Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Débats politiques 2.0

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par oliver69 Voir le message
    tu parles toujours de lutte de camp.Il ne s'agit pas de cela.Il s'agit de constater des mesures dont le timing a été inadapté ,et dont la cohérence reste encore à trouver y compris pour des entrepreneurs.Et quand le conseil scientifique ces 2 jours parle de durée de 6 mois de restrictions et qu'on cherche une explication cohérente à ce pronostic, on n'a rien en retour. Peut etre que c'est facile de parler après, mais seuls ceux qui se sont présentés pouvaient agir, et de plus quand on écarte tout le paysage autour, et qu'on se présente comme un dieu, on trouve les solutions au bon moment. S'ajoute au même temps, le contretemps.
    Oui je parle de lutte de camp qui interfère un peu avec le petit problème depuis le mois de mars. Pour les mesures inadaptées, tu peux parfaitement démonter le mois de mars au mois d'octobre, maintenant que les données sont claires pour tout le monde.

    La durée de 6 mois correspond à quoi sur un calendrier ? Le fait qu'ils aient tort ou raison, on pourra trancher intelligemment 6 mois après. No problèmo.

    Je ne partage pas plusieurs approches ou comportements gouvernementaux depuis 2017, j'attends 2022 pour déterminer qui ferait mieux ensuite. Entretemps, avoir raison en comptant les points sur mon smartphone, ne fait pas de moi un détenteur de vérité au dessus des autres. Je dis ça parce que les sauveurs de 25e heure courent la toile depuis un moment.

    Ils pouvaient agir sur quoi en janvier avec les données de janvier ? Une fois que le virus est disséminé en mars et qu'ils ont un loupé avec les masques, c'est vraiment fun de critiquer dans la tourmente. Il y a moins d'une semaine, pas mal de monde à réfuté les décisions de l'État parce que pas de saturation. Je souhaite vraiment au bon peuple qui veut boire l'eau du guide, de ne pas croiser d'aggravation sanitaire tout de suite. Ca rendra leurs certitudes plus enclines à bien voter en 2022, 20 mois ? ;)

    Pour tout le reste, je partage ton point de vue.

    Commentaire


    • Juste une question. On est vieux à risque à quel âge? Dans ma pme ce sont les vieilles tiges qui tiennent Le Cap. Les jeunes branleurs aux 10 pauses cigarettes de 10 minutes, c'est sûrement pas avec ça que l'on fait tourner une boite.

      Commentaire


      • Envoyé par ganay03 Voir le message
        Juste une question. On est vieux à risque à quel âge? Dans ma pme ce sont les vieilles tiges qui tiennent Le Cap. Les jeunes branleurs aux 10 pauses cigarettes de 10 minutes, c'est sûrement pas avec ça que l'on fait tourner une boite.
        il y a des stats très précises là dessus au niveau de la mortalité donc le critère peut être tout à fait objectivé, comme pour les personnes ayant déja des co-morbidités
        Des branleurs, il y en a dans toutes les catégories d'age, voir toujours les jeunes comme pire que les anciens, c'est vraiment une vision de vieux reac (et je fais clairement plus partie des jeunes donc je me permets d'autant plus de le dire...)

        Commentaire


        • J'ai 55 ans demain (merci de me le souhaiter) je mesure 1.85 m pèse 85 kg. Pas de maladies chroniques. Ouf, je pense ne pas être en état d'être confiné.

          Commentaire


          • Envoyé par Judgeman2 Voir le message
            ...

            Je ne sais pas si ces études existent mais j'aimerais vraiment qu'elles soient faites pour connaitre véritablement l'impact du covid sur les décès qui lui ont été attribués.
            Combien de personnes ont été incluses dans ces decès juste parce que testées positives alors qu'elles sont mortes d'autres maladies ?
            Combien de personnes sont décédées du Covid mais seraient de toutes façon mortes dans les jours ou semaines qui suivent parce qu'en fin de vie à cause d'autres pathologies... ?

            ...
            Ca, on sait.

            On a les chiffres de surmortalité pendant les mois concernés. Et cela coïncide (a peu près) avec le nombre de décès attribués au Covid.

            De même, si beaucoup de morts du Covid, dans cette période étaient en fin de vie et seraient morts rapidement, il n'y aurait pas eu de surmortalité si ils devaient mourir dans les jours qui suivent et il y aurait une forte sous-mortalité depuis la fin de la première vague.

            Comme rien de tel de s'est produit, le nombre des cas concernés ne pèsent rien dans les statistiques.

            Commentaire


            • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

              Ca, on sait.

              On a les chiffres de surmortalité pendant les mois concernés. Et cela coïncide (a peu près) avec le nombre de décès attribués au Covid.

              De même, si beaucoup de morts du Covid, dans cette période étaient en fin de vie et seraient morts rapidement, il n'y aurait pas eu de surmortalité si ils devaient mourir dans les jours qui suivent et il y aurait une forte sous-mortalité depuis la fin de la première vague.

              Comme rien de tel de s'est produit, le nombre des cas concernés ne pèsent rien dans les statistiques.
              les stats doivent etre faites sur une période un peu plus longue pour avoir une véritable analyse je pense, sur une année minimum
              Et tout cela à mettre en relation avec les hausses de mortalité sur d'autres maladies qui de fait ont été moins bien suivies durant toute cette période

              Commentaire


              • Envoyé par François-17 Voir le message
                Quand j'ai donné l'exemple des monts d'or, l'objectif n'était pas d'alimenter une opposition frontale avec toi, mais d'appuyer l'idée que des décisions unanimes n'ont pas les mêmes conséquences financières et sociologiques. Ton argumentation sur les niveaux scolaires concernés est très juste, je la partage, mais elle ne répond pas au problème des contextes et du moment précis de la décision limitative qui aura des conséquences ensuite.
                Je n'en suis pas persuade. Le virus se propage parmi les 16-30 ans, c'est donc cette tranche d'age qui fait n'importe quoi. Et a l'oree des vacances, mieux vaut qu'ils limitent leurs contacts et que ceux qui l'ont le decouvrent, et pareil au retour des vacances: une semaine de battement pour voir qui a fait le naze pendant les vacances. Ils veulent quoi ces jeunes? Faire la fete ou flinguer l'economie? Ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont.

                Depuis deux semaines, le ministre de la santé annonce que l'éventail des mesures est fonction des courbes (en anticipant sinon c'est trop tard), mais aussi fonction des comportements sociaux. Je ne pense pas que le désaccord systématique, la lutte de camp, améliore la situation pour éviter l'exponentielle que tu ne vois pas: l'objectif d'un pouvoir en place e30st justement de ne pas atteindre la courbe, via des mesures regrettables pour tous. En caricaturant ton positionnement: le gouvernement a limité les vitesses des bagnoles à 130, ça servait à rien puisqu'aucune voiture n'a jamais atteint 160 depuis.
                Je ne comprends pas ce paragraphe. Je ne suis pas dans le desaccord systematique. Je dis que leur comm' et leurs decisions sont bancales. Suffit de voir la fermeture des restaus a Marseille alors qu'ils ne font (faisaient?) pas de meme a Paris. Pour prendre ton exemple des voitures, ils ont dit "il faut mettre un panneau 90 parce que certains roulent a 200". Ce qui est evidemmen faux. Ils auraient du dire "on va mettre un panneau a 110 des maintenant, parce que certains roulent a 120, que demain ils rouleront a 130, et apres-demain a 140".

                Quand tu parles de blocages des cours à partir de la 4e (exemple traduit), mesures-tu clairement les effets dominos annexes sur la durée de la limitation ? C'est déjà le boxon avec les salles de sport, les discothèques et les bars après 22 heures. Bonjour les effets mécano, outre l'aggravation des inégalités, sur l'ensemble des activités indirectement corrélées à l'instruction des jeunes de 13 à 25 ans. J'estime que le blocage des cours est une mesure de dernier recours, lorsque d'autres mesures ont échoué.
                Tous ces jeunes peuvent se garder eux-memes, ca ne changerait rien a l'economie. Les parents peuvent continuer d'aller au boulot. J'ai le sentiment qu'il y a 2 options: ou bien on ferme tout a nouveau pendant 2 mois, ou bien on tache de garder le R juste en dessous de 1, en prenant quelques mesures radicales mais pendant une duree courte (ici 2 semaines d'ecole dans mon exemple). Ca vaut mieux que d'attendre trop et de flinguer toute l'economie. Je ne vois pas en quoi fermer les lycees et les facs pendant 2 semaines de plus va impacter l'economie. Et evidemment, faire en sorte que les bars respectent les regles (ce qui n'est pas le cas, et c'est pour ca qu'on ferme car on ne peut pas faire la police partout).

                De la même façon que le chômage partiel et la facilitation fiscale devront être compensés ultérieurement (dette=investissement ou remboursement, c'est selon...), le blocage de l'accès aux connaissances et la mise en suspens des interactions des jeunes, pourraient éventuellement avoir des conséquences pas toujours heureuses plus tard. Tu peux rétorquer que tu ne vois pas le problème dès le mois d'octobre. On part pour 6 mois de temps pas trop estival, donc commencer par bloquer l'instruction pour amoindrir un début de vague, je trouve ça hypermétrope.
                Le blocage de l'acces aux connaissances... Comme tu y vas... Tu sais qu'aux USA, les enfants ne vont toujours pas a l'ecole depuis mars?

                Pour reprendre le post de quelqu'un d'autre juste au-dessus, ce ne sont pas les vieux qu'il faut confiner. Car justement, parce qu'ils se protegent bien, on n'est pas encore en saturation hospitaliere. Ce sont les jeunes qui se le filent et qui vont pleurer ensuite que l'economie va mal et qu'ils ne trouvent pas de boulot.

                Commentaire


                • Envoyé par oliver69 Voir le message
                  le docteur Frankenstein du conseil scientifique vient de nous expliquer qu'on en aurait encore pour 6 mois. Je voudrais comprendre pourquoi avec tous ces masques, pourquoi avec toutes ces fermetures, pourquoi avec ces périodes d'incubation puis de quarantaine, pourquoi après tous ces tests,il y en aurait pour 6 mois...soit on cache quelque chose sur ce virus (dans l'air) ,soit on prend les gens pour des jambons. ou alors qu'on explique cette durée de 6 mois ( a part en attente d'un vaccin).
                  C'est qui le Dr Frankenstein ?

                  Sinon pour tes "pourquoi ?" : le virus circule malgré des précautions prises, des gestes barrière des fermetures etc., c'est indéniable. Le "6 mois" est un pronostic.



                  Envoyé par fooooot Voir le message
                  Affaire Pétronin, encore un coup bien finaud de notre président vip qui doit faire mourir de rire dans toutes les chaumières.
                  Plus de 200 djihadistes relâché dans la nature pour canarder nos militaires en échange d'une otage atteinte du syndrome de Stockholm et convertie qui pense déjà à retourner loger chez ses kidnappeurs.
                  Cocorrrricoooo! Pierre Richard n'aurait pas fait mieux, le côté burlesque pourrait presque l'emporter si ce n'est que les familles des victimes militaire et civil de djihadistes nous ramènent à la triste réalité...
                  +1 ...
                  Envoyé par stadier
                  - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

                  Commentaire


                  • c'est le droopy du conseil scientifique,son président. Il faut faire attention à ce qu'on annonce . On constate de plus en plus de maladies parallèles issues du confinement. Psychologiques notamment. 6mois, ce veut déjà dire qu'il n'y a pas de solution avant.

                    Pour les problèmes de génération, je crois que les anciens se protègent. L'explosion des cas vient du tourisme, des fêtes de jeunes étudiants ou autres,donc qui continuent volontairement de se contaminer et de contaminer d'autres personnes.Mais les anciens mettent des masques et ne se mêlent pas dans ces fêtes, ne sortent pas tard la nuit. Donc, je pense plutôt qu'il faudrait trouver le moyen de faire comprendre aux jeunes le danger. Maintenant, dès l'instant ou peu de jeunes meurent, même s'il y en a ,et que de plus , les positifs éventuels ou reconnus n'ont pas de symptômes, les jeunes s'en moquent. Inverser la responsabilité est gênant.Il y a une ado qui est morte à Necker et personne quasiment n'en a parlé.

                    De plus, dans certaines régions, ca se passe bien,donc difficile de globaliser.

                    Tant qu'on parlera de façon générale et qu'on ne saura pas ce qu'avait l'ancien qui meurt avant le covid, il sera difficile de connaitre les raisons de la mort. Si par rapport au nombre important qu'on nous annonce de positifs , on observe un nombre restreint d'hospitalisations ou de décès, le danger est minime.En somme avant les tests, on était dans la même situation sans le savoir.

                    Enfin, pour l'emploi, si justement les jeunes en veulent, il faut qu'ils se protègent et qu'ils évitent de créer une situation qui peut leur coûter cher. Je me demande également si vraiment les gens changent les masques tous les 4 h, ou les lavent comme il se doit. Enfin, de ce qu'on nous dit.

                    Les incohérences successives et les communications zig zag n'ont pas aidé pour que chacun écoute les recommandations d'ailleurs elles même contradictoires. Chacun a décidé de faire ce qu'il voulait dans ce contexte et plus chez les jeunes que chez les anciens.

                    Pourtant, des masques ,on en voit beaucoup.
                    Noël au balcon, enrhumé comme un con

                    Commentaire


                    • Envoyé par alain_suit_cris Voir le message
                      Je n'en suis pas persuade. Le virus se propage parmi les 16-30 ans, c'est donc cette tranche d'age qui fait n'importe quoi. Et a l'oree des vacances, mieux vaut qu'ils limitent leurs contacts et que ceux qui l'ont le decouvrent, et pareil au retour des vacances: une semaine de battement pour voir qui a fait le naze pendant les vacances. Ils veulent quoi ces jeunes? Faire la fete ou flinguer l'economie? Ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont.


                      Je ne comprends pas ce paragraphe. Je ne suis pas dans le desaccord systematique. Je dis que leur comm' et leurs decisions sont bancales. Suffit de voir la fermeture des restaus a Marseille alors qu'ils ne font (faisaient?) pas de meme a Paris. Pour prendre ton exemple des voitures, ils ont dit "il faut mettre un panneau 90 parce que certains roulent a 200". Ce qui est evidemmen faux. Ils auraient du dire "on va mettre un panneau a 110 des maintenant, parce que certains roulent a 120, que demain ils rouleront a 130, et apres-demain a 140".


                      Tous ces jeunes peuvent se garder eux-memes, ca ne changerait rien a l'economie. Les parents peuvent continuer d'aller au boulot. J'ai le sentiment qu'il y a 2 options: ou bien on ferme tout a nouveau pendant 2 mois, ou bien on tache de garder le R juste en dessous de 1, en prenant quelques mesures radicales mais pendant une duree courte (ici 2 semaines d'ecole dans mon exemple). Ca vaut mieux que d'attendre trop et de flinguer toute l'economie. Je ne vois pas en quoi fermer les lycees et les facs pendant 2 semaines de plus va impacter l'economie. Et evidemment, faire en sorte que les bars respectent les regles (ce qui n'est pas le cas, et c'est pour ca qu'on ferme car on ne peut pas faire la police partout).


                      Le blocage de l'acces aux connaissances... Comme tu y vas... Tu sais qu'aux USA, les enfants ne vont toujours pas a l'ecole depuis mars?

                      Pour reprendre le post de quelqu'un d'autre juste au-dessus, ce ne sont pas les vieux qu'il faut confiner. Car justement, parce qu'ils se protegent bien, on n'est pas encore en saturation hospitaliere. Ce sont les jeunes qui se le filent et qui vont pleurer ensuite que l'economie va mal et qu'ils ne trouvent pas de boulot.
                      Je ne reprends pas les paragraphes sur la jeunesse, où nos points de vue sont divergents. Ca arrive, quand ce n'est pas de la faute des anciens c'est la faute des jeunes, sacrée pandémie. Choisis ton clivage ! Moi je vois tout le monde sur le même bateau dans la tempête.

                      Concernant les activités professionnelles, on est partis pour des limitations qui vont saouler tout le monde, y compris le trésor public et ceux qui redistribuent ensuite. J'entends tes arguments sur des décisions géographiquement différenciées, à tort ou à raison, mais en termes de contexte démographique et sanitaire, des décisions préjudiciables ne peuvent être univoques à situations différentes. Les variations sanitaires passent avant le clocher.

                      L'Etat se base sur des variations pour régler les limitations toutes les semaines, je n'ai pas la compétence de vérifier les données et les décisions en temps réel, mais je comprends parfaitement l'effet dévastateur des contraintes. Je regrette au passage qu'à données égales, on entende tout et son contraire par des opposants titrés et compétents, moutons comme rebelles, dont l'intelligence supposée ne tient pas compte du besoin de cohésion et de tempérance, pour juguler un probable pourrissement pendant l'hiver.

                      Pour les states, je ne cherche plus à comprendre depuis un moment. Je suis ravi qu'un PR savoure son immunisation après multiples traitements où ses propres défenses se sont mises à jour en si peu de temps, grâce à des défenses immunitaires externes. Je veux dire que je vois mal la mise à jour de ses propres interférons si le problème est résolu par traitement externe. Une plasmotherapie nécessaire, ou multiplication des traitements moléculaires et anticorps de synthèse, garantit-elle la mise à jour des défenses en 4 jours ? Je ne sais pas.

                      Ta comparaison avec l'enseignement aux USA me fait de la peine, mais s'ils prolongent le blocage des écoles de 6 mois, ça les nivellera avec la moitié des nations dans le monde. L'avenir post pandémie s'annonce magnifique. Je n'insiste pas, je regrette quand même que "l'accès aux connaissances" soit moins automatique virtuellement qu'un porno, une kalash, de la meta, un jeu de zombies ou une recette de saumon à la truffe sauce caviar. Tu penses que j'y vais fort, je pense que la jeunesse déboussolée par les adultes est autre chose qu'une variable d'ajustement à insérer dans des lois trophiques ultérieures. L'équilibre familial et économique n'est pas un acquis sous contraintes.

                      Bref, c'était le festival d'interprétations en été alors que les contaminations étaient moins dramatiques qu'en avril. Si personne ne veut se poser 2 seconde pour avoir une vision d'ensemble en période moins chaude (prise en compte des divergences sans attendre l'opposition), ça relancera peut-être l'industrie du popcorn pour ceux qui n'ont pas des avenirs barrés. Tu parles de 2 semaines d'enseignement en moins juste pour la Toussaint, tant mieux si ça n'a pas de conséquences sur le savoir et la sociabilité.

                      Faire société ne se résume pas qu'à savoir qui a plus raison que l'autre ou qui domine. Le rôle de ceux qui administrent est de ramener tout le monde à bon port. Désolé si tu ne comprends pas mes propos, j'ai arrêté l'école très tôt :~ .


                      Commentaire


                      • On voit bien que le discours quotidien ne fonctionne pas, notamment chez les jeunes, et qu'il en déprime beaucoup. Il va falloir arrêter ces incertitudes permanentes qui créent une inquiétude permanente chez beaucoup.Et qui flingueront les anciens.Le stress diminue l'immunité et favorise les risques cardiaques.Parler tous les jours quand on ne sait rien est contre productif.

                        Sur les villes en alarme je ne sais plus quoi, on voit bien que cela concerne beaucoup les villes universitaires : lyon, toulouse, montpellier, lille et paris qui a tous les défauts. Ca ne concerne pas spécialement les Ephad de ces villes. Donc la cible est claire.

                        Le gouvernement a peur : peur d'isoler, peur de lâcher, peur de la situation économique , et avec la pratique du en même temps, il navigue à vue.Il a peur de l'impopularité car le souci premier de Macron est sa réélection.Comme c'étaient les municipales.

                        Il paie maintenant sa politique pendant 3 ans,tout en mettant la responsabilité sur ceux qui ont précédé ,mais en s'exonérant à tort de toute responsabilité propre.

                        Ensuite ,il y a un autre problème : on a confiné et ca a marché .....un temps, puisqu'on se retrouve dans une situation annoncée comme délicate.Et après on a tout lâché. Comme pendant le confinement, il était possible de le faire avec discernement pour le travail des entreprises, il aurait fallu faire de même avec les citoyens pendant l'été. En encadrant et en régulant.Maintenant, il faut prendre ses responsabilités, et non pas dire ca va durer encore 6 mois en 2021. Et on verra la réaction de la population. Tout le monde a envie d'enlever son masque ,parce qu'on étouffe, on sue dedans, on a la buée sur les lunettes, etc...et comme on en voit quand même partout, si les cas se multiplient, on peut se poser aussi la question de leur fiabilité ,comme celle des tests d'ailleurs.Il faut avouer qu'attendre 8 jours pour avoir un rv de test, et 8 jours ou plus pour avoir la réponse, cela pose question sur l'efficacité.

                        Vous me direz les entreprises qui fabriquent des masques font du beurre (sauf que beaucoup viennent de Chine), les labos idem.et la sécu plonge.

                        Bref ,dans cet embrouillamini,comment voulez-vous que la population comprenne, adhère, n'en ai pas marre.Attention à ce que la peur ne cède pas la place à la colère et au risque tout..
                        Noël au balcon, enrhumé comme un con

                        Commentaire


                        • Cohérence : ca va mal, on va reconfiner localement, il y en a pour 6 mois .....mais réservez vos vacances de la toussaint et partez....
                          Noël au balcon, enrhumé comme un con

                          Commentaire


                          • Envoyé par oliver69 Voir le message
                            Cohérence : ca va mal, on va reconfiner localement, il y en a pour 6 mois .....mais réservez vos vacances de la toussaint et partez....
                            Attends les annonces officielles stp. Dans des zones urbaines sensibles au Covid, l'atténuation de l'augmentation des passages en rea pourrait suggérer des plateaux de courbes d'ici une semaine. Les services sanitaires sont sur un fil et tiennent compte des critères économiques et sociaux, indirectement reliés à la santé publique à t+2.

                            Dans deux jours ont y verra plus clair, mais ne nous leurrons pas trop vite sur des décisions qui seront fonction des situations locales, moins d'une doctrine en particulier. Rien ne confirme d'amélioration pour l'instant, mais sans aggravation le confinement local n'est pas encore confirmé.

                            On peut se plaindre de la navigation à vue, mais qui peut clairement épiloguer sur une vague en cours d'observation ? Pas de raison de confiner en bloquant tout le monde, si les responsabilités individuelles et les services rea peuvent suivre.

                            Commentaire


                            • Envoyé par oliver69 Voir le message
                              .


                              Bref ,dans cet embrouillamini,comment voulez-vous que la population comprenne, adhère, n'en ai pas marre.Attention à ce que la peur ne cède pas la place à la colère et au risque tout..
                              En effet, que des éminents spécialistes aient des avis diamétralement opposés ne peut que créer le trouble!

                              Par ailleurs, je vois que ce matin le 1er ministre a indiqué qu’il fallait en quelque sorte sonner la fin recrée, car les français se sont complètement relâchés cet été, et que par conséquent de facto portent la responsabilité de cette reprise.

                              Je trouve quand même que certains points sont passés sous silence et peuvent quand même être relevés, pour tenter de trouver une explication autre que: les français ne font pas attention.
                              Je ne reviens évidemment pas sur l’épisode de l’inutilité des masques, ni sur la gestion des tests tant au printemps qu’a l’automne, et je pense que sur ce sujet tout les épidémiologistes sont d’accord.

                              En juin, on fait fi des quotas dans les écoles contrairement à ce qui était prévu fin mai. Ce choix n’a t il pas fait re-circuler à bas bruit le virus? L’intérêt n’etait-il pas inférieur au risque? et avec les vacances ensuite , ne s’est il pas développé plus qu’il n’aurait dû? Quand on voit la situation italienne actuelle, alors que eux avaient décidé d’attendre septembre.

                              Début juillet, alors qu’un regain de propagation a lieu dans certains départements, il est décidé de proposer les masques obligatoires dans les lieux clos. Le président prend la parole et propose une application début août. Finalement devant l’incompréhension la date sera avancée de 10 jours. Encore une fois, cette perte de temps n’a t’elle pas elle aussi contribué a relancer de plus belle le virus à bas bruit?

                              En septembre, alors que le virus circulait assez fort déjà, combien de temps avant la réflexion et la mise en place des masques dans les villes?

                              En ce moment, on limite l’accès aux bars, mais par contre on laisse les matchs de football baskets et autres sports amateurs se dérouler? N’est ce pas plus propice à la transmission qu’un bar?



                              Commentaire


                              • Acceptons l'idée que durant l'été, les services de santé ont été moins saturés qu'au printemps, même si les contaminations n'ont pas disparu. Je prends un risque de me faire déboîter mais voilà : des citoyens ayant croisé un Covid moins virulent en été (profil 4 selon IHU Med) sont peut-être moins transmetteurs en automne à nouvelle contamination. Ceci est une hypothèse, je n'affirme rien de façon définitive, n'étant ni médecin ni scientifique. Je dis ça parce que la période estivale était moins catastrophique que le printemps.

                                Commentaire


                                • Franchement, eux , ils ont profités du vote post COVID mais ils feront 6 ans et picétout

                                  Les élus lyonnais envisagent de supprimer la possibilité de jouer au football dans les cours d'école dans le cadre d'une opération de « dégenrisation ».

                                  On vit une époque formidable. Les adeptes des matchs de foot à l’école entre les CE2 contre les CM2 vont bientôt devoir trouver une autre occupation lors des récréations, du moins dans certaines villes, et notamment Lyon. Ce lundi, 20 Minutes explique que les nouveaux élus de la capitale des Gaules veulent supprimer la pratique du « foot à la récré » afin d’imposer la « dégenrisation ». Globalement, lorsque les garçons jouent au football dans la cour, ils ne laissent pas la place au filles et à ceux qui n’aiment pas ce sport, prenant une place centrale trop importante. Et cela même dans une ville comme Lyon où l’équipe féminine de football est plus qu’une institution, puisque c’est tout simplement la meilleure formation du monde.

                                  Pour justifier cette décision surprenante pour les adeptes de l’ancien monde, l’adjointe aux finances de la ville de Lyon s’est expliquée dans le quotidien gratuit. « La mairie de Lyon n’est pas contre le football, comme elle n’est pas contre le Tour de France. On souhaite simplement privilégier des jeux coopératifs s’adressant aux filles comme aux garçons, mais aussi aux petits comme aux costauds. Je ne suis pas certaine que la présence d’un terrain dans la cour soit idéale pour créer des vocations pour le football, et il peut y avoir des discriminations avec les jeux de balles », explique Audrey Hénocque. Remballez vos blousons pour faire les buts...
                                  Envoyé par imago01
                                  toi c"est umtiti qui est dans le tien connard
                                  Envoyé par imago01
                                  allez l'OM

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par oliver69 Voir le message
                                    c'est le droopy du conseil scientifique,son président. Il faut faire attention à ce qu'on annonce . On constate de plus en plus de maladies parallèles issues du confinement. Psychologiques notamment. 6mois, ce veut déjà dire qu'il n'y a pas de solution avant.

                                    Pour les problèmes de génération, je crois que les anciens se protègent. L'explosion des cas vient du tourisme, des fêtes de jeunes étudiants ou autres,donc qui continuent volontairement de se contaminer et de contaminer d'autres personnes.Mais les anciens mettent des masques et ne se mêlent pas dans ces fêtes, ne sortent pas tard la nuit. Donc, je pense plutôt qu'il faudrait trouver le moyen de faire comprendre aux jeunes le danger. Maintenant, dès l'instant ou peu de jeunes meurent, même s'il y en a ,et que de plus , les positifs éventuels ou reconnus n'ont pas de symptômes, les jeunes s'en moquent. Inverser la responsabilité est gênant.Il y a une ado qui est morte à Necker et personne quasiment n'en a parlé.

                                    De plus, dans certaines régions, ca se passe bien,donc difficile de globaliser.

                                    Tant qu'on parlera de façon générale et qu'on ne saura pas ce qu'avait l'ancien qui meurt avant le covid, il sera difficile de connaitre les raisons de la mort. Si par rapport au nombre important qu'on nous annonce de positifs , on observe un nombre restreint d'hospitalisations ou de décès, le danger est minime.En somme avant les tests, on était dans la même situation sans le savoir.

                                    Enfin, pour l'emploi, si justement les jeunes en veulent, il faut qu'ils se protègent et qu'ils évitent de créer une situation qui peut leur coûter cher. Je me demande également si vraiment les gens changent les masques tous les 4 h, ou les lavent comme il se doit. Enfin, de ce qu'on nous dit.

                                    Les incohérences successives et les communications zig zag n'ont pas aidé pour que chacun écoute les recommandations d'ailleurs elles même contradictoires. Chacun a décidé de faire ce qu'il voulait dans ce contexte et plus chez les jeunes que chez les anciens.

                                    Pourtant, des masques ,on en voit beaucoup.
                                    Donc c'est Delfraissy ? (pas sur de l'orthographe)

                                    Visiblement les contaminations touchent toutes les tranches d'âge, et beaucoup de personnes âgées hospitalisées/en réa.
                                    Les échanges en famille seraient à l'origine de ce pic (les "anciens" ont l'air plus sérieux qu'en mars au niveau des sorties, courses etc., mais ça ne suffit pas).




                                    Envoyé par Ewanoahlucasino Voir le message
                                    Franchement, eux , ils ont profités du vote post COVID mais ils feront 6 ans et picétout

                                    Quelle bande de malades mentaux...
                                    Envoyé par stadier
                                    - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par François-17 Voir le message

                                      Attends les annonces officielles stp. Dans des zones urbaines sensibles au Covid, l'atténuation de l'augmentation des passages en rea pourrait suggérer des plateaux de courbes d'ici une semaine. Les services sanitaires sont sur un fil et tiennent compte des critères économiques et sociaux, indirectement reliés à la santé publique à t+2.

                                      Dans deux jours ont y verra plus clair, mais ne nous leurrons pas trop vite sur des décisions qui seront fonction des situations locales, moins d'une doctrine en particulier. Rien ne confirme d'amélioration pour l'instant, mais sans aggravation le confinement local n'est pas encore confirmé.

                                      On peut se plaindre de la navigation à vue, mais qui peut clairement épiloguer sur une vague en cours d'observation ? Pas de raison de confiner en bloquant tout le monde, si les responsabilités individuelles et les services rea peuvent suivre.
                                      Ce que j'ai écris correspond à des propos publics dont certains de ministres.

                                      Je n'attends rien des déclarations. Pour les tests , la plupart des gens qui se font tester sont des malades et non des asymptomatiques, ce qui augmente le nombre de positivité. Combien de morts et de rea par rapport à mars ? sont ce les mêmes cas qui vont en réa ? même nombre de lits et moins de soignants . On utilise les chiffres comme on le veut , alors...puisque c'est la terreur, pourquoi ne pas mettre en place la gratuité des masques.Je suis persuadé que les gens ne les changent pas, ce qui veut dire qu'ils ne sont pas efficaces.
                                      Noël au balcon, enrhumé comme un con

                                      Commentaire


                                      • Je ne comprends pas le discours de Castex sur la "2ème vague forte".

                                        Je comprends les inquiétudes sur le système sanitaire. On voit des tensions sur le système hospitalier (déprogrammation d'interventions, ...). Il doit avoir des informations sur l'état physique et moral du personnel. On aborde une période avec des maladies saisonnières auxquelles le Covid va se surajouter.

                                        Ca, je comprends et ça s'explique.

                                        Mais les données ne parlent pas d'une vague forte.

                                        Le taux de reproduction officiel est autour de 1,1 à comparer au 3 de mars.

                                        Ce taux signifie bien évidemment une poursuite de la progression exponentielle de l'épidémie qui menace effectivement le système sanitaire et nécessite des actions.

                                        Il ne faut pas non plus oublier que quand le taux repasse en dessous de 1, la décroissance se fait à partir du dernier niveau atteint. Ce n'est donc pas la même chose que de commencer à décroître à partir de 5000 nouvelles hospitalisations hebdomadaires ou de 10000 (idem pour les chiffres de réa).

                                        Il vaudrait mieux dire qu'il faut maintenir et accentuer les efforts pour faire baisser ce taux en dessous de 1, que on ne peut pas supporter durablement un taux supérieur à 1 mais que même si la marche n'est pas très haute, il faut quand même la descendre et que le plus vite sera le mieux.

                                        Et d'ajouter que, cet objectif de passer sous 1 une fois atteint, il ne faudra pas relâcher la vigilance.

                                        Dit rapidement, tant qu'il n'y aura pas de vaccin, il y aura des restrictions.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
                                          Je ne comprends pas le discours de Castex sur la "2ème vague forte".

                                          Je comprends les inquiétudes sur le système sanitaire. On voit des tensions sur le système hospitalier (déprogrammation d'interventions, ...). Il doit avoir des informations sur l'état physique et moral du personnel. On aborde une période avec des maladies saisonnières auxquelles le Covid va se surajouter.

                                          Ca, je comprends et ça s'explique.

                                          Mais les données ne parlent pas d'une vague forte.

                                          Le taux de reproduction officiel est autour de 1,1 à comparer au 3 de mars.

                                          Ce taux signifie bien évidemment une poursuite de la progression exponentielle de l'épidémie qui menace effectivement le système sanitaire et nécessite des actions.

                                          Il ne faut pas non plus oublier que quand le taux repasse en dessous de 1, la décroissance se fait à partir du dernier niveau atteint. Ce n'est donc pas la même chose que de commencer à décroître à partir de 5000 nouvelles hospitalisations hebdomadaires ou de 10000 (idem pour les chiffres de réa).

                                          Il vaudrait mieux dire qu'il faut maintenir et accentuer les efforts pour faire baisser ce taux en dessous de 1, que on ne peut pas supporter durablement un taux supérieur à 1 mais que même si la marche n'est pas très haute, il faut quand même la descendre et que le plus vite sera le mieux.

                                          Et d'ajouter que, cet objectif de passer sous 1 une fois atteint, il ne faudra pas relâcher la vigilance.

                                          Dit rapidement, tant qu'il n'y aura pas de vaccin, il y aura des restrictions.
                                          Petite hypothèse. Le terme employé pourrait faciliter l'acceptation des contraintes et la responsabilité individuelle. Si le contrôle difficile, mais contrôle quand même, donnait lieu à des déclarations plus neutres, ça pourrait éventuellement entraîner des relâchements collectifs et des refus de contraintes pour des activités qui subissent.

                                          Cette hypothèse est naze, mais les courbes indiquent un début de vague, pas encore un rouleau. Je crois qu'il anticipe pour concerner les gens.

                                          Commentaire


                                          • Il se dit que Macron pourrait annoncer un couvre feu.

                                            Pour quelques milliers de personnes malades qui risquent de mourrir, on veut encore priver de liberter 65 millions de Français.

                                            La stupidité des lâches ne connait aucune limite. Esperons que Macron plante lui même les clous de son cercueil politique ou que quelqu'un ou quelque chose vienne nous en débarrasser pour de bons.

                                            Commentaire


                                            • il reste à savoir si la communication actuelle vise à faire peur pour ensuite apparaitre comme le gentil ou si les rumeurs correspondent à la future réalité. Si couvre feu, je n'imagine pas qu'il puisse démarrer à 20h, mais plutôt à 23h. Mais surtout, le confinement a diminué l'effet du virus temporairement puisqu'ensuite tout soi disant recommence. On sait cependant que c'est nettement moins dangereux.Le problème principal est :quel danger réel des asymptomatiques et qu'est ce qui va empêcher les gens de se réunir après le couvre feu , hormis la délation ? et pour moi également, si le masque ne doit être porté que 4 heures sous peine de ne plus être protecteur, comment fait on pour savoir l'état du masque porté ? Dans les conditions actuelles de chômage et de difficultés financières, qui change son masque tous les 4 heures ? Donc si ce se trouve, même avec le masque, le virus se propage.
                                              Par contre, un coup est réussi : les vaccins contre la grippe...
                                              Noël au balcon, enrhumé comme un con

                                              Commentaire


                                              • pour répondre à un retour de mesures sur les anciens, ce ne sont pas les ephadistes ou les futurs qui sont dans la rue :)

                                                https://www.leparisien.fr/societe/co...20-8402376.php
                                                Noël au balcon, enrhumé comme un con

                                                Commentaire


                                                • L'incapacité de certains à prendre en compte les conséquences sur le système de santé est hallucinant.

                                                  Pourtant on a les informations chiffrées (sur les hospitalisations et les réas) et des informations plus parcellaires sur les réorganisations envisagées à très court terme dans certaines villes.

                                                  Ce qui est hallucinant est de ne pas voir que l'accentuation des tensions (et on y va) menace la santé de tous les habitants et pas seulement des atteints par le Covid. Quand les consultations des généralistes, des SAMU, des SOS médecins, des urgences, des lits d'hospitalisations et de réas sont saturés, ce sont tous les malades de quoi que ce soit qui vont en subir les conséquences.

                                                  Et le problème, ce ne sont pas les moyens matériels, c'est le personnel (médecins, chirurgiens anésthésistes-réanimateur, infirmier(e)s, aide-soignant(e)s) qui va manquer.

                                                  Commentaire


                                                  • C'est faux, les moyens matériels manques également, un misérable hôpital de campagne militaire (le seul que notre armée possède d'ailleurs) monté à la hâte parce-qu'on avait plus de lits pendant la première vague, je suppose qu'il y avait du personnels pour soigner les patients qui l'occupait, sans compter les transferts en Germany par manque de lits, le manque de médicaments antibiotiques, curares, hypnotiques etc...dont les stocks sont toujours compter en jours.

                                                    Tout n'est certainement pas la faute de Macron et du gouvernement actuel parce-que cela fait longtemps que notre système de santé se dégrade, mais force est de constater que le gouvernement actuel n'a rien fait pour corriger le tir.
                                                    http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X