Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Place de la Bourse (hors OL)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Intéressant: à 5'00 Madelein parle de Bankrun. Pour la première fois, quelqu'un ose prononcer le mot.

    http://www.youtube.com/watch?v=6BSkC...layer_embedded
    www.agenceinfolibre.fr

    https://www.facebook.com/agenceinfolibre

    Commentaire


    • On ne nous dit pas tout !

      De Phillipe Herlin


      " Les banques françaises publient en ce moment leurs résultats trimestriels, une certaine" opération vérité" se produit sur la dette grecque, dont la valeur est ramenée à son prix de marché. Ainsi BNP Paribas annonce une baisse de 71% de son bénéfice net sur le troisième trimestre, à 541 millions d’euros. Mais le groupe s’empresse aussitôt d’ajouter qu’en faisant abstraction de cet élément exceptionnel, le bénéfice se serait élevé à 1,952 milliards d’euros, en hausse de 2,4% sur le trimestre précédent. Voilà qui semble rassurant.

      Mais lorsque l’on regarde les comptes plus en détail, on découvre un élément pour le moins étonnant, une "réévaluation de la dette propre" qui concourt aux résultats à hauteur de 786 millions d’euros. Ce mécanisme est couramment utilisé par les banques américaines et européennes, et il est d’une profonde perversité. Expliquons-en le fonctionnement.
      Entourloupe

      Si vous voulez emprunter de l’argent, vous allez voir votre banquier. Vous empruntez 100, et vous remboursez au cours du temps 100 + les intérêts : logique. Mais une grande entreprise ou une banque peut s’y prendre autrement : elle émet des obligations. Elle émet 100 d’obligations sur le marché, elle empoche donc 100 en cash, et s’engage à verser un coupon (les intérêts) tous les ans et à rembourser les 100 à l’échéance.

      Ces obligations sont cotées sur les marchés financiers (ce sont les "obligations corporates", d’entreprises), tout comme celles des Etats. Mais si les investisseurs doutent de la capacité de la banque à rembourser les obligations qu’elle a émises, leur prix va chuter. Et l’obligation, au lieu de valoir 100, ne vaut plus, mettons, que 60. Et là commence la stupéfiante entourloupe : la banque a donc émis, et empoché, 100. L’obligation ne vaut plus que 60, elle la rachète à ce prix, et réalise donc un bénéfice net de 40. C’est magique !

      Mais en réalité ça ne se passe même pas comme cela. Si le prix de sa dette baisse autant, cela signifie que la banque connaît de graves difficultés, et c’est effectivement le cas depuis la crise de 2008. Les bilans sont remplis d’actifs toxiques et de créances douteuses, et c’est tellement vrai que les banques ne se prêtent plus d’argent entre elles (le marché interbancaire est quasiment bloqué) et se refinancent auprès de la BCE. Conséquence, la banque n’a même pas les moyens de sortir 60 en cash pour racheter sa dette. Pas grave, elle fait "comme si" et inscrit 40 en recettes dans son compte de résultat ! Enorme.
      Plus tu perds, plus tu gagnes

      C’est comme si la Grèce, constatant que sa dette de 350 milliards d’euros ne cote plus que la moitié sur les marchés, décidait d’inscrire 175 milliards de recettes à son budget. Ca ferait rire tout le monde, et c’est pourtant ce que font les banques américaines et européennes depuis la crise de 2008 pour enjoliver leurs résultats, et accessoirement verser des bonus au passage.

      Avec ce mécanisme, plus la situation de la banque se détériore, plus elle peut augmenter ses recettes avec de l’argent virtuel. C’est le capitalisme inversé, plus tu perds, plus tu gagnes ! Cette véritable manipulation est bien sûr avalisée par les "normes comptables internationales", et l’on voit une fois de plus comment la collusion entre le big business, les normes étatiques et l’ingénierie financière détruisent le capitalisme de l’intérieur.

      Ce procédé devrait être interdit. En réalité, BNP Paribas n’aurait pas dû annoncer un bénéfice de 541 millions d’euros mais une perte de 245 millions d’euros (541 – 786). C’est moins joli bien sûr. Et cela interdit le versement de bonus aux dirigeants. Très embêtant effectivement. Cela veut surtout dire que la situation réelle des banques dans le monde est bien plus grave qu’elles ne le disent. "

      Commentaire


      • et ben voila, mon 1/2 dividende de gdf suez dans la popoche, 4% pour 6 mois, rendement assez cool en attendant que l'action redécolle dans quelques mois:proud:

        Commentaire


        • Lucas Papademos, nouveau 1er ministre grec
          Mario Monti , nouveau 1er ministre Italien
          L'Italien Mario Draghi, nouveau Président de la BCE

          TOUS les trois sont des anciens de Goldman sachs

          Commentaire


          • Envoyé par charriere Voir le message
            Lucas Papademos, nouveau 1er ministre grec
            Mario Monti , nouveau 1er ministre Italien
            L'Italien Mario Draghi, nouveau Président de la BCE

            TOUS les trois sont des anciens de Goldman sachs
            Oui, et quand on connait l'efficacité des banquiers pour la crise des subprimes... :rolleye:

            Vivement que tous les états soient dirigés par des banquiers, on va se régaler... re :rolleye:

            Faut mettre son argent au chaud...
            Risque et Passion :lov:

            Commentaire


            • http://www.youtube.com/watch?v=u_ua6hj29LY :fier:

              Commentaire


              • la théorie du complot :grn:
                www.agenceinfolibre.fr

                https://www.facebook.com/agenceinfolibre

                Commentaire


                • Envoyé par ayme30 Voir le message
                  Oui, et quand on connait l'efficacité des banquiers pour la crise des subprimes... :rolleye:

                  Vivement que tous les états soient dirigés par des banquiers, on va se régaler... re :rolleye:

                  Faut mettre son argent au chaud...
                  goldmann sachs est une des rares banques a avoir gagner de l'argent lors de la crise des subprimes, vandant a tour de bras ces emprunts toxiques, mais pariant contre leurs chutes en achetant des CDS, une sorte d'assurance contre le défaut de paiement:fier:

                  trop fort:grn:

                  Commentaire


                  • Envoyé par ganay03 Voir le message
                    goldmann sachs est une des rares banques a avoir gagner de l'argent lors de la crise des subprimes, vandant a tour de bras ces emprunts toxiques, mais pariant contre leurs chutes en achetant des CDS, une sorte d'assurance contre le défaut de paiement:fier:

                    trop fort:grn:
                    ET mouais avec la recapitalistion de banques en Europe, peu on vraiment perdu:grn:

                    Commentaire


                    • Envoyé par ganay03 Voir le message
                      goldmann sachs est une des rares banques a avoir gagner de l'argent lors de la crise des subprimes, vandant a tour de bras ces emprunts toxiques, mais pariant contre leurs chutes en achetant des CDS, une sorte d'assurance contre le défaut de paiement:fier:

                      trop fort:grn:
                      Et tu oublies d'ajouter qu'ils ont joués la chute de la Grèce, après l'avoir conseillé ! Comme tu dis : trop fort

                      Commentaire


                      • Envoyé par ganay03 Voir le message
                        goldmann sachs est une des rares banques a avoir gagner de l'argent lors de la crise des subprimes, vandant a tour de bras ces emprunts toxiques, mais pariant contre leurs chutes en achetant des CDS, une sorte d'assurance contre le défaut de paiement:fier:

                        trop fort:grn:
                        JP Morgan :rolleye:

                        Lire Blythe Master, édifiant.

                        http://www.amazon.fr/Blythe-Masters-...1390422&sr=8-1
                        www.agenceinfolibre.fr

                        https://www.facebook.com/agenceinfolibre

                        Commentaire


                        • Depuis le 1er janvier, tous les indices mondiaux perdent de 15 à 30% sauf les indices US qui eux montent de quelques %

                          Quand on connait leur situation économique, c'est bizarre non ? A moins qu'il n'y ait une volonté des banksters US derrière tout ça !

                          realtime world stock market index, including china, india, russia, vietnam

                          Commentaire


                          • Envoyé par celtic69 Voir le message
                            On ne nous dit pas tout !

                            De Phillipe Herlin


                            " Les banques françaises publient en ce moment leurs résultats trimestriels, une certaine" opération vérité" se produit sur la dette grecque, dont la valeur est ramenée à son prix de marché. Ainsi BNP Paribas annonce une baisse de 71% de son bénéfice net sur le troisième trimestre, à 541 millions d’euros. Mais le groupe s’empresse aussitôt d’ajouter qu’en faisant abstraction de cet élément exceptionnel, le bénéfice se serait élevé à 1,952 milliards d’euros, en hausse de 2,4% sur le trimestre précédent. Voilà qui semble rassurant.

                            Mais lorsque l’on regarde les comptes plus en détail, on découvre un élément pour le moins étonnant, une "réévaluation de la dette propre" qui concourt aux résultats à hauteur de 786 millions d’euros. Ce mécanisme est couramment utilisé par les banques américaines et européennes, et il est d’une profonde perversité. Expliquons-en le fonctionnement.
                            Entourloupe

                            Si vous voulez emprunter de l’argent, vous allez voir votre banquier. Vous empruntez 100, et vous remboursez au cours du temps 100 + les intérêts : logique. Mais une grande entreprise ou une banque peut s’y prendre autrement : elle émet des obligations. Elle émet 100 d’obligations sur le marché, elle empoche donc 100 en cash, et s’engage à verser un coupon (les intérêts) tous les ans et à rembourser les 100 à l’échéance.

                            Ces obligations sont cotées sur les marchés financiers (ce sont les "obligations corporates", d’entreprises), tout comme celles des Etats. Mais si les investisseurs doutent de la capacité de la banque à rembourser les obligations qu’elle a émises, leur prix va chuter. Et l’obligation, au lieu de valoir 100, ne vaut plus, mettons, que 60. Et là commence la stupéfiante entourloupe : la banque a donc émis, et empoché, 100. L’obligation ne vaut plus que 60, elle la rachète à ce prix, et réalise donc un bénéfice net de 40. C’est magique !

                            Mais en réalité ça ne se passe même pas comme cela. Si le prix de sa dette baisse autant, cela signifie que la banque connaît de graves difficultés, et c’est effectivement le cas depuis la crise de 2008. Les bilans sont remplis d’actifs toxiques et de créances douteuses, et c’est tellement vrai que les banques ne se prêtent plus d’argent entre elles (le marché interbancaire est quasiment bloqué) et se refinancent auprès de la BCE. Conséquence, la banque n’a même pas les moyens de sortir 60 en cash pour racheter sa dette. Pas grave, elle fait "comme si" et inscrit 40 en recettes dans son compte de résultat ! Enorme.
                            Plus tu perds, plus tu gagnes

                            C’est comme si la Grèce, constatant que sa dette de 350 milliards d’euros ne cote plus que la moitié sur les marchés, décidait d’inscrire 175 milliards de recettes à son budget. Ca ferait rire tout le monde, et c’est pourtant ce que font les banques américaines et européennes depuis la crise de 2008 pour enjoliver leurs résultats, et accessoirement verser des bonus au passage.

                            Avec ce mécanisme, plus la situation de la banque se détériore, plus elle peut augmenter ses recettes avec de l’argent virtuel. C’est le capitalisme inversé, plus tu perds, plus tu gagnes ! Cette véritable manipulation est bien sûr avalisée par les "normes comptables internationales", et l’on voit une fois de plus comment la collusion entre le big business, les normes étatiques et l’ingénierie financière détruisent le capitalisme de l’intérieur.

                            Ce procédé devrait être interdit. En réalité, BNP Paribas n’aurait pas dû annoncer un bénéfice de 541 millions d’euros mais une perte de 245 millions d’euros (541 – 786). C’est moins joli bien sûr. Et cela interdit le versement de bonus aux dirigeants. Très embêtant effectivement. Cela veut surtout dire que la situation réelle des banques dans le monde est bien plus grave qu’elles ne le disent. "
                            Article très interessant.

                            Peut-tu nous donner la source de cet article stp,merci :fier:

                            Commentaire


                            • intervention d'Olivier Delamarche sur BFM "La zone Euro va éclater"
                              http://www.youtube.com/watch?v=OCOkH...layer_embedded
                              www.agenceinfolibre.fr

                              https://www.facebook.com/agenceinfolibre

                              Commentaire


                              • Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
                                intervention d'Olivier Delamarche sur BFM "La zone Euro va éclater"
                                http://www.youtube.com/watch?v=OCOkH...layer_embedded
                                Ce mec est loin d'être une référence.

                                Commentaire


                                • Petite remontée de topic... Un peu HS, mais je voulais pas forcément créer un thread la dessus. :grn:

                                  Est-ce que des gens connaissent le principe de la Tontine?

                                  Est-ce vraiment avantageux comme placement? Et surtout est-ce que ca rapporte vraiment comme système?

                                  J'ai pu parler avec un gars de la boite ''Le Conservateur" ca parait un poil trop idyllique a mon gout...

                                  Le hic, c'est que j'ai cru comprendre que l'argent ne se débloque pas (bon a la limite c'est pas forcement un probleme) et surtout on ne sait pas ce qu'on gagne réellement chaque année, on ne le saurait à priori qu'a la fin... (c'est à dire dans 15 20 ou 25 piges...)

                                  L'avantage serait un taux d'interet assez interessant (on parle de 4 voire 5% dans le cas de cette boite) et à priori ils ne font pas dans le placement toxique avec ton blé.

                                  Les avis du net sont... partagés.
                                  No Ones Like Us, We don't care!

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par prince-eristoff Voir le message
                                    Petite remontée de topic... Un peu HS, mais je voulais pas forcément créer un thread la dessus. :grn:

                                    Est-ce que des gens connaissent le principe de la Tontine?

                                    Est-ce vraiment avantageux comme placement? Et surtout est-ce que ca rapporte vraiment comme système?

                                    J'ai pu parler avec un gars de la boite ''Le Conservateur" ca parait un poil trop idyllique a mon gout...

                                    Le hic, c'est que j'ai cru comprendre que l'argent ne se débloque pas (bon a la limite c'est pas forcement un probleme) et surtout on ne sait pas ce qu'on gagne réellement chaque année, on ne le saurait à priori qu'a la fin... (c'est à dire dans 15 20 ou 25 piges...)

                                    L'avantage serait un taux d'interet assez interessant (on parle de 4 voire 5% dans le cas de cette boite) et à priori ils ne font pas dans le placement toxique avec ton blé.

                                    Les avis du net sont... partagés.

                                    Désolé, je sais ce qu'est " acheter un bien immobilier en tontine ", je ne savais pas que la tontine pouvait également désigner un placement ! :shock:

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par charriere Voir le message
                                      Désolé, je sais ce qu'est " acheter un bien immobilier en tontine ", je ne savais pas que la tontine pouvait également désigner un placement ! :shock:
                                      Idem à vrai dire :grn:
                                      No Ones Like Us, We don't care!

                                      Commentaire


                                      • Et c'est quoi au juste la tontine? :dt:
                                        Charles & Ray Eames Addict!
                                        sigpic

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Le Gui Voir le message
                                          Et c'est quoi au juste la tontine? :dt:

                                          C'est un contrat qui permet d'acheter un bien immobilier et qui est très bien expliqué ici :

                                          Découvrez sur Immobilier Notaires plus d'informations sur l'achat immobilier en tontine. Consultez également les actualités immobilières et les conseils des notaires, recherchez un office notarial spécialisé en expertise immobilière.


                                          Avant le pacs, ce procédé était souvent utilisé par les couples homos, le décès de l'un des deux pour cause de sida pouvait entrainer la reprise du bien par la famille et la mise à la porte du survivant !
                                          Dernière modification par charriere, 08/10/2012, 16h50.

                                          Commentaire

                                          Chargement...
                                          X