Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Jaseagal
    a répondu
    Envoyé par Cadole Voir le message
    Euh, c'est le sens de banaliser, non ?
    Pour le reste, je ne réponds pas car je ne sais pas ce que la Suède vient faire là-dedans. Et si tu as envie de rigoler, ma foi, je vais te laisser rigoler tout seul.

    @Al Bundy : si je te suis, ton idée, c'est de légitimer un coup d'État ?
    Sauf que la banalisation c'est ton analyse, pas le fait de voir les américains influer sur les choses ( dans ce cas on pourrait dire la meme chose des russes). Ba écoute si tu ne vois pas le rapport entre ton analyse qui se limite à du " façon poutine ne répond qu'à une "agression" américaine et OTANesque"" et les exemples que je cite qui prouve que bon nombre d'agissements de Poutine et d'inquiétudes de pays limitrophes n'ont rien à voir avec l'OTAN ou les USA, et le cas Suède et Finlande est juste criant de vérité et réprouve ce que tu affirmes. Bref la situation est bien plus complexe que ça, comme d'habitude en fait, sauf que comme à chaque fois les analyses se limitent à ce genre de simplification ce qui est incomplet ( ou de mauvaise foi c'est selon les personnes)

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Envoyé par Jaseagal Voir le message
    En gros tu réponds toujours pas sur le fond concernant le sujet suede ou finlandais et encore moins les exemples donnés par elano et la raison est simple: car tu ne peux pas prouver que cela vient du fait de l'amérique ou de l'occident.. Ce qui est réducteur comme analyse, tout voir par la volonté d'aller contre l'occident, genre ça serait forcément la vérité. Réponds donc aux problèmes suédois et finlandais, qu'on rigole, on reparlera de la politique extérieure américaine qui n'a rien à envier à celle d'Israel ( autant te dire que ça ressemble à rien)

    PS: Banaliser? tu rigoles? Suffit de faire un tour des fora pour voir avec quelle facilité les personnes pondent des analyses simplistes du genre " Non mais Poutine à le droit c'est la faute de l'OTAN de toute façon" ou encore " façon les USA ont fait pire". Désolé chez moi ce n'est aps de l'argumentation et ça n'a rien d'exceptionnel, au contraire c'est devenu incroyablement courant
    Euh, c'est le sens de banaliser, non ?
    Pour le reste, je ne réponds pas car je ne sais pas ce que la Suède vient faire là-dedans. Et si tu as envie de rigoler, ma foi, je vais te laisser rigoler tout seul.

    @Al Bundy : si je te suis, ton idée, c'est de légitimer un coup d'État ?

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Mouais dans le meme temps, que vaut aujourd'hui l'avis de l'OSCE alors qu'ils ont "validé" et jugé democratique, une election presidentielle .... qui n'a eu lieu que dans une moitié de pays, sans electeurs et sans meme de representant de l'autre moitié du pays ?

    Je veux dire, meme dans les pires ratatouilles electoralistes africaines, quand on surpervise et organise un vote on essaie deja, et ca n'a meme pas du tout ete imaginé d'etre envisagé en Ukraine de mettre pouvoir et opposition autour de la table pour discuter sur un accord minimum pour le vote AVANT donc de superviser ledit vote pour savoir s'il a ete globalement democratique ou totalement foireux.

    La non.
    Aucun accord, meme pas envisagé de se reunir pour en discuter
    Une moité de pays privé de vote, de candidat et d'electeurs mais c'est pas grave !

    CERTIFICAT D'AUTHENTICITE DEMOCRATIQUE (c) OSCE

    Laisser un commentaire:


  • Jaseagal
    a répondu
    En gros tu réponds toujours pas sur le fond concernant le sujet suede ou finlandais et encore moins les exemples donnés par elano et la raison est simple: car tu ne peux pas prouver que cela vient du fait de l'amérique ou de l'occident.. Ce qui est réducteur comme analyse, tout voir par la volonté d'aller contre l'occident, genre ça serait forcément la vérité. Réponds donc aux problèmes suédois et finlandais, qu'on rigole, on reparlera de la politique extérieure américaine qui n'a rien à envier à celle d'Israel ( autant te dire que ça ressemble à rien)

    PS: Banaliser? tu rigoles? Suffit de faire un tour des fora pour voir avec quelle facilité les personnes pondent des analyses simplistes du genre " Non mais Poutine à le droit c'est la faute de l'OTAN de toute façon" ou encore " façon les USA ont fait pire". Désolé chez moi ce n'est aps de l'argumentation et ça n'a rien d'exceptionnel, au contraire c'est devenu incroyablement courant

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    @Elano et Jaseagal :

    C'est une lutte d'influence, avec des enjeux essentiellement politiques d'un côté (russe) et économiques de l'autre (américain) ;)
    Mon idée, c'est que les Américains n'ont pas de leçons à donner sur les zones d'influence, puisqu'ils essaient eux-mêmes d'étendre la leur à l'Ukraine. Poutine ne fait rien d'autre que contre-carrer leur projet, certes avec assez peu de finesse, mais je pense qu'il craint en réalité pour la Russie. J'espère que vous n'avez pas la naïveté de croire autre chose, du style le bien contre le mal. D'autant qu'en l'occurrence, le "bien" a fait sauter un président élu démocratiquement au terme d'élections "transparentes", dixit l'OSCE.

    Accessoirement, je considère que le monde a besoin de contre-pouvoirs. Les hégémonies ne sont jamais bonnes, la dernière a accouché de Ben Laden, pour ne parler que de la face visible. Je note que l'interventionnisme américain s'est tellement banalisé qu'il ne choque plus personne. Moi, entendre Obama dire ce qu'il faut faire en Europe ou en Russie, ça me dérange. Dans ce genre de situation, il faut toujours prendre le contre-pied et voir ce que cela donnerait : est-ce qu'on imagine l'Europe ou la Russie expliquer aux EU ce qu'ils devraient faire au Canada ou au Mexique ? On devrait peut-être, d'ailleurs. Voyez à quoi ressemble l'Amérique latine aujourd'hui, à qui appartiennent les grands groupes, pourquoi les EU ont voulu démilitariser ces pays et les libéraliser à tout crin, qui tient les rênes du système. Le bon côté, c'est que la pauvreté a reculé, le mauvais, c'est que ces pays finissent par échapper aux autochtones...

    Pour finir, la France ferait bien de prendre un peu de distance avec l'OTAN. J'ai l'impression que, contrairement à l'Allemagne sur ce dossier ukrainien, elle a suivi et subi plus que choisi.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Et pendant ce temps la, dans la Republique Bolivarienne du Venezuela....

    Accueil Monde
    «Notre Chávez qui es aux cieux»
    LIBERATION 3 SEPTEMBRE 2014 À 12:27

    Dix-huit mois après la mort du leader vénézuélien, le Parti socialiste local lance une prière à sa gloire.
    «Notre Chávez qui es aux cieux, sur la terre, comme dans la mer, et en nous, que ton nom soit sanctifié»... Un an et demi après la mort de l'ancien dirigeant, le parti socialiste uni du Venezuela (PSUV, au pouvoir) a franchi une étape dans sa déification avec le lancement d'une prière à sa gloire. Calquée sur le Notre Père catholique, l'«oraison» à Chávez a été lancée ce 1er septembre lors du premier «atelier de formation socialiste» organisé par le parti à Caracas. Le quotidien d'opposition TalCual raconte la scène, tandis que El Universal publie une vidéo .

    «Donne-nous ta lumière pour nous guider chaque jour, ne nous laisse pas succomber à la tentation du capitalisme, mais délivre-nous du mal de l’oligarchie», poursuit le texte dans une adaptation très libre de l'original. La ferveur envers Chávez est d'autant plus forte que l'action de son pâle successeur, Nicolas Maduro, déçoit, avec 35% seulement d'opinions favorables et une inflation galopante.
    http://www.liberation.fr/monde/2014/...7?xtor=rss-450

    Toujours sur le Venezuela, le point sur la situation economique

    Venezuela: 18 mois après la mort de Chavez, la popularité de Maduro chute

    Héritier politique d'Hugo Chavez, décédé en mars 2013, Nicolas Maduro peine à susciter au Venezuela la même ferveur que son mentor: une combinaison d'annonces hésitantes et d'initiatives polémiques a fait chuter ces derniers mois sa popularité, dans un contexte de grave crise économique.

    Selon une enquête de Datanalisis, 80% de la population considère désormais que la situation du pays est mauvaise.
    Et Nicolas Maduro ne recueille plus que 35% d'opinions favorables, ayant dilapidé le capital de sympathie obtenu lors des élections municipales de décembre, à grands renforts de baisses de prix décrétés par le gouvernement.

    Même la société de sondages Hinterlaces, réputée proche du chavisme, ne peut que constater qu'en neuf mois, le dirigeant a perdu 18 points en popularité.

    "Il y a une relation directe entre la perception de la crise économique et la chute de la popularité de Maduro, pas seulement pour ce qu'il a fait, mais aussi pour ce qu'il n'a pas fait, c'est-à-dire résoudre le problème de la pénurie et de l'inflation. Et aussi pour ce qu'il a dit qu'il allait faire, mais qu'il n'a pas fait", explique à l'AFP Luis Vicente Leon, président de Datanalisis.

    "La perception des gens, c'est que le gouvernement est perdu", ajoute-t-il.

    Même si la Banque centrale ne publie plus de statistiques officielles ces derniers mois, il est facile de constater à quel point la qualité de vie s'est détériorée: hormis les produits dont les prix sont contrôlés, tout coûte plus cher qu'hier... mais moins que demain.

    Dans les supermarchés, il est fréquent de trouver des rayons vides, de faire la queue pendant des heures ou de passer des mois sans pouvoir se fournir en café, en sucre ou en papier toilette.

    En mai, l'inflation frôlait les 61% sur un an, tandis qu'en mars, la Banque centrale dénombrait déjà 19 catégories de produits de première nécessité connaissant "de sérieux problèmes d'approvisionnement".

    Selon, Fedecamaras, la fédération patronale regroupant la majorité des entreprises privées, "l'année terminera probablement avec une chute de 4 à 5%" du Produit intérieur brut (PIB).

    - 'une question de crédibilité' -

    Le gouvernement est critiqué de toutes parts, y compris depuis les rangs du chavisme, pour cette situation économique difficile, vécue avec d'autant plus d'indignation que le pays est assis sur les plus importantes réserves pétrolières prouvées de la planète.

    Les analystes recommandent, comme traitement de choc face à la crise, notamment de réduire les dépenses publiques et de flexibiliser les prix de certains produits contrôlés, comme l'essence, qui est la moins chère au monde.

    Mais pour l'instant Nicolas Maduro, un ancien syndicaliste dont l'ascension politique s'est faite dans l'ombre de Chavez, n'a répondu qu'avec des hésitations, annonçant ces derniers mois des actions se voulant anti-crise mais jamais concrétisées.

    Il y a près de trois mois, il a promis une "secousse révolutionnaire", une restructuration du gouvernement qui n'est depuis jamais venue.

    "C'est une question de crédibilité", estime Oswaldo Ramirez, directeur du cabinet de conseils ORC Consultores.

    "Il annonce des actions, il annonce des mesures, ces mesures n'arrivent pas, quand il dit qu'il va faire une chose il recule, comme dans le cas de (la hausse du prix de) l'essence", ajoute-t-il.

    Il semble aussi s'attaquer aux conséquences plutôt qu'aux raisons de la crise: par exemple, en fermant la nuit la frontière de la Colombie, pour éviter la sortie du pays de milliers de litres d'essance et de tonnes d'aliments, via la contrebande.

    Autre mesure ayant suscité l'incrédulité et la polémique: l'annonce floue d'un prochain système de capteurs d'empreintes digitales dans les supermarchés pour contrôler les achats de chacun.

    La chute de popularité de Maduro n'est pas une menace à court terme pour la stabilité du gouvernement, estiment les analystes, qui comparent son taux d'adhésion à ceux des présidents des Etats-Unis Barack Obama (38%) ou du Pérou Ollanta Humala (32%).

    Mais la sanction pourrait venir lors des élections législatives de fin 2015: "avec 35% (de popularité), (Maduro) ne va pas être éjecté maintenant, mais avec si peu de marge de manoeuvre, c'est difficile de gagner une élection", prévient Luis Vicente Leon.
    Comment ca va se terminer la bas ?
    Les Chavistes ont crées une milice armée, controlent tout, des medias a l'argent du petrole qu'ils utilisent pour arroser les electeurs via les , accepteront ils lors de futures elections de perdre le pouvoir ... c'est a dire pour eux, de TOUT perdre.

    Laisser un commentaire:


  • Space_opera
    a répondu
    Envoyé par Cadole Voir le message
    Aller dans les pays baltes pour "envoyer un message", ça me semble justement le meilleur moyen de voir Poutine durcir sa position et tout faire pour que l'Ukraine ne rejoigne pas le giron américain. L'OTAN ayant été créée "contre" la Russie à l'époque, il est marrant de voir certains s'étonner des réticences de Moscou. Aucun pays n'aimerait qu'une organisation hostile vienne s'essuyer les pieds sur son palier de porte.
    N'empêche que l'Estonie ce n'est pas la Russie.

    Laisser un commentaire:


  • Jaseagal
    a répondu
    Envoyé par Gilles6975 Voir le message
    En passant en parlant de l'OTAN



    http://www.lopinion.fr/blog/secret-d...-defense-15926

    Je sais pas pourquoi mais je pense que ca va pas se faire:rolleye:
    T'es sévère ils nous enverront un transport à la prochaine Opé :grn:
    M'enfin ça reste assez hypocrite dans un sens quand on voit la volonté des américains notamment de tuer depuis des décennies les complexes militaro-industriels en Europe pour vendre leurs armes et appareils ( et autres munitions). Suffit de voir le F-35 combien ça coute aux pays clients

    Laisser un commentaire:


  • Gilles6975
    a répondu
    En passant en parlant de l'OTAN

    Selon l'Otan, il manque plus de deux milliards au budget français de la Défense
    L'Alliance va réaffirmer la nécessité pour les pays membres de consacrer au moins 2% de leur PIB à la défense

    Lors du sommet de Newport (Royaume-Uni), l'Alliance atlantique va rappeler son souhait de voir tous ses membres consacrer au moins 2% de leur produit interieur brut (PIB) à la défense - et au sein de cette somme, au moins 20% aux dépenses d'investissements. La plupart des pays européens en sont très loin, comme l'indiquent les chiffres de l'Otan. Les Etats-Unis assurent à eux seuls 75% des dépenses militaires d'une Alliance dont la vocation première reste le sécurité de l'Europe. Au delà d'un partage du fardeau entre les deux rives de l'Atlantique - thème récurrent s'il en est - Paris insiste pour sa part sur un nécessaire rééquilibrage au sein de l'Europe. L'Allemagne est sollicitée pour dépenser plus, comme l'Italie ou l'Espagne.

    Pour être en conformité avec cet objectif des 2%, la France devrait augmenter son bugdet de la défense de 2,46 milliards, si l'on se base sur le PIB français de 2013 et la part consacrée à la défense (1,88% selon les normes Otan). Chiche ?
    http://www.lopinion.fr/blog/secret-d...-defense-15926

    Je sais pas pourquoi mais je pense que ca va pas se faire:rolleye:

    Laisser un commentaire:


  • Jaseagal
    a répondu
    Envoyé par Cadole Voir le message
    Aller dans les pays baltes pour "envoyer un message", ça me semble justement le meilleur moyen de voir Poutine durcir sa position et tout faire pour que l'Ukraine ne rejoigne pas le giron américain. L'OTAN ayant été créée "contre" la Russie à l'époque, il est marrant de voir certains s'étonner des réticences de Moscou. Aucun pays n'aimerait qu'une organisation hostile vienne s'essuyer les pieds sur son palier de porte.
    Et la suède ou Finlande c'est quoi? Comme le dit elano, si les pays de l'est se jettent aussi facilement dans l'OTAN ça a autant à voir avec l'organisation elle meme qu'avec la politique de la Russie hein, pays qui viole des espaces aériens ou simulent des attaques de bases envers des pays totalement neutre

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par Cadole Voir le message
    Aller dans les pays baltes pour "envoyer un message", ça me semble justement le meilleur moyen de voir Poutine durcir sa position et tout faire pour que l'Ukraine ne rejoigne pas le giron américain. L'OTAN ayant été créée "contre" la Russie à l'époque, il est marrant de voir certains s'étonner des réticences de Moscou. Aucun pays n'aimerait qu'une organisation hostile vienne s'essuyer les pieds sur son palier de porte.
    Pourtant, c'est que subissent l'ensemble des pays de l'ancien bloc soviétique. Même ceux dont on peut difficilement soupçonner les dirigeants d'antipathie russe comme la bielorussie, l'arménie ou le kazakhstan, rappelent régulièrement Moscou à l'ordre pour ingérence régulière et systématique dans leurs affaires internes. A commencer par le langage employé, qui est sidérant : "nouvelle russie", "un seul et même peuple", "zone d'influence russe"... ils sont au courant que ces pays ont décidé de séparer leur destin de celui de la russie il y a 25 ans? Ce qui n'empêche pas les rapprochements par des accords et traités qui existent depuis la création de la CEI ou le projet d'union douanière actuelle.

    Qu'on essaie de comprendre le sentiment "d'encerclement", c'est une chose, mais il ne permet en aucun cas de défendre ce qui n'est pas défendable.

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Envoyé par Myrelingues Voir le message
    Washington pousse l'Otan au bras de fer avec la Russie : http://www.lefigaro.fr/international...-la-russie.php
    Aller dans les pays baltes pour "envoyer un message", ça me semble justement le meilleur moyen de voir Poutine durcir sa position et tout faire pour que l'Ukraine ne rejoigne pas le giron américain. L'OTAN ayant été créée "contre" la Russie à l'époque, il est marrant de voir certains s'étonner des réticences de Moscou. Aucun pays n'aimerait qu'une organisation hostile vienne s'essuyer les pieds sur son palier de porte.

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Ces mecs sont tous issus de la mouvance identitaire et pas réputés pour leur QI. Leur interview lors de je sais plus quel JT ne faisait que confirmer...
    Par ailleurs ils sont partis là-bas pour se faire mousser. Ils ne combattent pas d'après les reportages télés, en gros ils font des photos d'eux en treillis et avec des armes, et ne comprennent pas les ordres.
    Des champions quoi.


    Sinon les sauvages de l'EIIL ont récidivé en décapitant le deuxième journaliste Américain et menacent de faire de même avec un Britannique.
    Je me demande quand même pourquoi c'est si long de les réduire en miettes eux. Si les Ricains veulent ils peuvent bombarder H24 avec des drones et vite les plier ou du moins les affaiblir considérablement... non ?
    Quand la cible, c'est des gros convois comme jusqu'à présent, ça va. Mais maintenant, ils se sont adaptés, ils se déplacent en petits groupes, et là, c'est tout de suite plus difficile.

    Et en Syrie, c'est très compliqué de combattre les terroristes sans renforcer Assad, lui même ayant contribué à renforcer ce mouvement pour mieux "exister".

    Laisser un commentaire:


  • Space_opera
    a répondu
    Washington pousse l'Otan au bras de fer avec la Russie : http://www.lefigaro.fr/international...-la-russie.php

    Laisser un commentaire:


  • topofnet1
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Ces mecs sont tous issus de la mouvance identitaire et pas réputés pour leur QI. Leur interview lors de je sais plus quel JT ne faisait que confirmer...
    Par ailleurs ils sont partis là-bas pour se faire mousser. Ils ne combattent pas d'après les reportages télés, en gros ils font des photos d'eux en treillis et avec des armes, et ne comprennent pas les ordres.
    Des champions quoi.


    Sinon les sauvages de l'EIIL ont récidivé en décapitant le deuxième journaliste Américain et menacent de faire de même avec un Britannique.
    Je me demande quand même pourquoi c'est si long de les réduire en miettes eux. Si les Ricains veulent ils peuvent bombarder H24 avec des drones et vite les plier ou du moins les affaiblir considérablement... non ?
    Obama a aucune envie de retourner en Irak. De plus, la menace d'eiil permet aux usa de contrôler le gouvernement irakien, ca les rend dépendants d'eux puisque leur armée se (s'est) fait bouffer.

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Ces mecs sont tous issus de la mouvance identitaire et pas réputés pour leur QI. Leur interview lors de je sais plus quel JT ne faisait que confirmer...
    Par ailleurs ils sont partis là-bas pour se faire mousser. Ils ne combattent pas d'après les reportages télés, en gros ils font des photos d'eux en treillis et avec des armes, et ne comprennent pas les ordres.
    Des champions quoi.


    Sinon les sauvages de l'EIIL ont récidivé en décapitant le deuxième journaliste Américain et menacent de faire de même avec un Britannique.
    Je me demande quand même pourquoi c'est si long de les réduire en miettes eux. Si les Ricains veulent ils peuvent bombarder H24 avec des drones et vite les plier ou du moins les affaiblir considérablement... non ?

    Laisser un commentaire:


  • quinte
    a répondu
    Envoyé par Myrelingues Voir le message
    Entre les nationalistes ukrainiens et les nationalistes russes c'est bonnet blanc et blanc bonnet.
    Oui bien sur, il va de soi que tous les nationalismes se ressemblent. Mais ces ex militaires français qui vont combattre aux côtés des séparatistes alliés aux russes désignés par les américains et l'UE, avec leur arsenal médiatique , comme les grands méchants de l'histoire..... Ca fait drôle!

    Laisser un commentaire:


  • Space_opera
    a répondu
    Envoyé par quinte Voir le message
    Oui merci, j'ai regardé. Ca me semble un peu confus. Leur convictions anti Ue et surtout anti-impérialistes plus fortes que leur probable sympathie pour le gouvernement ukrainien matinée d'extrême-droite ????? Un peu bizarre leur "position" !

    Les commentaires aussi semblent confus:shock: Outre la propagande, j'ai du mal à comprendre pourquoi l'Ue ne se rapproche pas de la russie. Il n' y a guère que les américains pour jouer à la guerre froide. Z'ont l'air en manque de "méchants ennemis":non:
    Entre les nationalistes ukrainiens et les nationalistes russes c'est bonnet blanc et blanc bonnet.

    Laisser un commentaire:


  • quinte
    a répondu
    Envoyé par Gilles6975 Voir le message
    Cherche Victor Lenta sur le web et tu verras à quel type du gogole tu as affaire.

    Autant il y a eu - et il y a toujours - des filières qui ont fait de vraies guerillas (avec les Karen, avec Bob Denard en Afrique, comme agent de sécurité au Zimbabwe ou en Afs Sud, avec les Croates ou encore les Serbes) autant là c'est des clowns.

    Il ya d'ailleurs des gens du même milieu à Kiev et plus nombreux et bizarrement personne n'en parle. Ceci dit ils ne sont peut etre pas aussi débile que les pré cités pour aller raconter leurs mytho à la TV française.


    Apres pour le reste il est vrai que ca fait un peu revival de la guerre froide. Les américains avec leurs agences et les russes avec leurs soldats sans gps. Le tout sur fond de guerre de communication. Mais bon le principe de la guerre froide c'est qu'en général - et surtout avec les puissances nucleaires - personne n'a intérêt à ce que ca aille plus loin.
    Oui merci, j'ai regardé. Ca me semble un peu confus. Leur convictions anti Ue et surtout anti-impérialistes plus fortes que leur probable sympathie pour le gouvernement ukrainien matinée d'extrême-droite ????? Un peu bizarre leur "position" !

    Les commentaires aussi semblent confus:shock: Outre la propagande, j'ai du mal à comprendre pourquoi l'Ue ne se rapproche pas de la russie. Il n' y a guère que les américains pour jouer à la guerre froide. Z'ont l'air en manque de "méchants ennemis":non:

    Laisser un commentaire:


  • boy176951
    a répondu
    Envoyé par Gilles6975 Voir le message
    pardon :confus:

    Dans le tertiaire ils sont a la ramasse par contre au niveau agriculture et industrie lourde ils pourraient presque nous donner des leçons.
    J'ai jamais dit le contraire, seulement avec ce qu'il se passe je doute que l'industrie de l'ouest de l'Ukraine va redemarrer facilement.;)

    Laisser un commentaire:


  • Gilles6975
    a répondu
    Envoyé par quinte Voir le message
    Ben je me demande ce qu'ils foutent la bas quoi ! aux cotés des séparatistes...:shock:
    Des nostalgiques ?
    Des pas si "ex" que ça ?

    Soit ils ont c...!
    Soit ils sont "envoyés" !
    Soit ils y vont par conviction ! mais lesquelles vu que la propagande donne le rôle de "méchants " aux séparatistes ? Chai pas ça fait bizarre quand même ! parce que les séparatistes n'ont rien d'une armée de libération ou de guérilléros ! C'est une extrême droite différente de celle de Kiev mais quand même ! Et puis Poutine pour rétablir l'équilibre dans mon propos général, c'est pas non plus la panaçée es démocratie. Un peu comme les usa...
    En attendant les russes ont attaqué un pipe en direction de la Chine. Si quelqu'un sait combien de bornes ils ont à poser........?
    Cherche Victor Lenta sur le web et tu verras à quel type du gogole tu as affaire.

    Autant il y a eu - et il y a toujours - des filières qui ont fait de vraies guerillas (avec les Karen, avec Bob Denard en Afrique, comme agent de sécurité au Zimbabwe ou en Afs Sud, avec les Croates ou encore les Serbes) autant là c'est des clowns.

    Il ya d'ailleurs des gens du même milieu à Kiev et plus nombreux et bizarrement personne n'en parle. Ceci dit ils ne sont peut etre pas aussi débile que les pré cités pour aller raconter leurs mytho à la TV française.


    Apres pour le reste il est vrai que ca fait un peu revival de la guerre froide. Les américains avec leurs agences et les russes avec leurs soldats sans gps. Le tout sur fond de guerre de communication. Mais bon le principe de la guerre froide c'est qu'en général - et surtout avec les puissances nucleaires - personne n'a intérêt à ce que ca aille plus loin.

    Laisser un commentaire:


  • Gilles6975
    a répondu
    Envoyé par boy176951 Voir le message
    Je pense que tu as pas compris ce que j'ai dit, parce que ça n'a aucun rapport.
    L'Allemagne a besoin de main d'oeuvre si possible peu chère, des Ukrainiens dans un pays en faillite et sans capacité industrielle feront parfaitement l'affaire, c'est pas les ukrainiens qui achèteront allemands, les roumains ne le font pas aujourd'hui à ce que je sache.;)
    pardon :confus:

    Dans le tertiaire ils sont a la ramasse par contre au niveau agriculture et industrie lourde ils pourraient presque nous donner des leçons.

    Laisser un commentaire:


  • quinte
    a répondu
    Envoyé par Gilles6975 Voir le message
    J'espère que tu ne prends pas au sérieux les 5 pieds nickelés qu'on a abondamment vu a la Tv dans le seul but de servir la soupe anti - poutine ?
    Ben je me demande ce qu'ils foutent la bas quoi ! aux cotés des séparatistes...:shock:
    Des nostalgiques ?
    Des pas si "ex" que ça ?

    Soit ils ont c...!
    Soit ils sont "envoyés" !
    Soit ils y vont par conviction ! mais lesquelles vu que la propagande donne le rôle de "méchants " aux séparatistes ? Chai pas ça fait bizarre quand même ! parce que les séparatistes n'ont rien d'une armée de libération ou de guérilléros ! C'est une extrême droite différente de celle de Kiev mais quand même ! Et puis Poutine pour rétablir l'équilibre dans mon propos général, c'est pas non plus la panaçée es démocratie. Un peu comme les usa...
    En attendant les russes ont attaqué un pipe en direction de la Chine. Si quelqu'un sait combien de bornes ils ont à poser........?

    Laisser un commentaire:


  • boy176951
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Ca peut acheter quoi un bout d'Ukraine en faillite ?
    Je pense que tu as pas compris ce que j'ai dit, parce que ça n'a aucun rapport.
    L'Allemagne a besoin de main d'oeuvre si possible peu chère, des Ukrainiens dans un pays en faillite et sans capacité industrielle feront parfaitement l'affaire, c'est pas les ukrainiens qui achèteront allemands, les roumains ne le font pas aujourd'hui à ce que je sache.;)

    Laisser un commentaire:


  • Gilles6975
    a répondu
    Envoyé par quinte Voir le message
    Sinon ça sent pas bon cette guerre à même pas 3000 kms de chez nous ! Ca peut déraper à n'importe quel moment:sick:

    D'autre part je lisais hier sur les pages orange, que les tirs contre l'armée ukrainienne étaient si précis qu'ils montraient que c'était des professionnels qui tiraient !!! donc que ce n'étaient pas les séparatistes ! ben alors pas des pros les séparatistes? Mais alors qui aurait abattu le boeing alors? quand la propagande se mord la queue:non:
    Bref ! avec des ex militaires français au coté des séparatistes des mercenaires américains aux cotés de l'armée ukrainienne et des soldats russes qui ont traversé la frontière sans faire attention, ça fait un peu pétaudière cette histoire !
    J'espère que tu ne prends pas au sérieux les 5 pieds nickelés qu'on a abondamment vu a la Tv dans le seul but de servir la soupe anti - poutine ?

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X