Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Débats politiques 2.0

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par auto67 Voir le message
    Ouep aimer son pays c'est mal... l'UE cette machine à perdre c'est mieux
    Tiens, le pass sanitaire devient vaccinal. Oh wait, le gouvernement a encore menti.
    Ce gouvernement gère la crise Covid depuis le départ au doigt mouillé et de façon opportuniste.
    Il viennent de décider de serrer la vis sur les quelques millions de personnes non vaccinés en les faisant passer pour les futur responsables de l'hypothétique prochaine vague, comme ça on parle plus des vilains non vaccinés que des manquements sanitaires et hospitaliers.
    http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

    Commentaire


    • Envoyé par auto67 Voir le message
      Ouep aimer son pays c'est mal... l'UE cette machine à perdre c'est mieux
      Tiens, le pass sanitaire devient vaccinal. Oh wait, le gouvernement a encore menti.
      Ah rendez nous le Minitel, le Plan calcul et la France est sauvée.

      Commentaire


      • Christiane Taubira en sauveuse de la gauche ? Elle est apparue en politique sur une liste de Bernard Tapie donc, pour moi, elle est grillée.
        Par contre elle s'inscrit dans la cadre de la primaire de gauche et elle peut renforcer l'idée (qui est très majoritaire dans l'électorat de gauche) qu'il faut en passer par cette primaire.
        Débattre c'est accepter la mise en danger de nos certitudes

        Commentaire


        • Envoyé par fooooot Voir le message

          Ce gouvernement gère la crise Covid depuis le départ au doigt mouillé et de façon opportuniste.
          Il viennent de décider de serrer la vis sur les quelques millions de personnes non vaccinés en les faisant passer pour les futur responsables de l'hypothétique prochaine vague, comme ça on parle plus des vilains non vaccinés que des manquements sanitaires et hospitaliers.
          Ils gèrent au doigt mouillé ou ils suivent un plan bien établi ?
          Toute l'Europe ( UE ) applique peu ou prou la même stratégie avec quelques semaines de délais . Les actions semblent plutôt guidées par les livraisons de vaccins commandées par l'EMA , donc gestion abandonnée par tous les pays , que par réel souci sanitaire . Même les fabricants de vaccins ne se prononcent pas sur l'efficacité de leur produit face au variant omicron .
          Chez nous on réussi même l'exploit de réduire notre capacité hospitalière vs une capacité déjà jugée insuffisante en 2019 , d'après l'audition des soignants face au Sénat début de ce mois , nous serions le seul pays au Monde a avoir réussi à fermer des lits de soins critiques pendant la pandémie . On a aussi complétement désorganisé le système de soins de proximité , on réquisitionne à tour de bras pour vacciner , boucher les trous à l'hôpital en reportant les prises en charge , les opérations courantes .... qui génèrent des hospitalisations plus longues et /ou des pertes de chances .
          Les déserts médicaux , le rapport coût / service , étaient pourtant des éléments essentiels de la précédente campagne présidentielle et du fameux grand débat animé avec brio par notre cher roitelet . Lui , il ne peut pas dire qu'il ne savait pas .... mais ses actions ne sont pas particulièrement conformes aux enseignements qu'il aurait dû tirer de ce grand oral et de cette consultation "inédite" de la population .... Personne n'en parle de ce grand débat qui est pourtant un élément marquant du quinquennat de Macron , quel dommage que l'opposition ne saisisse pas l'opportunité de faire le bilan du règne de notre monarque actuel au regard de cette consultation exceptionnelle et des réponses qui devaient être apportées ...
          La situation aujourd'hui est pire ., on risque de ne plus être en mesure de prendre en charge les AVC ( cas avérés en IDF ) , les pathologies hivernales classiques , les urgences pédiatriques et générales ... mais le seul souci c'est le covid ! 2K de personnes en soins critiques pour une seule pathologie , pour une population de 67M et notre système de santé qui nous coute un "pognon de dingue " au niveau du PIB , est tellement à genoux que nous devons sacrifier des libertés fondamentales et nous adapter à la capacité hospitalière décidée par une poignée de guguss ....

          Les seuls qui trouvent un intérêt à vacciner les enfants , la BBR n'étant pas favorable , se sont les fabricants de vaccins ( la position de l'OMS est intéressante sur ce point ) . Pfizer et Moderna trouvent cela génial et leurs PDG respectifs le disent . Pfizer est prêt à fournir un vaccin , 3 doses pour les moins de 5 ans ... Donc vaccinons , vaccinons et si ça suffit pas , il reste les animaux domestiques .

          J'aimerais bien voir un média français s'interesser aux liens d'interêts , conflits même , de nos chers politiques avec les laboratoires . ( là je suis limite , et accepte tout à fait une modération )

          Commentaire


          • Envoyé par jeroboam51 Voir le message

            Concernant " la tête de rat" tu parles de Mr Z qui a Mr Bolloré à fond derrière lui et qui a été "monté" en sauce à grand renfort d'émissions TV, non je me trompe ???
            Tu lui donnes du mr ? z IS DEAD baby

            Commentaire


            • Le 25/11/2021, Olivier Veran déclarait: "Non, nous ne mettons pas en place un pass vaccinal"

              Le 17/12/2021, Jean Castex "Le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal"


              Un exemple de plus de mensonge éhonté du gouvernement qui multiplie sans aucun scrupule ces actes et paroles mensongers.

              Quelle audace de mentir aussi éhontément sans peur des conséquences.

              Commentaire


              • Envoyé par JuniGarde Voir le message
                Le 25/11/2021, Olivier Veran déclarait: "Non, nous ne mettons pas en place un pass vaccinal"

                Le 17/12/2021, Jean Castex "Le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal"


                Un exemple de plus de mensonge éhonté du gouvernement qui multiplie sans aucun scrupule ces actes et paroles mensongers.

                Quelle audace de mentir aussi éhontément sans peur des conséquences.
                Bah

                Combien de gouvernements ont jurés qu'ils ne dévalueraient pas pour le faire 2 jours !après ?

                Combien ont déclaré, la main sur le coeur, qu'il n'y aurait ni nouvelles taxes ni augmentation des anciennes pour se parjurer une semaine plus tard.

                Rien de nouveau sous le soleil.

                Commentaire


                • C'est tout ce que tu as trouver ?
                  Surtout qu'on a plus rien à dévaluer... et que c'était un très bon levier de compétitivité don't on s'est privé, très mauvais exemple.
                  M'enfin c'est toi l'expert en économie.

                  Là on ne parles pas de réajustements mais de mensonges à la chaîne et d'amateurisme en matière de communication et de gestion d'une crise sanitaire.


                  http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                  Commentaire


                  • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                    Bah

                    Combien de gouvernements ont jurés qu'ils ne dévalueraient pas pour le faire 2 jours !après ?

                    Combien ont déclaré, la main sur le coeur, qu'il n'y aurait ni nouvelles taxes ni augmentation des anciennes pour se parjurer une semaine plus tard.

                    Rien de nouveau sous le soleil.
                    Avec un virus moins variant à développement géographique régulier et clairement mesuré, une épidémie décroît puis s'estompe à 60% d'immunité collective (systèmes immunitaires capables de faire face si menace identique déjà croisée + Vaccin).

                    Avec un virus qui évolue plus vite que la capacité logistique de vaccination, au développement géographique complexe, il semble que 80% d'immunité collective deviennent nécessaires, pour éviter toute saturation sanitaire et variant suivant dans la boucle.

                    Les gouvernements ont l'obligation de s'adapter. Ils ne peuvent prêcher à l'avance un comportement viral non linéaire. Il faut aussi tenir compte des conséquences économiques, sociales et sociétales (2e effet kisscool de la bombe sale Covid).

                    Si le gouvernement français appuie sur le frein pour la période des fêtes, c'est peut-être aussi parce que tous les citoyens déclarés vaccinés n'ont peut-être pas tous les deux injections dans le sang. Avec (imaginons gentiment) 5% des pass de vaccinés qui sont mensongers, il y a deux effets :
                    - il faut retrancher le gentil pourcentage du taux d'immunité collective annoncé. Ça rajoute .
                    - des gens qui dansent avec des pass se relâchent en confiance. On peut tomber sur une soirée 100% pass où la contamination qui suit encouragera des blaireaux à dire "le vaccin est inutile".

                    Mon hypothèse est que le pouvoir tient compte du risque des pass corrompus et décide d'éviter une remise en cause de la vaccination ensuite, quand les experts de la conspiration vont attaquer dès janvier 2022 si pic de contamination non atteint.

                    Je précise que depuis le début de la seconde vague, je me réfère plus aux données accès réa + décès que nombre global de contaminés, pour mesurer le problème.

                    Commentaire


                    • Envoyé par François-17 Voir le message

                      Avec un virus moins variant à développement géographique régulier et clairement mesuré, une épidémie décroît puis s'estompe à 60% d'immunité collective (systèmes immunitaires capables de faire face si menace identique déjà croisée + Vaccin).

                      Avec un virus qui évolue plus vite que la capacité logistique de vaccination, au développement géographique complexe, il semble que 80% d'immunité collective deviennent nécessaires, pour éviter toute saturation sanitaire et variant suivant dans la boucle.

                      Les gouvernements ont l'obligation de s'adapter. Ils ne peuvent prêcher à l'avance un comportement viral non linéaire. Il faut aussi tenir compte des conséquences économiques, sociales et sociétales (2e effet kisscool de la bombe sale Covid).

                      Si le gouvernement français appuie sur le frein pour la période des fêtes, c'est peut-être aussi parce que tous les citoyens déclarés vaccinés n'ont peut-être pas tous les deux injections dans le sang. Avec (imaginons gentiment) 5% des pass de vaccinés qui sont mensongers, il y a deux effets :
                      - il faut retrancher le gentil pourcentage du taux d'immunité collective annoncé. Ça rajoute .
                      - des gens qui dansent avec des pass se relâchent en confiance. On peut tomber sur une soirée 100% pass où la contamination qui suit encouragera des blaireaux à dire "le vaccin est inutile".

                      Mon hypothèse est que le pouvoir tient compte du risque des pass corrompus et décide d'éviter une remise en cause de la vaccination ensuite, quand les experts de la conspiration vont attaquer dès janvier 2022 si pic de contamination non atteint.

                      Je précise que depuis le début de la seconde vague, je me réfère plus aux données accès réa + décès que nombre global de contaminés, pour mesurer le problème.
                      Je suis d'accord avec toi.

                      Mais c'est en dehors du niveau de compréhension de nos détracteurs.

                      Edit Je regarde prioritairement hospitalisations et mises en soin intensif.

                      Commentaire


                      • Croire que vous avez affaire à des kons, c'est quand même le marqueur commun des macronistes. C'est incroyable ça.
                        J'écoute la nana à véran (enfin son ex je crois) et c'est fou comme il y a ce sentiment de supériorité même quand vous vous exprimez face à des contradicteurs égaux en terme de niveau d'études, de bagages financiers ou culturels. Ca explique aussi ces insultes constantes envers les français les moins favorisés d'ailleurs.

                        Commentaire


                        • Envoyé par auto67 Voir le message
                          Croire que vous avez affaire à des kons, c'est quand même le marqueur commun des macronistes. C'est incroyable ça.
                          J'écoute la nana à véran (enfin son ex je crois) et c'est fou comme il y a ce sentiment de supériorité même quand vous vous exprimez face à des contradicteurs égaux en terme de niveau d'études, de bagages financiers ou culturels. Ca explique aussi ces insultes constantes envers les français les moins favorisés d'ailleurs.
                          "J'insulte" les ignorants qui prétendent savoir.

                          Le savoir n'est pas une supériorité, juste un état de fait. Tu sais ou tu sais pas.

                          Quand je ne sais pas, je me tais et je lis.

                          Commentaire


                          • Envoyé par auto67 Voir le message
                            Croire que vous avez affaire à des kons, c'est quand même le marqueur commun des macronistes. C'est incroyable ça.
                            J'écoute la nana à véran (enfin son ex je crois) et c'est fou comme il y a ce sentiment de supériorité même quand vous vous exprimez face à des contradicteurs égaux en terme de niveau d'études, de bagages financiers ou culturels. Ca explique aussi ces insultes constantes envers les français les moins favorisés d'ailleurs.
                            J'ai indiqué à de nombreuses reprises dans ce topic, depuis plusieurs années, mon positionnement politique. Le fait de me faire encarter ceci ou cela, sous prétexte que je ne bois pas les paroles d'un camp qui n'argumente pas où mal, ça me rend moins poli après trois explications répétées.

                            Avant de rentrer dans le sujet des français non favorisés, un ou deux rappels républicains s'imposent. D'abord, le fait de me traiter de "macroniste", sans savoir qu'un bulletin de vote n'est pas dans une enveloppe pour rien, ça s'appelle de l'ignorance civique. Je vote pour qui je veux selon les lois de la République Française. Je peux voter AH ou EM ou VP ou bulletin blanc au premier tour, ce choix m'appartient. Je vote selon mes critères personnels qui correspondent à des contextes, situations, données accessibles et visions à moyen et long terme. Ni grenouille de bénitier, ni colleur d'affiches de quiconque, je pars au quart de tour quand je me fais allumer avec des arguments infondés ou pas d'arguments du tout.

                            Les français non favorisés ne sont pas un sujet rasant non identifié pour moi, depuis une trentaine d'années. Ce sujet suggère des notions multiples pour clarifier le questionnement, déjà. Pour éviter tout pavé inutile, j'aimerais bien qu'on se mette d'accord tout de suite sur les raisons qui font que des français se retrouvent défavorisés. Soyons clairs, une solidarité qui fonctionne bien empêche la chute. Aider un pauvre à survivre est une autre forme de solidarité, pas la seule.

                            Qu'est ce qui fait qu'un français se retrouve défavorisé ? Pas d'intégration au groupe, ou un bannissement du groupe. On tombe seul, généralement. La seconde forme de solidarité (au dessus) ne doit pas faire oublier la première, c'est à dire la capacité collective à aider un membre du groupe à ne pas tomber tout seul. Est-ce que ce simple constat doit remettre en cause d'autres groupes solidaires entre eux ?

                            La "nana à Veran", "contradicteurs égaux en terme de niveau", bon...

                            Si jamais tu n'as pas saisi le sens de mes propos du dessus, je fais un dernier essai avec une petite simulation imaginaire :

                            ​​​​​​Tu n'as pas de gros bagage scolaire, financier, social et professionnel. Tu dois gratter les fonds de tiroirs le 15 de chaque mois. Tu as des amis qui t'apprécient. Ensemble vous partagez des moments moins chers à plusieurs que pour chacun isolément. En quoi le fait de mettre ta situation personnelle sur le dos d'un autre groupe (des "kons" si tu veux) peut-il optimiser ta situation ultérieure ? Quelles solutions, liées au bannissement de l'autre groupe, vont améliorer ton confort, ton activité économique et ta psychologie ?

                            CQFD: la solidarité, ce n'est pas que "aider à survivre un pauvre malheureux", c'est aussi tenter d'intégrer d'autres personnes partageant les mêmes valeurs à des projets communs qui empêchent justement survie et pauvreté. Ce n'est pas quand j'ai les burnes dans le platane que j'utilise la pédale de frein.

                            Voilà. Je sais d'avance qu'on ne partage pas les mêmes valeurs. Ma démonstration est donc inutile. Aies quand même la bonté de reconnaître que je pose des arguments sur des sujets. Pas toi ! Aucun argument dans aucun de tous tes posts dans ce topic.

                            Commentaire


                            • Les politiques ont menti par le passé , donc c'est pas grave qu'ils mentent .
                              Et après on s'étonne des taux d'abstention records à chaque élection , on fait des plateaux télé pour discutailler pendant des plombes des raisons du désamour des Français pour les urnes : la météo trop favorable , les bureaux de votes des grandes villes qui ferment trop tôt etc .... de l'absence de confiance vis vis de cette smala de pantins , il n'est jamais question , ça les obligerait à se remettre en question .

                              Depuis des années , on utilise la même recette de diaboliser les extrêmes pour compter sur le "front républicain " et ça marche à la perfection , les Français vont valider le candidat le moins pire à tous les coups , jusqu'au jour où ... Que l'heureux élu n'ait quasi aucune légitimité représentative , il s'en fiche comme d'une guigne , il a le pouvoir .
                              L'actuel locataire de l'Elysée en est l'illustration parfaite et lui , il l'utilise ce pouvoir : il fait exactement ce qu'il veut . Les rapports de la cour des comptes , poubelle ( comme les prédécesseurs) , les avis du CE /CC ben on passe outre : le pass sanitaire ne devait pas devenir une obligation, vaccinale déguisée et devait être limité dans le temps pour le CE , donc je le transforme en pass vaccinal définitif et j'assume haut et fort que c'est bien une obligation vaccinale déguisée . Well done , je passe en obligation vaccinale sans endosser la complexité et les risques juridiques qui vont avec . J;ai au préalable tellement bien conditionné mes con-citoyens qu'ils sont bien mûrs pour la haine et la division vis à vis des parias citoyens non vaccinés qu'ils ne peuvent qu'être d'accord et qu'ils voteront toujours pour moi .

                              Si macron se présente , faudra t'il le croire s'il annonce qu'il ne passera jamais l'âge de la retraite à 67 ans ? ou le croire sur n'importe quoi ? pour moi , clairement non donc il peut même s'abstenir de faire un programme . Il sera encore plus en roue libre qu'aujourd'hui , donc ça promet .

                              Au vu de la très faible opposition qu'il a , les propositions faiblardes des autres candidats sont criantes de leur non-volonté de réformer quoi que ce soit , on va continuer à changer pour que rien ne change .
                              Hidalgo a fait très fort et c'est bien révélateur , avec sa proposition de doubler le salaire des enseignants en 5 ans , elle visait bien le vote des enseignants mais elle a bien du mal à convaincre qui que ce soi que cette mesure va régler les problèmes du Mammouth . Pour ne pas se sentir insulter dans son intelligence , l'électeur moyen est en droit d'attendre de ces charlots tous partis confondus , des vrais programmes et nous en sommes bien loin .

                              Commentaire


                              • Envoyé par ilovetokyo Voir le message
                                Et après on s'étonne des taux d'abstention records à chaque élection
                                Le problème c'est que ça porte des exécutifs minoritaires au pouvoir et qu'on est condamné à se farcir des présidents centristes depuis 40 ans.
                                Et ensuite ces exécutifs là imposent leurs lubies à la majorité subissante et vont bosser pour leurs électeurs : bobo méprisants, les vieux et ceux qui pensent que la prostitution auprès de l'élite sera payante

                                Commentaire


                                • Ta démonstration, ilovetokyo, c'est que la France n'est plus une démocratie puisque on assiste à une fusion des pouvoirs. La séparation selon Montesquieu ou Rousseau (pas Sandrine, calmez vous) n'est plus... (et en vrai n'a jamais été).

                                  Et si on applique la séparation des pouvoirs vis-à-vis de l'UE on se rend compte qu'il n'y en a pas également. Or l'UE c'est le dogme et le maître de tous les rigolos qui ont posé leur séant sur le fauteuil présidentiel post-Pompidou.
                                  Dernière modification par auto67, 19/12/2021, 11h55.

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par ilovetokyo Voir le message
                                    Les politiques ont menti par le passé , donc c'est pas grave qu'ils mentent .
                                    Le macronisme est quand même une maladie bien plus grave que le covid...
                                    Je préfère attraper le virus omicron que le virus macron. A moins que ça soit le même : lyonnais et françoise enquêtent !

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par auto67 Voir le message

                                      Le problème c'est que ça porte des exécutifs minoritaires au pouvoir et qu'on est condamné à se farcir des présidents centristes depuis 40 ans.
                                      Et ensuite ces exécutifs là imposent leurs lubies à la majorité subissante et vont bosser pour leurs électeurs : bobo méprisants, les vieux et ceux qui pensent que la prostitution auprès de l'élite sera payante
                                      Quand on rapproche ce post avec celui d'hier 23 h 36 et celui de 12 h 41, on se demande qui prend les autres pour des cons (je ne me "demande" pas, je connais la réponse).

                                      40 ans, c'est 1981. Mitterand, Chirac, Sarkozy, aucun n'est "centriste".

                                      La France n'est plus une démocratie. Et la phrase suivante, elle ne l'a jamais été. Faudrait savoir.

                                      L'UE n'est pas un dogme, ni une lubie. C'est un choix politique.

                                      Les "rigolos". "C'est celui qui dit qui y est".

                                      Et après, ça vient chougner qu'on l'insulte en disant qu'il raconte n'importe quoi.

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                                        Quand on rapproche ce post avec celui d'hier 23 h 36 et celui de 12 h 41, on se demande qui prend les autres pour des cons (je ne me "demande" pas, je connais la réponse).

                                        40 ans, c'est 1981. Mitterand, Chirac, Sarkozy, aucun n'est "centriste".

                                        La France n'est plus une démocratie. Et la phrase suivante, elle ne l'a jamais été. Faudrait savoir.

                                        L'UE n'est pas un dogme, ni une lubie. C'est un choix politique.

                                        Les "rigolos". "C'est celui qui dit qui y est".

                                        Et après, ça vient chougner qu'on l'insulte en disant qu'il raconte n'importe quoi.
                                        Sous Mitterrand, Chirac et Sarkozy, les mouvements politiques de centre-gauche (social-démocratie pas tout à fait socialiste ou communiste par rapport aux marchés internationaux) et de centre-droit (social-liberalisme pas tout à fait ultra-capitaliste ou nationaliste dans l'interventionnisme régalien) ont été des courroies de transmission électorales pour deux blocs opposés idéologiquement. A gauche comme à droite, les recentrages ont posé des problèmes d'adhésion populaires au sein des propres camps, pour raisons plus électorales que macro-économiques.

                                        L'Europe est aussi un espace géographique, une histoire composite à tendances multiples, dans un monde globalisé où les dérégulations et interconnexions ont facilité les polarisations identitaires (plusieurs, pas une seule), sociales et sociétales. Je pense perso qu'il serait plus efficace de considérer une Europe en gestation (sans amnésie sur son histoire et sa construction) à organiser pour adapter sa (ou ses) population(s) aux enjeux nouveaux de la globalisation (qui ne date pas d'hier), en confrontant des visions argumentées:
                                        - Europe de Nations qui fixent clairement des domaines de compétences où l'institution collective se substitue aux législations locales. Modification de traités et règlements qu'il faut mettre à jour avec les nouveaux contextes.
                                        - Embryon d'Europe Fédérale pour des nations qui choisissent un rapprochement stratégique d'ampleur, facilitant les leviers économiques et diplomatiques face à des blocs extérieurs au fonctionnement contraire.
                                        - Plus d'Europe du tout, ou moins d'Europe, pour ceux qui démontrent objectivement qu'un retour aux frontières matérielles de 1918, à des monnaies nationales devaluables à chaque souci, à des armées sans alliances (sauf axe des autres autarciques qui fonctionnent pareil) qui pourront faire autorité sur des blocs extérieurs à soumettre, est profitable pour leur intérêt à long terme.

                                        Les rigolos centristes, europeistes, républicains, pourront admettre leur vanité cérébrale dès que les dépositaires de la vérité dépassant les "faits" voudront faire l'effort de ne pas raconter de la merde. Comme ça, 921 et moi (qui ne votons pas pareil à toutes les élections) pourrons arrêter d'insulter les graines d'empereur et lire en nous taisant.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par auto67 Voir le message

                                          Le macronisme est quand même une maladie bien plus grave que le covid...
                                          Je préfère attraper le virus omicron que le virus macron. A moins que ça soit le même : lyonnais et françoise enquêtent !
                                          Tu devrais enquêter sur mon adresse pour venir me dominer une fois pour toutes, définitivement, au lieu de faire le puçot derrière ton clavier, mon grand !

                                          Je t'attends quand tu veux. Saches que le dernier en date a quand même reçu le titre honorifique d'******, avant de retourner fanfaronner chez ses ploucs. Aucune plainte, aucun film, pas d'histoire !

                                          Viens mon bébé, Françoise va te faire un bisou sucré :)

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par auto67 Voir le message

                                            Le macronisme est quand même une maladie bien plus grave que le covid...
                                            Je préfère attraper le virus omicron que le virus macron. A moins que ça soit le même : lyonnais et françoise enquêtent !
                                            Alors là tu as gagné le pompom. Il y a quand même beaucoup moins de morts attribués au macronisme malgré l'absence de geste barrière... Le seul problème avec omicron c'est qu'il tu des innocents (immunodéprimés par ex. ) contaminés par des "innocents" non vaccinés et/ou ne respectant pas les gestes barrières. Tout ramener à la politique méne à tout.
                                            .

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par auto67 Voir le message

                                              Le macronisme est quand même une maladie bien plus grave que le covid...
                                              Je préfère attraper le virus omicron que le virus macron. A moins que ça soit le même : lyonnais et françoise enquêtent !
                                              Covid 120 000 décès (j'arrondis pour lisser les imprécisions statistiques)

                                              Macronisme 0 décès (sous-estimé par les statistiques !!!!).

                                              Et après, tu viens te plaindre que l'on te prenne pour un con.

                                              Un con, ça se discute.

                                              Par contre, que tu écrives n'importe quoi, ça ne se discute pas.

                                              Commentaire


                                              • Ah ok, les consignes "restez crever chez vous et prenez du doliprane", l'absence de masques et les mythos pour cacher ça, le massacre de l'hôpital public et donc les pathologies non soignées, les confinements et ses conséquences, ça tue personne ? Et je suis gentil de faire comme si le vaccin avait 0 effet secondaire et qu'on brisait pas nos enfants avec le masque et bientôt un vaccin obligatoire pour eux qui ne risquent rien.

                                                Ok les macronistes, vous mordez les mollets comme des chiwawa, arrêtez de vous prendre pour des pitbulls.

                                                En plus c'est drôle parce qu'on vous voit que sur internet, dans le monde réel, on voit jamais personne puant autant la supériorité injustifiée en plus.

                                                Commentaire


                                                • Pour détendre l'atmosphère et changer du covid covid covid de nos amis de la macronie, qu'en pensez des rumeurs insistantes sur Twitter prétendant que Brigitte Macron serait Jean michel Trogneux ?

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par auto67 Voir le message
                                                    Ah ok, les consignes "restez crever chez vous et prenez du doliprane", l'absence de masques et les mythos pour cacher ça, le massacre de l'hôpital public et donc les pathologies non soignées, les confinements et ses conséquences, ça tue personne ? Et je suis gentil de faire comme si le vaccin avait 0 effet secondaire et qu'on brisait pas nos enfants avec le masque et bientôt un vaccin obligatoire pour eux qui ne risquent rien.

                                                    Ok les macronistes, vous mordez les mollets comme des chiwawa, arrêtez de vous prendre pour des pitbulls.

                                                    En plus c'est drôle parce qu'on vous voit que sur internet, dans le monde réel, on voit jamais personne puant autant la supériorité injustifiée en plus.
                                                    Les consignes officielles sont:
                                                    - Vaccination quasi-obligatoire des quelques millions de français anti-vax qui font prendre un risque aux autres. Ils sont les premiers concernés par la saturation des services hospitaliers.
                                                    - Prise en compte d'un nouveau variant en Europe, dont la létalité pas plus forte que le variant en cours, est malheureusement compensée par une transmission du virus que les défenses immunitaires ne neutralisent pas assez vite. Risque soutenu de saturation des hôpitaux deux semaines après les fêtes.

                                                    Nous sommes le 19 décembre 2021. Il y a des masques en France, même si ça ne résoud pas tout le problème. Les différentes posologies, en fonction des profils et des symptômes, ne se résument pas au Doliprane depuis longtemps. La tentative ratée en 2019 du gouvernement d'eviter une panique générale en pleine vague (effet plus destructeur que le sanitaire déjà coton), n'est pas répétée depuis septembre 2019. Le massacre de l'Hôpital public, ça date de quand ? Le financement d'un hôpital public pour faire face à des pandémies non-stop pendant 20 ans, tu le fais en augmentant quelle cotisation ? Ton pouvoir d'achat trop faible et un hôpital public X2 avec des personnels compétents en six mois, tu l'organises comment ? Le pouvoir exécutif a t'il reconfiné depuis l'apparition de Delta ? Le confinement est un dernier recours, quand tout le reste à échoué et que les services hospitaliers ne peuvent plus suivre pour limiter les morts. Les enfants qui risquent moins que les adultes ne sont pas ravis de contaminer leurs aïeux.

                                                    Pour "les macronistes", merci d'apprendre à lire les posts qui précèdent depuis le début de la pandémie dans ce topic. Petit spoil: les deux interlocuteurs n'ont pas de vision clonée. Il nous arrive de nous opposer poliment sur des sujets, sans aucune compromission. Ça se voit moins quand nos différences disparaissent face aux vrais charlots incultes.

                                                    Dans le monde réel, quelle supériorité indiscutable peux-tu justifier, selon les critères de la RF, pour que mon existence vale un pin's parlant TF1 ? Te concernant, je te propose l'ONM, parce que ta résilience combative en étant aussi con mérite la reconnaissance de la nation toute entière.

                                                    Bonne journée, vieux o/

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X