Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Aide pour amoureux(ses) en détresse

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Upe
    a répondu
    "alain dulac" : c'est elle qui m'a dit "faut que je réfléchisse". Donc sentant qu'elle allait repousser la décision, j'ai dit que moi j'étais opé.

    En fait je m'attendais absolument pas à la voir comme ça, désemparée, cherchant ses mots. Elle a un caractère affirmé, elle sait ce qu'elle veut, dans le boulot ça envoie... Et puis elle a passé son été à se rapprocher, et la semaine précédant le rencard à me draguer. Je pensais que j'avais juste à la cueillir...

    Bref, elle a été brusquée, mais je ne m'y attendais pas. Je pense aussi qu'en rentrant chez elle, elle a du se dire WTF? et peut être se sentir un peu humiliée (mais pas de ouf non plus).
    Et j'ai ma théorie sur sa décision, sur les 4 semaines etc., mais j'ai pas le temps là et je veux influencer personne.

    Là je me suis mis en phase de désintérêt et je sens que ça la fait chier. En fait depuis quelques semaines je le faisais mais sans arriver à "décrocher" complètement mais depuis une semaine ça m'a saoulé et donc éloignement progressif. Après je sais déjà qu'après l'AG (dans 8 jours) on va picoler, on va aussi faire l'arbre de Noël et clairement on va pouvoir se rapprocher, rigoler etc. (je commence à la connaître...).

    Du coup je me rapproche plutôt de ce que Rudy dit, mais en même temps je me force pas, c'est ma nature. Et ça serait pas la première meuf qui reviendrait.

    Par ailleurs, je me suis attaché plus que je le pensais. Et je ne veux pas m'attacher plus si on ne va pas plus loin, donc c'est aussi pour ça que je prends mes distances.


    Bref, j'ai mis du temps à poster, faut dire que je suis tombé sur une pépite là :o : https://www.youtube.com/watch?v=NG2IUO6bibE
    :D

    Laisser un commentaire:


  • TwinPlan69
    a répondu
    C'marrant, avec ton poste j'ai plus du tout la même vision de toi Upe! :grn: P'tet à cause des " :-) " :D

    J'suis plutôt d'accord avec alain, l'impression qu'elle me donne c'est qu'il y avait tout pour que ça se conclue positivement, mais qu'elle s'attendait surtout à que tu lui laisses pas trop le choix.

    Là, le sentiment qui se dégage c'est que t'as pas assumé jusqu'au bout, en lui faisant comprendre que "t'étais pas contre". Même si c'est ce que tu penses dans le fond, elle ça lui suffit pas un gars qui n'est juste "pas contre". Elle veut un type qui lui dise "oui", pas "pourquoi pas".

    Pour la suite des événements... attendre que la complicité se recrée naturellement, et ne pas te louper la prochaine fois. :)

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par rudy69140 Voir le message
    Ah ben attends, lis la suite...:grn:

    Sinon, Upe, l'autre nana maquée/maman, elle est genre ultra-fidèle avec son mari? Non parce que voilà quoi...:grn:

    Bon sinon, l'arme fatale me semble être le désintéressement total à durée indéterminée. C'est ce qui doit le plus marcher, et si ça marche pas, l'honneur est sauf car de toute façon, t'en avais plus rien à péter d'elle (officiellement)...
    Disons qu'elle va déménager à 700 ou 800 km donc c'est impensable :grn: et y a jamais eu d’ambiguïté, je la trouve hyper bien physiquement (je suis pas le seul!), je m'entends bien avec elle mais c'est tout. Elle a accouché y a 10 jours d'ailleurs :D

    Pour le désintéressement, j'y reviens mais de toute façon c'est la moins mauvaise solution pour moi...



    Envoyé par Ewanoahlucasino Voir le message
    Elle a 35 ans la meuf et visiblement celibataire depuis 2 ans, elle cherche autre chose. Son horloge biologique tourne, elle veut pas d'un mec qui va la ken parcqu'il c'est habitué a son physique.
    Ca fait ptet plus que deux ans.

    Pour l'horloge biologique, j'ai bien le truc en tête, c'est vite venu dans ma réflexion quand elle a commencé à me tourner autour.
    Après je suis pas persuadé qu'elle y pense trop.

    Et si je sors avec elle, c'est pour un truc un peu sérieux. Au début j'étais dans une autre optique, mais en fait je l'apprécie plus pour sa personnalité que pour le physique, et je me verrai bien avec elle, tout simplement.
    Le cul est donc pas la priorité. Et de toute façon ça ne lui conviendrait pas (d'ailleurs si on sort ensemble, tout va se faire progressivement, si vous voyez ce que je veux dire!).



    Envoyé par rudy69140 Voir le message
    Oui sur ça je suis d'accord. Mais à moyen terme, il est fort probable que ça soit la suite de la relation si elle venait à se faire.

    Upe papa grâce au forum. Tu nous enverras le faire-part dis?:grn:
    Ouais et si je la b**se juste, je t'enverrai mes capotes usagères :grn:

    Laisser un commentaire:


  • Edmond_Wells
    a répondu
    Envoyé par rudy69140 Voir le message
    P'tain, la gonzesse du taff à Upe est si vieille que Jean de la Fontaine l'a connue et a même écrit un poème sur elle...:shock::grn:

    Bon sinon Upe, c'est peut-être effectivement une femme qui recherche plus un géniteur qu'un amant. Il te reste plus qu'à feuilleter le catalogue Aubert, l'air de rien, au taff, au lieu de faire la tâche qu'elle t'a confiée (combo paternité/rebel).:grn:
    Il a même déjà raconté la fin

    Donc Upe tu es un malotru mais tu la rendra heureuse :grn:

    Laisser un commentaire:


  • alain dulac
    a répondu
    Envoyé par Ewanoahlucasino Voir le message
    Pas trop. Elle emmene personne chez elle car je suis sur qu'il y a une piece avec sa futur robe de mariée, le lit bébé, le siege auto et peut etre meme un chien ( qui a crever depuis le temps ).
    Hihi :grn:

    Laisser un commentaire:


  • Ewanoahlucasino
    a répondu
    Envoyé par alain dulac Voir le message
    Pas du tout.
    La différence d'âge ne lui fait pas peur, elle n'a aucune envie de sauter sur son prochain mec en lui demandant des enfants car son horloge biologique tourne. Soyons sérieux. C'est le comportement de Upe qui a fait que bien malgré elle, elle était dans l'impossibilité d' "accepter".....
    C'est limpide, non?
    Pas trop. Elle emmene personne chez elle car je suis sur qu'il y a une piece avec sa futur robe de mariée, le lit bébé, le siege auto et peut etre meme un chien ( qui a crever depuis le temps ).

    Laisser un commentaire:


  • rudy69140
    a répondu
    Envoyé par alain dulac Voir le message
    Pas du tout.
    La différence d'âge ne lui fait pas peur, elle n'a aucune envie de sauter sur son prochain mec en lui demandant des enfants car son horloge biologique tourne. Soyons sérieux. C'est le comportement de Upe qui a fait que bien malgré elle, elle était dans l'impossibilité d' "accepter".....
    C'est limpide, non?
    Oui sur ça je suis d'accord. Mais à moyen terme, il est fort probable que ça soit la suite de la relation si elle venait à se faire.

    Upe papa grâce au forum. Tu nous enverras le faire-part dis?:grn:

    Laisser un commentaire:


  • alain dulac
    a répondu
    Envoyé par rudy69140 Voir le message
    Ah ça c'est bien aussi. Upe, cite lui des passages du nouveau testament.

    Bible => Religion => Eglise => Mariage => ENFANTS, PLEIN PLEIN PLEIN....

    PAN!

    :grn:
    Pffffff :grn::grn::grn:

    Laisser un commentaire:


  • alain dulac
    a répondu
    Envoyé par rudy69140 Voir le message
    c'est peut-être effectivement une femme qui recherche plus un géniteur qu'un amant.
    Pas du tout.
    La différence d'âge ne lui fait pas peur, elle n'a aucune envie de sauter sur son prochain mec en lui demandant des enfants car son horloge biologique tourne. Soyons sérieux. C'est le comportement de Upe qui a fait que bien malgré elle, elle était dans l'impossibilité d' "accepter".....
    C'est limpide, non?

    Laisser un commentaire:


  • rudy69140
    a répondu
    Envoyé par alain dulac Voir le message
    Tu attaqueras telle la guêpe qui attaque sa proie quand celle-ci est à point (Confucius/1-22, Livre des psaumes 76-b).
    Ah ça c'est bien aussi. Upe, cite lui des passages du nouveau testament.

    Bible => Religion => Eglise => Mariage

    PAN!

    :grn:

    Laisser un commentaire:


  • rudy69140
    a répondu
    P'tain, la gonzesse du taff à Upe est si vieille que Jean de la Fontaine l'a connue et a même écrit un poème sur elle...:shock::grn:

    Bon sinon Upe, c'est peut-être effectivement une femme qui recherche plus un géniteur qu'un amant. Il te reste plus qu'à feuilleter le catalogue Aubert, l'air de rien, au taff, au lieu de faire la tâche qu'elle t'a confiée (combo paternité/rebel).:grn:

    Laisser un commentaire:


  • alain dulac
    a répondu
    Envoyé par rudy69140 Voir le message
    "L'alchimie", la "magie", n'aurait-elle pas été rompue lors de la première tentative?

    ..
    C'est un risque. Mais si Upe sent qu'elle revient progressivement, c'est sûrement vrai. Rétablir le désir initial après cette soirée catastrophique ne se fera pas en un jour c'est sûr.
    Il faut doser entre le détachement et la jovialité (rester sur ce côté "mec rigolo" qui est ton ADN) mais sans donner, là je suis d'accord, l'impression que tu t'accroches, que tu quémandes encore.
    Ensuite ça se fera.
    Tu attaqueras telle la guêpe qui attaque sa proie quand celle-ci est à point (Confucius/1-22, Livre des psaumes 76-b).

    Laisser un commentaire:


  • Edmond_Wells
    a répondu
    Envoyé par Ewanoahlucasino Voir le message
    Elle a 35 ans la meuf et visiblement celibataire depuis 2 ans, elle cherche autre chose. Son horloge biologique tourne, elle veut pas d'un mec qui va la ken parcqu'il c'est habitué a son physique.
    http://www.poetica.fr/poeme-258/jean...aine-la-fille/

    :grn::grn:

    Laisser un commentaire:


  • alain dulac
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Elle me dit qu'elle avait imaginé qu'on parlerait peut être de ça (ahahah, bien sûr qu'elle s'y attendait!), qu'elle se pose aussi la question. Elle me demande de parler aussi, je lui dis que moi je pose les questions :-) ; bref je la sors de sa zone de confort, très inhabituel chez elle de la voir perdre ses mots etc.
    Finalement on marche un peu plus, elle veut continuer à parler donc elle prendra le métro à l'arrêt suivant, elle ne veut pas finir sur ça.
    Elle attendait juste que tu conclues, à ce moment là, Upe....
    Elle n'est pas compliquée pour un sou cette nana.
    Elle a du être dévastée le soir en rentrant chez elle, se sentant presque humiliée.
    Elle me plait bien. Elle a l'air top. La balle est dans ton camp, à toi de rattraper le coup..... C'est positif.

    Laisser un commentaire:


  • Ewanoahlucasino
    a répondu
    Elle a 35 ans la meuf et visiblement celibataire depuis 2 ans, elle cherche autre chose. Son horloge biologique tourne, elle veut pas d'un mec qui va la ken parcqu'il c'est habitué a son physique.

    Laisser un commentaire:


  • rudy69140
    a répondu
    Envoyé par alain dulac Voir le message
    J'en suis là.
    Mais non non non non non surtout paaaaaaaas !!!!!!!!
    :scared::scared::folie::folie::folie::folie:

    Evidemment qu'elle dira que tu te fais des films (même si c'est faux), qu'elle se dira que t'es encore plus immature et relou qu'elle s'imaginait.
    "T'es célibataire, t'es grosse, mais pourquoi tu veux pas sortir avec moi, c'est fou? Allez je te laisse les vacances pour réfléchir et à la rentrée tu viendras me donner ta "final answer" ".

    C'est du suicide.

    Il faut renouer les mêmes moments de complicité qu'avant, sans ramener cette histoire de "sortir ensemble" :sick: sur le tapis à la moindre occasion, faire en sorte qu'elle te re-désire, oublie tes moments de faiblesse (car tu t'es mis dans une situation de faiblesse, de quémandeur, avec elle qui a la décision finale ...qui ne peut pas être "oui d'accord" dans ces conditions).

    Et au moment opportun tu tentes la conclusion de façon virile, façon homme fort, façon mâle dominant, pas façon quémandeur, palabreur, elle n'attend, je pense, que ça. Au pire tu ne risques rien, du moins tu ne risques pas le "oh mais tu es fou, qu'est ce qui te prend, ça va pas?" vu qu'elle sait très bien que tu es intéressé....
    "L'alchimie", la "magie", n'aurait-elle pas été rompue lors de la première tentative?

    Perso, je persiste. Désintéressement total à durée indéterminée (renouvelable 2 f.. euh 3 fois... non 2, euh je sais plus...:grn:), le tout sans aucune agressivité ni rancœur apparente.

    Et un désintéressement naturel. Pas de là à jouer l'autiste qui tourne la tête à la moindre vue de la gonzesse. Non, elle vient te parler, tu lui réponds normal, mais aucune insistance dans les discussions, tu ne t'intéresses pas à elle plus que ça quoi. Si elle veut faire un resto/sortie, ben non, tu peux pas, t'as poney, t'as piscine, t'as un meetic date, mieux, t'as un badoo one night stand à consommer (bon là, on va peut-être éviter :grn:)...

    Perso, de mémoire, je crois que j'ai jamais eu eu une nana en me livrant à 100% "sentimentalement parlant", enfin de la manière dont tu as procédé. Après, ça vaut ce que ça vaut...

    Laisser un commentaire:


  • alain dulac
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Si derrière je peux lui dire que je la comprends pas, lui parler 2-3 minutes, ça sera pas mal. Derrière elle aura deux semaines de vacances pour gamberger :) [/U][/B]
    Mais c'est pas vrai!!! Mais si !! C'était bien cette tactique que tu comptais appliquer. :scared:
    Donc là bien sûr c'est non non non. C'est la dernière chose à faire (cf mes posts précédents).

    Laisser un commentaire:


  • alain dulac
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message

    J'ai dans l'idée de lui dire, après l'AG et avant son départ, que je ne la comprends pas, je ne l'ai pas comprise : elle se rapproche de moi (je prends les paris : elle va nier et dire que c'est moi..), je fais le premier pas, je pense que je lui plais, elle est célibataire, et derrière elle dit non. ![/U][/B]
    J'en suis là.
    Mais non non non non non surtout paaaaaaaas !!!!!!!!
    :scared::scared::folie::folie::folie::folie:

    Evidemment qu'elle dira que tu te fais des films (même si c'est faux), qu'elle se dira que t'es encore plus immature et relou qu'elle s'imaginait.
    "T'es célibataire, t'es grosse, mais pourquoi tu veux pas sortir avec moi, c'est fou? Allez je te laisse les vacances pour réfléchir et à la rentrée tu viendras me donner ta "final answer" ".

    C'est du suicide.

    Il faut renouer les mêmes moments de complicité qu'avant, sans ramener cette histoire de "sortir ensemble" :sick: sur le tapis à la moindre occasion, faire en sorte qu'elle te re-désire, oublie tes moments de faiblesse (car tu t'es mis dans une situation de faiblesse, de quémandeur, avec elle qui a la décision finale ...qui ne peut pas être "oui d'accord" dans ces conditions).

    Et au moment opportun tu tentes la conclusion de façon virile, façon homme fort, façon mâle dominant, pas façon quémandeur, palabreur, elle n'attend, je pense, que ça. Au pire tu ne risques rien, du moins tu ne risques pas le "oh mais tu es fou, qu'est ce qui te prend, ça va pas?" vu qu'elle sait très bien que tu es intéressé....

    Laisser un commentaire:


  • rudy69140
    a répondu
    Envoyé par alain dulac Voir le message
    J'en suis là, je vais faire une petite pause, mais rien qu'avec ce paragraphe on sait que c'est bon, c'est quand tu veux...
    Ah ben attends, lis la suite...:grn:

    Sinon, Upe, l'autre nana maquée/maman, elle est genre ultra-fidèle avec son mari? Non parce que voilà quoi...:grn:

    Bon sinon, l'arme fatale me semble être le désintéressement total à durée indéterminée. C'est ce qui doit le plus marcher, et si ça marche pas, l'honneur est sauf car de toute façon, t'en avais plus rien à péter d'elle (officiellement)...

    Laisser un commentaire:


  • alain dulac
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    B
    Elle me dit qu'elle avait imaginé qu'on parlerait peut être de ça (ahahah, bien sûr qu'elle s'y attendait!), qu'elle se pose aussi la question. Elle me demande de parler aussi, je lui dis que moi je pose les questions :-) ; bref je la sors de sa zone de confort, très inhabituel chez elle de la voir perdre ses mots etc.
    Finalement on marche un peu plus, elle veut continuer à parler donc elle prendra le métro à l'arrêt suivant, elle ne veut pas finir sur ça.
    (...) mais que moi je serai partant. Elle me dit qu'elle doit réfléchir.

    Moi je sors de là assez confiant, avec tout ce qu'elle a montré avant et vu ce qu'il est ressorti du rencard.

    (...)
    Au bout de deux semaines, je la relance pour qu'on en reparle.

    Finalement, un mois (!) après le resto,, après l'avoir relancée 3 fois, on finit par aller boire un verre. ![/U][/B]
    J'en suis là.
    Merde merde merde merde, c'était tout cuit, elle attendait que ça, que tu la joues comme Beckham en concluant, et tu la joues comme au collège "ça te dirait de sortir avec moi? Je te laisse réfléchir hein, tu me diras plus tard, mais moi je serais bien partant".

    C'est la cata. Elle attendait d'être un peu brusquée, que tu prennes les choses en main, et là tu lui balances dans la face une impression d'immaturité, vos 5 années d'écart. ...

    Après ça elle ne pouvait AUCUNEMENT revenir vers toi dans les jours suivants et dire "bon, ok j'ai réfléchi, je suis partante aussi....".
    Impossible.

    Et en plus elle t'a laissé le temps d'essayer de te rattraper, de reprendre les choses en main, avant d'être obligée de laisser tomber officiellement 4 semaines plus tard (c'est long).

    Laisser un commentaire:


  • alain dulac
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Rentrée 2016 :
    Ca repart vite, et bien.
    Grosse proximité. Dès le 2ème jour, elle part en déplacement à Bruxelles. Je reçois un texto à 8 heures du mat', la tête dans le cul, du mal à émerger. Elle me parle de banalités, je réponds, 2-3 échanges. Elle finit par "bonne journée, même si elle sera forcément moins bonne sans moi". Le soir on rediscute etc.

    [/U][/B]
    J'en suis là, je vais faire une petite pause, mais rien qu'avec ce paragraphe on sait que c'est bon, c'est quand tu veux...

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Bon, vu que j'ai rien de mieux à foutre ce soir, j'vais poster :D Je voulais le faire hier et puis en fait, j'ai pas eu le temps; malgré la saison et le climat, on m'a proposé de voir le match entre potes : grande réussite :D


    Je vais essayer de tout écrire en 20 minutes et de ne pas faire un post à rallonge (EDIT. Bon j'ai fait 2-3 trucs en même temps, ça fait plus de 45 minutes ^^...).


    Je suis ni amoureux ni en détresse, mais "attaché et désabusé", et... ça concerne le boulot tant pis si ça "fuite", mais a priori pas de gros risque donc je me lance.


    Pour planter le décor : là où je bosse, on est que 7 salariés (d'ailleurs ça se passe pas bien... pour tout le monde, moi compris (même si je m'en sors), et ça me chagrine plus que les amours).


    J'arrive dans ce job début 2015. Au cours des entretiens (3), je rencontre divers futurs collègues ou "élus", dont deux filles. L'une que je trouve pas mal, à qui je donne 28-29 ans et qui en a en fait 31 (qui est maquée et aujourd'hui mariée-maman^^) et l'autre que je trouve "correcte" à qui je donne 31 et qui en a en fait 33.

    Bref, rien de spécial. Je suis retenu pour le job.


    Je vais faire par chronologie :-) .


    Courant 2015 :
    Avec la plus âgée des deux (celle de 33 ans à l'époque donc), au début on a des rapports de collègues, mais plutôt bons.
    Moi de mon côté, j'étais proche d'une meuf, etc., bref pas libre ni du tout intéressé par cette collègue. Par ailleurs, on a pas de lien hiérarchique direct, mais elle est "en haut" dans la structure, et on va direct que c'est un lien indirect et diagonal.


    Eté 2015 :
    A une ou deux occasions, lors de discussions professionnelles à deux, je me rends compte que c'est une meuf "bien".
    A son retour de vacances, je me dis que le bronzage et sa coloration ça lui va bien. Mais voilà, sans plus.


    2015-2016 :
    Toujours des rapports de collègues, même si on a quelques affinités, on se marre bien etc. (faut dire que je déconne très souvent et que j'ai l'impression d'être "la mascotte" au taf)
    On s'accroche quelques fois. A certains moments elle me saoûle (pour des raisons professionnelles toujours), c'est jamais bien méchant. Elle me reproche, ainsi qu'un autre collègue, de défendre une autre de mes collègues (à qui ils font des reproches pas toujours justifiés!), la mieux (mais mariée, enceinte..), en mode "t'es amoureux", "ta femme du boulot" etc. Je sais pas si c'est juste son mauvais caractère, de la jalousie, son exigence professionnelle etc. Bref, pas grand chose.

    A côté de ça, deux fois (hiver 2015-2016 je dirai), quelqu'un lui dit "vous iriez bien ensemble" en parlant d'elle et moi (au passage, on a plus de 5 ans d'écart, je suis jeune moi :-) ).
    Les deux fois elle s'empresse de répondre "pas du tout!" ou "c'est pas du tout mon style". Sur le coup, n'étant pas intéressé, j'en avais rien à foutre, MAIS je me suis quand même dit que je lui ferai payer, parce que je trouve que ça se dit pas. Bref, je lui ai juste donné moins d'intérêt, et j'ai fait en sorte de l'emmerder une fois ou deux.

    Du coup moi à ce moment-là j'ai aucune ambition avec elle, bien qu'elle soit célibataire (depuis un bail). C'est pas la meuf la mieux que je connaisse, elle a son petit caractère, on a 5 ans d'écart, bref... c'est pas pour moi tout ça.


    Eté 2016 :
    C'est là que ça se complique.
    A la fin du printemps, nos rapport professionnels sont toujours bons, on va dire qu'on est vaguement potes, mais par exemple, pas de Facebook, pas de sorties autres (à cette époque j'aurais tout décliné, vu que j'ai une (autre) collègue-connâsse qui fait chier tout le monde et moi particulièrement et que pour le principe, je ne fais rien hors boulot si elle est là!).

    Arrivés vers juin, on a une petite complicité qui se développe.
    Notre Assemblée générale est passée, c'est bientôt les vacances, il fait beau, la collègue-connâsse s'en va en congé-maternité, bref, y a des raisons d'avoir le moral.

    Moi à ce moment-là, j'ai repéré une meuf pas mal qui bosse juste à côté de chez nous, avec qui j'ai envie d'établir un peu le contact (en plus, elle est célibataire), j'ai fait 5% du taf donc en gros, la cible est lockée, reste à faire le boulot.

    Mais bizarrement, ma collègue se rapproche de moi. Ca se sent au quotidien, on se parle davantage, on rigole.
    Au cours de quelques discussions, je lance 2-3 trucs où je vois qu'elle réagit un peu (genre je dis que j'aime bien "les filles fines" (elle ne l'est pas - mais elle n'est pas grosse!), et elle a une réaction genre tourner la tête).

    Fin juin on fait un barbecue avec les autres structures avec qui on bosse (elle a pas mal de copines).
    Mon objectif est de parler à la meuf que j'ai dans le viseur, mais en fait, j'en aurai pas l'occaze.
    Par contre, je me retrouve à manger avec ma collègue et nos 2 stagiaires. On parle bien etc., en gros rien de spécial on mange souvent ensemble (à noter que j'ai bien picolé mais j'ai tellement mangé qu'en fait à aucune moment je n'ai été pété! :-) ). A un moment, elle interrompt la convers' en disant "mais qu'est-ce qu'ils ont à rigoler eux?" en parlant de ses potes qui ont l'air de rire en nous regardant. Ca arrive 1 fois ou 2 durant la soirée.

    Bon : ok ; pour la première fois, je me pose la question. Le rapprochement quotidien + ça, ça m'intrigue.

    A ce moment-là, je me dis qu'on verra bien, j'avais quelques réticences, au pire si je peux juste me la taper, pourquoi pas!

    Semaine suivante, on a prévu de mater France-Allemagne à l'Euro entre collègues. Moi j'ai un plan concert le même soir, gratos, donc suis pas sur d'y aller. Finalement, sous la pression de tout le monde, je dis OK pour y aller (chez un collègue dont la copine est à 8 mois et demi de grossesse :-) ), j'irai au concert après (il est décalé).
    La journée, avant le match, 2-3 trucs me saoûlent au boulot. J'ai pas envie de lui parler et elle insiste etc. Finalement elle finit par lâcher l'affaire et boude dans son coin. Avant et pendant le match, je lui lance 2-3 vannes, ça détend un peu l'atmosphère. A la mi-temps, gros moment stratégique, je vais me mettre dans le canapé pendant que les autres sont sur le balcon. Je prends la place d'une autre personne (qui s'en fou du foot^^). Là, illico, elle se pointe et se met à côté de moi (sa place en 1ère mi-temps). Du coup j'en profite pour lui dire que si mes vannes ça l'embête, je peux arrêter et là : "non non, tu peux continuer" : OK meuf, faut pas me le dire 2 fois. C'est pas la première à me dire exactement la même chose :-) .

    Fin du match, on boit encore quelques coups (pas elle, elle boit peu). On rentre en métro, je regarde l'itinéraire au loin du groupe et je l'entends dire bien fort "qu'est-ce qu'il fait lui ?" pour bien se faire remarquer. J'apprendrais plus tard qu'elle a dit à mes collègues (moins fort du coup) : "j'aimerais bien qu'il rentre avec moi" : rentrer en métro hein, pas chez elle.

    Là, je me dis donc que je vais un peu la tester (j'ai déjà commencé, cf plus haut).

    On est courant juillet, on se rapproche encore davantage, j'aime bien ses petites robes :-) . Les autres remarquent "qu'on se cherche tous les deux", elle dit que c'est moi, etc.

    Un jour on sort du taf, on tombe sur deux copines à elle. On discute 10 secondes. On voit un tramway arriver mais elle ne veut pas courir, donc on prendra le suivant. Discussion banale, j'écoute à moitié :-) , à ce moment-là on rentrait ensemble de temps en temps (c'est à dire : 3 minutes à pieds + un arrêt de tram en commun...lol).
    Je la quitte au tram pour prendre un autre moyen de locomotion et sur le quai, je retrouve ses 2 copines. L'une d'elle e teste et me dit "tu prends le tram, quand il y a ... ?", genre j'aime bien ma collègue, je prends le tram pour être avec elle (en vrai : absolument pas). Je me dis que c'est marrant cette question.

    Je lui propose aussi d'aller à un concert en plein air, elle est emballée mais elle flippe un peu (une semaine après le 14 juillet à Nice), finalement elle ne vient pas, j'y vais avec une copine etc.

    Comme c'est bientôt les vacances, je me dis qu'on va attendre un peu : au pire, si à la rentrée ça ne repart pas, tant pis.

    Arrivent les vacances (c'est bientôt fini :) ). Elle part avant moi. Je me dis que ça va être chiant, 2 semaines sans elle (car avec les autres qui partent en même temps que moi, bof bof!). Finalement après 2 jours un peu emmerdants, ça passe.
    On s'écrit un peu, pour des banalités.
    Mes vacances arrivent. Dès le premier jour elle m'écrit (je m'y attendais), on discute un peu, bref c'est marrant mais pas fou.


    Rentrée 2016 :
    Ca repart vite, et bien.
    Grosse proximité. Dès le 2ème jour, elle part en déplacement à Bruxelles. Je reçois un texto à 8 heures du mat', la tête dans le cul, du mal à émerger. Elle me parle de banalités, je réponds, 2-3 échanges. Elle finit par "bonne journée, même si elle sera forcément moins bonne sans moi". Le soir on rediscute etc.

    Le reste de la semaine, pareil. Elle me fait des compliments parfois pour rien (vraiment..).
    Un soir j'étais tout seul dans mon bureau (on était plus que 2), elle se pointe et s'assoit à la place de mon stagiaire, parti. Dans une robe qui lui va trop bien, avec ses petits talons etc. Bref elle vient faire son petit numéro, on se taquine etc., elle finit par partir du bureau en mode fausse vexée "qui m'aime me suive". Assez drôle ! -: )

    Je lui propose donc rapidement un resto (chez un pote qui vient d'ouvrir, et dont le nom comporte son prénom (ce qui la fait kiffer)), au motif que je dois lui parler de 2-3 choses (c'est vrai en plus, j'avais besoin de lui parler de trucs hors boulot, mais pas amoureux), avec l'objectif de passer une soirée ensemble pour voir comment ça se passe, et mettre le sujet sur la table. Je lui précise que je l'invite pas (ce que j'ai fait pourtant, bien entendu :-) ).

    Pour avoir le temps de parler de tout, je lui propose qu'on se donne RDV avant. Elle est OK. Elle me dit qu'elle sera un peu en retard, mais en fait elle arrive comme moi. Elle s'est apprêtée (elle fait peu d'efforts au boulot, sauf l'été dernier donc...), même si elle est presque pas maquillée (comme d'hab'). Je la sens stressée.
    On parle des sujets que je voulais aborder, voilà, c'est bouclé.
    On va au resto, compliqué d'aborder le sujet, je lui lance 2-3 perches mais elle les saisit pas.

    Mon pote restaurateur m'offre une bière au comptoir, puis je paie l'addition. Je lui propose de boire un verre mais elle veut pas, elle préfère rentrer.
    On se dirige donc vers le métro.

    Et là je me dis que je vais poser mes couïlles, je parle du sujet.

    Elle me dit qu'elle avait imaginé qu'on parlerait peut être de ça (ahahah, bien sûr qu'elle s'y attendait!), qu'elle se pose aussi la question. Elle me demande de parler aussi, je lui dis que moi je pose les questions :-) ; bref je la sors de sa zone de confort, très inhabituel chez elle de la voir perdre ses mots etc.
    Finalement on marche un peu plus, elle veut continuer à parler donc elle prendra le métro à l'arrêt suivant, elle ne veut pas finir sur ça.
    Elle me dit des trucs forts malgré tout, du style "je suis handicapée des sentiments", et moi que je savais que c'était pas le genre de meufs à faire le premier pas : elle me le confirme, elle ne le fait que si elle pense qu'il faut jouer le tout pour le tout.
    Bref, je dis aussi que ça dépend le type de relation recherchée etc., mais que moi je serai partant. Elle me dit qu'elle doit réfléchir.

    Moi je sors de là assez confiant, avec tout ce qu'elle a montré avant et vu ce qu'il est ressorti du rencard.

    Le lundi au taf... elle est froide, comme rarement. OK la meuf compliquée. Moi je reste normal. Petit à petit nos rapports reviennent, même si la complicité n'est plus la même.

    Au bout de deux semaines, je la relance pour qu'on en reparle.

    Finalement, un mois (!) après le resto,, après l'avoir relancée 3 fois, on finit par aller boire un verre.
    Et là elle attaque direct : "bon, tu t'attends surement à ce que je vais te dire" : euh bah non! Bref, elle me dit que non, elle ne veut pas, car : 1) "si je suis pas attachée dès le début, c'est mort" ; 2) "tu te poses trop de questions, comme moi, or il me faut quelqu'un qui me mette en confiance" et 3) "y a le boulot".
    Sur le coup, j'encaisse, je lui dis que c'est pas parce qu'au boulot je me pose des questions (c'est le bôrdel sur l'organisation général, les rôles de chacun et dans les faits, je remplace mon chef qui avait 10-12 ans d'expérience de plus que moi, et 6 ans d'ancienneté!) qu'en couple c'est pareil. Et qu'être en couple donne naturellement de la confiance.
    Je lui explique que moi ,j'aimerais bien, bref je ne renonce pas :) .
    Fin de soirée, chacun rentre chez soi.

    La semaine d'après, je me dis que j'ai pas tout donné, donc un soir, je lui parle, mais au bureau (on était plus que 2). Je lui dis qu'elle me plait, que c'est pas juste comme ça; qu'à la base j'avais rien pour, mais qu'avec le temps... et qu'à la base je préfère les filles différentes, et que c'est l'ensemble qui m'a plu (elle me dit "ouais bon en fait je suis grosse mais tu m'aimes bien quand même") ahah - bien entendu j'ai rectifié).
    Je lui dis qu'au boulot ça peut être jouable.
    Elle, me dit qu'elle m'a déjà fait part de son avis. Voilà.


    Donc là on était mi-octobre.

    Depuis, au début j'ai senti qu'elle avait pris la confiance, parfois à se comporter comme une gamine même (pour une meuf de 35 ans..). Elle essayait aussi de garder un peu le contact.
    Moi j'ai pas fait la gueule, même si ça me fait chier.
    Elle a eu quelques problèmes persos, sa mère a des pbs de santé.

    Mais là, depuis une semaine, j'en ai marre. J'ai pas envie de me forcer à lui parler, je lui fais pas vraiment la gueule mais clairement j'ai plus envie de faire comme si y avait rien eu. Elle essaye toujours de maintenir le contact, mais j'ai pas envie.

    Là, dans 10 jours on aura passé notre nouvelle AG. La pression va redescendre, et y aura 2 jours avant ses vacances.

    J'ai dans l'idée de lui dire, après l'AG et avant son départ, que je ne la comprends pas, je ne l'ai pas comprise : elle se rapproche de moi (je prends les paris : elle va nier et dire que c'est moi..), je fais le premier pas, je pense que je lui plais, elle est célibataire, et derrière elle dit non.
    Mais je ne sais pas pourquoi : est-ce qu'elle a peur ? Est-ce qu'elle n'assume pas ? Est-ce que c'est passager ?
    J'en avais parlé à une collègue (la seule au courant) et pour elle, elle a juste peur de s'engager.


    Je pense être parti pour lui faire la demie-gueule (car je reste professionnel) pendant 10 jours. Elle va essayer de s'accrocher.
    Après l'AG, on a un "arbre de Noël" collectif (où seront présentes ses copines, mentionnées il y a 55 lignes^^). Y a des chances qu'on picole après l'AG, et à l'arbre de Noël. Du coup je pense que ça permettra de se reconnecter (c'est assez facile) il est probable que si on déconne un peu, les copines reviennent sur le sujet etc. ou lui fassent remarquer. Si derrière je peux lui dire que je la comprends pas, lui parler 2-3 minutes, ça sera pas mal. Derrière elle aura deux semaines de vacances pour gamberger :) .


    Bon du coup j'ai dépassé l'heure d'écriture, mais c'est pas grave. J'avais rien de mieux à foutre et ça permet de réfléchir en écrivant :) . Et si quelqu'un la comprend mieux que moi, à travers mon récit, je suis preneur du décodeur :-)


    EDIT : à la relecture, un paquet de " :-) ".
    C'est long sinon, ahah. Ca vous fera de la lecture lundi matin, vu qu'on ne peut pas parler du match et des performances d'hier.
    Merci de ne pas quoter/citer le post par contre, ça va niquer la page sinon!

    Laisser un commentaire:


  • OniAkeshi
    a répondu
    Elle supporte l'OL ? Ptin vas-y fonce ! :crazy:

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    A court terme : change-toi les idées petit à petit. Faut garder le moral!
    A moyen terme : attends un peu, tu verras bien si elle te manque (dans le pire des cas, ça passera), peut être que toi tu vas lui manquer.

    Dans tous les cas, ne te mine pas trop. Toujours plus facile à dire qu'à faire, mais bon...
    Bon et je dis ça, moi c'est le boulot et ma chef qui me mine la tronche en ce moment... :non: A ce propos, avec ma collègue, ça ne s'est pas fait, mais c'est pas 100% fini je pense. Je sais pas si je peux trop détailler, sait-on jamais :grn:

    Laisser un commentaire:


  • thekiller69
    a répondu
    Envoyé par Gone-Cyril Voir le message
    A tous vous entendre c'est mort, pour différentes raisons, mais ça l'est... Soit.. Ca fait mal au coeur mais bon, au moins bah..

    Une semaine avant elle me suppliait de pas me séparer d'elle et là... Sans aucun remord hop...

    On m'a dit qu'un sms d'ici une semaine serait pas mal .. Vous en pensez quoi ?

    Pour les sites de rencontres & applis je vais attendre un peu, j'accuse clairement le coup.
    Je rejoins assez l'avis des précédents posts dans la mesure où ce qu'il ne faut surtout pas faire c'est "badé" et se brider dans ta vie, tu dois aller de l'avant. Après c'est difficile à dire si c'est mort définitivement. Tu nous racontes ton histoire par écrit, mais on ne peut pas le ressentir comme tu l'as vécu, la façon dont elle t'a dit les choses, on ne la connait pas personnellement ce qui ne rend pas notre jugement très exact.

    En revanche une chose est sûre, si elle pouvait se permettre de faire des micro-coupures sans que tu lui rentres dans le lard et que toi à la moindre petites coupures, t'en prends plein la gueule, c'est que j'ai envie de dire, elle vaut pas grand chose. Comme si elle avait le droit de jouer avec votre couple mais toi non, à partir de là...

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X