Annonce

Réduire
Aucune annonce.

11 septembre : les conséquences

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • 11 septembre : les conséquences

    Peu importe que la commission ait éludé totalement l'effondrement du WTC numéro 7 ce fameux 11 septembre et a rendu un rapport bien peu consceincieux, j'avais envie ici de traiter des conséquences du 11 septembre 2001 et l'attaque par de soit-disant fanatiques de la plus grande puissance du monde réduite en une matinée en une démocratie paralysée et incapable de réagir.
    Je vous propose de regarder ces deux vidéos, l'une a été enregistrée au cinéma le Nova à Bruxelles et donne l'occasion au député Italien Giuleto Chiesa et à l'éditeur français Philippe Grasset de s'exprimer.
    La deuxième est un interview réalisée par l'un des fondateurs du site "911repoen" de Webster Tarpley, l'auteur de "la terreur fabriquée".
    Vous n'êtes pas sans savoir que le post-11 septembre a donné naissance aux deux Patriot Act aux Etats-Unis et à l'augmentation de 40 milliards du budget de la défense Américaine. Vous n'êtes pas sans savoir non-plus que les USA viennent d'envoyer leur troisième porte-avions dans le Golfe Persique ce qui constitue une force d'attaque selon les experts et vont envoyer 50.000 hommes supplémentaires (25.000 GI et autant de logisticiens) en Irak.
    Je vous invite ensuite à regarder le film de Politique-fiction créé par Ty Rauber et Ryan Thurston.

    Conférence Nova : http://video.google.fr/videoplay?doc...85446033&hl=fr
    Interview W Tarpley : http://reopen911.online.fr/?p=188

    Le film "Who killed John O'neill" : http://video.google.fr/videoplay?doc...33227138676264

    N'hésitez pas à faire vos remarques.

    Je finirais en citant George W Bush : "ceux qui ne sont pas avec les USA sont des terroristes".
    Dernière modification par the_one, 11/02/2007, 15h01.
    sigpic

  • #2
    Gros succès, ce topic ! :grn:
    Cambronne ne machait pas ses mots. Heureusement pour lui ! Jean Yanne

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par Pierre74
      Gros succès, ce topic ! :grn:
      Très, très, très gros, même ! :grn:

      (allez, tous ensemble ! :grn: )

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par Choca
        Très, très, très gros, même ! :grn:

        (allez, tous ensemble ! :grn: )
        quand on voit la mise de depart, c est pas tres allechant...
        On était à l'OL, là où on avait toujours rêvé d'être. On était entre potes [...]

        Commentaire


        • #5


          Respect my authority

          Commentaire


          • #6
            en meme temps y'a près de 5 heures de vidéo à digérer donc faut quand meme avoir un peu de temps à tuer, ceci dit ca a l'air interessant... les commentaires vont arriver avec 5heures de décalage!

            Commentaire


            • #7
              Ah bah justement je viens de regarder United 93, qui est vraiment marquant comme film...

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par Earls court
                quand on voit la mise de depart, c est pas tres allechant...
                C'est surtout la réputation :crazy:ique du miseur
                "Jon Snow, I denounce and attaint you for fornication with the enemy"

                Commentaire


                • #9
                  Concernant les plus limités d'entre-vous, et je pense en particulier à Olol1 ou Sonny75, prière de faire vos attaques puériles qui n'intéressent personne en MP.
                  Merci.


                  ---------------------------------

                  Pour ceux qui s'intéresseraient au sujet voivi un extrait du Monde Diplomatique de septembre 2006 :
                  http://www.monde-diplomatique.fr/2006/09/GOLUB/13920

                  Actuellement, la déconstruction de l’ordre constitutionnel se déploie dans un contexte de « guerre » omniprésente. Une guerre définie depuis le début par l’exécutif américain (et par ses alliés) comme n’ayant de frontières ni spatiales ni temporelles. Le document de la Maison Blanche présentant la stratégie de sécurité nationale (NSS) pour 2002 assimile la « vulnérabilité [des Etats-Unis] au terrorisme » à une « nouvelle condition de vie ». Ainsi, la guerre perpétuelle est devenue le mode de vie de ce début de XXIe siècle. On apprend dans le document pour 2006, qui reprend les éléments-clés du NSS 2002 (celui-ci officialisa la doctrine de guerre préventive), que « les Etats-Unis vivent les premières années d’une longue lutte, une situation semblable à celle à laquelle notre pays a dû faire face au début de la guerre froide ».

                  Les opérations d’une organisation terroriste déterritorialisée et éclatée ont été présentées, non comme un danger spécifique et circonscrit, mais comme une menace totalitaire planétaire de type hitlérien. Le 16 octobre 2005, M. Bush affirmait que les extrémistes islamistes tentaient d’« établir un empire islamique radical s’étendant de l’Espagne à l’Indonésie ». Deux jours plus tard, son conseiller à la sécurité nationale, M. Stephen Hadley, déclarait à son tour devant le Council on Foreign Relations à New York : « Al-Qaida entend rallier les masses musulmanes, renverser les gouvernements modérés de la région et rétablir le califat islamique qui [dans sa forme actuelle] régnerait de l’Espagne à l’Indonésie et au-delà. »

                  Je vous renvoi en sus au PNAC (Project for the New American Century) http://fr.wikipedia.org/wiki/Project...erican_Century
                  (Traduit de l'Anglais : http://questionscritiques.free.fr/em...icain/PNAC.pdf)
                  organisation qui compte parmi ses membres Dick Cheney, Donald Rumsfeld ou Paul Wolfowitz.
                  Dernière modification par the_one, 12/02/2007, 02h41.
                  sigpic

                  Commentaire


                  • #10
                    scoop !! les vrais coupable du 11 septembre en exclu !!

                    Commentaire


                    • #11
                      WSWS, 5 février 2007, Barry Grey à Washington.

                      Témoignant devant la commission sénatoriale sur les relations avec l’étranger jeudi passé, Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller à la sécurité nationale dans le gouvernement du président Jimmy Carter, a émis une critique acerbe de la guerre en Irak et averti que la politique de l’administration Bush menait inexorablement à la guerre avec l’Iran, avec des conséquences incalculables pour l’impérialisme américain au Moyen-Orient et internationalement.

                      Brzezinski, qui s’était opposé à l’invasion de l’Irak en mars 2003 et qui a publiquement dénoncé la guerre comme étant une erreur monumentale de politique étrangère, a commencé ses remarques sur ce qu’il a nommé « le choix de la guerre » en Irak en qualifiant cette guerre de « calamité historique, stratégique et morale ».

                      « Entreprise sur la base de fausses hypothèses, » a-t-il continué, « elle mine la légitimité des Etats-Unis partout dans le monde. Ses victimes civiles collatérales ainsi que certains abus ternissent la réputation morale des Etats-Unis. Menée sur la base de principes manichéens et d’un orgueil impérial démesuré, elle intensifie l’instabilité régionale. »

                      Brzezinski a raillé « la lutte idéologique décisive » contre l’islam radical des discours de Bush comme étant « simpliste et démagogique », et l’a qualifiée de « récit historique mythique » utilisé pour justifier une « guerre qui dure et qui est potentiellement en expansion ».

                      « Argumenter que les Etats-Unis sont déjà en guerre dans la région contre une menace islamique plus large, dont l’Iran est l’épicentre, consiste à faire la promotion d’une prophétie dont on provoque la réalisation. »

                      Ce qui est encore plus étonnant et inquiétant c’est sa description d’un « scénario plausible de conflit militaire avec l’Iran. » Cela impliquerait, a-t-il suggéré, « le fait pour l’Irak de ne pas atteindre les objectifs fixés, suivi d’accusations sur la responsabilité de l’Iran dans cet échec, puis enfin par une provocation en Irak ou par un attentat terroriste aux Etats-Unis attribué à l’Iran, culminant en une opération militaire "défensive" des Etats-Unis contre l’Iran qui plonge une Amérique solitaire dans un bourbier toujours plus vaste et plus profond finissant par englober l’Irak, l’Iran, l’Afghanistan et le Pakistan. »

                      http://www.senate.gov/~foreign/testi...mony070201.pdf
                      Dernière modification par the_one, 12/02/2007, 12h26.
                      sigpic

                      Commentaire


                      • #12
                        Et si les chinois du FBI avaient encore frappé ????? Jean Pierre Pernaut mènerait l'enquête...
                        "Jérémie Janot en EDF ? Il est déjà en équipe nationale de la Loire. "

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par Sonny75
                          Et si les chinois du FBI avaient encore frappé ????? Jean Pierre Pernaut mènerait l'enquête...
                          T'as pas entendu PPDA ou justement JPP te dire que Ben Laden était responsable des attentats ? "On" (les Médias) te l'a assez dit et répété pourtant.
                          sigpic

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par the_one
                            WSWS, 5 février 2007, Barry Grey à Washington.

                            Témoignant devant la commission sénatoriale sur les relations avec l’étranger jeudi passé, Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller à la sécurité nationale dans le gouvernement du président Jimmy Carter, a émis une critique acerbe de la guerre en Irak et averti que la politique de l’administration Bush menait inexorablement à la guerre avec l’Iran, avec des conséquences incalculables pour l’impérialisme américain au Moyen-Orient et internationalement.

                            Brzezinski, qui s’était opposé à l’invasion de l’Irak en mars 2003 et qui a publiquement dénoncé la guerre comme étant une erreur monumentale de politique étrangère, a commencé ses remarques sur ce qu’il a nommé « le choix de la guerre » en Irak en qualifiant cette guerre de « calamité historique, stratégique et morale ».

                            « Entreprise sur la base de fausses hypothèses, » a-t-il continué, « elle mine la légitimité des Etats-Unis partout dans le monde. Ses victimes civiles collatérales ainsi que certains abus ternissent la réputation morale des Etats-Unis. Menée sur la base de principes manichéens et d’un orgueil impérial démesuré, elle intensifie l’instabilité régionale. »

                            Brzezinski a raillé « la lutte idéologique décisive » contre l’islam radical des discours de Bush comme étant « simpliste et démagogique », et l’a qualifiée de « récit historique mythique » utilisé pour justifier une « guerre qui dure et qui est potentiellement en expansion ».

                            « Argumenter que les Etats-Unis sont déjà en guerre dans la région contre une menace islamique plus large, dont l’Iran est l’épicentre, consiste à faire la promotion d’une prophétie dont on provoque la réalisation. »

                            Ce qui est encore plus étonnant et inquiétant c’est sa description d’un « scénario plausible de conflit militaire avec l’Iran. » Cela impliquerait, a-t-il suggéré, « le fait pour l’Irak de ne pas atteindre les objectifs fixés, suivi d’accusations sur la responsabilité de l’Iran dans cet échec, puis enfin par une provocation en Irak ou par un attentat terroriste aux Etats-Unis attribué à l’Iran, culminant en une opération militaire "défensive" des Etats-Unis contre l’Iran qui plonge une Amérique solitaire dans un bourbier toujours plus vaste et plus profond finissant par englober l’Irak, l’Iran, l’Afghanistan et le Pakistan. »

                            http://www.senate.gov/~foreign/testi...mony070201.pdf


                            Ce n'est pas la première fois que Brzezinski émet cet avis sur la politique de Bush en Irak. Ce n'est pas très étonnant de la part d'un membre de l'administration Carter !
                            Ce type est, quoi qu'il en soit, considéré come une vraie pointure dans les milieux universitaires américains

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par the_one
                              T'as pas entendu PPDA ou justement JPP te dire que Ben Laden était responsable des attentats ? "On" (les Médias) te l'a assez dit et répété pourtant.
                              Que cherches tu à prouver ? Qu'on nous ment en permanence ? Que les Etats Unis représentent le diable ? Que Ben Laden n'existe pas ? Que le "lobby judéo-maçonnique" veut ta perte ???
                              "Jérémie Janot en EDF ? Il est déjà en équipe nationale de la Loire. "

                              Commentaire


                              • #16
                                Envoyé par the_one
                                T'as pas entendu PPDA ou justement JPP te dire que Ben Laden était responsable des attentats ? "On" (les Médias) te l'a assez dit et répété pourtant.


                                Le fait que l'Irak ne soit pas responsable des attentats et que la guerre soit mené sur de fausses hypothèses n'exclue pas le fait qu'Al Qaeda - ou une de ses résurgences, vu que l'organisation est multiforme- soit responsable des attentats...

                                Tu ne peux pas sous entendre que la guerre étant injustifiée, Ben Laden n'y est pour rien! C'est bizarre comme raisonnement ! Cette organisation (tu noteras que je n'écris pas "l'islam" ) a à de maintes reprises manifesté son intention de s'en prendre aux intérêts occidentaux !

                                Commentaire


                                • #17
                                  Envoyé par Sonny75
                                  Que cherches tu à prouver ? Qu'on nous ment en permanence ? Que les Etats Unis représentent le diable ? Que Ben Laden n'existe pas ? Que le "lobby judéo-maçonnique" veut ta perte ???
                                  J'en appelle juste à la réflexion et au sens critique de chacun. C'est une discussion sur l'après 11 septembre et la façon de voir l'évolution de monde après cet évènement.
                                  PS : je te rappelle que Ben Laden n'a jamais déclaré ouvertement qu'il était l'auteur des attentats du 11 septembre et que aucune preuve à son encontre n'a été produite à ce jour par le gouvernement américain.
                                  sigpic

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Envoyé par graindesel
                                    Le fait que l'Irak ne soit pas responsable des attentats et que la guerre soit mené sur de fausses hypothèses n'exclue pas le fait qu'Al Qaeda - ou une de ses résurgences, vu que l'organisation est multiforme- soit responsable des attentats...

                                    Tu ne peux pas sous entendre que la guerre étant injustifiée, Ben Laden n'y est pour rien! C'est bizarre comme raisonnement ! Cette organisation (tu noteras que je n'écris pas "l'islam" ) a à de maintes reprises manifesté son intention de s'en prendre aux intérêts occidentaux !
                                    Ben Laden n'a jamais dit qu'il était l'investigateur des attentats du 11 septembre à part dans une vidéo truquée produite par Washington.
                                    L'Irak au même titre que l'Afghanistan ont des intérêts cruciaux géostratégiques, à la fois pour leur situation géographique et leurs ressources énergétiques.
                                    Ben Laden a été financé par le grand allié des Américains : l'Arabie Saoudite, ses "soldats" entrainés par le service secret Pakistanais à la solde de la CIA, le Djihad armé est à l'initiative des USA pendant la guerre d'Afghanistan contre les soviétiques.
                                    Rien ne dit que les fous de Dieu n'aient pas été manipulés ou qu'ils n'aient même pas existés pour certains.
                                    Si tu ne crois pas aux intentions malsaines des gouvernants américains je ne saurais trop te conseiller de t'intéresser aux projets "Northwood" censés être le déclencheur d'une guerre contre Cuba en 1962.
                                    Dernière modification par the_one, 12/02/2007, 13h47.
                                    sigpic

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      Les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite

                                      Après les attentats du 11 Septembre 2001, le Moyen-Orient est devenu le principal théâtre d’action de la politique étrangère américaine. Cette dernière qui reposait surtout sur deux pays - l’Arabie Saoudite et Israël - a du faire face à de nombreuses critiques concernant le premier et à une confirmation du lien unissant les Etats-Unis avec Israël. Mais malgré les nombreuses critiques à l’encontre de l’Arabie Saoudite montrée du doigt pour son lien avec le terrorisme islamiste, les Etats-Unis n’ont en aucun cas rompu leur lien avec ce pays qui reste leur allié indispensable économiquement et stratégiquement.

                                      I. Une relation historique

                                      Au début du XXème siècle, Abdelaziz Ben Abdel Rahman Al Saoud, le fondateur du Royaume Saoudien moderne, voulant protéger l’indépendance du pays décida de prendre le premier, contact avec les Etats-Unis, seule puissance à ne pas avoir eu une démarche colonialisatrice dans la région. C’est au début des années 30, contraint par des finances publiques désastreuses que le monarque attribua à une compagnie américaine une concession de forage. Après de nombreux sondages, la Standard Oil Company of California (future ARAMCO) finit par tomber sur des puits saoudiens remplis de pétrole brut. Or, cet approvisionnement arriva à point pour les Etats-Unis dont l’économie était en plein développement, la relation entre les deux pays devient alors étroite.

                                      Le 14 février 1945, le président Roosevelt et A.Ibn Saoud se réunirent à bord du croiseur Quincy(1), à cette occasion le Pacte de Quincy fut signé. En effet pendant 60 ans, les Etats-Unis se voyaient assurés un accès privilégié au pétrole du Royaume en échange d’une protection militaire en cas de besoin. Une forte alliance était donc scellée, avec des conséquences à venir sur la scène moyen orientale. Lors de cet entretien Roosevelt tente d’obtenir l’appui du roi pour la création d’un foyer national juif en Palestine, chose qui lui fut catégoriquement refusé. Cependant le prédécesseur de Roosevelt, Truman se passera de cet accord et votera pour la création de l’Etat d’Israël ce qui sera vécu comme une trahison par les saoudiens.

                                      Un autre épisode a menacé la relation privilégiée entre les deux pays lors de la crise de 1973 où l’Arabie Saoudite participa à l’initiative de l’OPEP et déclara un embargo pétrolier sur les Etats-Unis ainsi qu’une augmentation des prix de 70 % pour les pays occidentaux, en réponse à l’aide massive fournie par les américains à Israël durant la Guerre du Kippour. Les nombreuses déclarations virulentes des saoudiens à l’égard de la politique américaine en Palestine n’y ont rien changé, ce qui prouve le caractère vital de la relation américano saoudienne.

                                      Dans les années 80, l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis soutiennent officiellement l’Irak dans sa guerre contre l’Iran. En effet,les saoudiens craignent une contamination de la révolte islamique chiite à la région du Hassa qui abrite les principaux puits de pétrole et qui est peuplé à majorité de chiites. Mais en 1991, lorsque Saddam Hussein a des visées sur le Koweït,l’Arabie Saoudite se sent menacée et en appelle à la protection américaine qui n’est pas longue à se déployer. Les Américains pourront ainsi installer pour la première fois malgré l’hostilité de la population des bases militaires dans la terre la plus sainte de l’islam.

                                      II. La prédominance du pétrole

                                      Pour l’économie américaine, le ravitaillement en pétrole saoudien est nécessaire au bon fonctionnement de celle-ci.En effet, l’Arabie Saoudite recèle 260 milliards de barils c’est à dire les premières réserves du monde, mais c’est aussi le seul pays a pouvoir augmenter sa production de pétrole dans une courte durée.De plus, le Royaume saoudien vend à prix préférable son pétrole et offre aux Etats-Unis le prix du transport, ce qui a crée pour les américains une certaine sécurité énergétique(2).

                                      Après le 11 Septembre 2001 et la guerre en Irak certains analystes conservateurs ont pensé qu’une réorganisation de l’approvisionnement pétrolier allait avoir lieu et que la dépendance vis-à-vis de l’Arabie Saoudite changerait. Mais la réalité ne l’a pas permis,car l’Irak depuis 2003 est loin d’être un pays pacifié et les infrastructures pétrolières du pays ont gravement été ravagées par trois guerres et 13 ans d’embargo,de plus dans le futur il paraîtra impossible à un gouvernement irakien pour sa crédibilité d’accepter un contrôle étranger sur les ressources pétrolières.

                                      La relation avec l’Arabie Saoudite n’est donc pas prête de s’arrêter, ces deux pays sont interdépendants, l’un garantit des avantages économiques et l’autre profite d’un marché énorme et d’une sécurité militaire.

                                      III. La protection militaire

                                      L’Arabie Saoudite et les Etats-Unis ont de toute évidence un intérêt commun à ce que les américains assurent la sécurité du Royaume. En effet le régime saoudien a été conscient dès le début de sa vulnérabilité face à des forces externes ou internes. Durant la guerre du Golfe en 1991, le déploiement américain pour protéger le royaume a été rapide malgré la contestation de la population saoudienne. De plus,le régime en place est un régime qui depuis quelques années est fortement critiqué par les conservateurs et les islamistes pour ses excès financiers et moraux. Les Etats-Unis en accordant leur protection militaire participent à la sauvegarde du Royaume et veulent éviter une prise de contrôle éventuelle par des islamistes radicaux. En échange, l’Arabie Saoudite est un allié qui fait objectivement le jeu de l’Occident en amenant le camp arabe à se modérer.

                                      Mais depuis le 11 Septembre 2001, la protection militaire et les relations privilégiées avec les Etats-Unis ont été soumis à une grande pression sur le régime pour qu’il se dirige vers une ouverture. Soumise à de graves contestations internes, la monarchie est perçue par la population comme corrompue et vassal des Etats-Unis(3). Ces derniers mois, le régime a mis en place un processus politique qu’il considère comme allant vers une meilleure représentativité des Saoudiens.

                                      Le plus difficile pour la monarchie Saoud dans les années à venir va être de concilier une politique proaméricaine avec une population de plus en plus violemment hostile. Même si en 2003, la monarchie a refusé officiellement de servir de base arrière pour les opérations en Irak, la contestation monte de plus en plus au sein de la population et la présence américaine est remise en question. Les attentats au nom d’Al Qaeda dans le pays ont pour but de faire chuter les Saoud et sont de plus en plus soutenus par la population qui exprime ainsi son opposition à une politique proaméricaine.

                                      Notes:
                                      (1) La Politique américaine au Moyen-Orient", de Barah Mikaïl, p.60, Ed. Dalloz.
                                      (2) "Limites de la puissance pétrolière saoudienne", Mars 2006, Le Monde Diplomatique.
                                      (3) "L’Orient arabe à l’heure américaine", p. 360 d’Henry Laurens Ed. Armand Collin.
                                      sigpic

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        Bah les conséquences du 11 septembre, c'est qu'il y a un beau bazar partout, non?

                                        Après, bah les terroristes ont voulu changer la face du monde et de la géopolitique, ils y sont arrivés. Ils ont voulu que chacun se sente menacé, ils y sont arrivés. Il reste un an de mandat à Bush, sans majorité, il est coincé, assailli de toutes parts, les candidats démocrates sont très forts cette fois-ci...

                                        A priori son invasion de l'Irak aura été un fiasco, de même que sa tentative de remodelage du moyen orient, sans oublier que les opérations en afghanistan n'auront pas été couronnées de succès non plus.

                                        Dommage, ça aura occupé le monde quelques années, mais ça retombe doucement, et les victimes du 11 septembre n'auront même pas eu le plaisir de voir le responsable de tout ça arrêté, ou exécuté... :-( :-( :non:

                                        Envahir deux pays pour ne pas réussir à attraper celui que tout désigne comme étant le coupable, c'est dommage, c'est triste. J'espère vraiment qu'on le choppera un jour, même si pour moi, il est mort depuis belle lurette de maladie...
                                        www.soutien.jean-paul.degache.over-blog.com pour ne pas oublier

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          Envoyé par the_one
                                          Concernant les plus limités d'entre-vous, et je pense en particulier à Olol1 ou Sonny75, prière de faire vos attaques puériles qui n'intéressent personne en MP.
                                          Merci.


                                          ---------------------------------

                                          Pour ceux qui s'intéresseraient au sujet voivi un extrait du Monde Diplomatique de septembre 2006 :
                                          http://www.monde-diplomatique.fr/2006/09/GOLUB/13920

                                          Actuellement, la déconstruction de l’ordre constitutionnel se déploie dans un contexte de « guerre » omniprésente. Une guerre définie depuis le début par l’exécutif américain (et par ses alliés) comme n’ayant de frontières ni spatiales ni temporelles. Le document de la Maison Blanche présentant la stratégie de sécurité nationale (NSS) pour 2002 assimile la « vulnérabilité [des Etats-Unis] au terrorisme » à une « nouvelle condition de vie ». Ainsi, la guerre perpétuelle est devenue le mode de vie de ce début de XXIe siècle. On apprend dans le document pour 2006, qui reprend les éléments-clés du NSS 2002 (celui-ci officialisa la doctrine de guerre préventive), que « les Etats-Unis vivent les premières années d’une longue lutte, une situation semblable à celle à laquelle notre pays a dû faire face au début de la guerre froide ».

                                          Les opérations d’une organisation terroriste déterritorialisée et éclatée ont été présentées, non comme un danger spécifique et circonscrit, mais comme une menace totalitaire planétaire de type hitlérien. Le 16 octobre 2005, M. Bush affirmait que les extrémistes islamistes tentaient d’« établir un empire islamique radical s’étendant de l’Espagne à l’Indonésie ». Deux jours plus tard, son conseiller à la sécurité nationale, M. Stephen Hadley, déclarait à son tour devant le Council on Foreign Relations à New York : « Al-Qaida entend rallier les masses musulmanes, renverser les gouvernements modérés de la région et rétablir le califat islamique qui [dans sa forme actuelle] régnerait de l’Espagne à l’Indonésie et au-delà. »

                                          Je vous renvoi en sus au PNAC (Project for the New American Century) http://fr.wikipedia.org/wiki/Project...erican_Century
                                          (Traduit de l'Anglais : http://questionscritiques.free.fr/em...icain/PNAC.pdf)
                                          organisation qui compte parmi ses membres Dick Cheney, Donald Rumsfeld ou Paul Wolfowitz.
                                          Tu sais, citer le Monde Diplo critiquant la politique internationale des USA, en termes d'objectivité, c'est comme si je te sortais un article de National Hebdo fustigeant l'attitude des populations immigrées en France.

                                          Ensuite, dans ton mail originel tu emploies l'expression "soi-disant" fanatiques, tout en nous pondant un nouvel opus sur le mode "on nous ment, on nous cache tout" sur le thème du 11/9. J'ai donc une question légitime : en ré-évoquant ce sujet, avec d'entrée de jeu une remise en cause fondamentale par ce "soi-disant", quelle est ton objectif réel ?

                                          Par ailleurs, pour quelle raison remets-tu en cause la responsabilité finale d'Oussame Ben Laden quand même des types comme Al Zawahiri - son numéro 2 - ont confirmé qu'Al Qaida était derrière tout cela et que OBL lui même, face à une camara, s'est rengorgé de ces attaques ?
                                          sigpic

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            De quels pouvoirs disposent les terroristes ? Aucun, et on ne les a pas attendus pour avoir peur et pour faire la guerre. Bush n'est qu'une marionette dans la vitrine, les Etats-Unis seront toujours à la merci d'un complexe banco-militaro-industriel qui tirent les ficelles du pays.
                                            La guerre en Afghanistan a permis aux USA de renforcer leur présence dasn les ex-républiques d'Asie centrale et notamment au Turkménistan et par la même occasion d'affaiblir l'influence Russe. Elle a permis aussi de renverser un régime devenu hostile installé par eux pour concevoir l'oléoduc qui acheminera le gaz vers l'océan indien.
                                            Ben Laden tant qu'il sera utile à "étaler" la peur ne sera jamais retrouvé, et les USA peuvent maintenant s'attaquer à leur lutte pour leur hégémonie mondiale face à la Chine en passant par l'Irak et l'Iran pour y installer leurs cartes et leurs pions.
                                            Ben Laden est retiré de la circulation un autre prendra sa place, il y en a dix qui attendent derrière...
                                            sigpic

                                            Commentaire


                                            • #23
                                              Envoyé par the_one
                                              De quels pouvoirs disposent les terroristes ? Aucun, et on ne les a pas attendus pour avoir peur et pour faire la guerre. Bush n'est qu'une marionette dans la vitrine, les Etats-Unis seront toujours à la merci d'un complexe banco-militaro-industriel qui tirent les ficelles du pays.
                                              La guerre en Afghanistan a permis aux USA de renforcer leur présence dasn les ex-républiques d'Asie centrale et notamment au Turkménistan et par la même occasion d'affaiblir l'influence Russe. Elle a permis aussi de renverser un régime devenu hostile installé par eux pour concevoir l'oléoduc qui acheminera le gaz vers l'océan indien.
                                              Ben Laden tant qu'il sera utile à "étaler" la peur ne sera jamais retrouvé, et les USA peuvent maintenant s'attaquer à leur lutte pour leur hégémonie mondiale face à la Chine en passant par l'Irak et l'Iran pour y installer leurs cartes et leurs pions.
                                              Ben Laden est retiré de la circulation un autre prendra sa place, il y en a dix qui attendent derrière...
                                              Sans vouloir en rajouter, ça m'étonnerait que les USA soient au Turkménistan, qui était jusqu'à ces dernières semaines, la corée du nord d'asie centrale.:non: :shock: :shock:

                                              Je n'avais pas fait attention à ta propension à trouver des solutions là où elles sautent aux yeux: il existe une frange d'intégristes religieux islamistes qui veulent par tous les moyens ébranler le monde occidental et particulièrement l'ennemi n°1: les Etats Unis d'Amérique. Visiblement, ils y arrivent bien, je ne vois pas en quoi Bush, qui à mon humble avis n'est pas tout à fait une marionnette, est responsable de ça.

                                              Après le complexe militaro machin chose existe dans tous les pays: en France par exemple il est très important et pour autant nous n'avons pas provoqué des actes de terreur contre notre propre population et personne ne doute que Chirac, Sarko et autres soient les dirigeants du pays. Alors pourquoi s'interroger sur Bush quand tu ne t'interroges pas sur Chirac par exemple? L'homme à la cigarette que tu crois déceler partout, fume peut être autant des gitanes que des marlboro? non?
                                              www.soutien.jean-paul.degache.over-blog.com pour ne pas oublier

                                              Commentaire


                                              • #24
                                                Envoyé par nova_roma
                                                scoop !! les vrais coupable du 11 septembre en exclu !!

                                                Commentaire


                                                • #25
                                                  Envoyé par Kommichu
                                                  Tu sais, citer le Monde Diplo critiquant la politique internationale des USA, en termes d'objectivité, c'est comme si je te sortais un article de National Hebdo fustigeant l'attitude des populations immigrées en France.

                                                  Ensuite, dans ton mail originel tu emploies l'expression "soi-disant" fanatiques, tout en nous pondant un nouvel opus sur le mode "on nous ment, on nous cache tout" sur le thème du 11/9. J'ai donc une question légitime : en ré-évoquant ce sujet, avec d'entrée de jeu une remise en cause fondamentale par ce "soi-disant", quelle est ton objectif réel ?

                                                  Par ailleurs, pour quelle raison remets-tu en cause la responsabilité finale d'Oussame Ben Laden quand même des types comme Al Zawahiri - son numéro 2 - ont confirmé qu'Al Qaida était derrière tout cela et que OBL lui même, face à une camara, s'est rengorgé de ces attaques ?
                                                  Le Monde diplomatique ne fait que reprendre les termes et concepts contenus dans les documents officiels des stratégies de sécurité nationale des Etats-Unis.
                                                  Concernant les soit-disant fanatiques et fous de Dieu Mohamed Atta censé se sacrifier pour la grandeur d'Allah contre les WTC était consommateur d'alcool, cocaïnomane et fréquentait assidûment les boites de strip-tease. Mais je ne suis pas là pour faire une enquête sur les attentats mais pour discuter des conséquences du 11 septembre sur le monde d'aujourd'hui et à venir.
                                                  La vidéo produite par Washington ne montre pas le vrai Oussama Ben Laden, il sagit d'un très mauvais sosie, cela est très facilement visible.
                                                  sigpic

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X