Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Je pars du principe que ça fait quand même environ 2 mois qu'on nous l'annonce l'effondrement imminent de l'armée ukrainienne et que le Donbass va tomber sous peu. Jusqu'à preuve du contraire je vois rien qui indique que l'armée ukrainienne est en état d'effondrement, elle perd du terrain certes, 1 village par jour en moyenne, la poche de Severodonetsk/Lyssytchansk va bien finir par être encerclée et là les ukrainiens devront se replier ou subir la même rédition qu'à Marioupol mais en attendant je vois rien qui indique que ça sera rapide.

    Pour rappel y'a plus d'un mois vous écriviez que les ukrainiens avaient atteint le point de rupture, on voit bien que ça n'est pas le cas. Pour les russes aussi ça coûte cher cette avancée.

    fooooooot je sais pas d'où tu tiens cette donnée mais si les pertes russes sont encore équivalentes à celles ukrainiennes, c'est clairement un désastre pour eux. Zelensky lui même a évalué les pertes militaires à 100 morts/jour côté ukrainien dans le Donbass donc on peut considérer qu'il va pas surestimer, 3000 / mois, 10 000 par trimestre. 30 000 d'ici la fin d'année. Alors il va vite falloir se poser la question quelles sont les réserves opérationnelles des 2 côtés du coup parce que ça va vite. Combien la Russie est t-elle prête à perdre d'hommes pour le Donbass mais peuvent t-ils perdre encore beaucoup plus s'ils veulent Kharkiv ou Odessa. Et on ne parle que des pertes humaines. Ca va être un des enjeux.

    L'Ukraine doit être à 1 000 000 d'engagés en tout, la Russie va probablement devoir mettre d'une façon ou d'une autre autant si elle veut continuer la guerre sur la durée, ça représente toute son armée professionnelle si je dis pas de bêtise... ils étaient 200 000 au départ si je dis pas de bêtise là aussi.

    Vous pensez qu'ils ont perdu combien d'hommes depuis le début de la guerre selon vous ? Pour ma part je pense qu'ils doivent être dans une fourchette entre 20 000 et 40 000 de chaque côté facile, de chaque côté on a tendance à sous-evaluer ses propres pertes (côté russe on ne sort même pas les chiffres comme ça c'est réglé)
    C'est difficile de prévoir le moment de rupture d'une armée, mais si et quand celui ci se produit, il y a une accélération des évènements. Penser qu'on va rester au même rythme de manière linéaire me semble improbable.

    Les Ukrainiens disaient perdre entre 100 et 200 tués + 500 blessés par jour sur le front. Je ne crois pas qu'ils soient 1 millions d'engagés, l'Ukraine n'a pas les moyens d'armer ce nombre de combattants. On parlait plutôt de 400-500 000.

    La pertes des combattants les plus aguerris et leur remplacement par des bleus non entrainés et mal équipés peut faire une grande différence. En face l'armée russe engagée est professionnelle et a une supériorité de l'armement, qualitative et quantitative.

    Les russes sont passés à une logique de minimisation de leurs pertes et de maximisation des pertes ukrainiennes, en sacrifiant le rythme de l'avancée. Si les russes pensaient perdre, ils auraient changé d'approche. Saigner l'armée ukrainienne jusqu'au point de rupture semble être leur pari actuel.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message

    Tu pars du principe que l'avancée se fera à un rythme linéaire, régulier qui est inamovible. Hors il me semble que cela ne prend pas en compte les possibilités d'un effondrement militaire de l'adversaire si celui ci atteint le point de rupture, au fur et a mesure que ses lignes les mieux fortifiées tombent et que ses troupes les plus entrainées et les plus motivées sont remplacés par des unités de conscrits sans experience , sans cohésion et avec une faible utilité opérationnelle. Cela pourrait faire aussi "boule de neige" si le Donbass tombe.
    Je pars du principe que ça fait quand même environ 2 mois qu'on nous l'annonce l'effondrement imminent de l'armée ukrainienne et que le Donbass va tomber sous peu. Jusqu'à preuve du contraire je vois rien qui indique que l'armée ukrainienne est en état d'effondrement, elle perd du terrain certes, 1 village par jour en moyenne, la poche de Severodonetsk/Lyssytchansk va bien finir par être encerclée et là les ukrainiens devront se replier ou subir la même rédition qu'à Marioupol mais en attendant je vois rien qui indique que ça sera rapide.

    Pour rappel y'a plus d'un mois vous écriviez que les ukrainiens avaient atteint le point de rupture, on voit bien que ça n'est pas le cas. Pour les russes aussi ça coûte cher cette avancée.

    fooooooot je sais pas d'où tu tiens cette donnée mais si les pertes russes sont encore équivalentes à celles ukrainiennes, c'est clairement un désastre pour eux. Zelensky lui même a évalué les pertes militaires à 100 morts/jour côté ukrainien dans le Donbass donc on peut considérer qu'il va pas surestimer, 3000 / mois, 10 000 par trimestre. 30 000 d'ici la fin d'année. Alors il va vite falloir se poser la question quelles sont les réserves opérationnelles des 2 côtés du coup parce que ça va vite. Combien la Russie est t-elle prête à perdre d'hommes pour le Donbass mais peuvent t-ils perdre encore beaucoup plus s'ils veulent Kharkiv ou Odessa. Et on ne parle que des pertes humaines. Ca va être un des enjeux.

    L'Ukraine doit être à 1 000 000 d'engagés en tout, la Russie va probablement devoir mettre d'une façon ou d'une autre autant si elle veut continuer la guerre sur la durée, ça représente toute son armée professionnelle si je dis pas de bêtise... ils étaient 200 000 au départ si je dis pas de bêtise là aussi.

    Vous pensez qu'ils ont perdu combien d'hommes depuis le début de la guerre selon vous ? Pour ma part je pense qu'ils doivent être dans une fourchette entre 20 000 et 40 000 de chaque côté facile, de chaque côté on a tendance à sous-evaluer ses propres pertes (côté russe on ne sort même pas les chiffres comme ça c'est réglé)

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par fooooot Voir le message

    Il y a une donnée côté Russe qui à son importance également, c'est la prise en compte des pertes humaines.
    Au début du conflit elle était largement plus importante côté Russe, il ont de façon empirique en adaptant leur tactiques et stratégie sur le terrain "résolu" ce problème.
    Aujourd'hui les chiffres se sont pratiquement équilibré et on constate même un inversement des pertes.
    Cette donnée est à mettre en corrélation directe avec la lenteur relative de l'avancée.
    C'est vrai. Fini les offensives avec des mouvements de troupes rapides et des grandes avancées dans des grands territoires. Maintenant ils avancent leur ligne après avoir détruit la ligne défensive ennemie et consolident leurs positions. Beaucoup plus lent mais beaucoup plus sur et réducteur en pertes (pour eux).

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message

    Tu pars du principe que l'avancée se fera à un rythme linéaire, régulier qui est inamovible. Hors il me semble que cela ne prend pas en compte les possibilités d'un effondrement militaire de l'adversaire si celui ci atteint le point de rupture, au fur et a mesure que ses lignes les mieux fortifiées tombent et que ses troupes les plus entrainées et les plus motivées sont remplacés par des unités de conscrits sans experience , sans cohésion et avec une faible utilité opérationnelle. Cela pourrait faire aussi "boule de neige" si le Donbass tombe.
    Il y a une donnée côté Russe qui à son importance également, c'est la prise en compte des pertes humaines.
    Au début du conflit elle était largement plus importante côté Russe, il ont de façon empirique en adaptant leur tactiques et stratégie sur le terrain "résolu" ce problème.
    Aujourd'hui les chiffres se sont pratiquement équilibré et on constate même un inversement des pertes.
    Cette donnée est à mettre en corrélation directe avec la lenteur relative de l'avancée.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message

    Les ukrainiens résistent bien et sont prêt a subir de lourdes pertes.

    Tu retrouveras peut être ton exponentielle dans les gains russes si l'armée ukrainienne craque. Le scénario peut aussi être très différent. Mais des gains a une vitesse linéaire sur la prochaine année me semble peu probable. Il y aura soit accélération soit enlisement avant.
    Sur, si c'est pas linéaire, soit ça accélère soit ça décélère.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    Certes.

    Mais il te fait remarquer que RERH92 et toi avez systématiquement sous-estimé les capacités de défense ukrainiennes.

    Ce que tu dis de l'armée ukrainienne néglige ce qu'a écrit l'ISW sur l'engagement pas la Russie des bataillons de réserve eux mêmes en mauvais état.
    Les ukrainiens résistent bien et sont prêt a subir de lourdes pertes.

    Tu retrouveras peut être ton exponentielle dans les gains russes si l'armée ukrainienne craque. Le scénario peut aussi être très différent. Mais des gains a une vitesse linéaire sur la prochaine année me semble peu probable. Il y aura soit accélération soit enlisement avant.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message

    Tu pars du principe que l'avancée se fera à un rythme linéaire, régulier qui est inamovible. Hors il me semble que cela ne prend pas en compte les possibilités d'un effondrement militaire de l'adversaire si celui ci atteint le point de rupture, au fur et a mesure que ses lignes les mieux fortifiées tombent et que ses troupes les plus entrainées et les plus motivées sont remplacés par des unités de conscrits sans experience , sans cohésion et avec une faible utilité opérationnelle. Cela pourrait faire aussi "boule de neige" si le Donbass tombe.
    Certes.

    Mais il te fait remarquer que RERH92 et toi avez systématiquement sous-estimé les capacités de défense ukrainiennes.

    Ce que tu dis de l'armée ukrainienne néglige ce qu'a écrit l'ISW sur l'engagement pas la Russie des bataillons de réserve eux mêmes en mauvais état.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Du grignotage qui prend beaucoup de temps donc 10 jours pour le reste de l'Oblast de Louhansk puis 30 jours de plus pour l'oblast de Donetsk c'est plus que léger et ça ne correspond pas au rythme de l'armée russe depuis le début de cette bataille du Donbass. Il faut prendre Lyssytchansk, Sloviansk et Kramatorsk, rien que sécuriser Severodonetsk va prendre encore du temps.

    J'ai vu qu'ils remettent une plus forte pression sur Kharkiv ce qui semble montrer que leur retrait n'était pas franchement voulu, donc que Kharkiv est toujours un objectif moyen terme.

    Sur le front de Zaporija, j'avais plus l'impression que c'était les ukrainiens qui cherchaient à reprendre du territoire au sud, les russes eux cherchant à geler les positions.
    Tu pars du principe que l'avancée se fera à un rythme linéaire, régulier qui est inamovible. Hors il me semble que cela ne prend pas en compte les possibilités d'un effondrement militaire de l'adversaire si celui ci atteint le point de rupture, au fur et a mesure que ses lignes les mieux fortifiées tombent et que ses troupes les plus entrainées et les plus motivées sont remplacés par des unités de conscrits sans experience , sans cohésion et avec une faible utilité opérationnelle. Cela pourrait faire aussi "boule de neige" si le Donbass tombe.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Lyssytchandk est en train d'être prise en tenaille par le sud et par le nord. Je ne suis même pas sûr que les russes veuillent s'y battre et décident de fondre sur Kramayorsk et Sloviansk.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message

    Je ne suis pas optimiste mais réaliste. Les russes font du grignotage un peu partout sur la façade est. On parle beaucoup du Donbass mais la pression est très forte à Kharkiv et Dnipro. C'est très lent mais l'objectif est de détruire méthodiquement l'armée ukrainienne. Et forcément, ça prend du temps.
    ​​​​​
    Du grignotage qui prend beaucoup de temps donc 10 jours pour le reste de l'Oblast de Louhansk puis 30 jours de plus pour l'oblast de Donetsk c'est plus que léger et ça ne correspond pas au rythme de l'armée russe depuis le début de cette bataille du Donbass. Il faut prendre Lyssytchansk, Sloviansk et Kramatorsk, rien que sécuriser Severodonetsk va prendre encore du temps.

    J'ai vu qu'ils remettent une plus forte pression sur Kharkiv ce qui semble montrer que leur retrait n'était pas franchement voulu, donc que Kharkiv est toujours un objectif moyen terme.

    Sur le front de Zaporija, j'avais plus l'impression que c'était les ukrainiens qui cherchaient à reprendre du territoire au sud, les russes eux cherchant à geler les positions.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Toujours trop optimiste pour les russes

    A mon humble avis je dirais donc plutôt :
    - Severodonetsk (enfin l'usine et l'ensemble de la rive est de la rivière) devrait tomber d'ici fin Juin.
    - Lyssytchansk devrait tomber d'ici fin Juillet et avec elle la fameuse poche
    - le reste de l'oblast de Donetsk probablement Octobre - Novembre au mieux...
    - les éventuelles batailles pour Kharkiv et Odessa seront pour 2023 si elles ont lieux
    Je ne suis pas optimiste mais réaliste. Les russes font du grignotage un peu partout sur la façade est. On parle beaucoup du Donbass mais la pression est très forte à Kharkiv et Dnipro. C'est très lent mais l'objectif est de détruire méthodiquement l'armée ukrainienne. Et forcément, ça prend du temps.
    ​​​​​

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    Les majorités des dirigeants n'ont rien à faire de ce qui se passe ailleurs. Une majorité probablement (ils ont assez de soucis internes). Sinon, ceci est totalement faux. Et la liste est longue (de la condamnation de l'apartheid, des atrocités du régime de Pol Pot au conflit israélo-palestinien.
    Alors la, je sais pas comment tu arrives a la conclusion que le conflit israelo-palestinien puisse etre un exemple pour montrer l'implication des autres pays du monde pour resoudre le probleme, alors meme qu'il est le parfait exemple du je m'en foutisme occidental et de l'inaction internationale !!

    Les "condamnations" ca reste des beaux discours, ca ne mange pas de pain
    Mais quand derriere certaines "condamnations" on continue de faire du pognon et meme de vendre des armes et de fournir des munitions, des obus, des missiles a ceux dont on a "condamné" l'attitude, pour qu'ils puissent continuer de tuer des populations civiles, qu'on ne vienne pas dire qu'on se soucie de la situation ou des populations qui vont se les prendre dans la gueule.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par fooooot Voir le message
    Quand on arrive à la guerre c'est que les autres solutions ont échouées ou n'étaient pas/plus possible pour les raisons historiques, géopolitiques, économiques etc...discutés depuis des semaines sur ce topic.

    A part se complaire dans une vision idéologique bisounours je ne vois pas comment condamner sans réserve "l'agression Russe" et tout autres conflits passé et à venir.

    Mais oui la guerre c'est mal.
    Pour les autres conflits, on va regarder au cas par cas.

    Pour l'agression russe, ce sont les solutions à quoi qui ont échoué ?

    - à la "dénazification" de l'Ukraine

    - à la menace pour la sécurité de la Russie

    - à la paix dans le Donbass

    - à l'appropriation des richesses ukrainiennes

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Quand on arrive à la guerre c'est que les autres solutions ont échouées ou n'étaient pas/plus possible pour les raisons historiques, géopolitiques, économiques etc...discutés depuis des semaines sur ce topic.

    A part se complaire dans une vision idéologique bisounours je ne vois pas comment condamner sans réserve "l'agression Russe" et tout autres conflits passé et à venir.

    Mais oui la guerre c'est mal.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message

    Je ne dis pas que cela la légitimise. J'explique les raisons profondes de la Russie, ce qui rejoins RRH92 et son axe Odessa-Khakov.

    De leur point de vue ce n'est pas une guerre de conquete mais une guerre pour rattacher au monde russe des territoires et des villes qu'ils ont fondé et qui risque de basculer du coté occidental.
    Les "raisons profondes" sont une chose.

    La condamnation de la guerre comme moyen de les mettre en oeuvre en est une autre.

    Visiblement, ça "écorche la gueule"de certains que de condamner sans réserves l'agression russe.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message

    Haaa les accords de Minsk,...
    Et il ne touche pas que les victimes de guerres non plus
    Il y a tellement d'erreurs, de prétendues analyses sans fondement, de parti-pris (à chaque phrase en fait) qu'il faudrait une pleine page pour y répondre correctement.

    Je vais me contenter de 2.

    Les accords de Minsk n'ont pas été appliqués. En quoi cela répond-il à la question de l'implication de l'UE en Ukraine en 2014 ? En rien évidemment.

    Les majorités des dirigeants n'ont rien à faire de ce qui se passe ailleurs. Une majorité probablement (ils ont assez de soucis internes). Sinon, ceci est totalement faux. Et la liste est longue (de la condamnation de l'apartheid, des atrocités du régime de Pol Pot au conflit israélo-palestinien.

    Il faut aussi rappeler que le conflit dans le Donbass a fait 3000 victimes civiles (3000 de trop, je l'ai déjà écrit). Combien de victimes civiles dans l'agression russe contre l'Ukraine ? Et on pourrait aussi prendre en compte la destruction des infrastructures.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    Ah bon,

    Tu me rappelles qui est participant des accords de Minsk en 2014 et 2015.

    Toutes les occasions sont bonnes pour réécrire l'histoire à ta sauce.
    Haaa les accords de Minsk, hahaha t'es resté sur cette farce ?
    Des accords bidons jamais respectés
    Un peu de serieux, au passage, seuls les russes se sont vraiment plaints, a plusieurs reprises, que ces accords n'aient jamais vu le commencement d'un debut de mise en oeuvre

    On a laissé les américains faire leur coup d'Etat, placer leurs pions, et préparer leur nouveau jouet a entrer dans l'OTAN en financant, entrainant, armant l'Ukraine. Le schema était simple, Biden l'avait annoncé a peine revenu au pouvoir et avec lui bien sur, Zelenski aussi: Faire entrer l'Ukraine dans l'OTAN, puis récupérer TOUS les territoires qui n'était pas sous le controle des pions américains de Kiev, a savoir l'est bien sur, ou ils auraient fini le nettoyage des russophones commencé en 2014 ... et la Crimée évidemment !

    L'UE n'a rien fait pendant que les USA faisait leur coup d'Etat et "fuck the EU" comme le disait Victoria Nuland
    Les dirigeants europeens n'ont ensuite jamais condamné ce coup d'Etat et ont au contraire completement soutenu la propagande américaine
    Ils ont meme fait semblant de ne pas entendre ou voir les enregistrements de Victoria Nuland ! Seule Merkel a un minimum reagit, meme pas sur le fond, uniquement sur la forme et notamment cette insulte contre l'UE.

    Alors oui, oui l'UE, la France, n'a rien eu a foutre des Ukrainiens en 2014, on peut le dire sans risque de se tromper
    Comme l'UE, la France, n'a rien eu a foutre des bombardements de civils dans le Donbass de 2014 a 2022.

    Et c'est bien parce qu'on a laissé les USA faire ce qu'ils voulaient sans jamais s'y opposer qu'on est arrivé a cette guerre
    Et on continue de ne rien faire sinon encore et toujours s'aligner en bon toutou obéissant derriere les américains.... quoiqu'il nous en coute d'ailleurs.

    Mais ce n'est pas surprenant
    Macron n'a deja rien a foutre des francais, alors les ukrainiens....

    Apres faut etre honnete et sans doute cynique mais...
    Ce je m'en foutisme international, ne touche pas que l'UE ou la France mais la majorité des dirigeants de ce monde qui n'ont rien a faire de ce qui se passe ailleurs quand ca ne les concerne pas. Beaucoup ont meme deja bien du mal a se soucier sincerement du sort de leurs concitoyens.

    Et ce je m'en foutisme ne concerne pas que les Ukrainiens
    Et il ne touche pas que les victimes de guerres non plus
    Dernière modification par Al Bundy, 19/06/2022, 23h58.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Oui ok mais enfin c'est un peu léger pour dire qu'ils doivent faire partie de la fédération de Russie contemporaine.
    Plus de 350 ans d'histoire commune et une histoire de la Russie qui pour les Russes débute avec la Rus' de Kiev
    Pour les Russes, meme après la chute du Tsar et l'ere soviétique, le retour de Kiev dans le giron russe en 1654 était une date célebrée depuis longtemps, et c'est d'ailleurs a l'occasion du 300eme anniversaire de ce retour que les soviétiques, qui n'imaginaient pas autrement l'Ukraine que Russe, y ont rattaché la Crimée, qui n'avait JAMAIS été sous domination Ukrainienne ni meme polonaise ou polono-lituanienne.

    Est-ce si "leger" que ca pour les Russes, de voir Kiev et l'Ukraine comme russes ?
    Et est ce que le démantèlement de la Russie a la fin de la période soviétique a t-elle été approuvé, soutenu, par la population russe voila une question qui mériterait aussi réflexion

    Nous on considère ca comme une guerre de conquête
    Mais comme le dit JuniGarde, pas sur du tout sur que pour une majorité des russes, cela soit vu comme une guerre de conquête
    Et vu le sort réservé aux russophones ukrainiens depuis le coup d'état de 2014, qu'une majorité de russes soutiennent cette intervention ne m'étonnerait en aucun cas !
    Dernière modification par Al Bundy, 19/06/2022, 22h56.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    En quoi est-ce que cela légitime l'agression délibérée contre un Etat souverain ?
    Je ne dis pas que cela la légitimise. J'explique les raisons profondes de la Russie, ce qui rejoins RRH92 et son axe Odessa-Khakov.

    De leur point de vue ce n'est pas une guerre de conquete mais une guerre pour rattacher au monde russe des territoires et des villes qu'ils ont fondé et qui risque de basculer du coté occidental.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message

    Il y a des liens familiaux, culturels fort entre l'Est de L'ukraine et la Russie. Surtout que sous l'URSS, qui a crée l'Ukraine actuel qui n'existait pas en tant qu'Etat, ça restait le même pays.

    Il y a comme un refus visceral chez les nationalistes russes de voir le nationalisme ukrainien leur prendre leur héritage culturel.
    En quoi est-ce que cela légitime l'agression délibérée contre un Etat souverain ?

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Oui ok mais enfin c'est un peu léger pour dire qu'ils doivent faire partie de la fédération de Russie contemporaine.
    Il y a des liens familiaux, culturels fort entre l'Est de L'ukraine et la Russie. Surtout que sous l'URSS, qui a crée l'Ukraine actuel qui n'existait pas en tant qu'Etat, ça restait le même pays.

    Il y a comme un refus visceral chez les nationalistes russes de voir le nationalisme ukrainien leur prendre leur héritage culturel.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message
    Toutes les villes dont on parle, Mykolaev, Kharkov, Odessa, Kherson, Marioupol, ces grandes villes de l'Est/Sud Est de l'Ukraine sont des villes fondées par l'empire russe, il y a 150-250 ans.

    C'est un élément dont on ne parle jamais et qui explique en partie pourquoi la Russie a tant de mal à lâcher l'affaire, il y a une véritable histoire russe dans cette region. Le nationalisme Ukrainien qui s'est construit dans l'Ouest du pays rentre en conflit frontal avec l'histoire de la région.
    Oui ok mais enfin c'est un peu léger pour dire qu'ils doivent faire partie de la fédération de Russie contemporaine.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Toutes les villes dont on parle, Mykolaev, Kharkov, Odessa, Kherson, Marioupol, ces grandes villes de l'Est/Sud Est de l'Ukraine sont des villes fondées par l'empire russe, il y a 150-250 ans.

    C'est un élément dont on ne parle jamais et qui explique en partie pourquoi la Russie a tant de mal à lâcher l'affaire, il y a une véritable histoire russe dans cette region. Le nationalisme Ukrainien qui s'est construit dans l'Ouest du pays rentre en conflit frontal avec l'histoire de la région.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par Al Bundy Voir le message

    ...

    Dommage en effet que pour nos grands dirigeants démocrates et notre belle UE que ce coup d'Etat, que ces bombardement, que ce genre de declaration, ben, ne les et ne nous regardaient pas.... comme tu dis
    Ah bon,

    Tu me rappelles qui est participant des accords de Minsk en 2014 et 2015.

    Toutes les occasions sont bonnes pour réécrire l'histoire à ta sauce.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Ha l'Allemagne, le pays des écolos

    Face aux baisses récentes de livraison de gaz russe, le pays va avoir recours au charbon, malgré les promesses faites aux écologistes.

    Plus de charbon pour moins dépendre du gaz russe. Face aux baisses récentes de livraison de gaz provenant de Russie, le gouvernement allemand va prendre des mesures d'urgence pour sécuriser son approvisionnement, quitte à recourir massivement au charbon. « Pour réduire la consommation de gaz, il faut utiliser moins de gaz pour produire de l'électricité. À la place, les centrales à charbon devront être davantage utilisées », a déclaré le ministère de l'Économie dans un communiqué.

    Le gouvernement réagit aux annonces, cette semaine, de plusieurs baisses de livraison de gaz, par le russe Gazprom, via Nord Stream, sur fond de bras de fer entre pays occidentaux et Russie dans le contexte de la guerre en Ukraine. Cette décision est un revirement pour ce gouvernement de coalition, faisant la part belle aux Verts, et qui a promis de sortir du charbon d'ici à 2030.

    « C'est amer, mais c'est indispensable pour réduire la consommation de gaz », a réagi le ministre écologiste de l'Économie Robert Habeck, dans un communiqué. Le paquet de mesures annoncé dimanche prévoit également un système « d'enchère » pour la vente de gaz aux industriels, permettant, selon Berlin, de faire baisser la consommation du puissant secteur manufacturier allemand.
    A fond le charbon !

    Ils avaient pourtant "prévu" de supprimer totalement le Charbon d'ici 2030 et d'arriver, toujours en 2030 a 80% de production d'énergie renouvelable...

    Hélas, en 2021 la production d'énergie renouvelable a baissé, non seulement par rapport a 2020 mais aussi par rapport a 2019 et ce malgré beaucoup de nouvelles infrastructures de productions solaires et éoliennes (in et offshore). La cause ? plus de pluie (moins de soleil) et surtout moins de vent ! Ils sont passé de 250.2 TWh en 2020 a 237 TWh en 2021 et ce malgré une hausse de 5% de l'énergie hydroélectrique (grace aux pluies justement)

    https://www.revolution-energetique.c...aisse-en-2021/

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X