Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Elano
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message

    Oui des poursuites et condamnations contre 2-3 pelos, des sans noms, des gens qui ne sont rien, sur des affaires ou les videos et images ne laissaient place a aucun doute et ne pouvaient pas etre cachées, censurées, pour faire oublier que les ordres venaient d'en haut, et le plus souvent, si ce n'est uniquement, pour des tortures sur des prisonniers de guerre, non lors de combats armés.. Combien d'enquetes, combien de condamnations après les centaines de milliers de morts en Iraq, puis en Libye, puis en Syrie (et Iraq again)


    Bon "en meme temps" c'est vrai, les interventions américaines étaient "chirurgicales" a chaque fois. En Syrie par exemple, leurs missiles, leurs bombes, leurs balles n'ont tué que des terroristes ou des criminels de l'armée Syrienne ou des milices iraniennes, JAMAIS de civils. Il y a quand meme eu des bléssés, mais indirects, des civils que se sont blessés betement en tentant de fuir les zones de combats après les bombardements.

    Alors que contrairement a nous, les bombes, missiles et balles russes ou syriennes ne touchaient que des hopitaux et des civils sans tuer aucun terroriste !
    Bombardements dont on avait le nombre précis de victimes, femmes et enfants, moins de 30min apres qu'ils se soient terminés, meme en pleine nuit grace a une ONG dont on ignore tout sauf le nom de son President, basée a Londres. Chiffres references que nos medias reprenaient et diffusaient en permanence.

    Je suppose que ceux qui osent, osaient, mettre cette realité en doute ont forcement vu leur cerveau etre lavé par la fameuse et gigantesque propagande pro-syrienne denoncée par l'intervenante belge dans un des liens donné il y a quelques posts.

    Quand a la "liberté" de la presse, effectivement, c'est moins drole en russie que dans nos democraties, y'a rien a dire c'est on ne peut plus vrai.
    Tués, emprisonnés et au mieux virés, censurés

    On est plus humain en occident, nous c'est seulement menacés, virés, denigrés et censurés.
    Il y a quand meme quelques tués aussi MAIS pas par des agents de l'Etat.

    Tu te contredis toi même. L'enquête dont je parle, elle est toujours accessible, et, à ma connaissance, les journalistes sont toujours en poste. Et cette enquête montre bien que des civils sont victimes, donc pourquoi tu me ressors le complet des frappes chirurgicales? On les a les infos sur ce sujet, y compris sur la Syrie. Au passage, Trump, il a mené autant de frappes de drônes qu'Obama hein (comme cette même enquête le montre bien également), donc croire qu'il y a une discontinuité en terme de politique étrangère entre républicains et démocrates, est une erreur. Il n'y a que leurs méthodes qui diffèrent, mais pour le reste, ils sont totalement en phase, c'est même leur seul sujet d'accord en fait.

    Mais moi, j'aimerais aussi savoir: quelles frappes russes (en Ukraine ou en Syrie par exemple), sont intentionnellement faites sur des infrastructures civiles, et lesquelles résultent d'erreurs (opérationnelles, techniques etc), ainsi que le nombre de victimes civiles répertoriées etc.
    Dernière modification par Elano, 07/04/2022, 08h47.

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Crimes de guerre? Sans doute comme dans chaque guerres de l'histoire humaine,mais il faut être extrêmement prudent.

    Déjà dans les civils qu'on nous présente comme victime de crime de guerre il faudrait savoir combien d'entre eux tenait un fusil dans leurs mains.

    Ensuite il faut tenir compte des inévitable mise en scène des Ukrainien à but propagandiste, ça fait parti des armes utilisés dans toutes les guerres.

    Des ******ries toutes les guerres en produisent leur lot, ceka dit je ne pense pas que Poutine ai un intérêt à voir son armée et ses opérations salie par des exactions.
    Je ne voudrais pas être à la place d'un soldat Russe qui s'est "lâché" et se fera prendre à son retour en Russie...

    Aujourd'hui c'est extrêmement facile et confortable de diaboliser Poutine et la Russie.
    Que ceux qui avalent la douce liqueur de la doxa politico/médiatique n'oublient pas la responsabilité dans ce désastre de nos élites, qui on tous en cœurs ont poussé les Ukrainiens à résister avec fourniture d'armes alors qu'ils savent sans l'ombre d'un doute que la seule voix possible est de se mettre autour d'une table.

    Le peuple Ukrainien dans ce conflit est instrumentalisé par leur président, l'occident et Poutine qui s'en servent de pions dans la partie d'echecs géopolitique et civilisationnel qui se joue.


    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    Sacré numéro d'équilibriste.

    Aujourd'hui, en Ukraine, crimes de guerre ou pas crime de guerre ?
    Des crimes de guerres y'en a dans toutes les guerres, et des deux cotés !
    Oui bien sur qu'il y en a, mais attention quand meme sur ce qu'on nous annonce, restons prudent.


    Hmm plus qu'americanophobe, je dirais plutot politicoamericanophobe, car j'ai rien contre l'amerique en elle meme ou les americains

    Bidenophobe par exemple on devrait tous l'etre, quand les politiques menées ravagent des pays et font des centaines de milliers de victimes
    Pour ce qui est de l'Ukraine, meme si l'aggression actuelle est Russe, je persiste et je signe, cette "guerre" demarre vraiment en 2014, par le coup d'Etat US qui a decidé de placer ses pions a la tete de ce pays.

    Ce qui se passe en ce moment n'est que la suite, le resultat, de ce coup d'Etat contre un President legitime et democratiquement elu. Les 1ers crimes de guerres, datent de cette epoque, de 2014, il ne faut pas l'oublier non plus, meme si tout est fait pour qu'on l'oublie ! Et l'Oligarque qui emploie Zelensky depuis des années, n'etait pas en 2014, le moins virulent d'entre eux, ni le moins actif, pour financer et armer les bataillons de miliciens extremistes !

    On a juste eu 4 ans d'intervalle, de pause, sans menace grave de guerre dans ce pays sous Trump, uniquement parce que Trump lui n'a pas du tout suivi cette politique US en place depuis longtemps de destabilisations par des ONG qui reconnaissent elles meme qu'elles font le boulot que la CIA faisait dans les années 60-70 pour une prise de controle par des pions US des anciennes republiques sovietiques et qui a immediatement ete reprise au retour de Biden (qui etait deja la lors du coup d'Etat de 2014)

    C'est pour ca que je prefere Trump a Biden, Clinton, Bush et Obama (le plus gros foutage de gueule de l'histoire, Dieudonné avait vu juste)
    Il est vulgaire, inculte, menteur, tout ce que vous voulez, mais lui ne cherchait pas a diriger le monde et a imposer la vision des USA aux autres pays, "alliés" compris !

    Je mets "alliés" plus qu'entre-guillemets, car je ne pense pas qu'on soit vraiment consideré comme tel, et Nuland, entre autres, l'a parfaitement fait comprendre.
    Dernière modification par Al Bundy, 06/04/2022, 23h52.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par Blackcat Voir le message
    Al poutinophile. En Syrie le copain de Poutine a gazé sa propre population. Avec la Corée du Nord et l'Erythrée, c'est l'un des seuls Etats pro-Poutine. Même la Chine, pourtant pas en reste sur le plan de la dictature, observe une prudente neutralité, intérêts commerciaux obligent.

    Mais Al se découvrant des affinités avec Poutine, non et non.
    Contrairement aux autres, je ne crois pas que Al Bundy soit poutinophile.

    Il est américanophobe et particulièrement Bidenophobe.

    Sa vision du monde est conditionnée par ça.

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    Al poutinophile. En Syrie le copain de Poutine a gazé sa propre population. Avec la Corée du Nord et l'Erythrée, c'est l'un des seuls Etats pro-Poutine. Même la Chine, pourtant pas en reste sur le plan de la dictature, observe une prudente neutralité, intérêts commerciaux obligent.

    Mais Al se découvrant des affinités avec Poutine, non et non.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message

    Oui des poursuites et condamnations contre 2-3 pelos, des sans noms, des gens qui ne sont rien, sur des affaires ou les videos et images ne laissaient place a aucun doute et ne pouvaient pas etre cachées, censurées, pour faire oublier que les ordres venaient d'en haut, et le plus souvent, si ce n'est uniquement, pour des tortures sur des prisonniers de guerre, non lors de combats armés.. Combien d'enquetes, combien de condamnations après les centaines de milliers de morts en Iraq, puis en Libye, puis en Syrie (et Iraq again)


    Bon "en meme temps" c'est vrai, les interventions américaines étaient "chirurgicales" a chaque fois. En Syrie par exemple, leurs missiles, leurs bombes, leurs balles n'ont tué que des terroristes ou des criminels de l'armée Syrienne ou des milices iraniennes, JAMAIS de civils. Il y a quand meme eu des bléssés, mais indirects, des civils que se sont blessés betement en tentant de fuir les zones de combats après les bombardements.

    Alors que contrairement a nous, les bombes, missiles et balles russes ou syriennes ne touchaient que des hopitaux et des civils sans tuer aucun terroriste !
    Bombardements dont on avait le nombre précis de victimes, femmes et enfants, moins de 30min apres qu'ils se soient terminés, meme en pleine nuit grace a une ONG dont on ignore tout sauf le nom de son President, basée a Londres. Chiffres references que nos medias reprenaient et diffusaient en permanence.

    Je suppose que ceux qui osent, osaient, mettre cette realité en doute ont forcement vu leur cerveau etre lavé par la fameuse et gigantesque propagande pro-syrienne denoncée par l'intervenante belge dans un des liens donné il y a quelques posts.

    Quand a la "liberté" de la presse, effectivement, c'est moins drole en russie que dans nos democraties, y'a rien a dire c'est on ne peut plus vrai.
    Tués, emprisonnés et au mieux virés, censurés

    On est plus humain en occident, nous c'est seulement menacés, virés, denigrés et censurés.
    Il y a quand meme quelques tués aussi MAIS pas par des agents de l'Etat.

    Sacré numéro d'équilibriste.

    Aujourd'hui, en Ukraine, crimes de guerre ou pas crime de guerre ?

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par Elano Voir le message

    Pourtant, des rapports d'enquête sérieux et détaillés sur l'armée américaine, ce n'est vraiment pas ça qui manque. Même sur les frappes de drônes, par nature assez secrètes, on avait pu avoir tout le détail du nombre de frappes, victimes civiles, quelles zones visées, sur la base de quel renseignement avec même parfois les images satellites ayant servi à justifier la frappe etc etc... Tu pouvais littéralement remonter tout le processus de frappe, et comprendre les défaillances qui permettaient de comprendre pourquoi autant de civiles étaient victimes de ces frappes.

    J'avais lu quelques enquêtes aussi faites par des journalistes russes, mais le problème, c'est qu'aujourd'hui, ils sont ou morts, ou en prison ou réduits au silence, donc forcément, c'est plus compliqué d'avoir des infos.
    Oui des poursuites et condamnations contre 2-3 pelos, des sans noms, des gens qui ne sont rien, sur des affaires ou les videos et images ne laissaient place a aucun doute et ne pouvaient pas etre cachées, censurées, pour faire oublier que les ordres venaient d'en haut, et le plus souvent, si ce n'est uniquement, pour des tortures sur des prisonniers de guerre, non lors de combats armés.. Combien d'enquetes, combien de condamnations après les centaines de milliers de morts en Iraq, puis en Libye, puis en Syrie (et Iraq again)


    Bon "en meme temps" c'est vrai, les interventions américaines étaient "chirurgicales" a chaque fois. En Syrie par exemple, leurs missiles, leurs bombes, leurs balles n'ont tué que des terroristes ou des criminels de l'armée Syrienne ou des milices iraniennes, JAMAIS de civils. Il y a quand meme eu des bléssés, mais indirects, des civils que se sont blessés betement en tentant de fuir les zones de combats après les bombardements.

    Alors que contrairement a nous, les bombes, missiles et balles russes ou syriennes ne touchaient que des hopitaux et des civils sans tuer aucun terroriste !
    Bombardements dont on avait le nombre précis de victimes, femmes et enfants, moins de 30min apres qu'ils se soient terminés, meme en pleine nuit grace a une ONG dont on ignore tout sauf le nom de son President, basée a Londres. Chiffres references que nos medias reprenaient et diffusaient en permanence.

    Je suppose que ceux qui osent, osaient, mettre cette realité en doute ont forcement vu leur cerveau etre lavé par la fameuse et gigantesque propagande pro-syrienne denoncée par l'intervenante belge dans un des liens donné il y a quelques posts.

    Quand a la "liberté" de la presse, effectivement, c'est moins drole en russie que dans nos democraties, y'a rien a dire c'est on ne peut plus vrai.
    Tués, emprisonnés et au mieux virés, censurés

    On est plus humain en occident, nous c'est seulement menacés, virés, denigrés et censurés.
    Il y a quand meme quelques tués aussi MAIS pas par des agents de l'Etat.


    Dernière modification par Al Bundy, 06/04/2022, 20h01.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Je fais un saut sur le topic pour savoir si le rouble et l'économie russes se sont écroulés ? Toujours pas ?

    Bah alors Bruno, tu nous aurais menti ou alors tu savais pas ce que tu disais ?

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par brisville Voir le message

    Je veux pas être méchant, mais y a un concours de blagues aujourd'hui ? Parce que malgré les enquêtes on tue toujours autant de civils. Buitoni aussi, ils assuraient le suivi qualité de leurs produits. Attention, maintenant ce sont les tueurs qui enquêtent, ça va faire mal ! Pas eu de TPI pour l'Irak.
    La Russie et les Usa, ont signé mais pas ratifié le texte du statut de Rome.
    En tout cas, certains tueurs enquêtent mieux que d'autre visiblement, si j'en crois la différence de précision d'information à laquelle nous avons accès.

    Laisser un commentaire:


  • brisville
    a répondu
    Envoyé par Elano Voir le message

    Pourtant, des rapports d'enquête sérieux et détaillés sur l'armée américaine, ce n'est vraiment pas ça qui manque. Même sur les frappes de drônes, par nature assez secrètes, on avait pu avoir tout le détail du nombre de frappes, victimes civiles, quelles zones visées, sur la base de quel renseignement avec même parfois les images satellites ayant servi à justifier la frappe etc etc... Tu pouvais littéralement remonter tout le processus de frappe, et comprendre les défaillances qui permettaient de comprendre pourquoi autant de civiles étaient victimes de ces frappes.

    J'avais lu quelques enquêtes aussi faites par des journalistes russes, mais le problème, c'est qu'aujourd'hui, ils sont ou morts, ou en prison ou réduits au silence, donc forcément, c'est plus compliqué d'avoir des infos.
    Je veux pas être méchant, mais y a un concours de blagues aujourd'hui ? Parce que malgré les enquêtes on tue toujours autant de civils. Buitoni aussi, ils assuraient le suivi qualité de leurs produits. Attention, maintenant ce sont les tueurs qui enquêtent, ça va faire mal ! Pas eu de TPI pour l'Irak.
    La Russie et les Usa, ont signé mais pas ratifié le texte du statut de Rome.

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message

    Celle la elle est tres drole
    Pourtant, des rapports d'enquête sérieux et détaillés sur l'armée américaine, ce n'est vraiment pas ça qui manque. Même sur les frappes de drônes, par nature assez secrètes, on avait pu avoir tout le détail du nombre de frappes, victimes civiles, quelles zones visées, sur la base de quel renseignement avec même parfois les images satellites ayant servi à justifier la frappe etc etc... Tu pouvais littéralement remonter tout le processus de frappe, et comprendre les défaillances qui permettaient de comprendre pourquoi autant de civiles étaient victimes de ces frappes.

    J'avais lu quelques enquêtes aussi faites par des journalistes russes, mais le problème, c'est qu'aujourd'hui, ils sont ou morts, ou en prison ou réduits au silence, donc forcément, c'est plus compliqué d'avoir des infos.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par MalBenze Voir le message

    C'est là où est la différence entre l'armée Américaine et l'armée Russe.

    L'armée américaine enquête et punit

    L'armée russe laisse faire et réfute.
    Celle la elle est tres drole

    Laisser un commentaire:


  • brisville
    a répondu
    Le fils à concon est revenu !

    Laisser un commentaire:


  • MalBenze
    a répondu
    Envoyé par brisville Voir le message

    Trois lettres pour le définir, pour un homme de peu, c' est encore trop. Je conseille l'intiale et deux points de suspension.

    Le problème d'avoir armé les civils (et la mafia) c'est ce risque de livrer des gens de bonne foi et courageux aveuglés par la propagande, à une soldatesque en stress de guerre. On ne peut exclure, ce qui, quand nous en sommes responsables, est appelée une "bavure". On a vu, au début de l'invasion (terme sans hasard), des chars russes reculer devant des civils. Est-ce que la distribution d'armes n'a pas changé l'approche de l'armée russe face à ces civils ? Il ne faut pas compter sur notre propagande pour en parler. Mais on est en droit de poser la question sans préjuger de la réponse. Je crois que la Russie (à vérifier) adhère à la convention de Genève, que je ne connais pas dans les détails. (Un civil armé est-il un combattant ? Est-ce que cette convention définit le combattant ?) Mise en scène ou crime de guerre, on ne le saura jamais. On peut compter sur les yankrottes pour ça !
    La guerre au Donbass répond à la question : un civil armé est un civil.

    Y'a pas de raison que ça change parce que la force est du côté russe.

    Laisser un commentaire:


  • MalBenze
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Je ne vois rien pour le moment qui permet d'étayer ces accusations de génocide.
    .
    C'est pas comme si la Russie n'a jamais reconnu l'existence de la nation ukrainienne et l'a toujours considérée comme une pure invention des ukronazis.

    Et que pour eux la langue ukrainienne n'existe pas, et n'a jamais existé.

    J'ai connu des russes qui ont ce genre de discours, il ne vient pas de nulle part

    Et le fait que les régions russophones soient généralement épargnantes pour les civils alors que les régions ukrainophones soient nettoyées est sûrement un hasard.

    Dès lors que tu refuses à une population une histoire, une langue, un pays et surtout la vie...

    Laisser un commentaire:


  • MalBenze
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message

    Les crimes de guerre, c'est une affaire de nombre quand il s'agit de déterminer s'il s'agit du comportement de quelques soldats ou d'une chaine de commandement qui remonte jusqu'au politique.

    Par exemple, un soldat américain a été condamné pour le viol et le meurtre d'une irakienne et le meurtre de ses parents. C'est un crime de guerre. Etait ce le comportement le plus répandu de l'armée américaine et la politique officielle du gouvernement américain? Je ne crois pas. Est ce que Bush et Obama ont été mis en cause pour crimes de guerre ou génocide? Non. Le soldat en revanche a été condamné.

    C'est pour ça que la question du nombre et de l'étendue est posée, pour déterminer notamment s'il s'agit de dérives personnelles ou de politiques militaires généralisées.

    Je ne conteste rien, je dis qu'il faut attendre pour savoir ce qui s'est réellement passé. Toi, tu refuses d'attendre que les éléments soient établis. Tu rejettes les faits et les vérifications et tu adoptes des positions extrémistes pour des raisons politiques sans t'appuyer sur des faits que tu n'as pas.
    C'est là où est la différence entre l'armée Américaine et l'armée Russe.

    L'armée américaine enquête et punit

    L'armée russe laisse faire et réfute.

    Laisser un commentaire:


  • MalBenze
    a répondu
    Envoyé par Blackcat Voir le message


    Après sa guerre, Moscou voulait effacer l’Ukraine : le plan glaçant de « dénazification » dévoilé


    Bruno RIPOCHE. Ouest-France.

    Le discours des idéologues pro-Poutine sur la «dénazification» a servi à légitimer la violence contre la population ukrainienne.

    L’agence de presse russe RIA-Novosti a publié dimanche le plan glaçant de l’idéologue pro-Kremlin Timofei Sergeitsev pour une soi-disant « dénazification » de l’Ukraine : exécutions, travaux forcés, rééducation des masses pendant une génération… La résistance ukrainienne, qui a repoussé l’armée russe devant Kiev, a fait échouer ce scénario glaçant.

    Découper l’Ukraine en cinq morceaux privés de souveraineté. Interdire à jamais le nom même du pays, puisqu’il s’agirait d’une construction artificielle antirusse qui n’a pas de contenu civilisationnel propre.

    Éliminer (sic !) ses élites en exécutant les uns, à l’issue d’un procès de type Nuremberg, et en condamnant les autres aux travaux forcés pour la reconstruction des infrastructures.

    Trier la population dans un processus de lustration », faire expier ceux qui ont soutenu activement et passivement le régime. Parquer les réfractaires à l’Ouest dans une province catholique qui vivrait séparée du reste du pays par un cordon sanitaire et dans la terreur d’une reprise de la guerre.

    Rééduquer massivement les autres en plaquant sur le pays un espace d’information russe et tapissant le paysage de mémoriaux et de monuments aux victimes du nazisme ukrainien…

    Vingt-cinq ans d’expiation

    Non, il ne s’agit pas d’une fiction orwellienne, mais du plan d’action pour une période de 25 ans recommandé par Timofei Sergeitsev, un philosophe associé à l’Université d’État de Moscou. Et, non, il ne s’agit pas du délire d’un égaré : ce plaidoyer intitulé Ce que la Russie doit faire de l’Ukraine a été publié, dimanche, par l’agence de presse RIA-Novosti, un organe de propagande placé sous tutelle directe du ministère de l’Information. Autant dire, rien de ce qui s’y écrit ne dévie de la pensée du Kremlin.

    Un objectif identique à celui de Poutine

    L’objectif de Sergeitsev est en tout point identique à celui affiché par Vladimir Poutine lorsqu’il a déclenché la guerre, le 24 février : la dénazification de l’Ukraine, un terme obsessionnel qui revient en boucle tant dans la bouche du maître du Kremlin que dans la prose de son idéologue – à 13 reprises en six feuillets. C’est dire la vision paranoïaque qui règne à Moscou.

    Et les Ukrainiens ? Déshumanisés, réduits à une tourbe sociale sur laquelle aurait prospéré l’ukronazisme : une telle logorrhée, digne de la Radio Mille Collines rwandaise lors du génocide rwandais de 1994, apportera de l’eau au moulin de ceux qui voient dans le déchaînement meurtrier de l’armée russe en Ukraine non pas de « simples » crimes de guerre, mais bien une intention génocidaire.

    Comme vous le voyez, ça vient de Ouest-France, le quotidien français régional le plus lu.
    Sinon Anna Colin Lebedev avait mis un petit hola parce que ce n'était pas un discours officiel, jusqu'à ce moment où Medvedev a ouvert la bouche


    Medvedev qui parle d'usine à trolls occidentaux...

    C'est le camembert qui dit au roquefort qui pue...

    Laisser un commentaire:


  • MalBenze
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message


    La guerre c'est moche, on ne t'a pas attendu pour le constater. Tu as un problème spécifique avec les russes alors que quand c'est les américains c'est tout bon. Moi je ne fais pas de différences, c'est ça, notre différence.
    Après les américains avaient "l'excuse" d'un certain biais


    Les Ukrainiens c'est comme des frères pour les Russe

    Laisser un commentaire:


  • MalBenze
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    Toujours le passé pour éviter de prendre position sur le présent.

    Je ne tiens pas une comptabilité morbide pour savoir si il y a plus de crimes de guerre en Ukraine qu'il y en a eu ailleurs.

    Il y a eu crimes de guerre.

    Ce que je ne sais pas encore c'est si il faut incriminer des soldats russes, l'armée russe, le FSB ou Poutine lui- même. L'enjeu des preuves, c'est ça, établir qui est responsable, pas l'existence.

    Je n'avais pas de problèmes spécifiques avec les russes. Je ne sais pas si j'en ai un. Par contre, j'ai un problème avec le dictateur Poutine (et avec tous les dictateurs).

    C'est suffisamment étayé, mais il faut lire.

    Le nier, c'est juste se faire le propagandiste de Poutine.
    C'est surtout faire appel au passé comme si nous, français, avions soutenu l'action américaine (et même implicitement dire que toute la population américaine à soutenu l'action)

    Quand je pense qu'on était en guerre ouverte sur internet avec n'importe quel américain comme maintenant on s'insulte avec les pro russes, franchement j'ai perso beaucoup de mal à l'avaler perso.


    C'est fou comme les gens partagent les soldats russes décapités viennent justifier l'invasion russe tout en relativisant l'invasion de l'Irak avec cette décapitation...

    Nick Berg n'était pas soldat, et depuis ce jour je sais ce que fait un homme qui se fait égorger. Personne ne parle de lui curieusement.

    Et ca ne m'a pas empêché d'insulter tous les américains que je croisais en forum ou IRC.
    Dernière modification par MalBenze, 06/04/2022, 13h19.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message

    Tu affirmes que c'est suffisamment étayé mais sans en apporter la démonstration.

    Sinon c'est fou comme chacun de tes points pourraient s'appliquer à d'autres conflits:

    bombardement du théâtre de Marioupol = bombardements d'hopitaux et d'universités en Irak

    armes à sous munitions = utilisés par les américains en Irak

    arrestations des maires = arrestations d'officiels irakiens

    agression d'in état souverrain sans justification = invasion de l'Irak


    Je condamne l'invasion de l'Ukraine par la Russie, mais tu n'avances aucun élément sérieux pour démontrer que ce conflit fait l'objet de plus de crimes que la moyenne des conflits militaires.

    La guerre c'est moche, on ne t'a pas attendu pour le constater. Tu as un problème spécifique avec les russes alors que quand c'est les américains c'est tout bon. Moi je ne fais pas de différences, c'est ça, notre différence.
    Toujours le passé pour éviter de prendre position sur le présent.

    Je ne tiens pas une comptabilité morbide pour savoir si il y a plus de crimes de guerre en Ukraine qu'il y en a eu ailleurs.

    Il y a eu crimes de guerre.

    Ce que je ne sais pas encore c'est si il faut incriminer des soldats russes, l'armée russe, le FSB ou Poutine lui- même. L'enjeu des preuves, c'est ça, établir qui est responsable, pas l'existence.

    Je n'avais pas de problèmes spécifiques avec les russes. Je ne sais pas si j'en ai un. Par contre, j'ai un problème avec le dictateur Poutine (et avec tous les dictateurs).

    C'est suffisamment étayé, mais il faut lire.

    Le nier, c'est juste se faire le propagandiste de Poutine.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    Il y a suffisamment d'informations étayées.

    Le bombardement du théâtre de Marioupol, c'est établi et étayé.

    Les armes à sous-munitions, c'est établi et étayé.

    Les arrestations des maires, c'est établi et étayé.

    Les exécutions à Boutcha, c'est établi et étayé (à la fois par ce qui vient des ukrainiens, ce qui vient des ONG, ce qui vient des images satellites, ce qui vient des journalistes, ce qui ne vient pas des russes mais qu'ils ont promis).

    Plus le temps va passer, plus la position des défenseurs de Poutine va devenir intenable et ils vont apparaître comme les membres d'une 5 ème colonne qui préfèrent la dictature à la démocratie.

    Sans oublier le fond de l'affaire, l'agression par la Russie d'un état souverain sans justification.
    Tu affirmes que c'est suffisamment étayé mais sans en apporter la démonstration.

    Sinon c'est fou comme chacun de tes points pourraient s'appliquer à d'autres conflits:

    bombardement du théâtre de Marioupol = bombardements d'hopitaux et d'universités en Irak

    armes à sous munitions = utilisés par les américains en Irak

    arrestations des maires = arrestations d'officiels irakiens

    agression d'in état souverrain sans justification = invasion de l'Irak


    Je condamne l'invasion de l'Ukraine par la Russie, mais tu n'avances aucun élément sérieux pour démontrer que ce conflit fait l'objet de plus de crimes que la moyenne des conflits militaires.

    La guerre c'est moche, on ne t'a pas attendu pour le constater. Tu as un problème spécifique avec les russes alors que quand c'est les américains c'est tout bon. Moi je ne fais pas de différences, c'est ça, notre différence.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message

    Il n'y a pas à l'heure actuelle d'informations suffisamment vérifiées pour étayer les conclusions que tu tires.

    Tu fais de la propagande, pas de l'analyse objective des faits. Et tout le monde peut le voir.
    Il y a suffisamment d'informations étayées.

    Le bombardement du théâtre de Marioupol, c'est établi et étayé.

    Les armes à sous-munitions, c'est établi et étayé.

    Les arrestations des maires, c'est établi et étayé.

    Les exécutions à Boutcha, c'est établi et étayé (à la fois par ce qui vient des ukrainiens, ce qui vient des ONG, ce qui vient des images satellites, ce qui vient des journalistes, ce qui ne vient pas des russes mais qu'ils ont promis).

    Plus le temps va passer, plus la position des défenseurs de Poutine va devenir intenable et ils vont apparaître comme les membres d'une 5 ème colonne qui préfèrent la dictature à la démocratie.

    Sans oublier le fond de l'affaire, l'agression par la Russie d'un état souverain sans justification.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    Je considère que suffisamment d'éléments sont aujourd'hui établis.

    Je rejette quels faits ?

    Postions extrêmistes ? Tu as lu les réactions officielles sur ce qui s'est passé à Boutcha ?

    "Pour des raisons politiques" ? Oui, je défends la démocratie contre les dictatures.

    Tu ne contestes rien ? Si, tu contestes que les informations soient suffisantes pour utiliser les termes de "crimes de guerre commises par les forces russes".
    Il n'y a pas à l'heure actuelle d'informations suffisamment vérifiées pour étayer les conclusions que tu tires.

    Tu fais de la propagande, pas de l'analyse objective des faits. Et tout le monde peut le voir.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message

    ...

    Je ne conteste rien, je dis qu'il faut attendre pour savoir ce qui s'est réellement passé. Toi, tu refuses d'attendre que les éléments soient établis. Tu rejettes les faits et les vérifications et tu adoptes des positions extrémistes pour des raisons politiques sans t'appuyer sur des faits que tu n'as pas.
    Je considère que suffisamment d'éléments sont aujourd'hui établis.

    Je rejette quels faits ?

    Postions extrêmistes ? Tu as lu les réactions officielles sur ce qui s'est passé à Boutcha ?

    "Pour des raisons politiques" ? Oui, je défends la démocratie contre les dictatures.

    Tu ne contestes rien ? Si, tu contestes que les informations soient suffisantes pour utiliser les termes de "crimes de guerre commises par les forces russes".

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    Sur l'accusation de génocide, l'article de RIA Novisti est un élément à charge contre les russes.

    Les crimes de guerre, pour toi, c'est une affaire de nombre ? A partir de combien ?

    Le bombardement du théâtre de Marioupol, c'est quoi ?

    L'emploi des bombes à sous-munitions, c'est quoi ?

    Pourquoi la Russie n'a pas encore apporté les preuves qu'elle n'est pas responsable ? Et c'est une déclaration officielle de son représentant à l'ONU qui l'a dit.

    Oui, les forces russes ont commis des crimes de guerre en Ukraine.

    Le contester, c'est soutenir Poutine.
    Les crimes de guerre, c'est une affaire de nombre quand il s'agit de déterminer s'il s'agit du comportement de quelques soldats ou d'une chaine de commandement qui remonte jusqu'au politique.

    Par exemple, un soldat américain a été condamné pour le viol et le meurtre d'une irakienne et le meurtre de ses parents. C'est un crime de guerre. Etait ce le comportement le plus répandu de l'armée américaine et la politique officielle du gouvernement américain? Je ne crois pas. Est ce que Bush et Obama ont été mis en cause pour crimes de guerre ou génocide? Non. Le soldat en revanche a été condamné.

    C'est pour ça que la question du nombre et de l'étendue est posée, pour déterminer notamment s'il s'agit de dérives personnelles ou de politiques militaires généralisées.

    Je ne conteste rien, je dis qu'il faut attendre pour savoir ce qui s'est réellement passé. Toi, tu refuses d'attendre que les éléments soient établis. Tu rejettes les faits et les vérifications et tu adoptes des positions extrémistes pour des raisons politiques sans t'appuyer sur des faits que tu n'as pas.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X