Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cinéma

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Venant de Telerama je trouve cela plutot bon, ce genre à sublimer le derninier film de Danielo Zublovic comme un chef d'oeuvre.

    http://www.youtube.com/watch?v=5O2bOElnbOQ

    Commentaire


    • - "The movie is indescribably good"

      - "The 3D is insane! In fact, sometimes you are rather irritated my the insects flying right in front of your face, that you tend to lash out towards them. Sometimes you really do wanna cover your face when things, most naturally, comes right towards you in a quite scary manner" (that one made me laugh)

      - "Easily tops the massive battle sequences seen in the Lord of the Rings trilogy. The final 20 minutes non stop battle will be a shocker for sure!" (they hold those high)

      - "If you have a heart, by the end of this movie, you WILL cry. It's that powerful and beautifully told".

      They go on telling how exstremely surprisingly emotional and gripping the story is. It should really go straight to the heart in a huge way. Ones it's finished, you want nothing more than to go back and see the movie again, and just kinda stay in that world. Apparently these guys who saw it were so overwhelmed that the lump in their throats was present like an hour after the screening had ended... Oh, and the 3D felt (to them) like the most natural thing on earth. Wouldn't have wanted it any other way.

      Commentaire


      • Sinon pourquoi tu postes autant de critiques sur ce film? on est pas sur allociné OO

        Commentaire


        • Envoyé par idloic Voir le message
          - "The movie is indescribably good"

          - "The 3D is insane! In fact, sometimes you are rather irritated my the insects flying right in front of your face, that you tend to lash out towards them. Sometimes you really do wanna cover your face when things, most naturally, comes right towards you in a quite scary manner" (that one made me laugh)

          - "Easily tops the massive battle sequences seen in the Lord of the Rings trilogy. The final 20 minutes non stop battle will be a shocker for sure!" (they hold those high)

          - "If you have a heart, by the end of this movie, you WILL cry. It's that powerful and beautifully told".

          They go on telling how exstremely surprisingly emotional and gripping the story is. It should really go straight to the heart in a huge way. Ones it's finished, you want nothing more than to go back and see the movie again, and just kinda stay in that world. Apparently these guys who saw it were so overwhelmed that the lump in their throats was present like an hour after the screening had ended... Oh, and the 3D felt (to them) like the most natural thing on earth. Wouldn't have wanted it any other way.
          La bataille de Pearl harbor est tres bien foutu dans le film du meme nom et est aussi longue, il n'emepche que le film est bien pourri donc niveau gage de sécurité. De plus, je ne vois aps en quoi on peut comparer une épopée medieval avec une épopée fantastique.....
          Puis le coup du " Vous allez chialer comme des boudins si vous avez un coeur", ça ne fait pas tres professionels. En gros " c'est super beau, super realiste, les combats sont supers, c'est super emouvant". Je ne crois aps forcément au complot des maisons de production qui achetent les critiques, mais force est de constater que ça ressemble quand meme a de la publicité plus qu'autre chose

          Commentaire


          • Envoyé par Jaseagal Voir le message
            En parlant d'ecologie, je vais me refaire Mononoké Hime
            Princesse Mononoké? Il m'avait troubler ce film, j'l'avais vu quand j'étais gosse, un dessin animé, j'pensais que ça irai quoi, et ben si je m'attendais à ça. Choqué le pauvre gamin... Et j'étais tombé amoureux de la princesse. D'ailleurs ça me fait un peu chier, parce que j'ai toujours pas compris le film du coup je crois.

            Commentaire


            • Envoyé par darkdevil666 Voir le message
              Princesse Mononoké? Il m'avait troubler ce film, j'l'avais vu quand j'étais gosse, un dessin animé, j'pensais que ça irai quoi, et ben si je m'attendais à ça. Choqué le pauvre gamin... Et j'étais tombé amoureux de la princesse. D'ailleurs ça me fait un peu chier, parce que j'ai toujours pas compris le film du coup je crois.
              Je ne sais pas s'il y a quelque chose a comprendre dans ce film d'ailleurs. Moi j'ai fait l'inverse, j'ai regardé le Voyage de Chihiro en premier et Mononoké Himé après, faut dire que ça change radicalement. Meme si graphiquement, musicalement, c'est toujours un plaisir de regarder ces films.
              Tu n'as pas compris quoi dans le film? la visée? le scénario?

              Commentaire


              • Envoyé par Jaseagal Voir le message
                La bataille de Pearl harbor est tres bien foutu dans le film du meme nom et est aussi longue, il n'emepche que le film est bien pourri donc niveau gage de sécurité. De plus, je ne vois aps en quoi on peut comparer une épopée medieval avec une épopée fantastique.....
                Puis le coup du " Vous allez chialer comme des boudins si vous avez un coeur", ça ne fait pas tres professionels. En gros " c'est super beau, super realiste, les combats sont supers, c'est super emouvant". Je ne crois aps forcément au complot des maisons de production qui achetent les critiques, mais force est de constater que ça ressemble quand meme a de la publicité plus qu'autre chose
                Review achetée par la Fox bien entendu.

                Commentaire


                • Envoyé par idloic Voir le message
                  Review achetée par la Fox bien entendu.
                  Vu la guele des films sorti par la boite récemment, faut qu'il se refasse de l'oseille, et vite. Dragon Bouse evolution me reste encore en travers de la gorge OO

                  Commentaire


                  • Envoyé par Jaseagal Voir le message
                    Je ne sais pas s'il y a quelque chose a comprendre dans ce film d'ailleurs. Moi j'ai fait l'inverse, j'ai regardé le Voyage de Chihiro en premier et Mononoké Himé après, faut dire que ça change radicalement. Meme si graphiquement, musicalement, c'est toujours un plaisir de regarder ces films.
                    Tu n'as pas compris quoi dans le film? la visée? le scénario?
                    J'm'en rappelle plus de l'histoire déjà. Mais j'l'ai vu, j'devais avoir 10 ans, alors ça commence à dater. J'm'en rappelle plus bien ce que représente les sangliers, pourquoi les gens meurent mais vivent encore, ce que devient la princesse...

                    Commentaire


                    • Envoyé par darkdevil666 Voir le message
                      J'm'en rappelle plus de l'histoire déjà. Mais j'l'ai vu, j'devais avoir 10 ans, alors ça commence à dater. J'm'en rappelle plus bien ce que représente les sangliers, pourquoi les gens meurent mais vivent encore, ce que devient la princesse...
                      Ba le coup des sangliers, c'est du shintoisme pure, dans la japanimation, outre le coté "écologique" prononcé, les mangakas et autres createurs d'animé aiment tout ramener au shintoisme, or dans le shintoisme, les démons sont representés souvent par des animaux ( Renard, sanglier). De plus si je me souviens de l'histoire, la faune entiere ets censé etre totalement vivante et a le don de parole, c'est de la mythologie quoi, enfin moi je l'ai pris dans ce sens.
                      Pour les gens qui meurent et revivent, il n'y en a pas je crois, juste des gens qui meurent a la fin au contact de l'ectoplasme. Pour la princesse, on en sait rien, mais on s'en doute, une happy end classique^^

                      Commentaire


                      • Envoyé par Jaseagal Voir le message
                        Ba le coup des sangliers, c'est du shintoisme pure, dans la japanimation, outre le coté "écologique" prononcé, les mangakas et autres createurs d'animé aiment tout ramener au shintoisme, or dans le shintoisme, les démons sont representés souvent par des animaux ( Renard, sanglier). De plus si je me souviens de l'histoire, la faune entiere ets censé etre totalement vivante et a le don de parole, c'est de la mythologie quoi, enfin moi je l'ai pris dans ce sens.
                        Pour les gens qui meurent et revivent, il n'y en a pas je crois, juste des gens qui meurent a la fin au contact de l'ectoplasme. Pour la princesse, on en sait rien, mais on s'en doute, une happy end classique^^
                        Plus aucun souvenir.
                        En fait, à un moment, y-a le héros qui se fait trouver d'une balle, et je me rappelle plus pourquoi il meurt pas...

                        Mais, que ce film m'avait troublé. Et j'l'avais trouvé super beau graphiquement et esthétiquement. J'aimerais bien le revoir pour essayer de tout comprendre et tout, mais j'ai plein de trucs à voir avant.

                        Commentaire


                        • Envoyé par darkdevil666 Voir le message
                          Plus aucun souvenir.
                          En fait, à un moment, y-a le héros qui se fait trouver d'une balle, et je me rappelle plus pourquoi il meurt pas...

                          Mais, que ce film m'avait troublé. Et j'l'avais trouvé super beau graphiquement et esthétiquement. J'aimerais bien le revoir pour essayer de tout comprendre et tout, mais j'ai plein de trucs à voir avant.
                          Pour le héros: c'est le Dieu de la foret qui lui soigne cette blessure, le Dieu Cerf

                          Moi aussi il m'avait troublé, je m'attendais a plus poetique, moins categoriqe et moins violent.

                          Commentaire


                          • Allé les crétins... plus que 6 jours avant votre critique sur les 500 millions d'euros.

                            Commentaire


                            • Audition :dead:
                              Deux heures de ma vie que je ne rattraperai jamais, j'aurais mieux fait d'aller me coucher.
                              Ça dépasse l'entendement un film aussi mauvais. L'intrigue met plus d'une heure à se mettre en place et puis ensuite place au grand n'importe quoi, non franchement.. non quoi. :((

                              Commentaire


                              • Envoyé par OLsteve Voir le message
                                Auditions :dead:
                                Deux heures de ma vie que je ne rattraperai jamais, j'aurais mieux fait d'aller me coucher.
                                Ça dépasse l'entendement un film aussi mauvais. L'intrigue met plus d'une heure à se mettre en place et puis ensuite place au grand n'importe quoi, non franchement.. non quoi. :((
                                Paranormal Actiivity ?

                                Commentaire


                                • Envoyé par idloic Voir le message
                                  Paranormal Actiivity ?
                                  Pas l'intention de regarder ce film, la vie est trop courte pour perdre son temps avec des navets de film d'horreur.

                                  Edit : Arrête le matraquage de Avatar stp, c'est plus possible là et honnêtement tu es le seul a avoir lu ces romans :crazy:

                                  Commentaire


                                  • Bottom Line: A titanic entertainment -- movie magic is back!
                                    A dozen years later, James Cameron has proven his point: He is king of the world.

                                    As commander-in-chief of an army of visual-effects technicians, creature designers, motion-capture mavens, stunt performers, dancers, actors and music and sound magicians, he brings science-fiction movies into the 21st century with the jaw-dropping wonder that is "Avatar." And he did it almost from scratch.

                                    There is no underlining novel or myth to generate his story. He certainly draws deeply on Westerns, going back to "The Vanishing American" and, in particular, "Dances With Wolves." And the American tragedy in Vietnam informs much of his story. But then all great stories build on the past.

                                    After writing this story many years ago, he discovered that the technology he needed to make it happen did not exist. So, he went out and created it in collaboration with the best effects minds in the business. This is motion capture brought to a new high where every detail of the actors' performances gets preserved in the final CG character as they appear on the screen. Yes, those eyes are no longer dead holes but big and expressive, almost dominating the wide and long alien faces.

                                    The movie is 161 minutes and flies by in a rush. Repeat business? You bet. "Titanic"-level business? That level may never be reached again, but Fox will see more than enough grosses worldwide to cover its bet on Cameron.

                                    But let's cut to the chase: A fully believable, flesh-and-blood (albeit not human flesh and blood) romance is the beating heart of "Avatar." Cameron has never made a movie just to show off visual pyrotechnics: Every bit of technology in "Avatar" serves the greater purpose of a deeply felt love story.

                                    The story takes place in 2154, three decades after a multinational corporation has established a mining colony on Pandora, a planet light years from Earth. A toxic environment and hostile natives -- one corporate apparatchik calls the locals "blue monkeys" -- forces the conglom to engage with Pandora by proxy. Humans dwell in oxygen-drenched cocoons but move out into mines or to confront the planet's hostile creatures in hugely fortified armor and robotics or -- as avatars.

                                    The protagonist, Jake Sully (Sam Worthington), is a crippled former Marine who takes his late twin brother's place in the avatar program, a sort of bone thrown to the scientific community by the corporation in hopes that the study of Pandora and its population might create a more peaceful planet.

                                    Without any training, Jake suddenly must learn how to link his consciousness to an avatar, a remotely controlled biological body that mixes human DNA with that of the native population, the Na'vi. Since he is incautious and overly curious, he immediately rushes into the fresh air -- to a native -- to throw open Pandora's many boxes.

                                    What a glory Cameron has created for Jake to romp in, all in a crisp 3D realism. It's every fairy tale about flying dragons, magic plants and weirdly hypnotic creepy-crawlies and feral dogs rolled up into a rain forest with a highly advanced spiritual design. It seems -- although the scientists led by Sigourney Weaver's top doc have barely scratched the surface -- a flow of energy ripples through the roots of trees and the spores of the plants, which the Na'vi know how to tap into.

                                    The center of life is a holy tree where tribal memories and the wisdom of their ancestors is theirs for the asking. This is what the humans want to strip mine.

                                    Jake manages to get taken in by one tribe where a powerful, Amazonian named Neytiri (Zoe Saldana) takes him under her wing to teach him how to live in the forest, speak the language and honor the traditions of nature. Yes, they fall in love but Cameron has never been a sentimentalist: He makes it tough on his love birds.

                                    They must overcome obstacles and learn each other's heart. The Na'vi have a saying, "I see you," which goes beyond the visual. It means I see into you and know your heart.
                                    In his months with the Na'vi, Jake experiences their life as the "true world" and that inside his crippled body locked in a coffin-like transponding device, where he can control his avatar, is as the "dream." The switch to the other side is gradual for his body remains with the human colony while his consciousness is sometimes elsewhere.

                                    He provides solid intelligence about the Na'vi defensive capabilities to Col. Miles Quaritch (Stephen Lang), the ramrod head of security for the mining consortium and the movie's villain. But as Jake comes to see things through Neytiri's eyes, he hopes to establish enough trust between the humans and the natives to negotiate a peace. But the corporation wants the land the Na'vi occupy for its valuable raw material so the Colonel sees no purpose in this.

                                    The battle for Pandora occupies much of the final third of the film. The planet's animal life -- the creatures of the ground and air -- give battle along with the Na'vi, but they come up against projectiles, bombs and armor that seemingly will be their ruin.

                                    More awards coverage
                                    As with everything in "Avatar," Cameron has coolly thought things through. With every visual tool he can muster, he takes viewers through the battle like a master tactician, demonstrating how every turn in the fight, every valiant death or cowardly act, changes its course. The screen is alive with more action and the soundtrack pops with more robust music than any dozen sci-fi shoot-'em-ups you care to mention.

                                    In years of development and four years of production no detail in the pic is unimportant. Cameron's collaborators excel beginning with the actors. Whether in human shape or as natives, they all bring terrific vitality to their roles.

                                    Mauro Fiore's cinematography is dazzling as it melts all the visual elements into a science-fiction whole. You believe in Pandora. Rick Carter and Robert Stromberg's design brings Cameron's screenplay to life with disarming ease.

                                    James Horner's score never intrudes but subtlety eggs the action on while the editing attributed to Cameron, Stephen Rivkin and John Refoua maintains a breathless pace that exhilarates rather than fatigues. Not a minute is wasted; there is no down time.

                                    The only question is: How will Cameron ever top this?

                                    Commentaire


                                    • The only question is: How will Cameron ever top this?

                                      Commentaire


                                      • C'est le topic Avatar ou le topic cinoche ? :shock:
                                        Ca frôle l'overdose, là ! Merci Idloic, on se croirait revenu au temps de ta propagande Oasisienne.... :-(
                                        IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                        Commentaire


                                        • Truands :


                                          Synopsis : Paris, de nos jours, grand banditisme.
                                          Claude Corti, 50 ans, est l'un des rares hommes de pouvoir du métier. Proxénétisme, trafic de stupéfiants, faux billets, voitures, rackets, braquages, il sait tout ce qu'il se passe dans sa zone d'influence et prend une commission sur tout. Seule la violence lui permet de survivre.
                                          Franck, 30 ans, est proche de Corti mais tient à son indépendance. Intelligent, efficace, Claude a confiance en lui.
                                          Corti tombe et passe quelques mois en prison. Juste assez pour que ses affaires commencent à se dérégler. Complot ou simple paranoïa ?


                                          Un excellent film poignant et prenant qui vous prendra aux tripes. Ce film nous entraîne dans les bas-fonds de la pègre et montre un réalisme incroyable Le tout interpretre par une pleyade de bons acteurs , avec en tete de liste Benoit Magimel , Olivier Marchal ( realisateur du fameux Gangsters et ancien flic au passage ) et le meconnu ( pour ma part )
                                          Philippe Caubère ( en chef magistral de la pegre ) sans oublier quelques talentueux second roles pour Beatrice Valle et Tomer Sisley ( le precursseur du Stand up en France ) .......A conseiller vivement pour ceux qui ont apprecie les precedents films de
                                          Frédéric Schoendoerffer ( Scenes de crimes et Agents secrets ) qui s'intéresse à la manifestation de la violence dans le milieu judiciaire et criminel



                                          ps : Avatar ? ...........connais pas moi :grn::mdr::p

                                          Commentaire


                                          • Hannibal Lecter : les origines du mal



                                            Synopsis : Comment un petit garçon comme les autres est-il devenu l'un des criminels les plus fascinant qui soit ? Au travers du parcours atypique d'un adolescent meurtri par les atrocités vécues pendant la Seconde Guerre Mondiale, suivez la naissance de l'incarnation absolue du mal... Hannibal Lecter.

                                            Pour un quatrième volet de la série Hannibal, cela fait plaisir de retrouver l'ambiance du cannibal : Hannibal Lecter. Exellent.et surtout bravo a Gaspard Ulliel ( vu dans " un long dimanche de fiancailles " avec audrey tautou ) qui interprete de facon magistral le célèbre tueur , au commencement du Mal >>>> a conseiller vivement avec un scenario remarquablement ficelle . A noter la presence de la seduisante Gong Ji dans un second role envoutant

                                            Commentaire


                                            • MR 73 :




                                              Synopsis : Un tueur en série ensanglante Marseille. Louis Schneider, flic au SRPJ, mène l'enquête malgré l'alcool et les fantômes de son passé. Le passé resurgit aussi pour Justine. 25 ans plus tôt, ses parents ont été sauvagement assassinés par Charles Subra. Schneider l'avait alors arrêté. Mais aujourd'hui, par le jeu des remises de peine et pour bonne conduite, Subra sort de prison. Cette libération anticipée va alors réunir Schneider et Justine, deux êtres qui tentent de survivre au drame de leur vie.


                                              Apres Gangsters et 36 quai des Orfevres , l ancien policier Olivier Marchal ( qui a demarre a la tv dans la serie Quai n1 au cote de Sophie Duez ) nous livre son nouveau polar noir de chez noir , vraiment poignant mais tres realiste , avec a ses cotes un Daniel Auteuil magistral et bluffant d authenticite dans son role de flic sur le declin entre alcool et demons du passe , sans oublier la composition juste d Olivia Bonamy , Catherine Marchal et Guy Lecluyse. Bref enfin un film francais a la hauteur de ses ambitions en ce debut d annee 2008. Merci Olivier pour ce chef d oeuvre

                                              Commentaire


                                              • 3h10 pour Yuma :



                                                Synopsis : Revenu blessé de la guerre de Sécession, Dan Evans a établi sa famille dans un ranch. La sécheresse a ravagé ses terres, décimé son troupeau et miné la considération que lui portent sa femme et ses enfants, en particulier son aîné Will, âgé de 14 ans. A la suite d'une attaque de diligence, le célèbre bandit Ben Wade passe par la ville de Bisbee où il est arrêté avec le concours fortuit de Evans. Recherché pour ses hold-up et ses meurtres répétés, Wade doit être convoyé vers Contention, à trois jours de cheval, pour embarquer sur un train à destination de Yuma, où se trouve le tribunal fédéral. Contre une prime qui peut sauver son ranch, Dan Evans s'engage dans l'escorte qui doit accompagner le dangereux criminel. Il est bientôt rejoint par son fils Will, fasciné par l'aura du tueur.
                                                Tandis que son gang organise son évasion, Wade engage sur le chemin de Contention un bras de fer psychologique avec ses gardiens, usant à la fois de la peur qu'il leur inspire et de la séduction qu'il exerce sur eux...


                                                Quel plaisir de retrouver ce genre au cinema ,avec un duel au sommet entre Russel Crowe et Christian Bale et aussi l eclosion de Ben Foster en second couteau et mechant de premier choix , le tout tourne dans de magnifiques decors qui nous rappelle la belle epoque du Western ....:)

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par denislamalice Voir le message
                                                  Frédéric Schoendoerffer ( Scenes de crimes et Agents secrets ) qui s'intéresse à la manifestation de la violence dans le milieu judiciaire et criminel]
                                                  J'ai adoré la scene dans la boite ou il lui met la main dans la ch.tte!!!!:grn::grn:
                                                  Sinon excellent film!!!:oui::oui:

                                                  Commentaire


                                                  • LOL - Laughing Out Loud :




                                                    Synopsis : LOL ? Ca veut dire Laughing Out Loud - mort de rire - en langage MSN.
                                                    C'est aussi comme ça que les amis de Lola l'appellent. Pourtant, le jour de sa rentrée, Lola n'a pas le coeur à rire. Arthur, son copain, la provoque en lui disant qu'il l'a trompée pendant l'été. Et sa bande de potes a le don pour tout compliquer. Tout comme sa mère, Anne, avec qui le dialogue est devenu impossible, et pas seulement parce qu'elle ignore ce que LOL signifie. Que ses parents aient divorcé est une chose. Qu'Anne traite son ado comme une enfant en lui mentant sur l'essentiel, par exemple sur le fait qu'elle revoit son ex en cachette ou qu'elle se fait draguer par un flic, en est une autre. De son côté, Anne se demande ce qui a bien pu arriver à sa douce petite fille. De la fusion à la confusion, les relations mères-filles bouillonnent d'amour et de LOL.


                                                    Comedie petillante et emouvante sur fond de conflit generationnel entre ados et parents , le tout mene" tambour battant par Sophie Marceau et une ribanbelle de jeunes acteurs comme Christia Theret ......la BO du film est bien trouvee aussi :)

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X