Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Pr.Skinner
    a répondu
    Boris est a la tete d'un parti fragmenté, qui etait au pouvoir et a fait perdre 3 ans aux britanniques
    Meme s'il va regagner des points aupres des partisans du Brexit de son parti qui sont, pour beaucoup, aller voter Farage aux europeennes, je ne sous-estimerais pas Nigel Farage.

    En cas d'election, sachant que c'est une election a 1 tour, en partie seulement proportionnelle ou le parti qui arrive en tete a les plus grosses chances de gouverner, je suis certain que Farage saura convaincre ceux qui ont voté le Brexit de faire comme aux dernieres europeennes, de voter encore massivement pour lui histoire d'avoir, avec plus de certitudes, une majorité forte favorable au Brexit afin soit de l'appliquer immediatement (si c'est pas encore fait).... soit de le gerer et de s'assurer qu'il n'y aura pas de coup fourré des eurofacistes pour reinstaller l'UK dans l'UE.

    Parce que ces elections n'arriveront evidemment pas avant le 31 octobre, et je continue de penser, meme si le parlement vient tout juste de voter une loi pour que le gouvernement demande un delai supplementaire, que Johnson va aller jusqu'au bout de ce qu'il est venu faire, et va bien faire sortir l'UK de l'UE au 31 octobre comme il n'a cessé de le promettre.... en refusant de demander ce delai supplementaire.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Le réel problème, ce sont les parlementaires britanniques, qui sont en majorité contre le Brexit.

    Depuis deux ans, ils essaient toutes les tactiques pour retarder le Brexit, leur stratégie finale étant sans doute de l'annuler, en esperant que tout le monde finisse par en avoir marre suite à leur tactique de retard.

    Macron et d'autres dirigeants de l'UE parient sans doute là dessus pour essayer de retenir le RU dans l'UE contre l'avis de la population qui s'est exprimé, d'où le refus de supprimer ce stupide backstop qui est un non sens complet car en cas de "no deal", la backstop n'existerait de toute façon pas.

    Une partie des députés joue clairement contre le Royaume Uni et pour l'UE, et trahisse donc leur pays. Johnson a raison d'être sur une ligne dure pour en finir. S'il est mis en minorité , il peut appeller une élection, et comme il est sur la ligne dur, il devrait récupérer une bonne partie des électeurs du Brexit Party, car les conservateurs ont maintenant un Brexiter a leur tête.

    Et une élection permettrait d'éliminer les députés conservateurs rebelles en leur retirant l'investiture, plusieurs ont déja été mis dehors de leur association locale. C'est un pari qui peut sembler risqué, mais Johnson a plutôt bien démarré et les sondages (peu fiable au RU, le donne avec 8-10 points d'avance).

    Laisser un commentaire:


  • Pr.Skinner
    a répondu
    Non mais de toute facon, des elections, il va y en avoir, c'est une certitude.
    Mais probablement pas d'ici au Brexit, ca ne s'organise pas en un claquement de doigt

    Le plus drole, c'est que le vainqueur de ces futures elections pourrait bien etre Nigel Farage et le Brexit Party

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    BREXIT - épisode 372

    Boris Johnson vient de perdre sa majorité au Parlement avec la défection d'un député conservateur qui passe dans l'opposition suite aux menaces d'aller au no-deal. Il n'avait plus qu'une majorité d'une voix, suite au dernier pari raté de May et aux tiraillements des Tories. Cette fois-ci Tories et DUP nord irlandais n'ont plus de majorité du tout.

    https://www.lemonde.fr/international...5875_3210.html

    Pour rappel dans l'épisode 370, Boris avait décidé de la suspension du Parlement pour 5 semaines entre mi-Septembre et mi-Octobre pour empêcher tout blocage du Brexit par Westminster et dans l'épisode 371 il menaçait de convoquer de nouvelles élections générales si Westminster votait une loi pour empêcher un no-deal.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Autant pour nous, y'a pas de feux en fait

    https://www.20minutes.fr/monde/25926...jair-bolsonaro

    Tout cela est une invention de "Globo" le principal "merdia" brésilien en vue de décrédibiliser le gouvernement brésilienn ah la la ces fake news, nous voilà rassurés. Dont acte

    -----------------------------------------------------------

    Ah et puis qu'on parle de populistes d'extrême droite, Salvini s'est fait renvoyer dans ses 22 de manière assez drôle, l'alliance de la carpe (Mouvement 5 Etoiles) et du lapin (Renzi - parti démocrate) pour une nouvelle coalition est en bonne voie. Certes c'est reculer pour mieux sauter avec le danger Salvini mais c'est la confirmation au moins que le M5S bien que classée populiste est beaucoup plus sérieux et parti de compromis que leurs anciens alliés de la Lega.
    Pas sûr qu'un tel atelage tienne sur la durée et puisse redresser le pays, y'a fort à parier que le prochain clash sera une voie royale pour les élections et Salvini mais en attendant mauvais calcul de ce dernier. A la manière de la dissolution de l'Assemblée national de Chirac c'est un fail en attendant ce qu'il se passera dans 1, 2, peut-être 3 ans au plus.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par oliver69 Voir le message
    s'il n'y avait pas eu d'incendies en Amazonie, on aurait parlé de quoi au G7 ? effectivement, les forêts, les océans ,les glaciers, concernent l'ensemble du monde et leur état nous inquiète. mais géographiquement, ils appartiennent à un ou plusieurs pays, et notre mode de consommation,qui n'a pas été provoqué par les citoyens, est responsable de ces tourments. Qui peut à l'heure d'une mondialisation effrénée donner des leçons alors que tout le monde participe à l'anéantissement de la planète ? n'importons nous pas du brésil des tonnes de soja modifié pour notre élevage et donc notre nourriture, tout en sachant que ces cultures en nombre favorisent la déforestation.
    Evidemment, nous sommes à l'époque des Trump et Bolsonaro qui s'en moquent complètement, comme les chinois à qui on ne dit rien. Et les russes eux multiplient les incidents nucléaires.
    Donc, en dehors du fond, sur la forme , macron a bien profité de l’événement, car enfin, de programme écologique, il n'a jamais eu sauf s'il devenait nécessaire sous la pression de commencer à propose des mesures.
    Donc, je dirais que c'est bien de s'insurger et de signaler l'importance de ces incendies, de chercher des solutions, mais que l'aspect tactique existait également.
    Personne ne va dire le contraire.

    Il n'empêche que tout cela (feux, glaciers, pollution plastique, etc.) est grave et que la prise de conscience mondiale n'est pas encore au rendez-vous, y'a quelques prémices de prise de conscience mais c'est tard, beaucoup trop tard. L'Humanité par le passé avait su gérer, anticiper, se moderniser, là pour le coup elle est bien décevante dans sa lenteur à se mouvoir et prendre conscience des problèmes de notre temps, on a au minimum 50 ans de retard.

    Il y a un classement à faire entre privilégier les intérêts personels, les intérêts de son pays et les intérêts de la planète. Trump et Bolsonaro clairement classent le personel en 1er, le pays en 2ème très loin devant la planète en dernier. Macron comme d'autres leaders du même accabit commencent à mettre sur le même plan le pays et la planète tout en reléguant toujours cela derrière les intérêts personels. Les leaders qui feront passer l'intérêt de la planète avant tout ne sont à priori pas encore nés ou en tous cas ils n'ont pas la possibilité de se faire entendre et d'accéder aux responsabilités. Ceux qui prétendent le faire et sont en capacité de prendre le pouvoir ou pas loin (je parle bien sûr des gauches écologistes chez nous) ne sont en général que des beaux parleurs qui jouent de cette corde sensible pour mener leur barque, en réalité en creusant un peu ils ne sont pas non plus à la hauteur de l'enjeu et personne ne l'est vraiment.

    Evidément le Brésil a besoin du commerce du soja et nous on ne va pas cesser d'en importer, mais la planète a besoin de ses forêts, de ses océans, de normes environnementales.

    Laisser un commentaire:


  • oliver69
    a répondu
    s'il n'y avait pas eu d'incendies en Amazonie, on aurait parlé de quoi au G7 ? effectivement, les forêts, les océans ,les glaciers, concernent l'ensemble du monde et leur état nous inquiète. mais géographiquement, ils appartiennent à un ou plusieurs pays, et notre mode de consommation,qui n'a pas été provoqué par les citoyens, est responsable de ces tourments. Qui peut à l'heure d'une mondialisation effrénée donner des leçons alors que tout le monde participe à l'anéantissement de la planète ? n'importons nous pas du brésil des tonnes de soja modifié pour notre élevage et donc notre nourriture, tout en sachant que ces cultures en nombre favorisent la déforestation.
    Evidemment, nous sommes à l'époque des Trump et Bolsonaro qui s'en moquent complètement, comme les chinois à qui on ne dit rien. Et les russes eux multiplient les incidents nucléaires.
    Donc, en dehors du fond, sur la forme , macron a bien profité de l’événement, car enfin, de programme écologique, il n'a jamais eu sauf s'il devenait nécessaire sous la pression de commencer à propose des mesures.
    Donc, je dirais que c'est bien de s'insurger et de signaler l'importance de ces incendies, de chercher des solutions, mais que l'aspect tactique existait également.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message


    Les feux ne sont pas qu'au Brésil, mais dans plusieurs autres pays. Et Bolsonaro n'a rien à voir avec cela. On a pas entendu Macron sur le feu qui a mis plus d'une semaine a être éteint sur les Iles Canaries, pas loin de l'Europe, alors que c'est l'Espagne, avec beaucoup de moyens et une zone toute petite. On a pas entendu non plus Macron sur les feux en Sibérie ou dans la forêt du Congo.

    Non, il voulait simplement faire sa petit pub en attaquant le président brésilien. Ni plus , ni moins. Là où un chef d'état sensé et responsable aurait proposé de l'aide, comme l'ont fait plusieurs autres pays.

    Le problème de Macron, c'est qu'il ne fait que de la communication politique sur tous les sujets, alors qu'il ne connait rien au feu, rien à l'amazonie, rien aux moyens du Brésil. Il a juste voulu donné l'impression d'être écologiste. C'est un numéro d’illusionniste qui fonctionne sur les simple d'esprit qui regardent le JT.
    Mais la majorité de l'Amazonie et des feux sont au Brésil, on est pas en train de reprocher à Bolsonaro d'avoir foutu le feu directement, il accuse des ONG environmentales de l'avoir fait sans blague...

    Mais enfin le type en plus d'encourager la déforestation massive et se torcher le cul avec les accords pour le climat, n'a rien foutu pour les arrêter ces feux, il attend qu'on lui souffle dans les bronches pour envoyer l'armée mais en attendant les feux progressent encore.

    Tu me parles de Macron mais je m'en fous, peu importe ce que fait Macron, le problème c'est Bolsonaro qui fait de la merde jusqu'à preuve du contraire c'est le seul constat intéressant.

    Les feux aux Canaries ou en Grèce on en a parlé hein, mais t'avoueras que ceux en Amazonie sont d'une toute autre proportion et d'une toute autre gravité, ça ne menace pas simplement le tourisme là... en Afrique bah Macron l'a évoqué aussi comme l'Amazonie figure toi mais bon sans doute que le JT n'a pas jugé intéressant d'en parler

    Laisser un commentaire:


  • ganay03
    a répondu
    Les simples d'esprit ne regardent pas les jt, ne lisent pas les journaux ni les hebdos, ni les émissions d'infos comme c dans l'air.
    les simples d'esprits à notre époque s'instruisent sur YouTube ou Facebook.î

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Non le Brésil ne fait pas ce qu'il veut, il a des engagements sur le climat, je sais bien qu'on est à une époque où les accords/traités se déchirent sur un coup de tête mais pour le moment ils ne s'en sont pas retiré donc ils sont tenus de les respecter. De plus Macron n'est pas le seul ni le premier a être monté au créneau, l'ONU est intervenu également, l'Irlande aussi.

    Après le Brésil n'est pas seul propriétaire de l'Amazonie, donc c'est pas qu'une affaire interne au Brésil, il y a la Bolivie, le Pérou, la Colombie, le Venezuela, l'Equateur, le Surinam, Guyana et... la FRANCE. Oui oui certains se posent la question d'en quoi ça nous regarde finalement, ceux qui ont oublié qu'on est frontalier du Brésil et qu'on a une (petite) partie de l'Amazonie sur notre territoire, faut réviser d'urgence les cours de géographie. On a aussi notre part de responsabilité bien sûr faut pas se cacher, tout n'est pas parfait en Guyane (https://www.francetvinfo.fr/monde/am...s_3590305.html) et on doit commencer par montrer l'exemple au grand voisin qui se meurt pris en otage par son gouvernement criminel et odieux.

    Les feux ne sont pas qu'au Brésil, mais dans plusieurs autres pays. Et Bolsonaro n'a rien à voir avec cela. On a pas entendu Macron sur le feu qui a mis plus d'une semaine a être éteint sur les Iles Canaries, pas loin de l'Europe, alors que c'est l'Espagne, avec beaucoup de moyens et une zone toute petite. On a pas entendu non plus Macron sur les feux en Sibérie ou dans la forêt du Congo.

    Non, il voulait simplement faire sa petit pub en attaquant le président brésilien. Ni plus , ni moins. Là où un chef d'état sensé et responsable aurait proposé de l'aide, comme l'ont fait plusieurs autres pays.

    Le problème de Macron, c'est qu'il ne fait que de la communication politique sur tous les sujets, alors qu'il ne connait rien au feu, rien à l'amazonie, rien aux moyens du Brésil. Il a juste voulu donné l'impression d'être écologiste. C'est un numéro d’illusionniste qui fonctionne sur les simple d'esprit qui regardent le JT.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message


    Le Brésil est un état souverain qui fait ce qu'il veut de ses ressources naturelles d'une part, et qui n'a pas de leçon a recevoir sur la manière d'éteindre des incendies d'autre part. On peut légitimement s'inquiéter des feux, mais de là a mettre en cause le gouvernement, il n'y a qu'un seul chef d'état qui s'est humilié de la sorte, et c'est le notre bien sur.

    C'est quand même un point essentiel à rappeler aux faux écologistes comme Macron, absolument minable sur l'écologie et qui ne veut en réalité que se faire de la publicité personnelle.
    Non le Brésil ne fait pas ce qu'il veut, il a des engagements sur le climat, je sais bien qu'on est à une époque où les accords/traités se déchirent sur un coup de tête mais pour le moment ils ne s'en sont pas retiré donc ils sont tenus de les respecter. De plus Macron n'est pas le seul ni le premier a être monté au créneau, l'ONU est intervenu également, l'Irlande aussi.

    Après le Brésil n'est pas seul propriétaire de l'Amazonie, donc c'est pas qu'une affaire interne au Brésil, il y a la Bolivie, le Pérou, la Colombie, le Venezuela, l'Equateur, le Surinam, Guyana et... la FRANCE. Oui oui certains se posent la question d'en quoi ça nous regarde finalement, ceux qui ont oublié qu'on est frontalier du Brésil et qu'on a une (petite) partie de l'Amazonie sur notre territoire, faut réviser d'urgence les cours de géographie. On a aussi notre part de responsabilité bien sûr faut pas se cacher, tout n'est pas parfait en Guyane (https://www.francetvinfo.fr/monde/am...s_3590305.html) et on doit commencer par montrer l'exemple au grand voisin qui se meurt pris en otage par son gouvernement criminel et odieux.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message
    Le Brésil (enfin Bolsonaro) se fout de la gueule de la planète

    Et c'est pas ces timides menaces (suspension de l'accord UE-Mercosur)
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/...b0b59d2572c70a

    qui le feront plier, il faut vraiment de vraies sanctions contre ce gouvernement criminel qui est en train de ravager la plus importante forêt de la planète.

    Le Brésil est un état souverain qui fait ce qu'il veut de ses ressources naturelles d'une part, et qui n'a pas de leçon a recevoir sur la manière d'éteindre des incendies d'autre part. On peut légitimement s'inquiéter des feux, mais de là a mettre en cause le gouvernement, il n'y a qu'un seul chef d'état qui s'est humilié de la sorte, et c'est le notre bien sur.

    C'est quand même un point essentiel à rappeler aux faux écologistes comme Macron, absolument minable sur l'écologie et qui ne veut en réalité que se faire de la publicité personnelle.

    Laisser un commentaire:


  • Ewanoahlucasino
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message
    Le Brésil (enfin Bolsonaro) se fout de la gueule de la planète

    Et c'est pas ces timides menaces (suspension de l'accord UE-Mercosur)
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/...b0b59d2572c70a

    qui le feront plier, il faut vraiment de vraies sanctions contre ce gouvernement criminel qui est en train de ravager la plus importante forêt de la planète.
    Je pense qu'il faudrait cassé un pied de neymar

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Le Brésil (enfin Bolsonaro) se fout de la gueule de la planète

    Et c'est pas ces timides menaces (suspension de l'accord UE-Mercosur)
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/...b0b59d2572c70a

    qui le feront plier, il faut vraiment de vraies sanctions contre ce gouvernement criminel qui est en train de ravager la plus importante forêt de la planète.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Clap de fin pour la coalition populiste en Italie au bout de 14 mois

    https://actu.orange.fr/monde/italie-...0001hLRCk.html

    Objet de la discorde : la ligne Lyon - Turin, la Ligue est pour, le M5S est contre. Mais ça n'est globalement que le pretexte que recherchait Salvini pour réclamer les élections, avec les sondages qui le placent large vainqueur son objectif est de gouverner seul.

    Quel dommage avec le si beau bilan de leur collaboration, la situation économique s'améliorait, le quotidien des italiens aussi et en plus ils nous avaient résolu le problème migratoire, quel immense gâchis Mais soyons rassurés, maintenant Salvini va certainement pouvoir avoir les coudées franches si les sondages se traduisent en victoire éléctorale, il va donc pouvoir encore nous égayer de ces tweets trumpiens et de sa campagne permanente.

    Après Tsipras, encore une belle démonstration de populisme européen à venir, vous pouvez compter sur moi pour observer tout ça attentivement et ensuite venir débattre des programmes de Jean-Marine Le Pénenchon sur Débats politiques en vue de 2022.


    Bon en tous cas ça sonne le glas de l'opposition à la ligne Lyon - Turin, je pense. On peut au moins se réjouir de ça (ou pas)
    Dernière modification par lochiba84, 09/08/2019, 11h22.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Je connais pas l'affaire mais si elle mérite d'être expulsée, où serait le problème ?

    Je vois rien de bien fou dans cette histoire, aux USA c'est monnaie courante qu'un mec à la tribune, cite ses rivaux politiques, juste que pour les gogos du public fassent une bronca!
    Euh non absolument pas c'est une américaine, élue de la Chambre des Réprésentants, d'origine somalienne et de confession musulmane mais ils lui demandent de quitter le pays juste pour quelques propos qui n'ont pas plu sur Al Qaïda ou le 11 Septembre (cf. lien ci-dessous pour se faire une idée), non en l'occurence qu'on hue quelqu'un sur ses positions politiques oui c'est monnaie courante aux US mais leur demander de quitter le pays pour des propos sur-interprétés...

    https://www.liberation.fr/checknews/...tembre_1740240

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Je connais pas l'affaire mais si elle mérite d'être expulsée, où serait le problème ?

    Je vois rien de bien fou dans cette histoire, aux USA c'est monnaie courante qu'un mec à la tribune, cite ses rivaux politiques, juste que pour les gogos du public fassent une bronca!

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Trump dans ses oeuvres, cautionne l'expulsion d'une élue immigrée musulmane, on franchit toutes les limites de la bouffonerie.

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/...b020cd993e711d

    On vit pas dans le même monde, si ça se passe chez nous je vous dis pas le tollé monumental, la carrière du politique en question serait immédiatement terminée. Visiblement les USA c'est autre chose, on y tolère tout. Il est toujours plus populaire après cet épisode et l'Amérique plus divisée que jamais.

    Les cadres du FN, aussi détestables soient t-ils ne cautionneraient jamais de telles atrocités. Ils ont peut-être un chômage à 3%, mais je serais mort de honte depuis longtemps d'être américain avec un tel bouffon, une telle diplomatie internationale, une telle couverture sociale, une telle politique migratoire et un tel déni de la catastrophe écologique et climatique. Pensée à tous ceux qui se lèvent contre ça.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par oliver69 Voir le message

    c'est quoi la différence entre centriste libéral et droite. Parce que jusqu'ici , les dits centristes ont toujours participé à des gouvernements de droite.
    Si on va par là, pendant 30 ans la gauche traditionnelle (partis socialistes et sociaux-démocrates) ont participé aussi à des gouvernements de droite au Parlement européen en tous cas, en Allemagne aussi entre autres. Pendant 30 ans la grande coalition européenne c'était l'UMPS. Qu'aujourd'hui les libéraux/centristes viennent rejoindre cette coalition rien de bien drôle.

    Pour répondre à la question la différence entre les centristes libéraux et la droite c'est le clivage progressisme/conservatisme, oui je sais le fameux ^^

    Hier il y avait les élections législatives en Grèce, après 4 ans de règne de ΣΥΡΙΖΑ (SYRIZA) c'était l'occasion de faire le point sur la situation politique du pays qui s'est relevé difficilement mais relévé quand même de la catastrophe de 2012. Sans grande surprise le parti de gauche radicale de Tsipras a été battu, par la droite (Nouvelle démocratie) mais ils ont bien résisté (32% des voix contre 40% à la droite). Le clivage est donc bien installé, Syriza s'impose dans l'opposition, le PASOK qui représentait autrefois la gauche est rayé, de quoi inquiéter sans doute notre PS.

    Quel bilan tirer de l'experience Tsipras ? Il a fait sa campagne comme un populiste eurosceptique déchainé contre l'UE et la Troïka, une fois au pouvoir il a d'abord tenté de passer en force avec son référendum mais a échoué d'abord puis s'est couché mais a gagné son pari en se faisant réélir dans la foulée malgrée la sédition d'une parti de son clan (Varoufakis en tête), plutôt que d'aller au clash inévitable, le bluff a laissé place au pragmatisme et il a sauvé la Grèce (oui il l'a sauvé y'a pas d'autres mots) mais pas à un faible prix, la situation est très contrastée et inégalitaire (chômage de masse, pauvreté, coupes budgétaires) mais il a redressé un pays exhangue. Les grecs ont choisi de refaire confiance à la droite qui leur a promis des allègements fiscaux, la marge de manoeuvre sera tout de même serrée bien sûr, le pays reste sous étroite surveillance, il n'y a plus de déficit mais la dette demeure énorme et le peuple souffre toujours de l'inconscience et l'incompétence des gouvernements précédents.

    Donc j'ai pas l'habitude de rendre hommage à un leader de gauche, encore moins de gauche radicale mais là je le fais quand même. Tsipras d'abord considéré comme un dangereux populiste a su faire passé son pays avant son intérêt personnel et ça j'aimerais qu'on ait plus de politiciens comme ça en France, y compris donc chez nos extrêmes... cela dit on a jamais expérimenté nous nos Jean-Marine Le Pénenchon, si ça arrive un jour, je doute quand même peu qu'ils soient bien différents de leur version de campagne. Ce n'est pas des idiots et c'est des patriotes donc à un moment ils céderont au pragmatisme parce qu'ils n'en ont pas le choix. Ils accusent Tsipras de traître mais feront la même chose demain si c'est leur tour. Même Salvini avale bien des couleuvres après tout.

    Laisser un commentaire:


  • oliver69
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message
    Finalement un accord a été trouvé pour l'exécutif européen

    Commission européenne : Ursula Von der Leyen (Allemagne - PPE)

    Conseil européen : Charles Michel (Belgique - Libéraux)

    BCE : Christine Lagarde (France - sans étiquette)

    Affaires étrangères : Josep Borrel (Espagne - PSE)

    Parlement européen : David Sassoli (Italie - PSE)



    Donc que dire de ce casting ? On remarque déjà que la partié a été respecté sur les 4 gros postes (une femme au poste le plus prestigieux et une autre à la BCE) et l'exécutif est francophone, à priori Macron a bloqué tout accord si ces 2 points n'étaient pas respectés. Les réactions sont négatives de partout comme on pouvait s'y attendre.

    Vu de France : Macron s'est encore couché devant Merkel, on a cédé la commission à une allemande conservatrice...
    Vu d'Allemagne : Merkel s'est carrément couché devant Macron, c'est un casting pro-français
    Vu de tous les autres pays : Macron et Merkel ont fait leur sauce, les autres pays étaient obligés de suivre...

    Pour moi objectivement, l'Allemagne et la droite obtiennent une victoire symbolique, la France et les centristes/libéraux obtiennent la victoire stratégique. Les socialistes emmenés par leur leader espagnol ont perdu la bataille de la commission mais se consolent en étant les 2 seuls à rafler 2 postes mais c'est les moins prestigieux avec le Parlement pour seulement 2 ans et demi et le ministre des affaires étrangères. Macron fait une concession importante en laissant la Commission à l'Allemagne et à la CDU mais avec un profil qui nous convient et pas celui choisi par les conservateurs allemands (Weber) et on "obtient" le reste des postes les plus importants avec Charles Michel et Lagarde. Macron a surtout profité de son rôle central, pivot entre les 2 historiques PPE et PSE et aussi entre l'Europe du nord et l'Europe latine, la France était un trait d'union géographique, il est désormais un trait d'union politique avec le groupe Renaissance europe et on en a allégèrement profité voire abusé.

    Je dis "abusé" parce qu'au final il y a quand même des déséquilibres dans cette attribution. Où est l'Europe de l'est ??? Allemagne - France - Belgique - Espagne - Italie, vu que le RU s'en va en gros tous les gros d'Europe de l'Ouest + la Belgique. Pas de poste non plus pour les verts qui ont pourtant marqué les élections. On peut légitimement s'interroger sur ces choix. Cela dit la Pologne et la Hongrie pourront se consoler en ayant eu la peau de Timmermans le candidat socialiste à la commission farouche adversaire d'Orban et de la Pologne. L'Italie qui possédait 3 postes sur 5 avec le Parlement, la BCE et les affaires étrangères a logiquement perdu au change mais conserve tout de même le perchoir à Strasbourg.

    On se dirige donc vers un triumvirat pour gouverner l'Europe, Merkel, Macron bien sûr mais je dirais aussi Sanchez, l'Allemagne, la France et l'Espagne représentent aujourd'hui parfaitement ces 3 pôles conservateurs, libéraux et socialistes qui vont désormais former la coalition pour contrer les populistes. C'est la future coalition qui attend l'Europe mais aussi peut-être la France dans un futur plus ou moins proche, 2022 ? 2027 au plus tard ? Il va arriver un jour ou toute majorité unipolaire voire même bipolaire deviendra impossible et où ne pourra former que des majorités tripolaires voire quadripolaires. On peut déplorer la marginalisation des partis verts pour le coup, à voir si ça se confirme au Parlement. Il sera toutefois indispensable de mettre l'écologie au coeur du projet européen.
    c'est quoi la différence entre centriste libéral et droite. Parce que jusqu'ici , les dits centristes ont toujours participé à des gouvernements de droite.

    Laisser un commentaire:


  • Pr.Skinner
    a répondu
    La nomination de Lagarde, quelle belle idée
    C'est vrai, tant qu'a faire, plutot que de mettre une personne un peu honnete, autant mettre directement une catin mafieuse qui a deja l'habitude de filer l'argent public aux mafieux pour diriger la BCE

    Cela semble etre une constante pour nos candidats, avant elle on avait bien eu Trichet a la BCE !
    Une regle cachée peut-etre ?

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Finalement un accord a été trouvé pour l'exécutif européen

    Commission européenne : Ursula Von der Leyen (Allemagne - PPE)

    Conseil européen : Charles Michel (Belgique - Libéraux)

    BCE : Christine Lagarde (France - sans étiquette)

    Affaires étrangères : Josep Borrel (Espagne - PSE)

    Parlement européen : David Sassoli (Italie - PSE)



    Donc que dire de ce casting ? On remarque déjà que la partié a été respecté sur les 4 gros postes (une femme au poste le plus prestigieux et une autre à la BCE) et l'exécutif est francophone, à priori Macron a bloqué tout accord si ces 2 points n'étaient pas respectés. Les réactions sont négatives de partout comme on pouvait s'y attendre.

    Vu de France : Macron s'est encore couché devant Merkel, on a cédé la commission à une allemande conservatrice...
    Vu d'Allemagne : Merkel s'est carrément couché devant Macron, c'est un casting pro-français
    Vu de tous les autres pays : Macron et Merkel ont fait leur sauce, les autres pays étaient obligés de suivre...

    Pour moi objectivement, l'Allemagne et la droite obtiennent une victoire symbolique, la France et les centristes/libéraux obtiennent la victoire stratégique. Les socialistes emmenés par leur leader espagnol ont perdu la bataille de la commission mais se consolent en étant les 2 seuls à rafler 2 postes mais c'est les moins prestigieux avec le Parlement pour seulement 2 ans et demi et le ministre des affaires étrangères. Macron fait une concession importante en laissant la Commission à l'Allemagne et à la CDU mais avec un profil qui nous convient et pas celui choisi par les conservateurs allemands (Weber) et on "obtient" le reste des postes les plus importants avec Charles Michel et Lagarde. Macron a surtout profité de son rôle central, pivot entre les 2 historiques PPE et PSE et aussi entre l'Europe du nord et l'Europe latine, la France était un trait d'union géographique, il est désormais un trait d'union politique avec le groupe Renaissance europe et on en a allégèrement profité voire abusé.

    Je dis "abusé" parce qu'au final il y a quand même des déséquilibres dans cette attribution. Où est l'Europe de l'est ??? Allemagne - France - Belgique - Espagne - Italie, vu que le RU s'en va en gros tous les gros d'Europe de l'Ouest + la Belgique. Pas de poste non plus pour les verts qui ont pourtant marqué les élections. On peut légitimement s'interroger sur ces choix. Cela dit la Pologne et la Hongrie pourront se consoler en ayant eu la peau de Timmermans le candidat socialiste à la commission farouche adversaire d'Orban et de la Pologne. L'Italie qui possédait 3 postes sur 5 avec le Parlement, la BCE et les affaires étrangères a logiquement perdu au change mais conserve tout de même le perchoir à Strasbourg.

    On se dirige donc vers un triumvirat pour gouverner l'Europe, Merkel, Macron bien sûr mais je dirais aussi Sanchez, l'Allemagne, la France et l'Espagne représentent aujourd'hui parfaitement ces 3 pôles conservateurs, libéraux et socialistes qui vont désormais former la coalition pour contrer les populistes. C'est la future coalition qui attend l'Europe mais aussi peut-être la France dans un futur plus ou moins proche, 2022 ? 2027 au plus tard ? Il va arriver un jour ou toute majorité unipolaire voire même bipolaire deviendra impossible et où ne pourra former que des majorités tripolaires voire quadripolaires. On peut déplorer la marginalisation des partis verts pour le coup, à voir si ça se confirme au Parlement. Il sera toutefois indispensable de mettre l'écologie au coeur du projet européen.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Une fois n'est pas coutume, les allemands se sont fait dégommer à la Commission européenne, ils ont voulu imposer le réprésentant de leur majorité (CDU-CSU), Manfred Weber mais ça a tourné court.

    cf cet article Libé pour plus de détails : https://www.liberation.fr/planete/20...idaten_1735263

    Finalement Angela aurait mieux fait d'écouter Manu plus tôt avec son histoire de listes transnationales l'année dernière. Et si on renvoyait directement le choix de la présidence de la commission au peuple comme on le fait pour le président de la république française ? Ca pourrait peut-être un peu réconcilier l'UE avec la démocratie.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Trump joue à la guéguère avec l'Iran, je te tiens, tu me tiens, le 1er qui frappera aura une tapette
    Trump a promis de guérir le cancer et le sida s'il est réélu (non non ça vient pas du Gorafi je vous jure)
    Un ours polaire se ballade en ville mais Donald nous a dit que le réchauffage climatique était une invention de scientifiques.

    Mais il n'est pas à la rue dans les sondages l'ami Donald, certes un peu à la traîne par rapport à ses hypothétiques adversaires démocrates mais rien de bien méchant quand on connait sa formidable capacité de mobilisation de son électorat sachant qu'il est en campagne permanente et que rien ne le déstabilisera, rien ne le pénalisera. Drôle d'Amérique...

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Succession de May: Boris Johnson vire en tête au premier tour

    L'ancien maire de Londres a réuni les voix de 114 députés conservateurs. Il devance largement Jeremy Hunt et Michael Gove.
    Boris Johnson est arrivé largement en tête du premier tour de scrutin pour la succession de Theresa May à la tête du Parti conservateur et du gouvernement britannique, réunissant sur son nom les voix de 114 députés conservateurs.
    L'ancien maire de Londres devance Jeremy Hunt (43 voix), Michael Gove (37), Dominic Raab (27), Sajid Javid (23), Matt Hancock (20) et Rory Stewart (19). Trois candidats n'ont pas obtenu les 16 voix nécessaires pour se maintenir et sont éliminés de la course: il s'agit de Mark Harper, Andrea Leadsom et Esther McVey.

    Les sept candidats encore en lice seront soumis à un deuxième tour, mardi prochain, où le seuil passera à 32 voix. Les adhérents du parti Tory départageront les deux derniers candidats encore en lice avec résultat attendu dans le courant de la semaine du 22 juillet.





    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/su...-tour-20190613


    ça c'est bien les britanniques et leurs idées farfelues, il leur faut je sais pas combien de semaines pour désigner 2 candidats alors que ça aurait pu être réglé en une après-midi (un simple vote de députés à plusieurs tours) pour finir par interroger les adhérents sur les 2 finalistes.

    Quoiqu'il en soit Boris Johnson confirme son statut de grand favori au 10 Downing street et il veut pas payer la facture du Brexit ! ça promet pour la suite (OH des nouveaux smileys lol )

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X