Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par JuniGarde Voir le message
    Comme prévu, des personnes venant d'Italie ont commencé à infecté toute l'Europe.

    On récence donc des cas en France, Autriche, Croatie, Allemagne, Suisse, Espagne, tous infectés par des Italiens ou des ressortissants venant d'Italie. Même l'Aglérie est contaminé dans le même cas. Mais pas de problèmes donc, on ne ferme pas les frontières et on laisse même 3 000 italiens se déplacer à Lyon pour le match contre la Juventus.

    Est ce que le refus de fermer les frontières est du à des raisons idéologiques ou à des raisons sanitaires.

    Sinon, exactement une journée après que le nouveau ministre de la santé Olivier Veran déclarait qu'il n'y avait plus aucun malade en France et aucune circulation du virus, on diagnostique 3 cas, dont un mort, un Français de 60 ans, aujourd'hui.

    Autant dire qu'il est difficile de faire confiance au gouvernement Français dans ce dossier.
    Non mais je persiste pourquoi fermer les frontières sachant qu'il y a pas plus de contaminés à Turin qu'à Paris il me semble (à savoir quelques cas isolés) ??? Dans ce cas faut confiner tout le monde chez lui, ça n'a aucun sens, ok on freinera la propagation mais à quel prix ? La zone à boucler c'est l'épicentre de l'épidémie, enfin les 2 épicentres et ça a déjà été fait par les autorités italiennes, à ce stade y'a rien de plus à faire que de mettre en quarantaine tout ceux qui ont pu être en contact avéré avec un contaminé. Mais les supporters turinois qui arrivent ce soir ne sont pas plus suspects que vous et moi, à un moment faut arrêter de voir les italiens après les chinois comme des pestiférés parce qu'il y a 300 malades chez eux, on ne doit pas considérer un habitant de Turin comme un habitant de Codogno ou alors dans ce cas chacun d'entre nous est un cas suspect, on a tous pu croiser un ressortissant chinois, italien ces dernières semaines si on va par là.

    Faut raisonner rationnellement à un moment, ok ce COVID est 20x plus mortel que notre grippe saisonnière, il touche surtout les personnes âgées et/ou immunodéprimées. On a pas de vaccin contrairement à la grippe saisonnière et au niveau contagion on est pour l'heure en manque de données, on ne sait pas si c'est vraiment plus contagieux que la grippe ou non parce qu'il y a des données contradictoires. Est-ce que ça vaut le coup de paralyser le monde entier pendant des mois pour un virus qu'on ne contiendra pas et qui de toute façon fera des dizaines de milliers de morts ça semble inévitable (déjà 2700 au jour d'aujourd'hui) et qui déclinera sans doute ensuite comme une simple grippe.

    Non à un moment faut juste laisser passer l'orage en appliquant les mesures de quarantaine et de prévention qui sont réalistes et ne pas tomber dans cette psychose permanente et tout annuler sans raison.

    Pour le gouvernement français, les priorités c'est
    - équiper plus encore nos hôpitaux et personnels de santé pour être en mesure de répondre à une crise qui pourrait survenir comme à Codogno, sans commettre la même négligeance que l'hôpital italien.
    - informer, informer, informer
    - commander plus de matériel de protection pour faire face au cas où il faudrait confiner des zones voire des villes entières.
    - éviter pour l'heure les déplacements non impératifs dans les régions les plus touchées (Chine, Lombardie)
    - apporter notre solidarité pour les pays qui auraient du mal à faire face

    Commentaire


    • Envoyé par Pr.Skinner Voir le message
      Faudrait pas que les barbus aient la bonne idée, eux qui engagent des debiles suicidaires, de les faire s'infecter aupres de personne contaminées pour ensuite se balader partout et surtout dans des lieux bondés
      Le COVID serait franchement pas le bon virus pour ça, tu as plein de virus plus mortels et donc plus à même d'être une idée d'attaque terroriste.

      Rappelons que d'après les données des 2 mois d'épidémie, le taux de létalité est d'environ 2 à 3% et qu'il baisse en dessous de 1% pour les - de 50/60 ans et même de 0,1% pour les plus jeunes et qu'un individu de moins de 60 ans en bonne santé n'a quasiment aucune chance de mourir de ce coronavirus, ça sera pas plus méchant qu'une simple grippe pour l'immense majorité des gens donc comme arme biologique on a quand même vu pire.

      Après pour semer la panique, là ça a une certaine efficacité effectivement mais y'a pas besoin forcément de terroristes pour ça, à priori la gestion du Diamond Princess, où pour quelques cas au final tu te retrouves à la fin avec le quart du bateau contaminé, ça semble un modèle de propagation du virus.

      Commentaire


      • Envoyé par lochiba84 Voir le message

        Le COVID serait franchement pas le bon virus pour ça, tu as plein de virus plus mortels et donc plus à même d'être une idée d'attaque terroriste.

        Rappelons que d'après les données des 2 mois d'épidémie, le taux de létalité est d'environ 2 à 3% et qu'il baisse en dessous de 1% pour les - de 50/60 ans et même de 0,1% pour les plus jeunes et qu'un individu de moins de 60 ans en bonne santé n'a quasiment aucune chance de mourir de ce coronavirus, ça sera pas plus méchant qu'une simple grippe pour l'immense majorité des gens donc comme arme biologique on a quand même vu pire.

        Après pour semer la panique, là ça a une certaine efficacité effectivement mais y'a pas besoin forcément de terroristes pour ça, à priori la gestion du Diamond Princess, où pour quelques cas au final tu te retrouves à la fin avec le quart du bateau contaminé, ça semble un modèle de propagation du virus.
        J'imagine qu'il y a des virus plus mortels, mais faut y avoir accés, un virus qui circule, on a y plus facilement "acces" si je puis dire, et faut pas qu'il soit trop virulent non plus, pour te laisser le temps de le faire "circuler"
        "Hmmm oui mère..."

        Commentaire


        • Carnaval de Nice et fête du citron à Menton annulés.

          C'est une mascarade, il n'y a aucun cas dans les Alpes Maritimes. Pourquoi le Salon de l'Agriculture se tient à Paris où il y a eu plusieurs cas de coronavirus et qu'on annule en parallèle des évènements à Nice sans justification valable ?

          Commentaire


          • Le problème de l'italie à l'inverse d'autres pays , c'est qu'ils n'arrivent pas à trouver le point zéro de la maladie , soit le premier qui a propagé, pour remonter la chaîne , alors qu'ailleurs on a pu les localiser. Donc,c'est la porte ouverte à tous les déplacements et toutes les rencontres. Et comme le temps d'incubation est assez long, c'est la bouteille à l'encre. On ne peut désormais que limiter les dégâts en comptant sur l'action individuelle (j'ai rencontré aujourd'hui 3 personnes qui toussaient dans un groupe, et qui vont quand même dans une activité, alors qu'il conviendrait de voir le moins de monde et de se soigner au plus vite s'il ne s'agit que d'une grippe. Tout le monde aujourd'hui ne parlait que de ça.Dans le passé, j'ai vu un cas de tuberculose attrapé dans une salle de sport. EN gros, on ne sait rien ,sauf qu'il faut beaucoup se laver les mains et éviter d'être postillonné.Ce qu'il faut , c'est non pas faire confiance aux discours politiques qui ne connaissent rien ou voudront cacher pour éviter la panique, mais faire confiance au monde médical et aux chercheurs pour tester, aider, conseiller, et trouver la parade. Et pour ceux qui sont en bonne santé, donc pour l'instant moins visés, continuer à y être.C'est tombé dans une grande période de migration, début d'année , et d'une période de vacances .Pour l'instant en France, ca "semble" contenu.
            Noël au balcon, enrhumé comme un con

            Commentaire


            • Envoyé par lochiba84 Voir le message

              Non mais je persiste pourquoi fermer les frontières sachant qu'il y a pas plus de contaminés à Turin qu'à Paris il me semble (à savoir quelques cas isolés) ??? Dans ce cas faut confiner tout le monde chez lui, ça n'a aucun sens, ok on freinera la propagation mais à quel prix ? La zone à boucler c'est l'épicentre de l'épidémie, enfin les 2 épicentres et ça a déjà été fait par les autorités italiennes, à ce stade y'a rien de plus à faire que de mettre en quarantaine tout ceux qui ont pu être en contact avéré avec un contaminé. Mais les supporters turinois qui arrivent ce soir ne sont pas plus suspects que vous et moi, à un moment faut arrêter de voir les italiens après les chinois comme des pestiférés parce qu'il y a 300 malades chez eux, on ne doit pas considérer un habitant de Turin comme un habitant de Codogno ou alors dans ce cas chacun d'entre nous est un cas suspect, on a tous pu croiser un ressortissant chinois, italien ces dernières semaines si on va par là.

              Faut raisonner rationnellement à un moment, ok ce COVID est 20x plus mortel que notre grippe saisonnière, il touche surtout les personnes âgées et/ou immunodéprimées. On a pas de vaccin contrairement à la grippe saisonnière et au niveau contagion on est pour l'heure en manque de données, on ne sait pas si c'est vraiment plus contagieux que la grippe ou non parce qu'il y a des données contradictoires. Est-ce que ça vaut le coup de paralyser le monde entier pendant des mois pour un virus qu'on ne contiendra pas et qui de toute façon fera des dizaines de milliers de morts ça semble inévitable (déjà 2700 au jour d'aujourd'hui) et qui déclinera sans doute ensuite comme une simple grippe.

              Non à un moment faut juste laisser passer l'orage en appliquant les mesures de quarantaine et de prévention qui sont réalistes et ne pas tomber dans cette psychose permanente et tout annuler sans raison.

              Pour le gouvernement français, les priorités c'est
              - équiper plus encore nos hôpitaux et personnels de santé pour être en mesure de répondre à une crise qui pourrait survenir comme à Codogno, sans commettre la même négligeance que l'hôpital italien.
              - informer, informer, informer
              - commander plus de matériel de protection pour faire face au cas où il faudrait confiner des zones voire des villes entières.
              - éviter pour l'heure les déplacements non impératifs dans les régions les plus touchées (Chine, Lombardie)
              - apporter notre solidarité pour les pays qui auraient du mal à faire face

              Les liaisons intranationales sont encore 100 fois plus denses que les liaison internationales. C'est pour cela qu'il aurait fallu fermer les frontières avec l'Italie et que les supporters de la Juventus, qui sont loin d'être tous turinois (le Torino est plus populaire à Turin) n'auraient pas du pouvoir venir. Le problème, c'est que tes considérations sont plus économiques et politiques que sanitaires. On touche encore a une faiblesse de l'UE, qui dans son idéologie rejette toute frontière interieure.

              Pour répondre à ton autre question le carnaval et la fete du citron sont frontalières de l'Italie, on veut éviter que les touristes italiens viennent à ces évènements nombreux.... Mais on ne ferme pas la frontière.... Quelle hypocrisie. On préfère annuler des évènements en France et priver la population de fêtes plutôt que de fermer la frontière.

              Commentaire


              • Sinon, incompétence des autorités françaises ou mensonges? Il y a des cas dans le Piémont et à Turin:

                Trois cas de coronavirus dans le Piémont, selon la Protection civile italienne


                "Il n'y a pas de malade identifié à Turin, il n'y a pas de malade identifié dans la région du Piémont", affirmait en début d'après-midi le ministre de la Santé Olivier Veran. Pourtant, un communiqué de presse émis par la Protection civile italienne affirmait ce midi qu'il y avait trois personnes infectées dans la région du Piémont parmi les 374 cas détectés en Italie. Le journal La Corriere della Sera précise même qu'il s'agit de trois cas à Turin.


                Depuis ce matin, la venue de 3000 supporteurs italiens pour assister ce soir à Lyon au match OL-Juventus fait polémique. Plusieurs figures de l'opposition ont critiqué ce déplacement, jugé «incohérent» selon l'ancienne ministre Ségolène Royal sur France 2, «pas raisonnable» pour la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen sur France Inter. Et trois députés LREM de Lyon et son agglomération avaient demandé à Olivier Véran d'interdire la venue des supporters de la Juventus.

                Commentaire


                • L'Italie interdit les rencontres sportives dans le nord de l'Italie jusqu'au 1er Mars, y comprit dans le Piémont.

                  Commentaire


                  • Non mais oui y'a 3 cas dans le Piémont c'est sûr mais dans ce cas y'en a aussi 1 dans l'Oise, 1 à Amiens, on interdit les déplacements des gens de Picardie aussi ? Y'a un cas à Paris, on bloque l'île de France ? Y'a un cas en Belgique, on ferme la frontière avec les belges ? Idem avec la Suisse et l'Allemagne ?

                    Soit on nous ment et l'épidémie s'est déjà répandu au delà de ce que l'on sait, soit en l'état y'a pas lieu de prendre de précautions particulières avec les ressortissants italiens (en dehors des 2 foyers épidémiques identifiés), y'a des cas dans le reste de l'Italie comme en France et dans le reste de l'Europe donc faut être cohérent, si on ferme la frontière avec l'Italie, on la ferme avec tout le monde et on confine les villes.

                    Commentaire


                    • Envoyé par lochiba84 Voir le message
                      Non mais oui y'a 3 cas dans le Piémont c'est sûr mais dans ce cas y'en a aussi 1 dans l'Oise, 1 à Amiens, on interdit les déplacements des gens de Picardie aussi ? Y'a un cas à Paris, on bloque l'île de France ? Y'a un cas en Belgique, on ferme la frontière avec les belges ? Idem avec la Suisse et l'Allemagne ?

                      Soit on nous ment et l'épidémie s'est déjà répandu au delà de ce que l'on sait, soit en l'état y'a pas lieu de prendre de précautions particulières avec les ressortissants italiens (en dehors des 2 foyers épidémiques identifiés), y'a des cas dans le reste de l'Italie comme en France et dans le reste de l'Europe donc faut être cohérent, si on ferme la frontière avec l'Italie, on la ferme avec tout le monde et on confine les villes.
                      Regarde la réalité.

                      Des personnes de retour d'Italie ont contaminé l'Autriche, la France, la Suisse, l'Allemagne, la Croatie, la Finlande, L'Algérie, l'Espagne et j'en oublie sans doute. C'est le seul foyer infectieux d'Europe ou la maladie circule, déja plus de 400 cas et sans doute beaucoup plus. Ils auraient fallu couper toute liaison avec l'Italie dès le week end, et empêcher toute personne de franchir la frontière, y compris les français sans un test négatif.

                      On avait réussit a couper le début d'épidémie venant de Chine, pour ne rien faire maintenant.

                      Commentaire


                      • Le virus est "né" en Chine et s'est répandu depuis là-bas. Les mesures énormes qu'ils ont mis en place n'ont pas empêché des centaines de morts, mais l'épidémie est en baisse là-bas.

                        Si on avait fermé les relations aériennes etc. dès le début, on aurait eu 0 cas chez nous, c'est pas plus compliqué que ça. C'est finalement après plusieurs semaines que des vols ont été annulés, que des consignes pour ne pas s'y rendre ont été données.
                        Mais putaïn, Chine "isolé" = virus confiné en Chine, point barre!


                        La gestion de la crise par l'Europe (lochiba84 je ne tape pas que sur tes copains du Gouvernement, tu vois), ça a été n'importe quoi. C'est un peu comme laisser les islamistes fichés S dehors. Au nom de la liberté etc. on court le risque d'attentats (mais pas de souci, dans les hautes sphères financières ou politiques, ils craignent rien).


                        Faut quand même pas avoir fait Saint-Cyr pour comprendre que plus tu es proche de l'épidémie, tu as de risques de la choper.

                        L'Italie compte 300 cas en quelques heures, si aucune mesure n'est prise, ces 300 cas vont se démultiplier. Je ne sais pas si fermer la frontière serait utile étant donné que maintenant il y en a partout en Europe; puisqu'il est "trop tard" et que potentiellement le virus s'est propagé.


                        Espérons maintenant que ça puisse être endigué et qu'il n'y ait pas trop de morts ...
                        Envoyé par stadier
                        - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

                        Commentaire


                        • L'économie est simplement prioritaire sur le sanitaire en haut lieu tout simplement, un principe de précaution était sans doute beaucoup trop risqué économiquement parlant au moment où il aurait été utile et efficace.
                          http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

                          Commentaire


                          • Avec tout ça on aurait presque passé au second plan les éructations du Sultan de Turquie qui n'en peut plus de voir ses rebelles infestés de terroristes perdre du terrain dans la région d'Idleb en Syrie. S'en ait suivi plusieurs incidents et confrontations directes entre les soldats envoyés par Ankara et le régime syrien voire avec l'aviation russe. On est quasiment dans un conflit ouvert turco-russe ça devient hallucinant.

                            Le comble du foutage de gueule étant qu'Erdogan ait ensuite réclamé de l'aide de l'OTAN et de l'UE et voyant notre refus logique (lol il veut juste qu'on l'aide à envahir un pays tiers), ouvre ses frontières pour envoyer tous ses réfugiés en Europe pour se venger, ça a été évoqué sur l'autre sujet.

                            Bref ça prêterait presque à rire du ridicule de la situation s'il n'y avait pas des drames humanitaires derrière tout ça, aussi bien à Idleb qu'à la frontière greco-turque. Erdogan est l'un des pires cinglés qui puissent exister sur cette Terre et pas de chance il est à la tête d'une puissance régionale au milieu de la poudrière du Moyen-Orient. Faites un mélange de trio infernal Assad - Erdogan - Netanyahu, ajoutez à cela au milieu une pincée d'Iran et de Hezbollah ainsi qu'une lichette d'autonomisme kurde et saupoudrez de risque terroriste sauce Daech ou Al Qaïda... mettez le tout au four sous la surveillance de grandes puissances pas moins dangereuses (US, Russie...) Dire qu'à côté de ça y en a qui se plaignent d'un simple coronavirus...

                            Commentaire


                            • Envoyé par lochiba84 Voir le message
                              Avec tout ça on aurait presque passé au second plan les éructations du Sultan de Turquie qui n'en peut plus de voir ses rebelles infestés de terroristes perdre du terrain dans la région d'Idleb en Syrie. S'en ait suivi plusieurs incidents et confrontations directes entre les soldats envoyés par Ankara et le régime syrien voire avec l'aviation russe. On est quasiment dans un conflit ouvert turco-russe ça devient hallucinant.

                              Le comble du foutage de gueule étant qu'Erdogan ait ensuite réclamé de l'aide de l'OTAN et de l'UE et voyant notre refus logique (lol il veut juste qu'on l'aide à envahir un pays tiers), ouvre ses frontières pour envoyer tous ses réfugiés en Europe pour se venger, ça a été évoqué sur l'autre sujet.

                              Bref ça prêterait presque à rire du ridicule de la situation s'il n'y avait pas des drames humanitaires derrière tout ça, aussi bien à Idleb qu'à la frontière greco-turque. Erdogan est l'un des pires cinglés qui puissent exister sur cette Terre et pas de chance il est à la tête d'une puissance régionale au milieu de la poudrière du Moyen-Orient. Faites un mélange de trio infernal Assad - Erdogan - Netanyahu, ajoutez à cela au milieu une pincée d'Iran et de Hezbollah ainsi qu'une lichette d'autonomisme kurde et saupoudrez de risque terroriste sauce Daech ou Al Qaïda... mettez le tout au four sous la surveillance de grandes puissances pas moins dangereuses (US, Russie...) Dire qu'à côté de ça y en a qui se plaignent d'un simple coronavirus...
                              Erdogan peut se permettre de menacer l'Europe parce que les dirigeants européens sont faibles. Merkel, Macron, et cie sont des faibles qui n'ont aucune capacité de riposte. Il ne se permettrait surement pas de menacer Trump ou Poutine.

                              L'union européenne pourrait imposer des sanctions économiques à la Turquie qui ferait qu'Erdogan rendrait très vite sa frontière ultra étanche. Mais l'UE est faible.

                              Commentaire


                              • En meme temps, ce retour de baton, l'UE, la France, l'Allemagne le meritent un peu beaucoup non ?
                                C'est pas Assad qui a destabilisé la region

                                C'est le Qatar, l'Arabie Saoudite et l'OTAN (France, USA, GB, Turquie en tete) apres l'accord d'Assad pour un pipeline avec l'Iran au detriment d'un pipeline avec le Qatar

                                Ce sont nos ministres qui ne trouvaient rien a redire a ce que des francais aillent rejoindre les rangs de groupes terroristes islamistes
                                Ce sont nos ministres qui trouvaient que ces meme groupes terroristes islamistes faisaient du bon boulot en Syrie
                                Ce sont les pays de l'OTAN (USA FRANCE GB TURQUIE) qui armaient et financaient les groupes terroristes (longues files de camion d'essence qui partaient en Turquie, 1ere action des Russes de stopper ce trafic dés qu'ils sont entré dans le conflit apres des attaques sur leur base militaire)
                                C'est notre President de la Republique, qui decide sans doute sous pression US mais illegalement au niveau international, de bombarder les forces syriennes chez elles (avant on appelait ce genre d'intervention une declaration de guerre)

                                Erdogan, voit tous ses anciens "alliés" dans cette guerre lancée pour se debarrasser d'Assad et placer un pion a la tete du pays comme en Iraq, se barrer en le laissant seul avec 4 millions de refugiés sur son sol, et sans doute pas loin de 500.000 a 1.000.000 qui pourraient egalement y venir si Idleb tombe aux mains de l'armée Syrienne, et dans le lot, beaucoup de "combattants islamistes" qui l'auront sans doute aussi de travers d'avoir ete lachés.

                                En versant sur l'UE son trop plein de migrants, oui, Erdogan se venge, mais en meme temps, il n'y a pas de raison qu'il soit le seul a payer dans cette affaire.
                                On recolte ce qu'on seme.... comme au Mali apres qu'on se soit "débarrassé" de Kadhafi
                                Dernière modification par Pr.Skinner, 03/03/2020, 21h20.
                                "Hmmm oui mère..."

                                Commentaire


                                • Erdogan qui a laissé les djihadistes européens passer en Syrie, puis a laissé passer les réfugiés dans l'autre sens, pour ensuite lutter contre les terroristes (attentats en Turquie), s'est allié à la Russie, pour aujourd'hui attaquer les Syriens et les Russes, favoriser les rebelles Syriens (plus ou moins islamistes), et laisser passer les réfugiés.

                                  Et pour démerder le truc, c'est encore les USA qui vont devoir siffler la fin de la partie. L'Europe impuissante.
                                  Envoyé par stadier
                                  - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par Upe Voir le message
                                    Erdogan qui a laissé les djihadistes européens passer en Syrie, puis a laissé passer les réfugiés dans l'autre sens, pour ensuite lutter contre les terroristes (attentats en Turquie), s'est allié à la Russie, pour aujourd'hui attaquer les Syriens et les Russes, favoriser les rebelles Syriens (plus ou moins islamistes), et laisser passer les réfugiés.

                                    Et pour démerder le truc, c'est encore les USA qui vont devoir siffler la fin de la partie. L'Europe impuissante.
                                    J'en doute, les USA se barrent de Syrie, Trump veut se barrer et il va se barrer.
                                    Comme ils se barrent d'Afghanistan, avec l'accord BIDON qu'ils viennent de signer avec les Talibans, et qui n'a qu'un seul but, obtenir une evacuation propre et ordonnée de leur forces militaires, sans attaques des talibans... ensuite, les talibans ils feront bien ce qu'ils veulent, les USA s'en laveront les mains en jouant les choqués et les trahis.

                                    Il n'y a qu'en Iraq qu'ils ne se barrent pas... ils y ont meme envoyé quelques renforts.
                                    Sans doute pour ne pas laisser le champs libre a l'Iran sur ce pays.
                                    Mais vu la situation, c'est pas dit que Trump ne se barre pas de la bas durant son 2eme mandat.
                                    "Hmmm oui mère..."

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par Pr.Skinner Voir le message
                                      En meme temps, ce retour de baton, l'UE, la France, l'Allemagne le meritent un peu beaucoup non ?
                                      C'est pas Assad qui a destabilisé la region

                                      C'est le Qatar, l'Arabie Saoudite et l'OTAN (France, USA, GB, Turquie en tete) apres l'accord d'Assad pour un pipeline avec l'Iran au detriment d'un pipeline avec le Qatar

                                      Ce sont nos ministres qui ne trouvaient rien a redire a ce que des francais aillent rejoindre les rangs de groupes terroristes islamistes
                                      Ce sont nos ministres qui trouvaient que ces meme groupes terroristes islamistes faisaient du bon boulot en Syrie
                                      Ce sont les pays de l'OTAN (USA FRANCE GB TURQUIE) qui armaient et financaient les groupes terroristes (longues files de camion d'essence qui partaient en Turquie, 1ere action des Russes de stopper ce trafic dés qu'ils sont entré dans le conflit apres des attaques sur leur base militaire)
                                      C'est notre President de la Republique, qui decide sans doute sous pression US mais illegalement au niveau international, de bombarder les forces syriennes chez elles (avant on appelait ce genre d'intervention une declaration de guerre)

                                      Erdogan, voit tous ses anciens "alliés" dans cette guerre lancée pour se debarrasser d'Assad et placer un pion a la tete du pays comme en Iraq, se barrer en le laissant seul avec 4 millions de refugiés sur son sol, et sans doute pas loin de 500.000 a 1.000.000 qui pourraient egalement y venir si Idleb tombe aux mains de l'armée Syrienne, et dans le lot, beaucoup de "combattants islamistes" qui l'auront sans doute aussi de travers d'avoir ete lachés.

                                      En versant sur l'UE son trop plein de migrants, oui, Erdogan se venge, mais en meme temps, il n'y a pas de raison qu'il soit le seul a payer dans cette affaire.
                                      On recolte ce qu'on seme.... comme au Mali apres qu'on se soit "débarrassé" de Kadhafi
                                      Tu voulais dire la Libye parce que tu mets Kadhafi dans la même phrase, pour le Mali je pense pas qu'on a pas beaucoup de chose à se reprocher, notre intervention était nécessaire et plutôt efficace, après on peut discuter de la suite et de la lutte anti-terroriste actuelle au Sahel mais l'intervention de départ est plutôt "réussie" et légitime (appel à l'aide de l'Etat malien)

                                      Tu fais effectivement bien de nous mettre face à nos erreurs, on a voulu rejouer le scénario libyen alors que là bas ça se passait très mal. Nous avons longtemps soutenu des rebelles infestés de djihadistes appartenant à une émanation de Al Qaïda, notre ministre des affaires étrangères de l'époque a effectivement affirmé que cette même émanation (Front Al Nosra) faisait du bon boulot. Pour vouloir dézinguer Assad on a soutenu n'importe quoi. La désastibilisation globale a permis l'avènement du pire (Daech). On a changé un peu de logiciel depuis (c'est bien) mais il reste des relans de soumission à l'impérialisme américain qui parfois fait faire de belles conneries et donne toujours plus de déstabilisation, heureusement on ne suit pas toujours comme des veaux (par exemple pour l'Iran) mais on en demeure pas moins soumis militairement et surtout économiquement.

                                      Mais bon là où tu as tort c'est qu'Erdogan se fout dans la merde quand même tout seul, c'est lui qui a fait une fixette sur les kurdes et a du coup "envahi" la Syrie sans aucun mandat, ni la France, ni les US n'étaient d'accord pour qu'il vienne mette son nez là dedans sous couvert de soutien aux forces rebelles du côté de Mambij/Afrin (nord est de la Syrie) juste pour faire son cordon sanitaire entre lui et les YPG kurdes. On ne l'a encore une fois pas obligé non plus à venir envenimer les choses dans la région d'Idleb, le dernier gros bastion rebelle alors que jusqu'alors les occidentaux comme les russes poussaient plus au cessez-le-feu. Et en plus il nous fait un chantage pour qu'on l'aide, c'est le pire foutage de gueule de l'année.

                                      On a une situation déjà suffisament explosive avec de multiples acteurs, on s'est à peine "débarassé" (en surface) du problème Daech, en tous cas on (enfin les kurdes surtout ainsi que les armées régulières irakiennes et syriennes soutenus respectivement par la coalition et la Russie) a fait disparaître leur emprise territoriale, leur califat, la question kurde pouvait se régler diplomatiquement, pour les rebelles ils ont perdu la guerre depuis longtemps, il fallait juste arriver à accepter le constat et trouver une sortie de crise mais c'est impossible avec l'impulsivité du Sultan de Turquie qui indirectement entre en guerre en face de la Russie, un pays membre de l'OTAN face à la Russie vous imaginez bien l'explosivité de la situation. Entre lui et Trump qui fait la guerre avec l'Iran, autre soutien du régime de Damas et présent dans la région, comment voulez-vous qu'avec des irresponsables pareils, le Moyen Orient puisse retrouver un semblant de paix. Trump, Erdogan, Netanyahu tant que t'auras des gens comme ça dans la région, le Moyen Orient est voué à être une terre de guerre et de souffrances éternelles et après c'est nous qui viendront pleurer sur l'afflux de réfugiés...

                                      Il n'y a aucune cohérence et pas que chez nous.

                                      Etats-Unis : soutiennent rebelles et kurdes d'abord, lâchent les rebelles puis les kurdes au profit de la Turquie mais c'est plus compliqué que ça parce que Trump, deep State s'opposent, la CIA, le Pentagone y'a plusieurs entités derrière les américains avec plusieurs politiques différentes
                                      France: soutiennent rebelles et kurdes sous Hollande et font indirectement la guerre à Assad, lâchent les rebelles sous Macron et "lâchent" donc la Turquie et ne réclament plus le départ d'Assad tout en flattant leur soutien russe, là c'est le changement de gouvernement qui a aussi emmené un changement de politique.
                                      Russie : soutien clair de Damas mais veut ménager la Turquie, ils ont fourni des missiles sol-air S400 à la Turquie il y a 2 ans je crois, ça paraît invraisemblable parce que la Russie donne des avions aux syriens qui peuvent être abattus par les missiles turcs fournis eux aussi par la Russie, dans le genre paradoxal les russes sont pas mal non plus.
                                      La Turquie au moins reste cohérente avec elle-même : guerre aux kurdes, soutien aux rebelles face à Assad quitte à soutenir des terroristes, ça n'a pas évolué.

                                      Commentaire


                                      • Je voulais bien sur parler de notre superbe "intervention" en Libye pour eliminer Kadhafi. C'est ce qu'on a semé
                                        La situation au Mali c'est ce qu'on a recolté, comme aujourd'hui on recolte, pour l'instant aux portes de la Grece, bientot dans votre salle, ce qu'on a semé en Syrie !

                                        La Turquie reste coherente, oui dans un sens, c'est effectivement la derniere a s'impliquer directement militairement, et si dés le depart, les Turcs avaient sans doute quelques arrieres pensés et buts personnels a entrer dans ce conflit, notamment contre les Kurdes il n'en reste pas moins que les Turcs sont intervenus dés le depart aussi avec le soutien des USA, de la France, de la GB, bref, de l'OTAN, du Qatar et de l'Arabie Saoudite. A part le Qatar, tout ce beau petit monde a envoyé des forces militaires sur le sol Syrien (sans doute a moindre echelle pour la France)

                                        Tous les autres ont fini ou sont en train de se barrer
                                        Les turcs restent les derniers un peu comme des cons
                                        Avec 4 millions de refugiés sur leur sol en cadeau bonux
                                        Et d'autres a venir si Idleb tombe

                                        Qu'ils veulent nous refiler ce cadeau, ca reste tout aussi coherent finalement
                                        "Hmmm oui mère..."

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Pr.Skinner Voir le message

                                          J'en doute, les USA se barrent de Syrie, Trump veut se barrer et il va se barrer.
                                          Comme ils se barrent d'Afghanistan, avec l'accord BIDON qu'ils viennent de signer avec les Talibans, et qui n'a qu'un seul but, obtenir une evacuation propre et ordonnée de leur forces militaires, sans attaques des talibans... ensuite, les talibans ils feront bien ce qu'ils veulent, les USA s'en laveront les mains en jouant les choqués et les trahis.

                                          Il n'y a qu'en Iraq qu'ils ne se barrent pas... ils y ont meme envoyé quelques renforts.
                                          Sans doute pour ne pas laisser le champs libre a l'Iran sur ce pays.
                                          Mais vu la situation, c'est pas dit que Trump ne se barre pas de la bas durant son 2eme mandat.
                                          Ah clairement les décisions des USA en Syrie a permis a Erdogan d'avoir les mains libres depuis 3-4mois, et je doute que Trump fasse machine arrière.
                                          Ça n'excuse pas bien sur l'inaction ou la faiblesse de l'action européenne face aux choix de la Turquie, mais la Turquie a l'aval de Trump aujourd'hui dans ces décisions à tel point qu'Erdogan se permet d'aller agresser Poutine.

                                          Les migrants c'est les dommages collatéraux et comme tu le soulignes Erdogan a plutôt le droit de considérer qu'il ne doit pas être le seul responsable de ceux-ci.
                                          De toute manière ces migrants intéressent certains pays européens également, (la vrai problématique c'est la question du flux pas la quantité de migrant), l'UE ira surement négocié un nouvel accord qu'Erdogan acceptera en prenant le temps qu'il faut pour diminuer le nombre de migrant en stand-by en Turquie pour gérer le futur afflux de migrant qu'il est en train de créer.

                                          Ce dernier paragraphe ne veut pas dire que l'UE et la Turquie marche main dans la main, mais que la Turquie utilise l'acceptation de la main d’œuvre des migrants souhaités en partie par les pays européens et Erdogan sait que l'UE n'a pas les moyens d'empêcher la Turquie d'agir sur la région syrienne.
                                          Dernière modification par boy176951, 04/03/2020, 14h19.

                                          Commentaire


                                          • Vous oubliez que les kurdes ne sont qu'un prétexte facile pour Erdogan, qui a des visées géostratégiques bien plus larges que ça (sinon, qu'iraient faire des soldats turcs en Libye, il n'y a pas de kurdes). Son objectif, pour des raisons électorales, est est que la Turquie devienne une puissance hégémonique régionale au Moyen Orient, et se heurte en cela, à l'Iran ou l'Arabie Saoudite, entre autres, qui ont les mêmes objectifs. Donc, dès le départ, la Turquie joue un rôle extrêmement actif de soutien à tous ceux qui veulent renverser Assad (y compris l'Etat Islamique). Il est simplement revenu à des objectifs plus modestes à partir du moment où il a bien compris que le renversement d'Assad n'aurait pas lieu.

                                            La Turquie n'a pas non plus comme objectif de "nous refiler le cadeau des migrants", cela n'est là aussi qu'un outil parmi d'autres, d'obtenir une intervention européenne afin d'éviter l'enlisement à Idlib, qui est un semi échec pour lui actuellement, financièrement au minimum, mais il aurait souhaité impliquer directement la France et l'Allemagne pour négocier avec la Russie (proposition logiquement refusée par cette dernière).

                                            Commentaire


                                            • Pire tuerie de masse au Canada, au moins 16 morts, mais la police ignore s'il n'y a pas d'autres victimes car l'homme a tué au hasard lors d'un tres long periple de plusieurs heures. J'ai du a chaque fois mal tomber, mais je n'ai vu aucune chaine d'info en parler, meme uniquement en annonce en sous-titre.

                                              Je suis tombé par hasard sur l'info sur youtube (meme sur Yahoo News je n'avais pas vu l'info)
                                              "Hmmm oui mère..."

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par Pr.Skinner Voir le message
                                                Pire tuerie de masse au Canada, au moins 16 morts, mais la police ignore s'il n'y a pas d'autres victimes car l'homme a tué au hasard lors d'un tres long periple de plusieurs heures. J'ai du a chaque fois mal tomber, mais je n'ai vu aucune chaine d'info en parler, meme uniquement en annonce en sous-titre.

                                                Je suis tombé par hasard sur l'info sur youtube (meme sur Yahoo News je n'avais pas vu l'info)
                                                Si tu veux en savoir un peu plus sur cette histoire, peu médiatisée compte tenu des priorités actuelles ....

                                                IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                                Commentaire


                                                • France2 en a parlé dans son JT, mais j'ai du "rêver" car j'ai cru entendre parler de 130(?) morts (peut être le nombre de blessés?).
                                                  Envoyé par stadier
                                                  - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

                                                  Commentaire


                                                  • On est "peut etre " sauvé car ceux qui ont crée le virus ont " peut etre " trouver un traitement.

                                                    Un labo chinois pense avoir trouvé le traitement pour stopper la pandémie "sans vaccin"

                                                    En Chine, des chercheurs affirment avoir déjà mis au point un traitement à même d’arrêter l’épidémie de coronavirus qui sévit dans le monde.

                                                    Un médicament en phase de test à la prestigieuse Université de Pékin ("Beida") permettrait non seulement d’accélérer la guérison des malades, mais aussi d’immuniser temporairement contre le Covid-19.

                                                    Ça marche sur la souris


                                                    Sunney Xie, directeur du Centre d’innovation avancée en génomique de Beida, explique que le traitement marche chez la souris.

                                                    Son laboratoire a prélevé des anticorps auprès de 60 patients guéris de la maladie avant de les injecter chez les rongeurs.
                                                    Charge virale divisée par 2 500


                                                    "Au bout de cinq jours, leur charge virale avait été divisée par 2 500", assure-t-il. "Cela signifie que ce médicament potentiel a un effet thérapeutique".

                                                    Une étude sur cette recherche a été publiée dimanche dans la revue spécialisée "Cell".

                                                    L’étude y voit "un remède" potentiel contre la maladie et note qu’elle permet d’accélérer la guérison.
                                                    Expert en séquençage unique


                                                    "Nous sommes experts en séquençage de cellule unique, pas des immunologues ni des virologues", souligne le professeur Xie. "Lorsque nous avons constaté que notre approche permettait de trouver un anticorps qui neutralise (le virus), nous avons été transportés de joie".

                                                    Selon lui, le traitement pourrait être disponible avant la fin de l’année, à temps en cas de nouvelle offensive hivernale du Covid-19 qui, surgi en Chine à la fin de l’an dernier, a déjà contaminé 4,5 million de personnes dans le monde, dont plus de 316 000 mortellement.
                                                    Des essais cliniques notamment en Australie


                                                    "La préparation des essais cliniques est en cours", ajoute le chercheur, précisant qu’ils se dérouleront en Australie et dans d’autres pays. Avec la décrue de l’épidémie en Chine, le géant asiatique ne dispose pas suffisamment de porteurs du virus pour procéder à des essais sur l’homme.

                                                    "Ce que nous espérons, c’est que ces anticorps deviennent un médicament spécial qui permettra d’arrêter la pandémie", déclare-t-il.
                                                    Plus rapide qu'un vaccin


                                                    Si plus d’une centaine de laboratoires mondiaux se sont lancés dans la recherche d’un vaccin, celui-ci pourrait n’être disponible que dans 12 à 18 mois, a averti l’Organisation mondiale de la santé.

                                                    Un traitement à base d’anticorps pourrait donc s’avérer plus rapide à diffuser dans la population.

                                                    En Chine, plus de 700 patients ont déjà reçu du plasma (un constituant du sang) de malades guéris, une technique qui a produit "de très bons effets", selon les autorités sanitaires.
                                                    Un cocktail de 14 anticorps


                                                    Mais la quantité de plasma disponible "est limitée", relève le professeur Xie. Alors que les 14 anticorps utilisés dans sa recherche pourraient être rapidement reproduits à grande échelle, selon lui.
                                                    Cette approche a déjà été adoptée avec succès pour combattre d’autres virus, comme le VIH, Ebola et le Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Mers).

                                                    Un traitement contre Ebola, le remdesivir, a donné de bons résultats aux Etats-Unis contre le Covid-19, accélérant la guérison des malades, mais sans réduire significativement le taux de mortalité.
                                                    Immunité momentanée


                                                    Selon le professeur Xie, le traitement mis au point à Pékin pourrait lui offrir une immunité momentanée face au virus.

                                                    L’étude révèle que si l’on injecte des anticorps à une souris avant de lui administrer le virus, elle reste à l’abri de l’infection. Cela permettrait de protéger des soignants pendant quelques semaines, voire quelques mois, espère le spécialiste chinois.

                                                    "Nous pourrions stopper la pandémie avec un traitement qui marche, même sans vaccin", espère-t-il.
                                                    Envoyé par imago01
                                                    toi c"est umtiti qui est dans le tien connard
                                                    Envoyé par imago01
                                                    allez l'OM

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X