Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par interactif Voir le message
    Chacun défend son intérêt individuel, se foutant pas mal de l'intérêt général.
    Poutine qui bombarde les opposants à l'armée syrienne pour protéger son Bachar chéri (et donc ses intérêts) c'est le même registre.
    Les seuls a ne pas defendre leurs interets, c'est donc nous, qui preferons soutenir et aider, les pays qui financent, arment, soignent, ceux qui envoient des tueurs massacrer des civils en France
    Dernière modification par Al Bundy, 01/12/2015, 18h07.

    Laisser un commentaire:


  • Gorba
    a répondu
    Envoyé par lochiba88 Voir le message
    Il y a Al Nosra, le front islamique et d'autres rebelles encore mais qui sont très affaiblis aujourd'hui

    La France ne frappe pas Al Nosra et c'est une erreur qui prouve que nous aussi on ne voit que nos propres intérêts parce qu'Al Nosra est une émanation d'Al Qaïda et qu'ils n'ont rien de présentables. C'est juste un adversaire de Bachar et de l'EI donc eux on les frappe pas parce qu'ils sont les ennemis de nos ennemis mais bon c'est un jeu dangereux.
    Non seulement on les frappe pas, mais en plus on les complimente... V'là les sans-faces :crazy:

    Laisser un commentaire:


  • rnc1515
    a répondu
    Envoyé par lochiba88 Voir le message
    Eh oui la Turquie profite en secret (enfin plus si secrètement maintenant) du pétrole bradé par l'EI. C'est pas franchement une surprise ça. Poutine dit juste tout haut ce qu'on est nombreux à penser depuis pas mal de temps.

    Après interactif a raison également de dire que chacun défend ses intérêts personels et Poutine n'est pas le dernier dans ce domaine.

    Bref grande coalition impossible parce que trop de conflits entre les intérêts des uns et des autres. Pourtant l'intérêt général me semble on ne peut plus capital... mais pas suffisamment pour beaucoup apparemment et même pour nos plus proches alliés d'ailleurs et même pour nous-mêmes. On refuse de rétropédaler et coopérer avec Bachar ce qui pourtant serait quand même la moins pire des solutions à l'heure actuelle.
    Ca reste priceless que les Américains défendent les Turcs qui bombardent les Kurdes (principal allié au sol des Américains) et achètent du pétrole à l'EI (l'ennemi affiché).

    Au final les Russes et Poutine on a l'impression que c'est des joueurs d'échec de la diplomatie dans cette affaire mais c'est uniquement parce qu'ils ont une ligne et qu'ils n'en varient pas. Ils ont facilement l'air plus intelligents que les occidentaux qui ont depuis longtemps perdus tout le monde avec leurs changement de directions.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    Envoyé par GonesGarde Voir le message
    Les opposants comme Al Nostra?
    Que la France n'a jamais bombardé car selon Fabius "elle fait du bon boulot"
    Ou ceux formé par les américains qui se tous retrouvé chez l'EI?
    Il y a Al Nosra, le front islamique et d'autres rebelles encore mais qui sont très affaiblis aujourd'hui

    La France ne frappe pas Al Nosra et c'est une erreur qui prouve que nous aussi on ne voit que nos propres intérêts parce qu'Al Nosra est une émanation d'Al Qaïda et qu'ils n'ont rien de présentables. C'est juste un adversaire de Bachar et de l'EI donc eux on les frappe pas parce qu'ils sont les ennemis de nos ennemis mais bon c'est un jeu dangereux.

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par GonesGarde Voir le message
    Les opposants comme Al Nostra?
    Que la France n'a jamais bombardé car selon Fabius "elle fait du bon boulot"
    Ou ceux formé par les américains qui se tous retrouvé chez l'EI?
    Ca c'est certain qu'entre les différents groupes djihadistes plus l'ancien régime syrien contre eux, ils ne représentent plus grand chose sur le terrain. Mais ça n'a pas toujours été le cas. Les centaines de milliers de personnes qui manifestaient dans les rues dans toutes les villes de Syrie, ils ne réclamaient pas l'instauration de la charia.

    Laisser un commentaire:


  • GonesGarde
    a répondu
    Envoyé par interactif Voir le message
    Chacun défend son intérêt individuel, se foutant pas mal de l'intérêt général.
    Poutine qui bombarde les opposants à l'armée syrienne pour protéger son Bachar chéri (et donc ses intérêts) c'est le même registre.
    Les opposants comme Al Nostra?
    Que la France n'a jamais bombardé car selon Fabius "elle fait du bon boulot"
    Ou ceux formé par les américains qui se tous retrouvé chez l'EI?

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    Envoyé par GonesGarde Voir le message
    Poutine :lov:

    Le président russe Vladimir Poutine a accusé lundi 30 novembre Ankara d'avoir abattu la semaine dernière un bombardier russe près de la frontière syrienne afin de protéger le trafic de pétrole auquel se livre l'organisation État islamique (EI).

    "Nous avons toutes les raisons de penser que la décision d'abattre notre avion a été dictée par la volonté de protéger ces chemins d'acheminement de pétrole vers le territoire turc, justement vers ces ports depuis lesquels il est chargé sur des navires-citernes", a déclaré Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse en marge de la Cop21 près de Paris.

    "Nous avons reçu des informations complémentaires qui confirment malheureusement que ce pétrole, produit dans les endroits contrôlés par l'EI et d'autres organisations terroristes, est acheminé massivement, de manière industrielle, vers la Turquie", a-t-il poursuivi.
    Eh oui la Turquie profite en secret (enfin plus si secrètement maintenant) du pétrole bradé par l'EI. C'est pas franchement une surprise ça. Poutine dit juste tout haut ce qu'on est nombreux à penser depuis pas mal de temps.

    Après interactif a raison également de dire que chacun défend ses intérêts personels et Poutine n'est pas le dernier dans ce domaine.

    Bref grande coalition impossible parce que trop de conflits entre les intérêts des uns et des autres. Pourtant l'intérêt général me semble on ne peut plus capital... mais pas suffisamment pour beaucoup apparemment et même pour nos plus proches alliés d'ailleurs et même pour nous-mêmes. On refuse de rétropédaler et coopérer avec Bachar ce qui pourtant serait quand même la moins pire des solutions à l'heure actuelle.

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Envoyé par GonesGarde Voir le message
    Poutine :lov:

    Le président russe Vladimir Poutine a accusé lundi 30 novembre Ankara d'avoir abattu la semaine dernière un bombardier russe près de la frontière syrienne afin de protéger le trafic de pétrole auquel se livre l'organisation État islamique (EI).

    "Nous avons toutes les raisons de penser que la décision d'abattre notre avion a été dictée par la volonté de protéger ces chemins d'acheminement de pétrole vers le territoire turc, justement vers ces ports depuis lesquels il est chargé sur des navires-citernes", a déclaré Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse en marge de la Cop21 près de Paris.

    "Nous avons reçu des informations complémentaires qui confirment malheureusement que ce pétrole, produit dans les endroits contrôlés par l'EI et d'autres organisations terroristes, est acheminé massivement, de manière industrielle, vers la Turquie", a-t-il poursuivi.
    Chacun défend son intérêt individuel, se foutant pas mal de l'intérêt général.
    Poutine qui bombarde les opposants à l'armée syrienne pour protéger son Bachar chéri (et donc ses intérêts) c'est le même registre.

    Laisser un commentaire:


  • GonesGarde
    a répondu
    Poutine :lov:

    Le président russe Vladimir Poutine a accusé lundi 30 novembre Ankara d'avoir abattu la semaine dernière un bombardier russe près de la frontière syrienne afin de protéger le trafic de pétrole auquel se livre l'organisation État islamique (EI).

    "Nous avons toutes les raisons de penser que la décision d'abattre notre avion a été dictée par la volonté de protéger ces chemins d'acheminement de pétrole vers le territoire turc, justement vers ces ports depuis lesquels il est chargé sur des navires-citernes", a déclaré Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse en marge de la Cop21 près de Paris.

    "Nous avons reçu des informations complémentaires qui confirment malheureusement que ce pétrole, produit dans les endroits contrôlés par l'EI et d'autres organisations terroristes, est acheminé massivement, de manière industrielle, vers la Turquie", a-t-il poursuivi.

    Laisser un commentaire:


  • white shark 38
    a répondu
    Envoyé par lochiba88 Voir le message
    A propos du califat mondial, voilà le califat qui serait rêvé par l'Etat islamique



    Vous noterez qu'il englobe l'Espagne (musulmane à la fin du 1er millénaire) et l'Autriche (les Ottomans étaient allé jusqu'à Vienne) mais pas la France (sans doute parce que la France n'a jamais été musulmane et c'est même une terre d'échec pour le "Califat" puisqu'ils y ont connu leur "Stalingrad" en quelques sortes à Poitiers en 732 qui a marqué le début du déclin.

    Je suis surpris que la Sicile et le sud de l'Italie qui ont été maures il me semble ne figurent pas sur la carte
    N'importe quoi cette carte, La Corse n'apparait même pas pourtant z'ont bien une tête de Maure sur leur drapeau :grn:

    Laisser un commentaire:


  • rudy69140
    a répondu
    Envoyé par jeroboam Voir le message
    oui enfin poitiers c'est juste l'arrêt d'une petite "razzia" (même pas sur que cela soit à poitiers) bien monté en épingle par le chef de com. de charles ....
    Ah peut-être, mais je me contentais juste d'imaginer la réaction du JMLP en voyant cette carte...:grn:

    Laisser un commentaire:


  • jeroboam
    a répondu
    Envoyé par rudy69140 Voir le message
    "Charles! Au s'cours!" :grn:
    oui enfin poitiers c'est juste l'arrêt d'une petite "razzia" (même pas sur que cela soit à poitiers) bien monté en épingle par le chef de com. de charles ....

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par rnc1515 Voir le message
    Les otages c'est un peu différent comme problème, on en a déjà eu aux 4 coins de l'Afrique et du Moyen-orient sans pour autant être expressément identifié spécifiquement comme ennemi. On est plus sur le ressort de la mafia.

    Moi je ne crois pas une seconde aux âneries du style "ils attaquent la liberté", "ils veulent monter les Français les uns contre les autres". Ils tapent la France parce que 1) On est leur ennemi déclaré et on les bombarde, 2) Ils peuvent le faire (grâce à un bon vivier de "Français" dans leurs rangs).

    Après bien sûr qu'ils n'apprécient pas notre mode de vie et souhaiteraient dans l'absolu l'instauration d'un califat mondial. Mais si on les laissait "en paix", ils utiliseraient leurs hommes à se battre en Syrie et en 'Irak pas à s'aliéner des pays neutres.
    Moi non plus je n'y crois pas. Ils nous attaquent tout simplement parce que dans leur vision du monde, il y a les mécréants (musulmans non takfiristes compris), qui doivent être abattus ou se convertir, et eux. Après, c'est juste une question d'opportunités (cf. réponse de Sorcierlo). Mais donc, suivant cette "logique", tout le monde ou presque est une cible, de la Russie en France en passant par la Tunisie, les Etats Unis...

    Laisser un commentaire:


  • rudy69140
    a répondu
    Envoyé par lochiba88 Voir le message
    A propos du califat mondial, voilà le califat qui serait rêvé par l'Etat islamique



    Vous noterez qu'il englobe l'Espagne (musulmane à la fin du 1er millénaire) et l'Autriche (les Ottomans étaient allé jusqu'à Vienne) mais pas la France (sans doute parce que la France n'a jamais été musulmane et c'est même une terre d'échec pour le "Califat" puisqu'ils y ont connu leur "Stalingrad" en quelques sortes à Poitiers en 732 qui a marqué le début du déclin.

    Je suis surpris que la Sicile et le sud de l'Italie qui ont été maures il me semble ne figurent pas sur la carte
    "Charles! Au s'cours!" :grn:

    Laisser un commentaire:


  • gones2015
    a répondu
    Envoyé par lochiba88 Voir le message
    A propos du califat mondial, voilà le califat qui serait rêvé par l'Etat islamique



    Vous noterez qu'il englobe l'Espagne (musulmane à la fin du 1er millénaire) et l'Autriche (les Ottomans étaient allé jusqu'à Vienne) mais pas la France (sans doute parce que la France n'a jamais été musulmane et c'est même une terre d'échec pour le "Califat" puisqu'ils y ont connu leur "Stalingrad" en quelques sortes à Poitiers en 732 qui a marqué le début du déclin.

    Je suis surpris que la Sicile et le sud de l'Italie qui ont été maures il me semble ne figurent pas sur la carte
    Cette carte me fait penser à une idéologie des années 40 .......

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    A propos du califat mondial, voilà le califat qui serait rêvé par l'Etat islamique



    Vous noterez qu'il englobe l'Espagne (musulmane à la fin du 1er millénaire) et l'Autriche (les Ottomans étaient allé jusqu'à Vienne) mais pas la France (sans doute parce que la France n'a jamais été musulmane et c'est même une terre d'échec pour le "Califat" puisqu'ils y ont connu leur "Stalingrad" en quelques sortes à Poitiers en 732 qui a marqué le début du déclin.

    Je suis surpris que la Sicile et le sud de l'Italie qui ont été maures il me semble ne figurent pas sur la carte

    Laisser un commentaire:


  • SoRcieR-Lo
    a répondu
    Envoyé par rnc1515 Voir le message
    Quant à l'EI s'il nous attaque c'est justement parce qu'on intervient contre eux depuis plus d'un an, en leur envoyant des bombes sur la gueule (enfin on passe plus de temps à rouler des épaules en disant qu'on le fait qu'à le faire, mais ça revient au même).
    Puis pour exister au niveau mondial, faut aussi un ennemi à combattre. L'Occident en plus de fournir une bonne chair à canon avec ces combattants Lobotomisés est une cible idéale, quelque soit le prétexte.

    La Tunisie, le Maroc, l'Inde, l'Espagne etc etc ne bombardent pas directement et pourtant ils ont été les cibles de terroristes. Faut jamais écouter la parole de terroristes, elle vaut rien.

    Laisser un commentaire:


  • rnc1515
    a répondu
    Envoyé par Elano Voir le message
    Je ne suis pas d'accord. On a toujours été dans le viseur en réalité (comme d'autres pays), et depuis le début. Le contenu idéologique qui prédomine au sein de ses groupes, fait qu'on ne peut qu'être visé. Et d'ailleurs, beaucoup de pays ont été touchés tout en étant melé que de loin au conflit (cf. otages chinois, norvégiens et japonais exécutés récemment).

    Aujourd'hui, même les plus isolationnistes ne contestent pas qu'on ne peut pas se contenter de ne rien faire pour contrer des prédicateurs étrangers qui montent la tête de jeunes français pour commettre des attentats.
    Les otages c'est un peu différent comme problème, on en a déjà eu aux 4 coins de l'Afrique et du Moyen-orient sans pour autant être expressément identifié spécifiquement comme ennemi. On est plus sur le ressort de la mafia.

    Moi je ne crois pas une seconde aux âneries du style "ils attaquent la liberté", "ils veulent monter les Français les uns contre les autres". Ils tapent la France parce que 1) On est leur ennemi déclaré et on les bombarde, 2) Ils peuvent le faire (grâce à un bon vivier de "Français" dans leurs rangs).

    Après bien sûr qu'ils n'apprécient pas notre mode de vie et souhaiteraient dans l'absolu l'instauration d'un califat mondial. Mais si on les laissait "en paix", ils utiliseraient leurs hommes à se battre en Syrie et en 'Irak pas à s'aliéner des pays neutres.

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par rnc1515 Voir le message
    Euh, l'Irak (le berceau de l'EI) est devenu un état incapable de se défendre contre des rebellions internes, justement à la suite d'une intervention. Et en Syrie entre le fait de fournir des armes, des moyens logistiques et soutien diplomatique aux rebelles en plus de menaces constantes à l'égard d'Assad, je pense qu'on est loin du non-interventionnisme strict.

    Quant à l'EI s'il nous attaque c'est justement parce qu'on intervient contre eux depuis plus d'un an, en leur envoyant des bombes sur la gueule (enfin on passe plus de temps à rouler des épaules en disant qu'on le fait qu'à le faire, mais ça revient au même).
    Je ne suis pas d'accord. On a toujours été dans le viseur en réalité (comme d'autres pays), et depuis le début. Le contenu idéologique qui prédomine au sein de ses groupes, fait qu'on ne peut qu'être visé. Et d'ailleurs, beaucoup de pays ont été touchés tout en étant melé que de loin au conflit (cf. otages chinois, norvégiens et japonais exécutés récemment).

    Aujourd'hui, même les plus isolationnistes ne contestent pas qu'on ne peut pas se contenter de ne rien faire pour contrer des prédicateurs étrangers qui montent la tête de jeunes français pour commettre des attentats.

    Laisser un commentaire:


  • rnc1515
    a répondu
    Envoyé par Elano Voir le message
    Non mais déjà, le terrorisme, c'est vieux comme le monde. Et c'est un moyen d'action, pas une idéologie. Maintenant, si tu veux parler du terrorisme islamiste, il faut remonter effectivement bien plus loin que 30 ans: le wahabbisme doit dater du 18ème siècle, mais n'était qu'au départ qu'une secte, a pris son essor début 20ème siècle avec la victoire du clan des Saoud en Arabie Saoudite et les découvertes massives de pétrole, qui leurs ont permis ensuite de déverser des dizaines de milliards de dollars pour diffuser leur idéologie dans le monde entier.

    Quant au départ d'Assad, il est évident que maintenant c'est trop tard, et qu'il a parfaitement réussi son coup en s'appliquant soigneusement à détruire méthodiquement tout ce qui est modéré en Syrie, tout en encourageant directement et indirectement les formations djihadistes à se développer.

    Cela doit en tout cas faire réfléchir sur le coût de la non intervention. Car on s'aperçoit dans ce cas précis que le coût peut être largement supérieur à celui de l'intervention. D'ailleurs ce qui est marrant, c'est qu'on n'entend plus du tout, mais alors plus du tout, ceux qui soutenaient que chacun devait rester chez soi et que tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.
    Euh, l'Irak (le berceau de l'EI) est devenu un état incapable de se défendre contre des rebellions internes, justement à la suite d'une intervention. Et en Syrie entre le fait de fournir des armes, des moyens logistiques et soutien diplomatique aux rebelles en plus de menaces constantes à l'égard d'Assad, je pense qu'on est loin du non-interventionnisme strict.

    Quant à l'EI s'il nous attaque c'est justement parce qu'on intervient contre eux depuis plus d'un an, en leur envoyant des bombes sur la gueule (enfin on passe plus de temps à rouler des épaules en disant qu'on le fait qu'à le faire, mais ça revient au même).

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    La Syrie sans Assad, ça donnerait la Libye aujourd'hui, le même merdier en peut-être pire encore. Y'a 2 gouvernements là bas et une multitude de tribus/milices qui n'arrivent pas à s'entendre et l'Etat islamique est en train d'en profiter pour prendre durablement pied dans cette région là aussi. Ils controlent maintenant tout une bande autour de Syrte, le berceau du Kadhafisme. Pas par hasard d'ailleurs, l'EI en Irak s'appuie sur les anciens fidèles de Saddam, m'étonnerait pas que ça soit la même avec les fidèles de Kadhafi qui veulent se venger des rebelles qui les ont écarté violemment du pouvoir en 2011 et de l'Occident qui a appuyé le CNT pour virer Kadhafi. Daesh est donc le moyen de vengeance logique pour eux (ce qui prouve que les motivations de Daesh ne sont pas que religieuses et sont même sans doute majoritairement non religieuses)

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par Blackcat Voir le message
    La cause de la naissance du terrorisme, c'est l'effondrement de l'URSS. En effet tous ces aimables pays (de l'ancienne Yougoslavie à l'Irak en passant par la Libye) où sévissent Al-Qaeda and co étaient des satellites de l'URSS. Par un mécanisme bien connu et prévisible, l'idéologie dominante a laissé une place vacante, place que se sont empressés de prendre les islamistes (il y en a en Bosnie pour ce qui est de la Yougoslavie). Ces derniers avaient été muselés par les gouvernements (des aimables tyrans, d'accord), sitôt libres ils ont fait comme l'élastique qu'on lâche, ils nous sont revenus en pleine figure.

    Oui, OK les US ont armé l'opposition des républiques socialistes, mais ils ne pouvaient pas savoir à qui ils avaient affaire, et surtout que leur jouet finirait par leur échapper. C'est exactement comme les grands industriels qui s'étaient imaginé pouvoir manipuler Hitler, et je ne fais pas cette comparaison au hasard, vu l'idéologie des opposants en question.

    Les gens aiment avoir des certitudes, et la certitude qu'Allah est grand a remplacé celle que le Parti était tout-puissant. Quelques leaders auréolés d'un passé de "martyrs" du régime précédent auront suffi à convaincre la populace.

    Si on chasse Assad, faut pas se faire d'illusions, le pays tombera dans des mains barbues. L'opposition modérée se trouve actuellement sur des bateaux en train de voguer vers l'Europe. Pauvres syriens, qui n'ont le choix qu'entre un dictateur et des monstres.
    Non mais déjà, le terrorisme, c'est vieux comme le monde. Et c'est un moyen d'action, pas une idéologie. Maintenant, si tu veux parler du terrorisme islamiste, il faut remonter effectivement bien plus loin que 30 ans: le wahabbisme doit dater du 18ème siècle, mais n'était qu'au départ qu'une secte, a pris son essor début 20ème siècle avec la victoire du clan des Saoud en Arabie Saoudite et les découvertes massives de pétrole, qui leurs ont permis ensuite de déverser des dizaines de milliards de dollars pour diffuser leur idéologie dans le monde entier.

    Quant au départ d'Assad, il est évident que maintenant c'est trop tard, et qu'il a parfaitement réussi son coup en s'appliquant soigneusement à détruire méthodiquement tout ce qui est modéré en Syrie, tout en encourageant directement et indirectement les formations djihadistes à se développer.

    Cela doit en tout cas faire réfléchir sur le coût de la non intervention. Car on s'aperçoit dans ce cas précis que le coût peut être largement supérieur à celui de l'intervention. D'ailleurs ce qui est marrant, c'est qu'on n'entend plus du tout, mais alors plus du tout, ceux qui soutenaient que chacun devait rester chez soi et que tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes.
    Dernière modification par Elano, 01/12/2015, 09h22.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par Blackcat Voir le message
    La cause de la naissance du terrorisme, c'est l'effondrement de l'URSS. En effet tous ces aimables pays (de l'ancienne Yougoslavie à l'Irak en passant par la Libye) où sévissent Al-Qaeda and co étaient des satellites de l'URSS. Par un mécanisme bien connu et prévisible, l'idéologie dominante a laissé une place vacante, place que se sont empressés de prendre les islamistes (il y en a en Bosnie pour ce qui est de la Yougoslavie). Ces derniers avaient été muselés par les gouvernements (des aimables tyrans, d'accord), sitôt libres ils ont fait comme l'élastique qu'on lâche, ils nous sont revenus en pleine figure.

    Oui, OK les US ont armé l'opposition des républiques socialistes, mais ils ne pouvaient pas savoir à qui ils avaient affaire, et surtout que leur jouet finirait par leur échapper. C'est exactement comme les grands industriels qui s'étaient imaginé pouvoir manipuler Hitler, et je ne fais pas cette comparaison au hasard, vu l'idéologie des opposants en question.

    Les gens aiment avoir des certitudes, et la certitude qu'Allah est grand a remplacé celle que le Parti était tout-puissant. Quelques leaders auréolés d'un passé de "martyrs" du régime précédent auront suffi à convaincre la populace.

    Si on chasse Assad, faut pas se faire d'illusions, le pays tombera dans des mains barbues. L'opposition modérée se trouve actuellement sur des bateaux en train de voguer vers l'Europe. Pauvres syriens, qui n'ont le choix qu'entre un dictateur et des monstres.
    Hmmm pas vraiment d'accord sauf sur le dernier paragraphe

    L'islamisme radical arrive en Iran bien avant la chute du communisme, les americains savaient parfaitement a qui ils avaient affaire, ce n'est pas la chute du communisme qui provoque l'arrivée des groupuscules terroristes en Libye, en Iraq et en Syrie. Et je pense que tu oublies quand meme le role crucial des monarchies du golf

    On peut meme se demander aujourd'hui, avec toutes ces "erreurs" americaines qui se repetent, en Afghanistan, en Iraq, en Libye et maintenant en Syrie ou meme en Ukraine si vraiment ce sont bien "des erreurs".

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    La cause de la naissance du terrorisme, c'est l'effondrement de l'URSS. En effet tous ces aimables pays (de l'ancienne Yougoslavie à l'Irak en passant par la Libye) où sévissent Al-Qaeda and co étaient des satellites de l'URSS. Par un mécanisme bien connu et prévisible, l'idéologie dominante a laissé une place vacante, place que se sont empressés de prendre les islamistes (il y en a en Bosnie pour ce qui est de la Yougoslavie). Ces derniers avaient été muselés par les gouvernements (des aimables tyrans, d'accord), sitôt libres ils ont fait comme l'élastique qu'on lâche, ils nous sont revenus en pleine figure.

    Oui, OK les US ont armé l'opposition des républiques socialistes, mais ils ne pouvaient pas savoir à qui ils avaient affaire, et surtout que leur jouet finirait par leur échapper. C'est exactement comme les grands industriels qui s'étaient imaginé pouvoir manipuler Hitler, et je ne fais pas cette comparaison au hasard, vu l'idéologie des opposants en question.

    Les gens aiment avoir des certitudes, et la certitude qu'Allah est grand a remplacé celle que le Parti était tout-puissant. Quelques leaders auréolés d'un passé de "martyrs" du régime précédent auront suffi à convaincre la populace.

    Si on chasse Assad, faut pas se faire d'illusions, le pays tombera dans des mains barbues. L'opposition modérée se trouve actuellement sur des bateaux en train de voguer vers l'Europe. Pauvres syriens, qui n'ont le choix qu'entre un dictateur et des monstres.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba88
    a répondu
    Bon allez je relance le topic international.

    J'ai bien aimé Fabius qui dit qu'en Syrie on peut discuter et collaborer avec tous les acteurs y compris finalement l'armée du régime avant finalement de faire volte face. :rolleye:

    On passe pour des peintres mais bon c'est pas la 1ère fois. Non seulement on s'entête dans notre folie de ne pas prioriser la lutte contre Daesh par rapport au sort d'Assad mais voilà qu'en plus notre ministre des affaires étrangères offre des virages imaginaires aux médias. C'est balaud, déjà que la visite d'Hollande à Poutine n'a pas débouché sur le rapprochement qui s'imposait. Pas gagné cette large coalition, déjà qu'avec la connerie et la malhônnetteté des turcs on était mal barré.

    Sinon émission intéressante de France 2 hier soir qui retraçait l'histoire du terrorisme de l'avènement d'Al Qaida et Ben Laden jusqu'à Daesh, insistant bien sur les conséquences désastreuses de l'intervention américaine en Irak en 2003 et de la politique du gouvernement irakien en 2011 après le retrait des américains.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X