Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Jaseagal
    a répondu
    La chine avait signé un gros contrat pour le gaz il y a quelques mois, en roubles.......Ils doivent se friser les moustaches :D

    Laisser un commentaire:


  • Space_opera
    a répondu
    Bon sang mais qu'est-ce qu'ils sont attentionnés, c'est fou : http://www.huffpostmaghreb.com/2014/...frhpmg00000006

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par Earls court Voir le message
    Au milieu de cette grande faradole de fleurs et en musique, on a quand même le "2015 official Bad Guy" dont la monnaie continue de se crasher en bourse. Les Russes utilisent leurs devises pour racheter des roubles et éviter que la crise s'aggrave. Problème, les réserves s'amenuisent et les prix des hydrocarbures, principale source de rentrée de devises, continue de baisser aussi, sous la houlette du cartel arabo-persique avec la bénédiction (pour ne pas dire plus) des Etats-Unis qui continuent leur stratégie de sanction sur la Russie suite à la Crimée.
    Le rouble a donc perdu 45% de sa valeur depuis le début de l'année, plus de 90 mrds de capitaux ont quitté le pays par l'intermédiaire des sociétés étrangères et des grandes fortunes, malgré les cadeaux faits par Poutine aux impatriés.

    Des grosses boites comme Apple décident de suspendre leurs ventes en Russie en attendant de réhausser les prix et surtout que la situation s'appaise.

    Ajouté à l'embargo qui pèse sur la Russie, la population commence clairement à sentir passer le choc notamment avec l'inflation grimpante. Et je ne parle du fait que les petits Russes n'auront pas d'iPhone 6 à Noël :o
    Les seuls gagnants de l'histoire sont les producteurs et agriculteurs locaux, qui doivent combler les manques créés par l'embargo, et qui doivent être plus que tenter d'exporter à mort, ce que le gouvernement essaye de contenir à fond. On est dans une belle crise des changes.

    Petite pensée à un forumeur qui hurlait au catastrophisme lorsqu'on a imposé l'embargo en Russie.
    Avec le recul, cette page est succulente :joue:
    http://forum.olweb.fr/showthread.php...ionales/page53
    Dans le même genre, un mec comme Abramovitch, en quelques jours, a "perdu" (je mets des guillemets car ça ne reste que virtuel) 1 milliard et demi, et je parle même pas des autres oligarques.
    Autre indicateur intéressant géopolitiquement parlant, le risque de défaut sur les contrats obligataires émis par les entreprises pétrolières américaines qui extraient du pétrole de schiste aux Etats Unis a été fortement revu à la hausse cette semaine.

    Y a quelques mecs, pas des plus mal placés, qui doivent commencer à gueuler sérieusement. :D

    Laisser un commentaire:


  • BenzBenz59
    a répondu
    Un tableau succint de la situation :

    http://russeurope.hypotheses.org/3163

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Au milieu de cette grande faradole de fleurs et en musique, on a quand même le "2015 official Bad Guy" dont la monnaie continue de se crasher en bourse. Les Russes utilisent leurs devises pour racheter des roubles et éviter que la crise s'aggrave. Problème, les réserves s'amenuisent et les prix des hydrocarbures, principale source de rentrée de devises, continue de baisser aussi, sous la houlette du cartel arabo-persique avec la bénédiction (pour ne pas dire plus) des Etats-Unis qui continuent leur stratégie de sanction sur la Russie suite à la Crimée.
    Le rouble a donc perdu 45% de sa valeur depuis le début de l'année, plus de 90 mrds de capitaux ont quitté le pays par l'intermédiaire des sociétés étrangères et des grandes fortunes, malgré les cadeaux faits par Poutine aux impatriés.

    Des grosses boites comme Apple décident de suspendre leurs ventes en Russie en attendant de réhausser les prix et surtout que la situation s'appaise.

    Ajouté à l'embargo qui pèse sur la Russie, la population commence clairement à sentir passer le choc notamment avec l'inflation grimpante. Et je ne parle du fait que les petits Russes n'auront pas d'iPhone 6 à Noël :o
    Les seuls gagnants de l'histoire sont les producteurs et agriculteurs locaux, qui doivent combler les manques créés par l'embargo, et qui doivent être plus que tenter d'exporter à mort, ce que le gouvernement essaye de contenir à fond. On est dans une belle crise des changes.

    Petite pensée à un forumeur qui hurlait au catastrophisme lorsqu'on a imposé l'embargo en Russie.
    Avec le recul, cette page est succulente :joue:
    http://forum.olweb.fr/showthread.php...ionales/page53

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    On vient de vivre trois jours complètement dingues:

    - prise d'otage à Sydney, on apprend que l'Iran avait alerté l'Australie du comportement ambiguë du preneur d'otage
    - attentat dans une école au Pakistan qui fait environ 130 morts : les Talibans afghans condamnent "fermement le massacre d'enfants innocents"
    - rapprochement historique entre Cuba et les Etats-Unis
    - Le Hamas qui sort de la liste des organisations terroristes de l'UE (ok pour vice de forme...)

    On croirait un épisode des bisounours ou, à la fin, tout le monde se fait des calins. :shock:

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Merci; apparemment c'est/c'était pas encore bien défini et il persiste quelques "selon la presse".

    En tous cas ça fait vraiment chier pour ces deux victimes... et pour les autres, en plus du traumatisme à vie de la prise d'otage, se demander pourquoi certains sont morts et pas nous...

    Y a des mecs allumés dans ces milieux-là, c'est ce que je voulais dire.

    Sinon sympa la situation de la Russie. Poutine il a quoi comme marge de maneouvre ?
    C'est impensable, mais à sa place je serais tenté de dire "Vous jouez aux cons ? J'attaque l'Ukraine pour de vrai et ton Mistral tu te le mets au cul, Holllande" :crazy:
    Pourquoi attaquer quand la situation interne ukrainienne peut degenerer gravement a l'arrivée de l'hiver ?

    L'un des responsables du Kremlin, je crois, mais j'en suis pas sur, que c'est le ministre des affaires etrangeres, a indiqué que les "cadeaux" sur le prix du gaz aux ukrainiens etaient finis, mais aussi que des mesures plus restrictives sur le commerce des entreprises ukrainiennes vers la russie ainsi que sur les travailleurs ukrainiens en russie allaient etre imposées apres le coup de la vente des armes autorisé par le congrés US.

    L'Ukraine n'a pas une economie adpatés aux normes europeennes et n'a pas de marché tourné vers l'Europe, il lui faudra beaucoup de temps avant qu'elle puisse se faire une place dans le marché europeen.
    Sa situation economique est bien pire que celle de la Russie et elle ne risque pas de s'arranger.

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par interactif Voir le message
    Pour ton interrogation sur les deux victimes de la prise d'otage à Sidney :
    http://www.lexpress.fr/actualite/soc...s_1632859.html
    Merci; apparemment c'est/c'était pas encore bien défini et il persiste quelques "selon la presse".

    En tous cas ça fait vraiment chier pour ces deux victimes... et pour les autres, en plus du traumatisme à vie de la prise d'otage, se demander pourquoi certains sont morts et pas nous...


    Envoyé par Space_opera Voir le message
    Non, les Identitaires sont peut-être bien à Droite mais ce ne sont pas des fous du genre à faire ce que tu dis là.
    Y a des mecs allumés dans ces milieux-là, c'est ce que je voulais dire.


    Sinon sympa la situation de la Russie. Poutine il a quoi comme marge de maneouvre ?
    C'est impensable, mais à sa place je serais tenté de dire "Vous jouez aux cons ? J'attaque l'Ukraine pour de vrai et ton Mistral tu te le mets au cul, Holllande" :crazy:

    Laisser un commentaire:


  • Space_opera
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Ca va finir par mal tourner avec des encülés pareils. Un mec comme ça à Lyon, avec les intellectuels identitaires qui sévissent, il risquerait de finir au mieux avec une intimidation, au pire avec une bonne grosse branlée qui l'empêcherait de parler aux journalistes pour un bout de temps...
    Non, les Identitaires sont peut-être bien à Droite mais ce ne sont pas des fous du genre à faire ce que tu dis là.

    Laisser un commentaire:


  • topofnet1
    a répondu
    Envoyé par Blackcat Voir le message
    Jean XXIII était déjà intervenu lors de la crise de 1962, d'où l'encyclique Pacem im Terris.
    Tu me parles d'un temps... :grn:
    Jean-Paul II avait été pas mal actif en Europe de l'Est, mais depuis le Vatican s'était fait plus discret surtout Benoit XIV que j'ai pas souvenir d'avoir vu intervenir de la sorte en politique étrangère. Là, François signe peut-être le retour du Vatican comme l'acteur important de la diplomatie mondiale qu'il a toujours été.

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    Envoyé par topofnet1 Voir le message
    Après l'Iran Obama semble vraiment vouloir rapprocher les usa de leurs vieux ennemis. Les tensions avec Cuba n'ont de toute façon plus vraiment lieu d'être, la guerre froide et finie, personne n'installera de missiles là-bas, aucun des 2 n'y avait encore intérêt. A noter qu'apparemment le Vatican a joué un rôle important dans ce rapprochement, ça aussi c'est inhabituel et montre que François veut plus s'impliquer en politique étrangère (il y a déjà eu des contacts avec Israël et la Palestine).
    Jean XXIII était déjà intervenu lors de la crise de 1962, d'où l'encyclique Pacem im Terris.

    Laisser un commentaire:


  • topofnet1
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message
    Barrack Obama qui annonce un rapprochement des USA avec Cuba
    C'est LA grosse info diplomatique internationale du jour et meme probablement de l'année.

    Y'avait deja eu des ouvertures, plus du coté de Cuba d'ailleurs, pour attirer les devises en misant sur le tourisme, mais la c'est l'annonce "d'allegements" de l'embargo a la fois pour la circulation des personnes comme des biens, du commerce
    Après l'Iran Obama semble vraiment vouloir rapprocher les usa de leurs vieux ennemis. Les tensions avec Cuba n'ont de toute façon plus vraiment lieu d'être, la guerre froide et finie, personne n'installera de missiles là-bas, aucun des 2 n'y avait encore intérêt. A noter qu'apparemment le Vatican a joué un rôle important dans ce rapprochement, ça aussi c'est inhabituel et montre que François veut plus s'impliquer en politique étrangère (il y a déjà eu des contacts avec Israël et la Palestine).

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Barrack Obama et Raul Castro qui annoncent en meme temps chacun dans son pays, un rapprochement entre USA et Cuba

    C'est LA grosse info diplomatique internationale du jour et meme probablement de l'année.

    Y'avait deja eu des ouvertures, plus du coté de Cuba d'ailleurs, pour attirer les devises en misant sur le tourisme, mais la c'est l'annonce "d'allegements" de l'embargo a la fois pour la circulation des personnes comme des biens, du commerce

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Il s'est converti à l'islam sunnite quasiment après son arrivée en 1996. Un profil de taré complet aux multiples facettes...

    Le seul truc qui m'intrigue désormais, c'est de savoir comment sont morts les deux otages, les a-t-il tués d'abord ou bien ont-ils pris une balle dans l'assaut ?



    Sinon, c'est à moitié faits divers, à moitié actu internationale :

    De l'Hérault au jihad en Syrie : la mosquée de Lunel ne condamne pas leur départ

    Lahoucine Goumri, président, parle à la demande du maire. Mais pas forcément pour dire ce que ce dernier attendait.

    Lahoucine Goumri, le président de l'Union des musulmans de Lunel, qui gère la mosquée El Baraka, a rompu le silence. Recevant quelques journalistes, dans le froid d'une mosquée encore vide en ce vendredi de prière. C'est à la demande du maire, Claude Arnaud, qu'il parle. Avant d'ajouter qu'avant, on lui avait demandé de ne pas s'exprimer.Il le répète : "La mosquée n'a rien à voir avec tous ces départs. Ce sont des départs individuels. Ils n'ont jamais concerté l'imam ou la mosquée. Les musulmans qui viennent à la mosquée sont des Lunellois et il n'y a aucun souci à Lunel. Il y a un problème à 6 000 km d'ici et on ne veut pas le ramener à Lunel."

    La mosquée ne condamnera pas

    L'homme veut apaiser. Condamne-t-il pour autant les départs des jeunes de Lunel en Syrie ? "C'est leur choix. Je n'ai pas à les juger. Seul Dieu les jugera. Si on doit condamner quelque chose, il faut condamner ce qui est condamnable. Pourquoi condamner ces jeunes qui sont partis au nom d'une injustice en Syrie et pas ces Français qui sont partis et ont tué des bébés palestiniens avec Tsahal l'été dernier ? Pourquoi est-ce qu'une mosquée condamnerait, alors que les autres religions ne le font pas ?" Le président ne voit donc également pas pourquoi il ferait acte de prévention auprès des autres jeunes : "Je ne vois pas pourquoi je ferais un message, si dix personnes sont parties sur 6 000 musulmans, soit 0,04 % ? Les autres jeunes, ils ne partent pas. Pourquoi je parlerais aux jeunes ? Tous les Lunellois ne sont pas dans le délire de la Syrie." Pour lui, s'il doit y avoir prévention ou fermeture de site internet, c'est à l'État d'agir. Dès lors, quid des 0,04 % : Raphael, Houssem, Sabri, Hamza, Karim ? Les connaissait-il ? "Certains venaient à la mosquée, d'autres pas. Ils étaient gentils, intégrés, serviables, doux, bien éduqués. C'est un étonnement qu'ils soient partis." D'ailleurs, se l'explique-t-il ? "Il n'y a rien à comprendre. Ils se connectent sur internet, ils prennent un billet d'avion." Et d'ajouter que les intentions sont différentes selon les gens : jihad, raison politique...

    Des nouvelles d’Ahmed, Maeva et de Syrie

    Le responsable de la mosquée de Lunel explique n’avoir "ni compte Twitter ni compte Facebook. C’est une autre génération". Mais il sait néanmoins très bien ce qui se dit sur les réseaux sociaux. Et quelles sont les nouvelles des autres jeunes Lunellois toujours en vie en Syrie. Il confirme ainsi qu’Ahmed, au départ donné pour mort et pleuré par les siens, aurait été blessé, mais serait toujours vivant. Il confirme aussi le fait que Maeva, qui avait indiqué vouloir rentrer et qui demandait de l’aide après la mort de son mari, en octobre, ne le souhaiterait plus. Son explication ? "Elle n’a plus de famille ici. Ses parents l’ont mise dehors quand elle s’est convertie. Là-bas, elle touchera une pension pour les veuves. Rentrer. Rentrer pour quoi ? Peut-être qu’elle ne voit pas ce qu’elle vivrait de plus en France. Sans doute que sa vraie famille est là-bas, au milieu des musulmans."

    Lahoucine Goumri conseille par ailleurs de lire le journal sorti par le groupe État islamique pour mieux s’informer sur ce qui se passe là-bas. Alerte aussi sur le contenu de certains sites "plus nuisibles que les journalistes", qui utilisent des mots dangereux. Lorsqu’on lui demande, enfin, devant sa visible très grande information sur ce qui se passe là-bas, comment il analyse la situation très complexe que connaissent actuellement la Syrie et le Moyen-Orient, il refuse cependant de commenter davantage, au nom de la mosquée : "C’est une situation très floue. Nous, on ne veut pas comprendre. C’est de la géopolitique."

    "La plus grosse filière jihadiste, c'est François Hollande"

    Lahoucine Goumri souhaite alors donner son avis personnel - il insiste sur ce dernier point : "La plus grosse filière jihadiste, c'est François Hollande. À mon avis, ces jeunes ont été poussés à partir dès mars 2011, lorsque François Hollande a dit que Bachar El Assad est un boucher et un criminel. Ces jeunes sont partis pour combattre une injustice. Ils ont été bombardés de vidéos sur internet. Ils ont vu des vidéos horribles. Ils n'ont pas accepté." Puis il remet son habit de dirigeant de la mosquée : selon lui, son rôle est d'aider les familles dans leur douleur, leurs "déchirements. Elles ne sont pas forcément d'accord avec ce qu'ils ont fait". La mosquée est un lieu de "culte pour apprendre notre religion, comment adorer notre seigneur". Et de redire aussi que "Lunel est une petite ville tranquille. Nous n'avons aucun souci. On ne veut pas qu'à travers ce qui se passe, les gens stigmatisent et qu'ils aient peur". En janvier 2015, la mosquée aura en tout cas un nouveau président. Des élections y sont en effet prévues tous les deux ans. Lahoucine Goumri ne se représente pas. Cela aurait été un moyen de savoir si les fidèles partageaient son discours.

    http://www.midilibre.fr/2014/12/12/j...ce,1097313.php

    Ca va finir par mal tourner avec des encülés pareils. Un mec comme ça à Lyon, avec les intellectuels identitaires qui sévissent, il risquerait de finir au mieux avec une intimidation, au pire avec une bonne grosse branlée qui l'empêcherait de parler aux journalistes pour un bout de temps...
    Pour ton interrogation sur les deux victimes de la prise d'otage à Sidney :
    http://www.lexpress.fr/actualite/soc...s_1632859.html

    Laisser un commentaire:


  • blond69
    a répondu
    Envoyé par paykoman Voir le message
    141 maintenant.
    Quelle horreur, quelle lâcheté pu*ain...

    http://www.lexpress.fr/actualite/mon...r_1633087.html
    C'est de la barbarie. C'est inhumain, ils ont exécuté des gosses de sang froid...

    Laisser un commentaire:


  • paykoman
    a répondu
    Envoyé par blond69 Voir le message
    82 enfants tués au Pakistan par les talibans

    :malade:
    141 maintenant.
    Quelle horreur, quelle lâcheté pu*ain...

    http://www.lexpress.fr/actualite/mon...r_1633087.html

    Laisser un commentaire:


  • Jaseagal
    a répondu
    Finalement pour un joueur d'échec, Poutine a mal senti les sanctions et l'action des saoudiens, ces dernières semaines sont assez terribles pour l'économie russe, ça dévisse complet

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par Ishkarnaval Voir le message
    http://www.lemonde.fr/asie-pacifique...0879_3216.html


    J'ai raté un épisode pour qu'un chiite demande le drapeau d'ISIS ?
    Il s'est converti à l'islam sunnite quasiment après son arrivée en 1996. Un profil de taré complet aux multiples facettes...

    Le seul truc qui m'intrigue désormais, c'est de savoir comment sont morts les deux otages, les a-t-il tués d'abord ou bien ont-ils pris une balle dans l'assaut ?



    Sinon, c'est à moitié faits divers, à moitié actu internationale :

    De l'Hérault au jihad en Syrie : la mosquée de Lunel ne condamne pas leur départ

    Lahoucine Goumri, président, parle à la demande du maire. Mais pas forcément pour dire ce que ce dernier attendait.

    Lahoucine Goumri, le président de l'Union des musulmans de Lunel, qui gère la mosquée El Baraka, a rompu le silence. Recevant quelques journalistes, dans le froid d'une mosquée encore vide en ce vendredi de prière. C'est à la demande du maire, Claude Arnaud, qu'il parle. Avant d'ajouter qu'avant, on lui avait demandé de ne pas s'exprimer.Il le répète : "La mosquée n'a rien à voir avec tous ces départs. Ce sont des départs individuels. Ils n'ont jamais concerté l'imam ou la mosquée. Les musulmans qui viennent à la mosquée sont des Lunellois et il n'y a aucun souci à Lunel. Il y a un problème à 6 000 km d'ici et on ne veut pas le ramener à Lunel."

    La mosquée ne condamnera pas

    L'homme veut apaiser. Condamne-t-il pour autant les départs des jeunes de Lunel en Syrie ? "C'est leur choix. Je n'ai pas à les juger. Seul Dieu les jugera. Si on doit condamner quelque chose, il faut condamner ce qui est condamnable. Pourquoi condamner ces jeunes qui sont partis au nom d'une injustice en Syrie et pas ces Français qui sont partis et ont tué des bébés palestiniens avec Tsahal l'été dernier ? Pourquoi est-ce qu'une mosquée condamnerait, alors que les autres religions ne le font pas ?" Le président ne voit donc également pas pourquoi il ferait acte de prévention auprès des autres jeunes : "Je ne vois pas pourquoi je ferais un message, si dix personnes sont parties sur 6 000 musulmans, soit 0,04 % ? Les autres jeunes, ils ne partent pas. Pourquoi je parlerais aux jeunes ? Tous les Lunellois ne sont pas dans le délire de la Syrie." Pour lui, s'il doit y avoir prévention ou fermeture de site internet, c'est à l'État d'agir. Dès lors, quid des 0,04 % : Raphael, Houssem, Sabri, Hamza, Karim ? Les connaissait-il ? "Certains venaient à la mosquée, d'autres pas. Ils étaient gentils, intégrés, serviables, doux, bien éduqués. C'est un étonnement qu'ils soient partis." D'ailleurs, se l'explique-t-il ? "Il n'y a rien à comprendre. Ils se connectent sur internet, ils prennent un billet d'avion." Et d'ajouter que les intentions sont différentes selon les gens : jihad, raison politique...

    Des nouvelles d’Ahmed, Maeva et de Syrie

    Le responsable de la mosquée de Lunel explique n’avoir "ni compte Twitter ni compte Facebook. C’est une autre génération". Mais il sait néanmoins très bien ce qui se dit sur les réseaux sociaux. Et quelles sont les nouvelles des autres jeunes Lunellois toujours en vie en Syrie. Il confirme ainsi qu’Ahmed, au départ donné pour mort et pleuré par les siens, aurait été blessé, mais serait toujours vivant. Il confirme aussi le fait que Maeva, qui avait indiqué vouloir rentrer et qui demandait de l’aide après la mort de son mari, en octobre, ne le souhaiterait plus. Son explication ? "Elle n’a plus de famille ici. Ses parents l’ont mise dehors quand elle s’est convertie. Là-bas, elle touchera une pension pour les veuves. Rentrer. Rentrer pour quoi ? Peut-être qu’elle ne voit pas ce qu’elle vivrait de plus en France. Sans doute que sa vraie famille est là-bas, au milieu des musulmans."

    Lahoucine Goumri conseille par ailleurs de lire le journal sorti par le groupe État islamique pour mieux s’informer sur ce qui se passe là-bas. Alerte aussi sur le contenu de certains sites "plus nuisibles que les journalistes", qui utilisent des mots dangereux. Lorsqu’on lui demande, enfin, devant sa visible très grande information sur ce qui se passe là-bas, comment il analyse la situation très complexe que connaissent actuellement la Syrie et le Moyen-Orient, il refuse cependant de commenter davantage, au nom de la mosquée : "C’est une situation très floue. Nous, on ne veut pas comprendre. C’est de la géopolitique."

    "La plus grosse filière jihadiste, c'est François Hollande"

    Lahoucine Goumri souhaite alors donner son avis personnel - il insiste sur ce dernier point : "La plus grosse filière jihadiste, c'est François Hollande. À mon avis, ces jeunes ont été poussés à partir dès mars 2011, lorsque François Hollande a dit que Bachar El Assad est un boucher et un criminel. Ces jeunes sont partis pour combattre une injustice. Ils ont été bombardés de vidéos sur internet. Ils ont vu des vidéos horribles. Ils n'ont pas accepté." Puis il remet son habit de dirigeant de la mosquée : selon lui, son rôle est d'aider les familles dans leur douleur, leurs "déchirements. Elles ne sont pas forcément d'accord avec ce qu'ils ont fait". La mosquée est un lieu de "culte pour apprendre notre religion, comment adorer notre seigneur". Et de redire aussi que "Lunel est une petite ville tranquille. Nous n'avons aucun souci. On ne veut pas qu'à travers ce qui se passe, les gens stigmatisent et qu'ils aient peur". En janvier 2015, la mosquée aura en tout cas un nouveau président. Des élections y sont en effet prévues tous les deux ans. Lahoucine Goumri ne se représente pas. Cela aurait été un moyen de savoir si les fidèles partageaient son discours.

    http://www.midilibre.fr/2014/12/12/j...ce,1097313.php

    Ca va finir par mal tourner avec des encülés pareils. Un mec comme ça à Lyon, avec les intellectuels identitaires qui sévissent, il risquerait de finir au mieux avec une intimidation, au pire avec une bonne grosse branlée qui l'empêcherait de parler aux journalistes pour un bout de temps...

    Laisser un commentaire:


  • blond69
    a répondu
    82 enfants tués au Pakistan par les talibans

    :malade:

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par Ishkarnaval Voir le message
    http://www.lemonde.fr/asie-pacifique...0879_3216.html



    J'ai raté un épisode pour qu'un chiite demande le drapeau d'ISIS ?
    En australie aussi la justice marche bien, poursuivi pour meurtre et pour des dizaines d'agressions sexuelles, mais libre en attendant ces procés.

    Laisser un commentaire:


  • Ishkarnaval
    a répondu
    http://www.lemonde.fr/asie-pacifique...0879_3216.html

    L'homme qui a retenu en otage dix-sept personnes dans un café de Sydney, lundi 15 décembre, a été identifié par la police. Il s'agirait d'un réfugié iranien nommé Man Haron Monis, arrivé en Australie en 1996. Connu des autorités, Man Haron Monis « souffrait d'instabilité mentale », comme l'a indiqué le premier ministre australien Tony Abbott. Mardi, le premier ministre a précisé qu'il était connu de la police mais n'était pas considéré comme un terroriste potentiel à surveiller.
    De confession chiite, cet islamiste radical de 50 ans se serait « autoproclamé cheikh » (titre religieux) selon les autorités musulmanes australiennes. Le 10 novembre, Man Haron Monis, qui se faisait parfois appeler Mohammad Hassan Manteghi, avait annoncé sur son site internet avoir prêté allégeance au « calife des musulmans », Abou Bakr Al-Baghdadi, le chef du groupe djihadiste Etat islamique, qui évolue actuellement en Irak et en Syrie.

    Un soutien qu'il a renouvelé récemment. Lors de sa prise d'otages, lundi, il a forcé plusieurs détenus à tendre sur la vitrine du Lindt Chocolat Cafe un drapeau noir portant des caractères arabes mentionnant la shahada, ou profession de foi musulmane : « Il n'y a de Dieu qu'Allah et Mahomet est son prophète ». Man Haron Monis a également demandé à ce qu'on lui apporte un drapeau de l'Etat islamique.

    Lire le décryptage : Que sait-on de la prise d'otages à Sydney ?

    DES LETTRES AUX FAMILLES DE SOLDATS

    Man Haron Monis s'était fait connaître en 2011 après avoir envoyé des lettres d'injures, mais aussi un message enregistré en DVD, aux familles de soldats tués en Afghanistan, ce qui lui a valu trois cents heures de travaux d'intérêt général. Les lettres commençaient par un message de condoléances, avant de critiquer l'implication de l'Australie en Afghanistan et d'insulter les soldats morts.

    Sur son site internet, il se disait victime de harcèlement de la part des autorités australiennes. Man Haron Monis estimait en effet être la cible d'une campagne de diffamation en tant que « militant musulman » et se comparaît au fondateur de WikiLeaks, l'Australien Julian Assange.

    Il avait également diffusé des photos d'enfants arabes morts en légendant : « Voici une preuve du terrorisme de l'Amérique et de ses alliés au nombre desquels l'Australie. Le résultat de leurs frappes aériennes. »
    Man Haron Monis, auteur présumé de la prise d'otages du café Lindt à Sydney. Man Haron Monis, auteur présumé de la prise d'otages du café Lindt à Sydney. | REUTERS/REUTERS TV

    EN LIBERTÉ CONDITIONNELLE

    L'homme avait un lourd dossier judiciaire. Man Haron Monis était soupçonné d'être l'instigateur du meurtre de son ex-femme, en avril. Noleen Hayson Pal, 30 ans, et mère de deux enfants, avait été retrouvée poignardée à Sydney, selon le Telegraph. En liberté conditionnelle, il attendait d'être jugé pour complicité de meurtre. Man Haron Monis était également mis en cause pour 36 faits d'agressions et d'abus sexuels remontant à 2002.

    L'homme se proclamait par ailleurs expert en astrologie, numérologie, méditation et magie noire, selon le Sydney Morning Herald.

    Pour son ancien avocat, Manny Conditsis, il était un personnage isolé, agissant probablement seul dans cette prise d'otage. « Son idéologie est tellement forte et puissante qu'elle altère son sens commun et son objectivité », a-t-il précisé sur ABC avant la fin de la prise d'otages. « Je pense qu'il considère qu'il n'a plus rien à perdre », a-t-il souligné, au regard des accusations à son encontre.

    Voir la première vidéo du suspect dans la prise d'otages de Sydney

    Man Haron Monis a été blessé par balle lors de l'assaut de la police australienne sur le Lindt Café, vers 2 h 30 du matin, le 16 décembre (heure locale). Il a ensuite été évacué vers un hôpital où les médecins ont prononcé sa mort.
    J'ai raté un épisode pour qu'un chiite demande le drapeau d'ISIS ?

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par BenzBenz59 Voir le message
    Je vois pas en quoi la Russie est un élément déstabilisant. Pareil pour l'Iran qui a été un acteur du bordel pendant 10 ans (1979-1989) en subventionnant les attentats, en promouvant une sorte de révolution mondiale et en étant impliquée dans des conflits avec les voisins, mais qui est plutôt une force d'inertie depuis la mort de Khomeini. Pour la Turquie je suis d'accord, mais ça n'a pas l'ampleur et surtout la durée des actions d'Israël et de l'Arabie Saoudite.

    Quant à nous occidentaux, tu rêves, on est quand même à la base du plus immense chaos de la région (Irak) et à moitié derrière le deuxième plus gros fail (Syrie)
    Entre les "chiens de guerre" tchétchènes (de l'ordre de plusieurs milliers) qu'on retrouve des balkans à la Syrie en passant par l'Ukraine, pour des mecs que l'Etat russe était censé aller "buter jusque dans les chiottes", ça fait un peu désordre pour rester soft; et le soutien inconditionnel à un régime qui massacre volontairement sa population (qui concrètement se manifeste par un crédit illimité en armes et en conseillers militaires), là encore, sans être trop subjectif, on peut dire que leur part de responsabilité est tout sauf minime.

    Idem pour la Turquie, qui empêche tout soutien direct aux soldats kurdes, toute assistance à la population syrienne et qui n'a et n'aura aucune limite pour parvenir à empêcher toute création d'un état kurde, de faire tomber un régime syrien condamné à terme, ou de se liver à une concurrence absurde avec l'Iran.

    Ces responsabilités là ne sont pas à minimiser, en plus de celles que tu évoques.

    Laisser un commentaire:


  • BenzBenz59
    a répondu
    Envoyé par Elano Voir le message
    Plus Turquie, Iran, Russie...

    En fait, et pour une fois, on peut même dire sans trop s'avancer que les seuls pays à avoir une démarche relativement constructive sont les pays occidentaux.
    Je vois pas en quoi la Russie est un élément déstabilisant. Pareil pour l'Iran qui a été un acteur du bordel pendant 10 ans (1979-1989) en subventionnant les attentats, en promouvant une sorte de révolution mondiale et en étant impliquée dans des conflits avec les voisins, mais qui est plutôt une force d'inertie depuis la mort de Khomeini. Pour la Turquie je suis d'accord, mais ça n'a pas l'ampleur et surtout la durée des actions d'Israël et de l'Arabie Saoudite.

    Quant à nous occidentaux, tu rêves, on est quand même à la base du plus immense chaos de la région (Irak) et à moitié derrière le deuxième plus gros fail (Syrie)

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Envoyé par Earls court Voir le message
    Pour détendre un peu l'atmosphère:

    BHL - J'ai refusé de tuer, dans la tranchée, en Bosnie

    :D
    j'avais zappé, toujours aussi drôle le poète/philosophe des champs de guerre, quelques perles dans cet interview :D

    "De quoi souffrez-vous?
    De n’avoir peut-être plus assez de temps pour écrire tous les livres que j’ai en projet"

    la seule chose pour laquelle on peut lui reconnaitre un peu de talent: vendre ses bouses.

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    Envoyé par BenzBenz59 Voir le message
    Ca va, après PSA, la BNP, le Mistral, la SNCF, une nouvelle illustration du concept "d'alliance" pour nos chers chers (le cas de le dire) amis amerloques :

    http://www.bvoltaire.fr/thierry-thod...hington,144886

    Nous sommes un p.utain d'état vassal, et y'aura toujours des fous pour nous vendre l'alliance atlantique et la proximité avec Washington comme autre chose qu'une soumission à 300%...
    Faut en parler aux victimes d'AZF, ils diront combien c'est bien, Total, et aux directeurs de certains parcs naturels africains...

    Au cas où un gouvernement serait assez fou pour permettre l'exploitation des gaz et pétroles de schiste, ils seraient les premiers à en profiter.

    Et je ne crois pas que l'œil de Moscou vaille mieux que celui de Washington, les deux se contrefichent des dégâts collatéraux qu'infligent les mines et autres industries pétrolières à l'environnement.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X