Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message

    Malheureusement, je lis les propos de l'autre quand il est quoté. Penser que la Russie ne fait pas partie de la sphère occidentale, c'est comme de penser que les stéphanois sont des gens évolués. Ça n'a aucun sens historique. Et ça démontre une méconnaissance crasse de l'histoire.
    Tellement occidental que l'on compte en jours le temps où la Russie a été une démocratie.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message
    La volonté des nationalistes ukrainiens est connue. Celle des Russes aussi.

    Maintenant, celle qui m’intéresse le plus c'est celle des occidentaux et des Européens. Que vient on faire dans cette histoire?

    On essaie de nous vendre l'Ukraine comme un pays frère, un peuple ami, un allié historique. L'Ukraine est un pays qui existe depuis seulement 30 ans. Avant c'était une région de l'URSS et encore avant c'était une partie de l'empire russe. Ce n'est en aucune façon un vieil allié de la France ou un peuple ami. C'est une affaire tout a fait étrangère à la France. Dans l'est de l'Ukraine, la grande majorité de la population est russophone et toutes les grandes villes ont été fondée par la Russie impériale.

    Il y a eu une décision d'essayer d'absorber l'Ukraine dans le bloc occidental, qui a mené au renversement par la force du président ukrainien démocratiquement élu en 2014 quand celui ci a fait le choix de ne pas signer d'accord avec l'union européenne.

    Et maintenant il a été décidé de sacrifier notre prospérité et nos intérêts économiques pour essayer d'empêcher la Russie de rétablir le contrôle qu'on lui a fait perdre sur une région historiquement sienne.

    Mais dans quel but? Cela n'a rien a voir avec des considérations humanitaires puisqu'il y a des guerres qui ne font pas une ligne dans les journaux (Yemen, Ethiopie). Quand un avion saoudien lance une bombe vendue par les anglo saxons sur un marché au Yemen et fait des dizaines de morts, c'est le silence. Quand un missile russe détruit un transformateur électrique sans faire de victimes, c'est un crime de guerre. On commence à connaitre la musique.

    Pourquoi a on décidé que l'Ukraine doit être un pays occidentalisé? Pourquoi chercher sans cesse a étendre l'UE et l'OTAN et déclencher des conflits avec une autre puissance?
    La majorité de la population de l'est de l'Ukraine est russophone. Et alors ? La majorité de la population de certains cantons suisses est francophone. La population de la Wallonie est francophone. Ca justifierait une guerre d'annexion de ces territoires par la France.

    Cet argument est tout sauf sérieux.

    "Une décision d'absorber l'Ukraine dans le bloc occidental". Cette phrase est doublement un non-sens. Non-sens que d'absorber un pays à un bloc (au mieux, on pourrait parler d'amarrer un pays à un bloc). Non-sens que d'écrire "une décision".

    "On a décidé que l'Ukraine doit être un pays occidentalisé". Il n'y a pas de "on". Il y a un peuple ukrainien dans lequel la priorité des alliances et des orientations économiques fait débat.

    "Déclencher des conflits avec une autre puissance". Mais c'est "l'autre puissance" qui a déclenché le conflit. Il ne faut pas réécrire l'histoire.

    Chercher à étendre l'UE. Pourquoi ? Parce que des états le souhaitent. Probablement qu'ils pensent que c'est leur intérêt.

    Chercher à étendre l'OTAN. Pourquoi ? Parce que des états considèrent que c'est le meilleur moyen d'assurer leur sécurité.

    "On lui a fait perdre sur une région historiquement sienne". "On" !!!!!!!!!! Reprise de la propagande poutiniste appuyée par l'église orthodoxe.

    L'Ukraine a des frontières internationalement reconnues (qui a reconnu l'annexion de la Crimée ? Qui a reconnu l'annexion des 4 oblasts ?).

    Tu veux un monde dans lequel les guerres décident des frontières ?

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par fooooot Voir le message

    On te l'a déjà expliqué, ce n'est pas un paradoxe, c'est juste la capacité de comprendre et d'accepter (tout du moins essayer) le monde sous un prisme autre que son état de petit démocrate occidental droit de l'hommiste.
    Sortir de son ornière civilationniste et accepter un monde multipolaire, le monde Arabe, le monde Asiatique, Slave etc.. avec toutes leurs nuances.
    J'aime le monde par son extraordinaire diversité , par ses mœurs et coutumes rencontré au quatre coins du monde.

    A l'opposé de ceux que tu défends dont le programme est de tout globaliser et réduire à la marchandisation.

    Le reste de ton post est dans la continuité de la pensée orgueilleuse et égoïste d'un démocrate atlantiste qui ne fait pas l'effort de comprendre l'histoire et la géographie des peuple,cramponner à son guide du monde du droit et de la liberté.
    "Cramponné à son guide du droit et de la liberté".

    Tu te rends compte de l'énormité de ce que tu viens d'écrire ?

    Tu te rends compte que tu défends un monde sans droit et sans liberté ?

    Comprendre. Comprendre quoi ?

    Personne n'a de programme pour tout globaliser et réduire à la marchandisation.

    Le capitalisme n'a pas de programme.

    Il suit sa logique et sa logique est plus forte que tous les programmes.

    Et derrière ce beau principe de la diversité, concrètement, il y a le soutien aux dictatures les plus réactionnaires.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par fooooot Voir le message

    On te l'a déjà expliqué, ce n'est pas un paradoxe, c'est juste la capacité de comprendre et d'accepter (tout du moins essayer) le monde sous un prisme autre que son état de petit démocrate occidental droit de l'hommiste.
    Sortir de son ornière civilationniste et accepter un monde multipolaire, le monde Arabe, le monde Asiatique, Slave etc.. avec toutes leurs nuances.
    J'aime le monde par son extraordinaire diversité , par ses mœurs et coutumes rencontré au quatre coins du monde.

    A l'opposé de ceux que tu défends dont le programme est de tout globaliser et réduire à la marchandisation.

    Le reste de ton post est dans la continuité de la pensée orgueilleuse et égoïste d'un démocrate atlantiste qui ne fait pas l'effort de comprendre l'histoire et la géographie des peuple,cramponner à son guide du monde du droit et de la liberté.
    Malheureusement, je lis les propos de l'autre quand il est quoté. Penser que la Russie ne fait pas partie de la sphère occidentale, c'est comme de penser que les stéphanois sont des gens évolués. Ça n'a aucun sens historique. Et ça démontre une méconnaissance crasse de l'histoire.

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
    Un des paradoxes de cette discussion (sur l'Ukraine) est de voir des occidentaux (de culture et donc d'identité) retourner celle-ci contre leur propre civilisation au bénéfice d'une civilisation (d'une culture et d'une identité) dont une des premières mesures serait de les faire taire.
    On te l'a déjà expliqué, ce n'est pas un paradoxe, c'est juste la capacité de comprendre et d'accepter (tout du moins essayer) le monde sous un prisme autre que son état de petit démocrate occidental droit de l'hommiste.
    Sortir de son ornière civilationniste et accepter un monde multipolaire, le monde Arabe, le monde Asiatique, Slave etc.. avec toutes leurs nuances.
    J'aime le monde par son extraordinaire diversité , par ses mœurs et coutumes rencontré au quatre coins du monde.

    A l'opposé de ceux que tu défends dont le programme est de tout globaliser et réduire à la marchandisation.

    Le reste de ton post est dans la continuité de la pensée orgueilleuse et égoïste d'un démocrate atlantiste qui ne fait pas l'effort de comprendre l'histoire et la géographie des peuple,cramponner à son guide du monde du droit et de la liberté.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    La volonté des nationalistes ukrainiens est connue. Celle des Russes aussi.

    Maintenant, celle qui m’intéresse le plus c'est celle des occidentaux et des Européens. Que vient on faire dans cette histoire?

    On essaie de nous vendre l'Ukraine comme un pays frère, un peuple ami, un allié historique. L'Ukraine est un pays qui existe depuis seulement 30 ans. Avant c'était une région de l'URSS et encore avant c'était une partie de l'empire russe. Ce n'est en aucune façon un vieil allié de la France ou un peuple ami. C'est une affaire tout a fait étrangère à la France. Dans l'est de l'Ukraine, la grande majorité de la population est russophone et toutes les grandes villes ont été fondée par la Russie impériale.

    Il y a eu une décision d'essayer d'absorber l'Ukraine dans le bloc occidental, qui a mené au renversement par la force du président ukrainien démocratiquement élu en 2014 quand celui ci a fait le choix de ne pas signer d'accord avec l'union européenne.

    Et maintenant il a été décidé de sacrifier notre prospérité et nos intérêts économiques pour essayer d'empêcher la Russie de rétablir le contrôle qu'on lui a fait perdre sur une région historiquement sienne.

    Mais dans quel but? Cela n'a rien a voir avec des considérations humanitaires puisqu'il y a des guerres qui ne font pas une ligne dans les journaux (Yemen, Ethiopie). Quand un avion saoudien lance une bombe vendue par les anglo saxons sur un marché au Yemen et fait des dizaines de morts, c'est le silence. Quand un missile russe détruit un transformateur électrique sans faire de victimes, c'est un crime de guerre. On commence à connaitre la musique.

    Pourquoi a on décidé que l'Ukraine doit être un pays occidentalisé? Pourquoi chercher sans cesse a étendre l'UE et l'OTAN et déclencher des conflits avec une autre puissance?

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Un des paradoxes de cette discussion (sur l'Ukraine) est de voir des occidentaux (de culture et donc d'identité) retourner celle-ci contre leur propre civilisation au bénéfice d'une civilisation (d'une culture et d'une identité) dont une des premières mesures serait de les faire taire.

    Je ne vois pas non plus le sens de parler de paix alors que les conditions ni d'un armistice ni même d'un cessez-le-feu ne sont réunies (et plausibles à court terme).

    De plus, la discussion sur la paix commence par l'examen des positions des belligérants sur le contenu de cette paix.

    Celle de l'Ukraine me semble simple : souveraineté sur son territoire "internationalement reconnu", libre choix de ses partenaires économiques, libre choix de ses alliances pour assurer sa sécurité.

    Celles de la Russie est beaucoup plus illisible (empêcher l'OTAN d'établir des bases sur le territoire de l'Ukraine, mettre en place un gouvernement ukrainien à sa botte sur le modèle bielorusse, annexer les régions ukrainiennes russophones).

    Il n'y aura pas de perspectives de paix tant que la Russie n'aura pas clarifié sa position.

    Laisser un commentaire:


  • Valke 1989
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message

    C'est un article du Canard sur effectivement le 2 poids 2 mesures entre l'Arménie et l'Ukraine.

    Je peux le retrouver si tu veux, l'insertion n'a pas fonctionné mais je peux peut-être l'uploader.

    L'Azerbaïdjan, effectivement leurs ressources font que personne n'ose les emmerder (et les Arméniens n'attirent pas la sympathie des politiques.. pourtant ce petit pays a des liens particuliers avec la France...).
    J’avais retrouvé ensuite différemment.
    Le Haut-Qarabag, très intéressant à suivre. Vraiment.
    Plaisant de voir que ça intéresse du monde !

    (Ces pauvres arméniens ont la terrible faiblesse de n’intéresser personne. C’est difficile à comprendre d’ailleurs car leur histoire et la situation actuelle pourrait rendre la situation intéressante.)



    2 choses.
    - Sauf erreur de ma part, il y a un lac en jeu dans ces tensions récurrentes. À méditer pour dans quelques petites décennies si on continue de mépriser les hydrologues qui prêchent dans le désert. (Gros soupirs…)

    - Si j’ai bien suivi, l’Arménie a appelé au secours la communauté internationale après les faits (concomitants avec l’invasion de l’Ukraine.)
    Et le pays qui a le plus réagi crée une impression dérangeante qui bouscule les lignes clairement établies du bien et du mal ! Ce monde est fou…

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par Valke 1989 Voir le message

    Les liens sont inactifs chez moi…
    J’imagine que tu as l’impudence de t’intéresser aux récents crimes de guerre azéri.
    Alors que l’actualité ne les a pas cochés comme intéressants pour l’opinion publique.
    C'est un article du Canard sur effectivement le 2 poids 2 mesures entre l'Arménie et l'Ukraine.

    Je peux le retrouver si tu veux, l'insertion n'a pas fonctionné mais je peux peut-être l'uploader.

    L'Azerbaïdjan, effectivement leurs ressources font que personne n'ose les emmerder (et les Arméniens n'attirent pas la sympathie des politiques.. pourtant ce petit pays a des liens particuliers avec la France...).



    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Je pense que tu voulais dire 6000 km² plutôt puisque le territoire repris au nord-est de Kharkiv à l'Oskil et de Balaklaïa à Lyman, quand je regarde sur la carte ça doit faire très grossièrement 60 x 100 km, pour donner une comparaison départementale ce serait donc les Vosges

    Je n'ai pas le droit de voir tes liens non plus, mais concernant l'Azerbaïdjan, j'ai vu que leur sultan s'était fâché parce que Macron a dit que c'est eux qui avaient agressé l'Arménie ce qu'il a prétendu être des conneries et que c'était l'Arménie qui avait attaqué. Mouais c'est comme l'Ukraine a agressé la Russie, c'est la Pologne qui a attaqué le 3ème Reich à Danzig aussi. C'est toujours assez facile de se dédouaner d'une guerre de de dire que c'est l'autre qui l'a provoqué.
    ​C'était 2500km² en fait, pas 500, j'avais pas vérifié!
    La contre-offensive ukrainienne lancée fin septembre a permis à l’Ukraine de reprendre une importante partie de son territoire, selon le président.


    25x100, avec ça tu vas pas bien loin...

    Laisser un commentaire:


  • brisville
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message

    Il faudrait voir d'abord si l'article dit vrai.

    Si c'est le cas, il faut avoir en date une échéance politique déterminante sur l'évolution du conflit: l'élection présidentielle russe de 2024. Il se dit que Poutine ne se présentera pas. Même chez les poutinistes, il y a une envie de voir un nouveau candidat. Et je pense que Poutine va passer la main de lui-même.

    Donc il faut qu'en 2023 la guerre soit terminée par une victoire russe pour clore le bilan de Poutine.

    Il faut donc mobiliser un maximum de moyens pour pouvoir récupérer définitivement la Nouvelle Russie.
    Je croyais qu'il s'était ouvert la possibilité de se présenter jusqu'en 2034 ? Si il passe la main, il va faire un paquet de malheureux , orphelins d' une tête de turc désigné par un pays étranger Mais de quoi vont-ils parler ?

    Pour le Donbass, je ne me fais pas de souci, les russes vont le préserver. Le problème c'est que ça ouvre un conflit permanent aux frontières russes. Le deuxième problème, c'est que si les russes closent la guerre par une victoire, je crains que l' ukraine ne refuse d' entrer en négociation, ce qui permettra au fdp d'installer leurs bases et leurs missiles. Les sua sont vraiment le cancer du monde.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par brisville Voir le message

    Est- ce qu'il n'y auarit pas un phénomène d'anticipation dictée par la crainte d'une extension de la mobilisation ?
    Il faudrait voir d'abord si l'article dit vrai.

    Si c'est le cas, il faut avoir en date une échéance politique déterminante sur l'évolution du conflit: l'élection présidentielle russe de 2024. Il se dit que Poutine ne se présentera pas. Même chez les poutinistes, il y a une envie de voir un nouveau candidat. Et je pense que Poutine va passer la main de lui-même.

    Donc il faut qu'en 2023 la guerre soit terminée par une victoire russe pour clore le bilan de Poutine.

    Il faut donc mobiliser un maximum de moyens pour pouvoir récupérer définitivement la Nouvelle Russie.

    Laisser un commentaire:


  • geoffol
    a répondu
    Envoyé par brisville Voir le message

    Hier il a posté un message d'insultes sous son pseudo habituel, qu'il a retiré ensuite parce qu'il était ordurier et qu'il tombait sous le coup de la loi, et hop ! Jolafol apparait pour reprendre le flambeau collant de haine. Inscrit en 2014, 11 messages. Et la gueule des premiers ....du coup je me demande si sous son pseudo habituel ne se cacherait pas un suppo marseillais ?
    Tiens je suis intéressé de savoir quel est ce pseudo habituel. Juste pour rire un instant.
    Dis moi.

    Laisser un commentaire:


  • geoffol
    a répondu
    Envoyé par anthoto1 Voir le message

    C'est à dire qu'en 20 ans de forum, on en a vu passé des comme toi et c'est pas très dur à détecter.
    Tu devrais faire réviser ton radar, parce que comme brisville tu te trompes. Comme pour lui, ça semble être la solution de facilité quand quelqu’un n’est pas d’accord avec vous.
    Mais lui en plus, il ressemble beaucoup à l’idiot du village.

    Laisser un commentaire:


  • brisville
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message
    Un média russe dit que 500 000 hommes ont été mobilisés au lieu des 300 000.

    Il se base sur le nombre de mariages demandés en urgence. En effet, une importante pension est versée à l'épouse d'un soldat tué.

    ​​​​​
    Est- ce qu'il n'y auarit pas un phénomène d'anticipation dictée par la crainte d'une extension de la mobilisation ?

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message

    Lolo, Zelensky va solliciter tes impôts pour combler le déficit budgétaire ukrainien de 38 milliards.


    Prépare toi à faire le virement
    Oui, alors la, c'est franchement pas un probleme pour les dirigeants ukrainiens
    Les americains impriment des dollars comme ils veulent, l'ardoise ukrainienne ne posera aucun probleme

    Apres nous meme on continue de faire comme si tout allait bien alors qu'on en est a 3000 milliards de dettes

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Il n'y aura pas d'armée d'occupation s'il n'y a plus d'occupation possible et pour que l'occupation soit possible, il faut des soldats en renfort sur le front. Même s'ils manquent d'expérience et de formation, ils les enverront sur le front quoiqu'il arrive. L'Ukraine a bien réussi à monter une armée significative en quelques mois (même s'ils sont en mode QSI pour les armements et le volet économique, il faut encore fournir les moyens humains ce que l'Occident ne peut pas faire) donc si la Russie veut encore gagner la guerre, va falloir qu'ils acceptent un effort de guerre réel.
    Pas vraiment d'accord.

    L'armée russe a les moyens de tenir les fronts Sud (rive gauche du Dniepr) et Est.

    Mais, au moins dans le Sud, elle devra faire face à l'opposition d'une partie de la population. Ce sera le rôle principal des renforts.

    A mon sens, l'objectif actuel de Poutine est de rendre définitive les annexions.

    Je peux me tromper, mais je pense que le temps joue contre la Russie et que la poursuite de "l'effort de guerre" ne mette le pays à genoux.

    Poutine escompte aussi, probablement, que les pays de l'OTAN seront obligés de limiter leurs renforts en arme et munitions et se lasseront de financer l'Ukraine (sans voir que la reconstruction de l'Ukraine financera la reprise de la croissance).

    Il est vrai qu'il peut y avoir un décalage entre l'état de la nation et sa capacité à faire durer la guerre (Allemagne 1917).

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message
    Un média russe dit que 500 000 hommes ont été mobilisés au lieu des 300 000.

    Il se base sur le nombre de mariages demandés en urgence. En effet, une importante pension est versée à l'épouse d'un soldat tué.

    ​​​​​
    Pourtant il m'a semblé que les sources officielles russes parlent pour le moment de 250 000 mobilisés dont moins de 10% sont d'ores et déjà sur le front (le reste à l'arrière en territoires annexés ou encore en formation pour le moment). Quel intérêt à minimiser ces chiffres si c'est 2x plus dans la réalité ?

    Au contraire pour calmer le moral des ukrainiens et regonfler celui des russes, il y aurait tout intérêt à essayer de gonfler un peu les chiffres pour ne pas instiller le doute sur les intentions russes de véritablement gagner la guerre.

    A mon avis, il devraient viser 1 million pour faire le nombre et reprendre l'initiative et viser les objectifs que tu décris (Odessa, Kharkiv, Dnipro...), sachant que c'est pas des militaires de métier, il faut compenser par le nombre, les ukrainiens (qui défendent leur territoire forcément c'est plus facile de mobiliser) ont mis combien d'hommes sur le champ de bataille d'ailleurs à l'heure actuelle ?

    C'est sûr qu'en potentiel humain les russes sont largement au dessus c'est logique, mais ils n'exploitent ce potentiel qu'au strict minimum pour le moment, Poutine ne veut absolument pas d'une mobilisation générale et elle n'aura peut-être pas lieu tant que les ukrainiens n'attaquent pas le territoire russe à proprement parler (Belgorod, Koursk...). La grande question c'est donc quel prix (financier et humain) au final sera prêt à mettre Poutine sur cette guerre ? Parce que pour l'Ukraine il semble que les limites soient bien connues :
    - nos finances publiques (enfin surtout celles des amériains) ainsi qu'une éventuelle réélection de Trump dans 2 ans (à voir l'après mid-terms aussi)
    - nos capacités de production pour les armements (enfin surtout celles des américains encore une fois, on est à l'Amérique ce que le Kamtchatka est à la Russie en terme de participation )
    - le potentiel humain de l'Ukraine (difficile à estimer)

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Un média russe dit que 500 000 hommes ont été mobilisés au lieu des 300 000.

    Il se base sur le nombre de mariages demandés en urgence. En effet, une importante pension est versée à l'épouse d'un soldat tué.

    ​​​​​

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
    Je ne crois pas beaucoup à la "montée en puissance des russes post-mobilisation".

    Les indices que l'on peut avoir sont que ce sera une armée d'occupation (c'est à dire une police politique) dans les régions illégalement annexées et non (pour l'essentiel) des unités de première ligne (manque de formation, d'encadrement et de matériel).
    Il n'y aura pas d'armée d'occupation s'il n'y a plus d'occupation possible et pour que l'occupation soit possible, il faut des soldats en renfort sur le front. Même s'ils manquent d'expérience et de formation, ils les enverront sur le front quoiqu'il arrive. L'Ukraine a bien réussi à monter une armée significative en quelques mois (même s'ils sont en mode QSI pour les armements et le volet économique, il faut encore fournir les moyens humains ce que l'Occident ne peut pas faire) donc si la Russie veut encore gagner la guerre, va falloir qu'ils acceptent un effort de guerre réel.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par brisville Voir le message

    On peut toujours dire que pour faire une guerre il faut être deux. Ce à quoi on objectera qu'il y a toujours une partie active, et une partie réactive. Tu veux réunir tout le monde dans le "tous coupables" mais tu peux tortiller l'affaire dans tous les sens, il y a au départ la volonté d'un président élu Ianoukovitch d'accepter une proposition russe au détriment de la proposition européenne, dont il était pourtant plus proche, et dont il avait fait de cette adhésion à l'ue, un pilier de sa campagne. Il avait le droit de choisir me semble-t-il ? Or son choix, Légitime, a déclenché l'ire et le coup d'état des sua. Tout ça parce que les fdp, veulent poursuivre et achever l'encerclement de la Russie. Les fdp sont donc bien les fauteurs de troubles et l'autre partie ne fait que réagir. TOUS LES PAYS, confrontés aux fdp, ne sont que dans la réaction . JAMAIS dans l'intention et l'action.
    Et donc, quand tu divises l'ukraine en ouest et est, dont l'un et l'autre serait sur des choix antagonistes, l'ouest pour l'ue et l'est pour la russie, c'est un peu manichéen. Et la sphère médiatique à la botte adore ce genre de raccourci populiste. Pourquoi ? Parce qu'il y a à l'ouest de l'ukraine des populations qui sont russophones également et peu favorables aux délires fdpistes.
    Tu dis que Ianoukovitch est aussi coupable que Porochenko. Là encore, tu refuses de voir et surtout d'entendre la fameuse diatribe, d'une violence inouïe de Porochenko ( tu te souviens ou il faut que je la remette ?) Le tort de Ianoukovitch c'est d'avoir choisi la proposition russe. Je t'avoue ne pas savoir avec exactitude ses propositions de campagne, mais un président, démocratiquement élu, a-t-il le droit de choisir ses alliances économiques ou doit-il demander la permission aux fdp ? Est-ce genre de rapports que tu défends ?
    De nombreuses preuves vous ont été rapporté sur les manigances fdpistes, il y a des précédents formels de la rouerie des fdp, ils sont nos pires ennemis n'hésitant jamais à s'attaquer à nos intérêts. Pour l'instant nous ne réagissons pas. Mais jusqu'à quand ??
    Tu prends le point de départ qui t'arrange... c'est sûr qu'à l'origine on peut toujours trouver un acte, une provocation d'un camp pour entrainer l'escalade. Mais Maïdan c'était pas la 1ère révolution ukrainienne, depuis la chute de l'URSS ce pays est instable politiquement et victime de la corruption et de l'échec de ses dirigeants successifs. Ianoukovitch était en droit de refuser la proposition européenne et privilégier la Russie oui, il est pro-russe ça me paraît logique, il n'empêche que la volonté de rapprochement avec l'UE était le désir ardent d'une moitié du pays et pas de l'autre. Que Washington ait soufflé sur ces braises j'en conviens, mais Ianoukovitch a été poussé vers la sortie par la pression mise par son peuple au départ. Si les USA utilisent des méthodes de voyous, faudrait pas non plus oublier que les russes sont leur pendant et savent très bien faire la même chose, eux aussi organisent leurs coups d'Etat par exemple, eux aussi aiment contrarier les plans de l'adversaire par tout moyen. Ce n'est pas les USA qui ont provoqué ce qu'il s'est passé en Crimée ou dans le Donbass par la suite par contre, ces évènements ont précipité la guerre civile et toute la suite donc encore une fois on prend le point de départ que l'on veut et on dégage les responsables que l'on veut. Ca aurait très bien pu se finir en nouvelle élection pour tout le monde comme suite à la révolution orange mais d'autres que les USA ont du souffler sur les braises tu ne crois pas ? Y'avait sûrement pas que l'OTAN qui voulait faire dégénrer les choses et employer des procédés "sales"

    Il y a à l'ouest des populations russophones peu favorables aux délires atlantistes ? Bah oui comme à l'est il y a des gens qui ne veulent pas des délires russes non plus et aussi tout un tas de gens qui veulent simplement vivre en paix et s'en foutent de l'UE ou de la Russie, c'est sûr c'est pas binaire, je te donne juste une tendance qu'on peut facilement vérifier sur les cartes électorales avec le parti des régions d'un côté et les partis europhiles de l'autre, on voit très bien les disparités de résultats et une Ukraine grossièrement coupée en 2.

    La fameuse diatribe de Porochenko t'inquiètes pas que je la connais, tu as du la sortir des dizaines de fois ici, difficile de passer à côté. Toujours à remettre dans son contexte, un contexte de guerre civile déclarée entre 2 camps qui depuis se haïssent et se parlent donc en des termes guerriers qui n'incitent aucunement au dialogue. Là encore ce serait tout mettre sur le dos des ukrainiens que de condamner cette seule diatribe de Porochenko ou de n'évoquer que certains massacres de l'armée ukrainienne à Odessa, Donetsk, Marioupol ou ailleurs comme si le monopole de la cruauté, de la connerie ou simplement de la réalité ou du mensonge ne devait concerner qu'un des 2 camps. Parfois j'ai l'impression que parce que c'est les USA, l'OTAN derrière, tu cesses tout discernement et toute impartialité dans l'analyse des tenants et aboutissants de ce conflit.

    Les manigances américaines on en a parfois été victimes, pas plus tard que l'année dernière avec les sous-marins australiens, je m'en suis offusqué ici-même. J'ai jamais dit qu'il ne fallait pas traiter le problème américaine. Mais là où toi tu vois une priorité 1 qui est du tout sauf les US et l'OTAN, plutôt le diable. Moi je vois en priorité 1 on vient en aide à une nation qui n'a rien demandé et qui doit pas payer le prix fort pour quelques pretextes fallacieux qui tiennent au foutage de gueule quand ils sont sortis de la bouche des russes. Une fois cela fait et si par bonheur on fait revenir les russes à la raison et qu'on trouve en tous cas une solution de paix en Ukraine, il faudra alors et sans tabou se pencher sur notre relation au monde, et comprendre ce nouveau monde multipolaire et qu'on a pas vocation a rester lié à un seul bloc. C'est pour moi l'étape d'après, ce n'est pas parce que Poutine a envahi l'Ukraine que j'ai oublié les sous-marins hein. A un moment faut juste laisser certaines divergences de côté temporairement. On a bien fait alliance avec l'URSS pour en finir avec le nazisme sans être porté sur le communisme pour autant. Ah mais tu me dis que c'est pour ça qu'il faut répéter l'histoire ? S'allier avec les russes et les chinois pour défaire mondialement l'empire américain 1er soutien du nazisme ? Bon désolé j'ai pas tout à fait cette vision mondiale, le 3ème Reich à défaire c'est plutôt les vélléités russes actuelles. Mais tel que le 3ème Reich est devenu la RFA dans l'UE, j'ai pas perdu espoir que la Russie soit de nouveau un jour dans notre camp (qui ne sera pas forcément le camp américain s'ils continuent de vouloir diviser le continent eurasiatique). Cependant chaque chose en son temps, d'abord défendre l'Ukraine.

    Un jour Poutine et les russes comprendront qu'on (la position de la France actuelle, Macron) avait quand même raison pour le coup et que tout cela n'est qu'une impasse et que le chemin de la table de négociations est belle et bien la seule voie possible.
    Dernière modification par lochiba84, 25/10/2022, 14h23.

    Laisser un commentaire:


  • Valke 1989
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    On a pas d'intérêt à sanctionner l'Iran, au contraire ce serait bien de virer les sanctions pour profiter à nouveau de leur marché et de leurs ressources... l'accord qu'a torpillé Trump nous était bien utile, maintenant on rame pour le remettre sur les rails.
    D’accord. Intellectuellement.

    Moralement, pensée pour les femmes et les petites filles. Surtout après être intervenu en Afrique sur la base publiquement affirmée de cet argument.

    Le bien… Le mal…






    (Un détail dans le terrorisme en Afrique, l’enrôlement de jeunes hommes est facilité par la destruction de la fertilité de certains sols du fait du climat déstabilisé. Les mecs n’ont plus rien à vendre ni même à bouffer, ne savent plus où aller. Les jeunes garçons se tirent du village pour trouver de quoi nourrir leur famille et finissent enrôlés par des gens malsains qui payent bien. Des connaissances qui sont partis au Mali en Opex ont découvert ça avec amertume.)


    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message

    Lolo, Zelensky va solliciter tes impôts pour combler le déficit budgétaire ukrainien de 38 milliards.


    Prépare toi à faire le virement
    38 milliards seulement ? C'est ce qu'on a dépensé en un mois de COVID non ? Une paille

    Alors pour brisville qui considère que c'est financer un régime atlanto-nazi c'est sûr que ça doit piquer un peu plus au moment de payer la note

    Envoyé par fooooot Voir le message

    Les Russes fabrique ces drones chez eux depuis un moment déjà.
    Les occidentaux se servent de l'Ukraine pour accuser l'Iran le mauvais élève et le sanctionner encore plus.
    On a pas d'intérêt à sanctionner l'Iran, au contraire ce serait bien de virer les sanctions pour profiter à nouveau de leur marché et de leurs ressources... l'accord qu'a torpillé Trump nous était bien utile, maintenant on rame pour le remettre sur les rails.

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
    J'ai un peu de mal à interpréter la déclaration du ministre iranien



    surtout après cet article

    https://mil.in.ua/en/news/defence-in...hajer-6-drone/
    Les Russes fabrique ces drones chez eux depuis un moment déjà.
    Les occidentaux se servent de l'Ukraine pour accuser l'Iran le mauvais élève et le sanctionner encore plus.

    Laisser un commentaire:


  • Valke 1989
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
    J'ai un peu de mal à interpréter la déclaration du ministre iranien



    surtout après cet article

    https://mil.in.ua/en/news/defence-in...hajer-6-drone/
    Peuvent pas être indifférents…
    Même dans les médias mainstream on entendait que des pays tapaient sur l’épaule des iraniens pour leur causer du pays où ça se bat avec leur matos…

    La réponse iranienne est obligatoire.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    J'ai un peu de mal à interpréter la déclaration du ministre iranien

    Le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir Abdollahian, a affirmé lundi que son pays ne resterait pas « indifférent » s’il était prouvé que la Russie utilise des drones de fabrication iranienne en Ukraine. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a déclaré lundi que la Russie avait commandé « environ 2 000 Shahed iraniens », des drones kamikazes, pour appuyer son invasion de l’Ukraine.​
    surtout après cet article

    Ukrainian intelligence and specialized specialists have disassembled and studied the Russian Iranian-made Mohajer-6 drone shot down in September over the Black Sea.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X