Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Al Bundy
    a répondu
    Oui, c'est pour ca que j'ai édité pour rajouté "totale"
    Avec de beaux champignons nucléaires histoire que tout le monde déguste.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message

    Que la Russie, se soit préparée aux sanctions économiques imposées par les USA, c'est une chose
    Qu'ils les aient anticipés et qu'ils aient déclenché cette guerre pour les retourner contre l'occident, je n'y crois pas

    Les USA étaient en train d'armer, d'entrainer, de financer l'Ukraine, l'adhesion prochaine a l'OTAN ne faisait aucun doute et elle était annoncé par les USA et leur caniche ukrainien. Une fois fait, ils auraient pu massivement attaquer les rebelles a l'est, puis tenter, puisque la aussi, les USA l'avaient annoncé, la reconquête de la Crimée, jamais reconnue comme russe. Poutine avait d'ailleurs rappelé ce scenario (j'avais mis en lien une video la dessus)

    Pour moi l'intervention russe a été décidé pour éviter de se retrouver avec une Guerre Russie-OTAN
    Peine perdue car finalement, les USA en font une guerre Russie - OTAN via les livraisons d'armes lourdes de l'OTAN a l'Ukraine
    Une guerre Russie - OTAN voila ce qui se passe actuellement en Ukraine, mais un guerre ou l'OTAN n'envoie pas ses soldats mais utilise les Ukrainiens, militaires comme civils, comme chair a canon

    D'ou les menaces de la Russie de frappes tactiques nucléaires sur ces livraisons d'armes lourdes... auxquelles Biden a répondu par un "chiche, meme pas cap' !"
    Je pense que les USA seraient ravis de voir les russes utiliser des armes nucléaires sur le sol Ukrainien ou européen
    Comme ils sont ravis de la guerre actuelle qu'ils font a la Russie, sans perdre un seul soldat !

    Je n'ai pas l'impression que beaucoup comprennent que cette guerre peut encore virer vers une 3eme guerre mondiale
    Cette guerre est d'ores et déjà mondiale et protéiforme. Cette guerre n'est pas que militaire, loin de là. Le cœur du réacteur ce sont les monnaies et l'énergie. A l'issue de la guerre, les cartes seront totalement redistribuées et je crains au profit du bloc russie Chine et à notre détriment en tant que français.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par hunkle Voir le message

    Je pense que c'est plus que cela. C'est une guerre qui vise à détruire la suprématie étasunienne et ses "alliés" européens.
    Le schéma des sanctions économiques semble avoir été anticipé.
    L'UE et les USA paraissent piégés par la politique monétaire russe.
    Je crains que les US soient acculer à envenimer la situation pour ne pas être le dindon de la farce.
    Nous, on est déjà b.aisé depuis belles lurettes
    Que la Russie, se soit préparée aux sanctions économiques imposées par les USA, c'est une chose
    Qu'ils les aient anticipés et qu'ils aient déclenché cette guerre pour les retourner contre l'occident, je n'y crois pas

    Les USA étaient en train d'armer, d'entrainer, de financer l'Ukraine, l'adhesion prochaine a l'OTAN ne faisait aucun doute et elle était annoncé par les USA et leur caniche ukrainien. Une fois fait, ils auraient pu massivement attaquer les rebelles a l'est, puis tenter, puisque la aussi, les USA l'avaient annoncé, la reconquête de la Crimée, jamais reconnue comme russe. Poutine avait d'ailleurs rappelé ce scenario (j'avais mis en lien une video la dessus)

    Pour moi l'intervention russe a été décidé pour éviter de se retrouver avec une Guerre Russie-OTAN
    Peine perdue car finalement, les USA en font une guerre Russie - OTAN via les livraisons d'armes lourdes de l'OTAN a l'Ukraine
    Une guerre Russie - OTAN voila ce qui se passe actuellement en Ukraine, mais un guerre ou l'OTAN n'envoie pas ses soldats mais utilise les Ukrainiens, militaires comme civils, comme chair a canon

    D'ou les menaces de la Russie de frappes tactiques nucléaires sur ces livraisons d'armes lourdes... auxquelles Biden a répondu par un "chiche, meme pas cap' !"
    Je pense que les USA seraient ravis de voir les russes utiliser des armes nucléaires sur le sol Ukrainien ou européen
    Comme ils sont ravis de la guerre actuelle qu'ils font a la Russie, sans perdre un seul soldat !

    Je n'ai pas l'impression que beaucoup comprennent que cette guerre peut encore virer vers une 3eme guerre mondiale totale
    Dernière modification par Al Bundy, 20/05/2022, 22h30.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Petite info sortie hier et relayée par Reuters : Janet Yellen, ministre de l'économie US déclare qu'il était illégal de saisir les avoirs russes.
    ​​​​​​
    Dernière modification par RERH92, 20/05/2022, 18h39.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par hunkle Voir le message

    Je pense que c'est plus que cela. C'est une guerre qui vise à détruire la suprématie étasunienne et ses "alliés" européens.
    Le schéma des sanctions économiques semble avoir été anticipé.
    L'UE et les USA paraissent piégés par la politique monétaire russe.
    Je crains que les US soient acculer à envenimer la situation pour ne pas être le dindon de la farce.
    Nous, on est déjà b.aisé depuis belles lurettes
    Hunkle, tu es à ranger dans la catégorie des gens lucides.

    Laisser un commentaire:


  • hunkle
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
    Le grand problème, c'est Merkel ?

    Plus important que la Russie qui veut faire payer à l'Ukraine l'électricité de Zaporijia.

    Pourtant, ça jette une lumière crue sur le but de "l'opération militaire spéciale".

    Plus question de ramener la paix en dénazifiant l'Ukraine.

    Juste une guerre coloniale pour s'approprier les richesses d'un Etat souverain.
    Je pense que c'est plus que cela. C'est une guerre qui vise à détruire la suprématie étasunienne et ses "alliés" européens.
    Le schéma des sanctions économiques semble avoir été anticipé.
    L'UE et les USA paraissent piégés par la politique monétaire russe.
    Je crains que les US soient acculer à envenimer la situation pour ne pas être le dindon de la farce.
    Nous, on est déjà b.aisé depuis belles lurettes

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Une question : si on admet que les ukrainiens gagnent du terrain et que les russes s'enlisent, pourquoi le ministre de la défense US a appelé il y a quelques jours son homologue russe pour lui demander un cessez-le-feu ?

    Je sais pas mais moi si mon poulain est en train de gagner le match, je ne pense qu'à une chose : l'aider à achever mon adversaire et non à demander à celui-ci de cesser de se battre...
    Dernière modification par RERH92, 20/05/2022, 17h46.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Le grand problème, c'est Merkel ?

    Plus important que la Russie qui veut faire payer à l'Ukraine l'électricité de Zaporijia.

    Pourtant, ça jette une lumière crue sur le but de "l'opération militaire spéciale".

    Plus question de ramener la paix en dénazifiant l'Ukraine.

    Juste une guerre coloniale pour s'approprier les richesses d'un Etat souverain.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    Tu as un sacré problème de scatologie.
    Désolé, oui, je sais, quand un truc m'enerve grave je deviens très vulgaire
    Autant dire qu'avec les politiques et medias qu'on a, je le suis sans aucun doute trop souvent
    Et puis franchement quand on voit comment l'allemagne a tourné depuis le depart de Merkel, qui s'en prend plein la gueule d'ailleurs maintenant, j'ai du mal a me retenir

    Faut croire qu'elle resistait a des pressions assez inimaginables ces dernieres années
    Je savais qu'il y en avait sur le NS2 mais ca ne devait pas etre les seules.
    Et puis quand on y repense, c'etait aussi la seule a avoir demandé des explications sur ses insultes a Victoria Nuland en 2014 (pas sur le coup d'etat en lui meme malheureusement, qu'elle n'a pas plus denoncé que les autres grands "democrates" europeens)
    Dernière modification par Al Bundy, 19/05/2022, 20h16.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message

    Qu'il est pénible celui-là à brasser du vent !
    Un des principes fondamentaux défendus par l'UE, c'est d'éviter la constitution de trust. En termes plus académiques, la Commission cherche à favoriser la concurrence pure et parfaite dont une des composantes est l'atomicité, soit la multiplicité des agents économiques. En laissant Alstom (et non Alsthom) être racheté par Siemens, on aurait eu la constitution d'un groupe qui aurait détenu 70% des parts de marché en Europe, soit une capacité à augmenter ses prix de vente auprès des acheteurs que sont les collectivités.

    Si tu ne comprends pas que le monopole ou l'oligopole est le cancer des penseurs classiques ou néo-classique, alors je ne peux plus rien pour toi.
    Ce qui ne change rien au fait que ce genre de décision est contraire à "l'ultra-libéralisme" qui serait le credo de la Commission.

    Mais bon, tu vas bien chercher à nous expliquer que "l'ultra-libéralisme" c'est la régulation ( anti-monopolistique ).

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par ilovetokyo Voir le message

    Quand on marche sur la queue du serpent , il mord ...

    Pas trop le temps de répondre tout de suite mais curieux de savoir qui pouvait être pénalisé en Europe par une alliance franco-allemande dans ce secteur d'activité précis ? A part Siemens et Alsthom beaucoup de spécialistes européens ? si oui , qui ?
    L'argument du refus de la commission était autre , et d'ailleurs assez intéressant pour qui souhaite élever un tout petit peu les débats en matière de droit notamment puisque c'était aussi un frein.
    En tout état de cause , refuser une fusion , y compris " au nom du libéralisme" est tout sauf l'application du libéralisme qui défend avant tout la liberté de contracter et la libre concurrence . Le mot "libre" a ,à chaque fois , une importance cruciale .

    Tu as l'agressivité mais pour être à la hauteur de ton arrogance il faut impérativement que tu argumentes un peu plus et que tu révises ( ou apprennes ) les notions de base du libéralisme .
    Et pourtant c'est bien pour les situations de monopoles que cela allait engendré que cette fusion a été refusée. Au passage, les lois anti-trust existent aussi aux USA depuis longtemps.
    La concurrence ne portait pas seulement sur les gammes de trains, mais aussi sur la signalisation ferroviaire

    Selon la Commission, la fusion aurait notamment porté atteinte à la concurrence sur les marchés des systèmes de signalisation et des trains à très grande vitesse (TGV).

    L'entité issue de la fusion serait ainsi devenue le "leader incontesté" sur plusieurs marchés de la signalisation des grandes lignes et des lignes urbaines et aurait réduit "de façon significative" la concurrence pour le matériel roulant TGV, au préjudice des clients européens.
    En petit bonus, je livre aussi ce petit quote qui revient sur ce que j'ai souvent mis en avant:

    "L'intérêt pour cette fusion a été très important de la part de l'Allemagne et de la France, mais il y a 26 autres pays qui eux aussi ont un intérêt pour ce marché", a souligné Margrethe Vestager lors d'une conférence de presse. "Ce n'est pas seulement ceux qui crient le plus fort qu'il faut écouter."
    L'UE c'est 26 pays qui n'ont pas tous, loin s'en faut les meme interets et meme qui ont entre eux des intérets totalement opposés.
    Et du coup, les "interets de l'UE" ne sont en rien les interets de la France".
    Voila pourquoi l'UE ne defendra jamais mieux les interets de la France, que la France seule.. ou alliée avec d'autre/s quand ce/ces autres ont LE MEME interet.
    L'Union ne fait la force que quand le but de chacun des participants de cette union est le meme.

    Au final ca reste assez ironique de constater que sans l'UE, cette alliance Franco-Allemande pour un "Airbus du Rail" aurait sans doute pu se faire
    Et je me demande si Airbus ou Ariane Espace/Group auraient pu se faire si on avait ete dans cette UE

    Après, on n'est pas non plus a l'abri de quelques pots de vins US ou Canadien dans cette histoire.
    Ca coute moins cher de corrompre quelques responsables europeens, plutot que de nombreux politiques de plusieurs pays.
    Dernière modification par Al Bundy, 19/05/2022, 20h14.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par ilovetokyo Voir le message

    Quand on marche sur la queue du serpent , il mord ...

    Pas trop le temps de répondre tout de suite mais curieux de savoir qui pouvait être pénalisé en Europe par une alliance franco-allemande dans ce secteur d'activité précis ? A part Siemens et Alsthom beaucoup de spécialistes européens ? si oui , qui ?
    L'argument du refus de la commission était autre , et d'ailleurs assez intéressant pour qui souhaite élever un tout petit peu les débats en matière de droit notamment puisque c'était aussi un frein.
    En tout état de cause , refuser une fusion , y compris " au nom du libéralisme" est tout sauf l'application du libéralisme qui défend avant tout la liberté de contracter et la libre concurrence . Le mot "libre" a ,à chaque fois , une importance cruciale .

    Tu as l'agressivité mais pour être à la hauteur de ton arrogance il faut impérativement que tu argumentes un peu plus et que tu révises ( ou apprennes ) les notions de base du libéralisme .
    Qu'il est pénible celui-là à brasser du vent !
    Un des principes fondamentaux défendus par l'UE, c'est d'éviter la constitution de trust. En termes plus académiques, la Commission cherche à favoriser la concurrence pure et parfaite dont une des composantes est l'atomicité, soit la multiplicité des agents économiques. En laissant Alstom (et non Alsthom) être racheté par Siemens, on aurait eu la constitution d'un groupe qui aurait détenu 70% des parts de marché en Europe, soit une capacité à augmenter ses prix de vente auprès des acheteurs que sont les collectivités.

    Si tu ne comprends pas que le monopole ou l'oligopole est le cancer des penseurs classiques ou néo-classique, alors je ne peux plus rien pour toi.

    Laisser un commentaire:


  • ilovetokyo
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message

    En voilà une grande perle.
    C'est justement au nom du libéralisme et de la concurrence qu'elle a interdit ce rapprochement. Les deux groupes auraient une part de marché tellement forte en Europe que ça aurait déséquilibré le marché. Va réviser un peu avant de nous pondre ça.
    Quand on marche sur la queue du serpent , il mord ...

    Pas trop le temps de répondre tout de suite mais curieux de savoir qui pouvait être pénalisé en Europe par une alliance franco-allemande dans ce secteur d'activité précis ? A part Siemens et Alsthom beaucoup de spécialistes européens ? si oui , qui ?
    L'argument du refus de la commission était autre , et d'ailleurs assez intéressant pour qui souhaite élever un tout petit peu les débats en matière de droit notamment puisque c'était aussi un frein.
    En tout état de cause , refuser une fusion , y compris " au nom du libéralisme" est tout sauf l'application du libéralisme qui défend avant tout la liberté de contracter et la libre concurrence . Le mot "libre" a ,à chaque fois , une importance cruciale .

    Tu as l'agressivité mais pour être à la hauteur de ton arrogance il faut impérativement que tu argumentes un peu plus et que tu révises ( ou apprennes ) les notions de base du libéralisme .

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par ilovetokyo Voir le message

    L'UE fait mieux , elle oppose son véto autoritaire .
    Exemple : la fusion Alsthom / Siemens interdite alors que l'objectif était de créer "l'Airbus du rail " ( copyright Macron) pour concurrencer les Chinois .

    Rien que sur la base de cet exemple , ça fait franchement marrer de lire ou d'entendre parler du libéralisme (ultra,turbo ) de l'UE .
    Interdire le rapprochement de 2 parties qui veulent librement contracter c'est l'exact opposé du libéralisme économique et ça s'apparente nettement plus à de l'interventionnisme autoritaire .
    En voilà une grande perle.
    C'est justement au nom du libéralisme et de la concurrence qu'elle a interdit ce rapprochement. Les deux groupes auraient une part de marché tellement forte en Europe que ça aurait déséquilibré le marché. Va réviser un peu avant de nous pondre ça.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    ...

    Combien d'unité de production de Boeing il y a dans l'UE ?
    Aucune.
    Quand on voit dans quelle situation est Boeing, ça me semble plutôt une bonne nouvelle.

    Tu as un sacré problème de scatologie.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par Elano Voir le message

    Non ce n'est pas un groupe privé, les états allemands, français et espagnols conservent leur pouvoir décisionnel, avec une direction partagée à égalité entre allemands et français. Les actionnaires flottants ne décident de rien. Soit juste l'opposé de ce que tu appelles "souveraineté française".

    D'ailleurs, le groupe lui même communique largement sur son identité européenne.
    Oui on a su garder un droit de veto... mais a quoi sert il quand nos gouvernants ont la langue plantée dans le fion des américains
    Ce droit n'a pas empeché Airbus de faire construire la majorité de ces nouvelles chaines de production hors d'Europe ces dernieres années, aux USA, au Canada et en Chine.

    Combien d'unité de production de Boeing il y a dans l'UE ?
    Aucune.
    Dernière modification par Al Bundy, 19/05/2022, 11h44.

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Airbus peut recevoir des subventions de l'UE, c'est un groupe privé ou la France est désormais actionnaire a moins de 10%
    L'UE ou ses prédécesseurs non rien a voir avec la creation et le succès d'Airbus
    Non ce n'est pas un groupe privé, les états allemands, français et espagnols conservent leur pouvoir décisionnel, avec une direction partagée à égalité entre allemands et français. Les actionnaires flottants ne décident de rien. Soit juste l'opposé de ce que tu appelles "souveraineté française".

    D'ailleurs, le groupe lui même communique largement sur son identité européenne.

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par fooooot Voir le message
    Tout les grands et glorieux projets en partenariat avec nos voisins ont vu le jour avant l'UE.

    Les subventions de l'UE ?
    Ça tombe bien vu que l'Allemagne et la France sont les premiers contributeurs loin devant, et l'UK du temps où elle en faisait partie.
    Moi je n'ai pas parlé de l'UE initialement. J'ai juste dit qu'il était vital pour le France de s'allier avec les autres pays européens. Airbus, c'est un exemple, parmi tant d'autres, de souveraineté partagée. La question que je pose est donc: aurait-il fallu, au nom de notre souveraineté franco française, acheter des Boeing, demain les concurrents indiens ou chinois, ou est-il préférable de partager ce secteur stratégique important avec d'autres, quitte à devoir se mettre d'accord sur les décisions prises?

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par ilovetokyo Voir le message

    L'UE fait mieux , elle oppose son véto autoritaire .
    Exemple : la fusion Alsthom / Siemens interdite alors que l'objectif était de créer "l'Airbus du rail " ( copyright Macron) pour concurrencer les Chinois .

    Rien que sur la base de cet exemple , ça fait franchement marrer de lire ou d'entendre parler du libéralisme (ultra,turbo ) de l'UE .
    Interdire le rapprochement de 2 parties qui veulent librement contracter c'est l'exact opposé du libéralisme économique et ça s'apparente nettement plus à de l'interventionnisme autoritaire .
    Donc, l'UE, c'est libéral ou ce n'est pas libéral? Il faut savoir, car je lis à l'envie ici que c'est une structure ultra libérale.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par ilovetokyo Voir le message

    L'UE fait mieux , elle oppose son véto autoritaire .
    Exemple : la fusion Alsthom / Siemens interdite alors que l'objectif était de créer "l'Airbus du rail " ( copyright Macron) pour concurrencer les Chinois .

    Rien que sur la base de cet exemple , ça fait franchement marrer de lire ou d'entendre parler du libéralisme (ultra,turbo ) de l'UE .
    Interdire le rapprochement de 2 parties qui veulent librement contracter c'est l'exact opposé du libéralisme économique et ça s'apparente nettement plus à de l'interventionnisme autoritaire .
    C'est une logique qui s'applique aussi aux USA
    Les deux groupes souhaitaient créer un géant européen du ferroviaire. Mais Bruxelles a jugé que ce rapprochement serait néfaste pour la concurrence.
    Aux USA aussi, il y a des lois contre les monopoles de grands groupes privés.

    Et c'est bien pour cette meme raison de "concurrence" qu'en France on nous force a PILLER la production d'EDF au profit d'entreprises privée FANTOCHES qui ne produisent rien.


    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Airbus peut recevoir des subventions de l'UE, c'est un groupe privé ou la France est désormais actionnaire a moins de 10%
    L'UE ou ses prédécesseurs non rien a voir avec la creation et le succès d'Airbus

    Laisser un commentaire:


  • ilovetokyo
    a répondu
    Envoyé par fooooot Voir le message
    Tout les grands et glorieux projets en partenariat avec nos voisins ont vu le jour avant l'UE.

    Les subventions de l'UE ?
    Ça tombe bien vu que l'Allemagne et la France sont les premiers contributeurs loin devant, et l'UK du temps où elle en faisait partie.
    L'UE fait mieux , elle oppose son véto autoritaire .
    Exemple : la fusion Alsthom / Siemens interdite alors que l'objectif était de créer "l'Airbus du rail " ( copyright Macron) pour concurrencer les Chinois .

    Rien que sur la base de cet exemple , ça fait franchement marrer de lire ou d'entendre parler du libéralisme (ultra,turbo ) de l'UE .
    Interdire le rapprochement de 2 parties qui veulent librement contracter c'est l'exact opposé du libéralisme économique et ça s'apparente nettement plus à de l'interventionnisme autoritaire .

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Tout les grands et glorieux projets en partenariat avec nos voisins ont vu le jour avant l'UE.

    Les subventions de l'UE ?
    Ça tombe bien vu que l'Allemagne et la France sont les premiers contributeurs loin devant, et l'UK du temps où elle en faisait partie.

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message
    Je ne sais pas d'où vient cette idée que si la France n'était pas dans l'UE, ce serait un pays ermite qui n'aurait plus aucun échange avec aucun pays.
    Là en l'occurrence, ce n'est pas une question d'échange, c'est un partenariat, une alliance, une mise en commun de souveraineté respective dans ce secteur là. Airbus, c'est la France ET l'Allemage ET l'Espagne, la gouvernance est commune entre ces pays, les décisions importantes sont prises en commun. L'Etat français ne peut donc décider seul de ce qu'il veut faire. Soit un partage de souveraineté, largement préférable à 0 souveraineté, et en être réduit à acheter des Boeing ou demain les concurrents chinois ou indiens.

    C'est ça qu'il faut bien comprendre: on est bien au delà de "j'échange un bien ou un service contre un autre". Là, on a mis nos intérêts stratégiques en commun.

    Et des exemples comme Airbus, il y en a des tonnes hein, même avec le Royaume Uni, dans le domaine de la logistique militaire. Celui là, c'est juste le plus emblématique, d'autant plus que les subventions qu'il reçoit viennent bien plus fortement de l'UE que des Etats français et allemands.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Je ne sais pas d'où vient cette idée que si la France n'était pas dans l'UE, ce serait un pays ermite qui n'aurait plus aucun échange avec aucun pays.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X