Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le topic du vin

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Judgeman2 Voir le message
    Hello Rudy !

    Centario 20 ans c'est très bon, on le trouve assez facilement chez les cavistes.
    De mémoire, c'est un rhum plutot sur la douceur mais quand même assez complexe
    Juste pour se faire mal, ils le vendent combien là bas ? (on le trouve autour des 60€ ici en général)
    Hello le Juge!

    J'ai vu que le Centenario 18 años tournait aux alentours de la cinquantaine d'euros en vente en ligne effectivement. J'ai payé la mienne, à l'aéroport, 29 dollars US, soit 26 euros! Le 9 años était à 13 USD, soit 11,50 euros grosso modo.
    Il y avait du 25 años (je crois, et je ne me souviens plus du prix) et du 30 años à 89 USD mais là ça commençait à faire un peu cher pour ma bourse!

    Sinon, j'avais oublié, j'ai aussi gouté les sucres chez Laougué:

    -19.58: 75cl, 10 euros. Très sympa, apparemment environ 80gr de SR. Joli fruit, bien équilibré
    -Passion Charles Clément: 50cl 12 euros. Bien plus de sucre, plus massif, gras,... Mais plus à la vente.
    Envoyé par el giovane
    j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

    Commentaire


    • J'y pense, le Juge, c'est quoi les références en bon rhum en République Dominicaine?

      Car là, je peux en faire venir une fois par an au mois de juin. Enfin pas juin prochain car mon père ne va pas rentrer en France pour les vacances. Mais juin 2021 normalement oui.
      Envoyé par el giovane
      j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

      Commentaire


      • Hello les copains,

        j'ai reçu (et peut-être Torp et le Juge aussi?) les tarifs des Cahors du Château Eugénie. Dedans ils proposent des offres commerciales (genre des packs, des rabais à partir d'un certain montant,...). Si ça vous intéresse, je vous scan le truc, mais je crois qu'il y a que jusqu'à la fin du mois pour en profiter.

        Sinon pour fêter notre superbe match, ce weekend on s'est ouvert une Jacquère 2016 de Dupasquier (Requin, t'as pu leur en prendre au SVI vu qu'on s'était manqué pour que je t'en prenne en juin dernier?) sur la pomme verte et iodé, ça va bien sur la raclette, encore un peu dur en dégustation seul. Le lendemain, pour finir la raclette, un St Jo blanc 2017 du Domaine d'Emile qui comme l'année dernière dénote -AMHA- du reste de l'AOC, nez un peu fermé encore, sur les agrumes et un peu de fruit blanc, finale sur l'amande et le miel, vraiment sympa (17 euros). Et pour ouvrir un rouge sur du grignotage, un Clos Bertrand 17 de Thivin. Peut-être encore un peu jeunot, pas très expressif, mais c'est fin, fluide.

        Sinon, vu que les places dans ma cave deviennent aussi cher que le foncier en Côte Rôtie, j'essaye d'augmenter la cadence de consommation. Ci-joint, un CR sur LPV sur la soirée de mercredi dernier:

        Le mercredi soir, c'est presque une habitude, voire une tradition. C'est apéro avec les collègues de boulot de madame.

        Du coup, en pleine opération "fais de la place dans ta cave", je décide d'amener la dose en terme de liquide. Je propose 3 blancs et 2 rouges, on me répond qu'un blanc et 2 rouges, c'est déjà pas mal pour un mercredi soir.

        Sont remis en cave un Mâcon Vergisson / La Roche 17 de J&N Saumaize que je me garde en bon égoïste pour moi tout seul, et un Clos Michet 17 de Jacky Blot qui je pense pourrait gagner à vieillir (quoi que, celle bue en mai dernier était déjà bien bonne). Du coup il reste:

        -Côtes Catalanes L'Amourette 2017 - Thunevin Calvet:

        J'en avais bue une il y a un an à peu près, c'était réduit à mort. Un vrai jus d'allumette craquée très pénible à boire, alors que j'avais vraiment apprécié quand je l'avais dégustée quelques mois auparavant chez le caviste Vins d'Auteurs à Collioure.

        Ce soir, ouf! Ça se présente beaucoup mieux. Une robe très peu colorée, un nez sur un fruit un peu exotique à l'ouverture, la bouche est un peu mordante par ses amers en finale. Au fil du temps, ça se complexifie, toujours ce fruit, un peu d'élevage, un peu d'allumette et un discret côté "eau de roche/minéral" et c'est plus lisse. En se réchauffant, la bouche gagne en largeur. C'est un bon vin, pas inoubliable car de toute façon, le contexte ne s'y prêtait pas forcément, mais pour une douzaine d'euros je ne regrette pas (sauf d'avoir ouvert sa soeur jumelle peut-être trop tôt?).

        -Côtes du Rhône 2014 - Château des Tours:

        La dernière bue en mai dégageait une finale sur la puissance/l'alcool pas des plus plaisantes. Celle-ci je l'ai ouverte hier soir: au nez surtout l'orange, le fruit (fraise,...) étant un peu en retrait. La bouche étant submergée par l'alcool, je me dis que le protocole Reynaudien ne pourra qu'arranger les choses.
        Ce soir, le nez est beaucoup plus ouvert, toujours l'orange, mais cette fois, ce qui domine c'est la fraise gourmande. La bouche elle, est toujours marquée par un alcool qui déborde un peu, c'est dommage. Ah oui, et la robe du vin, toujours aussi atypique: elle a beaucoup fait parlé.
        Sur mon CR de ma visite chez Laougué, en parlant de la cuvée Le Talion, je disais que pour les vins sortant des sentiers battus il n'était pas toujours judicieux de les ouvrir avec des "non-initiés" (sans condescendance aucune). Bilan de la soirée: les dames ont aimé (je mise sur le côté un peu parfumé du vin). Chez les messieurs, un fan, un mitigé, et un qui est allé vidé son verre à l'évier.

        -St Joseph Cuvée du Papy 2013 - Stéphane Montez:

        La dernière bue en juin 2018 s'était vraiment révélée au bout de 48h d'ouverture. Je décide donc de l'ouvrir elle aussi hier soir: lardé, poivré, puis viennent des notes de caoutchouc brûlé qui commencent à se fondre et qui ne me dérange pas outre mesure. En agitant fortement, je distingue du fruit rouge. C'est plutôt pas mal, et je rebouche de peur que ça ne se fatigue quand même.

        Ce soir, ça n'a pas beaucoup bougé. Toujours sur le même registre, très expressif, démonstratif. La bouche elle a perdu en mâche par rapport à l'année dernière. C'est très bon, mais il lui manquait une bonne daube de 7h pour l'accompagner plutôt que les pizzas et autres quiches. Mais c'était aussi l'occasion de faire découvrir. Et là, je crois que tout le monde a aimé (personne n'est allé vider son verre à l'évier ).

        À noter, sur le foie gras maison qu'on avait ramené, j'ai trouvé l'accord vraiment sympa. Pas le truc que ferai à chaque fois que j'ouvre un bocal de foie gras, mais expérience intéressante.

        Bon voilà, je peux racheter 3 bouteilles!
        Bon courage pour la semaine qui arrive!
        Envoyé par el giovane
        j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

        Commentaire


        • Hello, passé ce matin chez Cultura j’en ai profité pour regarder les guides du vin en vitesse (mais vraiment en vitesse).

          de ce que j’ai retenu, 2 cuvées qui font visiblement l’unanimité en Rhône Nord chez la RVF et Hachette:

          -Côte-Rôtie Les Grandes Places 2016 - Stéphane Pichat. Donc bien content d’en avoir pris une à Ampuis en début d’année. D’ailleurs sur Vinatis ils la « soldent » à 49 euros au lieu de 55. Ils la proposent même dans un coffret avec Les Triotes 2017 de Garon et Maison Rouge 2016 de Duclaux pour environ 130euros (ce qui fait gagner une vingtaine d’euros sur le tarif domaine)
          -Condrieu Chanson 2017 - Stéphane Montez. Et là c’est déjà plus abordable (environ 35 euros je dirai)!

          Le Côte-Rôtie Jamet 2016 noté 19/20 par la RVF, ça m’intéresse car je crois qu’il va y en avoir une qui va m’attendre au pied du sapin cette année...

          Pour Coursodon, ses 2018 se font un peu descendre par la RVF avec apparemment des vins pas en place lors de la dégustation (Paradis St Pierre noté seulement 16/20).

          Si vous avez des sous, investissez dans La Turque, voire La Landonne 15 de Guigal!
          Envoyé par el giovane
          j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

          Commentaire


          • Heureusement que tu fais un peu vivre le topic Rudy;..

            J'ai vu mais pas eu le temps de gouter la Landonne de Gerin lors d'un salon des vins ce week end.
            Le prix : 205€ ...
            Gouté quelques bourgognes mais sans intérêt vu le prix, 30 ou 40 balles la quille pour des vins insipides, le meursault était pas dégueu mais 56 € ca commence vraiment à me gonfler et ca les vaut pas.

            Sinon je suis vraiment séduit par la production du domaine lafage qui est pourtant un gros domaine qu'on trouve un peu partout
            J'irai certainement y faire un saut la prochaine fois que je suis dans le languedoc
            J'ai gouté plus spécialement les blancs cette année, 3 cuvée à la dégustation, manquait la "grande cuvée" à 20 €
            Cadireta : chardonnay élevé sur bourbe de viognier, c'est très aromatique mais avec une belle acidité. Bel équilibre. A l'apéro c'est idéal pour se faire le palais
            Miraflors fabuleuse : là c'est un concept, mélange de plusieurs cépages, vin perlant avec une aromatique sur le muscat. Ca doit être parfait bien frais l'été ou pour relever un dessert au fruit à la place d'un mousseux
            Centenaire: cuvée issue de vieilles vignes d'environ 100 ans, assemblage grenache majoritaire et roussanne, une aromatique qui tire sur l'agrume et le floral avec une belle minéralité qui ajoute de la complexité à l'ensemble
            Environ 10€ pour les 2 premières cuvées et 12,60 € pour la dernière, c'est un super rqp
            La gamme en rouge est bcp plus large mais pas gouté cette fois ci.

            Commentaire


            • A part cela, je retiens les magnifiques rouges du domaine Ratte dans le jura.
              je ne suis pourtant pas fan de ces vins là habituellement, trop fluets, parfois presque dilués... mais là c'était vraiment bon, de la matière
              Cuvée Clos Maire, mélange de Pinot et de Trousseau, les fruits rouges explosent, de la souplesse, c'est juteux
              Une cuvée 100% pinot noir sur l'élegance, les fruits rouges avec un peu plus d'épices, de poivre
              Cuvée les Corvées : cépage assez rare le "trousseau à la dame", très belle concentration, avec des notes plus animales. Ca promet de belles choses mais ca demande quelques années pour prendre toute son ampleur

              Commentaire


              • Envoyé par Judgeman2 Voir le message
                Heureusement que tu fais un peu vivre le topic Rudy;..
                J'essaye, j'essaye!

                Où sont passés les blond, Velardinho, Elbelou?
                Où se cachent les Gy, Requin et Torp'?
                J'ai même cru un moment qu'on avait perdu Kosta aussi!

                Si vous bossez trop, prenez des congés enfant malade pour pouvoir poster bordel!

                Bon j'ai quand même eu Laulo au téléphone pour lui confirmer que j'avais bien commandé nos Hermitage 2016 de Guigal. En espérant qu'ils ne nous refourguent pas des 13 ou des 14...

                Sinon, la Landonne 2017 de Gerin est vendue 170 euros sur le net (Beaujoloire et Vinatis, surement le cas sur Les Passionnés du Vin aussi j'imagine) contre 160 pour la 2016. A ce prix là -205 euros- c'était le domaine qui vendait à ce prix?

                Un Meursault à 56 euros, faut vraiment qu'il soit inoubliable tout Meursault soit-il. C'était qui le domaine?

                Sinon, Laulo m'a dit qu'il était toujours chaud pour proposer une DEF au Moulin-à-Vent pour ce début d'année. Je vous ai renvoyé une google sheet avec tous les weekends de janvier/février, vous l'avez bien reçue?
                Envoyé par el giovane
                j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                Commentaire


                • Toujours là, très occupé en cette période. Je bois toujours du vin, du passable, du bof, du bon, du très bon, de l'exceptionnel ...
                  IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                  Commentaire


                  • Envoyé par Torpedo Voir le message
                    Toujours là, très occupé en cette période. Je bois toujours du vin, du passable, du bof, du bon, du très bon, de l'exceptionnel ...
                    Ben vas-y raconte!

                    Avant je dégustais pour pouvoir faire des CR sur ce topic. Aujourd'hui je bois pour oublier que ce topic vivait...
                    Envoyé par el giovane
                    j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                    Commentaire


                    • ça fait un bail que je ne suis pas passé par là, faute à trop peu de dégustations.

                      J'attaque par ma découverte du WE qui m'a laissé sur le cul : pays d'OC LES CREISSES 2016. Je ne connaissais pas. Quel regret de ne pas avoir connu plus tôt. Un vin à la robe très sombre, énormément de fruits rouges au nez et en bouche, puissant mais sans lourdeur ni trop de sensation d'alcool. Un léger boisé mais pas dérangeant. Un vin hyper gourmand qui offre une longueur vraiment étonnante. On salive à chaque fin de gorgée. La bouteille se boit vitesse grand V. Un rapport qualité prix bluffant. J'ai dû le toucher à 16 € de mémoire. Je n'avais qu'une quille. Je le mets sur le haut de la pile pour ma liste de FAV l'an prochain.

                      Sinon cet été, bien que n'étant pas un fan des rosés, je reconnais avoir bu quelques quilles sympas et bien faites : ott, brégançon, sainte roseline, minuty etc...

                      Bu également une sorcière du clos des fées, mais aucune émotion. Pas en place.

                      Enfin toujours cet été, pour le boulot, j'ai eu la chance de faire un repas d'affaires pour fêter un joli contrat chez thierry Marx dans son restaurant doublement étoilé parisien. On y a dégusté un château LAGRANGE 2009 (saint julien). Je sais qu'il y a peu d'amateurs de bordeaux ici, mais bon sang, quand ils vieillissent comme cela, c'est remarquable. Un vin soyeux qui tapisse la bouche de manière incroyable. Il y a beaucoup de psychologie dans la dégustation d'un vin. Et forcément ce moment "festif" dans ce cadre remarquable a dû amplifier le plaisir. Bon le passage en caisse (mon boss m'a laissé régler l'addition ) piquotte une peu tout de même

                      Commentaire


                      • Comment ai-je pu oublier RATM?!

                        Tiens d'ailleurs, il y a quelques jours, en recherchant je sais plus quoi sur ce topic, je suis retombé sur l'anecdote d'Ampuis où on a pris un gars pour toi, et lui nous avait pris pour d'autres personnes...

                        Bon sinon les gones, je viens d'être tiré au sort sur LPV pour déguster 2 bouteilles du domaine du Champs des Soeurs (Fitou Bel Amant 2016 et Fitou la Tina 2016) et en fournir un compte rendu (voir ICI pour plus de détails sur le concept). Le top serait que si le délai le permet, je puisse les ramener à la prochaine DEF pour en produire plusieurs CR. Bon après, je pense que le CR sera à rendre avant la fin de l'année, auquel cas ça risque d'être compliqué...

                        Bref, je me renseigne sur la date butoir pour le CR et je vous tiens informés!
                        Envoyé par el giovane
                        j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                        Commentaire


                        • Envoyé par rudy69140LeRetour Voir le message

                          Ben vas-y raconte!
                          Pas trop le temps. J'expliquerai mes expériences lors d'une prochaine DEF. À ce sujet, désolé mais je ne peux me prononcer car j'attends une confirmation pour des obligations professionnelles pour deux samedis du mois de janvier et février. C'est la raison pour laquelle, je ne peux remplir le doc de façon définitif ...
                          IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                          Commentaire


                          • Envoyé par Torpedo Voir le message

                            Pas trop le temps. J'expliquerai mes expériences lors d'une prochaine DEF. À ce sujet, désolé mais je ne peux me prononcer car j'attends une confirmation pour des obligations professionnelles pour deux samedis du mois de janvier et février. C'est la raison pour laquelle, je ne peux remplir le doc de façon définitif ...
                            Pas de soucis Torp', moi non plus, je n'ai pas bouclé avec madame pour voir si ça lui allait ce que j'ai mis!
                            Envoyé par el giovane
                            j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                            Commentaire


                            • J'ai gouté La Tina 2015 en rouge (c'est bien en rouge que tu dois les déguster ?) il y a quelques semaines.
                              J'avais fait un rapide CR sur la page précédente.
                              C'était très bon mais encore un peu jeune, ca mériterait un peu plus de cave pour intégrer encore mieux l'élevage.
                              J'ai un Bel amant 2015 dans la cave, je pensais attendre encore un peu même si c'est un élevage cuve uniquement, le mourvèdre est davantage présent dans l'assemblage de mémoire donc ca peut patienter aussi.
                              Tu me diras ce que tu penses de 2016 si tu dois le gouter rapidement.

                              Commentaire


                              • Pour la Google Sheet, vu que Laulo peut un weekend sur deux, je vais virer les weekends où il ne peut pas puisque ça serait chez lui. ça sera plus lisible comme ça.

                                Il ne manquera plus que les réponses de Requin et Faf (et une partie de celles de Gy^) pour qu'on y voit un peu plus clair. Pour l'instant, le weekend du 22/23 février semble faire consensus (sauf pour Torp' qui n'est pas sur).
                                Envoyé par el giovane
                                j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                                Commentaire


                                • Envoyé par Judgeman2 Voir le message
                                  Heureusement que tu fais un peu vivre le topic Rudy;..

                                  J'ai vu mais pas eu le temps de gouter la Landonne de Gerin lors d'un salon des vins ce week end.
                                  Le prix : 205€ ...
                                  Gouté quelques bourgognes mais sans intérêt vu le prix, 30 ou 40 balles la quille pour des vins insipides, le meursault était pas dégueu mais 56 € ca commence vraiment à me gonfler et ca les vaut pas.

                                  Sinon je suis vraiment séduit par la production du domaine lafage qui est pourtant un gros domaine qu'on trouve un peu partout
                                  J'irai certainement y faire un saut la prochaine fois que je suis dans le languedoc
                                  J'ai gouté plus spécialement les blancs cette année, 3 cuvée à la dégustation, manquait la "grande cuvée" à 20 €
                                  Cadireta : chardonnay élevé sur bourbe de viognier, c'est très aromatique mais avec une belle acidité. Bel équilibre. A l'apéro c'est idéal pour se faire le palais
                                  Miraflors fabuleuse : là c'est un concept, mélange de plusieurs cépages, vin perlant avec une aromatique sur le muscat. Ca doit être parfait bien frais l'été ou pour relever un dessert au fruit à la place d'un mousseux
                                  Centenaire: cuvée issue de vieilles vignes d'environ 100 ans, assemblage grenache majoritaire et roussanne, une aromatique qui tire sur l'agrume et le floral avec une belle minéralité qui ajoute de la complexité à l'ensemble
                                  Environ 10€ pour les 2 premières cuvées et 12,60 € pour la dernière, c'est un super rqp
                                  La gamme en rouge est bcp plus large mais pas gouté cette fois ci.
                                  Hello les Gones,
                                  T'as bien vendu le domaine, et vu que comme toi j'aime bien les languedoc je vais voir si je peux trouver des quilles du domaine.
                                  Pour la google sheet de la prochaine DEF, y'en a une avec des jours début 2020, car celui que j'ai propose des dates sur la fin 2019. Je vais essayer de me joindre à vous, ça ferait plaisir de revoir vos têtes de poivrots ^^
                                  Sinon j'ai réduit la voilure niveau vin, j'ai même pas pu aller au SdVi de la halle cette année pour ré-encaver des quilles de chez Mérieau et Grangeneuve notammen :s
                                  Sur cette fin d'année il y a qq salons en vallée du Rhône (Tain par exemple), non?
                                  @ Rudy, pour le Condrieu Chanson 2017 de Montez, tu m'as mis l'eau à la bouche 'foiré!! Montez étant le voisin d'un mec de ma boite, il a des tarifs moindre qu'au domaine il me semble, je vais voir à combien je peux les toucher!

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par Faf la raz Voir le message

                                    Hello les Gones,
                                    T'as bien vendu le domaine, et vu que comme toi j'aime bien les languedoc je vais voir si je peux trouver des quilles du domaine.
                                    Pour la google sheet de la prochaine DEF, y'en a une avec des jours début 2020, car celui que j'ai propose des dates sur la fin 2019. Je vais essayer de me joindre à vous, ça ferait plaisir de revoir vos têtes de poivrots ^^
                                    Sinon j'ai réduit la voilure niveau vin, j'ai même pas pu aller au SdVi de la halle cette année pour ré-encaver des quilles de chez Mérieau et Grangeneuve notammen :s
                                    Sur cette fin d'année il y a qq salons en vallée du Rhône (Tain par exemple), non?
                                    @ Rudy, pour le Condrieu Chanson 2017 de Montez, tu m'as mis l'eau à la bouche 'foiré!! Montez étant le voisin d'un mec de ma boite, il a des tarifs moindre qu'au domaine il me semble, je vais voir à combien je peux les toucher!
                                    Salut Faf, normalement tu as dû recevoir la google sheet avec les dates début 2020, non? Si non, regarde dans tes courriers indésirables/spam. Et si ça y est toujours pas, je te le renverrai (je crois que je peux générer un lien direct pour la google sheet, si je retrouve ça, je te le fais parvenir!).

                                    Pour Montez, évite de donner des tuyaux comme ça, après je vais encore faire n'importe quoi! Là depuis septembre, c'est un carnage, je craque sur tout et n'importe quoi. Si ça continue, les huissiers vont finir par venir frapper à ma porte, mais j'aurai de quoi leur payer un petit coup à boire pour tenter de les amadouer...

                                    Si tu veux faire un salon, et il me parait très qualitatif, tu as celui de Cornas du 29/11 au 01/12 (voir les exposants ICI)
                                    Envoyé par el giovane
                                    j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                                    Commentaire


                                    • Hello les Gones.
                                      Bon ça donne quoi le beaujolais nouveau. Normalement je devrais être entrain de le déguster mais comme je suis trompé de train pour revenir chez moi...
                                      En fait j'suis un ancien de Mars 2006

                                      Commentaire


                                      • Ah le Requin est revenu! Ça m'a fait plaisir de t'avoir au téléphone tout à l'heure, comme Laulo et ses bonnes nouvelles l'autre jour!

                                        Bon sinon, niveau Beaujo nouveau, on s'est pas emmerdé chez Laurent, mon caviste, ce soir (pour précision, je n'ai rien recraché et j'avais une fin de crève qui me bouchait un peu le nez).

                                        Comme les deux années précédentes, on a débuté par du Beaujolais Nouveau de 3 producteurs. Cette année, figuraient au programme:

                                        -Burgaud
                                        -Descombes
                                        -Foillard

                                        J'avais hâte de regouter le Burgaud que j'avais trouvé excellent l'année dernière avec une bouche pleine de mâche, bien plus proche d'un cru du Beaujolais qu'un Beaujolais Nouveau Père Lagrolle! Je commence par lui donc, et là, la bouche me semble "normale", pas hors norme comme l'année dernière. S'en suit le Descombes, plus de fruit, plus complexe si on peut parler de complexité à ce stade. Le Foillard sera lui, décevant à mon gout. Une attaque fruité qui retombe sur une bouche acide, tendue (volatile? car vin nature toussa...).

                                        Bon, en fait, le plus intéressant se situe sur la suite de la soirée avec un atelier sur le Languedoc. De mémoire, on a dégusté:

                                        -Tour St Pierre 2017 - Ermitage du Pic St Loup:

                                        Un nez "plein" sur l'orange, le poivre. Une bouche gourmande et une finale sur la puissance. Déroutant, car le nez laisse présager un superbe vin typé Rhône Nord à mon sens, mais la bouche est plus sudiste.

                                        -Saint Agnès 2017 - Ermitage du Pic St Loup:

                                        Là, c'est moins complexe, plus sur l'orange. Toujours plaisant tout de même au nez, mais la bouche est plus tannique et toujours puissante, à attendre un peu même si j'y ai pris du plaisir.

                                        -La Traversée 2016 - Gavin Crisfield:

                                        Élevé en oeuf béton, c'est fou, la bouche est d'une rondeur démentielle comparée aux 2 vins précédents! Du velours, pas de puissance potentiellement dérangeante en finale. Je ne me souviens plus du champ aromatique, mais ça détonne par rapport aux 2 vins précédents!

                                        -Montcalmès 2010:

                                        Plus de souvenir précis au niveau aromatique (faut dire que le vin suivant à accaparé toute mon attention ), mais c'est peut-être plus complexe que les vins précédents, plus fin aussi au nez. En bouche, l'attaque est sur la finesse, mais assez vite, on retrouve en finale la puissance des 2 premiers vins. Encore à attendre? Ou alors à accompagner d'un plat adapté qui adoucira sa fianle un peu chaleureuse à mon gout.

                                        -Grange des Pères 2009:

                                        Aaaah! Celle-là, ça faisait un moment que Laurent me disait qu'il voulait me le faire gouter. Je crois que lorsque il était venu à notre boustifaille avec les Requins, il nous avait dit que s'il n'avait pas pris un blanc (Puligny de Ramonet tout de même!), il aurait pris une GdP en rouge. Personnellement, je suis bien content de l'avoir goutée dans ce cadre, partagé avec pas mal de monde, car je dois avouer que ça m'aurait gêné qu'il ne l'ouvre que pour "moi" en quelque sorte, lors d'un de nos déjeuners en tête à tête. Pourquoi? Car je n'ai pas une cave de la maturité de Laurent. J'ai peut-être des vins qui peuvent répondre qualitativement à une GdP, mais ils sont encore beaucoup trop jeunes. Bref, il m'aurait été difficile d'être à la hauteur sur un blanc ou un rouge face à cette bouteille à cet instant. Je sais bien que le partage fait qu'on ne demande pas forcément une équivalence en retour, mais Laurent m'a fait découvrir plus que ce que je n'ai pu lui offrir en retour, et je ne veux pas abuser...

                                        Bon, c'est pas tout, mais venons-en au vin!

                                        Le nez, encore sur l'orange. Cette orange ressentie sur les quilles précédentes me rappelle des Syrah qui ont bien évolué mais qui peuvent en avoir sous la pédale encore. Ça me rappelle le Cornas Paradis St Pierre 2007 de Jaboulet bu avec les Requins. Et, c'est à noter, quand j'avais servi cette bouteille en aveugle, Requin pensait justement que ça pouvait être une GdP. Pas fou le Requin! Bien vu même, car ce soir je vois de quoi tu as voulu parler!
                                        Bref, le nez est sur l'orange principalement mais avec une multitude de nuances. C'est difficile à décrire, mais on s'attarde sur le nez car c'est plaisant et on a envie de le déchiffrer, mais ce n'est pas évident à décrire pour moi.
                                        La bouche est soyeuse, pas de finale en puissance comme sur certains vins précédents. Après ma première gorgée, je prends mon temps. Sur la deuxième, le vin s'est réchauffé, et la finale envoie très longuement sur des notes qui me font penser à du café, du chocolat. En générale, le café, le chocolat, c'est pas toujours génial sur un vin, mais là... Ça s'imprime en puissance en rétro sans avoir marqué la bouche violemment, et il y a une finesse qui interpelle quelque part. Comment ce vin si délicat en bouche peut envoyer autant de watt en finale, tout en respectant une certaine classe, une certaine finesse dans la puissance? Il faut l'avouer, c'est peu commun! Je n'ai pas voulu en prendre trop pour que tout le monde puisse gouter, mais j'en aurais quand même eu trois verres (pour les deux derniers, j'ai quand même demandé qu'on ne m'en mette pas trop...).

                                        -Montclamès 2016 (pas sur du millésime):

                                        Alors là, au nez, c'est tutti fruti au premier abord. Je me dis qu'il doit y avoir un peu de viognier. Un peu car pas que. Pourquoi? Car c'est démonstratif, foufou, mais ce n'est pas sur le champ aromatique du viognier. Je me dis que le vigneron a voulu obtenir un côté très expressif en ajoutant du viognier à un autre cépage. Bon, c'est perdu, c'est marqué en gros sur l'étiquette "CHARDONNAY"! Par contre, une fois en bouche, on a une matière qui, si je me souviens bien, était plutôt dense. La finale envoyant sur le beurré et l'allumette craquée. Au fur et à mesure (car j'en ai repris deux fois...), on perd le côté beurré, et on est plus sur l'allumette craquée, un côté un peu réduit peut-être. Pour chipoter, je dirais que cette finale manquait un peu de précision, un poil trop abrupte. Très sympa! Peu commun, j'en boirai pas tous les jours, mais c'est à découvrir à mon sens.

                                        Bon, c'est pas tout, mais Laurent décide d'aller ouvrir une dernière quille. L'année dernière ça avait été un Coteau de Noiré 2009 d'Alliet. Cette année, on reste sur le Languedoc:

                                        Enfin avant, il tend à un de ses amis un verre. Son ami retrouvant la bouteille en question sur la table (parmi tous les autres flacons), il m'en sert un verre. C'est un Vacqueyras Cuvée Lopy 2015 - Domaine le Sang des Cailloux. On a un nez bien différent des Languedoc, sur le chocolat, les fruits noirs, un peu mat. La bouche elle, a un trait vert prononcé et une amertume très longue se fait sentir en finale mais en délicatesse. Peut-être un vin à attendre. En tout cas, il n'a pas plu à tout le monde, pour ma part, je reste indulgent et dans 10 ans, si j'en ai l'occasion, je veux bien voir ce qu'il a à offrir, pour la science.

                                        Bref, la dernière quille, du Languedoc donc:

                                        -Gulhem Gauclem 2014 - Ermitage du Pic St Loup:

                                        Un nez un peu réduit, mais profond. Profondeur que n'ont eu aucun autre vin ce soir je trouve. Peut-être un côté "mat", sur l'encre. La robe étant bien sombre, ça m'a peut-être un peu influencé. La bouche est délicate, mais il n'a pas la puissante longueur de la GdP. Pour autant, dans un style différent, il n'a pas forcément à rougir car c'est un très beau vin!

                                        Voilà pour les vins. Ne tenez pas trop compte de mes ressentis car je suis encore avec la crève (bon ça sent la fin, mais j'ai quand même le nez à moitié pris) et je n'ai rien recraché, en pur épicurien ce soir. Mais un grand merci à Laurent qui propose certainement la meilleure soirée Beaujolais Nouveau sur terre chaque année (oui, rien que ça, 0,274% des meilleures soirées vin sur notre planète se passent chez Laurent tous les ans...). Et ça, quand je vais déménager, ça va quand même bien me manquer!

                                        Allez, au lit, car je me lève dans 4h!



                                        Envoyé par el giovane
                                        j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                                        Commentaire


                                        • Eh bien, on ne s'ennuie pas chez certains !

                                          J'ai eu l'occasion d'aller directement au domaine de l'ermitage du pic saint loup, c'est au pied du pic avec des départs de randonnées.
                                          le site est magnifique et le domaine fait de vieilles maisons en pierre
                                          J'avais bien aimé leur gamme dans son ensemble, les blancs étaient sympa également

                                          Commentaire


                                          • Salut le Juge!

                                            Et oui, la vie est trop courte pour s'emmerder!

                                            Tiens d'ailleurs, connais-tu Alain Chabanon en Languedoc? On m'en a parlé en bien hier soir, mais j'avoue n'absolument pas connaitre!

                                            Sinon, pour en revenir à GdP, c'est très bon, mais même au tarif propriété (60 euros), je suis pas sur d'en acheter. Allez, si j'avais l'opportunité, une petite, histoire d'avoir une deuxième expérience avec ce vin. Quant aux prix en seconde main, il est clair et net que je ne le mettrai jamais.

                                            En tout cas, tous les vins m'ont fait une très bonne impression. J'aime ce côté nord-rhodanien comme un peu évolué. Le seul bémol, ce sont les finales un peu chaleureuses à mon gout. À moi d'éduquer mon palais pour les apprécier. Mais quand on est fan des Syrah fraiches et équilibrées du Rhône Nord (pour lesquelles j'ai plus d'affection sur les millésimes plutôt frais) c'est pas forcément évident au premier abord.

                                            Par contre, un peu plus en amont de ce topic, je dois avoir commenté un vin de la Terrasse d'Elise, L'Enclos 2016, 100% Mourvèdre. Je m'étais fait la réflection que si j'avais bu ce vin en aveugle, je serais parti plein but en Bourgogne, et sur un cru d'un certain calibre pour sa bouche suave, mûre et fraiche (qui ne manquait qu'un peu d'expression pour approcher la cour des grands vins) alors même que le vin de monsieur Braujou ne coute que 20 euros! Et cette sensation, aucun des vins du Languedoc ne me l'a procurée hier soir. Si j'ai aimé les vins d'hier, ça m'a encore plus convaincu de racheter des vins de la terrasse d'Elise, même si j'avais eu 2 expériences mitigées sur mes 2 premières bouteilles (dont une bue avec vous l'année dernière).
                                            Envoyé par el giovane
                                            j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                                            Commentaire


                                            • Hello les copains,

                                              je vous partage un CR de dégustation à l'aveugle Ô combien intéressant. Le thème était: Chateauneuf du Pape et ses appellations satellites et... Reynaud. Le but étant de juger si C9DP méritait son statut par rapport aux appellations périphériques.

                                              https://www.lapassionduvin.com/forum...eynaud#1085508

                                              Il en ressort que le vin de la soirée était probablement le moins cher, à savoir le simple VdP 2011 du Château des Tours. J'imagine qu'à l'époque, ça devait sortir à 7 ou 8 euros...
                                              Pour info, le Clos Mont Olivet 2012 est très bien ressorti, ça devrait intéresser quelqu'un sur ce topic qui, si je me souviens bien, en avait quelques bouteilles en cave...

                                              __________________________________________________ _________


                                              Sinon, hier je suis allé chez un caviste pour aller chercher mon cadeau de noël: Le Vin à la Charité sur Loire (le long de la Loire un peu plus au sud de Sancerre). Et bien quelle claque! Déjà le cadre. La Charité sur Loire est un joli village, voire magnifique. La boutique, situé dans une rue presque piétonne d'aspect (mais les voitures peuvent y passer sur une route simple à sens unique), est ornée d'une façade en bois qui donne du cachet tout de suite. Une fois à l'intérieur, c'est assez petit. Mais pour une sélection de grande qualité, pas besoin de plus de place! Dagueneau, Delaporte, Cotat, Bouland, Dauvissat, Clape, Chave, Reynaud,... Il y a une grosse partie (voire la majorité?) des vins qui ne proviennent que de domaines qui sont accessibles sur allocation. Pour le reste, on trouve de la grande qualité avec par exemple du Bart, du Joblot, du Coursodon,... Et les prix? Et bien il y a un peu de tout. Certains prix ne me paraissent pas intéressants, mais d'autres permettent d'avoir une bonne alternative en se situant entre le prix domaine particulier et le tarif seconde main, et ce, bien souvent plus proche du tarif domaine que de l'autre côté!

                                              Pour vous donner une idée, en Rhône Nord, j'ai vu 5 domaines (peut-être y'en avait-il plus?): Chave, Jamet, Clape, Gonon et Coursodon. Seul Coursodon est encore disponible en direct, et encore, pour sa cuvée Paradis St Pierre en rouge, les ventes sont limitées il me semble.

                                              J'étais venu chercher un Côte-Rôtie Jamet 2016, je suis reparti avec. Et puis on en veut toujours plus, donc je décide de prendre une deuxième bouteille. Pas de Gonon 2016 en rouge, c'est donc toujours un St Jo 2016, de Jean Louis Chave cette fois-ci avec lequel je suis reparti en sus de la bouteille de Jamet. Alors, c'était pas le casse du siècle. Le Jamet à 84 euros (70 au domaine, mais 129 euros sur le Carré des Vins par exemple) et le Chave à 51 euros (je ne connais pas le prix domaine, mais en seconde main on dépasse souvent et parfois allègrement les 60 euros). Mais c'est tout de même plus qu'honnête. Et encore une fois, c'est un cadeau de Noël (avant l'heure, certes lol) qu'on me fait. Pas sur qu'en temps normal j'aurais fait ces achats un peu inconsidéré eut égard à mon budget vin.

                                              Mais ce n'est pas tout. Que dire du caviste? Et bien ce fut peut-être là ma plus grosse surprise. Une personne tout simplement adorable et attachante. Avant de même de commencer à discuter, j'ai eu le droit à un petit fond de Beaujolais nouveau de Foillard (celui que j'avais le moins apprécié chez Laurent ). Puis les discussions ont ensuite coulé naturellement pendant un bon moment au point de repartir bien en retard sur mon horaire prévu, de louper les 40 premières minutes d' OL-Nice et nos 2 buts (ainsi que l'exploit habituel de Marçal de se faire expulser). Mais ça valait vraiment le coup de louper une partie du match. Vraisemblablement une adresse où je reviendrai car le monsieur est d'une infinie gentillesse et d'un savoir et une expérience très appréciables!

                                              __________________________________________________


                                              Sinon, en parlant de la Terrasse d'Elise dans mon post précédent, j'ai voulu revérifier ce que je disais de ses vins, mais cette fois avec un blanc: Siclène 2017 où 20% de Chardonnay qui viennent compléter la Marsanne et la Roussanne (40% chacune?).

                                              La robe, comme sur les rouges m'évoquent la délicatesse et le raffinement, un jaune doré, un peu translucide qui aurait presque quelque chose de poétique. Je ne saurais expliquer cette sensation, mais les vins de M. Braujou sont un plaisir rien qu'à la vue (alors que pourtant, la robe d'un vin, ça ne me fait ni chaud ni froid la plupart du temps).

                                              Le nez est parfumé, sur un miel délicat et élégant (pas un arôme que j'apprécie en tant normal car souvent un peu vulgaire à mon gout), de la mirabelle ou des fruits jaunes, mais là aussi, tout en douceur. On en voudrait presque plus, mais ça serait gâcher la finesse de ce vin.

                                              La bouche développe un toucher soyeux qui ne rompt pas facilement en bouche. C'est en grumant qu'on "casse" cette matière. Pourtant, ce "gras" (ce n'en est pas à proprement parlé du point de vue de mon palais qui s'est déjà confronté à des Condrieu & co) est d'une grande délicatesse, qui ne s'impose jamais, qui n'écrase jamais rien en bouche.

                                              Ce vin m'a grandement plu alors même que le champ aromatique de ce celui-ci n'est pas du tout ce que j'apprécie le plus dans les blancs (ma préférence allant aux Chardonnay bourguignon devenus hors de prix: mince alors!). C'est pour moi un tour de force du vigneron qui, du peu que j'ai gouté en Languedoc, m'apparait avoir une "patte" bien à lui sur ses vins. Là, j'ai plus de sous à force d'acheter tout et n'importe quoi et avec une commande, justement, de Chardonnay bourguignon d'ici peu. Mais dès que je retrouve de la souplesse au niveau financier, je prendrai bien quelques bouteilles de ce domaine à nouveau. Surtout que paradoxalement, s'il est difficile d'avoir du vin en direct à la Terrasse d'Elise, les cavistes qui le distribuent vendent les vins au tarif propriété: alors je vais en profiter!
                                              Envoyé par el giovane
                                              j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                                              Commentaire


                                              • Salut Rudy ! il est vrai que'on est plus trop actif même sur LPV et BDE ... le boulot depuis septembre est imposant ...
                                                La cave de la charité, une très belle adresse , effectivement autant pour le lieu que la sélection et le caviste au dire de mes parents qui y sont passés cet été ! ils m'ont ramené une cuvée de saumur champigny et un très beau bourgeuil du domaine de la chevalerie (excellent au passage ...) j'essaierai de prendre du temps pour poster des CR de vins bu récemment ...

                                                Commentaire


                                                • Hello les copains,

                                                  hier c'était Mondeuse Blanche 2016 de Dupasquier. Je ne connaissais absolument (pas en dégustation au domaine lors de mon passage), et ai voulu voir sur une fondue: ben c'est pas le vin pour à mon sens. Mais hormis l'accord foireux, c'est une belle bouteille de ce domaine, et ça ne coute que 10,60 euros... Robe aux reflets dorés, nez un peu discret, bouche soyeuse qui marque un peu sur la fin et rétro sur la pomme, coings et miel tout en élégance. Pas mon style préféré de blanc (et je m'en veux vu le prix!) mais bon Dieu que c'est bien foutu!

                                                  Sinon, à midi, j'ai ouvert une Dames Huguettes 16 de Dufouleur. Après le Fixin 1er Cru et les Dames Huguettes 13 en blanc que nous a déjà fait gouter Torp', c'est une troisième expérience concluante avec ce domaine. Superbe robe toute en nuance, nez réduit à l'ouverture (pétard, mèche), puis les petits fruits rouges avec cette note de végétal (ronce) qui est élégante. Bouche soyeuse, aromatique harmonieuse, longueur sur la ronce tout en rondeur (aucune raideur sur le végétal pourtant coutumier du fait).
                                                  Un vin simple mais pas simplet, bien du plaisir. Il me reste la moitié de la bouteille pour ce soir, je m'en réjouis d'avance!
                                                  Envoyé par el giovane
                                                  j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                                                  Commentaire


                                                  • Hello les copains,

                                                    j'ai trouvé un super plan si vous voulez acheter une Grange des Pères:

                                                    https://www.idealwine.com/fr/acheter...1992-Rouge.jsp

                                                    Envoyé par el giovane
                                                    j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X