Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Débats politiques 2.0

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

    Venant d'Onfray, qu'on soit accusé de ne pas avoir le niveau pour enseigner dans le supérieur, c'est plutôt un compliment. Le monde universitaire récompense la capacité de mener une démarche scientifique sur le temps long. Onfray est l'incarnation même de l'inverse, à savoir le toutologue donnant son avis en temps réel, ne prenant jamais le temps de la réflexion, jamais le temps du recul, jamais le temps de la science.

    En passant, je n'ai jamais rien lu provenant d'elle, mais si tous ceux qui ouvraient leur bouche en permanence à la télé avaient l'équivalent de son parcours scientifique et sa maîtrise d'une démarche scientifique digne de ce nom, on s'en porterait bien mieux. Les mecs comme Onfray, c'est la même honnêteté et démarche intellectuelle qu'Hanouna, avec juste un peu plus d'études effectuées.
    Une démarche scientifique? Les grands mots. Rousseau n'est pas une scientifique. Son domaine de recherche est "l'économie de l'environnement", les "emplois domestiques" et "la responsabilité sociétale des entreprises" d'après wikipedia.

    Il n'y a aucune science là dedans. Les "sciences humaines" comme pompeusement nommées, qui n'ont pas grand chose de scientifique, sont souvent le refuge et le lieu d'accueil des idéologies les plus extremistes et les plus farfelues.

    Effectuer des "recherches" farfelues dans des domaines plus ou moins fictifs et inutiles peut servir à élever socialement dans le supérieur des personnes à l'intelligence faible et aux obsessions névrosées comme Sandrine Rousseau.

    Cela ne m’étonne pas, c'est la caricature du gauchiste universitaire qui fait de la politique et est payé par l'Etat pour des recherches sur des domaines fantaisistes et inutiles à la société.

    Commentaire


    • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

      Ce qui est marrant avec l'extrême-droite, c'est que comme un taureau, tu agites un petit drapeau et tu as tous les mots-clé qui ressortent. Et après dans une page on m'expliquera que Sandrine Rousseau place les gens dans des cases.

      La théorie du genre, vraiment, j'attends toujours que tu me l'expliques. Le féminisme extrémiste aussi, et tout le reste en fait. Tu sais, tu peux très bien dire que ces problématiques ne t'intéressent pas, ça sera plus simple. Parler de féminisme excessif quand tu vois encore les nombreuses difficultés que tu peux avoir en tant que femme, par exemple, c'est un peu fort de café. Mais c'est probablement plus confortable intellectuelle d'aller piocher à droite à gauche ceux qui vont dire de la merde plutôt que de t'intéresser à 95% du discours qui est très pertinent et fait avancer les choses.

      Si t'avais été américain il y a un peu plus de 50 ans, t'aurais dit que toutes les politiques contre la ségrégation sont excessives car certains noirs appellent au meurtre. Tu as la même logique ici. L'exemple le plus facile, c'est la théorie du genre : ça n'existe pas, c'est juste un indéniable sociologique expliquant que la socialisation va aussi concerner la façon de concevoir le genre, et tu veux en faire une théorie. Mais j'adore ce mot, dès que tu parles de genre c'est un piège à gros débile : ça te permet de voir si quelqu'un est plutôt progressiste ou plutôt réac, mais surtout s'il est plutôt intelligent ou un peu limité. Car tu sais, tu peux parfaitement défendre l'idée que les genres "traditionnels" de la France de 1900 sont un idéal de société à atteindre pour une harmonie entre les sexes, donc être réac, tout en reconnaissant que le genre est un construit social, ce qui est indéniable. Donc être ouvert à la science objective ne se voulant pas normative mais purement scientifique, tout en ayant ta propre subjectivité, ce qui est bien sûr ton droit.
      Ce qui est marrant avec l'extrême gauche que tu soutiens, c'est qu'elle est persuadée d'être le camp du bien et de détenir une légitimité morale supérieure et évidente. Il n'en est rien.

      La théorie du genre en est l'exemple parfait. C'est savoureux.

      Depuis que l'Humanité existe , il y a des hommes et des femmes c'est une réalité biologique évidente qui n'a jamais posée aucune question.

      Jusqu'au jour où des pseudo intellectuels illuminés ont décidé que c'était plus compliqué que cela, et qu'en plus d'un sexe, il y avait un genre qui n'était pas lié au sexe. On pouvait ainsi être donc une femme et masculin, un homme et féminin, non binaire, les deux et tous un tas d'assortiment les plus fantaisistes et ridicules.

      Ce qui est encore plus amusant dans ton message, c'est que tu utilises le mot "indéniable", pour parler de cette théorie.

      Bien sur qu'elle est déniable, et bien sur que peu de gens en dehors des militants woke y souscrit. Pour beaucoup de personnes un homme est encore un homme et une femme une femme.

      J'ai l'impression que tu vis vraiment dans une bulle. Un vegan qui se déplace à vélo, fréquente des bar à céréales, est fonctionnaire, soutien l'écologie radicale et tous ses excès. J'ai l'impression qu'on pourrait imprimer une carte "bingo" avec toutes les idées des Rousseau et compagnie et que ça te correspondait totalement.

      Commentaire


      • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

        La consommation de viande, à travers l'élevage, est un critère parmi d'autres de la problématique environnementale. Diminuer la consommation de viande peut participer, entre autres choses, à diminuer la pression qui pèse sur nos épaules.
        Que ce sujet ne te préoccupe pas et que tu continues de le nier dans tes délires identitaires d'extrême-droite, libre à toi. Pour le reste, si l'on veut changer les choses, il faudra le faire à un niveau à la fois macro, et aussi comprendre que sur le plan individuel il faut questionner nos pratiques de consommation et être capable d'avoir un autre imaginaire.

        Tu appelles les écologistes les khmers verts car ce qui est une simple évidence devient le lieu d'un débat acharné, simplement car les écologistes bousculent les gens dans leurs convictions. Dire qu'il faut réfléchir de manière à diminuer notre consommation, ce n'est rien de fabuleux.

        Dernier point, qu'il faudra que tu acceptes ou non : les écologistes sont les seuls à prendre cette question à bras le corps. Tu peux donc être dans ton déni perpétuel digne d'un enfant de maternelle - encore qu'ils commencent à être plus au fait sur cette question que de nombreux adultes -, mais tu sais très bien que d'ici 50, 100 ou 200 ans, on en sera bien plus loin que la simple question de faire moins de barbecues si on ne se bouge pas le cul.

        Les écologistes méchants khmers verts qui nous empêchent de vivre et sont d'affreux catastrophistes, si on les avait écoutés depuis 50 ans, on n'en serait pas là et on n'en serait pas à devoir anticiper de réelles concessions, qui vont devoir être faites même en mettant toute éthique de côté, tout simplement car les marchés financiers n'ont pas réussi à penser cette question environnementale qui aura des impacts très importants.
        La consommation de viande, n'est pas un critère parmi d'autres de la problématique environnementale. La consommation de viande est un besoin essentiel du corps humain et rempli une fonction nutritive, qui est une solution et pas un problème.

        Elle ne doit en aucun cas être remise en question.

        Je refuse de vivre un déclassement et un tiers mondisation à cause de tes idées écologiques radicales. C'est clair et net.

        Ce n'est pas moi qui ait trouvé l'appellation des khmers vert mais elle est excellente pour plusieurs raisons. L'écologie c'est la fin de l'intelectuallisme, comme les khmers rouge tuaient les intellectuels, les écologistes veulent tuer toute la pensée et toute la raison.

        Ils veulent dire "écologie" et ensuite imposer toutes les idées les plus idiotes et les plus radicales au nom de leur cause. Cela ressemble de plus en plus à un culte apocalyptique. Il faudrait transformer la société à leur main pour éviter l'apocalypse.

        Et bien je ne suis pas d'accord.

        Si on regarde les faits et les chiffres, la France est très faible en émission de CO2 sur le global mondial. Tout ce qui est fait en France est donc anecdotique. C'est factuel et indéniable. Mais le problème des écologistes c'est qu'ils ne peuvent pas l'admettre. C'est trop pour eux.

        Ils sont donc pris dans une surenchère d'interdiction de plus en plus fortes , leur but final étant un truc qui ressemble à forcer les gens a vivre dans des grottes non chauffés et a cultiver des salades pour se nourrir. Vouloir vivre normalement et heureux alors que selon eux la planète cours à l'apocalypse leur est insupportable et ils sont décider à imposer leur idées partout. C'est ce qui est insupportable avec eux.

        On l'a encore vu avec cette histoire de PSG/SNCF.

        Commentaire


        • Quand à la viande, c'est aussi une grande manipulation.

          Au départ les végans sont des anti spécistes pour le bien être animal. Et maintenant ils ont compris qu'en mettant un vernis "pour la planète", leurs idées extrémistes passeraient un peu mieux.

          Derrière cette campagne contre la viande, il y a des gens comme Aymeric Caron, député LFI qui expliquait qu'il ne fallait pas écraser le moustique qui nous pique parce que c'était une vie

          Commentaire


          • Envoyé par JuniGarde Voir le message

            Ce qui est marrant avec l'extrême gauche que tu soutiens, c'est qu'elle est persuadée d'être le camp du bien et de détenir une légitimité morale supérieure et évidente. Il n'en est rien.

            La théorie du genre en est l'exemple parfait. C'est savoureux.

            Depuis que l'Humanité existe , il y a des hommes et des femmes c'est une réalité biologique évidente qui n'a jamais posée aucune question.

            Jusqu'au jour où des pseudo intellectuels illuminés ont décidé que c'était plus compliqué que cela, et qu'en plus d'un sexe, il y avait un genre qui n'était pas lié au sexe. On pouvait ainsi être donc une femme et masculin, un homme et féminin, non binaire, les deux et tous un tas d'assortiment les plus fantaisistes et ridicules.

            Ce qui est encore plus amusant dans ton message, c'est que tu utilises le mot "indéniable", pour parler de cette théorie.

            Bien sur qu'elle est déniable, et bien sur que peu de gens en dehors des militants woke y souscrit. Pour beaucoup de personnes un homme est encore un homme et une femme une femme.

            J'ai l'impression que tu vis vraiment dans une bulle. Un vegan qui se déplace à vélo, fréquente des bar à céréales, est fonctionnaire, soutien l'écologie radicale et tous ses excès. J'ai l'impression qu'on pourrait imprimer une carte "bingo" avec toutes les idées des Rousseau et compagnie et que ça te correspondait totalement.
            Si tu penses réellement ce que tu viens d'écrire, alors, effectivement, on voit vite les limites de ton savoir et de ton intelligence.

            La "réalité biologique évidente" ne l'est pas. Les "accidents chromosomiques", ça existe. C'est très rare. Mais ça existe.

            Ecrire que "pour beaucoup de gens, un homme est encore un homme et une femme encore une femme" n'a qu'un sens limité.

            Cette limite porte sur son analyse chromosomique.

            Mais elle ne dit pas si un garçon qui joue à la poupée est, ou non, un garçon et une fille qui joue aux voitures une fille.

            Elle ne dit pas si un homme dont l'objet d'amour est un autre homme est un homme (et idem pour les femmes).

            Et pourtant "pour beaucoup de personnes" un homosexuel n'est pas un homme ("un vrai") et une homosexuelle n'est pas une femme.

            Et pourtant, ça existe (enfin, il y a bien un dirigeant politique qui a soutenu que chez lui il n'y avait pas d'homosexuel mais je ne crois pas que tu l'ai soutenu).

            En conséquence, les études de genre (qui ne sont pas une théorie) montrent que de très nombreux comportements ne sont pas déterminés par le biologique (même, partiellement, ceux liés à la reproduction ; la "couvade", tu sais ce que c'est ?) mais par le "social".

            Et ce constat, "indéniable", est partagé bien au-delà de "l'écologie extrêmiste".

            Commentaire


            • Ce sera le seul et unique rappel avant un ban definitif et je m'en souviendrai si jamais cette situation doit se reproduire : La transphobie est un délit qui entraine des sanctions pénales et de tels propos n'ont pas leur place ici sur ce forum, comme ailleurs.
              Par ailleurs les attaques personnelles contre les autres forumeurs sont également interdites.
              La Charte du Forum
              http://forum.olweb.fr/misc.php?do=showrules

              Commentaire


              • Bon Rousseau fait parler , dommage qu'elle ne fasse que ça .

                Elle dessert toutes les causes qu'elle est censée défendre et / ou représenter .

                Les Français reprochent ,d'après les sondages et autres manifestations et débats plus ou moins grand , aux politiques tous bords confondus d'être complétement déconnectés de leurs vraies préoccupations : le sens des priorités qu'elle démontre ,par les sujets qu'elle soulève , à fortiori dans le contexte actuel , confirme encore une fois magistralement cet état de fait .

                Pis , sa radicalité qui ne trouve écho que chez une partie infime de la population , n'est même pas assumée : les gens se fichent d'elle donc elle est victime de cyberharcèlement ourdi bien évidemment par la fachosphère et l'extrême droite qui vient d'élargir considérablement sa base de militants ; parce que tout le monde se fiche d'elle et que les soutiens qu'elle peut recevoir sont au minimum tirés par les cheveux au maximum très embarrassés .

                C'est un caillou dans la chaussure des écologistes , de la Nupes et probablement une jubilation pour Macron et sa clique et l'ensemble de l'opposition .

                Les idiots dans l'histoire c'est les quelques électeurs qui se sont déplacés pour la mettre où elle est , en pensant qu'une opposition nombreuse pourrait limiter le pouvoir d'un PR élu par défaut et être force de propositions intelligentes et réalistes .... Ils n'ont plus qu' à espérer que cette intellectuelle hors norme soit capable de ne pas se tromper de bouton , les rares fois où elle aura une quelconque utilité pour faire le nombre en suivant les directives du mouvement .

                Commentaire


                • Elle ne fait pas que parler, elle fait bien mieux.
                  Sandrine Rousseau s'est incrusté dans tout les barbocs de France distillant bonne humeur rires et chansons!!
                  Une femme politique qui au moins donne de sa personne pour les Français





                  http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                  Commentaire


                  • Envoyé par Blackcat Voir le message
                    La consommation de produits d'origine animale, ne serait-ce que des oeufs, est indispensable. L'exemple que j'ai cité en est la preuve tragique.

                    Et la B12 vendue par les pharmaciens provient sûrement de produits d'origine animale. Il n'y a que là qu'on peut en trouver; La spiruline est un vaste gag;
                    La B12 est indispensable. Point. Et non, pas besoin de la créer via les animaux. Je précise que je ne suis pas végétalien et ni même végétarien, même si j'achète très rarement de la viande. Il faut par contre être capable de faire de l'information honnête, des deux côtés : on ne peut pas s'alimenter de façon uniquement végétale sans compléments, on ne peut pas s'alimenter de façon végétale sans faire attention car ça induit de repenser son régime alimentaire et pas seulement supprimer les produits d'origine animale. Par contre, on peut parfaitement bien le faire, le débat restant sur la nécessité ou non de le faire. Mais c'est faux et malhonnête de dire que c'est dangereux.

                    Pour ma part, je trouve avant tout pertinent de pas mal limiter la consommation de ces produits d'origine animale et de manger bio et local, mais je comprends aussi la démarche, que je trouve très courageuse quand elle est incluse dans une consommation globale très réfléchie, et un peu caricaturale quand ça devient du vegan industriel et venant de l'autre bout du monde. Ce qui n'est évidemment pas le cas de la majorité des végans.
                    Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                    Commentaire


                    • Envoyé par lochiba84 Voir le message

                      Des vrais sujets, visiblement bouffer un double cheeseburger à McDo plutôt qu'un simple aurait un impact sur l'environnement plus important que d'avoir 3 enfants plutôt que de 2. Ils sont quand même comiques nos ecolos
                      Bah concrètement, la question du nombre de personnes sur la planète, c'est central, mais si t'es 20% de moins tout en consommant 50% de plus, c'est pas mieux non plus. Ce qui est comique, mais tournant vers l'absurde assez souvent, c'est l'incapacité de nombreuses personnes de parler du sujet de façon respectueuse, rationnelle, sans entrer dans de nombreux poncifs.
                      Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                      Commentaire


                      • Envoyé par fooooot Voir le message

                        Pour être encore plus précis sur ce sujet vital pour l'avenir de l'espèce humaine il faut prendre en compte la moyenne de poids respective des hommes et femmes du pays, 11 Kg de plus pour un homme.

                        Pas sûr qu'un Kg d'homme émet plus de Co2 qu'un Kg de femme.

                        Ensuite il faudra calculer l'activité et rentabilité respective de chaque genre et profil pour affiner le résultat, exemples :

                        Combien faudrait-il de femmes vegan pour faire le travail de Robert Viandar le terrassier?
                        Est-ce que Sardine Ruisseau pourrait avantageusement Co deuzement parlant remplacer un marin pêcheur???
                        En fait, ce qui me fait rire, c'est que c'est toi qui l'accuses d'être misandre, que c'est toi qui se moque de son prénom, et que c'est toi, maintenant, qui ouvre des raisonnements sans aller au bout de la chose.
                        Sandrine Rousseau dit simplement qu'un homme, en moyenne, produit 41% de CO² en plus. Si ton délire, c'est de faire un calcul du poids moyen des hommes - qui serait d'ailleurs plus faible en mangeant moins de viande rouge -, à pondérer suivant l'activité faite, sachant que plus de 3/4 des emplois sont dans le tertiaire, libre à toi. Sandrine Rousseau n'a pas dit "Les hommes c'est pas bien", elle n'a pas dit "Il est anormal que les hommes produisent un peu plus de CO²", mais elle a pointé du doigt des écarts très importants sur certains points, qui ne sont pas uniquement liés à des différences physiologiques.

                        Après, très simplement, si ça ne t'intéresse pas ou que tu ne veux pas en parler, tu n'es pas obligé de le faire. J'ai déjà eu des cours avec des gens qui étudiaient des choses qui me semblaient chiantes au possible, je n'ai pas cherché à garder contact pour régulièrement aller leur dire "Punaise, votre vie est pourrie les linguistes". On se porterait globalement assez bien en s'intéressant à des points positifs que l'on cherche à développer plutôt qu'à se moquer en permanence de personnes qu'on ne comprend pas, notamment car elle nous remettent en question sur des choses que l'on ne veut pas accepter.
                        Par exemple que, si ton plaisir c'est de manger une côte de boeuf de 600 grammes, c'est ton droit, mais ce n'est pas justifié par un besoin physiologique.

                        Je ne le dis pas méchamment mais sur certains points, sur ce forum, on dirait vraiment les collégiens que j'ai au quotidien et qui sont parfois incapables d'établir un dialogue car ils sont extrêmement puérils sur certains sujets. Parler d'écologie et d'environnement pour fait passer pour des adolescents incapables de ne pas être dans la moquerie et la caricature.
                        Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                        Commentaire


                        • Si tu as pas capter que je troll depuis le début c'est triste pour toi.
                          Sandrine Rousseau nous fait découvrir que l'eau ça mouille en pointant qu'un homme " consomme" plus qu'une femme.
                          Franchement on a autre chose à foutre et d'autres priorités.

                          Qu'elle commence à aimer un peu le monde dans lequel elle vit avant de vouloir l'ameliorer, ce sera un bon début.
                          http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                          Commentaire


                          • Envoyé par FAN2FOOT93 Voir le message

                            En ce qui concerne la première partie, tu as toi-même écrit que ce qu'elle décrit "reprend l'image historique de l'homme-chasseur qui nourrit sa tribu".
                            C'est donc la preuve que son message est bien passé, indépendamment de l'analyse que tu peux en faire, et que ce n'est pas moi qui ait enfermé les hommes dans une image primitive.

                            Pour le reste, il est question, dans les propos de Sandrine Rousseau, de "virilisme", qui n'est rien d'autre qu'une manifestation de genre.
                            Or, cette même Sandrine Rousseau prétend lutter contre la possibilité d'une dualité de genre, considérée comme détestable en tant que construit social.
                            Dit autrement, elle a, elle-même, ses propres stéréotypes sur les hommes et elle utilise, ici, tout ce qu'elle prétend combattre.
                            La justification de la consommation de viande reprend souvent ces arguments. On est des animaux chasseurs, c'est important, etc. Je ne dis pas que les hommes mangeant de la viande entre tous dans cette case pour autant.

                            Ce que j'ai mis en gras : c'est-à-dire, ou plutôt, qu'a-t-elle dit exactement là-dessus ? Je n'ai jamais vu quelqu'un "lutter contre une dualité de genre". Les études de genre analysent comment on définit dans tel contexte social le genre masculin et le genre féminin, en très gros. Et ces études vont montrer, encore une fois de façon très schématique, que beaucoup de comportements qu'on peut assimiler à "la nature" sont en fait des construits sociaux, l'homme étant un animal social.

                            Comme je l'ai déjà dit, il n'y a rien de normatif là-dedans. Si tu fais le constat que les prédateurs sexuels sont en général eux-mêmes d'anciens agressés, tu ne préconises pas de solution : tu fais une simple analyse. Beaucoup de personnes critiquent pourtant tous les travaux questionnant le genre, car ils y voient quelque-chose de potentiellement normatif, ce que c'est comme tout étude de science sociale.
                            Je peux te prendre un exemple tout simple sur mon boulot : on tolère en général plus souvent les prises de paroles des garçons ne respectant pas les règles que ceux des filles. Ou, si tu fais l'analyse de très nombreux bulletins, on souligne plus facilement le talent des garçons, tandis qu'on félicitera plus souvent les filles pour leur travail. Il n'y a pourtant rien de biologique là-dedans, mais un construit.

                            Et si je comprends bien que l'Eglise et tous les groupes soutenant une "certaine nature" aient peur de tout ça car ça vient directement en concurrence avec leur discours - bon comme souvent avec la science et l'Eglise ceci dit -, j'ai du mal à comprendre pourquoi ça en effraie tant d'autres : c'est un sujet extrêmement intéressant. Quand je fais les récits de création qui sont au programme de sixième et que l'on fait Adam et Eve, bien sûr, sans le nommer de la sorte, on a comme conclusion systématique qu'ici, ce récit de la Bible définit une certaine vision de l'homme et de la femme. Je pourrais même étendre ça qu'il y a souvent des positionnements assez variés entre ceux qui sont nourris à la religion et les athées.

                            Quant à ta dernière phrase, il n'est pas question de stéréotype quand c'est quelque-chose de statistique. Encore une fois, j'insiste, dire que "Les hommes produisent en moyenne 41% de CO² en plus que les femmes", ce n'est pas un stéréotype, mais un fait statistique. Dire que "99% des viols sont commis par des hommes", pareil, c'est un fait statistique. Ce qui devient un stéréotype, c'est de dire qu'un homme va forcément plus polluer qu'une femme, ou qu'un homme est un violeur. Et ça devient un stéréotype, car ça part d'une mauvaise compréhension de ce qu'est une étude, une statistique et un jugement objectif.

                            Il y a un bouquin de Bernard Lahire qui s'appelle Pour la sociologie (bien plus facile à lire que le reste de ce qu'il écrit) qui est une explication très belle, très claire, très simple et courte (plus que mes propos) sur tous ces points. Je pense qu'il y a d'énormes incompréhensions aujourd'hui qui sont liées à l'incapacité de nombreuses personnes de comprendre une démarche scientifique en sciences humaines et qui derrière interprètent de façon erronée ce qui est dit. Avec une partie aussi non négligeable d'individus qui ont tout intérêt à ce que ça soit mal interprété.
                            Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                            Commentaire


                            • Envoyé par fooooot Voir le message
                              Si tu as pas capter que je troll depuis le début c'est triste pour toi.
                              Sandrine Rousseau nous fait découvrir que l'eau ça mouille en pointant qu'un homme " consomme" plus qu'une femme.
                              Franchement on a autre chose à foutre et d'autres priorités.

                              Qu'elle commence à aimer un peu le monde dans lequel elle vit avant de vouloir l'ameliorer, ce sera un bon début.
                              Non, quand tu écris ça
                              Madame Rousseau est une idiote hystérique misandre.
                              , j'ai du mal à voir du troll. Je vois, au mieux, un comportement débile et enfantin de personne profitant de l'anonymat du net pour être méprisant et insultant. Ca doit être l'habitude : à l'origine ce topic était un lieu de débat, pas un lieu pour chier sur des personnes défendant une vision politique différente de la nôtre.
                              Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                              Commentaire


                              • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                                Si tu penses réellement ce que tu viens d'écrire, alors, effectivement, on voit vite les limites de ton savoir et de ton intelligence.

                                La "réalité biologique évidente" ne l'est pas. Les "accidents chromosomiques", ça existe. C'est très rare. Mais ça existe.

                                Ecrire que "pour beaucoup de gens, un homme est encore un homme et une femme encore une femme" n'a qu'un sens limité.

                                Cette limite porte sur son analyse chromosomique.

                                Mais elle ne dit pas si un garçon qui joue à la poupée est, ou non, un garçon et une fille qui joue aux voitures une fille.

                                Elle ne dit pas si un homme dont l'objet d'amour est un autre homme est un homme (et idem pour les femmes).

                                Et pourtant "pour beaucoup de personnes" un homosexuel n'est pas un homme ("un vrai") et une homosexuelle n'est pas une femme.

                                Et pourtant, ça existe (enfin, il y a bien un dirigeant politique qui a soutenu que chez lui il n'y avait pas d'homosexuel mais je ne crois pas que tu l'ai soutenu).

                                En conséquence, les études de genre (qui ne sont pas une théorie) montrent que de très nombreux comportements ne sont pas déterminés par le biologique (même, partiellement, ceux liés à la reproduction ; la "couvade", tu sais ce que c'est ?) mais par le "social".

                                Et ce constat, "indéniable", est partagé bien au-delà de "l'écologie extrêmiste".
                                En fait c'est partagé par plus d'un siècle de sociologie, même quand on ne s'intéressait pas au genre en lui-même : du moment qu'on parle, par exemple, de socialisation primaire, il semble assez évident que l'enfant qui intègre les normes de la société va intégrer les normes de ce qu'on entend par "garçon" ou "fille", entre autres. C'est pour ça qu'entre un garçon en France, en Suède, en Arabie Saoudite ou en Thaïlande, tu n'auras pas les mêmes pratiques, c'est pour ça qu'un garçon dans telle famille en France ne sera pas vu comme un garçon ailleurs, ou même qu'un "garçon" actuellement ou un "garçon" il y a 2 ou 10 siècles, ça ne recouvrira pas les mêmes choses.

                                Ca s'applique à des tonnes de sujets très légers : la drague, la façon de tenir la maison, etc. En fait, je suis en train de me dire qu'il est sûrement impossible d'avoir ouvert un bouquin de socio et d'être capable de parler de "théorie du genre".
                                Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                Commentaire


                                • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

                                  Non, quand tu écris ça
                                  , j'ai du mal à voir du troll. Je vois, au mieux, un comportement débile et enfantin de personne profitant de l'anonymat du net pour être méprisant et insultant. Ca doit être l'habitude : à l'origine ce topic était un lieu de débat, pas un lieu pour chier sur des personnes défendant une vision politique différente de la nôtre.
                                  Sur cette phrase je maintient pour l'ensemble de son œuvre, cette femme a un problème avec l'homme, avec la représentation du mâle.

                                  Je pourrais sans problème lui dire si l'occasion se présentait mais n'appartenant pas à sa secte j'ai peu de chance de la rencontrer
                                  http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par JuniGarde Voir le message

                                    Ce qui est marrant avec l'extrême gauche que tu soutiens, c'est qu'elle est persuadée d'être le camp du bien et de détenir une légitimité morale supérieure et évidente. Il n'en est rien.

                                    La théorie du genre en est l'exemple parfait. C'est savoureux.

                                    Depuis que l'Humanité existe , il y a des hommes et des femmes c'est une réalité biologique évidente qui n'a jamais posée aucune question.

                                    Jusqu'au jour où des pseudo intellectuels illuminés ont décidé que c'était plus compliqué que cela, et qu'en plus d'un sexe, il y avait un genre qui n'était pas lié au sexe. On pouvait ainsi être donc une femme et masculin, un homme et féminin, non binaire, les deux et tous un tas d'assortiment les plus fantaisistes et ridicules.

                                    Ce qui est encore plus amusant dans ton message, c'est que tu utilises le mot "indéniable", pour parler de cette théorie.

                                    Bien sur qu'elle est déniable, et bien sur que peu de gens en dehors des militants woke y souscrit. Pour beaucoup de personnes un homme est encore un homme et une femme une femme.

                                    J'ai l'impression que tu vis vraiment dans une bulle. Un vegan qui se déplace à vélo, fréquente des bar à céréales, est fonctionnaire, soutien l'écologie radicale et tous ses excès. J'ai l'impression qu'on pourrait imprimer une carte "bingo" avec toutes les idées des Rousseau et compagnie et que ça te correspondait totalement.
                                    Ce qui est marrant avec l'extrême-droite que tu représentes, c'est sa permanente capacité à tenter d'analyser des raisonnements qui la dépassent avec ses propres critères simplistes et dénués de sens.
                                    Ce n'est pas question d'être dans le camp du bien, c'est ici question d'être capable d'ouvrir un livre, de le lire et de réfléchir. Ce que tu nommes "théorie du genre" n'est construit que par ta vision des choses, non pas orientée par la lecture de sociologie et d'études de genre plus précisément, mais par ce que tu as voulu en chercher pour te donner raison.

                                    De la "théorie du genre", tu n'évoques en fait aucun auteur, aucun raisonnement, rien du tout.

                                    Depuis que l'humanité existe, il y a des hommes et des femmes, et pas toujours que ça, d'ailleurs. Après, il y a environ déjà pas mal de siècles, avec des pseudo intellectuels illuminés comme Rousseau, il y a eu le constat que l'homme est perfectible et qu'il y a bien plus que "la nature humaine". Il y a eu toute une lutte contre l'obscurantisme et toute une progression du savoir qui a cherché à expliquer de façon raisonnée ce qu'on ne comprenait pas. Tout ça a débouché, encore par la suite, sur notre capacité à dépasser Rousseau et le "on est perfectible" en se demandant "En fait, comment on se perfectionne, justement ?". Comment intègre-t-on les normes pour se comporter en société ? Comment passe-t-on d'un nouveau-né très peu développé à ce que nous sommes ?

                                    Il n'est à partir de là pas bien compliqué de comprendre que toute une science s'est développée en partant du postulat que nos façons de faire ne sont pas des choses naturelles mais des construits, évolutifs, à l'image de l'évolution de l'humanité. Et dans le prolongement de cette réflexion, on peut parfaitement se demander, en fait, pourquoi des comportements considérés comme plutôt féminins ou masculins se retrouvent plus ou moins chez certaines populations, pourquoi ils peuvent même aucunement se retrouver, et en fait tout ce qui est de l'ordre du non-biologique mais du construit.

                                    Ce n'est pas étonnant que ça te pose autant de problème et que ça pose autant de problème à l'extrême-droite de manière générale, car celle-ci aime définir un ordre des choses, qui peut d'ailleurs être de l'ordre du religieux, et tout ce qui peut être d'une décision humaine située dans notre temps et pas dans une nature fantasmée, ça lui pose problème.

                                    Pour le reste, honnêtement, je me marre. Woke c'est le nouveau mot. Il y a encore 6 mois, j'étais un écolo-bobo, maintenant le truc c'est woke. Woke et théorie du genre, on dirait vraiment un bingo du limité. Il suffit de lire ce que tu dis de "Femme et masculin". Bah oui, en fait. Par exemple, il y a quelques décennies, une femme en pantalon, c'était une femme masculine, d'une certaine manière. Maintenant, ça choque personne. Dans les années 90, Will Smith pouvait porter un crop-top dans Le prince de Bel Air et ça ne faisait parler personne. Maintenant, ça serait probablement clivant. Bref, ce qu'on définit comme masculin et féminin, c'est en grande partie situé historiquement. Maintenant, qu'un père puisse être doux avec ses enfants et ne pas les frapper, ça paraît globalement assez normal. Il y a 100 ans, on aurait dit qu'il se comportait comme la mère et que ce n'était pas son rôle. Vraiment, je ne vois pas ce qu'il y a de compliqué là-dedans.

                                    Sinon, c'est vraiment toi, qui vis dans ta bulle. Je ne suis pas vegan mais tu le penses tellement tu es bête. Je me déplace principalement à vélo ou en train : quel est le problème ? Fréquente des bars à céréales... euh, gné ? Est fonctionnaire, donc ? C'est être dans une bulle que de fréquenter justement l'ensemble d'une classe d'âge, plutôt que simplement fréquenter son propre milieu social ? Soutient l'écologie radicale, oui, si tu veux. Je trouve que c'est de loin le courant politique le plus intéressant sur les 50 dernières années. Moi, j'ai l'impression qu'on pourrait imprimer une case "Bingo des préjugés du gars d'extrême-droite" et ça te correspondrait parfaitement. T'es tellement dans un monde matrixé par Cnews, Fdesouche, Twitter et tous les délires de racelards que tu imagines que toute personne différente est une caricature. A l'image du bar à céréales. A l'image de mes modes de déplacements, ou de tant d'autres choses. Parce-que trouver plus confortable de faire du train (donc pouvoir lire) et faire du vélo (donc pouvoir bouger un peu et être à l'air), par exemple, que de conduire, tu ne peux pas l'imaginer dans ton logiciel, fermé, de choses "naturelles", toute personne sortant de cette norme devant probablement cumuler tous les clichés ridicules.
                                    Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par fooooot Voir le message

                                      Sur cette phrase je maintient pour l'ensemble de son œuvre, cette femme a un problème avec l'homme, avec la représentation du mâle.

                                      Je pourrais sans problème lui dire si l'occasion se présentait mais n'appartenant pas à sa secte j'ai peu de chance de la rencontrer
                                      Oeuvre que, je suppose, tu n'as jamais pris le temps de lire ? Là, je le dis plus gentiment, mais je trouve assez dingue d'être autant obnubilé par cette dame tout en n'ayant jamais pris le temps de s'y intéresser vraiment, tout en ne retenant que ce qui va pouvoir choquer car heurter ta sensibilité.

                                      Perso je n'ai jamais rien lu d'elle non plus et je ne connais pas plus que sa son positionnement global vu mon attrait pour le monde politique, mais c'est vraiment divertissant de voir qu'on ne parle d'elle qu'une fois par mois en isolant une phrase histoire d'être sûr de ne pas l'insérer dans un raisonnement plus global qui aurait du sens.

                                      J'ai vraiment le sentiment qu'à rentrer vous-mêmes dans ce jeu, vous vous hanounisez à être dans le degré zéro de l'analyse. C'est assez triste. Si tu regardes le topic, la moitié, à l'image de JuniGarde auquel je ne ne répondrai plus d'ailleurs vu que je vois qu'il ne peut plus se défendre, c'est une définition par la négative et la haine de l'autre et des préjugés qu'on peut lui coller.
                                      Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                      Commentaire


                                      • Le débat est en effet du niveau collège, grandement HS et il est tout aussi regrettable de ne pas être capable de débattre calmement sans insulter .
                                        Il est vraiment "marrant " aussi de constater que la seule personne qui se plaint de la qualité du débat et de sa virulence est la seule qui utilise les gentils termes "abruti fini " "débile" et qui plus ou moins finement passe son temps à rabaisser son interlocuteur, distribuer les bons points ou les mauvais points .

                                        De manière générale , et c'est plutôt un point positif sur cet espace de libre expression que nous sommes nombreux à apprécier parce que cela devient tellement rare , les intervenants n'utilisent pas l'argument d'autorité et débattent calmement avec "leurs armes" et dans le respect des désaccords en continuant la discussion ou en l'abandonnant . Les critiques portent sur des extérieurs .
                                        Malheureusement il y a toujours l'exception qui fait monter la mayonnaise et qui pourrit complètement la discussion même quand elle est légère et toujours sur la base de l'argument d'autorité .
                                        A croire que certains sont en mal de reconnaissance .
                                        Je précise que je dis cela sans aucune méchanceté .

                                        Commentaire


                                        • Ishkarnaval

                                          Il faut que tu comprenne qu'une personnalité publique et politique avec des responsabilités a un devoir de réserve et de prudence et dois réfléchir avant de s'exprimer au risque de tomber dans l'arène, c'est le jeu.

                                          Une phrase isolé c'est souvent rédhibitoire dans ce milieu, une fois par mois ça fait beaucoup, on pourra bientôt écrire un chapitre avec ses phrases isolées.

                                          Personnellement je n'éprouve aucune haine envers cette femme, et je n'ai jamais rien attendu de l'ecogie politique.
                                          http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

                                            La B12 est indispensable. Point. Et non, pas besoin de la créer via les animaux. Je précise que je ne suis pas végétalien et ni même végétarien, même si j'achète très rarement de la viande. Il faut par contre être capable de faire de l'information honnête, des deux côtés : on ne peut pas s'alimenter de façon uniquement végétale sans compléments, on ne peut pas s'alimenter de façon végétale sans faire attention car ça induit de repenser son régime alimentaire et pas seulement supprimer les produits d'origine animale. Par contre, on peut parfaitement bien le faire, le débat restant sur la nécessité ou non de le faire. Mais c'est faux et malhonnête de dire que c'est dangereux.

                                            Pour ma part, je trouve avant tout pertinent de pas mal limiter la consommation de ces produits d'origine animale et de manger bio et local, mais je comprends aussi la démarche, que je trouve très courageuse quand elle est incluse dans une consommation globale très réfléchie, et un peu caricaturale quand ça devient du vegan industriel et venant de l'autre bout du monde. Ce qui n'est évidemment pas le cas de la majorité des végans.
                                            Le gosse dont j'ai parlé n'est pas le seul dans son cas; Il y a déjà eu des morts;

                                            Et dans les années 20 et 30 il y a eu tout un tas de régimes alimentaires farfelus. Dont un qui consistait à ne manger que des fruits et des légumes qu'on pouvait consommer sans tuer la plante. Il y avait aussi les crudivores. Les Pythagoriciens étaient végétariens.
                                            17/11/2007, avec l'Italie, protégeons les chats noirs. Adoptez un animal noir.

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message


                                              La justification de la consommation de viande reprend souvent ces arguments. On est des animaux chasseurs, c'est important, etc. Je ne dis pas que les hommes mangeant de la viande entre tous dans cette case pour autant.

                                              Ce que j'ai mis en gras : c'est-à-dire, ou plutôt, qu'a-t-elle dit exactement là-dessus ? Je n'ai jamais vu quelqu'un "lutter contre une dualité de genre". Les études de genre analysent comment on définit dans tel contexte social le genre masculin et le genre féminin, en très gros. Et ces études vont montrer, encore une fois de façon très schématique, que beaucoup de comportements qu'on peut assimiler à "la nature" sont en fait des construits sociaux, l'homme étant un animal social.

                                              Comme je l'ai déjà dit, il n'y a rien de normatif là-dedans. Si tu fais le constat que les prédateurs sexuels sont en général eux-mêmes d'anciens agressés, tu ne préconises pas de solution : tu fais une simple analyse. Beaucoup de personnes critiquent pourtant tous les travaux questionnant le genre, car ils y voient quelque-chose de potentiellement normatif, ce que c'est comme tout étude de science sociale.
                                              Je peux te prendre un exemple tout simple sur mon boulot : on tolère en général plus souvent les prises de paroles des garçons ne respectant pas les règles que ceux des filles. Ou, si tu fais l'analyse de très nombreux bulletins, on souligne plus facilement le talent des garçons, tandis qu'on félicitera plus souvent les filles pour leur travail. Il n'y a pourtant rien de biologique là-dedans, mais un construit.

                                              Et si je comprends bien que l'Eglise et tous les groupes soutenant une "certaine nature" aient peur de tout ça car ça vient directement en concurrence avec leur discours - bon comme souvent avec la science et l'Eglise ceci dit -, j'ai du mal à comprendre pourquoi ça en effraie tant d'autres : c'est un sujet extrêmement intéressant. Quand je fais les récits de création qui sont au programme de sixième et que l'on fait Adam et Eve, bien sûr, sans le nommer de la sorte, on a comme conclusion systématique qu'ici, ce récit de la Bible définit une certaine vision de l'homme et de la femme. Je pourrais même étendre ça qu'il y a souvent des positionnements assez variés entre ceux qui sont nourris à la religion et les athées.

                                              Quant à ta dernière phrase, il n'est pas question de stéréotype quand c'est quelque-chose de statistique. Encore une fois, j'insiste, dire que "Les hommes produisent en moyenne 41% de CO² en plus que les femmes", ce n'est pas un stéréotype, mais un fait statistique. Dire que "99% des viols sont commis par des hommes", pareil, c'est un fait statistique. Ce qui devient un stéréotype, c'est de dire qu'un homme va forcément plus polluer qu'une femme, ou qu'un homme est un violeur. Et ça devient un stéréotype, car ça part d'une mauvaise compréhension de ce qu'est une étude, une statistique et un jugement objectif.

                                              Il y a un bouquin de Bernard Lahire qui s'appelle Pour la sociologie (bien plus facile à lire que le reste de ce qu'il écrit) qui est une explication très belle, très claire, très simple et courte (plus que mes propos) sur tous ces points. Je pense qu'il y a d'énormes incompréhensions aujourd'hui qui sont liées à l'incapacité de nombreuses personnes de comprendre une démarche scientifique en sciences humaines et qui derrière interprètent de façon erronée ce qui est dit. Avec une partie aussi non négligeable d'individus qui ont tout intérêt à ce que ça soit mal interprété.
                                              En ce qui me concerne, tu n'as pas besoin de m'expliquer ce qui relève de différences biologiques, objectives (entre un mâle et une femelle) et ce qui relève de différences sociales, subjectives (entre un homme et une femme).

                                              Lutter contre la dualité de genre consiste, par exemple, à estimer qu'un homme peut porter une jupe car il n'y a aucune raison biologique, objective qui justifie le fait qu'une femelle puisse en porter une et pas un mâle.
                                              Il n'y a rien d'autre qu'une pression sociale, exercée sur ce que doit être, subjectivement, un homme dans notre société.

                                              Ce que j'explique, c'est que le "virilisme" que Sandrine Rousseau dénonce n'a, lui non plus, aucune réalité biologique, aucune réalité statistique (tu t'es égaré avec des études sur le CO2, qui n'apportent aucune réponse ici) et même une réalité sociale douteuse.
                                              Ce n'est rien d'autre qu'un stéréotype, solidement ancré dans son esprit, sur lequel elle s'appuie pour faire une énième saillie sur la gent masculine.

                                              Encore une fois, si elle souhaite dénoncer la surconsommation de viande, qu'elle le fasse intelligemment mais pour être tout à fait honnête, j'en viens à me demander si c'est véritablement son sujet premier, si c'est réellement ce qui l'intéresse ou si ce n'est qu'un prétexte.

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par Al Bundy Voir le message
                                                Pendant ce temps la en France, on bat tous les records, non, pas ceux de chaleurs, non pas non plus ceux de notre endettement, ceux nos déficits commerciaux.

                                                13.1 milliards d'Euro de deficit commercial sur le mois de Juin, record sur 1 mois
                                                39 milliards d'Euro de deficit commercial sur le trimestre, record sur 1 trimestre
                                                121.9 milliards d'Euros de deficit commercial sur un an, record sur 1 an
                                                Nouveaux records battus

                                                14.5 milliards d'Euros de deficit sur 1 mois en juillet, nouveau record sur 1 mois
                                                129.8 milliards d'Euros de deficit sur 1 an, nouveau record sur 1 an

                                                Envoyé par interactif
                                                si j'avais du aller voter, j'aurais évidemment voté Juppé.

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par Blackcat Voir le message

                                                  Le gosse dont j'ai parlé n'est pas le seul dans son cas; Il y a déjà eu des morts;

                                                  Et dans les années 20 et 30 il y a eu tout un tas de régimes alimentaires farfelus. Dont un qui consistait à ne manger que des fruits et des légumes qu'on pouvait consommer sans tuer la plante. Il y avait aussi les crudivores. Les Pythagoriciens étaient végétariens.
                                                  Il y a plein de mouvements sectaires autour de la nourriture. Il faut les combattre et avoir des discours stricts autour de ces pratiques, qui cumulent souvent aspect financier et comportement type gourou.
                                                  Le végétalisme, ce n'est pas un mouvement de ce type : on peut être parfaitement alimenté par ce biais, si l'on se complémente. Par contre, mal pratiqué, il peut y avoir des morts, comme tout régime alimentaire d'ailleurs : on a bien des morts d'obésité.

                                                  Je n'ai pas particulièrement envie de m'étendre sur ce sujet. On doit tous dire "Il faut se complémenter en B12". Si l'on commence à partir dans des discours idéologiques de "Il faut de la viande" ou "C'est dangereux", c'est contre-productif car c'est faux.
                                                  Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par FAN2FOOT93 Voir le message

                                                    En ce qui me concerne, tu n'as pas besoin de m'expliquer ce qui relève de différences biologiques, objectives (entre un mâle et une femelle) et ce qui relève de différences sociales, subjectives (entre un homme et une femme).

                                                    Lutter contre la dualité de genre consiste, par exemple, à estimer qu'un homme peut porter une jupe car il n'y a aucune raison biologique, objective qui justifie le fait qu'une femelle puisse en porter une et pas un mâle.
                                                    Il n'y a rien d'autre qu'une pression sociale, exercée sur ce que doit être, subjectivement, un homme dans notre société.

                                                    Ce que j'explique, c'est que le "virilisme" que Sandrine Rousseau dénonce n'a, lui non plus, aucune réalité biologique, aucune réalité statistique (tu t'es égaré avec des études sur le CO2, qui n'apportent aucune réponse ici) et même une réalité sociale douteuse.
                                                    Ce n'est rien d'autre qu'un stéréotype, solidement ancré dans son esprit, sur lequel elle s'appuie pour faire une énième saillie sur la gent masculine.

                                                    Encore une fois, si elle souhaite dénoncer la surconsommation de viande, qu'elle le fasse intelligemment mais pour être tout à fait honnête, j'en viens à me demander si c'est véritablement son sujet premier, si c'est réellement ce qui l'intéresse ou si ce n'est qu'un prétexte.
                                                    Ce qui est vrai, pour ce que j'ai mis en gras. Tu peux estimer qu'on ne doit rien changer à la situation comme maintenant, mais c'est un choix de société et un choix personnel, non quelque-chose de biologique, tout comme il n'était pas biologique pour les femmes de ne pas porter de pantalon.
                                                    Tout le problème des questions de genre, en fait, c'est d'accepter ce constat initial. Et d'accepter que quelqu'un expliquant qu'un homme n'a aucune raison biologique de ne pas porter de jupe - ce qui est un fait scientifique -, c'est quelqu'un disant qu'un homme se doit porter des jupes, ce qui n'est pas un fait scientifique mais un jugement normatif.

                                                    Si le virilisme n'existe pas, comme tu dis, comment expliques tu la différence si importante sur la consommation de viande et sur plein d'autres sujets ? On est quand même assez loin du stéréotype sur pas mal de sujets.

                                                    Tu dis que c'est un prétexte. Vu la différence de consommation de viande, ce qu'elle cite, ce n'est pas un prétexte, c'est une réalité indéniable. Si tu es en désaccord, si ses opposants sont en désaccord, c'est à eux, en fait, d'expliquer qu'elle se trompe. Je ne vois pas ce qu'il y a, dans ce qu'elle dit, comme manque d'intelligence.

                                                    Quant à la question de son sujet premier, sa thèse portait sur la question environnementale, et non du féminisme. Ce qui est le sujet premier par contre de ses opposants, c'est d'en faire une hystérique dès qu'elle relie les deux questions, sans jamais rien lui opposer de concret.
                                                    Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X