Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • brisville
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message
    Je viens de lire le point sur la situation à Kherson de ton bloggueur préféré

    https://alawata-rebellion.blogspot.c...ukrainien.html

    Je dois dire que ça correspond assez bien à l'opinion que je m'en faisais d'après les sources des uns et des autres et ce point de situation paraît plutôt impartial et détaché de toute ferveur partisane, semblant ainsi s'approcher de ce qu'on peut imaginer être la "vérité" bien que personne ne peut vraiment saisir cette vérité dans le brouillard de la guerre et surtout de la guerre d'information.

    A savoir quelques gains ukrainiens sur 3 fronts (Soukhoï Stavok, Visokopilivya et dans une moindre mesure Loubomirivka bien que les russes aient repris Terno Pody) mais au prix de lourdes pertes forcément, les russes en position défensive et avec l'artillerie et l'aviation ont pu la plupart du temps infliger des dégâts importants. Cependant les russes ont aussi perdu pas mal d'hommes ce qui limitent leur capacité contre-offensive immédiate sachant que Kherson est dans coincée sur la rive droite du Dniepr, que les ponts et pontons ont été détruits ou régulièrement bombardés par les ukrainiens et que les russes avaient approximativement 20 000 hommes dans cette poche.
    Les conséquences pourraient être une nouvelle stabilisation prochaine faute de capacité offensive et contre-offensive suffisantes.
    Sur les faits, il est d'une précision toute...militaire. Même si je diverge quant aux interprétations des dit-faits, on ne peut rien lui reprocher sur la situation elle-même, surtout la situation militaire. Il a aussi infléchi certaines positions et manifeste parfois pour certains "bataillons" ukrainiens" une admiration qui ne me plait pas forcément (sur leurs capacités de combat, non sur leurs exactions)

    Bref ! C'est une source d'information fiable, plus que nos journalistes encartés lr. Le blog est bien fait, il a une belle plume et un avis respectable sur le monde actuel. Je pense que c'est un sympathisant d' Asselineau. Mais sans certitudes.
    Dernière modification par brisville, 07/09/2022, 12h48.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    C'est compliqué d'abandonner des régions aussi riches quand même. Bon la Crimée la rupture était consommée depuis longtemps, je pense qu'ils étaient pas dupes, tout le monde est d'accord que cette presqu'île sur le fond est russe et pas ukrainienne. Peut-être espéraient t-ils encore reprendre par la force le Donbass et les mettre aux pas j'en sais rien.

    Les russes ont carrément été naïfs oui sur ce coup, je pense qu'ils n'ont pas osé y aller trop franco lors du soulèvement du Donbass en 2014 parce que le soulèvement quasiment sans goutte de sans versée en Crimée et le rattachement par référendum ont emmené déjà des cris d'orfraies de l'Occident, ils ont sans doute à l'époque craint une mise au ban. Peut-être qu'aujourd'hui Poutine a jugé qu'il n'avait plus besoin de garder de bonnes relations avec l'Occident mais la tâche de reprendre le Donbass est carrément plus coûteuse qu'il y a 8 ans. Et l'opération spéciale pour prendre l'Ukraine et installer un régime fantoche est sans doute le plus gros fail depuis la chute de l'URSS, jamais j'aurais cru la Russie capable d'un tel loupé, eux qui menaient leur partie d'échec si intelligemment jusqu'alors. Ils se sont embourbée dans une guerre très longue et très coûteuse sur plusieurs plans, et là ça commence à être bien enlisé parce que si l'armée ukrainienne tentent des choses très couillues cette dernière semaine (2 missions suicides pour débarquer à la centrale, une localité reconquise de l'autre côté de la rivière Siveri Donets dans le Donbass, des attaques multiples pour franchir la rivière Ingulets sur le front de Kherson et 3 endroits où les russes ont fini par devoir céder des villages et même une ville de 4000 habitants parce qu'ils ont pas pu répondre sur tout le front...), c'est bien parce qu'ils sentent que la Russie pioche aussi.

    Il va falloir que les russes amènent rapidement des renforts vite d'une manière ou d'une autre, parce que si l'Ukraine reprenait du terrain, les occidentaux vont accélérer leurs aides pour tenter de les faire plier.
    La mauvaise foi de l'Ukraine a été évidente et cette guerre est la conséquence du non respect par l'Ukraine des accords de Minsk, et de sa volonté de se réarmer massivement avec le soutien occidental pour ne pas respecter Minsk.

    Les russes ont jugé que plus le temps passait et plus cette situation devenait plus dangereuse. 2022 a été le point de bascule et ils ont décidé d'agir trop tard pour que soit indolore, mais mieux vaut tard que jamais penseront ils.

    Sans doute qu'ils ont prit le temps d'insulariser leur économie, et effectivement, la cascade de sanctions occidentales n'a eu qu'un effet très limité sur la Russie, tout en ayant les mêmes effets sur les pays occidentaux qui loin de réussir à faire s'écrouler l'économie russe, vont plonger leur propres économies en récession.

    Les russes ont les moyens d'amener des renforts. C'est un pays qui pratique toujours la conscription, ils peuvent en fixer e nombre annuellement. Ils peuvent décider la mobilisation des réservistes. Ils font actuellement un exercice militaire dans l'est du pays avec la Chine et l'Inde.

    Au niveau de la mobilisation, ils peuvent en faire beaucoup plus. Le pari fait actuellement est celui de l'effondrement de l'Ukraine. Je ne sais pas s'il est le bon mais les russes ont décidé de tuer un maximum de militaires ukrainiens, d'infliger le maximum de pertes à l'adversaire jusqu'à ce qu'il s'effondre. C'est pour cela que les russes mènent des actions offensives très lentes , en labourant les positions ukrainiennes plutôt qu'en lançant des assauts rapides et couteux en vie humaine.

    Attention aussi a ne pas se faire piéger par la propagande ukrainienne comme tu l'as fais à l'instant. Les ukraniens n'ont rien reconquis au nord de la rivière Donetsk. Ils ont franchit la rivière avec deux petits bateaux sur une zone peu surveillée, ont pris des photos dans un village et son repartis de l'autre coté. C'est une opération psychologique qui n'a aucune finalité militaire.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    C'est compliqué d'abandonner des régions aussi riches quand même. Bon la Crimée la rupture était consommée depuis longtemps, je pense qu'ils étaient pas dupes, tout le monde est d'accord que cette presqu'île sur le fond est russe et pas ukrainienne. Peut-être espéraient t-ils encore reprendre par la force le Donbass et les mettre aux pas j'en sais rien.

    Les russes ont carrément été naïfs oui sur ce coup, je pense qu'ils n'ont pas osé y aller trop franco lors du soulèvement du Donbass en 2014 parce que le soulèvement quasiment sans goutte de sans versée en Crimée et le rattachement par référendum ont emmené déjà des cris d'orfraies de l'Occident, ils ont sans doute à l'époque craint une mise au ban. Peut-être qu'aujourd'hui Poutine a jugé qu'il n'avait plus besoin de garder de bonnes relations avec l'Occident mais la tâche de reprendre le Donbass est carrément plus coûteuse qu'il y a 8 ans. Et l'opération spéciale pour prendre l'Ukraine et installer un régime fantoche est sans doute le plus gros fail depuis la chute de l'URSS, jamais j'aurais cru la Russie capable d'un tel loupé, eux qui menaient leur partie d'échec si intelligemment jusqu'alors. Ils se sont embourbée dans une guerre très longue et très coûteuse sur plusieurs plans, et là ça commence à être bien enlisé parce que si l'armée ukrainienne tentent des choses très couillues cette dernière semaine (2 missions suicides pour débarquer à la centrale, une localité reconquise de l'autre côté de la rivière Siveri Donets dans le Donbass, des attaques multiples pour franchir la rivière Ingulets sur le front de Kherson et 3 endroits où les russes ont fini par devoir céder des villages et même une ville de 4000 habitants parce qu'ils ont pas pu répondre sur tout le front...), c'est bien parce qu'ils sentent que la Russie pioche aussi.

    Il va falloir que les russes amènent rapidement des renforts vite d'une manière ou d'une autre, parce que si l'Ukraine reprenait du terrain, les occidentaux vont accélérer leurs aides pour tenter de les faire plier.
    Un des grands principes des relations internationales est la garantie de l'intégrité des frontières par les états de l'ONU.

    La Russie, en reconnaissant la RPD et la RPL a sciemment violé ce principe. Et ce d'autant plus que la Russie s'était porté garante des frontières ukrainiennes lors de l'accord du désarment nucléaire de l'Ukraine.

    Au regard des relations internationales, il n'y a aucune symétrie entre la Russie et les pays occidentaux. Le soutien militaire et politique de ces derniers est légitime pour rétablir l'intégrité des frontières de l'Ukraine. Aucun état occidental n'a pris une décision remettant en cause les frontières de la Russie.

    Un autre principe (et qui peut être conflictuel) est le droit des peuples à disposer d'eux-même. On peut penser à Taiwan devant la revendication chinoise. On peut aussi évoquer l'Ecosse et l'Irlande du Nord. Pour la Crimée, on peut soutenir qu'un référendum libre aurait conduit au rattachement de la Crimée à la Russie. Par contre, la manière dont ça s'est fait (sous la botte d'une armée étrangère) n'est certainement pas la meilleure des manières.

    Je laisse volontairement de côté le "droit à l'ingérence humanitaire" qui me semble plus dangereux qu'efficace.

    =====

    Je pense que les pro-poutinien du forum surestiment depuis le début (ou presque) la capacité militaire de la Russie.

    Il ne faut pas exclure qu'en 2014 la Russie n'était pas à même de mener une offensive risquée.

    On saura peut être un jour pourquoi l'opération militaire spéciale" telle que conçue par Poutine a échoué.

    Que ce soit un échec me semble une évidence. Poutine a cru à une victoire rapide et en particulier à la prise de Kiev et l'effondrement du régime ukrainien.

    Que Poutine n'ait pas cru ses militaires est une possibilité. Qu'aucun n'ait eu le courage de lui montrer les risques (liées aux faiblesses de l'armée russe) en est une autre. La dernière est que l'état-major russe se soit lui-même trompé.

    Ce qui semble acquis est que la résistance ukrainienne autour de Kiev non seulement a été couteuse en forces d'interventions au sol (et il semble sur les meilleures unités terrestres qui ne semblent pas avoir été reconstituées) mais elle a mis en évidence l'incapacité à résoudre les problèmes logistiques. Ce qui a conduit à l'abandon de la victoire rapide et à l'abandon du front du Nord pour se concentrer sur l'Est et le Sud.

    Sur ces fronts, seuls la puissance de feu (après les conquêtes de l'effet de surprise) a permis la poursuite des avancées.

    Mais là aussi, et tout particulièrement dans l'Est, la situation est figée (contrairement à certains pronostics lus ici).

    Le rééquilibrage de la puissance de feu, suite aux fournitures des pays occidentaux, particulièrement sur le front sud et particulièrement sur les zones les plus proches de l'Ouest a donné la possibilité à l'Ukraine de contre-attaquer. J'ignore quelle sera l'issue de cette contre-offensive et je me garde de tout pronostic. Il semble qu'elle met aussi en évidence les difficultés logistiques de soutien aux premières lignes et possiblement un déficit des moyens d'artillerie.

    Il semble aussi que la Russie a des difficultés à augmenter ses effectifs en troupes terrestres.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par brisville Voir le message

    Illégitimité car la situation actuelle provient d'un coup d'état. On peut aussi le dire des deux républiques séparatistes pour lesquelles l'ensemble de l'ukraine aurait pu voter. Pourquoi pas ? Les élections de Porochenko et Zlensky, idem. Les deux républiques séparatistes auraient du voter elles aussi. Soit Kiev reconnait leur indépendance et dans ce cas il n' y a pas de problème, soit elle considère que ces deux républiques appartiennent à l'ukraine et dans ce cas leur absence lors des élections invalident le vote.
    Je doute que La Crimée et le Donbass auraient voté pour Porochenko.
    Mais dans ce débat (sans fin ?) Kiev a commis une erreur. Celle, non pas de ne plus verser les retraites aux habitants du Donbass, mais de le présenter comme une mesure de rétorsion ! C'était, de facto, un acte d'abandon qui a fait basculer nombre d'habitants du Donbass dans le giron des russes. Russes qui se sont substituer à la vacance ukrainienne. Les personnes qui ont été la-bas à l'époque, m'ont dit que beaucoup d' habitants du Donbass ne voulaient que deux choses. La paix et le retour dans l'ukraine. Je l'ai dit mais je le répète, ceux qui n'étaient pas au faîte de l'engagement politique ne comprenaient pas pourquoi on venait les bombarder. La politique extrêmiste des bataillons nazis qu'on a jeté sur le Donbass n'était pas la meilleure solution pour un retour apaisé du Donbass dans la communauté ukrainienne. La tactique américaine de conflit permanent aux frontières des pays qu'ils convoitent aura, elle aussi, grandement contribué à cette crispation. Tel qu' au Vietnam (même si échec final patent), Corée, Taïwan....Un pays séparé en deux partie qui vont se combattre pendant des décennies c'est leur dada.
    Quant au caractère anti-démocratique, je pense qu'avec les "amis" de Zelensky, il y aura toujours un risque, même si l'europe et les usa ne tiennent pas trop à la publicité des actes que peuvent commettre les dits "amis".

    Arno Klarsfeld favorable à l'entrée de l'Ukraine dans l'Union européenne, à condition qu'elle fasse "un retour sur son histoire et cesse de glorifier ceux qui ont collaboré avec les Nazis" - Vidéo Dailymotion
    La situation française actuelle provient de plusieurs "coup d'état" (juillet 1789, 18 brumaire, révolution de 1830, révolution de 1848, 2 décembre 1851). On peut même ajouter, si on te suit, que l'absence de scrutins en Alsace-Lorraine entre 1870 et 1914 invalide les élections françaises.

    De nouveau, tu te gardes bien de dater la décision de non-versement des retraites.

    C'est carrément insulter les habitants du Donbass que de leur faire dire, après la proclamation de la RPD et de la RPL, "qu'ils ne comprenaient pas pourquoi on les bombardaient"

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Je viens de lire le point sur la situation à Kherson de ton bloggueur préféré

    https://alawata-rebellion.blogspot.c...ukrainien.html

    Je dois dire que ça correspond assez bien à l'opinion que je m'en faisais d'après les sources des uns et des autres et ce point de situation paraît plutôt impartial et détaché de toute ferveur partisane, semblant ainsi s'approcher de ce qu'on peut imaginer être la "vérité" bien que personne ne peut vraiment saisir cette vérité dans le brouillard de la guerre et surtout de la guerre d'information.

    A savoir quelques gains ukrainiens sur 3 fronts (Soukhoï Stavok, Visokopilivya et dans une moindre mesure Loubomirivka bien que les russes aient repris Terno Pody) mais au prix de lourdes pertes forcément, les russes en position défensive et avec l'artillerie et l'aviation ont pu la plupart du temps infliger des dégâts importants. Cependant les russes ont aussi perdu pas mal d'hommes ce qui limitent leur capacité contre-offensive immédiate sachant que Kherson est dans coincée sur la rive droite du Dniepr, que les ponts et pontons ont été détruits ou régulièrement bombardés par les ukrainiens et que les russes avaient approximativement 20 000 hommes dans cette poche.
    Les conséquences pourraient être une nouvelle stabilisation prochaine faute de capacité offensive et contre-offensive suffisantes.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Publier le 16 janvier 2013 un article sur une visite du 15 décembre 2013 est un vrai tour de force.

    Le reprendre à ton compte sans voir l'incohérence des dates .........................

    Laisser un commentaire:


  • brisville
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Ok donc c'était avant son élection le discours sur les "enfants dans les caves" mais ça reste quand même après le soulèvement et la déclaration d'indépendance de la RPD, c'est logique en même il se serait pas lancé dans une telle tirade très offensive et sulfureuse si l'est ne s'était pas encore soulevée. La guerre à l'est était déjà déclenchée... d'où mon questionnement sur la chronologie.

    C'est une guerre civile, même si les séparatistes ne veulent pas le pouvoir à Kiev mais se "séparer", on a des ukrainiens (qui ne sentent plus comme tel du moins plus sous la coupe du régime actuel à Kiev) qui s'opposent à d'autres ukrainiens "loyalistes". Ils font partie du même pays quand même donc ça me semble bien se définir comme une guerre civile.

    Idem pour l'assaut sur Marioupol, postérieure à la déclaration d'indépendance de la RPD, un mois après environ. Mon problème est avant tout chronologique quand tu dis que le Donbass a réagi à des exactions lorsqu'ils se sont soulevées. Non ils se sont soulevés, l'armée ukrainienne a ensuite commis des exactions sans doute. Je ne justifie en rien les exactions, mais il y en a probablement des 2 côtés et pas dans l'odre que tu décris.

    Les élections sont impossibles à tenir dans une zone de guerre et dans des régions qui se sont déclarées comme ne faisant plus partie de l'Ukraine. La RPD s'étant détachée de facto, comment pourraient t-ils voter pour les élections qui ont élu Porochenko puis Zelensky (élu avec

    Il faudra qu'on revienne du coup sur la question fondamentale de pourquoi le régime ukrainien actuel (Zelensky) serait illégitime, antidémocratique, qu'est-ce qui invalide totalement les dernières élections, notamment celle de 2019 ? Sachant que Crimée, RPD, RPL ne font de facto plus parti de l'Ukraine et n'ont donc aucune vocation à voter, ils voulaient pas de toute façon. Je ne nie pas qu'il y ait des irrégularités comme il y a toujours eu dans une démocratie imparfaite, mais Ianoukovitch en 2010 (dernière élection présidentielle avec la Crimée et le Donbass séparatiste encore présents) serait apparemment plus légitime que Zelensky en 2019, j'attends qu'on m'explique pourquoi.

    Au passage

    Zelensky 2019 : 13 541 530 voix
    Ianoukovitch 2010 : 12 481 266 voix

    Plus d'un million de voix en plus alors qu'il n'y avait plus la Crimée et une partie du Donbass, plusieurs millions de votants en moins.

    Zelensky en tête quasi partout, même dans des villes russophiles comme Kharkiv, Odessa, Dnipro. Seuls les parties des oblast de Donetsk/Louhansk (pas encore occupés) vont au candidat pro-russe (ex: parti des régions dont était issu Ianoukovitch) tandis qu'une partie de l'ouest et Kiev à voté Porochenko (ou encore Ioulia Tymochenko).
    Illégitimité car la situation actuelle provient d'un coup d'état. On peut aussi le dire des deux républiques séparatistes pour lesquelles l'ensemble de l'ukraine aurait pu voter. Pourquoi pas ? Les élections de Porochenko et Zlensky, idem. Les deux républiques séparatistes auraient du voter elles aussi. Soit Kiev reconnait leur indépendance et dans ce cas il n' y a pas de problème, soit elle considère que ces deux républiques appartiennent à l'ukraine et dans ce cas leur absence lors des élections invalident le vote.
    Je doute que La Crimée et le Donbass auraient voté pour Porochenko.
    Mais dans ce débat (sans fin ?) Kiev a commis une erreur. Celle, non pas de ne plus verser les retraites aux habitants du Donbass, mais de le présenter comme une mesure de rétorsion ! C'était, de facto, un acte d'abandon qui a fait basculer nombre d'habitants du Donbass dans le giron des russes. Russes qui se sont substituer à la vacance ukrainienne. Les personnes qui ont été la-bas à l'époque, m'ont dit que beaucoup d' habitants du Donbass ne voulaient que deux choses. La paix et le retour dans l'ukraine. Je l'ai dit mais je le répète, ceux qui n'étaient pas au faîte de l'engagement politique ne comprenaient pas pourquoi on venait les bombarder. La politique extrêmiste des bataillons nazis qu'on a jeté sur le Donbass n'était pas la meilleure solution pour un retour apaisé du Donbass dans la communauté ukrainienne. La tactique américaine de conflit permanent aux frontières des pays qu'ils convoitent aura, elle aussi, grandement contribué à cette crispation. Tel qu' au Vietnam (même si échec final patent), Corée, Taïwan....Un pays séparé en deux partie qui vont se combattre pendant des décennies c'est leur dada.
    Quant au caractère anti-démocratique, je pense qu'avec les "amis" de Zelensky, il y aura toujours un risque, même si l'europe et les usa ne tiennent pas trop à la publicité des actes que peuvent commettre les dits "amis".

    Arno Klarsfeld favorable à l'entrée de l'Ukraine dans l'Union européenne, à condition qu'elle fasse "un retour sur son histoire et cesse de glorifier ceux qui ont collaboré avec les Nazis" - Vidéo Dailymotion

    Laisser un commentaire:


  • brisville
    a répondu
    Déjà en décembre 2013...

    Soutien à la rébellion du Donbass : janvier 2013 (alawata-rebellion.blogspot.com)
    Dernière modification par brisville, 06/09/2022, 18h05.

    Laisser un commentaire:


  • brisville
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Bref pour revenir à la raison, il faudra aussi des russes qui reviennent à la raison, ça ne pourra se faire qu'en avançant de concert sinon le dialogue de sourd continuera pour de longues années. On a pris le parti de ne pas lâcher la souveraineté de l'Ukraine donc on assumera cette position mais on s'est enferré dans une impasse avec les russes qui ne peuvent concéder se vautrer dans leur guerre. Imaginez le désastre politique d'une non victoire russe, on peut comprendre que Poutine n'a d'autre choix que de persévérer en dépit de tout.

    Après les peuples européens ont voté pour cela, démocratiquement, majoritairement, on a pris notre parti que ça plaise ou non à ceux qui pensent différemment il va falloir l'assumer...
    J'ai un peu réduit le quote mais juste un mot sur le "traité de lisbonne" autre nom scélérat du traité sur la constitution européenne rejété par les français. Tu vois un peu la légitimité ! Même si il remplace la désignation par un vote du parlement...

    Je t'avais posé la question à propos des possibles attitudes ou réponses russes aux tentatives us de leur stratégie de politique étrangère (le containment) . Devant l'agressivité de l'otan, son intransigence et son mépris des règles de droit internationales, je vois mal, quelque soit le pays, une autre réponse que la même attitude, seule à même de stopper les délires états-uniens.
    La diplomatie n'est pas une option de cette organisation que l'on peut qualifier de criminelle. C'est une organisation mafieuse, politiquement et militairement. Comment négocier avec ces malades mentaux ? Parce que là, il s'agit bien de malades mentaux pour le coup ! A titre personnel, je ne vois pas et pourtant il mène le monde à sa perte...nucléaire.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message
    L'Ukraine n'a jamais appliqué les accords de Minsk qu'elle avait signé.

    Elle ne les a signé que pour gagner des années, se réarmer massivement et reprendre par la force le Donbass et la Crimée. Je crois que maintenant c'est assez évident pour tout le monde. L'autre explication aurait été qu'elle aurait fait une croix sur la Crimée et le Donbass mais dans ce cas elle l'aurait dit clairement.

    Les russes ont été naifs de ne pas finir le travail en 2014-2015. Et ils paient pour leur naiveté et leur confiance maintenant, c'est beaucoup plus difficile d'atteindre les mêmes objectifs. Même si stratégiquement ils gardent l'avantage sur le moyen et long terme face à une Ukraine mobilisée au delà de ses capacités. Il parait qu'ils vont lancer une conscription pour les femmes à l'automne.
    C'est compliqué d'abandonner des régions aussi riches quand même. Bon la Crimée la rupture était consommée depuis longtemps, je pense qu'ils étaient pas dupes, tout le monde est d'accord que cette presqu'île sur le fond est russe et pas ukrainienne. Peut-être espéraient t-ils encore reprendre par la force le Donbass et les mettre aux pas j'en sais rien.

    Les russes ont carrément été naïfs oui sur ce coup, je pense qu'ils n'ont pas osé y aller trop franco lors du soulèvement du Donbass en 2014 parce que le soulèvement quasiment sans goutte de sans versée en Crimée et le rattachement par référendum ont emmené déjà des cris d'orfraies de l'Occident, ils ont sans doute à l'époque craint une mise au ban. Peut-être qu'aujourd'hui Poutine a jugé qu'il n'avait plus besoin de garder de bonnes relations avec l'Occident mais la tâche de reprendre le Donbass est carrément plus coûteuse qu'il y a 8 ans. Et l'opération spéciale pour prendre l'Ukraine et installer un régime fantoche est sans doute le plus gros fail depuis la chute de l'URSS, jamais j'aurais cru la Russie capable d'un tel loupé, eux qui menaient leur partie d'échec si intelligemment jusqu'alors. Ils se sont embourbée dans une guerre très longue et très coûteuse sur plusieurs plans, et là ça commence à être bien enlisé parce que si l'armée ukrainienne tentent des choses très couillues cette dernière semaine (2 missions suicides pour débarquer à la centrale, une localité reconquise de l'autre côté de la rivière Siveri Donets dans le Donbass, des attaques multiples pour franchir la rivière Ingulets sur le front de Kherson et 3 endroits où les russes ont fini par devoir céder des villages et même une ville de 4000 habitants parce qu'ils ont pas pu répondre sur tout le front...), c'est bien parce qu'ils sentent que la Russie pioche aussi.

    Il va falloir que les russes amènent rapidement des renforts vite d'une manière ou d'une autre, parce que si l'Ukraine reprenait du terrain, les occidentaux vont accélérer leurs aides pour tenter de les faire plier.

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Les chefs d'états de l'UE suivent une posture idéologique et d'alliance avec l'OTAN dans la crise Ukrainienne, l'intérêt des peuples et nations sont ignoré.
    Celui qui sort du rang comme Orban est menacé et harcelé de sanctions, une démocrate diktature.

    On est dans un engrenage du quoi qu'il en coûte inversé, Macron a distribué du fric à la volée ou les plus malins on profité, maintenant les plus démunis vont dérouiller sévère, seule un soulèvement brutal et généralisé pourrait nous sauver.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    C'est ta position.

    Elle est ridicule (le Parlement anti-démocratique !!!!!!!!!!!!!!!!).

    Tu es anti-européen (je parle de l'Europe qui existe). Point barre.

    C'est ton droit (et même celui de le faire savoir).

    Mais tu es plus que minoritaire dans ce que tu proposes ( "L'UE n'aurait jamais du être plus qu'une association d'état indépendants avec des accords entre états.").
    Le parlement européen est anti démocratique car il représente un Etat qui n'existe pas.

    Suis je minoritaire?

    Maastricht a été accepté par une très faible marge.

    La constitution européenne a été refusé, le texte fédéraliste par excellence a été massivement repoussé. Malgré la propagande de tous les médias.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    L'Ukraine n'a jamais appliqué les accords de Minsk qu'elle avait signé.

    Elle ne les a signé que pour gagner des années, se réarmer massivement et reprendre par la force le Donbass et la Crimée. Je crois que maintenant c'est assez évident pour tout le monde. L'autre explication aurait été qu'elle aurait fait une croix sur la Crimée et le Donbass mais dans ce cas elle l'aurait dit clairement.

    Les russes ont été naifs de ne pas finir le travail en 2014-2015. Et ils paient pour leur naiveté et leur confiance maintenant, c'est beaucoup plus difficile d'atteindre les mêmes objectifs. Même si stratégiquement ils gardent l'avantage sur le moyen et long terme face à une Ukraine mobilisée au delà de ses capacités. Il parait qu'ils vont lancer une conscription pour les femmes à l'automne.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par brisville Voir le message

    Quelques rappels passés:
    • La ville de Marioupol tombe sous la botte des néo-nazis du bataillon spécial Azov (devenu régiment) le 9 mai 2014, lors d'un assaut blindé sur la foule commémorant la victoire de 1945 : plus de 100 morts et disparus et des centaines de blessés.
    • C'est à ces actes que les habitants du Donbass ont répondu. Et il en a été de même dans tout le Donbass.
    • Depuis 2014 les élections dans cette ville très majoritairement pro-russe sont annulées ou les candidatures pro-russes invalidée.
    • Idem
    • Depuis 8 ans le régiment Azov qui a fait de Marioupol sa garnison et son bastion nationaliste exerce sur sa population russophone intimidations, répressions, politique signalée par le comité des droits de l'Homme.
    Ok donc c'était avant son élection le discours sur les "enfants dans les caves" mais ça reste quand même après le soulèvement et la déclaration d'indépendance de la RPD, c'est logique en même il se serait pas lancé dans une telle tirade très offensive et sulfureuse si l'est ne s'était pas encore soulevée. La guerre à l'est était déjà déclenchée... d'où mon questionnement sur la chronologie.

    C'est une guerre civile, même si les séparatistes ne veulent pas le pouvoir à Kiev mais se "séparer", on a des ukrainiens (qui ne sentent plus comme tel du moins plus sous la coupe du régime actuel à Kiev) qui s'opposent à d'autres ukrainiens "loyalistes". Ils font partie du même pays quand même donc ça me semble bien se définir comme une guerre civile.

    Idem pour l'assaut sur Marioupol, postérieure à la déclaration d'indépendance de la RPD, un mois après environ. Mon problème est avant tout chronologique quand tu dis que le Donbass a réagi à des exactions lorsqu'ils se sont soulevées. Non ils se sont soulevés, l'armée ukrainienne a ensuite commis des exactions sans doute. Je ne justifie en rien les exactions, mais il y en a probablement des 2 côtés et pas dans l'odre que tu décris.

    Les élections sont impossibles à tenir dans une zone de guerre et dans des régions qui se sont déclarées comme ne faisant plus partie de l'Ukraine. La RPD s'étant détachée de facto, comment pourraient t-ils voter pour les élections qui ont élu Porochenko puis Zelensky (élu avec

    Il faudra qu'on revienne du coup sur la question fondamentale de pourquoi le régime ukrainien actuel (Zelensky) serait illégitime, antidémocratique, qu'est-ce qui invalide totalement les dernières élections, notamment celle de 2019 ? Sachant que Crimée, RPD, RPL ne font de facto plus parti de l'Ukraine et n'ont donc aucune vocation à voter, ils voulaient pas de toute façon. Je ne nie pas qu'il y ait des irrégularités comme il y a toujours eu dans une démocratie imparfaite, mais Ianoukovitch en 2010 (dernière élection présidentielle avec la Crimée et le Donbass séparatiste encore présents) serait apparemment plus légitime que Zelensky en 2019, j'attends qu'on m'explique pourquoi.

    Au passage

    Zelensky 2019 : 13 541 530 voix
    Ianoukovitch 2010 : 12 481 266 voix

    Plus d'un million de voix en plus alors qu'il n'y avait plus la Crimée et une partie du Donbass, plusieurs millions de votants en moins.

    Zelensky en tête quasi partout, même dans des villes russophiles comme Kharkiv, Odessa, Dnipro. Seuls les parties des oblast de Donetsk/Louhansk (pas encore occupés) vont au candidat pro-russe (ex: parti des régions dont était issu Ianoukovitch) tandis qu'une partie de l'ouest et Kiev à voté Porochenko (ou encore Ioulia Tymochenko).
    Dernière modification par lochiba84, 06/09/2022, 10h56.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message
    Il n'y a rien de démocratique dans le fonctionnement de l'UE.

    Le parlement européen est une entité antidémocratique.

    Le Conseil Européen est une entité antidémocratique.

    La commission européenne est une entité antidémocratique et la pire de toutes.

    Ces 3 institutions sont antidémocratiques.

    La seule qui devrait exister c'est le conseil Européen.

    L'UE n'aurait jamais du être plus qu'une association d'état indépendants avec des accords entre états.

    Tout élément fédéraliste doit être supprimé et en premier lieu la Commission européenne et la Cour de Justice. Même l'euro qui était supposé entrainer de la stabilité ne remplit plus son rôle et s'est effondré.
    C'est ta position.

    Elle est ridicule (le Parlement anti-démocratique !!!!!!!!!!!!!!!!).

    Tu es anti-européen (je parle de l'Europe qui existe). Point barre.

    C'est ton droit (et même celui de le faire savoir).

    Mais tu es plus que minoritaire dans ce que tu proposes ( "L'UE n'aurait jamais du être plus qu'une association d'état indépendants avec des accords entre états.").

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par brisville Voir le message

    Quelques rappels passés:
    • La ville de Marioupol tombe sous la botte des néo-nazis du bataillon spécial Azov (devenu régiment) le 9 mai 2014, lors d'un assaut blindé sur la foule commémorant la victoire de 1945 : plus de 100 morts et disparus et des centaines de blessés.
    • C'est à ces actes que les habitants du Donbass ont répondu. Et il en a été de même dans tout le Donbass.
    • Depuis 2014 les élections dans cette ville très majoritairement pro-russe sont annulées ou les candidatures pro-russes invalidée.
    • Idem
    • Depuis 8 ans le régiment Azov qui a fait de Marioupol sa garnison et son bastion nationaliste exerce sur sa population russophone intimidations, répressions, politique signalée par le comité des droits de l'Homme.
    Je ne vais ni justifier ni même défendre les exactions des forces ukrainiennes.

    Par contre, le calendrier des évènements démontre que celles-ci ont lieu après la proclamation de la RPD (7 avril 2014).

    En conséquence, quand tu écris

    NON ! NON ! et NON, le séparatisme n'a pas été une réponse au coup d'état. La crimée s'est mis en situation de refus très vite. Mais le Donbass a du faire face aux bataillons SS, aus assassinats, aux vols, aux viols aux humiliations de ces bataillons et ses habitants ont réagi. Ils n'étaient pas au départ pour se séparer de l'ukraine. Ils ne comprenaient pas pourquoi leur gouvernement les bombardaient.
    tu réécris l'histoire au mépris de la chronologie des évènements.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Il n'y a rien de démocratique dans le fonctionnement de l'UE.

    Le parlement européen est une entité antidémocratique.

    Le Conseil Européen est une entité antidémocratique.

    La commission européenne est une entité antidémocratique et la pire de toutes.

    Ces 3 institutions sont antidémocratiques.

    La seule qui devrait exister c'est le conseil Européen.

    L'UE n'aurait jamais du être plus qu'une association d'état indépendants avec des accords entre états.

    Tout élément fédéraliste doit être supprimé et en premier lieu la Commission européenne et la Cour de Justice. Même l'euro qui était supposé entrainer de la stabilité ne remplit plus son rôle et s'est effondré.

    Laisser un commentaire:


  • brisville
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Tu me parles d'une situation liée à une diatribe de Porochenko. Mais c'est quand ça ? J'ai pas la date mais élection de Porochenko = Juin 2014 donc à piori c'est déjà postérieur. Le Donbass s'est soulevé dès Avril et la République Populaire de Donetsk a été proclamée (je viens de vérifier) le 7 Avril. Donc bon y'a un petit problème de chronologie dans ton récit, l'intervention militaire et donc les bombardements ne sont intervenus qu'après la proclamation...

    Le "discours" de Porochenko est une illustration de l'ambiance à Kiev en mai 2014, et il est devenu célèbre par la diffusion massive de personnes comme Castel, Bonnel ou encore des personnes anonymes comme moi.
    Pour mémoire : https://youtu.be/qjwTJX2KK1s


    Y'a l'histoire de la loi sur les langues régionales qui annulait la loi de 2012 comme tu dis mais elle a jamais été promulguée ils y ont renoncé, ce n'est (corrige moi si c'est faux) qu'en 2018 qu'ils sont revenus dessus. Ce n'est pas de la propagande floue ça, c'est factuel. Le prétexte semblait bon mais sachant que le gouvernement était revenu sur son ineptie, il y aurait eu matière à entrer dans la négociation plutôt que d'aller au clash et proclamer son indépendance comme ça. Je ne parle même pas de la Crimée, ok ils ont toujours été plus russes qu'ukrainiens mais y'a le fond et la forme en géopolitique et la forme est aussi importante. Ce genre de choses ne doit pas se décider unilatéralement.

    Quand à la question des sources, je les connais mais j'ai appris à me méfier de toutes les sources quelles qu'elles soit que ça soit Erwan Castel, Anne Laure Bonnell, BFM ou LCI.

    Ils sont sur place et ne sont pas tenus par la censure du régime ! Anne-Laure Bonnel, dans les vidéos que j'ai mis hier, rappelle bien le cadre de ses documentaires. Mais comme moi, cette absence d' équité la révulse. Par ailleurs, Castel et Bonnel emploie le terme de "guerre civile" que je réprouve, car pour moi, coté séparatiste il manque la dimension politique de conquête d'un pouvoir qu'il ne revendique pas.

    C'est une guerre !


    Soutien à la rébellion du Donbass : 2014, l’Ukraine bascule dans l'horreur ! (alawata-rebellion.blogspot.com)


    .
    Quelques rappels passés:
    • La ville de Marioupol tombe sous la botte des néo-nazis du bataillon spécial Azov (devenu régiment) le 9 mai 2014, lors d'un assaut blindé sur la foule commémorant la victoire de 1945 : plus de 100 morts et disparus et des centaines de blessés.
    • C'est à ces actes que les habitants du Donbass ont répondu. Et il en a été de même dans tout le Donbass.
    • Depuis 2014 les élections dans cette ville très majoritairement pro-russe sont annulées ou les candidatures pro-russes invalidée.
    • Idem
    • Depuis 8 ans le régiment Azov qui a fait de Marioupol sa garnison et son bastion nationaliste exerce sur sa population russophone intimidations, répressions, politique signalée par le comité des droits de l'Homme.
    Fichiers attachés

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    C'est vrai qu'il y a la légende urbaine des dirigeants de l'UE qui seraient illégitimes parce que pas élus. Visée particulièrement la Commission :

    Rappelons depuis le traité de Lisbonne je cite le président de la Commission européenne est élu par le Parlement européen, sur proposition du Conseil européen qui désigne son candidat à la majorité qualifiée "en tenant compte du résultat aux élections au Parlement européen". Le Conseil européen est élu via les élections de chaque pays, le Parlement européen est élu aux élections européennes.

    Donc en fait ça n'est pas plus illégitime que notre propre gouvernement, nos ministres sont nommés sur proposition du 1er ministre (lui-même nommé par le président) validé par le président et "en tenant compte du résultat aux élections à l'Assemblée nationale"

    En fait l'UE fonctionne quasiment comme la France... donc soit on considère que la 5ème République propose un mode de gouvernance tout aussi illégitime que celui de l'UE, soit c'est encore de la manipulation par les détracteurs de l'UE pour discréditer une organisation considérée comme régis par des technocrates, trop autoritaires et déconnectés des peuples.


    Après oui si un Chef d'Etat parmi les principaux notamment France, Allemagne décide de vraiment faire bouger les lignes, l'édifice va se mouvoir parce que l'UE aura du mal à rester inerte sans ses principaux piliers comme la France et l'Allemagne, dans une moindre mesure l'Italie. Mais faut pas non plus attendre une révolution parce qu'on est qu'un Etat membre parmi 27 et que vous savez comment ça marche, c'est le principe là aussi d'être en minorité ou en majorité, on ne peut rien faire sans alliances.

    Macron était le plus à même de faire bouger les lignes mais il est trop seul dans cette Europe, Scholz est quand même un beau toutou, moins il se mouille mieux il va se porter lui. On dira ce qu'on veux mais Angela était d'un autre pédigrée quand même... c'est pas elle qui aurait pu raisonner Poutine mais c'était un tout autre interlocuteur, aucun autre dirigeant n'avait autant le respect des russes qu'elle.

    Bref pour revenir à la raison, il faudra aussi des russes qui reviennent à la raison, ça ne pourra se faire qu'en avançant de concert sinon le dialogue de sourd continuera pour de longues années. On a pris le parti de ne pas lâcher la souveraineté de l'Ukraine donc on assumera cette position mais on s'est enferré dans une impasse avec les russes qui ne peuvent concéder se vautrer dans leur guerre. Imaginez le désastre politique d'une non victoire russe, on peut comprendre que Poutine n'a d'autre choix que de persévérer en dépit de tout.

    Après les peuples européens ont voté pour cela, démocratiquement, majoritairement, on a pris notre parti que ça plaise ou non à ceux qui pensent différemment il va falloir l'assumer...

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Un dirigeant europeen RERH92 ?

    Les dirigeants de l'UE sont pas elus par les peuples et encore moins par un peuple europeen car il n'y a pas de "peuple europeen".
    Ils sont élus ou nommés par des politiques, corrompus et aux ordres

    .
    L'UE est dirigée par un tryptique.

    L'Assemblée est élue au suffrage universel direct.

    Le Conseil est élu au suffrage universel indirect.

    Seule la Commission est nommée (encore que cette nomination nécessite ratification).

    ===

    "corrompus et aux ordres", ta réthorique habituelle.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Un dirigeant europeen RERH92 ?

    Les dirigeants de l'UE sont pas elus par les peuples et encore moins par un peuple europeen car il n'y a pas de "peuple europeen".
    Ils sont élus ou nommés par des politiques, corrompus et aux ordres

    Par ailleurs, meme si, par on ne sait quel miracle, l'UE parvenait a avoir a sa tete un dirigeant tenant un tant soit peu aux interets de l'Europe et des citoyens europeens, cela n'evitera pas a la France de continuer de sombrer, car l'UE et l'Euro, resteront des armes de destructions, lentes, mais, surement, massives

    Donc non, on ne peut ni ne doit rien attendre au niveau de l'UE.

    Si on veut un jour esperer que la France se remette dans le bon sens, les francais ne pourront compter que sur eux meme, avec un dirigeant defendant vigoureusement, les interets de son pays et des ces concitoyens. Ca ne passera pas par l'UE.

    Perso je ne crois malheureusement pas aux miracles
    Il faudra donc attendre l'explosion de l'Euro et de l'UE pour esperer, seulement esperer, avoir une chance pour s'en sortir
    Pas de quoi se rejouir donc, l'avenir s'annonce tres douloureux.
    Et plus le temps va passer, plus cela sera douloureux

    .
    Un Chef d'Etat, Al.
    Il en suffit d'un parmi les pays importants de l'UE pour que les autres suivent.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    L'enlisement se confirme sur tous les fronts. Les ukrainiens sont en train de subir sur le front de Kherson le même problème que les russes dans le Donbass, l'avantage est aux défenseurs et ça progresse très très peu, au rythme d'un village par jour voire moins. D'un côté comme de l'autre on se réfugie beaucoup sur les combats d'artillerie parce que sinon les tentatives de progression sont très coûteuses en troupes.

    Cela dit on peut considérer que c'est la 1ère fois depuis le début de la guerre que les ukrainiens font reculer les russes (de quelques villages mais il y a recul). Dans le nord c'était un retrait général tactique plus qu'une avancée ukrainienne en fait. Ce constat seul montre que l'armée ukrainienne n'est pas encore aux abois, la guerre leur a fait mal mais ils ont stabilisé la situation et la Russie n'a pas pu leur donner le coup de grâce sur le front du Donbass et ils s'enhardissent dans le sud. En d'autres termes la guerre est parti pour durer, je disais le Donbass ne pourrait pas être pris fin Juillet mais plutôt fin d'année, à cette heure ils n'ont toujours pas fait péter le front entre Siversk et Bakhmut qui tient depuis 2 mois donc j'ai pas de raison de penser que Kramatorsk et Sloviansk seront pris rapidement. Il faudra probablement que la Russie s'engage plus si elle veut terminer cette guerre ou alors qu'ils arrivent à faire rompre l'Ukraine avec l'Occident mais l'entreprise sera difficile.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par brisville Voir le message

    NON ! NON ! et NON, le séparatisme n'a pas été une réponse au coup d'état. La crimée s'est mis en situation de refus très vite. Mais le Donbass a du faire face aux bataillons SS, aus assassinats, aux vols, aux viols aux humiliations de ces bataillons et ses habitants ont réagi. Ils n'étaient pas au départ pour se séparer de l'ukraine. Ils ne comprenaient pas pourquoi leur gouvernement les bombardaient. J'ai posté nombre de videos ici qui sont IRREFUTABLES. Celle de la violente diatribe de Porochenko. Celle d'un journaliste de Hdromaske qui dit qu'il y a 4 millions d'habitants au Donbass qui ne servent à rien et qu' il faut en tuer au MINIMUM 1,5 millions. Videos que la propagande tente de faire disparaitre et dans la même veine que les criminels de la Cia, elle tente une campagne de dénigrement et de fausses accusations. L' Irak a été le dernier grand mensonge historique des criminels de l'ouest. Ce n'est, et cela ne sera plus possible désormais. Trop de propagande tue la propagande. Tu peux consulter le site alawata défense du Donbass que j'ai découvert ici. Il y a aussi la page facebook d'Anne-Laure Bonne qui subit lynchage, harcèlement et menaces de mort pour oser dire la vérité sur la réalité ukrainienne. Ca fait beaucoup de menaces et d'intimidation pour des gens qui sont censés "raconter des bêtises"

    Quand à l'interdiction de la langue russe elle a été voté le 25 février 2014 abolissant la loi de 2012 sur les langues régionales. Quand elle ne peut mentir la propagande produit du flou, des écrans de fumée et sature l'information.

    /2014

    Tcherkassy : torture et assassinat de policiers
    Odessa : meurtres de syndicalistes

    Encore un mot, mes sources proviennent aussi d' une personne chère qui s'est rendue sur place en 2015. Elle confirme les propos du blogueur et infirme totalement tes sources. Curieux non ? Elle a vu les charniers ou reposent les victimes de tes adorables ukrainiens, qui, les pauvres, sont attaqués par les russes, ces empêcheurs de massacrer quand on est rond ! Elle a subi les bombardements aveugles de civils par les "humanistes" ukrainens. dotés de missiles yankrottes ! Haaa ! les organisations humanitaires us mais ouf ! On peut respier , y a pas de pétrole en ukraine !
    Tu me parles d'une situation liée à une diatribe de Porochenko. Mais c'est quand ça ? J'ai pas la date mais élection de Porochenko = Juin 2014 donc à piori c'est déjà postérieur. Le Donbass s'est soulevé dès Avril et la République Populaire de Donetsk a été proclamée (je viens de vérifier) le 7 Avril. Donc bon y'a un petit problème de chronologie dans ton récit, l'intervention militaire et donc les bombardements ne sont intervenus qu'après la proclamation...

    Y'a l'histoire de la loi sur les langues régionales qui annulait la loi de 2012 comme tu dis mais elle a jamais été promulguée ils y ont renoncé, ce n'est (corrige moi si c'est faux) qu'en 2018 qu'ils sont revenus dessus. Ce n'est pas de la propagande floue ça, c'est factuel. Le prétexte semblait bon mais sachant que le gouvernement était revenu sur son ineptie, il y aurait eu matière à entrer dans la négociation plutôt que d'aller au clash et proclamer son indépendance comme ça. Je ne parle même pas de la Crimée, ok ils ont toujours été plus russes qu'ukrainiens mais y'a le fond et la forme en géopolitique et la forme est aussi importante. Ce genre de choses ne doit pas se décider unilatéralement.

    Quand à la question des sources, je les connais mais j'ai appris à me méfier de toutes les sources quelles qu'elles soit que ça soit Erwan Castel, Anne Laure Bonnell, BFM ou LCI, je ne dégage jamais aucune source comme ça (bon ça fait un moment que je regarde plus trop les MSM du moins à la télé). A chaque fois je m'interroge sur leur intérêt à dire la vérité ou faire de la propagande et dans le cas de Castel et Bonnell il y a à chaque fois quand même un certain intérêt à faire de la propagande, je ne peux donc pas gratuitement les qualifier de sincères. Pour les MSM on a déjà discuté de l'intérêt pour la propagande occidentale, la question ne se pose pas. Donc globalement y'a pas de sources fiables et indépendantes qui circulent sur ce conflit, tout ce que je vois est biaisé d'un côté ou de l'autre, t'es obligé de recouper tout pour avoir un semblant de vérité. D'autre part une personne qui t'es chère est allée sur place en 2015 mais comme toi et moi cette personne a des opinions, des convictions et quand on a des convictions, tout est bon pour aller dans le sens de ces convictions, on ferme les yeux sur certaines choses et on peut manipuler ou amplifier d'autres. Bref malheureusement tout est manipulable, même si c'était moi-même qui allait sur place, je pourrais me faire manipuler par les séparatistes, je croirais dire des choses sincères mais au final je ne serais qu'un vulgaire relais de propagande, bref on peut pas être certain.

    Envoyé par brisville Voir le message

    Personne ne peut accepter une intervention étrangère. Mais selon toi, puisque ton avis diffère du notre et que tu réfléchis sur le sujet, je souhaiterais savoir, comment la Russie aurait du réagir à une énième installation de l' Otan à ses frontières après un coup d'état amenant au pouvoir ukrainien une clique hostile ? C'est une vraie question et je suis curieux de connaitre ton avis sur celle-ci.
    On s'est fait dégager du Mali parce qu'il y a eu 2 coups d'Etats installant une junte qui nous est hostile et a voulu rompre ses relations avec nous et pire nous couvrir de boue, en essayant de
    nous discréditer.
    Bon certes le Mali n'est pas voisin mais on y avait des intérêts comme au Niger, c'est une ex-colonnie il y a toujours eu des relations très spéciales avec ces pays. Donc bon on est plutôt bien placé pour savoir ce que ça fait quand même même si y'a pas d'histoire d'armes de l'OTAN ici.
    A ma connaissance on s'est retiré la queue entre les jambes, la Russie elle serait probablement intervenu militairement à notre place et aurait renversé le colonnel Sponsz et sa clique ! Donc bon on va peut-être pas se prendre des leçons là dessus, la France a ses tares mais on respecte plus que certains la souveraineté des pays.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Un dirigeant europeen RERH92 ?

    Les dirigeants de l'UE sont pas elus par les peuples et encore moins par un peuple europeen car il n'y a pas de "peuple europeen".
    Ils sont élus ou nommés par des politiques, corrompus et aux ordres

    Par ailleurs, meme si, par on ne sait quel miracle, l'UE parvenait a avoir a sa tete un dirigeant tenant un tant soit peu aux interets de l'Europe et des citoyens europeens, cela n'evitera pas a la France de continuer de sombrer, car l'UE et l'Euro, resteront des armes de destructions, lentes, mais, surement, massives

    Donc non, on ne peut ni ne doit rien attendre au niveau de l'UE.

    Si on veut un jour esperer que la France se remette dans le bon sens, les francais ne pourront compter que sur eux meme, avec un dirigeant defendant vigoureusement, les interets de son pays et des ces concitoyens. Ca ne passera pas par l'UE.

    Perso je ne crois malheureusement pas aux miracles
    Il faudra donc attendre l'explosion de l'Euro et de l'UE pour esperer, seulement esperer, avoir une chance pour s'en sortir
    Pas de quoi se rejouir donc, l'avenir s'annonce tres douloureux.
    Et plus le temps va passer, plus cela sera douloureux

    .
    Dernière modification par Al Bundy, 06/09/2022, 02h50.

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message
    Les ministres de l'énergie de l'UE se sont réunis car ils ont voulu imposer un prix plafond du pétrole russe.

    Aujourd'hui l'OPEP+ décide de baisser la production pour soutenir les prix.

    Alors qu'on voulait encore une fois imposer notre diktat, on se prend une belle carotte dans le postérieur.

    J'espère qu'un dirigeant européen va se hisser au rang de chef d'État devant l'histoire pour calmer les choses, se mettre autour d'une table et négocier une solution profitable à tous.
    Ils ont plutôt intérêt à se bouger le cul parce-que ça commence à gueuler de partout en Europe.
    On se prend le boomerang en pleine tronche cette rentrée.
    Aucune confiance en nos tringles de dirigeants, on va morfler.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X