Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Judgeman2
    a répondu
    Envoyé par lochiba88 Voir le message
    Pourquoi ils traînent les pieds comme ça depuis le résultat ? Le plus tôt devrait être le mieux, depuis vendredi ils ne font que rajouter de l'incertitude à l'incertitude et l'incertitiude est très mauvais pour l'économie.

    C'est incompréhensible que Cameron reste là jusqu'en Octobre. Il n'y aura de ce fait rien avant Octobre j'imagine et d'ici là y'aura eu beaucoup de remous de la part des écossais, des nord irlandais, des financiers, de pas mal de monde qui voudront torpiller ce référendum parce qu'ils veulent rester au seine de l'UE. Bref ça va pas dans le sens d'un dénouement sain tout cela. Je ne sais pas où ils vont.
    Cameron a soutenu le "remain" donc il n'a pas envie d'engager les démarches pour sortir de l'UE, ce qui n'est pas illogique.
    Par contre, le fait qu'il ne parte qu'en octobre, ca pose plus de difficultés car ca veut dire que rien ne va se passer d'ici là.
    Quand on on sait qu'il faudra ensuite au minimum 2 ans pour que le processus de sortie aboutisse, c'est pas encore fait cette histoire...

    Sur le fond, ce me déplairait pas que l'angleterre déguste un peu du fait de ce choix, ce qui ferait fermer leur gueule à tous ces extrémistes de gauche et de droite qui jouent sur la haine et passent leur temps à raconter des mensonges.
    D'un autre coté, il est évident que l'UE ne peut pas continuer sur cette voie technocratique, à vouloir régenter le moindre détail de nos économies

    L'Europe doit véritablement se recentrer sur des missions essentielles et devenir un atout pour nos états plus qu'un poids (mutualisation de moyens financiers, pois économique important pour négocier, sécurité etc etc)

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Tu es dans le deni si tu imagines que le choix fait n'ira pas a son terme.
    Pourquoi ils traînent les pieds comme ça depuis le résultat ? Le plus tôt devrait être le mieux, depuis vendredi ils ne font que rajouter de l'incertitude à l'incertitude et l'incertitiude est très mauvais pour l'économie.

    C'est incompréhensible que Cameron reste là jusqu'en Octobre. Il n'y aura de ce fait rien avant Octobre j'imagine et d'ici là y'aura eu beaucoup de remous de la part des écossais, des nord irlandais, des financiers, de pas mal de monde qui voudront torpiller ce référendum parce qu'ils veulent rester au seine de l'UE. Bref ça va pas dans le sens d'un dénouement sain tout cela. Je ne sais pas où ils vont.

    Laisser un commentaire:


  • Nono Red Devils
    a répondu
    @al bundy : ca va se faire, la question c'est le timing
    les anglais pour des raisons économiques, et politiques vont surement faire trainer,
    à priori l'allemagne aussi, par contre pour le bien des autres membres, et de l'ue, il faut que ca aille trèès vite

    là ca va partir en négociations, cameron qui part en octobre, d'un coté il faut enclencher le processus de départ, de l'autre il faut qu'il trouve un nouveau leader

    tout ce que j'espère, c'est qu'on arrete de les engraisser, de mémoire la PAC nous fait beaucoup de mal, et on refile beaucoup de thunes aux anglais là dessus
    j'espere que ca va les foutres dans la merde....

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par lochiba88 Voir le message
    Ahahah les britanniques qui se chient dessus et commencent déjà à faire machine arrière... :grn:

    De toute façon il faut que le Parlement vote la sortie de l'UE pour lancer la procédure ? C'est encore le moyen le plus simple de contrer le résultat du référendum.
    Tu es dans le deni si tu imagines que le choix fait n'ira pas a son terme.

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Envoyé par Katju Voir le message
    @Cadole: c'est le pétrole et le gaz qui dopent leur économie. Sans cette manne ce pays est loin d'être une flèche, je crois que ça pesait à 15 ou 20% de leur budget au moment du référendum sur l'indépendance. Et les pôles financiers c'est vite vue, les principaux l'ont dit au moment de l'indépendance, ils se cassent tous à la City, ne serait-ce qu'à cause du problème de la monnaie, personne ne veut de l'Euro. Et la City n'a pas besoin de l'Europe pour tourner la preuve c'est elle qui résiste le mieux actuellement, il n' y a que Macron qui croit les récupérer à Paris. La city fait la tronche aujourd'hui mais elle va redémarrer très vite. Ils ont tout pour devenir un nouveau Singapour en mieux.
    A nouveau, il ne faut pas comparer la situation actuelle avec celle de 2014. Les financiers voulaient se casser aussi parce qu'ils voulaient rester dans l'UE à l'époque. Tu noteras que l'Écosse et Londres ont toutes deux voté contre le Brexit.
    Pour ce qui est de récupérer la City à Paris, oui, je crois également que certains rêvent éveillés ici.

    Et l’Écosse n'est pas dans l'Europe c'était le RU qui y était. Ça n'a rien à voir. Les indépendantistes écossais croient récupéré le statut privilégié du RU tranquillement, ils vont déchanter.
    Tu as vu/lu quelque chose dans ce sens ? Les Écossais ne sont pas les Anglais, ils sont clairement europhiles, donc je ne suis pas certain qu'ils soient sur le mode "OK on veut bien rejoindre l'UE mais moyennant telle ou telle grosse concession de votre part". Cela reste à vérifier bien entendu.

    L’Écosse ne sera jamais assez armé pour supporter une transition RU dans l'UE, RU indépendant, exclu UE. Et l'UE d'aujourd'hui n'en est plus capable non plus. Il faudrait tout refaire et c'est impossible.
    Je crois au contraire que l'indépendance de l'Écosse n'a jamais été aussi réalisable, justement parce que contrairement à 2014, cette fois elle ne serait pas seule, mais soutenue par l'UE. Et je crois que c'est précisément l'une des choses qui commence à faire peur aux Anglais dont on voit que certains ont déjà commencé à rétropédaler ou à gagner du temps (pas sûr que les autres pays de l'UE leur accordent un délai, cependant).

    Sans parler des problèmes hors économie, tu crois vraiment que les indépendantistes écossais sont favorable à la politique migratoire voulu par l'Allemagne ? Tu crois vraiment qu'ils se battent depuis des décennies pour leur identité nationale et leur patrie pour la dissoudre dans le gloubi-boulga européen? La base de leur revendication c'est la liberté politique car ils en ont assez de rendre des comptes à Londres mais ils vont accepter de devenir le nouveau clébard de l'Allemagne et des commissaires ?
    Si tu estimes que le RU est castrateur alors l'Europe c'est des tyrans.
    Un point pour toi, mais le gloubi-boulga européen comme tu dis est peut-être un moindre mal pour des indépendantistes qui se considèrent sous le "joug" de Londres depuis 300 ans. Passer du RU à un statut d'Etat souverain au sein de l'UE, du point de vue du SNP, ça doit quand même faire une grosse différence.


    Sinon, ce Brexit est une vraie foire aux idées, parfois farfelues comme ici ^^ :

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    Ahahah les britanniques qui se chient dessus et commencent déjà à faire machine arrière... :grn:

    De toute façon il faut que le Parlement vote la sortie de l'UE pour lancer la procédure ? C'est encore le moyen le plus simple de contrer le résultat du référendum.

    Laisser un commentaire:


  • Katju
    a répondu
    @Cadole: c'est le pétrole et le gaz qui dopent leur économie. Sans cette manne ce pays est loin d'être une flèche, je crois que ça pesait à 15 ou 20% de leur budget au moment du référendum sur l'indépendance. Et les pôles financiers c'est vite vue, les principaux l'ont dit au moment de l'indépendance, ils se cassent tous à la City, ne serait-ce qu'à cause du problème de la monnaie, personne ne veut de l'Euro. Et la City n'a pas besoin de l'Europe pour tourner la preuve c'est elle qui résiste le mieux actuellement, il n' y a que Macron qui croit les récupérer à Paris. La city fait la tronche aujourd'hui mais elle va redémarrer très vite. Ils ont tout pour devenir un nouveau Singapour en mieux.

    Et l’Écosse n'est pas dans l'Europe c'était le RU qui y était. Ça n'a rien à voir. Les indépendantistes écossais croient récupéré le statut privilégié du RU tranquillement, ils vont déchanter.

    L’Écosse ne sera jamais assez armé pour supporter une transition RU dans l'UE, RU indépendant, exclu UE. Et l'UE d'aujourd'hui n'en est plus capable non plus. Il faudrait tout refaire et c'est impossible.

    Sans parler des problèmes hors économie, tu crois vraiment que les indépendantistes écossais sont favorable à la politique migratoire voulu par l'Allemagne ? Tu crois vraiment qu'ils se battent depuis des décennies pour leur identité nationale et leur patrie pour la dissoudre dans le gloubi-boulga européen? La base de leur revendication c'est la liberté politique car ils en ont assez de rendre des comptes à Londres mais ils vont accepter de devenir le nouveau clébard de l'Allemagne et des commissaires ?

    Si tu estimes que le RU est castrateur alors l'Europe c'est des tyrans.
    Dernière modification par Katju, 26/06/2016, 22h13.

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Envoyé par Katju Voir le message
    Pour l'indépendance de l’Écosse et de l’Irlande du Nord il y a un léger détail dont personne ne parle. Le moteur économique du Royaume-Uni c'est l'Angleterre avec Londres. L’Écosse et l'Irlande du Nord ce n'est pas la Silicon Valley, l’Écosse à part le pétrole et le gaz de Mer du Nord, qui bidouillent le P.I.B dont les réserves décroissent, c'est des clodos basés sur le tourisme et la vente des produits locaux.
    12e économie de l'UE à 28, taux de chômage à 5,8 %, Edimbourg et Glasgow parmi les 4 ou 5 principaux centres financiers d'Europe, tu oublies aussi l'électronique et les nouvelles techno. Le poids du tourisme dans leur économie est minime.
    C'est tout juste si tu ne nous expliques pas que l'économie de l'Écosse repose sur le lancer de rochers et la sculpture sur pierre...

    Sans parler des problèmes complexes du genre quid de la dette commune au RU comment ils vont la répartir? quid de la monnaie ? plus de Livre Sterling ? Ils vont devoir passer à notre Euro qui détruira leur petit tissu industriel en claquant des doigts vu déjà la gueule du déficit. Quid des actifs des banques écossaises qui sont hypertrophié et qui emmèneraient tout avec elle en cas de crise ? quid des marchés ? Ils vendent et achètent principalement avec les Anglais.
    Ils peuvent continuer, tout en accroissant le poids des échanges avec les autres pays de l'UE.

    Si l’Écosse n'a jamais franchi le pas c'est parce qu'elle besoin d'un tuteur majeur, l'UE en est incapable aujourd'hui c'est pourquoi elle était aussi hostile au dernier référendum.
    Rien à voir. Bruxelles a agité le drapeau rouge pour de basses raisons financières avec un RU restant dans l'UE. La situation actuelle est inverse à celle d'il y a 2 ans.

    L'économie Européenne est déjà en apnée avec le Brexit mais on va se rajouter deux poids aux chevilles ? On compte les escroquer à coup de prêt comme les Grecs ?
    Le Brexit est là, il faut faire avec. A moins d'un tour de passe-passe qui permette au RU de faire marche arrière.

    L'Angleterre et le Pays de Galles peuvent vivre tout seul, je suis sûr qu'ils arriveraient à devenir comme les 4 dragons d'Asie en peu de temps alors que l’Écosse et l'Irlande du Nord c'est entre les portugais avec un peu de pétrole\gaz et les grecs. Je ne sais pas mais l'élargissement de l'Europe à tout va, ça a bien fonctionner ou c'est parti en vrille ?
    Ça dépend pour qui. L'Écosse est déjà dans l'UE actuellement, il ne faut pas l'oublier. Et dans une UE qui cherche un second souffle, je ne suis pas certain que ce pays serait du côté des boulets à traîner.
    J'ai l'impression que tu vis en Angleterre.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par MrMonplaisir Voir le message
    Promis j'ai pas regardé, mais je tente BHL.

    edit : gagné . C'est vrai que c'est une excellente boussole à l'envers ce type.
    En meme temps l'Angleterre est passé par la voix democratique pour obtenir a nouveau pleinement et entierement sa souveraineté

    Ca ne pouvait que deplaire a BHL qui a toujours proné la voie du sang et de la guerre pour resoudre les conflits

    Laisser un commentaire:


  • MrMonplaisir
    a répondu
    Envoyé par SoRcieR-Lo Voir le message
    Je vous laisse deviner qui est l'auteur de ce texte, on devrait toujours aller à l'encontre de ce que pense ce Môsieur :

    Ce « Brexit », c’est la victoire, non du peuple, mais du populisme. Non de la démocratie, mais de la démagogie. C’est la victoire de la droite dure sur la droite modérée, et de la gauche radicale sur la gauche libérale. C’est la victoire, dans les deux camps, de la xénophobie, de la haine longtemps recuite de l’immigré et de l’obsession de l’ennemi intérieur. C’est, dans tout le Royaume-Uni, la revanche de ceux qui n’ont pas supporté de voir les Obama, Hollande et autres Merkel donner leur avis sur ce qu’ils s’apprêtaient à décider.
    C’est la victoire du souverainisme le plus rance et du nationalisme le plus bête. C’est la victoire de l’Angleterre moisie sur l’Angleterre ouverte sur le monde.
    C’est la victoire, autrement dit, du souverainisme le plus rance et du nationalisme le plus bête. C’est la victoire de l’Angleterre moisie sur l’Angleterre ouverte sur le monde et à l’écoute de son glorieux passé. C’est la défaite de l’autre devant la boursouflure du moi, et du complexe devant la dictature du simple.
    Un rêve de dislocation
    C’est la victoire des partisans de Nigel Farage sur une « classe politico-médiatique » et des « élites mondialisées » censées être « aux ordres de Bruxelles ». C’est la victoire, à l’étranger, de Donald Trump – le premier, ou l’un des premiers, à avoir salué ce vote historique – et de Poutine – dont on ne redira jamais assez que la dislocation de l’Union européenne...


    Source

    Son avis est à mon sens une raison supplémentaire d'accélérer la dislocation de l'UE....:grn:
    Promis j'ai pas regardé, mais je tente BHL.

    edit : gagné . C'est vrai que c'est une excellente boussole à l'envers ce type.

    Laisser un commentaire:


  • Le glaude
    a répondu
    Envoyé par pmnx Voir le message
    Erasmus, la vaste blague. Les universités et étudiants qui veulent suivre des formations qu apportent un plus trouvent sans problème des conventions avec des universités étrangères. Erasmus, c'est un programme destiné avant tout à promouvoir l'Europe auprès des étudiants européens. Sur le plan de la formation (et surtout du coût), le bénéfice est très faible.

    Ah, la paix, le mensonge européen.... Il n'y a pas eu dans les années 90 des années de guerre au centre de l'Europe, avec des déportations, camps de concentration et massages de masse ? L'UE n'a rien fait et ce sont les Etat-Unis qui ont réglé le problème.
    Sinon, tu peux me faire part de tensions entre l'Allemagne, la France, le RU, et autre pays européen depuis 1945 qui auraient menacé la paix ?

    L'Aérospatiale et EADS, ça n'a rien à voir avec l'Europe, rien du tout. Et pour info, l'aerospatiale survit grâce aux subventions, économiquement, ce n'est pas viable.

    Schengen, on ouvre les portes grandes ouvertes avant de penser aux conséquences ? Je sais pas si tu connais la Suisse mais en quoi leurs frontières sont un problème pour les frontaliers ?
    Quand on est le principal blanchisseur d'argent et hôte de l'exil fiscal au monde, c'est plus facile de fermer ses frontières.
    C'est pas avec leurs chocolats et leurs montres qu'ils pourraient avoir le niveau de vie qu'ils ont...

    Laisser un commentaire:


  • MrMonplaisir
    a répondu
    Envoyé par pmnx Voir le message
    non.
    et j'attends toujours les files d'anglais devant les banques comme on l'a vu en Grèce ou à Chypre.
    Les prophètes de la peur qui monopolisent les discours sur les médias se seraient-ils trompés ?
    Ce qui est certain, c'est que le Brexit va faire très mal. Pas au anglais mais aux européens restants.
    http://www.lesechos.fr/finance-march...ns-2009485.php

    Ca ne renifle pas la confiance absolue non plus.

    Plus j'y pense plus je me dis aussi que les anglais vont nous faire un coup de Trafalgar dont ils ont le secret. Je vois dans ma boule de cristal une victoire du labour aux prochaines élections, avec des négociations de sortie qui s'éternisent et au final, un nouveau referendum à l'issu des négociations avec comme question "vous êtes vraiment sûrs alors?" et finalement ils restent. les angliches boudant tout seuls dans leur chambre, trop beau pour être vrai. Ils auront réussi a emmerder tout le monde pendant 2 ans. Ils vont nous la mettre, comme Grenier tiens.
    Dernière modification par MrMonplaisir, 26/06/2016, 09h45.

    Laisser un commentaire:


  • Katju
    a répondu
    Pour l'indépendance de l’Écosse et de l’Irlande du Nord il y a un léger détail dont personne ne parle. Le moteur économique du Royaume-Uni c'est l'Angleterre avec Londres. L’Écosse et l'Irlande du Nord ce n'est pas la Silicon Valley, l’Écosse à part le pétrole et le gaz de Mer du Nord, qui bidouillent le P.I.B dont les réserves décroissent, c'est des clodos basés sur le tourisme et la vente des produits locaux.

    Sans parler des problèmes complexes du genre quid de la dette commune au RU comment ils vont la répartir? quid de la monnaie ? plus de Livre Sterling ? Ils vont devoir passer à notre Euro qui détruira leur petit tissu industriel en claquant des doigts vu déjà la gueule du déficit. Quid des actifs des banques écossaises qui sont hypertrophié et qui emmèneraient tout avec elle en cas de crise ? quid des marchés ? Ils vendent et achètent principalement avec les Anglais.

    Si l’Écosse n'a jamais franchi le pas c'est parce qu'elle besoin d'un tuteur majeur, l'UE en est incapable aujourd'hui c'est pourquoi elle était aussi hostile au dernier référendum.

    L’Irlande du Nord, c'est pire, ils veulent se rattacher à l'Irlande qui est déjà bancale ? Tout s'écroulera. Elle ne peut pas les absorber sans prendre une gifle.

    L'économie Européenne est déjà en apnée avec le Brexit mais on va se rajouter deux poids aux chevilles ? On compte les escroquer à coup de prêt comme les Grecs ?

    L'Angleterre et le Pays de Galles peuvent vivre tout seul, je suis sûr qu'ils arriveraient à devenir comme les 4 dragons d'Asie en peu de temps alors que l’Écosse et l'Irlande du Nord c'est entre les portugais avec un peu de pétrole\gaz et les grecs. Je ne sais pas mais l'élargissement de l'Europe à tout va, ça a bien fonctionner ou c'est parti en vrille ?

    S'il faut déjà deux ans au RU pour se tirer, il faut combien de temps pour prendre l’Écosse et l'Irlande du Nord sachant qu'au dernier référendum c'était hors de question de garder le statut ultra avantageux du RU. Et les futurs élus allemands et français de 2017 c'est qui ? ils en pensent quoi ? Rien ? On s'en fout l'Europe est sur des rails peut importe qui tu votes ? Donc le RU a raison en fait ?

    Le Brexit c'est déjà le bordel, l'explosion du Royaume-Uni c'est encore pire et pour tout le monde.

    Franchement que les pro-européens actuels résolvent déjà les problèmes actuels plutôt que de s'enfoncer toujours plus :rolleye:
    Dernière modification par Katju, 26/06/2016, 05h31.

    Laisser un commentaire:


  • topofnet1
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Le belge peut dire ce qu'il veut mais a mon avis y'aura pas de referendum en Ecosse avant la sortie de l'UE
    Ils ont loupé leur chance en 2014, et refusé leur independance en cedant a la peur suite aux menaces anglaises et europeennes

    Marrant au passage de voir qu'aujourd'hui l'UE se dit prete a acceuillir une Ecosse qui deviendrait independante (donc qui n'aurait aucun lien avec l'UE puisque nouvel Etat independant) alors que pour le referendum de 2014 cette meme UE menacait les ecossais de rester longtemps hors de l'UE, en cas de divorce avec le Royaume-Uni, le temps de preparer les traités, les conditions de son adhesion etc...etc...

    Il y aura certainement un nouveau referendum en Ecosse
    Mais je doute qu'il arrive si vite apres celui de 2014
    Au passage, comme pour le Brexit, il faudrait du temps egalement pour que l'Ecosse sorte du Royaume-Uni !
    et si au final toute la manoeuvre coté anglais serait pas de gagner du temps, pour organiser un second referendum, un peu comme maastricht qui avait été refusé puis revoté et accepté au danemark ?
    pour gagner du temps, la démissions de cameron (mais que en otobre !), d'éventuelles nouvelles législatives ou bien l'écosse qui veut lancer son processus d'indépendance sont des prétextes tout trouvés. Entre temps, l'économie se croute un peu histoire que les gens regrettent, les anglais négocient encore plus de passe-droits et au second vote le in finit à 60%!

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par Cadole Voir le message
    Probable. Guy Verhofstadt, ex-Premier Ministre belge, a dit aujourd'hui qu'il n'y avait aucune raison que l'Écosse quitte l'UE alors qu'elle a voté pour rester dedans. Je sens qu'il va y avoir du sport dans les semaines qui viennent. Ça nous changera de cet Euro de foot très fade...
    Le belge peut dire ce qu'il veut mais a mon avis y'aura pas de referendum en Ecosse avant la sortie de l'UE
    Ils ont loupé leur chance en 2014, et refusé leur independance en cedant a la peur suite aux menaces anglaises et europeennes

    Marrant au passage de voir qu'aujourd'hui l'UE se dit prete a acceuillir une Ecosse qui deviendrait independante (donc qui n'aurait aucun lien avec l'UE puisque nouvel Etat independant) alors que pour le referendum de 2014 cette meme UE menacait les ecossais de rester longtemps hors de l'UE, en cas de divorce avec le Royaume-Uni, le temps de preparer les traités, les conditions de son adhesion etc...etc...

    Il y aura certainement un nouveau referendum en Ecosse
    Mais je doute qu'il arrive si vite apres celui de 2014
    Au passage, comme pour le Brexit, il faudrait du temps egalement pour que l'Ecosse sorte du Royaume-Uni !

    Laisser un commentaire:


  • topofnet1
    a répondu
    Envoyé par Cadole Voir le message
    Cet ahuri annonçait une défaite claire et nette des pro-Brexit.


    Résultat du premier sondage post-Brexit sur l'indépendance de l'Écosse :



    Lors du référendum de 2014, le "Yes" n'était jamais allé au-delà de 51 % dans les sondages (août 2014, soit un mois avant le vote).
    en cas de second referendum, les indépendantistes vont surement progresser, après faut voir, ce sondage c'est top pour une une de journal, mais au lendemain du brexit, à chaud, le chiffre est surement pas significatif.

    Laisser un commentaire:


  • topofnet1
    a répondu
    Envoyé par Cadole Voir le message
    Probable. Guy Verhofstadt, ex-Premier Ministre belge, a dit aujourd'hui qu'il n'y avait aucune raison que l'Écosse quitte l'UE alors qu'elle a voté pour rester dedans. Je sens qu'il va y avoir du sport dans les semaines qui viennent. Ça nous changera de cet Euro de foot très fade...
    le brexit en soit sera déjà un gros merdier juridique, y ajouter l'indépendance de l'écosse et une bricole pour qu'elle puisse rester dans l'ue tout au long du processus ça va faire mal au crane, mais au point où on en est, l'ue fera tout pour garder l'écosse qui sera l'exemple même d'une région (ou pays) prospère qui préfère se tourner vers l'ue.

    Laisser un commentaire:


  • topofnet1
    a répondu
    Envoyé par Space_opera Voir le message
    Bientôt une Ecosse indépendante. Chance pour leur économie ? D'ailleurs, adopteront-ils l'euro ?
    c'est flou, en 2014 lors du referendum ils disaient vouloir rester en Europe en gardant la livre. Mais l'ue avait répondu qu'ils devraient surement sortir puis demander à rerentrer et là ils auraient du s'engager à passer à l'euro comme tout pays entrant dans l'ue aujourd'hui. Maintenant, difficile à dire ce qui se passerait, mais en 2014 ils voulaient en tout cas conserver la livre. A voir si l'angleterre acceptera, en tout cas je pense pas que la zone euro refuserait l'écosse.

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Envoyé par Space_opera Voir le message
    Bientôt une Ecosse indépendante. Chance pour leur économie ? D'ailleurs, adopteront-ils l'euro ?
    Probable. Guy Verhofstadt, ex-Premier Ministre belge, a dit aujourd'hui qu'il n'y avait aucune raison que l'Écosse quitte l'UE alors qu'elle a voté pour rester dedans. Je sens qu'il va y avoir du sport dans les semaines qui viennent. Ça nous changera de cet Euro de foot très fade...

    Laisser un commentaire:


  • Space_opera
    a répondu
    Bientôt une Ecosse indépendante. Chance pour leur économie ? D'ailleurs, adopteront-ils l'euro ?

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Envoyé par SoRcieR-Lo Voir le message
    Source

    Son avis est à mon sens une raison supplémentaire d'accélérer la dislocation de l'UE....:grn:
    Cet ahuri annonçait une défaite claire et nette des pro-Brexit.


    Résultat du premier sondage post-Brexit sur l'indépendance de l'Écosse :



    Lors du référendum de 2014, le "Yes" n'était jamais allé au-delà de 51 % dans les sondages (août 2014, soit un mois avant le vote).

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    Et puis quoi encore? Le retour aux nationalismes étriqués avec leurs cortèges de guerres et leurs millions de morts... L'Europe c'est la fin de l'antagonisme franco-allemand qui a accouché de deux guerres mondiales rien que ça.

    Le RU ne voulait pas de l'Europe, bien tant pis bonne chance à eux tout de même. On était bien contents de les avoir en 40 avec De Gaulle. Le général rappelons-le n'avait jamais voulu du RU dans l'Europe et aujourd'hui les faits lui donnent raison. Non le ciel ne va pas nous tomber sur la tête et l'Angleterre ne va pas s'abîmer dans l'océan.

    L'Europe c'est la paix, heureux sommes-nous de n'avoir que des normes comme points de dissension. L'Europe c'est la paix et la garantie que les bornes ne sont pas déplacées par un voisin irritable.

    De quoi la France aurait l'air avec son retour au franc et ses petits intérêts? Pensons large. Enfin voir plus loin. Nous sommes en paix depuis 70 ans et certains voudraient que cela s'arrête.

    Vive l'Europe! Vive Erasmus et vive l'arrêt Bosman!

    Laisser un commentaire:


  • SoRcieR-Lo
    a répondu
    Je vous laisse deviner qui est l'auteur de ce texte, on devrait toujours aller à l'encontre de ce que pense ce Môsieur :

    Ce « Brexit », c’est la victoire, non du peuple, mais du populisme. Non de la démocratie, mais de la démagogie. C’est la victoire de la droite dure sur la droite modérée, et de la gauche radicale sur la gauche libérale. C’est la victoire, dans les deux camps, de la xénophobie, de la haine longtemps recuite de l’immigré et de l’obsession de l’ennemi intérieur. C’est, dans tout le Royaume-Uni, la revanche de ceux qui n’ont pas supporté de voir les Obama, Hollande et autres Merkel donner leur avis sur ce qu’ils s’apprêtaient à décider.
    C’est la victoire du souverainisme le plus rance et du nationalisme le plus bête. C’est la victoire de l’Angleterre moisie sur l’Angleterre ouverte sur le monde.
    C’est la victoire, autrement dit, du souverainisme le plus rance et du nationalisme le plus bête. C’est la victoire de l’Angleterre moisie sur l’Angleterre ouverte sur le monde et à l’écoute de son glorieux passé. C’est la défaite de l’autre devant la boursouflure du moi, et du complexe devant la dictature du simple.
    Un rêve de dislocation
    C’est la victoire des partisans de Nigel Farage sur une « classe politico-médiatique » et des « élites mondialisées » censées être « aux ordres de Bruxelles ». C’est la victoire, à l’étranger, de Donald Trump – le premier, ou l’un des premiers, à avoir salué ce vote historique – et de Poutine – dont on ne redira jamais assez que la dislocation de l’Union européenne...


    Source

    Son avis est à mon sens une raison supplémentaire d'accélérer la dislocation de l'UE....:grn:

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par topofnet1 Voir le message
    La France conserve une indépendance vis à vis des ricains, faut arrêter avec ce délire. La Mali on l'a fait parce qu'on l'a décidé, le non à l'Irak c'était certes il y a 13 ans, mais c'était très clair. Pour la population, plusieurs études et l'évolution récente disent le contraire, la population allemande baisse déjà et l'immigration ne suffira pas. Impossible d'extrapoler à 2040 mais la tendance actuelle est claire.A l'horizon 2050 l'Allemagne ne devrait plus être la première puissance européenne. On verra si ça sera la France, le RU (à voir ce qu'il en restera...) ou encore la Russie.
    Ouais une independance
    Disons qui si on les suit bien comme de braves petits toutous sur les sujets importants, ils nous laissent tranquilles sur nos petites popotes locales

    Laisser un commentaire:


  • pmnx
    a répondu
    Envoyé par topofnet1 Voir le message
    à l'heure H vu le niveau de la livre on est surement repassé devant les anglais, mais c'est très volatile selon les cours...
    non.
    et j'attends toujours les files d'anglais devant les banques comme on l'a vu en Grèce ou à Chypre.
    Les prophètes de la peur qui monopolisent les discours sur les médias se seraient-ils trompés ?
    Ce qui est certain, c'est que le Brexit va faire très mal. Pas au anglais mais aux européens restants.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X