Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Vann
    a répondu
    Plusieurs infos curieuses aujourd'hui.
    La Russie aurait déployé des missiles de croisière en violation d'un traité avec les USA, en Russie, à proximité d'un destroyer US.
    Un navire espion russe a été aperçu à 70 miles des côtes du Delaware.
    Après des incidents avec des chasseurs russes et un navire américain la semaine dernière.

    Rappelons que Flynn, conseiller à la sécurité de Trump, vient de démissionner pour ses liens avec la Russie.

    Laisser un commentaire:


  • Space_opera
    a répondu
    L'EI préparerait sa retraite de Mossoul. Que la Coalition en profite pour les bombarder à ce moment-là.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    Il y a une chose à mettre au crédit de Trump quand même, on commence à voir se dessiner des solutions possibles pour la Syrie. Les américains ont renforcé ces derniers jours les FDS (Forces démocratiques syriennes composées de kurdes et de forces arabes alliées) en blindés et ces derniers sont en train d'avancer sur Raqqa, ils sont désormais à 10 km de la ville au nord, et à 25km à l'ouest après avoir repris toute la rive droite du lac Assad jusqu'au barrage de Tabqa.

    Les kurdes syriens sont depuis le début les seuls à être véritablement efficaces dans leur lutte contre l'Etat islamique et ça les USA commencent à bien le comprendre. A côté de ça l'ASL soutenue par des soldats turcs n'arrivent à rien depuis Novembre à Al Bab, Erdogan n'est donc pas prêt de prendre Raqqa comme il l'annonce depuis des mois.

    Les choses ont bougé toutefois elles aussi à Al Bab, il faut dire que l'EI est cerné de toute part et un nouveau front s'est ouvert au sud avec l'armée syrienne. L'armée d'Assad et Bouclier de l'Euphrate sont maintenant en contact pour la 1ère fois, Assad et Poutine tentent d'instaurer une non agression entre eux mais c'est pas simple, il y a des escarmouches bien que la majorité des actions soient contre l'EI. Daesh qui est désormais acculé commence à reculer très sérieusement pour la 1ère fois depuis des mois, ils ont perdu l'ouest d'Al Bab, la ville de Qabasin qu'ils tenaient depuis des semaines et sont quasi totalement encerclés vu que l'armée d'Assad se rapproche du sud de la ville.

    Daesh a grand besoin de renforts s'il ne veut pas perdre l'ouest du lac Assad et la totalité de la province d'Alep mais ils sont largement occupés avec les kurdes à Raqqa et les renforts ne devraient pas non plus venir de Palmyre parce que le régime a accéléré son offensive pour reprendre la zone, pas de Deir ez Zor et Mossoul non plus parce qu'ils ont d'autres chats à fouetter.

    Leur capacité à tenir sur 5 ou 6 fronts sans guère faiblir est quand même étonnante, c'est pour cela qu'il faut que toutes les forces combattant l'organisation terroriste se concentrent sur eux, c'est quand même bien l'entité la plus dangereuse et la plus efficace sur le terrain, heureusement que tout le monde est à peu près ligué contre eux désormais.

    Laisser un commentaire:


  • Le glaude
    a répondu
    On avait beau se dire que si Trump gagnait les élections, il n'allait pas faire la moitié de ce qu'il dit...force est de constater que ce gros porc arrive à me faire peur à chaque fois qu'il ouvre la bouche, ne respectant rien ni personne avec toujours une vision primaire, à court terme, menant les USA dans la pire direction, ouvrant des perspectives, des conséquences plutôt, pires qu'avec l'autre âne de fils Bush...
    Dernière modification par Le glaude, 12/02/2017, 10h16.

    Laisser un commentaire:


  • -Msila28
    a répondu
    L'expression du 1er ministre du Japon Abe Shinzō après la poignée de main avec Trump :grn::mdr:

    https://twitter.com/twittine69/statu...32297244499969

    la version Originale : https://twitter.com/ShaunKing/status/830170822367023104

    Laisser un commentaire:


  • peblyon
    a répondu
    Envoyé par OL69forever Voir le message
    Trump vient de se faire humilier par une cour d'appel fédérale sur son Muslim Ban. Décision à l'unanimité contre. Ce qui signifie que si une décision de la Cour Suprême est à 4 contre 4, la décision de la cour d'appel est confirmée. Les juges américains, fûssent-ils conservateurs, ne rigolent pas avec la Constitution.

    Réponse de Trump sur twitter (avec caps lock) :

    SEE YOU IN COURT (le c.on :grn:)
    Mouais comme si Trump était le premier Président appliquant un décret qui vise ou exclu une catégorie de la population... Roosvelt déjà l'avait fait pour les américains d'origine japonaise avec en prime déplacement et internement dans des camps.

    La seule chose qui me parait illogique et ça a été dit par quelques forumeurs ici, c'est que Trump a choisi des pays avec qui les Etats Unis ne font pas affaire mais des pays dont on sait qu'ils ont ou soutiennent encore le terrorisme eux ne sont nullement concernés...

    Laisser un commentaire:


  • OL69forever
    a répondu
    Trump vient de se faire humilier par une cour d'appel fédérale sur son Muslim Ban. Décision à l'unanimité contre. Ce qui signifie que si une décision de la Cour Suprême est à 4 contre 4, la décision de la cour d'appel est confirmée. Les juges américains, fûssent-ils conservateurs, ne rigolent pas avec la Constitution.

    Réponse de Trump sur twitter (avec caps lock) :

    SEE YOU IN COURT (le c.on :grn:)

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Apparemment contexte tendu en Roumanie, à cause de mesures anti-corruption qui sont mises à la poubelle par le pouvoir en place... manifs d'ampleur etc.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    A une colossale exception pres !!
    Pourquoi cette voix ? Elle n'a rien a voir avec celle de Trump, parfaitement parodiée dans celle de la Suisse (ou de l'allemagne)
    Oui enfin c'est censé être une vidéo adressé à Trump, pas faite par lui, même si je reconnais que c'est plus stylé :grn:

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par lochiba88 Voir le message
    La notre est pas mal non plus :grn:
    A une colossale exception pres !!
    Pourquoi cette voix ? Elle n'a rien a voir avec celle de Trump, (parfaitement) parodiée dans celle de la Suisse et des autres
    Dernière modification par Al Bundy, 09/02/2017, 11h08.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    La notre est pas mal non plus :grn:

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Bon c'est pas vraiment une actualité, mais j'ai trouvé ca trop excellent pour "les trucs les plus cons du net" :grn:

    Laisser un commentaire:


  • peblyon
    a répondu
    Catalogne : ouverture du procès d'Artur Mas, l'indépendantiste qui a défié Madrid

    Le Figaro

    «Ce n'est pas l'indépendance de la Catalogne qui est en jeu, c'est la démocratie elle-même.» Par cette phrase, Artur Mas a donné le ton de ce que devrait être sa défense lors de son procès qui s'ouvre, ce lundi, à Barcelone. L'ancien président de la Catalogne avait organisé, en novembre 2014, une consultation sur l'indépendance de sa région, en novembre 2014. Un vote jugé illégal par la Cour suprême espagnole.

    Artur Mas comparaît aux côtés de deux co-accusées: Joana Ortega, son ancienne vice-présidente, et Irene Rigau, qui était en charge de l'Éducation à l'époque de la consultation. Le procès devait débuter à 9 heures, mais une foule immense a retardé leur arrivée. Près de 170 bus avaient été affrétés pour permettre à ceux qui le souhaitaient de venir leur apporter leur soutien. Résultat, le cortège peinait à progresser, au milieu des drapeaux catalans, encouragé par des slogans tels que «Indépendance!» ou «Dehors, dehors la justice espagnole!».

    Les trois accusés sont arrivés avec près de trente minutes de retard.

    Désobéissance et prévarication

    Nombreux sont ceux de ces supporters à avoir participé à la consultation interdite, le dimanche 9 novembre 2014. Au total quelque 2,3 millions de personnes sur les 6 millions d'électeurs que compte la province s'étaient prononcé à 80% en faveur de l'indépendance. N'ayant aucune valeur officielle, et donc simplement consultatif, le scrutin avait été assuré par 40.000 bénévoles. Ce qui permet à Artur Mas d'assurer qu'il est innocent, auprès du Figaro. «Je ne me considère absolument pas responsable pénalement, ou légalement, d'avoir commis un délit. Nous sommes innocents, nous avons respecté le mandat de notre Parlement, majoritairement favorable à une consultation.»

    La version de l'accusation, elle, est tout autre. Elle considère que Mas et ses co-accusées sont coupables de «désobéissance grave de la part d'un dépositaire de l'autorité publique» et de «prévarication», estimant qu'ils ont tout fait pour ne pas se soumettre à la décision de la Cour suprême. Elle affirme que des entreprises privées, sollicitées dans «des conditions obscures» ont permis la réalisation du référendum, contre rémunération, ce qui met à mal la version de la simple organisation bénévole. De nombreux établissements scolaires avaient été réquisitionnés par le gouvernement catalan pour servir de bureaux de vote et des milliers d'ordinateurs de la région ont été mis à contribution.

    Avertissement

    Outre sa portée immédiate, ce procès doit servir d'avertissement aux actuels dirigeants de la Catalogne. Indépendantistes, ils assurent vouloir organiser dans l'année un référendum d'autodétermination, cette fois bien réel, quel que soit l'avis du gouvernement central sur la question.

    Artur Mas risque quant à lui 10 d'inéligibilité et l'interdiction d'exercer une fonction publique. Une telle condamnation sonnerait pour lui la fin de sa carrière politique. Ses deux co-accusées encourent 9 ans de la même peine.


    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/...Erd?li=BBoJDO5

    Laisser un commentaire:


  • SoRcieR-Lo
    a répondu
    Envoyé par tonton-ol Voir le message
    :mdr:Je ne sais pas si c'est un montage mais j'aime bien l'idée
    Oui, il faut comprendre "All Web". :D

    Sympa sinon
    Dernière modification par SoRcieR-Lo, 03/02/2017, 17h40.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    Oui et il paraîtrait que cette décision fasse suite à l'échec de négociations secrètes avec Aulas pour nommer notre stade Trump Stadium. Il aurait du coup traité JMA de "plouc ne comprenant rien aux affaires" et la France de pays de losers irrécupérables.

    Laisser un commentaire:


  • alain_suit_cris
    a répondu
    Envoyé par tonton-ol Voir le message
    :mdr:Je ne sais pas si c'est un montage mais j'aime bien l'idée
    Ben, non, c'est pas un montage, c'est veridique!

    Laisser un commentaire:


  • tonton-ol
    Invité a répondu
    Envoyé par zoxea Voir le message
    Trump s'en prend à nous :(



    :grn:
    :mdr:Je ne sais pas si c'est un montage mais j'aime bien l'idée

    Laisser un commentaire:


  • zoxea
    a répondu
    Trump s'en prend à nous :(



    :grn:

    Laisser un commentaire:


  • SoRcieR-Lo
    a répondu
    Envoyé par nova_roma Voir le message
    A ceux qui se posent des questions sur la fameuse liste de pays de trump :



    ARTICLE



    ARTICLE

    Il n'a fait que reprendre la liste d'Obama et y a ajouté quelques noms ...
    Oui mais Obama il a eu le prix Nobel, même son administration a écouté la terre entière ça compte pas, c'était pour notre bien.

    J'a bon ?

    Laisser un commentaire:


  • oliver69
    a répondu
    ca y est

    e groupe État islamique (EI) a développé en Irak un programme de drones de combat capables de mener des missions d'observation et surtout de bombardements, qui "doit être pris au sérieux", selon le Combating Terrorism Center (CTC) de West Point.

    Dans un rapport mis en ligne aujourd'hui , le CTC, un groupe de réflexion hébergé à West Point mais indépendant de la grande école militaire américaine, analyse une trentaine de pages de documents relatifs à l'achat, la construction et l'utilisation de drones de combat par l'EI, découverts en Irak par la chercheuse Vera Mironova, de l'université de Harvard, qui a passé plusieurs jours au sein d'une unité de l'armée irakienne combattant les jihadistes de l'EI près de Mossoul.

    Ces documents "démontrent que l'EI a mis en place une unité de drone formelle, institutionnalisée, financée depuis 2015, sinon plus tôt", et que le groupe "envisage depuis cette date de s'en servir comme armes d'attaque".

    "A court terme, nous devons nous attendre à ce que l'EI améliore ses capacités de bombardement à partir de drones et il est probable que ce genre d'opération devienne plus fréquent et plus mortel", ajoute le CTC.

    Le 24 janvier, le bureau de propagande de l'EI dans la province irakienne de Ninive a mis en ligne une vidéo dans laquelle deux combattants cagoulés font s'envoler un drone à ailes fixes du type Skywalker X7/8, emportant sous ses ailes deux bombes qui sont filmées par un autre drone au moment où elles sont larguées sur des positions de l'armée irakienne.

    Laisser un commentaire:


  • nova_roma
    a répondu
    A ceux qui se posent des questions sur la fameuse liste de pays de trump :

    Fin 2015, après les attentats de Paris et la tuerie de San Bernardino, le Congrès américain a voté "The Visa Waiver Program Improvement and Terrorist Travel Prevention Act" (La loi de modification du Programme d'exemption de visa et de la Prévention des voyages des terroristes). Le programme d'exemption de visa pour les Etats-Unis concerne 38 pays dont 28 européens. Selon le communiqué du bureau du porte-parole de la Maison Blanche, la loi est devenue effective et sa mise en œuvre a commencé le 21 janvier 2016. Désormais sont exclus de l'exemption de visas :

    1/ Les nationaux des pays exempts de visa qui sont aussi des nationaux d'Iran, d'Iraq, du Soudan et de la Syrie. Ces derniers doivent s'adresser aux ambassades ou consulats américains pour obtenir un visa selon la procédure traditionnelle, après un entretien. Pour ceux qui veulent se rendre aux Etats-Unis, pour affaires ou pour des raisons médicales et humanitaires, une procédure rapide peut être envisagée;

    2/ Tous ceux qui se sont rendus dans un des quatre pays visés, depuis le 1er mars 2011, début de la guerre civile syrienne ; la mesure est ainsi étendue aux Européens qui ont surtout été en Iran. Elle ne frappe pas les militaires, les diplomates, les reporters de presse ni les hommes d'affaires ayant voyagé dans ces pays après l'entrée en vigueur de la "Joint Comprehensive Plan of Action" (14 juillet 2015).

    Dès le 21 janvier 2016, les binationaux iraniens, irakiens, soudanais et syriens des pays exemptés de visa (autrement dit des binationaux européens pour ce qui nous concerne), verront leur ESTA (Electronic system for travel authorization) révoqué. La note de la Maison Blanche insiste sur l'examen au "cas par cas" des demandes de visa non-immigrant. Elle sollicite la coopération des Etats faisant partie du VWP, au moyen de passeports biométriques dotés de puces porteuses d'informations, l'aide d'Interpol pour les passeports volés et celle des services de renseignements pour le partage des données. Les Américains binationaux de la bande des quatre font partie des exclus s'ils sont allés dans leur pays d'origine. Ils doivent se doter d'un visa pour revenir "chez eux", en Amérique ! Le critère retenu en matière de visa pour ces binationaux est "l'ascendance" ("heritage") : ils sont incriminés non pour ce qu'ils font ou pourraient faire mais pour ce qu'ils sont, devenant ainsi "des citoyens de seconde zone". Une source juridique proche de la Maison Blanche a confirmé que "même ceux nés" aux Etats-Unis, où le droit du sol est de principe, sont compris dans le périmètre de la loi, s'ils ont un parent né dans un desdits pays. Les traumatismes post-attentats justifient les préoccupations sécuritaires. Mais qu'Obama cesse de parler "valeurs" et "non discrimination" ! Certes la stricte séparation des pouvoirs aux Etats-Unis peut paralyser le Président (-qui a cependant un droit de veto), mais selon le communiqué, la loi est passée avec le soutien de la présidence. A la flagrante discrimination s'ajoute même le raffinement de distinguer entre pays musulmans.
    ARTICLE

    Au delà de cette querelle politique, ces nouvelles règles ont déjà suscité une première polémique. La BBC a ainsi rapporté, mercredi, qu'une de ses journalistes, Rana Rahimpour, qui a la double nationalité britannique et iranienne, n'avait pas eu le droit d'embarquer sur un vol à destination des États-Unis. "Les autorités américaines ont expliqué à Rana Rahimpour qu’elles ne pouvaient pas bénéficier du programme d'exemption", explique le site du média. Sur son compte Twitter, la journaliste a aussi réagi ironiquement à ce refus d'embarquement : "Ma fille 100 % britannique n’a pas pu assister à l’anniversaire de son cousin parce que sa mère est née en Iran".
    ARTICLE

    Il n'a fait que reprendre la liste d'Obama et y a ajouté quelques noms ...

    Laisser un commentaire:


  • Space_opera
    a répondu
    Envoyé par oliver69 Voir le message
    humm, esprit mal tourné:grn:
    tout simplement parce que les républicains vont le mettre dehors lorsque lorsqu'il sera devenu trop dangereux
    Je n'ai pas cette impression. Mais sait-on jamais.

    Laisser un commentaire:


  • oliver69
    a répondu
    le parti republicain est ...DIVISE ...ce qui veut dire qu'il y a des pros et des .
    et je parle de mandat en matière de durée ou mi mandat et non d'actualité.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par oliver69 Voir le message
    destitution s'il ne respecte pas la constitution ou si chaos, et des affaires il y en a déjà.
    je pars du principe qu'il est légitime vu le système électoral américain et j'attends de voir. Mais on ne gère pas les US comme la russie ou la chine.
    Certes il fait ce qu'il a prévu, mais il semble impulsif et si ça ne marche pas et qu'il se met une partie du monde sur le dos, les affaires ne vont plus tourner et ses potes finiront par le lâcher.
    Ha parce qu'il a des potes qui le soutiennent ?
    Les tenors Republicains ne voulaient pas de lui

    On en revient donc au fait qu'il doit etre viré parce qu'il n'est pas celui que l'Elite politco-merdiatique voulait voir etre President ?

    Ou vous pensez serieusement qu'Il va y avoir un empeachment parce qu'il n'accorde plus, temporairement, l'entrée sur le sol US de quelques bedoins yemenites ou somaliens ?

    Laisser un commentaire:


  • oliver69
    a répondu
    Envoyé par alain_suit_cris Voir le message
    Difficile a imaginer effectivement. Comme le Pen si elle passait. Mais d'un autre cote, une fois en place, qu'est-ce qui peut les faire partir a part une sorte de guerre civile, de blocage du pays, ou bien un scandale personnel?
    destitution s'il ne respecte pas la constitution ou si chaos, et des affaires il y en a déjà.
    je pars du principe qu'il est légitime vu le système électoral américain et j'attends de voir. Mais on ne gère pas les US comme la russie ou la chine.
    Certes il fait ce qu'il a prévu, mais il semble impulsif et si ça ne marche pas et qu'il se met une partie du monde sur le dos, les affaires ne vont plus tourner et ses potes finiront par le lâcher.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X