => Zentrum / DNVP
                                          Capitalisme => Nazisme
                                          ...
                                          Sans aller dans cet extrême, on peut avoir les plus grandes craintes quand à la suite. Faut voir à quelle vitesse nous avons perdu nos libertés. Nous ne pouvons même plus sortir de chez nous plus d'une heure sans un papier où l'on s'accorde ce droit ! Nous payons cash les méfaits d'une gestion capitaliste parce qu'il nous est plus permis de sortir non pas pour sauver notre peau mais pour ne pas surcharger des hôpitaux qui ont été totalement dézingués par des politiques optimisant la rentabilité au profit des précautions de base. Le taux de létalité du virus n'est que la conséquence de cette gestion catastrophique, elle est très peu liée à la virulence de maladie. Il s'ensuit que la gestion future laissée aux mêmes fossoyeurs ne peut qu'être préoccupante. Il n'y a qu'a voir les conséquences de la crise de 2008. Au lieu de brider la finance, c'est tout l'inverse qui s'est passé. Là où il faudrait s'atteler au procès de nos modes de vie et de nos dirigeants, il n'y aura que suppression de libertés et enchaînement à nos outils de production.

                                          Commentaire


                                          • Le consensus entre l'activité humaine et une situation biologique difficilement mesurable AVANT que ça tombe dans la gamelle , est l'occasion d'un beau débat d'idées. Le souci n"est pas simple, avec des données initiales difficilement vérifiables , un monde interconnecté que les drapeaux et frontières ne suffisent pas à stopper (conséquences à l'autarcie ?), des volontés permanentes d'avoir le dernier mot ( surtout moi je moi). Quand on replacera les choses DANS leur contexte plus tard, on sera tous joyeux à l'idée d'avoir vu juste avant les autres, qui pensent différemment, qui sont différents.

                                            Qui a plus raison que l'autre quand tout part en c... ? Pensiez-vous pareil avant que ça tombe ? Réponse : peu importe, on doit passer la vague avec les moyens du bord en s'adaptant. Sanitaire, économie, mentalité, le reste c'est intervilles.

                                            Commentaire


                                            • La virulence de la maladie elle est bien réelle et les décisions actuelles qui rognent nos libertés sont justifiées . En revanche sur le long terme je partage tes craintes. Je doute qu'on resolve la crise en arrêtant de faire produire tout et n'importe quoi en Chine parce que ça coûte moins cher ou qu'on fasse pression sur eux pour qu'ils ferment effectivement leurs marchés a bestiaux.

                                              Par contre traquer les gens par téléphone , surveiller constamment leurs données médicales , interdire les rassemblements au moindre pet de mouche radioactif et plus généralement détourner des dispositifs légaux et techniques conçus au départ pour lutter contre des épidémies pour museler et surveiller les opposants politiques, on peut faire confiance à nos champions politiciens pour y avoir droit .
                                              Dernière modification par MrMonplaisir, 06/04/2020, 12h49.
                                              Andrea Pirlo : "Malbranque a Lione era seduto accanto a noi anche sul pullman"

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par sammy49 Voir le message

                                                Il n’y a en effet aucune raison. Des lors que le confinement a été respecté de la même manière et déclenché à la même date. Je pense que dans l’ouest Le pic est attendu cette semaine.
                                                oui mais pourquoi avec ce retard ?
                                                Noël au balcon, enrhumé comme un con

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par hunkle Voir le message

                                                  Il s'ensuit que la gestion future laissée aux mêmes fossoyeurs ne peut qu'être préoccupante. Il n'y a qu'a voir les conséquences de la crise de 2008. Au lieu de brider la finance, c'est tout l'inverse qui s'est passé. Là où il faudrait s'atteler au procès de nos modes de vie et de nos dirigeants, il n'y aura que suppression de libertés et enchaînement à nos outils de production.
                                                  C'est pourquoi il faut partager au maximum ce lien autour de vous et faire adhérer une majorité de citoyens pour être prêts le moment venu. On le sait qu'il restera toujours ces chacals de l'UMP, mais bon ils peuvent crever du virus eux aussi.
                                                  https://www.youtube.com/watch?v=4emx...re=emb_rel_end
                                                  Dernière modification par ruhadu, 06/04/2020, 14h29.

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par oliver69 Voir le message

                                                    oui mais pourquoi avec ce retard ?
                                                    peut-être à cause du fait que des franciliens ont "fui" leur lieu de résidence le 17 mars, et ont pu ainsi propager le virus dans l'Ouest en étant déjà contagieux?

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X