Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Débats politiques 2.0

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • MrMonplaisir
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Julien Madar, qui a travaillé pour la Banque Rotschild et Jonathan Nadler qui a lui aussi travaillé pour Rotschild et qui travaille aujourd'hui pour JP Morgan, s'occupent et gerent la "campagne" ou plutot l'association des "Amis de Zemmour" ... je me demande si ils le font bénévolement comme Bernard Mourad, ancien de Rotschild travaillant alors pour Drahi l'avait fait pour l'association qui s'occupait de la campagne de Macron

    Peut-etre pas avec le meme zele, car Bernard Mourad etait aller jusqu'a demissionner de son TRES lucratif poste chez Drahi pour s'occuper benevolement de la Campagne de Macron (avant d'aller soigner des lepreux ? ... ha non, avant d'etre genereusement recompensé par ses amis banquiers qui lui ont offert un poste a la tete d'une banque)
    Vous la sentez venir la théorie du complot juif avec Zemmour qui serait un false flag ayant pour unique but de faire perdre le camps "patriote"? Accrochez vos ceintures car si le Z se présente, je donne pas cher de l'opération dédiabolisation de MLP qui va avoir du mal à ne pas reprendre les classiques de papa sur durafour crématoire et les marchands du temple qu'il faudrait chasser.

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Le Pen ne passera jamais, elle a zéro chances de gouverner la France, elle a rien pour elle, pas le bon nom de famille, pas les épaules ni les compétences (bon ça on a pris l'habitude avec les guignols qui défilent à l'elysée) pas de charisme et surtout pas la coiffure ​​​​​​

    L'avantage de l'irruption de Zemmour sera peut-être d'accélérer la fin de ces seconds fake tours qui donnent toujours l'illusion d'un choix alors que c'est juste la consécration du second du premier tour.

    C'est aussi la projection de sujets sur le devant de la scène pris plus au sérieux, d'ailleurs beaucoup de monde semble se réveiller ses derniers temps, Sarkozy et d'autres personnalités de droite qui font du "Zemmour".

    Prochaine victime Mélenchon jeudi soir.

    Laisser un commentaire:


  • Ishkarnaval
    a répondu
    Envoyé par Iceberg Voir le message

    Perso l'avantage que je vois à une candidature de EZ, c'est une perte de voix pour le RN, et si il y a une bonne répartition, l'élimination de l'extrême droite dès le premier tour.
    Tout en déplaçant le curseur toujours plus à droite, et en rendant MLP plus présidentiable, quasiment modérée tellement Zemmour balance des trucs dingues. Il n'y pas d'équivalent à gauche. Zemmour, en cumulant les propos orduriers, impose indiscutablement ses réflexions dans le débat.

    Laisser un commentaire:


  • Iceberg
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message

    Haa mais on ne les vire pas c'est plus vicieux que ca.
    Ca serait bien trop facile si on leur filait des allocs chomages.

    On leur interdit de vivre, en cherchant a les ruiner tout simplement.
    Il ne sont pas viré, mais ils ne peuvent plus travailler et ils ne touchent plus d'argent

    On leur laisse le choix de démissionner hein
    Mais du coup, ils n'auront pas droit aux allocations chomage.
    En tout cas, ça commence à foutre le merdier dans les hôpitaux : https://twitter.com/aphm_actu/status...63806576316421

    Laisser un commentaire:


  • Nono Red Devils
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Julien Madar, qui a travaillé pour la Banque Rotschild et Jonathan Nadler qui a lui aussi travaillé pour Rotschild et qui travaille aujourd'hui pour JP Morgan, s'occupent et gerent la "campagne" ou plutot l'association des "Amis de Zemmour" ... je me demande si ils le font bénévolement comme Bernard Mourad, ancien de Rotschild travaillant alors pour Drahi l'avait fait pour l'association qui s'occupait de la campagne de Macron

    Peut-etre pas avec le meme zele, car Bernard Mourad etait aller jusqu'a demissionner de son TRES lucratif poste chez Drahi pour s'occuper benevolement de la Campagne de Macron (avant d'aller soigner des lepreux ? ... ha non, avant d'etre genereusement recompensé par ses amis banquiers qui lui ont offert un poste a la tete d'une banque)
    mais vinzou qui pilote zemourd ?
    j'arrive toujours pas à comprendre quel est l'interet des grands pontes de la politique d'avoir ce type sur le devant de la scène
    c'est pour bouffer les voix de l'extreme droite et le dézinguer au second tour ?

    mais meme si ce guignol se présente, quels sont les maires qui vont lui accorder leurs signatures?

    Laisser un commentaire:


  • François-17
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message

    Haa mais on ne les vire pas c'est plus vicieux que ca.
    Ca serait bien trop facile si on leur filait des allocs chomages.

    On leur interdit de vivre, en cherchant a les ruiner tout simplement.
    Il ne sont pas viré, mais ils ne peuvent plus travailler et ils ne touchent plus d'argent

    On leur laisse le choix de démissionner hein
    Mais du coup, ils n'auront pas droit aux allocations chomage.
    Ça c'est fun ! On peut aussi leur jeter des tomates bio, pendant que des braves font des confettis avec leurs intestins, avant de leur arracher la tête en dansant la carmagnole....

    Ça ira beaucoup mieux après. Je suis impatient de te voir à l'œuvre, Commandant :)

    On va bien se marrer, vivement la suite ^^ .

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par messi07 Voir le message
    Le pass pourquoi pas mais virer des gens qui veulent pas se faire vacciner c'est dégueulasse. On touche le fond là. Je voterai contre macron au deuxième tour même si c'est mélenchon, zemmour ou lasalle en face.
    Haa mais on ne les vire pas c'est plus vicieux que ca.
    Ca serait bien trop facile si on leur filait des allocs chomages.

    On leur interdit de vivre, en cherchant a les ruiner tout simplement.
    Il ne sont pas viré, mais ils ne peuvent plus travailler et ils ne touchent plus d'argent

    On leur laisse le choix de démissionner hein
    Mais du coup, ils n'auront pas droit aux allocations chomage.

    Laisser un commentaire:


  • messi07
    a répondu
    Le pass pourquoi pas mais virer des gens qui veulent pas se faire vacciner c'est dégueulasse. On touche le fond là. Je voterai contre macron au deuxième tour même si c'est mélenchon, zemmour ou lasalle en face.

    Laisser un commentaire:


  • ilovetokyo
    a répondu
    Envoyé par Iceberg Voir le message

    C'est même plus que limite, c'est dégueulasse.

    Sinon le gouvernement prépare déja ses pions pour prolonger le pass sanitaire au delà du 15 novembre (alors qu'il me semble que macron a dit dans la semaine que si les chiffres continuaient dans le même sens, des restrictions pourraient être levées). J'espère bien que s'il le prolonge, la 3eme dose sera obligatoire pour tous, pour avoir son QR code renouvelé
    C'est la méthode surtout qui est dégueulasse .

    Dans le principe , que les soignants soient vaccinés pour se protéger et protéger , y 'a pas trop de débat sauf que dans ce cas précis avec ce "vaccin" il n'y a qu'une protection personnelle à peu près établie ( forme grave ) mais aucune protection vis à vis d'un tiers . Les pro vax intégristes devraient en profiter pour faire rétablir l'obligation vaccinale des soignants contre la grippe , obligation qui avait sauté parce que le vaccin fuyait ... et s'appliquer surtout cette obligation . Si on déclarait de la même façon les DC pour la grippe que ceux du covid , même pas sûr que la létalité du second soit supérieure . Il y en a un pour lequel le virus tue à tous les coups , un autre où on se donne la peine d'évaluer la cause principale de la mort avec une grille .

    La presse a multiplié les sondages , les Français lambda se positionnant comme des clients du service santé et cela ,de façon totalement légitime vu qu'il est financé par les contribuables qui veulent en avoir pour leur argent, donc sont plus que favorables à cette obligation vaccinale .
    Il y a plus ou moins de " tolérance " ou d'ouverture d'esprit en fonction de la capacité ou de la volonté des uns et des autres d'accepter et de tenir compte du fait que le statut de soignant ne préserve pas des pathologies sévères ni des effets secondaires à la prise d'un traitement et qu ' ils ne sont que des Français normaux avec les mêmes préoccupations , factures à payer mais à qui on sait demander de mettre leur vie en danger quand il faut , qui même aujourd'hui continuent de soigner des personnes atteintes de maladies contagieuses , mortelles et pour lesquelles il n'y a pas de vaccin et qu'ils peuvent et contracter et transmettre .

    Si l'OMS a raison , nous allons voir d'autres pandémies , ils pourraient maintenant décider de ne plus soigner sans les garanties de sécurité pour eux mêmes . Même Mackinzey aurait du mal à trouver la bonne question pour leur mettre l'opinion publique à dos . Faire médecine , une école d'infirmiers ou suivre une formation d'aide soignant , ce n'est pas embrasser une carrière militaire ni entrer dans les Ordres .

    Soignants , ce n'est ni héros ni salauds . Simplement des gens normaux qui font consciencieusement le boulot pour lequel ils ont été formés , et qui à ce tître , devraient être en droit d'attendre au minimum du respect , et comme en plus c'est une cible facile : obligation d'assurer un service minimum donc les grèves continuent de passer inaperçues , toutes les objections sont balayées parce qu'il est criminel de refuser le vaccin vendu comme miraculeux et que celui qui a le malheur d'émettre la moindre objection ne peut être qu'un antivaxxx , un antisémite , une victime de dérive sectaire ou carrément un nobody ( cf traitement médiatique des manifestations contre le pass sanitaire au fil des semaines ) ...

    Macron est en campagne sans être en campagne , ses conseillers efficaces ( Mackinzey ) doivent avoir plusieurs plans en réserve :

    Fort du succès vis à vis de l'opinion publique de l'obligation vaccinale des soignants , de l'argumentation neutralisant de fait les syndicats d'opérettes français et avec l' appui de sondages bien menés ... Macron décidera ou pas , d'étendre l'obligation vaccinale à d'autres professions .

    Un truc qui marcherait très bien : les profs et les personnels de l'éducation nationale ont été dispensés de l'obligation vaccinale parce qu'ils ne sont pas en contact avec un public fragile ( dixit Attal) , au moins pour ceux qui ne sont en contact qu'avec les moins de 12 ans .... puisqu'en même temps les 12 et + doivent être vaccinés parce qu'ils sont tellement à risque qu'on a pas hésité à dispenser d'autorisation parentale les enfants de 16 ans et même d'aller jusqu'à mettre en place des procédures pour qu'ils puissent le faire et sans l'autorisation des parents mais aussi à leur insu . C'est qu'ils sont super à risque et qu'il faut impérativement les vacciner et que donc un prof non vacciné n'a pas plus à faire dans l'éducation nationale qu'un soignant dans le monde médical , et tant pis pour lui ou elle si son état de santé ne lui permet pas de supporter une vaccination , il n'a rien à faire dans l'éducation nationale et suspension sans salaire après harcèlement mental quotidien .
    Ils pourront manifester autant qu'ils veulent , un prof n'a pas à mettre en danger la santé des élèves et personne ne soutiendra le contraire et même pas les syndicats . On en éliminera un certain nombre , par forcément ceux qui faudrait comme avec les soignants , mais petit à petit la méthode fera son chemin et on trouvera bien les bonnes questions à soumettre à l'opinion publique .

    Pour l'instant , Macron n'a qu'à laisser faire , les socialistes réclament la vaccination obligatoire pour tous , sur la base des contre -indications ultra limitées de Véran (?), ce serait un sacré cadeau pour lui : même pas obligé de prendre cette décision qui n'est médicalement absolument plus défendable et en faisant porter le coût des conséquences sur les contribuables , chose qu'il n'a quand même pas osé faire .

    La méthode utilisée pour l'obligation vaccinale des soignants , suspension sans salaire , menace de poursuite judiciaire et d'amendes conséquentes pour les libéraux , est en effet dégueulasse , raisonnement à court terme mais brillant il faut le reconnaître . Macron a choisi de mettre de côté toutes les structures et agences nationales , régionales et autres pour favoriser un cabinet de conseil privé ( et du coup clairement se positionner comme le pire du liberal ) et se faire applaudir , comme nous en avons un exemple flagrant ici , même par les plus grands défenseursde l'égalitarisme forcené ( limité toutefois à son intérêt personnel ) .
    C'est pas forcément beau mais c'est bien joué . Zemmour est le seul caillou éventuel dans la chaussure pour éviter un malentendu mais il est difficilement envisageable de ne pas voir Macron au second tour des futures élections et exploser son adversaire même avec un représentativité limitée , détail dont ils se fichent tous .

    Moi qui n'ai pas eu de cesse de regretter d'avoir accordé mon suffrage à Macron , ce qui me donnait le droit de le critiquer , j'en suis à me dire que foutu pour foutu , il sera toujours le moins mauvais choix pour faire passer des vessies pour des lanternes et donc peut-être , et surtout s'il mise à nouveau sur des cabinets de conseil "quoi qu'il en coûte" , pour manipuler l'opinion et donc réformer le pays comme il se doit .
    Dernière modification par ilovetokyo, 20/09/2021, 14h53.

    Laisser un commentaire:


  • Iceberg
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message

    Non. C'est pas "on envoyait les soignants au front alors qu'ils étaient positifs"; c'est "des soignants, positifs au COVID mais faiblement symptomatiques voire asymptomatiques, sont venus travailler, sur la base du volontariat".

    Et je ne vois pas pourquoi on ne pourrait comparer. Ni oublier. "les masques ne servent à rien" etc.

    Mais encore une fois sur l'obligation vaccinale des soignants j'ai du mal à me faire un avis.





    Bah ton impression est fausse en ce qui me concerne. J'ai pas découvert la difficulté du métier ni le fait que pour la grande majorité c'était une vocation.

    Le "comment ils ont bossé" c'est pas tellement la quantité, le surmenage, la psychologie etc. que je visais, mais plutôt la pénurie que certains ont connu (blouses, masques etc.) au point que certains devaient s'équiper en sacs-poubelle..., et le manque de lits.
    (c'est peut-être ça que tu vises par "des choses bien plus choquantes?")

    Imposer une obligation vaccinale alors même que l'an dernier ils ont bossé dans des conditions merdiques, c'est plus que limite...
    C'est même plus que limite, c'est dégueulasse.

    Sinon le gouvernement prépare déja ses pions pour prolonger le pass sanitaire au delà du 15 novembre (alors qu'il me semble que macron a dit dans la semaine que si les chiffres continuaient dans le même sens, des restrictions pourraient être levées). J'espère bien que s'il le prolonge, la 3eme dose sera obligatoire pour tous, pour avoir son QR code renouvelé

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Tu sais que lors de la 1ère vague 2020, on envoyait les soignants au front alors même qu'ils étaient positifs au COVID tellement on était en manque de personnel donc c'est même pas la peine de comparer avec l'année dernière, y'a eu tellement de choses choquantes, incohérentes, incompréhensibles qu'on ne peut pas se baser là dessus pour évoquer la situation actuelle qui demeure bien plus calme et plus posée.
    Non. C'est pas "on envoyait les soignants au front alors qu'ils étaient positifs"; c'est "des soignants, positifs au COVID mais faiblement symptomatiques voire asymptomatiques, sont venus travailler, sur la base du volontariat".

    Et je ne vois pas pourquoi on ne pourrait comparer. Ni oublier. "les masques ne servent à rien" etc.

    Mais encore une fois sur l'obligation vaccinale des soignants j'ai du mal à me faire un avis.



    Envoyé par lochiba84 Voir le message
    "Quand tu vois comment ils ont bossé en 2020" => C'est un problème de lire ça parce que parfois on a l'impression que ce n'est qu'en Mars-Avril 2020 qu'on a découvert ô combien le métier de soignant était très difficile et demandait des sacrifices et qu'on l'a oublié depuis. Mais c'est au quotidien que soignant est un métier compliqué et qui demande des sacrifices, la situation de la 1ère vague était exceptionnelle c'est vrai mais n'est qu'un révélateur au final. Bref c'est une vocation, c'est pas à la portée de tout le monde il faut le dire, et s'il y a une grosse pénurie c'est pas un hasard, ce sont des métiers qui demandent un investissement personnel énorme et un esprit collectif parfois compliqué à retrouver de nos jours.
    Bah ton impression est fausse en ce qui me concerne. J'ai pas découvert la difficulté du métier ni le fait que pour la grande majorité c'était une vocation.

    Le "comment ils ont bossé" c'est pas tellement la quantité, le surmenage, la psychologie etc. que je visais, mais plutôt la pénurie que certains ont connu (blouses, masques etc.) au point que certains devaient s'équiper en sacs-poubelle..., et le manque de lits.
    (c'est peut-être ça que tu vises par "des choses bien plus choquantes?")

    Imposer une obligation vaccinale alors même que l'an dernier ils ont bossé dans des conditions merdiques, c'est plus que limite...

    Laisser un commentaire:


  • François-17
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Hum on en est encore pas là. Je sais pas à quoi joue l'ami Zemmour, est-ce de la pub gratuite pour son nouveau bouquin ou une réelle ambition présidentielle, en tous cas tout ce cirque le met à la une de l'actualité, quoiqu'il arrive il a déjà gagné.

    S'il y a une réelle candidature derrière, je ne sais pas encore s'il pourra faire un score digne de ce nom, les sondages le voient haut mais parce que pour le moment il est dans la lumière, fera t-il 10% ou plus s'il est vraiment présent ? Ca peut vraiment emmerder MLP c'est sûr parce que dans une campagne forcément la comparaison avec les 2 est fracassante tellement Zemmour est aussi cultivée et captivant que Marine incompétente et ringarde au delà d'être évidement en désaccord avec leurs idées. Elle aurait du souci à se faire mais après méfions nous de ces constats, ce n'est pas toujours les gens cultivés et convaincants qui séduisent le plus au final, le RN et surtout Le Pen sont ancrés dans l'esprit des gens comme l'opposition n°1 et ça restera quoiqu'il arrive difficile à déloger.

    De plus faudra un 2ème candidat à 20% ou pas loin au final pour aller au 2ème tour, qui pourra faire un tel score entre les divisions à gauche et la cacophonie à droite, ça reste à déterminer.

    Quoiqu'il en soit Le Pen peut compter sur son soutien n°1 : Macron lui-même. Quand on dit que le RN et LREM sont isolés aujourd'hui, c'est peut-être pas si vrai parce que de plus en plus de monde pensent que ces partis sont eux-mêmes alliés en sous-marin pour s'auto-alimenter en voix. Toute la droite, toute la gauche, Zemmour & cie sont en étau entre le pouvoir en place qui a le soutien d'une partie des médias et le RN qui a aussi le soutien des médias pour disqualifier les autres oppositions et considérer Le Pen comme l'adversaire légitime.
    Bonjour. La mitigation des voix du RN par une candidature complètement finalisée de EZ au premier tour est une des deux possibilités, celle du verre d'eau à moitié plein.

    Quelle est l'hypothèse du verre d'eau à moitié vide ?

    Un débat public de vrp pendant 6 mois, occupant le paysage audiovisuel, sur lequel s'appuient d'autres mouvements qui espèrent la mitigation des voix à droite de la droite (effet Megret). Ensuite, une paix des braves à 1 virage du premier tour, parce que la souveraineté le peuple Jeanne d'Arc et mon cul sur la commode. Ici, à un virage du premier tour, le verre d'eau n'aurait pas la même saveur, pour ceux qui vont passer 6 mois à jouer à qui pisse le plus loin entre bons amis, sans comprendre la stratégie d'occupation du PAF par l'extrême-droite.

    Qui pourrait sentir passer l'etau si, hypothèse improbable, MLP et EZ s'embrassent chaleureusement fin mars 2022 ? TOUS ! Là où Macron pourrait bénéficier de cette possibilité, en récupérant des voix à droite et à gauche (modérées), je crois (oups) que le petit risque de retour de manivelle est trop sérieux pour jouer cette carte, sans mesurer clairement la défiance populaire sur le terrain.

    Je crois (rooo) que LREM attend le résultat des primaires LR pour envisager des exfiltrations, facilitées par le travail de l'ombre d'un ancien PM. La primaire LR va fixer les règles d'engagement, pendant que EZ fera le show habituel. Ensuite seulement, LREM s'affichera dans la campagne. Du côté de la gauche, je ne crois pas le PS capable de rassembler EELV et LFI avant le premier tour, parce que EELV et LFI refuseront de se recentrer (comme d'hab), même si AH est un atout maître pour que la gauche tienne tête à la droite (dont LREM). La gauche restera fragmentée avec des promesses à gauche toute, la droite va démontrer sa zizanie intellectuelle quand ils declareront qui fait quoi.

    Macron attend le résultat des primaires LR pour activer sa campagne sérieusement. EZ et MLP vont jouer aux feux de l'amour en prime-time et pourraient retourner la table au final: 3 joueurs de poker misent leur salaire à une table, 2 frères et 1 étranger...

    Laisser un commentaire:


  • ilovetokyo
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    - Un peu de respect pour les vosgiens, y'a bien plus paumé et rural que les Vosges y compris en France métropolitaine

    - Italie, Hongrie oui... y'a surtout les Etats-Unis depuis peu et pour l'ensemble des fonctionnaires, ça va plus loin que nous. Soignants c'est une chose mais là on parle de n'importe quel employé de bureau. Idem au Canada il me semble.

    Sinon sur le fond, cette décision de l'obligation vaccinale pour les soignants est bien sûr douloureuse, je suis concerné directement aussi, ma femme est soignante et enceinte, idéalement on aurait voulu qu'elle fasse le vaccin après l'accouchement mais c'était doublement risqué. Tout d'abord il y avait la menace de la suspension de salaire bien sûr mais sans doute plus grave le nombre de femmes enceintes en réanimation qui augmente depuis Delta avec parfois de graves conséquences pour la mère et l'enfant. Bien que ça me fasse donc directement chier, je reste donc favorable à cette mesure qui demeure logique de mon point de vue même si encore une fois ça me fait chier mais uniquement pour des raisons personnelles.

    Je pense que les soignants qui ne veulent pas s'y plier font probablement bien de changer de métier parce que faire passer son cas individuel avant la société ça peut s'entendre mais ça demeure assez peu compatible avec le domaine médical. J'ai entendu des jeunes parents tous les 2 infirmiers qui veulent aller jusqu'à la suspension donc 0 revenu avec des enfants en bas âge. Là j'avoue que s'il y a pas de plan B j'ai du mal à les suivre et à les comprendre. Il me semblait que la vocation de soignant imposait une part naturelle de sacrifice, que certains fassent le choix de mettre en danger de paupérisation jusqu'à leurs propres enfants me dépasse un peu. Le prix à payer est tellement plus fort que les hypothétiques risques d'un vaccin que 80% des gens ont fait désormais...

    Des vaccins avec plus de 10 ans d'existence ne donnent pas forcément une garantie bien meilleure, je reprends mon exemple du vaccin de l'hépatite B pour les soignants assez controversé, donc l'argument du recul j'ai de plus en plus de mal. Après 1 an ou 10 ans on ne pourra jamais être 100% sûr de ce qu'on nous a injecté et des conséquences que ça a pu avoir ou que ça pourrait potentiellement avoir
    Je suis désolé que ta femme et toi ayez été à un moment donné confronté à ce type de décision, avec en plus peut-être toutes les pressions pas très sympathiques pour influencer le choix comme ça pu être pratiqué dans certains établissements .Vu comme tu le relates , vous êtes en accord avec votre décision et c'est le principal, ne surtout pas rajouter du stress au stress .

    La grossesse aurait dû faire l'objet , comme beaucoup d'autres cas , d'exclusion de cette obligation .

    Dans les 2 cas que je citais plus haut d'infirmières libérales qui ont jeté l'éponge , l'une des 2 est dans son premier trimestre , la Nature visiblement n'est pas suspendue au calendrier de Macron et véran , antécédents de fausse couche , elle a estimé que les risques pour elle , à ce stade de sa grossesse , étaient supérieurs aux bénéfices et de façon "égoïste " comme elle a pu le dire dans son speech de départ , elle a estimé qu'elle ne serait pas capable d'assumer une autre fausse couche si elle devait remettre en cause un choix qu'elle aurait pu éviter de faire . Si elle contracte le covid à ce stade , elle risque une fausse couche , si elle se fait vacciner , selon certaines bases de données , elle accroit significativement son risque et elle choisit donc de se concentrer pour l'instant sur ce qui relève de sa responsabilité personnelle , à savoir ne pas attraper le truc , parce qu'elle serait incapable de gérer une situation de culpabilité accrue .
    Décision non figée , en fonction de sa prise de poids et de l'évolution de sa grossesse , sa balance personnelle bénefice / risque peut évoluer et la vaccination devenir une option .Donc elle a choisi de démissionner puisqu'elle n'a plus le droit , ni le délai , d'exercer sous peine de sanctions pénales et d'amendes et que cela lui a été rappelé à une fréquence hallucinante par les autorités autorisées .
    En Alsace , Dieu merci , il y a toujours l'option Suisse et Allemagne , où même une femme enceinte est employable immédiatement et à fortiori en période de paix pour eux mais quand même d'épidémie endémique , et de ce fait le choix reste plus libre mais toujours contraignant pour ceux qui ne l'avaient pas fait initialement .

    Le second cas concernant le cabinet libéral des 4 copines , concerne un cas de cancer du sein en rémission . Les différentes pharmaco , qui doivent être consultées au moins pour essayer de comprendre l'écart entre les résultats français versus les pharmaco étrangères , laissent supposer des alertes , confirmées par Israël au moins pour la 3 eme dose, pour les personnes atteintes de cancer . Dans le doute , l'expat était encore une solution pour l'instant .

    Tu as raison quand tu soulignes que les conditions déplorables de travail des soignants ne datent pas du début de la crise , elles sont cependant un peu plus visibles depuis la crise et réjouissons nous plutôt que certains comme Upe ici , aient au moins pu effectuer cette prise de conscience , qui est tout sauf générale . Ca n'a choqué que très peu de monde de voir des personnels méritants , sous payés dans la majorité des cas , se retrouver, pour certains en raison de leur état de santé, face au dilemme de choisir une option par défaut pour éviter de se retrouver du jour au lendemain sans revenu .

    On a décidé en France de ne pas parler d'éventuels effets secondaires , mais les soignants ne peuvent pas raisonner autrement , ça fait partie de l'adn de ceux qui méritent l'appellation : tu illustres parfaitement cela avec ton exemple , vous avez raisonné en fonction de la balance personnelle de ton épouse .Et tous les jusqu'au boutistes ont fait la même chose .

    Malheureusement , je n'ai pas l'impression que ce soit le cas de la majorité (?) qui préfère , se maintenir dans le déni et inciter les autres à faire comme eux . réaction logique de la part de gens terrorisés par la menace qui pourrait les atteindre eux ou perturber leur petit confort maintenant qu'il y a une pseudo solution .
    C'est en général ceux qui ont complété leur schéma vaccinal bien avant tout le monde , qui ont oublié qu'il est toujours possible de dire non même face à une fin de flacon qui ne s'auto- détruit pas dans la seconde quand il y a des millions de personnes identifiées à risques et en attente ,qui sont les plus virulents , plus donneurs de leçon altruiste.( !!!).. et qui grosso modo nous insultent tous même si scientifiquement ils apportent la preuve que le vaccin ne fait pas dégonfler les égos hypertrophiés . Au moins une certitude .

    Je suis d'accord encore une fois sur le fait que la comparaison avec les vaccins obligatoires a beaucoup de limites , qu'il y a toujours des questions en suspens et pas que sur le plus controversé , celui qui nous préoccupe pour l'instant , et pour ma part j'ai beaucoup de mal à lui accorder le nom de vaccin , est complétement différent dans le sens où il ne protège pas de la contamination ni même de la transmission et jamais il n'aurait dû faire l'objet d'une obligation et encore moins de cette espèce de chantage au droit à l'exercice .

    En tout état de cause , ton épouse a droit à ce qu'on lui laisse vivre sa grossesse tranquillement maintenant , tu as le droit de relâcher un peu la pression et de profiter de ces moments qu'on ne vit qu'exceptionnellement. J' espère que ton épouse n'a aucun scrupule à s'arrêter en raison de son état et si tu es toujours sur Aix , vous ne devriez pas avoir de problème pour trouver un médecin attentif et conscient de la pression qu'elle peut subir . Chez vous , ils sont tout sauf inactifs .

    Ps : si tu savais comme j'aime les Vosges !
    Dernière modification par ilovetokyo, 17/09/2021, 15h45.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par Iceberg Voir le message

    Perso l'avantage que je vois à une candidature de EZ, c'est une perte de voix pour le RN, et si il y a une bonne répartition, l'élimination de l'extrême droite dès le premier tour.
    Hum on en est encore pas là. Je sais pas à quoi joue l'ami Zemmour, est-ce de la pub gratuite pour son nouveau bouquin ou une réelle ambition présidentielle, en tous cas tout ce cirque le met à la une de l'actualité, quoiqu'il arrive il a déjà gagné.

    S'il y a une réelle candidature derrière, je ne sais pas encore s'il pourra faire un score digne de ce nom, les sondages le voient haut mais parce que pour le moment il est dans la lumière, fera t-il 10% ou plus s'il est vraiment présent ? Ca peut vraiment emmerder MLP c'est sûr parce que dans une campagne forcément la comparaison avec les 2 est fracassante tellement Zemmour est aussi cultivée et captivant que Marine incompétente et ringarde au delà d'être évidement en désaccord avec leurs idées. Elle aurait du souci à se faire mais après méfions nous de ces constats, ce n'est pas toujours les gens cultivés et convaincants qui séduisent le plus au final, le RN et surtout Le Pen sont ancrés dans l'esprit des gens comme l'opposition n°1 et ça restera quoiqu'il arrive difficile à déloger.

    De plus faudra un 2ème candidat à 20% ou pas loin au final pour aller au 2ème tour, qui pourra faire un tel score entre les divisions à gauche et la cacophonie à droite, ça reste à déterminer.

    Quoiqu'il en soit Le Pen peut compter sur son soutien n°1 : Macron lui-même. Quand on dit que le RN et LREM sont isolés aujourd'hui, c'est peut-être pas si vrai parce que de plus en plus de monde pensent que ces partis sont eux-mêmes alliés en sous-marin pour s'auto-alimenter en voix. Toute la droite, toute la gauche, Zemmour & cie sont en étau entre le pouvoir en place qui a le soutien d'une partie des médias et le RN qui a aussi le soutien des médias pour disqualifier les autres oppositions et considérer Le Pen comme l'adversaire légitime.

    Laisser un commentaire:


  • Iceberg
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Julien Madar, qui a travaillé pour la Banque Rotschild et Jonathan Nadler qui a lui aussi travaillé pour Rotschild et qui travaille aujourd'hui pour JP Morgan, s'occupent et gerent la "campagne" ou plutot l'association des "Amis de Zemmour" ... je me demande si ils le font bénévolement comme Bernard Mourad, ancien de Rotschild travaillant alors pour Drahi l'avait fait pour l'association qui s'occupait de la campagne de Macron

    Peut-etre pas avec le meme zele, car Bernard Mourad etait aller jusqu'a demissionner de son TRES lucratif poste chez Drahi pour s'occuper benevolement de la Campagne de Macron (avant d'aller soigner des lepreux ? ... ha non, avant d'etre genereusement recompensé par ses amis banquiers qui lui ont offert un poste a la tete d'une banque)
    Perso l'avantage que je vois à une candidature de EZ, c'est une perte de voix pour le RN, et si il y a une bonne répartition, l'élimination de l'extrême droite dès le premier tour.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Julien Madar, qui a travaillé pour la Banque Rotschild et Jonathan Nadler qui a lui aussi travaillé pour Rotschild et qui travaille aujourd'hui pour JP Morgan, s'occupent et gerent la "campagne" ou plutot l'association des "Amis de Zemmour" ... je me demande si ils le font bénévolement comme Bernard Mourad, ancien de Rotschild travaillant alors pour Drahi l'avait fait pour l'association qui s'occupait de la campagne de Macron

    Peut-etre pas avec le meme zele, car Bernard Mourad etait aller jusqu'a demissionner de son TRES lucratif poste chez Drahi pour s'occuper benevolement de la Campagne de Macron (avant d'aller soigner des lepreux ? ... ha non, avant d'etre genereusement recompensé par ses amis banquiers qui lui ont offert un poste a la tete d'une banque)
    Dernière modification par Al Bundy, 17/09/2021, 12h05.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Les soignants faisaient comment sans vaccin en 2020 ?

    Faire comme si c'était soit le vaccin soit l'apocalypse c'est pas d'un niveau de réflexion très élevé, ni objectif, désolé.

    Que l'on impose le vaccin aux soignants peut s'entendre (j'ai du mal à me déterminer sur ce point...) mais dire que les réticents sont égoïstes etc. quand tu vois comment ils ont bossé en 2020, avec parfois des manques de moyens terribles, faut vraiment oser...
    Tu sais que lors de la 1ère vague 2020, on envoyait les soignants au front alors même qu'ils étaient positifs au COVID tellement on était en manque de personnel donc c'est même pas la peine de comparer avec l'année dernière, y'a eu tellement de choses choquantes, incohérentes, incompréhensibles qu'on ne peut pas se baser là dessus pour évoquer la situation actuelle qui demeure bien plus calme et plus posée.

    "Quand tu vois comment ils ont bossé en 2020" => C'est un problème de lire ça parce que parfois on a l'impression que ce n'est qu'en Mars-Avril 2020 qu'on a découvert ô combien le métier de soignant était très difficile et demandait des sacrifices et qu'on l'a oublié depuis. Mais c'est au quotidien que soignant est un métier compliqué et qui demande des sacrifices, la situation de la 1ère vague était exceptionnelle c'est vrai mais n'est qu'un révélateur au final. Bref c'est une vocation, c'est pas à la portée de tout le monde il faut le dire, et s'il y a une grosse pénurie c'est pas un hasard, ce sont des métiers qui demandent un investissement personnel énorme et un esprit collectif parfois compliqué à retrouver de nos jours.

    Le mot égoïsme paraît tellement péjoratif que j'évite de l'employer, pourtant derrière ce terme on peut ranger beaucoup de l'humain. Tu sais penser à soi avant de penser aux autres est un réflexe presque naturel donc je les blâme pas pour ça. Être soignant et être contre faire le vaccin alors que ne pas le faire peut favoriser la contamination, pénaliser le service parce que tu seras suspendu, ou pénaliser ta famille parce que tu n'auras plus de salaire et tout cela juste pour préserver ta santé d'hypothétiques effets indésirables, ça demeure assez éloigné de l'esprit de sacrifice au quotidien que ce métier impose. Ca ne veut pas dire que ces personnes n'en font jamais preuve, mais malheureusement ces métiers ne tolèrent pas de faiblesses et faire passer son cas personnel en premier ça n'est pas toujours possible. Leur conseiller de changer de métier c'est sans méchanceté ou dénigrement, comme beaucoup d'autres ils seraient peut-être plus à l'aise dans des métiers qui ne sont pas des services à la personne c'est tout. Donner de sa personne pour les autres c'est pas toujours possible et le faire toute sa vie encore moins, il arrive un temps où on a besoin aussi de penser à soi.

    Malheureusement tout cela ne fait qu'empirer la pénurie de personnel bien que le pourcentage de jusqu'auboutistes soit assez faible, ça s'ajoute à un déficit déjà existant. Mais bon l'argument n'est pas recevable, à part comme en Outre Mer quand la majorité du personnel ne l'a pas encore fait, faut être pragmatique dans certains cas mais d'abord on incite et après on contraint. Je ne suis pas choqué par rapport à cette méthode, y'a eu des choses bien plus choquantes dans la gestion du personnel soignant.

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Les soignants faisaient comment sans vaccin en 2020 ?

    Faire comme si c'était soit le vaccin soit l'apocalypse c'est pas d'un niveau de réflexion très élevé, ni objectif, désolé.

    Que l'on impose le vaccin aux soignants peut s'entendre (j'ai du mal à me déterminer sur ce point...) mais dire que les réticents sont égoïstes etc. quand tu vois comment ils ont bossé en 2020, avec parfois des manques de moyens terribles, faut vraiment oser...

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par ilovetokyo Voir le message
    "on ne veut pas se faire vacciner , on change de métier " K. Lacombe

    Pour beaucoup de monde elle a raison et certains l'ont écouté .C'était prévisible et assurément prévu .

    On a déjà le maire de Trifouillis les oies dans les Vosges qui en appelle à l'ARS pour lui trouver un remplaçant ou des moyens pour compenser l'absence du seul médecin ou des hôpitaux qui annoncent des reports d'opérations faute d'anesthésistes .Les ARS vont régler ces légers désagréments .

    Comme il ne faut pas critiquer le gouvernement gratuitement , on se doute bien que l'action des ARS ne s'est pas limitée à envoyer des lettres de menaces de sanctions aux réfractaires , que toute la "pédagogie " si chère à nos dirigeants a été déployée vis à vis de ce personnel et que les solutions pour combler ces départs sont déjà prêtes .

    C'est un précèdent , toutes les obligations vaccinales pour les soignants ne concernaient que des vaccins ayant plus de 10 ans d'existence et il y avait toujours eu des possibilités de reclassement dans les services administratifs , puisque à cette époque ceux ci n'étaient pas concernés par l'obligation vaccinale .
    C'est une décision courageuse de la part de notre gouvernement , forte car seuls 3 autres pays ont eu le courage de la prendre ( j'ai juste Lochiba ? ) la Grèce , l'Italie et un pays de l'Est , la Hongrie je crois .
    Vu le succès de la mesure , il faudra absolument reproduire et élargir le dispositif à d'autres corps de métiers .

    J'ai pour ma part une pensée assez émue pour ceux qui se sont soumis , en larmes dans certains cas relatés par les médias , uniquement pour garder leur emploi .
    J'ai assisté en fin d'après-midi aux adieux de 2 fantastiques infirmières libérales qui ont refusé de se soumettre pour des raisons ,que pour ma part je juge parfaitement recevables ,et qui avant tout leur appartiennent et qui vont aller gonfler les effectifs d'un pays limitrophe . Elles ont bossé un minimum de 14 h par jour depuis février 2020 , sans vacances cette année faute de remplaçants et il ne leur reste que la fierté de n'avoir jamais contaminé personne y compris quand elles n'avaient pas de protection pour elles .
    Beaucoup de larmes de la part de la patientèle présente mais beaucoup de compréhension aussi .
    - Un peu de respect pour les vosgiens, y'a bien plus paumé et rural que les Vosges y compris en France métropolitaine

    - Italie, Hongrie oui... y'a surtout les Etats-Unis depuis peu et pour l'ensemble des fonctionnaires, ça va plus loin que nous. Soignants c'est une chose mais là on parle de n'importe quel employé de bureau. Idem au Canada il me semble.

    Sinon sur le fond, cette décision de l'obligation vaccinale pour les soignants est bien sûr douloureuse, je suis concerné directement aussi, ma femme est soignante et enceinte, idéalement on aurait voulu qu'elle fasse le vaccin après l'accouchement mais c'était doublement risqué. Tout d'abord il y avait la menace de la suspension de salaire bien sûr mais sans doute plus grave le nombre de femmes enceintes en réanimation qui augmente depuis Delta avec parfois de graves conséquences pour la mère et l'enfant. Bien que ça me fasse donc directement chier, je reste donc favorable à cette mesure qui demeure logique de mon point de vue même si encore une fois ça me fait chier mais uniquement pour des raisons personnelles.

    Je pense que les soignants qui ne veulent pas s'y plier font probablement bien de changer de métier parce que faire passer son cas individuel avant la société ça peut s'entendre mais ça demeure assez peu compatible avec le domaine médical. J'ai entendu des jeunes parents tous les 2 infirmiers qui veulent aller jusqu'à la suspension donc 0 revenu avec des enfants en bas âge. Là j'avoue que s'il y a pas de plan B j'ai du mal à les suivre et à les comprendre. Il me semblait que la vocation de soignant imposait une part naturelle de sacrifice, que certains fassent le choix de mettre en danger de paupérisation jusqu'à leurs propres enfants me dépasse un peu. Le prix à payer est tellement plus fort que les hypothétiques risques d'un vaccin que 80% des gens ont fait désormais...

    Des vaccins avec plus de 10 ans d'existence ne donnent pas forcément une garantie bien meilleure, je reprends mon exemple du vaccin de l'hépatite B pour les soignants assez controversé, donc l'argument du recul j'ai de plus en plus de mal. Après 1 an ou 10 ans on ne pourra jamais être 100% sûr de ce qu'on nous a injecté et des conséquences que ça a pu avoir ou que ça pourrait potentiellement avoir

    Laisser un commentaire:


  • ilovetokyo
    a répondu
    Ben voilà , tout est bien qui finit bien .

    Véran a donné les vrais chiffres ; environ 3000 personnels de santé suspendus et quelques dizaines de démissions .
    Donc visiblement pas de quoi perturber le bon fonctionnement des établissements de santé ou médico sociaux , d'autant plus que ces suspensions ne concernent que très peu de blouses blanches , il a parlé de personnel de blanchisserie ou plus généralement techniques et de suspensions provisoires .

    Obligation vaccinale des soignants : 3 000 personnels non-vaccinés suspendus (msn.com)

    Donc un non événement .

    Laisser un commentaire:


  • ilovetokyo
    a répondu
    Il faut bien des boucs-émissaires , ces soignants feront l'affaire pendant un certain temps .

    Il ne faut pas oublier les autres "faits divers" , si on veut être honnête dans son analyse :

    Les 70 cas positifs de soignants doublement vaccinés au CHU de Bordeaux ,qui selon la note de service qui a été largement diffusée à ce sujet ne s'étaient pas contaminés au sein de l'hôpital mais lors de leurs interactions sociales . Qu'au passage on leur demandait de limiter .
    Recommandation que j'espère ils ont copieusement ignorée parce qu'il n'y a pas encore de loi , mais aujourd'hui comme tout est possible elle ne tardera peut-être pas .

    Et la déclaration du Pr Megarbane qui annonçait 40 % de son effectif infirmier démissionnaire en septembre et que cela n'avait rien à voir avec les annonces de Macron puisque c'était antérieur .

    Le problème est bien plus profond que cette lubie véranesque d'obligation d'injection , mais il est beaucoup plus confortable d'accuser les réfractaires , qui ne sont d'ailleurs pas si "indignes" que cela parce qu'ils respectent l'obligation de réserve qu'on attend d'eux quand ils sont en exercice quand on leur tend un micro .

    Le discours officiel était clair : ils n'ont pas leur place dans les effectifs soignants parce qu'ils refusent l'injection . Ils ont pris leur décision et il n'y a plus de débat , ils redeviennent des citoyens lambdas non soumis à l'obligation vaccinale mais limités dans leurs déplacements par un pass sanitaire .
    Il va leur falloir gérer les accusations et mises en cause diverses qui vont déferler de partout et qui ont déjà commencées " A cause des " , mais ces premiers ont manifesté une telle détermination pour en arriver là , qu'ils devraient être capables d'encaisser la vindicte populaire et de rebondir .

    Dans les établissements normalement gérés , personne n'a été mis en danger , aucun soignant vacciné 2 doses ou non , n'a pu pénétrer dans un bloc sans avoir été préalablement testé , aucune différence de traitement dans l'exigence des tests entre vacciné et non vacciné .

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Interview en direct de 2 infirmieres non vaccinées et donc en arret forcé sur LCI ce midi, quand le journaliste a voulu les culpabiliser en leur disant que "se vacciner c'est proteger les patients" elles lui ont repondu en retour que c'etait faux, que meme vaccinées elles pouvaient choper et transmettre le virus et que la seule facon de proteger les patients c'est ce qu'elles font depuis des mois, masques, gants, lavage de mains reguliers

    L'une d'elle a ensuite raconté une anecdote, l'an dernier, alors qu'elle avait attrapé le Covid et s'etait donc mise en arret maladie, son chef de service, vu qu'elle n'avait pas de graves symptomes, lui avait demandé si elle ne voulait pas reprendre son service car ils etaient a court de personnel, elle avait refusé, alors qu'aujourd'hui, alors qu'elle n'est pas malade, on l'empeche d'aller travailler, elle conclue par "ou est la logique ?" ou quelque chose dans le genre.

    Comment lui donner tort ?


    Les incoherences de ce pass sanitaires sont legions

    Obligatoires pour certains, pas pour d'autres ?
    Obligatoires dans certains transports collectifs, pas pour d'autres ?
    Constitutionnel pour certains, pas pour d'autres ?
    Presenté comme une solution pour proteger les autres alors qu'on sait qu'un malade du covid vacciné propage le virus tout autant que les non vaccinés.

    Pour le gouvernement il faut etre "responsable" et se faire vacciner ... sauf pour nos politchiens qui eux n'y sont pas forcés pour aller s'entasser sur les bancs de l'assemblée ! Et Macron le donneur de lecon es responsabilités qui va prendre des bains de foules et qui va visiter des familles dans des HLM sans porter de masque !
    Dernière modification par Al Bundy, 15/09/2021, 15h37.

    Laisser un commentaire:


  • oliver69
    a répondu
    Ce que j'aimerais savoir , c'est dans les 30 à 40000 personnes qui se déplacent dans un stade partout en France et qui donc disposent d'un pass sanitaire, c'est la répartition entre les vaccinés, les tests PCR et les antigéniques. Je vois pas mal de gens utiliser l'antigénique pour diverses manifestations ou déplacements. Les chiffres que l'on nous donne sont souvent et comme d'habitude très partiels et ne permettent pas une analyse fine de la situation.Dans d'autres pays ,comme l'Espagne par exemple, ils sont beaucoup plus précis.

    Je ne crois pas ,quel que soient les mots employés, que l'on puisse nier la restriction de liberté de ceux qui ne disposent pas de pass. Comme cela a été évoqué avant, tout ce qui est culturel est interdit, ainsi les déplacements hors voiture (sauf le métro ), et beaucoup d'accès à des activités de vie quotidienne...On interdit désormais le travail sans pass aux soignants et on commence à supprimer des lits , en sous entendant bientôt qu'ils seront responsables d'une situation difficile.Lorsqu'on sait ce qu'ils ont donné et pour certains payé de leur vie, quel mot doit on utiliser pour qualifier cette décision.

    Donc on a crée un parti moral , celui des vaccinés qui maintenant demandent de façon inquisitoire à leurs contacts s'ils le sont, portent des jugements négatifs, et fustigent le choix de gens qui ne sont pas malades . Cette division de la population organisée avec cynisme fait peur. Il y avait des séries qui montraient jusqu’où on pouvait aller en créant même un mur et donc des quartiers entre populations différentes .

    Ces soignants qui vivent au quotidien dans les hôpitaux sont ils si dangereux et irresponsables ? On se rappelle de ceux qui ont du déménager avec des voitures dégradées.

    a t'on observé des clusters dans les passagers du métro et du rer. Des temps de trajet en milieu fermé et avec masque peuvent atteindre 1h30. Soit la durée d'un film ou presque d'un match en milieu extérieur. Peut on imaginer (ou se poser la question ) que le masque et la distanciation finalement seraient efficaces dans l'attente d'une vraie solution anti virus. On me répondra qu'il s'agit d'économie et non de sanitaire. Comme pour la suppression de lits. Des personnes sont mortes après avoir été vaccinées 2 fois. J'ai appris par des amis des rechutes très pénibles après double vaccination. Les vaccins actuels, on nous l'a annoncé risquent de ne pas être efficaces contre de nouveaux variants.

    des études (avec le temps il y en aura plus) montrent des défaillances :

    VACCIN JOHNSON&JOHNSON - Le vaccin Janssen du Covid-19 est autorisé en France depuis avril 2021, uniquement pour les plus de 55 ans. Dans son dernier point de surveillance, l'ANSM rapporte 32 cas d'échecs vaccinaux observés à la suite d'une vaccination avec Janssen, dont 4 décès des suites de la Covid-19.

    https://www.lepoint.fr/sante/covid-1...2434923_40.php

    https://www.france24.com/fr/info-en-...ontre-le-covid

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs...1_4355770.html


    et on en passe.Alors il parait logique que des personnes qui n'ont aucun symptôme et qui prennent des précautions se posent des questions. Évidemment, on va leur dire que cela représente peu de cas. Sauf que si on devient un cas, c'est une argumentation difficile à intégrer.

    Je ne suis pas anti vaccin par essence. Comme tout français, j'ai été vacciné très jeune , avant des déplacements dans des pays étrangers le nécessitant, donc avec des vaccins dont l'efficacité avait été prouvée.

    Une autre question est pourquoi les policiers qui peuvent être en contact très proche avec la population n'ont pas d'obligation de vaccination ou de pass sanitaire. Est-ce que cela veut dire que si je me fais contrôler par un policier sans pass,ni vaccin, je ne risque rien ?

    On ne peut pas en vouloir aux gens qui cherchent à comprendre une cohérence, qui doutent devant des situations peu claires malgré des affirmations gouvernementales et médiatiques. Mais ces gens là sont obligés de construire leur propre bastille.En attendant le bûcher.

    J'essaie d'avoir du recul dans le contexte et ne réagit pas politiquement. Dans le pays de Descartes, "je pense donc je suis". Peut être que le vaccin est la seule solution, peut être que non. Peut être que le poids des labos dans la politique influe dans les décisions ou dans les élections . peut être que non.

    https://www.marianne.net/societe/118...entre-labos-et

    Je ne sais pas qui a raison et on le saura plus tard. Mais ce qui m'indispose, c'est que des gens qui n'y connaissent rien érigent leur avis en vérité en prenant pour argent comptant diverses communications et deviennent maintenant des justiciers moraux. Et oublient complètement toutes les incohérences vécues jusqu'ici. Lorsque tout sera clair et transparent, sûr, tout le monde sera vacciné.

    Laisser un commentaire:


  • ilovetokyo
    a répondu
    "on ne veut pas se faire vacciner , on change de métier " K. Lacombe

    Pour beaucoup de monde elle a raison et certains l'ont écouté .C'était prévisible et assurément prévu .

    On a déjà le maire de Trifouillis les oies dans les Vosges qui en appelle à l'ARS pour lui trouver un remplaçant ou des moyens pour compenser l'absence du seul médecin ou des hôpitaux qui annoncent des reports d'opérations faute d'anesthésistes .Les ARS vont régler ces légers désagréments .

    Comme il ne faut pas critiquer le gouvernement gratuitement , on se doute bien que l'action des ARS ne s'est pas limitée à envoyer des lettres de menaces de sanctions aux réfractaires , que toute la "pédagogie " si chère à nos dirigeants a été déployée vis à vis de ce personnel et que les solutions pour combler ces départs sont déjà prêtes .

    C'est un précèdent , toutes les obligations vaccinales pour les soignants ne concernaient que des vaccins ayant plus de 10 ans d'existence et il y avait toujours eu des possibilités de reclassement dans les services administratifs , puisque à cette époque ceux ci n'étaient pas concernés par l'obligation vaccinale .
    C'est une décision courageuse de la part de notre gouvernement , forte car seuls 3 autres pays ont eu le courage de la prendre ( j'ai juste Lochiba ? ) la Grèce , l'Italie et un pays de l'Est , la Hongrie je crois .
    Vu le succès de la mesure , il faudra absolument reproduire et élargir le dispositif à d'autres corps de métiers .

    J'ai pour ma part une pensée assez émue pour ceux qui se sont soumis , en larmes dans certains cas relatés par les médias , uniquement pour garder leur emploi .
    J'ai assisté en fin d'après-midi aux adieux de 2 fantastiques infirmières libérales qui ont refusé de se soumettre pour des raisons ,que pour ma part je juge parfaitement recevables ,et qui avant tout leur appartiennent et qui vont aller gonfler les effectifs d'un pays limitrophe . Elles ont bossé un minimum de 14 h par jour depuis février 2020 , sans vacances cette année faute de remplaçants et il ne leur reste que la fierté de n'avoir jamais contaminé personne y compris quand elles n'avaient pas de protection pour elles .
    Beaucoup de larmes de la part de la patientèle présente mais beaucoup de compréhension aussi .

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par Iceberg Voir le message
    L'adhésion ou non au pass sanitaire se discute. Par contre on ne peut pas nier le caractère liberticide du pass sanitaire : la liberté de consommer (resto, culture, sport, achat alimentaire, shopping, etc), de se déplacer (SNCF etc), ou de travailler (personnel hospitalier, pompier etc) est ébranlée pour qui ne possède pas le fameux QR code. Et le chantage à la vaccination via le pass sanitaire (surtout avec la fin prochaine des tests covid gratos) entrave également la liberté de conscience.

    Le choix des mots n'est jamais innocent.

    Mesure liberticide ou mesure restreignant les libertés.

    Qui parle de liberticide pour des restrictions équivalentes des libertés individuelles au pass sanitaire ?

    De fait pratiquement personne.

    L'emploi du mot a pour but de stigmatiser une mesure comme particulièrement coercitive en faisant l'économie de la comparaison des conséquences concrètes de la mesure par rapport à d'autres.

    On est dans la fabrication d'un élément de langage dont il faut voir de quel bord politique il vient.

    Reprendre cet élément de langage revient à soutenir (nolens volens) cette ligne politique.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X