Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Tolerance?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Tolerance?

    La tolerance, c'est un compromis entre nos valeurs et celles des autres. Un compromis entre des valeurs qui sont, soit differentes des notres, soit opposees aux notres.
    La tolerance part d'une intention louable, mais elle est vaine si elle est a sens unique. Elle est vaine si les autres affichent une tolerance de facade envers nous, mais developpent leur intolerance envers nous lorsqu'on a le dos tourne ou lorsqu'ils sont entre eux. En d'autres termes, elle est toujours vaine lorsqu'elle profite a des valeurs qui ne sont pas les notres. D'autre part, la tolerance nous separe du discernement necessaire pour distinguer celui qui a des valeurs 'differentes' de celui qui a des valeurs 'opposees' aux notres.
    Et pourquoi se permettent-ils de jouer a ce petit jeu avec nous?
    Pour deux raisons:
    -car ils voient que nous ne croyons pas vraiment en nos valeurs. Nous n'hesitons pas a donner dans l'amnesie de nos valeurs collectives, des que nous y voyons un interet immediat sans reflechir serieusement aux consequences a long terme, ou que nous sentons une menace pour nos interets individuels.
    -car leur tolerance n'est jamais plus qu'une tolerance de facade, une hypocrisie caracterisee, elle-meme uniquement motivee par des interets qui peuvent aussi bien etre individuels que collectifs, a court terme comme a long terme.

    Et le pire, c'est que nous sommes sinceres quand nous sommes tolerants. En verite, nous avons peur. Une peur viscerale qui nous controle. Une peur qui nous rend irrationnels. Nous tolerons tout et n'importe quoi par 'humanisme', par acquis de conscience. Nous nous rassurons avec ce genre d'excuses. Et le jour ou les consequences de cette tolerance deviennent insupportables, ou se revelent intolerablement inadmissibles, nous rejetons tout, du jour au lendemain. Nous crions: 'Stop! Ca suffit!' Nous sommes desempares et nous passons pour des imbeciles qui ne savent pas ce qu'ils veulent.
    En verite, la tolerance est une drogue a laquelle nous sommes completement accros. Elle nous aide a faire passer la peur. Mais, ne nous y trompons pas: comme toute drogue, elle finit par detruire ceux qui la considerent essentielle. Elle finira par detruire ceux qui persisteront, contre vents et marees, a la considerer comme une valeur essentielle de notre societe. Et, collectivement ou individuellement, ceux qui en auront profite rigoleront bien...

    C'est mon opinion et elle peut, selon moi, s'appliquer a tout un tas de sujets divers et varies. Qu'en pensez-vous?

  • #2
    La tolérance c'est bien, ne pas tolérer l'intolérable, c'est mieux.
    Certains croient, je préfère savoir...

    Commentaire


    • #3
      J'en pense que ton analyse est pertinente, mais que les docteurs de la pensée "juste" vont te cataloguer comme fasciste proche du FN...:non:

      Commentaire


      • #4
        J'essaye plus d'etre respectueux que tolerant. On a le droit de penser ce qu'on veut apres tout.
        La culture, c'est comme la confiture, faut bien l'étaler.

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par armando sanchera
          J'en pense que ton analyse est pertinente, mais que les docteurs de la pensée "juste" vont te cataloguer comme fasciste proche du FN...:non:
          Le FN capitalise precisement sur cette peur pour recuperer des voix. Mais il ne pointe jamais du doigt cette peur. Le FN n'a pas interet a traiter ses electeurs de peureux.
          Au contraire, mon topic vise a parler de cette peur, et de sa relation avec la tolerance et l'intolerance.

          Mais, que ce soit bien clair, le FN et le racisme sont loins d'etre les seuls themes que ce topic aborde...

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par patrike
            Le FN capitalise precisement sur cette peur pour recuperer des voix. Mais il ne pointe jamais du doigt cette peur. Le FN n'a pas interet a traiter ses electeurs de peureux.
            Au contraire, mon topic vise a parler de cette peur, et de sa relation avec la tolerance et l'intolerance.

            Mais, que ce soit bien clair, le FN et le racisme sont loins d'etre les seuls themes que ce topic aborde...

            D'accord avec toi, mais ce que je voulais te dire, c'est qu'en pointant le doigt sur un problème qui est devenu tabou, il n'en faut pas plus que ça à certains pour te traiter de raciste FN, et ainsi clore le débat...;)

            Commentaire


            • #7
              on vit de plus en plus dans un monde ou regne l intolerance , l incivilite , l impolitesse et l individualisme dut a des gens de plus en plus nombreux dans ce cas

              Commentaire


              • #8
                La tolérance, c'est supposer qu'on ne détient pas forcément la vérité ... L'essence même de la vie forumique !

                Commentaire


                • #9
                  j'ai bien peur qu'à vouloir jouer au provocateur, tu sois passé un peu à côté de ce l'on aurait pu espérer d'un tel topic...

                  - la tolérance est vaine si elle est à sens unique:

                  Pourquoi cette posture utilitariste? La tolérance n'est jamais vaine pour moi, son existence suffit à lui donner une certaine force et une certaine valeur. C'est une valeur que l'on décide de faire sienne ou non, et chacun décide ou non d'en faire un devoir moral pour lui-même. On espère qu'elle soit suivie de faits, mais si elle ne l'est pas, doit-on l'abandonner? Pour ma part je ne le pense pas.

                  - elle est toujours vaine lorsqu'elle profite a des valeurs qui ne sont pas les notres:

                  On va tabler sur une erreur de formulation. Si ce n'en est pas une, j'avoue du mal avoir à saisir où se situe la différence entre ton propos et un propos xénophobe: en quoi le profit à une valeur qui n'est pas la tienne rend la source de ce profit vaine? Tout ce qui profite à d'autres que nous est vain?

                  - je ne suis pas convaincu que la tolérance suppose le "compromis" entre nos valeurs et celles de l'autre. Etre tolérant pour moi n'implique aucune restriction de mes valeurs: celles-ci subsistent pleinement, je n'en renie aucune au motif que je suis tolérant. Cela suppose seulement que j'accepte l'existence d'autres valeurs que les miennes, la cohabitation de celles-ci.

                  - tu pointes du doigt l'irrationnalité de nos comportements, mais quelques lignes plus haut tu nous parles d'un calcul moyens/fins. On est donc à la fois irrationels et rationnels?

                  - L'humanisme entre guillemets et défini comme une "excuse"? Mouarf, t'aurais pu faire plus long et plus construit pour balayer quelque chose d'aussi important.

                  - ceci dit je peux te rejoindre sur la contradiction qui existe entre l'affirmation de la tolérance jusqu'à un certain seuil, qui souvent se transforme en rejet frontal par la suite. C'est contradictoire, et ça fait passer pour un con, clairement.
                  Je pense aussi qu'invoquer la tolérance peut être une façon de fuir certains problèmes, et que sous couvert de tolérance nous laissons passer des choses qui ne devraient pas pouvoir passer.

                  Par contre, si ces dérives justifient à tes yeux un pamphlet contre la tolérance en elle-même, et c'est comme ça que je le ressens, je suis à ton opposé.

                  La tolérance est une valeur indispensable à la vie en société, à toute vie démocratique. Si son "appropriation" et son "utilisation" peuvent être défaillantes, cela n'ôte rien à la force et à la valeur de cette...valeur!

                  Maintenant si tu as des exemples, histoire de voir ce que tu penses vraiment, je suis preneur...Rien de tel que l'application aux faits pour juger d'une pensée :p

                  Commentaire


                  • #10
                    Patrike met en avant le fait qu'une tolérance non comprise et en contradiction avec la raison tue la tolérance, mais pas dans le sens que l'on pense...

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par armando sanchera
                      Patrike met en avant le fait qu'une tolérance non comprise et en contradiction avec la raison tue la tolérance, mais pas dans le sens que l'on pense...
                      je crois pas qu'il ne dise que ça, justement! :grn:

                      Commentaire


                      • #12
                        les valeurs que je défends sont les bonnes, je ne vois pas pourquoi je devrais tolérer les autres, je ne vais pas mettre l'erreur au même niveau que la vérité. Je parle ici de tolérance intellectuelle. Dans la pratique ils font ce qu'ils veulent tant que cela n'empiete pas sur ma liberté.

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par inthedark
                          les valeurs que je défends sont les bonnes, je ne vois pas pourquoi je devrais tolérer les autres, je ne vais pas mettre l'erreur au même niveau que la vérité. Je parle ici de tolérance intellectuelle. Dans la pratique ils font ce qu'ils veulent tant que cela n'empiete pas sur ma liberté.

                          Les dictateurs disent sa ... :-)

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Juninho301
                            Les dictateurs disent sa ... :-)
                            si je vous suis je pourrais dire que je dois respecter le nazisme qui défend ses valeurs et je n'ai pas à les juger. Que les droits de l'homme sont relatifs à une époque et un lieu donné et que je ne dois pas protester contre les condamnations à mort d'homosexuels car le système de valeurs de certains pays n'est pas le même que le mien.

                            si je pense que mes valeurs sont fausses alors je n'ai plus de valeurs, je pense que tout est faux, donc que tout est possible et je redeviens de toute façon intolérant.

                            Commentaire


                            • #15
                              j'ai bien peur qu'à vouloir jouer au provocateur, tu sois passé un peu à côté de ce l'on aurait pu espérer d'un tel topic...

                              - la tolérance est vaine si elle est à sens unique:

                              Pourquoi cette posture utilitariste? La tolérance n'est jamais vaine pour moi, son existence suffit à lui donner une certaine force et une certaine valeur. C'est une valeur que l'on décide de faire sienne ou non, et chacun décide ou non d'en faire un devoir moral pour lui-même. On espère qu'elle soit suivie de faits, mais si elle ne l'est pas, doit-on l'abandonner? Pour ma part je ne le pense pas.

                              Pour ma part, si la tolerance n'est pas suivie de faits, c'est soit qu'il y a eu incomprehension, et dans ce cas on reexplique, soit que le protagoniste ne respecte pas nos valeurs, et que par consequent on a toutes les raisons de s'en mefier. On en arrive a la question de la tolerance par rapport au respect. Ne confondons pas les deux. La tolerance dont je parle et que je critique, est celle qui continue a montrer du respect a ceux qui, par leurs paroles ou leurs actes, ne montrent que de l'irrespect. Si l'autre dont je parle, montre du respect dans ses paroles et ses actes, dans ce cas-la il respecte nos valeurs. C'est pour cela que j'ai fait une distinction entre valeurs 'differentes' et valeurs 'opposees'. S'il montre du respect, il respecte nos valeurs et les siennes sont juste 'differentes'. Ce qui devrait nous inciter a apprendre a connaitre ses valeurs. C'est ainsi une forme de respect envers lui, mais aussi une forme de prevention car 'un homme averti en vaut deux'. Il faut apprendre a connaitre l'interlocuteur qui a des valeurs differentes des notres, afin de savoir si son respect est profond et sincere, ou juste de facade en fonction du contexte et des circonstances.
                              Par contre, s'il montre de l'irrespect pour nos valeurs, ses
                              valeurs sont opposees aux notres. Dans ce cas-la, notre tolerance devient notre pire ennemi...

                              - elle est toujours vaine lorsqu'elle profite a des valeurs qui ne sont pas les notres:

                              On va tabler sur une erreur de formulation. Si ce n'en est pas une, j'avoue du mal avoir à saisir où se situe la différence entre ton propos et un propos xénophobe: en quoi le profit à une valeur qui n'est pas la tienne rend la source de ce profit vaine? Tout ce qui profite à d'autres que nous est vain?

                              Dans ce cas, je l'admets, j'ai commis une erreur de formulation. La tolerance n'est pas toujours vaine, en effet. Mais dans ce cas-la, je prefere parler de 'respect de la difference', meme si ce terme peut aussi preter a confusion. Le respect de la difference est une tres belle valeur, dans la mesure ou celui qui est different par ses valeurs respecte sincerement nos valeurs. Mais des lors qu'il s'agit d'un respect de facade, il faut etre sur ses gardes. Il faut apprendre a le connaitre et faire fonctionner son discernement pour le savoir vraiment. Car, en fonction des circonstances, son respect de facade peut tres bien prendre un autre visage beaucoup moins sympathique. Je critique la tolerance qui dedaigne ce genre de precautions...
                              - je ne suis pas convaincu que la tolérance suppose le "compromis" entre nos valeurs et celles de l'autre. Etre tolérant pour moi n'implique aucune restriction de mes valeurs: celles-ci subsistent pleinement, je n'en renie aucune au motif que je suis tolérant. Cela suppose seulement que j'accepte l'existence d'autres valeurs que les miennes, la cohabitation de celles-ci.

                              Comme je l'ai dit plus haut, je n'ai aucun probleme avec la co-existence de valeurs differentes des miennes. Aucun probleme de cohabitation non plus, a condition que mon discernement et mon apprentissage de ces valeurs differentes, m'indiquent que ces valeurs sont intrinsequement compatibles avec les miennes. Tolerance et ignorance insouciante des valeurs differentes des notres, voila un cocktail qui, a terme, est susceptible de porter atteinte a nos valeurs.
                              - tu pointes du doigt l'irrationnalité de nos comportements, mais quelques lignes plus haut tu nous parles d'un calcul moyens/fins. On est donc à la fois irrationels et rationnels?

                              Bien sur. Quand il s'agit d'un interet personnel et immediat, on est toujours rationnel. Quand il s'agit de defendre et faire respecter nos valeurs, en d'autres termes avoir une conscience collective en action, on a beaucoup plus de mal car tout le monde ne respecte pas les regles du jeu. Et quand la conscience collective rentre en contradiction avec l'interet individuel, la plupart d'entre nous privilegions l'interet individuel. Et par consequent nous tolerons des ecarts a nos propres valeurs et a notre conscience collective. Jusqu'au jour ou nous faisons face aux consequences nefastes de notre tolerance, de ce compromis, de cet ecart a nos valeurs. Et la nous voulons faire machine arriere et nous crions stop. C'est ca l'irrationnalite dont je parle.
                              On est rationnel quand on pense a sa pomme. On est irrationnel quand on proclame des valeurs que l'on finit par trahir par interet individuel, et que l'on en assume pas les consequences.

                              - L'humanisme entre guillemets et défini comme une "excuse"? Mouarf, t'aurais pu faire plus long et plus construit pour balayer quelque chose d'aussi important.

                              Je ne compte pas faire de la paraphrase des philosophes humanistes. Je ne parle pas de l'humanisme en general. Je parle de la tolerance, de ses causes et consequences. J'exprime juste mon opinion. J'ai bien mis "humanisme" entre guillemets, car inconsciemment c'est l'idee que nous nous faisons de l'humanisme qui nous incite a etre tolerants. Ca ne veut pas dire que tous les tolerants sont des humanistes. C'est un ideal de paix, de non-violence et de fraternite, qui sent bon, qui sonne juste a nos oreilles et qui nous donne bonne conscience. Je ne reduis pas l'humanisme a une "excuse". Mais dans le cadre de mon raisonnement sur la tolerance, j'affirme clairement que l'humanisme, en tant qu'ideal petri de bons sentiments et de bonne conscience, est une excuse parfaite pour justifier des compromis a nos valeurs que nous faisons par peur et/ou par ignorance des valeurs que nous ne comprenons pas vraiment (sans vraiment oser se l'avouer).

                              - ceci dit je peux te rejoindre sur la contradiction qui existe entre l'affirmation de la tolérance jusqu'à un certain seuil, qui souvent se transforme en rejet frontal par la suite. C'est contradictoire, et ça fait passer pour un con, clairement.
                              Je pense aussi qu'invoquer la tolérance peut être une façon de fuir certains problèmes, et que sous couvert de tolérance nous laissons passer des choses qui ne devraient pas pouvoir passer.

                              Par contre, si ces dérives justifient à tes yeux un pamphlet contre la tolérance en elle-même, et c'est comme ça que je le ressens, je suis à ton opposé.

                              J'ai defini plus haut la tolerance que je critique. Je suis pour le respect de la difference, eclaire par la connaissance de cette difference et par un sens du discernement en etat de fonctionnement. Je critique la tolerance a-tout-va, ignorante et insouciante, qui s'auto-erige comme flambeau de la liberte alors qu'elle ne connait pas ses ennemis...
                              La tolérance est une valeur indispensable à la vie en société, à toute vie démocratique. Si son "appropriation" et son "utilisation" peuvent être défaillantes, cela n'ôte rien à la force et à la valeur de cette...valeur!

                              La tolerance en tant que valeur sacree, intouchable et indiscutable, ca ne me suffit pas en tant que telle. Il faut prendre du recul lorsque l'on compte faire preuve de tolerance. La tolerance acceptable, pour moi, c'est le resultat d'une enquete eclairee sur l'autre. On ne peut tolerer que ce que l'on connait et on comprend, et que l'on reconnait comme compatible a soi. Sinon, on se ment a soi-meme...

                              Commentaire


                              • #16
                                L'appel à la tolérance c'est la dernier souffle des faibles et des lâches quand il n'ont plus rien dans leur escarcelle...

                                La tolérance, le fruit du compromis ou comment éviter les opnions de se choquer, les hommes de s'en foutre dessus, comment rendre la vie chiante quoi...:crazy:

                                Commentaire


                                • #17
                                  Envoyé par Tsubigol
                                  L'appel à la tolérance c'est la dernier souffle des faibles et des lâches quand il n'ont plus rien dans leur escarcelle...

                                  La tolérance, le fruit du compromis ou comment éviter les opnions de se choquer, les hommes de s'en foutre dessus, comment rendre la vie chiante quoi...:crazy:

                                  Tsubigol ou comment réduire une idée que l'on a soit-même dévellopé quand les circonstaces nous arrangaient...:grn: :fier:

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    - je ne suis pas convaincu que la tolérance suppose le "compromis" entre nos valeurs et celles de l'autre. Etre tolérant pour moi n'implique aucune restriction de mes valeurs: celles-ci subsistent pleinement, je n'en renie aucune au motif que je suis tolérant. Cela suppose seulement que j'accepte l'existence d'autres valeurs que les miennes, la cohabitation de celles-ci.

                                    Je partage tout à fait cette opinion mais suis incapable de développer !!! :non:

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      la definition de la tolérance , c'est le respect de la liberté d'autrui, de ses manières de penser,d'agir, de ses opinions politiques et religieuses.
                                      Mais tolérer ,c'est aussi admettre a contrecoeur la présence de quelqu'un.
                                      définitions du dictionnaire assez conforme à la réalité.

                                      la tolérance ,c'est surtout accepter les autres ,et accepter ce qu'on n'est pas : blanc ou de couleur,de confession religieuse differente, de sexualité différente, de culture différente ,d'apparence physique ou vestimentaire différente .

                                      cela ne peut marcher que si chacun n'est pas persuadé d'avoir raison en tous domaines ,et que si cette tolérance s'applique à tous réciproquement .il faut avoir envie de comprendre l'autre ,en quoi et pourquoi il est différent .
                                      le totalitarisme ,les régimes autoritaires excluent toute tolérance et répriment certaines différences.Les religions ,malgré leurs écrits, sont souvent totalitaires.

                                      Dans la société actuelle, il y a en même temps deux évolutions : une dans le sens de l'ouverture et une dans le sens inverse.On ne sait qui l'emportera .

                                      On trouve aussi ceux qui sont ouverts aux différences, ceux que ces différences dérangent ,qui grognent dans leur coin mais qui n'agissent pas, et ceux qui ne les acceptent pas et agissent.

                                      Sartre disait : "l'enfer ,c'est les autres".est ce un bien ou un mal d'être toujours jugé ,épié, noté par les autres qui influent notre comportement?C'est un beau sujet de philosophie.
                                      Un proverbe de Florian dit "pour vivre heureux, vivons cachés".

                                      la tolérance nécessite souvent des efforts si elle n'est pas en soi.Tout le monde n'a pas les moyens de ces efforts .L e milieu culturel ,intellectuel dans lequel on a été éduqué ,sa façon de vivre en découvrant beaucoup de milieux différents ou de pays et cultures différents influe sur la façon de penser.L'âge souvent joue un rôle défavorable ,notamment avec le fossé des générations.

                                      Parfois l'intolérance est le fruit d'une obsession .J'ai rencontré des gens qui ne pensaient qu'aux etrangers jour et nuit ,en faisant leur soucii premier dans la vie ,alors qu'ils en cotoyaient peu.

                                      Mais on amalgame très vite l'esprit de tolérance avec le laisser faire , le fameux LAXISME mis a toutes les sauces .Ainsi donc la tolérance favoriserait le désordre.L'humanisme serait symbole de faiblesse .
                                      IL est vrai que nous sommes dans une société ou tout est jetable et que l'humain n'est rien par rapport a des grands concepts , tel l'argent par exemple et que nous sommes plutôt dans le systeme "marche ou crève".
                                      Mais s'interesser aux autres ,aider les autres, essayer de les comprendre n'a jamais empêché de punir ceux qui le méritaient et de gerer la société au mieux .

                                      Et puis ,tous ces chevaliers blancs ne préferent ils pas " voir la poussière dans l'oeil du voisin que la poutre qui est dans le leur".
                                      On reconnaît le rouquin aux cheveux du père et le requin aux dents de la mère.

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        Envoyé par armando sanchera
                                        Tsubigol ou comment réduire une idée que l'on a soit-même dévellopé quand les circonstaces nous arrangaient...:grn: :fier:
                                        Que nenni, je me suis toujours fait l'orateur de l'intolérance.

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          Envoyé par pat patoche
                                          la definition de la tolérance , c'est le respect de la liberté d'autrui, de ses manières de penser,d'agir, de ses opinions politiques et religieuses.
                                          ".
                                          manières de penser: kesako?
                                          agir je dois res^pecter toutes les actions, meurtre vol?
                                          opinions politiques: pourquoi je devrais tolérer le nazisme ou le stalinisme?
                                          religieuses: certaines croyances religieuses sont stupides et d'autres dangereuses pourquoi devrais je les tolérer, je dois tolérer les sectes aussi?

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            ma tolérance:

                                            chacun a le droit (légal) de faire et de dire ce qu'il veut tant qu'il n'agresse pas autrui (une agression physique ou contre sa propriété)

                                            Commentaire


                                            • #23
                                              Je ne tolère personne pour ma part, même ceux que j'estime, ça met plus de piment.:grn:

                                              Commentaire


                                              • #24
                                                selon Patoche tolérer c'est aussi " admettre a contrecoeur la présence de quelqu'un", tu peux donc leur dire que tu les tolère mais qu'ils te donnent envie de vomir.

                                                Commentaire


                                                • #25
                                                  Envoyé par Le glaude
                                                  La tolérance c'est bien, ne pas tolérer l'intolérable, c'est mieux.
                                                  les deux sont bien !! ;)

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X