Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Débats politiques 2.0

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Upe Voir le message

    Tellement d'accord...






    Ouais exact...

    Maintenant qu'on a la preuve que le vaccin n'empêche pas la transmission, pourquoi continuer avec cette stratégie liberticide (l'autre qui "a très envie d'emmerder") ?

    On vaccine les personnes à risques + celles qui sont volontaires.
    On ne va pas continuer à injecter 3 doses par an sans connaître les effets à long terme, à des personnes qui ont une chance d'attraper le virus, sans faire de forme grave.
    Parce que entre 0 transmission et 100 % transmission, il y a la place pour une diminution significative qui fait que la balance risques/avantages reste du côté des avantages.
    *
    Binaire un jour binaire toujours.

    Commentaire


    • Envoyé par Upe Voir le message

      Tellement d'accord...






      Ouais exact...

      Maintenant qu'on a la preuve que le vaccin n'empêche pas la transmission, pourquoi continuer avec cette stratégie liberticide (l'autre qui "a très envie d'emmerder") ?

      On vaccine les personnes à risques + celles qui sont volontaires.
      On ne va pas continuer à injecter 3 doses par an sans connaître les effets à long terme, à des personnes qui ont une chance d'attraper le virus, sans faire de forme grave.
      Salut Upe,
      Parlons de la logique de certains intervenants de ce topic, voici un de mes post quoté par Lyonnais921 dans lequel je met en doute l'utilité d'une troisième dose pour la majorité lambda.
      sa réponse est juste au dessous entre guillemets:


      Envoyé par fooooot
      La modifier ou l'affaiblir, et peut-être pas servir à grand chose vu qu'avec le variant Omicron un nouveau vaccin devrait sortir pour corriger la très faible efficacité de l'actuel.


      "Tout ce qui est pris n'est plus à prendre. Faut pas chercher à comprendre".


      Sur le coup je n'ai même pas essayé de relever le grotesque et l'absurde de cette réponse qui est la confirmation parfaite de ce qu'a pertinemment formulé ilovetokyo:
      vacciner pour vacciner.
      Sauf que tout ces joyeux prêcheurs ne seront pas là dans 10 ou 20 ans pour nous chanter leurs louanges si des effets à long terme se manifestaient.
      C'est pourtant une éventualité à prendre au sérieux surtout si on est encore jeune.






      http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

      Commentaire


      • C'est l'ARN messager qui vous turlupine?

        Pour les effets secondaires, j'ai eu des nausées soignées avec de l'Advil 3 jours après ma 3e dose.

        Vous êtes du genre à croire que le ROR cause l'autisme? Ou bien que le vaccin contre le coryza du chat sert à rien puisqu'il n'empêche pas l'animal d'attraper des formes atténuées?

        Vous avez peur des piqûres? Vous êtes prêts à faire des faux pass?

        Quels effets à long terme? Vous croyez que l'ARN du virus va modifier votre ADN?

        Allons cessez d'avoir peur.
        17/11/2007, avec l'Italie, protégeons les chats noirs. Adoptez un animal noir.

        Commentaire


        • Envoyé par fooooot Voir le message

          Salut Upe,
          Parlons de la logique de certains intervenants de ce topic, voici un de mes post quoté par Lyonnais921 dans lequel je met en doute l'utilité d'une troisième dose pour la majorité lambda.
          sa réponse est juste au dessous entre guillemets:


          Envoyé par fooooot
          La modifier ou l'affaiblir, et peut-être pas servir à grand chose vu qu'avec le variant Omicron un nouveau vaccin devrait sortir pour corriger la très faible efficacité de l'actuel.


          "Tout ce qui est pris n'est plus à prendre. Faut pas chercher à comprendre".


          Sur le coup je n'ai même pas essayé de relever le grotesque et l'absurde de cette réponse qui est la confirmation parfaite de ce qu'a pertinemment formulé ilovetokyo:
          vacciner pour vacciner.
          Sauf que tout ces joyeux prêcheurs ne seront pas là dans 10 ou 20 ans pour nous chanter leurs louanges si des effets à long terme se manifestaient.
          C'est pourtant une éventualité à prendre au sérieux surtout si on est encore jeune.

          Eh bien tu n'as pas eu tort.

          Ca t'a évité la répétition de tout ce qui a été dit et redit sur "l'efficacité".

          Mais vous préférez, systématiquement ignorer toute discussion sur inconvénients-avantages au motif que dès que "l'avantage" ne garantit pas 100 % de réussite, alors il n'y a que les inconvénients qui comptent.

          Je ne suis pas biologiste, mais visiblement toi non plus.

          Ce que je crois savoir est

          - aucun des cellules de notre naissance ne sont encore là à notre mort. Elles ont toutes été remplacées. Le remplacement à l'identique n'est pas à 100 %. Sans même aller jusqu'au cancer, les différences sautent aux yeux chez les personnes âgées.

          - les "erreurs" de réplication sont sans effet sur l'espèce quand elles ont lieu après la période de reproduction. Mais rien ne dit qu'elles n'ont pas aussi lieu avant (le plus probable est qu'il en existe dès notre naissance). Et dans ce cas, elles peuvent avoir un effet sur les générations futures.

          - sauf erreur, notre ADN se modifie dès que nous rentrons en contact avec un "élément hostile". La encore l'impact sur les générations futures est probable (positivement ou négativement).

          Mettre en avant des risques supposés du vaccin en négligeant les effets certains de notre activité quotidienne montre toute l'irrationalité de cette argumentation.

          Comme d'habitude, on met en avant un risque en négligeant totalement tous les risques identiques (et ils sont nombreux).

          Et c'est une manière de raisonner "habituelle".

          On nous a bassiné (et on continue) sur les mesures liberticides de la politique sanitaire anti-covid en restant totalement muet quand on demande si ils vont demander l'abolition d'autres mesures de santé publique tout aussi liberticide (tabac, alcool, vaccination des enfants, ...).

          Commentaire


          • Envoyé par Al Bundy Voir le message
            J'aime bien les ziks des années 60 et 70 aussi
            Je crois que des conneries, y'en a eu pas mal de balancé avant que j'intervienne
            Mechants Republicains et Gentils Democrates, allons allons
            Allons, allons, allons !!

            C'est qu'un forum de foot, mais quand meme :)
            Méchant vs Gentil, c'est ta grille d'analyse et pas celle d'ishkarnaval (ni de moi).

            Je n'ai aucun doute que Biden fera la politique qu'il considère comme la plus conforme aux intérêts des américains et qu'il ne prendra en compte l'intérêt des autres nations que lorsque cela lui paraîtra, en dernière analyse, améliorer la situation des USA.

            Simplement je considère que la politique qu'il mènera est "meilleure" pour les américains que celle que menait Trump (je me mêle de ce qui ne me regarde que de façon lointaine) et pour le reste du monde (et là je défends mes intérêts).

            La destruction systématique du multilatéralisme, au profit de discussions bilatérales (qui manifestent un esprit impérialiste) est le meilleur exemple de l'intérêt de la politique de Biden.

            La tentative de destruction de l'Obama care est un exemple emblématique de l'intérêt des américains à la défaite de Trump.

            Encore plus fondamentalement, Trump, pour de basse raisons électorales à mis en place, pour des années et des années, une Cour Suprême profondément réactionnaire sur le plan sociétal. On le voit directement sur le débat du Droit à l'avortement.

            Commentaire


            • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

              Eh bien tu n'as pas eu tort.

              Ca t'a évité la répétition de tout ce qui a été dit et redit sur "l'efficacité".

              Mais vous préférez, systématiquement ignorer toute discussion sur inconvénients-avantages au motif que dès que "l'avantage" ne garantit pas 100 % de réussite, alors il n'y a que les inconvénients qui comptent.

              Je ne suis pas biologiste, mais visiblement toi non plus.

              Ce que je crois savoir est

              - aucun des cellules de notre naissance ne sont encore là à notre mort. Elles ont toutes été remplacées. Le remplacement à l'identique n'est pas à 100 %. Sans même aller jusqu'au cancer, les différences sautent aux yeux chez les personnes âgées.

              - les "erreurs" de réplication sont sans effet sur l'espèce quand elles ont lieu après la période de reproduction. Mais rien ne dit qu'elles n'ont pas aussi lieu avant (le plus probable est qu'il en existe dès notre naissance). Et dans ce cas, elles peuvent avoir un effet sur les générations futures.

              - sauf erreur, notre ADN se modifie dès que nous rentrons en contact avec un "élément hostile". La encore l'impact sur les générations futures est probable (positivement ou négativement).

              Mettre en avant des risques supposés du vaccin en négligeant les effets certains de notre activité quotidienne montre toute l'irrationalité de cette argumentation.

              Comme d'habitude, on met en avant un risque en négligeant totalement tous les risques identiques (et ils sont nombreux).

              Et c'est une manière de raisonner "habituelle".

              On nous a bassiné (et on continue) sur les mesures liberticides de la politique sanitaire anti-covid en restant totalement muet quand on demande si ils vont demander l'abolition d'autres mesures de santé publique tout aussi liberticide (tabac, alcool, vaccination des enfants, ...).
              Oui enfin bref, t,'es pas biologiste moi non plus mais tu me sors un énième laïus sur les avantages/inconvénients supposé à court terme...qui sont très loin d'être évident.

              Tu ne fais que relayer dans une posture "sage" et confortable tout en assurant qu'on échappe à l'enfer faute de suivre la méthode jusqu'au bouliste du gouvernement qui évidemment ne reviendra jamais sue ces décisions et n'avouera jamais s'être trompé.
              a t-on déjà vu des politiques se tromper?
              ​​​​Non c'est toujours la faute de l'autre, du contexte.


              http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

              Commentaire


              • Envoyé par fooooot Voir le message

                Oui enfin bref, t,'es pas biologiste moi non plus mais tu me sors un énième laïus sur les avantages/inconvénients supposé à court terme...qui sont très loin d'être évident.

                Tu ne fais que relayer dans une posture "sage" et confortable tout en assurant qu'on échappe à l'enfer faute de suivre la méthode jusqu'au bouliste du gouvernement qui évidemment ne reviendra jamais sue ces décisions et n'avouera jamais s'être trompé.
                a t-on déjà vu des politiques se tromper?
                ​​​​Non c'est toujours la faute de l'autre, du contexte.

                Les bénéfices à court terme de la vaccination sont bien documentés.

                Mais vous n'allez jamais les lire.

                Dans la semaine du 27/12/2021 au 02/01/2020 le nombre des admissions en soin critique des 20-39 ans aurait été divisé par 33 (trente trois) si ils avaient tous été vaccinés.

                Divisé par 33, c'est ce que tu oses appeler "très loin d'être évident".

                Pour les 40-59 ans, le diviseur, c'est 50.

                Mais pour toi les avantages sont très loin d'être évidents.

                Quand on ne veut pas voir ......
                Dernière modification par Lyonnais921, 15/01/2022, 21h53.

                Commentaire


                • Envoyé par fooooot Voir le message

                  Oui enfin bref, t,'es pas biologiste moi non plus mais tu me sors un énième laïus sur les avantages/inconvénients supposé à court terme...qui sont très loin d'être évident.

                  Tu ne fais que relayer dans une posture "sage" et confortable tout en assurant qu'on échappe à l'enfer faute de suivre la méthode jusqu'au bouliste du gouvernement qui évidemment ne reviendra jamais sue ces décisions et n'avouera jamais s'être trompé.
                  a t-on déjà vu des politiques se tromper?
                  ​​​​Non c'est toujours la faute de l'autre, du contexte.

                  Les Tournois de Pentecôte ont été déplacés en Janvier et à l'Elysée et Le Progrès n'aurait rien dit?

                  17/11/2007, avec l'Italie, protégeons les chats noirs. Adoptez un animal noir.

                  Commentaire


                  • Je suis devenu un sale extrémiste anti gouvernement. C'est fou 5 ans de macronisme.

                    Commentaire


                    • Et les grands défenseurs des libertés d'extrême-droite, ils pensent quoi de ça :

                      https://www.lemonde.fr/societe/artic...9655_3224.html

                      Commentaire


                      • Par avance mes plus plates excuses , je ne connais pas la couleur politique majoritaire chez les salariés de la source , à première vue , elle devrait être sérieuse .


                        En France, parmi l’ensemble des patients « Covid-19 » hospitalisés, 20 % sont hospitalisés pour un autre motif que la Covid ( covid "accessoire") mais comptabilisés comme patients Covid-19( porteurs ). Ce pourcentage grimpe à 44% chez les 20-29 ans et 40% chez les 30-39 ans pour les hospitalisations et respectivement 18% et 13 % en soins critiques . Semaine 01 .

                        Source : COVID-19 : point épidémiologique du 13 janvier 2022 (santepubliquefrance.fr)
                        Dernière modification par ilovetokyo, 16/01/2022, 10h36.

                        Commentaire


                        • Envoyé par Blackcat Voir le message

                          Les Tournois de Pentecôte ont été déplacés en Janvier et à l'Elysée et Le Progrès n'aurait rien dit?
                          Ouh le coup bas

                          Je passe plus de temps à corriger l'écriture automatique de mon smartphone qu'à écrire le post
                          http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                          Commentaire


                          • Envoyé par ilovetokyo Voir le message
                            Par avance mes plus plates excuses , je ne connais pas la couleur politique majoritaire chez les salariés de la source , à première vue , elle devrait être sérieuse .


                            En France, parmi l’ensemble des patients « Covid-19 » hospitalisés, 20 % sont hospitalisés pour un autre motif que la Covid ( covid "accessoire") mais comptabilisés comme patients Covid-19( porteurs ). Ce pourcentage grimpe à 44% chez les 20-29 ans et 40% chez les 30-39 ans pour les hospitalisations et respectivement 18% et 13 % en soins critiques . Semaine 01 .

                            Source : COVID-19 : point épidémiologique du 13 janvier 2022 (santepubliquefrance.fr)
                            Et si on ajoute qu’on compte les vaccinés 2 doses comme non vaccinés on a peut être une belle manipulation massive en cours…

                            manquerait plus que le vaccin bousille la vie de personnes qui courraient aucun risque et on aura le filet garni qui permettra de piger pourquoi les labos sont irresponsables et les contrats UE/labos sont si opaques.

                            Commentaire


                            • Envoyé par auto67 Voir le message
                              Et si on ajoute qu’on compte les vaccinés 2 doses comme non vaccinés on a peut être une belle manipulation massive en cours…

                              manquerait plus que le vaccin bousille la vie de personnes qui courraient aucun risque et on aura le filet garni qui permettra de piger pourquoi les labos sont irresponsables et les contrats UE/labos sont si opaques.
                              Non, on ne compte pas les vaccinés deux doses comme non vaccinés. Mais ok pour le reste.

                              Surtout on va forcer plein de gens à se vacciner alors même que soit ils ne risquent rien soit ils ont déjà eu le COVID et on refuse les tests d'anti corps. C'est encore ca le plus fou. Avec ce pass vaccinal, on va refuser un vacciné deux doses ou un gamin partout, alors qu'il a peut-être été COVID asymptomatique, donc qqun dont le corps fonctionne bien, mais on va donner le pass à quelqu'un qui a eu des symptômes, donc qqun dont le corps réagit moins bien, et un test positif. C'est fou.

                              Commentaire


                              • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
                                Et les grands défenseurs des libertés d'extrême-droite, ils pensent quoi de ça :

                                https://www.lemonde.fr/societe/artic...9655_3224.html
                                Le lien ne marche pas pour moi?

                                Commentaire


                                • Il n'y a pas que le nombre d'anticorps dédiés, il y a aussi la capacité immunitaire cellulaire. C'est ce qui explique pourquoi certains vaccinés se retrouvent quand même à l'hôpital. Leurs structures hors vaccination sont moins répondantes à l'agression virale.

                                  Vérifier les anticorps ne résout pas 100% du problème, si l'organisme a une carence structurelle qu'on observe seulement quand ça se passe mal.

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par Al Bundy Voir le message
                                    Mechants Republicains et Gentils Democrates, allons allons
                                    Allons, allons, allons !!

                                    C'est qu'un forum de foot, mais quand meme :)
                                    T'as tellement besoin de t'énerver en continu sur internet que tu n'es pas capable de lire correctement un propos, d'essayer de comprendre des guillemets, et tu cherches toujours à gueuler sans tenir compte du reste.
                                    J'ai dit que Clinton avait simplement mené campagne en se faisant passer pour la gentille face au méchant, en se faisant passer pour celle qui aime tout le monde face à un rageux (ce qu'il est), que ça n'a pas marché, et que ça correspond parfaitement à ce que Florentin relevait sur la morale dans la politique.

                                    Sinon, pas besoin de mettre des majuscules et de tenter de défendre Trump. Certains et de trop nombreux démocrates se sont abaissé à son niveau, le débat politique a été très agressif, inintéressant et comme tu le dis par rapport aux Russes, on a eu de belles inventions. Reste que Trump est, avant tout, un homme abject, dégradant la fonction, ayant cru à des complots, créant du complot - suffit de voir le truc autour de l'eau de javel, d'où ça vient et à quoi il s'intéresse pour cerner le personnage.
                                    Je vais moi-même m'abaisser à faire un jugement moral, mais un président qui te dit tranquillou que pour séduire les femmes, il suffit de "grab them by the pussy", qui croit à un hoax d'un mec faisant son business en faisant croire que la javel soigne et des trucs de type, ça traduit juste quelqu'un de bête. Trump, ça ne va pas plus loin que ça : tu as des gens intelligents, dans les deux camps. T'en as qui peuvent être intelligents et jouer au con (coucou Wauquiez) pour défendre leurs intérêts. Puis t'en as qui manquent juste cruellement de culture et ne comprennent pas une bonne partie des enjeux. Trump, c'est simplement ça.

                                    Ca ne fait pas de Clinton quelqu'un de bien pour autant, loin de là.
                                    Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par alain_suit_cris Voir le message

                                      Non, on ne compte pas les vaccinés deux doses comme non vaccinés. Mais ok pour le reste.

                                      Surtout on va forcer plein de gens à se vacciner alors même que soit ils ne risquent rien soit ils ont déjà eu le COVID et on refuse les tests d'anti corps. C'est encore ca le plus fou. Avec ce pass vaccinal, on va refuser un vacciné deux doses ou un gamin partout, alors qu'il a peut-être été COVID asymptomatique, donc qqun dont le corps fonctionne bien, mais on va donner le pass à quelqu'un qui a eu des symptômes, donc qqun dont le corps réagit moins bien, et un test positif. C'est fou.
                                      Ce qui est fou, c'est que toi comme d'autres ne passiez pas votre temps à relever ces anomalies qui en sont de véritables plutôt que de constamment aller chercher, comme je le vois sur cette page, des trucs pour toujours un peu minorer le truc.

                                      Je lis avant qu'un jeune garçon a fait une myocardite, soit une réaction au vaccin qui peut arriver quand on est contaminé par le covid sans vaccin.
                                      Je lis que le vaccin n'est pas bien car on est quand même transmissible, alors qu'il n'a jamais protégé de la transmission et qu'il présente d'autres avantages.
                                      Je lis ensuite qu'une partie de ceux qui sont hospitalisés pour covid n'ont pas que le covid.

                                      Bref, si au lieu de passer son temps à relever des articles prouvant qu'en fait, le vaccin protège à 100% des conséquences de la maladie, empêche de l'attraper, empêche de la transmettre, ça serait plus intéressant. Parce-que des incohérences, il y en a, énormément : dans mon métier, les recommandations et les choix faits sont incroyables de bêtise, d'instabilité et d'incohérent. Ca, on pourrait en débattre de façon intéressante. Et je suppose que pour tous ceux qui bossent dans d'autres branches, on doit voir aussi des trucs bien débiles.

                                      Sinon Alain, c'est quoi "ne rien risquer" ? Une partie très importante dans la difficulté du virus, c'est justement ceux qui ne risquent rien du moment qu'on les soigne un peu et qu'on doit ainsi s'occuper d'eux. Si demain nous avions une grippe extrêmement contagieuse chez les 50 ans et moins, ça ne serait pas un grand risque de mortalité à l'échelle d'une société mais ça serait un grand risque de bordel pour l'organisation du travail, des relations sociales et du secteur médical.
                                      Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

                                        Ce qui est fou, c'est que toi comme d'autres ne passiez pas votre temps à relever ces anomalies qui en sont de véritables plutôt que de constamment aller chercher, comme je le vois sur cette page, des trucs pour toujours un peu minorer le truc.

                                        Je lis avant qu'un jeune garçon a fait une myocardite, soit une réaction au vaccin qui peut arriver quand on est contaminé par le covid sans vaccin.
                                        Je lis que le vaccin n'est pas bien car on est quand même transmissible, alors qu'il n'a jamais protégé de la transmission et qu'il présente d'autres avantages.
                                        Je lis ensuite qu'une partie de ceux qui sont hospitalisés pour covid n'ont pas que le covid.

                                        Bref, si au lieu de passer son temps à relever des articles prouvant qu'en fait, le vaccin protège à 100% des conséquences de la maladie, empêche de l'attraper, empêche de la transmettre, ça serait plus intéressant. Parce-que des incohérences, il y en a, énormément : dans mon métier, les recommandations et les choix faits sont incroyables de bêtise, d'instabilité et d'incohérent. Ca, on pourrait en débattre de façon intéressante. Et je suppose que pour tous ceux qui bossent dans d'autres branches, on doit voir aussi des trucs bien débiles.

                                        Sinon Alain, c'est quoi "ne rien risquer" ? Une partie très importante dans la difficulté du virus, c'est justement ceux qui ne risquent rien du moment qu'on les soigne un peu et qu'on doit ainsi s'occuper d'eux. Si demain nous avions une grippe extrêmement contagieuse chez les 50 ans et moins, ça ne serait pas un grand risque de mortalité à l'échelle d'une société mais ça serait un grand risque de bordel pour l'organisation du travail, des relations sociales et du secteur médical.
                                        Dernier paragraphe. La notion de risque, mesurable si ou pas vacciné, se mesure après intrusion de la menace dans l'organisme. Pour certaines menaces la connaissance préalable par le contrôle immunitaire, via vaccination, éteint le problème à courte échéance. Pour d'autres menaces, ça met plus de temps et ça fonctionne mais la menace est présente pendant un délai un peu plus long.

                                        Le Covid est fortement contagieux, le variant actuel qui supplante le précédent est moins mortel mais plus contagieux encore. Le vaccin va diviser par 10 les risques de complications, il ne les ramène pas à 0 sur 50 millions. Le vaccin n'empêchera pas la contamination des autres mais il réduit la densité virale et le temps de contamination.

                                        Ça, certains interlocuteurs le refusent depuis longtemps dans ce topic. Ça ne sert plus à rien de débattre de "fond" quand des bases logiques sont eludées parce que bigpharma Biden Macron Europeistes etc...

                                        C'est mort.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par François-17 Voir le message
                                          Il n'y a pas que le nombre d'anticorps dédiés, il y a aussi la capacité immunitaire cellulaire. C'est ce qui explique pourquoi certains vaccinés se retrouvent quand même à l'hôpital. Leurs structures hors vaccination sont moins répondantes à l'agression virale.

                                          Vérifier les anticorps ne résout pas 100% du problème, si l'organisme a une carence structurelle qu'on observe seulement quand ça se passe mal.
                                          Blablabla. Le vaccin ne marche pas à tous les coups non plus. Et médicalement, on n'est pas censé vacciner quelqu'un qui vient d'avoir la maladie. Mais on le fait quand même puisqu'on ne vérifie rien.

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

                                            Ce qui est fou, c'est que toi comme d'autres ne passiez pas votre temps à relever ces anomalies qui en sont de véritables plutôt que de constamment aller chercher, comme je le vois sur cette page, des trucs pour toujours un peu minorer le truc.

                                            Je lis avant qu'un jeune garçon a fait une myocardite, soit une réaction au vaccin qui peut arriver quand on est contaminé par le covid sans vaccin.
                                            Je lis que le vaccin n'est pas bien car on est quand même transmissible, alors qu'il n'a jamais protégé de la transmission et qu'il présente d'autres avantages.
                                            Je lis ensuite qu'une partie de ceux qui sont hospitalisés pour covid n'ont pas que le covid.

                                            Bref, si au lieu de passer son temps à relever des articles prouvant qu'en fait, le vaccin protège à 100% des conséquences de la maladie, empêche de l'attraper, empêche de la transmettre, ça serait plus intéressant. Parce-que des incohérences, il y en a, énormément : dans mon métier, les recommandations et les choix faits sont incroyables de bêtise, d'instabilité et d'incohérent. Ca, on pourrait en débattre de façon intéressante. Et je suppose que pour tous ceux qui bossent dans d'autres branches, on doit voir aussi des trucs bien débiles.

                                            Sinon Alain, c'est quoi "ne rien risquer" ? Une partie très importante dans la difficulté du virus, c'est justement ceux qui ne risquent rien du moment qu'on les soigne un peu et qu'on doit ainsi s'occuper d'eux. Si demain nous avions une grippe extrêmement contagieuse chez les 50 ans et moins, ça ne serait pas un grand risque de mortalité à l'échelle d'une société mais ça serait un grand risque de bordel pour l'organisation du travail, des relations sociales et du secteur médical.
                                            Le risque pour les enfants et même pour toi est quasi nul. C'est comme ça. A partir de là, tu peux avoir le droit de ne pas vouloir te vacciner. Tu n'as pas d'enfants, ça se voit. Le jour où tu auras des enfants tu comprendras. Il est absolument inacceptable pour un esprit sain d'accepter avec des arguments spécieux de pourrir la vie d'enfants pour le bien-être de vieux qui ne veulent pas se protéger et pour un gouvernement qui est incapable de raisonner de façon sanitaire seulement et de prendre ses responsabilités. C'est non négociable et c'est le cas pour une grande partie des parents. C'est inacceptable dans sa chair, inacceptable politiquement, inacceptable intellectuellement, inacceptable éthiquement.
                                            Dernière modification par alain_suit_cris, 16/01/2022, 15h22.

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par alain_suit_cris Voir le message

                                              Blablabla. Le vaccin ne marche pas à tous les coups non plus. Et médicalement, on n'est pas censé vacciner quelqu'un qui vient d'avoir la maladie. Mais on le fait quand même puisqu'on ne vérifie rien.
                                              Je ne balabla pas. Je prends en compte des données sourcées et je ne fais pas semblant de ne pas comprendre, avec pour seul objectif de balancer des tomates au beau-frère à un repas de famille dans le Limousin. Voici quelques éléments rapides vulgarisés:

                                              https://m.youtube.com/watch?v=b2IZPlXqFVg

                                              Je ne suis pas celui qui vaccine les autres. Je t'interdis de me reprocher une vaccination non justifiée. Avant vaccination en vaccinodrome les vérifications sont faites : j'ai été vérifié avant vaccination.

                                              Un médecin qui vaccine, ou un pharmacien qui vaccine, ont les moyens de vérifier en 10 minutes toute présence antérieure récente de réponse immunitaire. Je ne suis ni médecin, ni pharmacien, ni député. C'est quoi ton problème ?
                                              ​​​​​​

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par alain_suit_cris Voir le message

                                                Le lien ne marche pas pour moi?
                                                Et celui-là

                                                https://www.lemonde.fr/societe/artic...9655_3224.html

                                                Commentaire


                                                • Non toujours pas… c’est très symbolique que ça débouche sur… rien, mais ça devait être sûrement intéressant

                                                  Purée le monde la référence du macronisme…

                                                  sinon c’est une bonne chose que l’affaire djoko ait eu lieu, elle a permis de réveiller quelques endormis sur le fait que ce virus quasi inoffensif a baisé le cerveau de pays « libres » et de leurs populations. 80% des australiens (soi disant…) voulaient que novax quitte le territoire. Du coup je me dis que certains covidistes et fanatiques de la pikouse pour tous devraient prendre un pays pour cette île de timbrés

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par François-17 Voir le message

                                                    Je ne balabla pas. Je prends en compte des données sourcées et je ne fais pas semblant de ne pas comprendre, avec pour seul objectif de balancer des tomates au beau-frère à un repas de famille dans le Limousin. Voici quelques éléments rapides vulgarisés:

                                                    https://m.youtube.com/watch?v=b2IZPlXqFVg

                                                    Je ne suis pas celui qui vaccine les autres. Je t'interdis de me reprocher une vaccination non justifiée. Avant vaccination en vaccinodrome les vérifications sont faites : j'ai été vérifié avant vaccination.

                                                    Un médecin qui vaccine, ou un pharmacien qui vaccine, ont les moyens de vérifier en 10 minutes toute présence antérieure récente de réponse immunitaire. Je ne suis ni médecin, ni pharmacien, ni député. C'est quoi ton problème ?
                                                    ​​​​​​
                                                    C'est une blague ? Rien n'est vérifié quand on vaccine pour le COVID.

                                                    Rien entendu d'intérêt dans la vidéo que je ne sache déjà.
                                                    Dernière modification par alain_suit_cris, 16/01/2022, 16h22.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X