Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • brisville
    a répondu
    Washingthon's troudball est au rapport. Qu'a-t-il à dire ? Proooout ? Intéressant ! Alors les filles ? Fini le tabassage de civils, les bombardements d'hôpitaux, des maisons d'habitation et des écoles ! Face à des soldats ça fait moins les malins ! Vos amis du barbouillon azov enfermés dans Marioupol, face aux tchètchènes de Kadyrov, ça va être sportif ! Fuir ? En talons aiguilles et porte-jarretelles, pas facile de courir. Surtout quand on s'arrête toutes les 5 minutes pour se faire des calins entre hommes dans les fourrés ! Dans les fourrés, elle est drôle non ? Hé oui ! Quand on cherche on trouve. Nul doute que si les nazebroques avaient su comment se terminerait leurs exactions ils se seraient abstenus. Mais voilà ! Quand on est bête...Avoir promis que les enfants du Donbass n'iraient pas à l'école et pourriraient dans les caves, ça fait bien sur une tribune devant un micro pour une foule d'abrutis, mais dans la réalité ça devaient fatalement se retourner contre.....les civils oui ! Malheureusement. Porochenko est à l'abri lui ! Zelensky aussi ! Mais il pousse à la guerre avec le sang des autres, pousse pour entrainer toute le monde vers l'holocauste. Et les imbéciles lui emboitent le pas,guidés par la propagande.






    "Zelensky, capitule. Arrête de prendre de la drogue et retourne sur scène"
    Une jeune femme a sauté avec ce message alors qu'un journal télévisé était diffusé sur une station de télévision ukrainienne.
    Voyons si ça sort par ici, je ne crois pas.
    Dernière modification par brisville, 22/03/2022, 11h51.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Le retour des hyènes.

    Ceux qui assimilent des paroles non suivis d'effets (en tout cas dans la proportion citée) et les actes (qui affament et bombardent les populations civiles)

    Faute de battre l'armée ukrainienne.

    Laisser un commentaire:


  • brisville
    a répondu
    Donbass 2015

    EPISODE 02 PERVOMAÏSK 200 caves. - YouTube

    Les 4 millions de gens qui ne servent à rien et dont il faut en tuer au moins 1,5 million selon la tv ukrainienne (hrodmaske) Ca c'est la télé ukrainienne en 2015, donc ce n'est pas de la propagande russe. JUSTE LA DECLARATION D' UN JOURNALISTE UKRAINIEN SUR UNE CHAINE DE TELE UKRAINIENNE DE GRANDE ECOUTE.

    Laisser un commentaire:


  • brisville
    a répondu
    https://www.facebook.com/100000160121618/videos/780396846303233/

    La réaction du Washingt(h)on ' s troudball ne devrait pas tarder !

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    Je me demande comment Poutine va justifier la disparition de missiles hypersoniques tout en niant la guerre. Car ça y est, l'armée russe a utilisé cette nouvelle arme. Source les infos de France 3.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par Blackcat Voir le message

    Et l'Arabie, elle en fait quoi de ses yuans, Personne n'en veut, c'est de la monnaie de singe.
    Je ne suis pas un specialiste, je constate qu'eux voient la chine tenter d'imposer le yuan comme monnaie d'echange internationale.
    Et apparement l'Arabie Saoudite voit quelque chose a faire avec le yuan
    Tout comme l'indonesie aussi, qui a passé l'an dernier un accord avec la Chine pour que les echanges commerciaux entre leur deux pays se fassent dans leur monnaie respective.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Sauf que les sanctions prises touchent directement le système bancaire, les flux financiers et ne touchent donc pas que l'Europe et l'occident.
    La Chine a deja averti qu'elle n'accepterait pas de sanctions contre ses entreprises qui feront affaire avec la Russie, vu son poid dans l'economie mondiale, on peut supposer que le commerce avec la Chine ne sera sans doute pas fermé a la Russie... mais avec le reste de l'Asie, c'est une autre histoire.

    C'est bien pour ca d'ailleurs qu'il y a eu des négociations Russie-USA-Iran, pour s'assurer que les sanctions contre les Russes, n'entrent pas en compte dans les accords que les USA pourraient mener avec l'Iran

    Apres y'aura sans doute des contournement possibles de commerce "indirect" genre Russie qui vend a des entreprises chinoises qui revendent au reste du monde et inversement. La Russie ne manque ni de Petrole, ni de Gaz, ni de Blé, 3 matieres premieres qui interessent tres fortement les Chinois, qui ont conclus il y a peu un accord pour la construction d'un nouveau pipeline entre eux et la Russie, passant par la mongolie.
    Pour se passer du pétrole, du gaz, du blé et des terres rares russes, va falloir inventer une énergie qui n'existe pas, une nourriture qui n'est pas la base de l'alimentation mondiale et des technologies qui n'existeront pas avant des décennies et des décennies.

    Le Poutine, il a de sacrées bonnes cartes dans son jeu. Et il le sait bien et c'est la raison pour laquelle le gars dort bien la nuit.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par Blackcat Voir le message

    Et l'Arabie, elle en fait quoi de ses yuans, Personne n'en veut, c'est de la monnaie de singe.
    Euuuuuuh pardon ?
    C'est une monnaie sous côté au bon sens du terme. Elle est dévaluée de force par le pays pour éviter qu'elle prenne de la valeur et rende l'avantage compétitif monétaire moins favorable pour elle.

    En d'autres termes, le yuan est décôté par rapport à la puissance de son économie.

    Sur le long terme, les banques centrales et les banques commerciales ont tout intérêt à se procurer du yuan.
    ​​​​​

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Puisqu'on parlait des sanctions et de leurs effets....

    La Chine et l'Arabie Saoudite seraient en discussion pour que la vente de pétrole saoudien a la Chine soit payé en Yuan chinois et non plus en dollars



    Les sanctions financieres, economiques mais avant ca deja la judiciairisation, au niveau mondial par la Justice americaine, du dollar vont peut-etre accelerer une dedollarisation de l'economie dans certains pays, et dans de plus en plus de pays

    Car ce n'est pas un phenomene nouveau, surtout pour la Chine, qui se dirige sur cette voix depuis longtemps et vise depuis longtemps a faire du yuan LA monnaie d'echange en asie mais il va certainement prendre une vitesse superieure avec les dernieres sanctions qui touchent egalement le systeme bancaire et permettent de confisquer l'argent d'individus, des oligarques aux simples citoyens lambdas, ou d'Etats sur un claquement de doigt des americains
    Et l'Arabie, elle en fait quoi de ses yuans, Personne n'en veut, c'est de la monnaie de singe.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Puisqu'on parlait des sanctions et de leurs effets....

    La Chine et l'Arabie Saoudite seraient en discussion pour que la vente de pétrole saoudien a la Chine soit payé en Yuan chinois et non plus en dollars

    Achats de pétrole : la Chine et l'Arabie Saoudite veulent remplacer le roi dollar par le yuan

    Pékin et Riyad travaillent sur des contrats pétroliers libellés en devise chinoise pour s'émanciper de "l'exorbitant privilège" du dollar. Les sanctions économiques imposées à la Russie accélèrent le mouvement chez les économies émergentes. Explications.

    La compagnie pétrolière royale Aramco va former une joint-venture avec le conglomérat de défense chinois Norinco, qui a des activités pétrolières, pour développer un complexe de raffinage - d’une capacité de 300.000 barils par jour - et de pétrochimie dans la ville de Panjin, dans la province du Liaoning dans le nord-est du pays, proche de la frontière avec la Corée du Nord. (Crédits : Reuters)

    "La guerre pourrait modifier fondamentalement l'ordre économique et géopolitique mondial, si le commerce de l'énergie se modifie, si les chaînes d'approvisionnement se reconfigurent, si les réseaux de paiement se fragmentent et si les pays repensent leurs réserves de devises", avertissait mardi le Fonds monétaire international (FMI). Il ne croyait pas si bien dire. Selon des informations du Wall Street Journal, la Chine et l'Arabie saoudite étudient la possibilité de payer en yuans l'achat du brut saoudien.

    L'enjeu est loin d'être marginal et pourrait précipiter le mouvement. Quelque 25% des importations chinoises de pétrole sur un total de quelque 10,5 millions de barils par jour (mbj) (selon le dernier rapport mensuel de l'Opep) sont fournies par l'Arabie Saoudite, le reste étant principalement livré par la Russie, l'Irak et l'Angola. Par ailleurs, le Royaume qui exporte en moyenne 6,2 millions de barils par jour (mbj) compte aussi parmi les principaux fournisseurs de brut du Japon et de l'Inde.

    Ligne de fracture

    Cette volonté ne date pas d'hier, mais elle prend une dimension nouvelle avec la guerre en Ukraine qui trace une ligne de fracture entre les pays occidentaux et les émergents. Car même s'ils n'approuvent pas l'invasion russe, les pays émergents rechignent à s'aligner sur la position des Etats-Unis et de l'Europe.
    Les sanctions financieres, economiques mais avant ca deja la judiciairisation, au niveau mondial par la Justice americaine, du dollar vont peut-etre accelerer une dedollarisation de l'economie dans certains pays, et dans de plus en plus de pays

    Car ce n'est pas un phenomene nouveau, surtout pour la Chine, qui se dirige sur cette voix depuis longtemps et vise depuis longtemps a faire du yuan LA monnaie d'echange en asie mais il va certainement prendre une vitesse superieure avec les dernieres sanctions qui touchent egalement le systeme bancaire et permettent de confisquer l'argent d'individus, des oligarques aux simples citoyens lambdas, ou d'Etats sur un claquement de doigt des americains

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Sauf que les sanctions prises touchent directement le système bancaire, les flux financiers et ne touchent donc pas que l'Europe et l'occident.
    La Chine a deja averti qu'elle n'accepterait pas de sanctions contre ses entreprises qui feront affaire avec la Russie, vu son poid dans l'economie mondiale, on peut supposer que le commerce avec la Chine ne sera sans doute pas fermé a la Russie... mais avec le reste de l'Asie, c'est une autre histoire.

    C'est bien pour ca d'ailleurs qu'il y a eu des négociations Russie-USA-Iran, pour s'assurer que les sanctions contre les Russes, n'entrent pas en compte dans les accords que les USA pourraient mener avec l'Iran

    Apres y'aura sans doute des contournement possibles de commerce "indirect" genre Russie qui vend a des entreprises chinoises qui revendent au reste du monde et inversement. La Russie ne manque ni de Petrole, ni de Gaz, ni de Blé, 3 matieres premieres qui interessent tres fortement les Chinois, qui ont conclus il y a peu un accord pour la construction d'un nouveau pipeline entre eux et la Russie, passant par la mongolie.
    Dernière modification par Al Bundy, 15/03/2022, 23h48.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Je ne pense pas que Poutine "s'en bat les steacks" des sanctions occidentales
    Elles ne l'arreteront pas dans cette guerre, ca c'est une certitude, mais je ne pense pas qu'il s'en moque pour autant.
    Sur 7.5 millions d'habitants sur Terre, 4.5 sont en Asie. Et si on ajoute l'Afrique, on est à 6.

    Pendant plusieurs années, les russes ont voulu entrer dans l'ue et même l'otan en 2000. On a fait que leur dire d'aller se faire...
    Depuis quelques années, ils tournent leur économie vers l'Asie. Il est là leur avenir. Pas avec nous malheureusement.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Je ne pense pas que Poutine "s'en bat les steacks" des sanctions occidentales
    Elles ne l'arreteront pas dans cette guerre, ca c'est une certitude, mais je ne pense pas qu'il s'en moque pour autant.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message
    A mon avis l'Ukraine va finir par accepter les conditions russes.

    Poutine voulait 3 au départ, mais gourmand avec le coût de ce conflit il voudrait maintenant 5. Mais il a exigé 10 dans ses ultimatums intenables. Là il laisse une porte ouverte pour 8. Sous pression les ukrainiens finiront par accepter 5 au grand dam des américains et des européens...

    Ce sera présenté par les ukrainiens comme une victoire diplomatique mais au final Poutine aura eu plus que ce qu'il voulait, le fait de passer de 3 à 5 compensera pour lui ce que lui coûte la guerre.

    10 c'est reconnaissance Crimée + Donbass russes + occupation du sud, renversement gouvernement ukrainien + non adhésion à l'OTAN, démilitarisation et neutralité

    Que vaudra 5 ? Probablement promesse de non adhésion à l'OTAN + lâcher le Donbass entier + zone tampon démilitarisée + dissolution de groupuscules extrémistes comme Azov...

    L'Ukraine pourrait dire qu'ils s'en sortent pas si mal en sauvant 80% de leur territoire et probablement un accès à la mer à Odessa mais ils auraient perdu gros par rapport aux accords de Minsk 2
    C'est un avis mais je pense qu'il va vouloir récupérer tout ce qui est à l'est de l'axe Odessa Kiev. Ça permettrait de faire une continuité territoriale jusqu'à la transnistrie. Ça, c'est le butin de guerre : il prend l'industrie et l'agriculture ukrainiennes. Et les sanctions occidentales il s'en battra les steakos !

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    L'Ukraine pourrait dire qu'ils s'en sortent pas si mal en sauvant 80% de leur territoire et probablement un accès à la mer à Odessa mais ils auraient perdu gros par rapport aux accords de Minsk 2
    Exactement, les accords de Minsk respecté et tout le monde avait 5.
    La comme dit plus haut les grands gagnants seront la Chine qui sans bouger et rien dire améliore à la baisse ses achats de gaz et pétrole.
    La Russie qui va avoir plus qu,'elle aur a it eu avec les accords de Minsk, les USA qui en parfait opportuniste (comme depuis toujours) vont refourguer leur gaz de schiste hors de prix et vendent leur zinc à nos voisins.

    Les couillons de la lune? Les Zeuropéens ou plutôt les Zéropéens devrait-on dire, même si je sais que ça ne te plaît pas

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    A mon avis l'Ukraine va finir par accepter les conditions russes.

    Poutine voulait 3 au départ, mais gourmand avec le coût de ce conflit il voudrait maintenant 5. Mais il a exigé 10 dans ses ultimatums intenables. Là il laisse une porte ouverte pour 8. Sous pression les ukrainiens finiront par accepter 5 au grand dam des américains et des européens...

    Ce sera présenté par les ukrainiens comme une victoire diplomatique mais au final Poutine aura eu plus que ce qu'il voulait, le fait de passer de 3 à 5 compensera pour lui ce que lui coûte la guerre.

    10 c'est reconnaissance Crimée + Donbass russes + occupation du sud, renversement gouvernement ukrainien + non adhésion à l'OTAN, démilitarisation et neutralité

    Que vaudra 5 ? Probablement promesse de non adhésion à l'OTAN + lâcher le Donbass entier + zone tampon démilitarisée + dissolution de groupuscules extrémistes comme Azov...

    L'Ukraine pourrait dire qu'ils s'en sortent pas si mal en sauvant 80% de leur territoire et probablement un accès à la mer à Odessa mais ils auraient perdu gros par rapport aux accords de Minsk 2
    Dernière modification par lochiba84, 15/03/2022, 18h57.

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Heureux de voir une Europe ressoudé face à ce conflit avec notre voisin les Zallemands qui commande des F35.
    Ben oui l'otan c'est un peu comme une équipe cycliste, il y a le boss et les porteurs d'eau.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Les plus gros perdants, ca reste les habitants de l'Ukraine et tout ceux qui vont perdre cette vie dans cette guerre
    Apres les perdants "économique" seront plus nombreux encore, Europe, Ukraine encore bien sur, Russie, mais on ne peut pas vraiment comparer, meme si ca entrainera sans doute aussi certainement son lot de misere.

    Si le conflit venait a s'étendre, on pourrait meme finir par englober toute l'humanité, tous perdants meme ceux qui n'ont strictement rien a voir dans cette histoire, pas de jaloux comme ca
    Ceux qui font la guerre et ceux qui soutiennent les différents camps s'en tamponnent des peuples.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Les plus gros perdants, ca reste les habitants de l'Ukraine et tout ceux qui vont perdre cette vie dans cette guerre
    Apres les perdants "économiques" seront plus nombreux encore, Europe et Russie s'invitant dans le lot, mais on ne peut pas vraiment comparer, meme si ca entrainera sans doute aussi certainement son lot de misere.

    Si le conflit venait a s'étendre, on pourrait meme finir par englober toute l'humanité, la on fini tous perdants meme ceux qui n'ont strictement rien a voir dans cette histoire ou ignorent meme qu'il existe un pays nommé Ukraine, pas de jaloux comme ca

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Je ne sais pas combien de temps ca peut durer
    J'aimerais aussi croire qu'il n'y aura pas une grosse offensive sur Kiev, mais je ne suis pas trop optimiste la dessus.

    Quand a la suite, je reste assez pessimiste
    J'aimerais croire a des discussions sérieuses pour un retour a la paix mais je n'y crois pas

    Couper économiquement la Russie du reste du monde, définitivement, donner une raison a l'OTAN de se maintenir et meme de continuer de s'étendre, pouvoir vendre a l'UE a des prix fous, ses armes, son pétrole, son gaz pourquoi les USA voudraient se priver de ces incroyables atouts obtenus juste en sacrifiant leur insignifiant pion ukrainien ?


    Voilà un avis pertinent. Il y aura 2 gagnants et 1 perdant : 1.Russie (conquête de l'Ukraine utile, hausse de toutes les matières premières qui lui profitent à fond en ce moment, en d'autres termes on paye actuellement l'effort de guerre russe, neutralisation du pivot geostrategique des Usa), 2. USA, ils coupent pour longtemps l'Europe de la Russie pour éviter une alliance qui les aurait définitivement évincé de l'hégémonie mondiale et ils font basculer la dépendance énergétique en leur faveur sans tirer un seul coup de feu. Et je ne parle même pas de la Chine...

    Et puis il y a un perdant, je ne parle du pianiste à bit..
    Non, non, le grand perdant c'est l'Europe : inflation, panique énergétique, renonciation à l'hégémonie mondiale en ne connectant pas la Russie à notre économie.

    Dans quelques mois, quand l'hystérie collective se sera calmée, on se rendra compte à quel point on s'est fait fourrer par les Russes, les Chinois et les Américains.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par François-17 Voir le message
    Ça fait presque une semaine que le Kremlin a démarré sa tactique de siège (phase 2 après échec stratégie initiale). Comme c'est vu mondialement en direct, le siège n'est pas complet (accélération-freinage). L'objectif est de déstabiliser et fatiguer au maximum, en assurant l'isolement des zones urbaines les unes par rapport aux autres.

    Comme la phase 1 blitzkrieg/libération/cocorico/tactactac n'a pas fonctionné, le cumul de la résistance en mondovision + les insuffisances logistiques militaires engendrent un jeu de go tactique. A deux semaines d'invasion, les clés des villes et des ports sont moins les avancées de troupes de quelques kilomètres, que l'accès aux produits de première nécessité. Nourriture, eau, hygiène, température sans électricité ni gaz.

    Poutine compte sur le cassage de résilience ukrainien, parce que les organismes et le mental prennent cher sous les bombes, sans ravitaillements. La question est ici de savoir quelle est sa capacité à ravitailler ses propres troupes sur le terrain. Ça s'appelle un jeu de go dégueulasse.

    Si les citoyens ukrainiens craquent physiquement, Poutine va enchaîner tout le territoire complet dans les deux prochaines semaines. Si les Ukrainiens arrivent à se ravitailler pour tenir, ce sont les citoyens russes qui vont voir Poutine sous un autre jour dans deux semaines, quand des sacs plastiques vont revenir en Russie, avec des appelés du contingent dedans.

    Le peuple russe sera la meilleure arme des ukrainiens si les Ukrainiens arrivent à se ravitailler pour tenir. Le combat n'est pas tant dans les bombardements, mais dans la capacité à se nourrir pendant 2 semaines.

    Avis perso: même si les Ukrainiens craquent, Vladimir Poutine finit bientôt dans la poubelle de l'histoire. Ses fans pourront aller sucer des ours dans des cirques, dans une dizaine d'années.

    ​​​​​
    C'est une analyse géostrategique et militaire ?

    Laisser un commentaire:


  • François-17
    a répondu
    Ça fait presque une semaine que le Kremlin a démarré sa tactique de siège (phase 2 après échec stratégie initiale). Comme c'est vu mondialement en direct, le siège n'est pas complet (accélération-freinage). L'objectif est de déstabiliser et fatiguer au maximum, en assurant l'isolement des zones urbaines les unes par rapport aux autres.

    Comme la phase 1 blitzkrieg/libération/cocorico/tactactac n'a pas fonctionné, le cumul de la résistance en mondovision + les insuffisances logistiques militaires engendrent un jeu de go tactique. A deux semaines d'invasion, les clés des villes et des ports sont moins les avancées de troupes de quelques kilomètres, que l'accès aux produits de première nécessité. Nourriture, eau, hygiène, température sans électricité ni gaz.

    Poutine compte sur le cassage de résilience ukrainien, parce que les organismes et le mental prennent cher sous les bombes, sans ravitaillements. La question est ici de savoir quelle est sa capacité à ravitailler ses propres troupes sur le terrain. Ça s'appelle un jeu de go dégueulasse.

    Si les citoyens ukrainiens craquent physiquement, Poutine va enchaîner tout le territoire complet dans les deux prochaines semaines. Si les Ukrainiens arrivent à se ravitailler pour tenir, ce sont les citoyens russes qui vont voir Poutine sous un autre jour dans deux semaines, quand des sacs plastiques vont revenir en Russie, avec des appelés du contingent dedans.

    Le peuple russe sera la meilleure arme des ukrainiens si les Ukrainiens arrivent à se ravitailler pour tenir. Le combat n'est pas tant dans les bombardements, mais dans la capacité à se nourrir pendant 2 semaines.

    Avis perso: même si les Ukrainiens craquent, Vladimir Poutine finit bientôt dans la poubelle de l'histoire. Ses fans pourront aller sucer des ours dans des cirques, dans une dizaine d'années.

    ​​​​​

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Je ne sais pas combien de temps ca peut durer
    J'aimerais aussi croire qu'il n'y aura pas une grosse offensive sur Kiev, mais je ne suis pas trop optimiste la dessus.

    Quand a la suite, je reste assez pessimiste
    J'aimerais croire en des discussions sérieuses pour un retour a la paix mais je n'y crois pas

    Couper économiquement la Russie du reste du monde, définitivement, donner une raison a l'OTAN de se maintenir et meme de continuer de s'étendre, pouvoir vendre a l'UE a des prix fous, ses armes, son pétrole, son gaz pourquoi les USA voudraient se priver de ces incroyables atouts obtenus juste en sacrifiant leur insignifiant pion ukrainien ?


    Dernière modification par Al Bundy, 15/03/2022, 02h11.

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Y a que moi qui pense que ça va encore durer 2-3 semaines max niveau combats et que les Russes finiront par bloquer Kiev de l'extérieur ? Même pas sûr qu'il y ait une grosse offensive sur la ville (et tant mieux si ça peut éviter quelques milliers de morts...).

    Se posera ensuite la question des contreparties...

    Laisser un commentaire:


  • François-17
    a répondu
    Le topic "politique 2.0" n'est pas ici.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X