Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Débats politiques 2.0

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Valke 1989 Voir le message
    Reste ensuite à voir à qui cela profite.
    Si c'est avec de la justice sociale, ce ne serait en rien abject.
    Mais si c'est pour creuser des fossés déjà surréalistes, c'est autre chose...

    Suspense.
    Suspense ? Vraiment ?
    Envoyé par interactif
    si j'avais du aller voter, j'aurais évidemment voté Juppé.

    Commentaire


    • La désagrégation de l'état au profit de l'entreprise n'est pas récente. Déjà beaucoup de sous-traitance dans certains secteurs y compris régaliens.Il ne s'agit que d'une accélération . Macron n'est pas au pouvoir pour rien ( il n'y a qu' à voir l'obstination avant de partir pour la retraite et la santé). Le contexte avec le virus, puis la guerre , permet de focaliser l'attention des citoyens sur ces sujets . Et d’œuvrer tranquillement . De plus, beaucoup de citoyens pensent que l'état et ses agents leur coûtent trop cher . "les fonctionnaires, ce sont mes impôts". Soit , mais le privé , c'est aussi un impôt, mais qui sort directement et quotidiennement du portefeuille, avec peu de garanties (arnaques, tarifs,services, résiliation de contrats,augmentations) et en plus du tarif du produit, il y a la tva pour l'état.
      Et pour l'inflation alimentaire, c'est un peu comme pour le pétrole. Je laisse augmenter les prix pendant plusieurs mois permettant les dividendes nécessaires, puis une fois engrangés, je fais une prime populaire et je demande un "effort" à l'entreprise concernée , par exemple Total. En réalité, dans beaucoup de régions, il n'y a pas eu rupture de stock d'essence, mais problème d'approvisionnement des stations Total dans lesquelles se ruaient les automobilistes en trop grand nombre du fait des remises. Et bientôt , on va réaugmenter parce que la guerre...et quand la guerre se terminera ,si elle se termine bien, ce sera un nouveau virus,etc, etc...et donc l'instillation de la peur permanente qui fait accepter tout. Et si des députés ne sont pas d'accord, 49.3 jamais autant employé en si peu de temps.Et si vous continuez de proposer des amendements, je dissous, remettant ainsi en cause le vote récent.
      Je crois que le citoyen n'a jamais été autant pris pour un pion.
      Le rôle de l'état doit être celui d'un régulateur qui empêche les excès du privé tout en lui laissant l'espace nécessaire sans brader le patrimoine qui lui appartient. Il est aussi de ne pas appauvrir une partie de sa population comme les classes moyennes considérées désormais comme riches au même titre que celle du niveau supérieur.D'ailleurs, le débat n'a jamais été tranché et ne le sera jamais de façon cohérente : a partir de quel revenu est on riche ? d'après la taxe d'habitation, c'est aux alentours de 2500 euros.Pas de quoi quand même se payer des vacances avec jet ski .
      Noël au balcon, enrhumé comme un con

      Commentaire


      • [QUOTE=oliver69;n11838389
        Le rôle de l'état doit être celui d'un régulateur qui empêche les excès du privé tout en lui laissant l'espace nécessaire sans brader le patrimoine qui lui appartient. Il est aussi de ne pas appauvrir une partie de sa population comme les classes moyennes considérées désormais comme riches au même titre que celle du niveau supérieur.D'ailleurs, le débat n'a jamais été tranché et ne le sera jamais de façon cohérente : a partir de quel revenu est on riche ? d'après la taxe d'habitation, c'est aux alentours de 2500 euros.Pas de quoi quand même se payer des vacances avec jet ski .[/QUOTE]

        Le débat sur la richesse n'a pas de réponses acceptables par tous.
        Par contre on peut quantifier un niveau de revenus où on a tout, y compris le superflu, y compris l'épargne plus ou moins honnête pour assurer l'avenir des petits et arrières petits enfants.
        c'est le niveau des super riches dont seul Bruno Maire ne sait pas qui ils sont.
        Ceux là doivent payer l'impôt à hauteur de ce qu'ils ont en plus du superflu mais Macron, qui est leur serviteur, s'y refuse
        Débattre c'est accepter la mise en danger de nos certitudes

        Commentaire


        • Le rapport écrit par des membres de la CGT (ils ne font pas que la grève) est éloquent :

          Un capitalisme sous perfusion. Mesure, théories et effets macroéconomiques des aides publiques aux entreprises françaises​

          Quel est le montant des aides d’État aux entreprises ? 157 milliards !

          "Parmi le lot de mesures de soutien aux entreprises, cinq semblent se dégager : l’instauration de prêts garantis par l’État pour sécuriser au mieux la gestion de trésorerie des entreprises touchées ; la mise en place d’un fonds de solidarité pour indemniser les secteurs économiques les plus atteints ; l’abondement au financement du chômage partiel, l’État contribuant ainsi au maintien dans l’emploi de salariés dont l’activité était empêchée ; la prise en charge des coûts fixes des entreprises pour leur permettre de tenir le choc dans une période où les chiffres d’affaires contraints par les fermetures administratives ne suffisaient plus à les amortir ; le report ou l’annulation de certains prélèvements obligatoires.

          Les montants en jeu sont colossaux. D’après le ministère de l’Économie, des finances et de la relance, les prêts garantis par l’État représentaient un montant de plus de 140 milliards (mds ci-après) d’euros à fin novembre 2021. Le fonds de solidarité a entraîné le versement de plus de 38 mds € avec une aide qui a surtout été à destination du secteur de l’hôtellerie-restauration (13 mds €). Le dispositif d’activité partielle représentait 27,1 mds € en 2020 et encore 10 mds € en 2021, ce qui aurait permis, selon l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE)4, de préserver 1,4 million d’emplois en équivalent temps plein en 2020 et encore 500 000 emplois en 2021. Toujours selon l’OFCE, les reports de cotisations sociales et de dette fiscale se montaient à respectivement 24 et 3 mds €. L’accumulation de ces chiffres le montre : la puissance publique a très largement endossé le coût de la crise économique liée à la pandémie, le creusement du déficit public (à - 9,2 % du PIB selon l’Insee) reflétant fidèlement l’ampleur de la récession (à - 7,9 % en 2020 toujours selon l’Insee)".​



          Commentaire


          • En 122 ans, en France, l'espérance de vie a augmenté de 37 ans pour les femmes et 42 ans pour les hommes.

            Commentaire


            • ça y est ,on va enfin avoir notre guerre à nous pour le "chef de guerre" . Après la guerre contre le virus (mondiale), la guerre contre la Russie (internationale), enfin une guerre à nous, contre l'Italie. Et une Europe qui annonce non plus l'inflation, mais la récession. Ça rappelle des vieux contextes.
              Noël au balcon, enrhumé comme un con

              Commentaire


              • Envoyé par oliver69 Voir le message
                ça y est ,on va enfin avoir notre guerre à nous pour le "chef de guerre" . Après la guerre contre le virus (mondiale), la guerre contre la Russie (internationale), enfin une guerre à nous, contre l'Italie. Et une Europe qui annonce non plus l'inflation, mais la récession. Ça rappelle des vieux contextes.
                Si on excepte la communication de circonstance, la récession est déjà actée depuis de longs mois par les économistes de toutes sensibilités (du Zemourien au Mélenchoniste en passant par le Macronien).

                Reste à voir comment les états endettés vont s’emparer de l’inflation. Vont-ils en jouer pour amortir le poids de la dette ?






                Et maintenant que la croissance va faire peur, va être mise sur la table la croissance verte.

                Mais…

                1) Les fonds propres des grosses banques sont à 90% liés aux fossiles (lire l’excellent rapport de Institut Rousseau).
                => Une banque peut-elle être assez folle pour suicider sa propre sécurité en finançant son propre criminel ???

                2) L’Europe file droit vers la voiture électrique. Miner pour les terres rares et les métaux va sans doute coûter davantage en carbone que les voitures carbonées (lire les publications de Systex.)
                => Une industrie doit-elle carboner et polluer davantage pour décarboner et dépolluer sans que ça ne devienne n’importe quoi ??? Et quid de l’industrie allemande très vroum vroum ? Et donc, quid de l’harmonie européenne si l’Allemagne prend une énorme baffe ?

                3) Les énergies renouvelables et le nucléaires vont s’imposer. Mais ce sont des technologies qui coûtent très cher en investissement initial. Bien bien plus que le charbon et le pétrole. La charge initial est un gouffre financier.
                => Qui va faire ces investissements initiaux qui seront colossaux ? Les États endettés ou les entreprises privées? La logique veut que ce soit sans doute le privé.
                => Dès lors, si c’est l’Entreprise qui guide l’avenir au détriment de l’État, quelle est la place de l’État ? Et comment le fait-il accepter aux peuples ?




                Pour l’heure, je suis très pessimiste pour mes gamins.
                1) Je pense qu’on va devoir attendre de plus gros dégâts avant de décarboner de façon plus cohérente. Je m’attends à de mauvaises surprises climatiques qui vont nous prendre de cours car on ne regarde pas les choses en face. Et ces mauvaises surprises vont nous donner le coup de pied au derche dont on a besoin.
                2) Je pense qu’on va donc devoir réagir avec une urgence un peu angoissante et que le système bancaire est amené à connaître des mutations pénibles à vivre si ce n’est pas anticipé. Je croise les doigts pour qu’ils soient en train de le faire.
                3) Je pense qu’on va vers des Entreprises prenant une place de plus en plus fortes dans les décisions politiques et que cela les amènera à contraindre les États à devenir de plus en plus autoritaires pour éviter que ça ne parte dans tous les sens.




                Accrochez les ceintures, ça va secouer !

                Commentaire


                • Chaque mois, on bat le record de deficit commercial du mois precedent
                  17.5 milliards de deficit pour Septembre
                  149.9 milliards sur 12 mois.

                  Les dernières statistiques nationales viennent de sortir et elles sont malheureusement sans appel : poursuite et aggravation de la baisse des prix immobilier...



                  Envoyé par interactif
                  si j'avais du aller voter, j'aurais évidemment voté Juppé.

                  Commentaire


                  • C'est étrange , les stations Total environnant mon domicile étaient en rupture de stock depuis quelques jours, et aujourd'hui tous les produits sont là. Bien sûr, aucun rapport avec la fin de la remise. Heureux hasard.
                    Noël au balcon, enrhumé comme un con

                    Commentaire


                    • Envoyé par oliver69 Voir le message
                      C'est étrange , les stations Total environnant mon domicile étaient en rupture de stock depuis quelques jours, et aujourd'hui tous les produits sont là. Bien sûr, aucun rapport avec la fin de la remise. Heureux hasard.
                      Nous ne vendrons plus chez vous par hasard.

                      Commentaire


                      • Envoyé par Valke 1989 Voir le message

                        Pour l’heure, je suis très pessimiste pour mes gamins.
                        1) Je pense qu’on va devoir attendre de plus gros dégâts avant de décarboner de façon plus cohérente. Je m’attends à de mauvaises surprises climatiques qui vont nous prendre de cours car on ne regarde pas les choses en face. Et ces mauvaises surprises vont nous donner le coup de pied au derche dont on a besoin.
                        Moi je te trouve au contraire sacrement optimiste si tu crois que des mauvaises surprises pour la populace vont donner des coups de pieds au derche a nos politiques et vont les faire se bouger. Nos dirigeants ne travaillent plus depuis longtemps pour leur pays et leurs concitoyens.

                        Tant que y'a de belles affaires a se faire et du pognon a prendre... et en ce moment ne t'inquiete pas, il y en a certainement beaucoup qui se gavent bien comme il faut.... comme depuis 12 ans d'ailleurs.
                        Envoyé par interactif
                        si j'avais du aller voter, j'aurais évidemment voté Juppé.

                        Commentaire


                        • Envoyé par Al Bundy Voir le message

                          Moi je te trouve au contraire sacrement optimiste si tu crois que des mauvaises surprises pour la populace vont donner des coups de pieds au derche a nos politiques et vont les faire se bouger. Nos dirigeants ne travaillent plus depuis longtemps pour leur pays et leurs concitoyens.

                          Tant que y'a de belles affaires a se faire et du pognon a prendre... et en ce moment ne t'inquiete pas, il y en a certainement beaucoup qui se gavent bien comme il faut.... comme depuis 12 ans d'ailleurs.
                          Je pense plutôt aux assurances et aux dédommagements...
                          Et à la capacité de nuisance des dépenses qui fera que le sujet prendra du poids dans l'opinion et deviendra alors une capacité de nuisance pour les politiques.


                          Un coup de gel sur des végétaux en floraison impromptue. Et zouuuuuuuuuuuu !
                          Une ponte supplémentaire d'insecte dans les vignobles qui oblige à payer de nouveaux traitements. Et zouuuuuuuuuuuuuu !
                          Les gouttes froides qui décident à la plouf qui sera la nouvelle Belgique/Allemagne pour des inondations records. Et zouuuuuuuuuuuu !
                          Les nappes qui ne rechargent pas et les villages qui vont devoir sortir la flotte des camions citerne pour boire. Et zouuuuuuuuu !

                          C'est plus des trucs comme ça que je vois...

                          Commentaire


                          • Et les politiques balanceront que c'est la faute au changement climatique, que eux en sont conscient mais pas les autres et donc qu'ils n'y sont pour rien, peut etre meme nous expliquera t-on que c'est de la faute des chinois, tout ceci sera bien evidemment appuyé par nos medias. Etc...etc...

                            Pour la crise energetique actuelle, quel massmedias, chaine d'info, en parle comme il faudrait en parler, quel medias se scandalise sur ce prix europeen de l'energie toujours pas revisé qui tire les prix vers le haut, sur la folie qu'a ete de se couper du gaz russe, sur la folie qu'a ete de vouloir abandonner le nucleaire, sur la folie, l'arnaque, le scandale qu'est l'ARENH qui ne sert qu'a enrichir une poignée d'escrocs en pillant EdF et en arnaquant les consommateurs et contribuables francais ?

                            Au passage, c'est encore une fois sur BFM Business, encore une fois egalement, surtout dans la bouche des invités (mais pas que) qu'on entend des vraies critiques, de bon sens, et des incomprehension devant l'INACTION du gouvernement sur les sujets que j'evoque plus haut

                            C'était vers les midi aujourd'hui, le mot "pillage" est revenu plus d'une fois a propos de l'ARENH *

                            C'est aussi sur BFM Business il y a quelques jours, qu'on entendait toujours de la bouche d'un invité (le patron de Systeme U) que, dans l'alimentaire, l'inflation en France etait deja a deux chiffres: +12%. Et bien cette info, je ne l'ai entendu NULLE PART AILLEURS !

                            * Edit: https://www.bfmtv.com/economie/repla...211170273.html

                            22min50: A propos de l'ARENH "Ca consiste maintenant a piller les caisses du principal producteur d'energie non carbonée en Europe, EdF, et a remplir les poches d'intermediaires qui ne produisent pas d'electricité puisqu'ils ne sont que des distributeurs" un autre intervenant "Edf est pillée par des intermediaires qui ne servent qu'a se faire leur fin de mois, point, mais qui ne produisent rien, c'est evident qu'il faut remettre ca en cause, c'est une mesure qui peut etre prise tres tres rapidement"
                            Dernière modification par Al Bundy, 18/11/2022, 09h49.
                            Envoyé par interactif
                            si j'avais du aller voter, j'aurais évidemment voté Juppé.

                            Commentaire


                            • Envoyé par Al Bundy Voir le message
                              Et les politiques balanceront que c'est la faute au changement climatique, que eux en sont conscient mais pas les autres et donc qu'ils n'y sont pour rien, peut etre meme nous expliquera t-on que c'est de la faute des chinois, tout ceci sera bien evidemment appuyé par nos medias. Etc...etc...

                              Pour la crise energetique actuelle, quel massmedias, chaine d'info, en parle comme il faudrait en parler, quel medias se scandalise sur ce prix europeen de l'energie toujours pas revisé qui tire les prix vers le haut, sur la folie qu'a ete de se couper du gaz russe, sur la folie qu'a ete de vouloir abandonner le nucleaire, sur la folie, l'arnaque, le scandale qu'est l'ARENH qui ne sert qu'a enrichir une poignée d'escrocs en pillant EdF et en arnaquant les consommateurs et contribuables francais ?

                              Au passage, c'est encore une fois sur BFM Business, encore une fois egalement, surtout dans la bouche des invités (mais pas que) qu'on entend des vraies critiques, de bon sens, et des incomprehension devant l'INACTION du gouvernement sur les sujets que j'evoque plus haut

                              C'était vers les midi aujourd'hui, le mot "pillage" est revenu plus d'une fois a propos de l'ARENH

                              C'est aussi sur BFM Business il y a quelques jours, qu'on entendait toujours de la bouche d'un invité (le patron de Systeme U) que, dans l'alimentaire, l'inflation en France etait deja a deux chiffres: +12%. Et bien cette info, je ne l'ai entendu NULLE PART AILLEURS !
                              Sur l'ARENH, le débat de l'année dernière, entre Éric Zemmour et Bruno Lemaire, est une illustration parfaite.
                              Le Ministre fait montre, au choix, de sa malhonnêteté ou de son ignorance, les journalistes sont complètement perdus et on passe au sujet suivant.
                              Magnifique !

                              Commentaire


                              • C'est incroyable que ce pillage, cette escroquerie massive instaurée par nos mafieux au pouvoir puisse continuer sans que ca ne choque dans la situation d'aujourd'hui. Je veux dire,c'etait deja un ******rie d'escroquerie au depart, mais dans la crise energetique actuelle, c'est de la haute trahison envers les interets francais, des francais, de l'economie et l'industrie francaise, en plus d'etre une ******rie d'escroquerie.

                                Et rien ne bouge, c'est affolant quand meme. Mais on sait tous (enfin peut-etre pas) pourquoi. Ce pillage profite enormement a quelques uns, et comme je le dis, l'interet de la France, des francais, n'est pas la priorité de Macron, de ses gouvernements (et de l'UE evidemment)

                                C'est bien pour ca, que je trouve Valke 1989 TRES tres optimiste sur les "reactions" de nos dirigeants quand les francais auront a faire face a "de mauvaises surprises" dues au changement climatique.
                                Envoyé par interactif
                                si j'avais du aller voter, j'aurais évidemment voté Juppé.

                                Commentaire


                                • Il fait bon etre un fidele toutou de Macron, lui meme fidele toutou des plus riches.

                                  Après le port de Marseille, le Mont-Blanc. Ce jeudi 17 novembre, le Journal Officiel a annoncé la promotion de Christophe Castaner nommé président du conseil d'administration de la société autoroute et tunnel du Mont Blanc. Un poste au salaire conséquent dévoilé par son prédécesseur Thierry Repentin, dans Le Dauphiné libéré.

                                  Powered byAudion

                                  Christophe Castaner recasé : ce gros salaire qui fait grincer des dents…

                                  00:00 Christophe Castaner, président du tunnel du Mont Blanc, c'est chose faite. Après sa défaite aux législatives de 2022, l'ancien ministre de l'Intérieur d'Emmanuel Macron s'est vu offrir un poste de taille au conseil d'administration de la Société concessionnaire française pour la construction et l'exploitation du tunnel routier sous le Mont-Blanc, rapporte France Info, ce vendredi 18 novembre, d'après un décret paru dans le Journal officiel la veille. Un poste jusqu’ici occupé par Thierry Repentin, également chargé de la présidence du tunnel de Fréjus, au salaire qui fait parler.

                                  Comme l'a révélé le prédécesseur de Christophe Castaner, dans Le Dauphiné libéré en 2017, les indemnités perçues pour les deux mandats "fixées par le conseil d’administration" s’élèvent "à 150 000€ brut annuel 75 000 € par société). C’est 40 % de moins que mon prédécesseur". "Ce montant est sans commune mesure avec ceux pratiqués dans des sociétés de même taille dans le privé, avec le même niveau de responsabilité, y compris pénale", ajoutait l'ancien ministre de François Hollande qui avait alors "renoncer au logement de fonction et rompu le contrat de prestation du chauffeur". Sur Twitter, de nombreux internautes critiquent cette nouvelle promotion et déplorent un cumul des mandats après sa nomination au grand port maritime de Marseille.
                                  Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi l'article tente de dire, que c'est 75.000 par fonction, alors que plus bas dans l'article on a une intervention de Castaner qui precise

                                  Quant à son poste à la tête du conseil de surveillance du Port de Marseille, Christophe Castaner l'évoquait sur BFMTV le 28 septembre dernier : "Ce ne sont pas en réalité de nouvelles fonctions. C'est une présidence non exécutive et non rémunérée.
                                  150.000€ brut annuel, ce n'est donc pas 75.000 par société, c'est bien 150.000 pour son nouveau poste offert par le gouvernement.​
                                  Envoyé par interactif
                                  si j'avais du aller voter, j'aurais évidemment voté Juppé.

                                  Commentaire


                                  • Quelle dégueulasserie...

                                    Dire qu'il y a 4 ans pile, on chantait à sa gloire dans les rues... et que le soir il finissait en boite avec une pouf, bien paparazzé.
                                    Envoyé par stadier
                                    - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par Al Bundy Voir le message
                                      C'est bien pour ca, que je trouve Valke 1989 TRES tres optimiste sur les "reactions" de nos dirigeants quand les francais auront a faire face a "de mauvaises surprises" dues au changement climatique.
                                      Je ne pense pas que le logiciel politique, qui est l’immédiat ou l’horizon de la prochaine élection, soit calibré pour réagir.

                                      Je pense plus à une conscience collective induisant de nouvelles façons d’envisager les énergies et les métaux devant leur raréfaction. Donc de consommer, se déplacer, communiquer…
                                      Ce qui amènera des mutations qui s’imposeront. Qu’on le veuille ou non. On ne fera pas pousser des pics d’extraction de fossiles (ou de métaux pour l’électrification et la technologie.)
                                      On ne fera pas non plus pousser l’eau dans les nappes phréatiques.
                                      Et tout ça, ça va secouer.



                                      Ce que j’ai dit au contraire, c’est que j’imagine davantage une classe politique n’ayant pas su réagir par absence de vision à long terme, et qui réagira dans l’urgence face à des mutations qui s’imposeront dans l’impréparation. Et qui ira donc vers des gestions plus autoritaires, plus directives qui compenseront l’impréparation et le flou. Et c’est ce qui répondra sans doute à la réaction collective face à un modèle qui ne tiendra plus et devra être repensé.



                                      En résumé. « Félindra, tête de tigre »
                                      On va s’agiter autour des derniers boyards qui tombent pour gratter jusqu’au dernier pendant que les tigres approchent. Et on passera la grille comme on peut de façon improvisée. Avec des mecs qui ordonnent je ne sais quoi pour un semblant d’organisation.


                                      C’est ça la réaction que j’imagine.
                                      Dernière modification par Valke 1989, 19/11/2022, 00h27.

                                      Commentaire


                                      • Hmm oui, mais ca a toujours été le cas d'avoir des mandats limités dans le temps, ce n'est pas ca le probleme pour moi
                                        Ca n'a pas empeché leur predecesseurs aprés guerre, de reconstruire le pays, mieux, d'en faire l'une des plus forte puissance nucleaire civile du monde

                                        Le probleme, c'est que les politiques d'aujourd'hui, n'ont PLUS RIEN A FAIRE de la France et des francais
                                        Normal donc qu'il n'aient aucune "vision" pour la France et pour les risques futurs qui toucheront les francais, que ce soit a long terme ou non.

                                        Envoyé par interactif
                                        si j'avais du aller voter, j'aurais évidemment voté Juppé.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Al Bundy Voir le message
                                          Hmm oui, mais ca a toujours été le cas d'avoir des mandats limités dans le temps, ce n'est pas ca le probleme pour moi
                                          Ca n'a pas empeché leur predecesseurs aprés guerre, de reconstruire le pays, mieux, d'en faire l'une des plus forte puissance nucleaire civile du monde

                                          Le probleme, c'est que les politiques d'aujourd'hui, n'ont PLUS RIEN A FAIRE de la France et des francais
                                          Normal donc qu'il n'aient aucune "vision" pour la France et pour les risques futurs qui toucheront les francais, que ce soit a long terme ou non.
                                          Tu sais Al, je crois que tu m’imagines penser l’inverse de ce que je pense.

                                          Et dans mon message initial je dis que je suis pessimiste pour mes gamins.
                                          Notamment car l’épuisement des ressources est réel, les pics d’extraction sont là. Ce n’est plus de la spéculation. Les fossiles (et les métaux), il faudra payer plus cher pour avoir moins et de moins bonne qualité. Et la rentabilité, ça compte.

                                          Les fossiles (et les métaux), c’est notre monde. Y compris le métaverse.
                                          Ils disparaissent.
                                          C’est comme ça. Il faut l’intégrer.

                                          Il faut décarbonner. Même pas pour le climat, mais pour maintenir ce qui a fondé nos progrès et qui constitue notre monde. La démocratie notamment. On peut lire de beaux ouvrages corrélant la démocratie aux énergies.

                                          Les énergies se raréfient ?
                                          La démocratie se raréfiera. Moins à partager = moins de justice = moins de liberté de choix.


                                          Certes, il faudrait des énergies décarbonnées.

                                          L’électrique ? Mais les métaux… Le pic du cuivre arrive bientôt…
                                          L’hydrogène ? Combien de temps avant de fonder des structures rentables ?
                                          Le nucléaire ? Il inquiète mais ce qui serait le plus simple si tant est que la question des déchets soient réglées de façon rassurante. Et qu’on passe à des structures plus performantes de dernière génération pour plus de rendement.
                                          La fission ? Il faudra plusieurs générations avant d’espérer y arriver.
                                          Les ENR ? Quel rendement ?


                                          Et tout ça, qui va le financer ?

                                          Écueil 1:
                                          Les fossiles, l’investissement pour extraire est dilué dans le temps. Un état peut le gérer.
                                          Le reste, il faut sortir prêt de 50% d’entrée. C’est gigantesque. Ce seront des investisseurs privés.

                                          Privé > état


                                          Écueil 2 :
                                          Les banques (excellent rapport de la fondation Rousseau) ont de mémoire 89% de leurs fonds propres liés aux fossiles. Si elles financent la transition vers le bas carbone, elles se suicident ! Panier-Runacher et des gosses, c’est du pipi de chat à côté ! Elles se suicident !
                                          Elles ne se suicideront pas.

                                          Les États voudraient décarbonner ? Le privé freinera car il ne voudra prendre tout son temps pour se protéger.

                                          Privé > État




                                          Donc, Al, non je ne crois pas en nos politiques. Il n’y aura plus assez à partager pour que la démocratie soit assez attirante, plus assez de choix.
                                          Je pense que l’avenir c’est l’Entreprise qui guide l’État.

                                          Je pense qu’il s’agit donc désormais
                                          1) De décrédibiliser l’État aux yeux des peuples,
                                          (Pour avoir un avenir en politique, faire une école de clown peut avoir son intérêt et intéressera sérieusement des financeurs privés que cette image clownesque qui ridiculise la politique et rend sérieux l’Entreprise attire.)
                                          (Prendre des décisions ineptes est aussi une chose qui sera prisée pour monter l’incapacité d’un État à gérer au contraire du privé.)
                                          2) De progressivement entrer dans des logiques directives, voire autoritaires et en tous cas descendantes qu’il s’agira de rendre acceptable aux yeux des peuples. Notamment en créant du binaire face à des extrêmes afin de rendre raisonnable des politiques abruptes.



                                          Non, je ne suis pas optimiste.

                                          Je pense qu’on est dans un déni.

                                          (Et qu’on tombe actuellement dans le piège de la starisation de Sandrine Rousseau. En mettant en avant une grosse conn- on peut laisser à distance les gens bien qui portent une pensée écologique rationnelle et surtout scientifique.
                                          Rousseau = écologie ???
                                          Tant pis pour Bihouix, Stéphant et Gémenne… S’ils deviennent complètement con et qu’ils mettent un nez rouge, là on les écoutera. )

                                          Allez zou, je suis censé bosser des trucs en retard là !
                                          T’abuses Al, tu le fous dans la merde !
                                          Dernière modification par Valke 1989, 20/11/2022, 08h13.

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par Valke 1989 Voir le message

                                            Tu sais Al, je crois que tu m’imagines penser l’inverse de ce que je pense.

                                            Et dans mon message initial je dis que je suis pessimiste pour mes gamins.
                                            Notamment car l’épuisement des ressources est réel, les pics d’extraction sont là. Ce n’est plus de la spéculation. Les fossiles (et les métaux), il faudra payer plus cher pour avoir moins et de moins bonne qualité. Et la rentabilité, ça compte.

                                            Les fossiles (et les métaux), c’est notre monde. Y compris le métaverse.
                                            Ils disparaissent.
                                            C’est comme ça. Il faut l’intégrer.

                                            Il faut décarbonner. Même pas pour le climat, mais pour maintenir ce qui a fondé nos progrès et qui constitue notre monde. La démocratie notamment. On peut lire de beaux ouvrages corrélant la démocratie aux énergies.

                                            Les énergies se raréfient ?
                                            La démocratie se raréfiera. Moins à partager = moins de justice = moins de liberté de choix.


                                            Certes, il faudrait des énergies décarbonnées.

                                            L’électrique ? Mais les métaux… Le pic du cuivre arrive bientôt…
                                            L’hydrogène ? Combien de temps avant de fonder des structures rentables ?
                                            Le nucléaire ? Il inquiète mais ce qui serait le plus simple si tant est que la question des déchets soient réglées de façon rassurante. Et qu’on passe à des structures plus performantes de dernière génération pour plus de rendement.
                                            La fission ? Il faudra plusieurs générations avant d’espérer y arriver.
                                            Les ENR ? Quel rendement ?


                                            Et tout ça, qui va le financer ?

                                            Écueil 1:
                                            Les fossiles, l’investissement pour extraire est dilué dans le temps. Un état peut le gérer.
                                            Le reste, il faut sortir prêt de 50% d’entrée. C’est gigantesque. Ce seront des investisseurs privés.

                                            Privé > état


                                            Écueil 2 :
                                            Les banques (excellent rapport de la fondation Rousseau) ont de mémoire 89% de leurs fonds propres liés aux fossiles. Si elles financent la transition vers le bas carbone, elles se suicident ! Panier-Runacher et des gosses, c’est du pipi de chat à côté ! Elles se suicident !
                                            Elles ne se suicideront pas.

                                            Les États voudraient décarbonner ? Le privé freinera car il ne voudra prendre tout son temps pour se protéger.

                                            Privé > État




                                            Donc, Al, non je ne crois pas en nos politiques. Il n’y aura plus assez à partager pour que la démocratie soit assez attirante, plus assez de choix.
                                            Je pense que l’avenir c’est l’Entreprise qui guide l’État.

                                            Je pense qu’il s’agit donc désormais
                                            1) De décrédibiliser l’État aux yeux des peuples,
                                            (Pour avoir un avenir en politique, faire une école de clown peut avoir son intérêt et intéressera sérieusement des financeurs privés que cette image clownesque qui ridiculise la politique et rend sérieux l’Entreprise attire.)
                                            (Prendre des décisions ineptes est aussi une chose qui sera prisée pour monter l’incapacité d’un État à gérer au contraire du privé.)
                                            2) De progressivement entrer dans des logiques directives, voire autoritaires et en tous cas descendantes qu’il s’agira de rendre acceptable aux yeux des peuples. Notamment en créant du binaire face à des extrêmes afin de rendre raisonnable des politiques abruptes.



                                            Non, je ne suis pas optimiste.

                                            Je pense qu’on est dans un déni.

                                            (Et qu’on tombe actuellement dans le piège de la starisation de Sandrine Rousseau. En mettant en avant une grosse conn- on peut laisser à distance les gens bien qui portent une pensée écologique rationnelle et surtout scientifique.
                                            Rousseau = écologie ???
                                            Tant pis pour Bihouix, Stéphant et Gémenne… S’ils deviennent complètement con et qu’ils mettent un nez rouge, là on les écoutera. )

                                            Allez zou, je suis censé bosser des trucs en retard là !
                                            T’abuses Al, tu le fous dans la merde !
                                            On peut pas dire ça autrement?

                                            17/11/2007, avec l'Italie, protégeons les chats noirs. Adoptez un animal noir.

                                            Commentaire


                                            • En meme temps, il a effectivement clarifier les choses et oui, j'avais mal compris son propos sur la reaction des politiques
                                              Je suis d'accord sur le sombre avenir qui attend l'humanité et les bouleversements que cela va entrainer

                                              Mais par contre, je suis a l'opposé totale de son idée de voir le privé superieur a l'Etat que ce soit pour gerer l'energie ou meme les moyens de financement
                                              Car les entreprises n'ont pas un but social

                                              "Je pense que l’avenir c’est l’Entreprise qui guide l’État."
                                              C'est un non sens, si ce sont les entreprises, "le privé" qui prend completement le pouvoir, l'Etat n'existe plus, il n'y a plus rien a guider et de toute facon, ca n'a jamais ete le but du privé d'aider l'Etat ou de gerer l'espace public.

                                              Et ces 40 dernieres années de gestion de la France en sont la preuve absolue.
                                              On a fait passer l'interet des grands groupes, de la finance, du mondialisme avant l'interet national

                                              On a saboté tout ce qui avait été construit apres guerre jusqu'aux années 70-80 par des politiques qui avaient les interets du pays et des francais en tete
                                              On a desinsdustrialisé notre pays
                                              On a offert a la Chine sa puissance actuelle
                                              Pour le seul profit de quelques uns desireux de se faire plus de marges
                                              Que dire d'ailleurs de la gestion de l'energie aujourd'hui ?

                                              N'oublions pas que les Banques en 2008 auraient toutes explosées sans les interventions des Etats.
                                              Tu parles de gestionnaires malheureusement, nos politiciens corrompus n'en ont pas profiter pour faire le menage necessaire.

                                              Le privé a besoin d'horizon sur pour investir et prendre des decisions, ce n'est donc pas dans un monde chaotique que le privé peut gerer quoi que ce soit bien au contraire. Seule une puissance publique peut imposer, planifier des programmes sur du long terme, parce que le profit immediat ou a court terme n'est pas son seul objectif
                                              Dernière modification par Al Bundy, 20/11/2022, 13h12.
                                              Envoyé par interactif
                                              si j'avais du aller voter, j'aurais évidemment voté Juppé.

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par Al Bundy Voir le message
                                                En meme temps, il a effectivement clarifier les choses et oui, j'avais mal compris son propos sur la reaction des politiques
                                                Je suis d'accord sur le sombre avenir qui attend l'humanité et les bouleversements que cela va entrainer

                                                Mais par contre, je suis a l'opposé totale de son idée de voir le privé superieur a l'Etat que ce soit pour gerer l'energie ou meme les moyens de financement
                                                Car les entreprises n'ont pas un but social

                                                "Je pense que l’avenir c’est l’Entreprise qui guide l’État."
                                                C'est un non sens, si ce sont les entreprises, "le privé" qui prend completement le pouvoir, l'Etat n'existe plus, il n'y a plus rien a guider et de toute facon, ca n'a jamais ete le but du privé d'aider l'Etat.

                                                Et ces 40 dernieres années de gestion de la France en sont la preuve absolue.
                                                On a fait passer l'interet des grands groupes, de la finance, du mondialisme avant l'interet national

                                                On a saboté tout ce qui avait été construit apres guerre jusqu'aux années 70-80
                                                On a desinsdustrialisé notre pays
                                                On a offert a la Chine sa puissance actuelle
                                                Pour le seul profit de quelques uns desireux de se faire plus de marges
                                                Que dire d'ailleurs de la gestion de l'energie aujourd'hui ?

                                                N'oublions pas que les Banques en 2008 auraient toutes explosées sans les interventions des Etats.
                                                Tu parles de gestionnaires malheureusement, nos politiciens corrompus n'en ont pas profiter pour faire le menage necessaire.

                                                Le privé a besoin d'horizon sur pour investir et prendre des decisions, ce n'est donc pas dans un monde chaotique que le privé peut gerer quoi que ce soit bien au contraire. Seule une puissance publique peut imposer, planifier des programmes sur du long terme, parce que le profit immediat ou a moyen terme n'est pas son seul objectif
                                                Je ne dis pas que c’est ce que je souhaite !

                                                Au vu des données que j’observe, je déduis que la pensée de Berggruen devrait probablement s’imposer. En espérant profondément avoir tort.

                                                Je pense que l’impréparation va demander des investissements massifs qui seront nécessairement privés. Et que c’est donc le privé qui planifiera. Et que l’État servira de caisse d’ajustement et de structure globale.


                                                On va devoir réduire la voilure. En étant plus nombreux sur terre. En devant subir des mutations imposées.
                                                Ça va piquer. Il faut juste s’y préparer.
                                                Un État qui distribue les richesses que fournit l’énergie, c’est simple.
                                                Un État qui doit gérer des peuples qui doivent perdre leurs habitudes et qui pour la majorité devront aller vers moins de confort, ce n’est plus la même gestion.


                                                Planifier, c’est le passé selon moi. Malheureusement… Et c’est une erreur…

                                                Ce qui s’annonce, c’est contenir. Ce n’est plus du tout pareil.
                                                Contenir.


                                                Mais ce n’est pas la fin du monde pour autant. C’est juste que ça va piquer le temps de trouver un modèle adapté.
                                                Et que les décideurs (politiques ou privés) n’ont aucun intérêt à faciliter cela puisque cela impact un statu quo qui leur est nécessaire pour rester décideurs.

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par Al Bundy Voir le message
                                                  Hmm oui, mais ca a toujours été le cas d'avoir des mandats limités dans le temps, ce n'est pas ca le probleme pour moi
                                                  Ca n'a pas empeché leur predecesseurs aprés guerre, de reconstruire le pays, mieux, d'en faire l'une des plus forte puissance nucleaire civile du monde

                                                  Le probleme, c'est que les politiques d'aujourd'hui, n'ont PLUS RIEN A FAIRE de la France et des francais
                                                  Normal donc qu'il n'aient aucune "vision" pour la France et pour les risques futurs qui toucheront les francais, que ce soit a long terme ou non.
                                                  Axiome de la réflexion politique de Al Bundy "les politiques d'aujourd'hui, n'ont PLUS RIEN A FAIRE de la France et des francais"

                                                  Conclusion de la réflexion politique de Al Bundy "les politiques d'aujourd'hui, n'ont PLUS RIEN A FAIRE de la France et des francais"​.

                                                  Question : quand, pourquoi, comment la "machine à fabriquer des responsables politiques qui se soucient de la France et des français" ne fonctionne plus ?

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                                                    Axiome de la réflexion politique de Al Bundy "les politiques d'aujourd'hui, n'ont PLUS RIEN A FAIRE de la France et des francais"

                                                    Conclusion de la réflexion politique de Al Bundy "les politiques d'aujourd'hui, n'ont PLUS RIEN A FAIRE de la France et des francais"​.

                                                    Question : quand, pourquoi, comment la "machine à fabriquer des responsables politiques qui se soucient de la France et des français" ne fonctionne plus ?
                                                    Question intéressante.

                                                    Peut-être depuis que les carrières lucratives et l'exercice de l'influence semble se faire dans le privé ?
                                                    Une amie très proche a une fille brillantissime. Son idée était de faire de la politique. Au bout de quelques semaines dans une trèèèèèès Grande École, elle a appris à intégrer qu'y faire un passage pour nourrir sa carrière aurait son intérêt. Mais que sa carrière passerait par autre chose de bien plus sérieux que la politique...
                                                    Sa façon de le raconter lorsque je l'ai vue récemment m'a semblé édifiante...

                                                    Après, peut-être était-ce déjà comme ça avant... Je ne sais pas...

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X