Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Actualités internationales

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    J'espère vraiment que tu as tort et que les russes ne tenteront pas de prendre Kharkiv... ce serait une folie pure, Marioupol était un hors d'oeuvre à côté.

    Même remarque pour Odessa, s'ils suivent ton scénario, ça va être une horreur. Bref ils devraient se contenter de finir la conquête des oblast de Donetsk/Louhansk et tenir les régions du sud de Kherson à Marioupol c'est déjà une énorme conquête finalement bien plus que ce qu'ils pouvaient espérer en 2014. A partir de là ils peuvent tenter d'aller à la table des négociations pour "convaincre" les ukrainiens qu'ils doivent leur laisser ces territoires. Aller plus loin montrerait qu'ils ont perdu toute raison.

    Ils ont subi une 1ère défaite à Kharkiv comme à Kiev, si tu veux prendre un territoire une ville tu y vas à fond dès le début et tu la prends le plus tôt possible, tu laisses pas l'ennemi organiser la défense de celle-ci. Donc soit Kharkiv est une diversion, soit c'est une offensive mal calibrée. S'ils ont pas voulu ou pu prendre Kharkiv, s'y remettre 4 mois après le début de la guerre je ne comprendrais absolument pas la logique. De même à Odessa, tu laisserais tout ce temps aux ukrainiens pour préparer la défense de la ville en cas d'attaque toi ? Sachant que t'as les occidentaux qui peuvent livrer toute sorte d'équipements défensifs, qu'Odessa est proche de la Roumanie, pourquoi les russes attendraient aussi longtemps pour s'attaquer à Odessa alors qu'ils pouvaient faire quelque chose dès le début de la guerre ?

    Odessa devait même se prendre avant Marioupol si c'était vraiment un objectif. Et de la même façon Kharkiv aurait du être visé avant Severodonetsk, Kramatorsk et cie.
    Il y a vouloir et pouvoir. Les russes se sont aperçus qu'ils n'avaient pas assez de troupes pour mener des grandes offensives simultanées et maintenir de vastes lignes de communications et ravitaillements en territoire hostile, devant la force de la résistance de l'armée ukrainienne, qui est plus nombreuse que les forces russes.

    Les russes ont onc changé de stratégie. ils ont sécuriser leurs gains dans le sud et ils sont passés à l'offensive dans le Donbass en utilisant leur principale force: l'artillerie lourde. Leurs forces spéciales mènent la nuit des raids et des embuscades sur les positions avancées et les patrouilles ukrainiennes.

    Les positions ukrainiennes se font pilonner sans relâche jusqu'à ce que les russes jugent que l'assaut est possible. C'est ce qu'il vient de se passer à Lyman. Maintenant les russes ont prit la ville et vont avancer leur artillerie vers Sloviansk. Il est probable que les forces stationnés vers Izium reprenne leur assaut en direction de Sloviansk maintenant que Lyman et le nord de la rivière sont sécurisés.

    C'est une méthode qui est très lente, mais assez sûre et peu risquée pour les russes qui disposent d'une artillerie supérieure, supérieure à tout ce que les occidentaux pourront apporter en nombre. Par indication, les russes ont 16 000 pièces d'artillerie, tractées, motorisées ou lanceurs de roquettes multiples montée sur camions d'après le site globalfirepower, les US en ont 4 000 et la France seulement 230 (!!).

    C'est une guerre qu'on ne sait plus faire en occident, trop habituée à compter sur la supériorité aérienne et les opérations de forces spéciales contre des ennemis peu armés ou déja détruit par l'aviation. Les russes eux sont dans une guerre de position ou l'aviation vient en support de leur force terrestre, mais n''est pas leur principale force de frappe.

    La question étant, est ce que la chute du Donbass va entrainer la fin de la guerre? Est ce que les russes vont ensuite déplacer leur force de frappe vers Kharkiv ou vers Odessa? Est ce que la résistance ukrainienne va subitement s'effondrer? Est ce que l'Ukraine va réussir a former et armer assez de réserves pour garder ses positions ou essayer de contre attaquer?

    Actuellement je n'imagine pas l'Ukraine négocié avant d'être militairement au bord du nauffrage et ça dépasse le Donbass. Une menace sur Kharkiv ou sur Odessa peuvent les faire changer d'avis. Si les russes s'occupent de Kharkiv après le Donbass, se sera autrement plus violent que la première fois.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message
    Les biélorusses font maintenant des manœuvres vers la frontière et les russes qui préparent la prochaine bataille qu'est Kharkiv en y mettant la pression par des bombardements ciblés.

    C'est une mécanique implacable tout ça.
    J'espère vraiment que tu as tort et que les russes ne tenteront pas de prendre Kharkiv... ce serait une folie pure, Marioupol était un hors d'oeuvre à côté.

    Même remarque pour Odessa, s'ils suivent ton scénario, ça va être une horreur. Bref ils devraient se contenter de finir la conquête des oblast de Donetsk/Louhansk et tenir les régions du sud de Kherson à Marioupol c'est déjà une énorme conquête finalement bien plus que ce qu'ils pouvaient espérer en 2014. A partir de là ils peuvent tenter d'aller à la table des négociations pour "convaincre" les ukrainiens qu'ils doivent leur laisser ces territoires. Aller plus loin montrerait qu'ils ont perdu toute raison.

    Ils ont subi une 1ère défaite à Kharkiv comme à Kiev, si tu veux prendre un territoire une ville tu y vas à fond dès le début et tu la prends le plus tôt possible, tu laisses pas l'ennemi organiser la défense de celle-ci. Donc soit Kharkiv est une diversion, soit c'est une offensive mal calibrée. S'ils ont pas voulu ou pu prendre Kharkiv, s'y remettre 4 mois après le début de la guerre je ne comprendrais absolument pas la logique. De même à Odessa, tu laisserais tout ce temps aux ukrainiens pour préparer la défense de la ville en cas d'attaque toi ? Sachant que t'as les occidentaux qui peuvent livrer toute sorte d'équipements défensifs, qu'Odessa est proche de la Roumanie, pourquoi les russes attendraient aussi longtemps pour s'attaquer à Odessa alors qu'ils pouvaient faire quelque chose dès le début de la guerre ?

    Odessa devait même se prendre avant Marioupol si c'était vraiment un objectif. Et de la même façon Kharkiv aurait du être visé avant Severodonetsk, Kramatorsk et cie.
    Dernière modification par lochiba84, 28/05/2022, 13h51.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Les biélorusses font maintenant des manœuvres vers la frontière et les russes qui préparent la prochaine bataille qu'est Kharkiv en y mettant la pression par des bombardements ciblés.

    C'est une mécanique implacable tout ça.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    L'armée ukrainienne craque de plus en plus. Et les russes y vont actuellement de plus en plus fort !
    ​​

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Moi aussi je veux que cette folie s'arrête et qu'on trouve un équilibre où tout le monde puisse s'y retrouver à savoir russes, ukrainiens et européens (on se fout des américains c'est pas leur continent
    Tout le monde partage cette aspiration à la paix et l'équilibre.
    Et non on ne se fout pas des Américains qui on une capacité d'ingérence comme personne et qui ne s'en privé pas.
    Tu sais très bien que l'Europe telle qu'elle est pèse rien et n'est que le théâtre et décor des pièces qui s'y joue.

    Si la Russie à choisir d'agir maintenant et de foutre ses pieds sur la table de l'Ukraine c'est que les possibilités plus soft que tu décris et espère sont rendues impossible par certains acteurs et dépassées.

    Difficile de voir et prédire la redistribution des nouvelles cartes, mais je pense qu'une nouvelle donne est en cours...


    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Alors attention, l'Ukraine qu'on connaissait n'était que le resultat d'un decoupage administratif sovietique.
    Puis il ne faut pas oublier une chose. La grande majorité des territoires "Ukrainiens", si ce n'est meme la totalité du territoire ukrainien, Kiev évidemment compris, ont ete autrement plus longtemps Russes (ou Polonais) qu'"Ukrainiens".

    Ce n'est pas non plus la 1ere fois que les frontieres sont redefinies en Europe depuis la chute de l'URSS, que ce soit apres des conflits ou non.
    La Tchécoslovaquie s'est séparé en 2, la Yougoslavie a ete eclaté en plusieurs morceaux et l'UE n'a rien trouvé a redire quand l'OTAN a découpé la Serbie comme elle l'entendait
    Dernière modification par Al Bundy, 25/05/2022, 18h07.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message

    Je suis pour que la guerre s'achève. Peu importe le vainqueur. Oui, oui, ça te gêne ? Ou bien tu souhaites entretenir la guerre comme le font tes amis américains ?

    La politique, c'est la guerre et la diplomatie. Je le dis depuis le début : les russes veulent annexer l'axe Kharkiv Tiraspol. Une fois qu'ils l'auront. Ils iront négocier l'armistice. Pas avant.
    Moi aussi je veux que cette folie s'arrête et qu'on trouve un équilibre où tout le monde puisse s'y retrouver à savoir russes, ukrainiens et européens (on se fout des américains c'est pas leur continent)

    Mais ton scénario de l'axe Kharkiv-Tiraspol représente une humiliation pour l'Ukraine qui serait du même ordre que celle subit par la France en 40. C'est inacceptable comment négocier la paix si l'Ukraine a perdu toute sa façade maritime et la majeure partie de l'Ukraine utile, ça sera une capitulation, un écrasement, une soumission mais en aucun cas une paix.

    Les russes peuvent obtenir l'ecrasement militaire mais auront t-ils la stabilité recherchée ? Une population ukrainienne docile qui acceptera cette terrible défaite et cette incorporation à la Russie sur le long terme, le nationalisme ukrainien va mourir selon toi ?

    Je pense pas que les russes pensent comme toi ou peut-être l'esperaient ils au début, mais je pense que la réalité et le pragmatisme a pris le dessus et qu'ils essaieront de préparer un cessez le feu puis une paix durable plutôt qu'une soumission totale d'un peuple qui a montré qu'il n'était pas facilement maléable. Je parle pas de la Crimée, du Donbass, de l'Ossétie, de la Transnistrie, de territoires acquis à la cause russe, je parle des territoires qui ne veulent pas intégrer la Russie. Tu n'intégres pas la moitié de l'Ukraine comme tu intègres la Crimée qui peut imaginer une chose pareille ?

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par fooooot Voir le message

    Sans doute dans les mains de mafieux et terroristes dans quelques mois...
    Je refuse de croire à cette propagande poutinienne. Ces armes sont dans les mains des soldats de la Liberté !!!

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message
    Le risque est évidemment l'encerclement de la poche de Severdonetsk mais pour répondre la guerre est parti pour être lente et durera encore des mois à moins que les 2 partis trouvent un accord de cessez-le-feu au moins provisoire mais pour le moment personne n'en veut.

    L'Ukraine ne peut pas finir la guerre en concédant tout l'axe Kharkiv - Tiraspol REH, comment veux tu que ça soit acceptable pour aboutir à un accord de sortie de crise ? On est pas à la seconde guerre mondiale où l'Ukraine va signer une Armistice, concéder la moitié de son territoire et installer un gouvernement à la botte des russes pour administrer la moitié ouest qu'ils leurs resteraient.

    Peut-être que c'était le plan A des russes mais si les russes veulent toujours ça, ça va s'enliser des années parce que c'est inacceptable pour la population ukrainienne. Tenir Kherson est compliqué, tenir Kharkiv et Odessa comment ça sera ?

    Je pense que Poutine ne pense pas comme toi à neutraliser totalement économiquement et militairement l'Ukraine et qu'il veut les oblasts de Donetsk et Louhansk + conserver la bande sud déjà conquise et l'intégrer au territoire pour désenclaver totalement la Crimée (qui l'était déjà un peu avec le pont de Kerch). S'il garde un peu de raison il ne faut pas humilier les ukrainiens et leur proposer un plan qui puisse au moins aboutir à un cessez-le-feu avec des nouveaux accords de Minsk (enfin plutôt Ankara parce qu'il faut un pays tiers et pas allié de la Russie c'est mieux).

    - La Crimée restera russe (qui peut franchement le contester ?)
    - Le statut des oblasts de Donetsk et Louhansk doit aller vers une quasi indépendance avec processus d'autodétermination qui donne le choix à la population entre un rattachement à la Russie ou une large autonomie mais en restant dans l'Ukraine, ce référendum devra être sous l'égide de l'ONU avec des observateurs des 2 camps partout et devra rappeler au vote l'ensemble de la population du Donbass (encore présente et réfugiée)
    - Le statut de la bande sud entre la Crimée et le Donbass pose problème, il devrait revenir à l'Ukraine sauf volonté populaire contraire mais là aussi l'autodétermination supervisée par l'ONU peut être la seule solution à un dénouement pacifique. La Russie ne se retirera pas grâcieusement malheureusement ce qui rend compliqué des négociations.

    Outre les aspects territoriaux :
    - L'Ukraine ne doit pas intégrer l'OTAN mais se voit proposer une possibilité d'adhésion dans l'UE (à condition de respecter une certaine feuille de route).
    - Un nouveau protocole de sécurité et de stabilité doit être négocier entre OTAN et Russie pour organiser la désescalade de la région entière. L'Europe doit y mettre la bonne volonté en forçant Washington adopter cette nouvelle rhétorique mais faut aussi que Moscou descende de sa paranoia et fasse des gestes.
    - L'Ukraine doit améliorer la considération des populations pro-russes et russophiles en règle génerale et faire baisser la pression nationaliste en échange de garanties de non agression futures par la Russie
    - La communauté internationale, l'ONU s'engage à reconnaître la Crimée et russe et le Donbass si le référendum va dans ce sens.

    - Dans un 2nd temps dés le processus acquis l'UE et la Russie s'engagent à lever toutes les sanctions mutuelles prises depuis 2014

    - Dans un 3ème temps l'UE et la Russie s'engagent sur le chemin d'un partenariat militaire, économique et stratégique. La Russie donne des garanties de stabilité et de respect des frontières et des statuts définis et de coopération préférentielle en matière d'énergie et d'échanges économiques notamment, l'UE s'engage à respecter une position équilibrée entre les US et la Russie et doivent garantir une non agressivité de l'OTAN envers la Russie et en cas de manquement de se retirer de l'OTAN.

    Ce plan serait franchement séduisant pour Poutine, c'est déjà plus que ce qu'il pouvait espérer y'a encore un an et il a une perspective d'association avec l'Europe en plus de son partenariat avec la Chine. La Russie ne peut se passer ni de la Chine, ni de l'Europe au final, il lui faut les 2 pour prospérer. Avec une nouvelle détente de nouvelles perspectives séduisantes s'offriraient à la Russie.
    J'ai du mal à voir un accord se dessiner sur ces lignes et pour plusieurs raisons.

    Du coté russe, avec les efforts déployés, les pertes subies, la campagne plus longue, je pense que l'issue sera l'annexion du Donbass, et de la partie au nord de la Crimée pour relier le Nord du Donbass. Je pense que c'est devenu le minimum syndical russe pour vendre une victoire, qui serait réelle sur le plan militaire, mais moins éclatante qu'annoncée.

    Du coté Ukrainien, on acceptait déja pas Minsk alors reconnaitre officiellement la perte de la Crimée et du Donbass + d'autres parties d'autres régions c'est impensable. D'autant plus que maintenant Kiev n'est plus directement menacée, que les Ukrainiens commencent a croire leur propre propagande d'une victoire militaire possible et croit fort dans le soutien des occidentaux qui maintien l'espoir des Ukrainiens.

    Les Ukrainiens n'accepteront la position russe que je décris que si ils sont au bord du gouffre, si leur armée et capacité à combattre est détruite ou si les occidentaux les lâchent.

    J'ai du mal à voir comment la guerre va évoluer. Les négociations sont complètement rompues. La Russie doit gagner militairement, il n'y a pas d'autre issue pour le pouvoir russe et les service de sécurité et son armée.

    Il semble clair que la Russie prendra a court et moyen terme le contrôle du Donbass mais que se passera il ensuite? Une stabilisation suivi d'un cessez le feu et de réelle négociations? Les russes vont ils pousser jusqu'à Dniepr et Zaporija? Vont ils foncer vers Odessa? Vers Kharkiv?

    Les ukrainiens vont ils essayer de contre attaquer en continuant a former des civils armés par les occidentaux (armement qui n'est pas infini)?

    Sur le long terme c'est très difficile à prévoir. La chute du Donbass semble évidente militairement, le reste dépend de beaucoup d'autres facteurs.

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message
    S'il vous plaît, pouvez-vous me dire où sont les armes légères destinées à l'armée ukrainienne ?

    J'ai besoin d'être sûr que nos armes sont dans les mains de l'armée régulière ukrainienne.
    Sans doute dans les mains de mafieux et terroristes dans quelques mois...

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Ça c'est que tu veux toi ? Faut comprendre que ce n'est plus ce que visent les russes. Ils ont pas besoin d'en aller à cette extrémité pour juste reprendre quelques morceaux de Donbass à l'usure.

    La guerre ne se réglera pas qu'avec des victoires sur le terrain par ailleurs, il faut un processus sans humilier personne, bon courage.
    Je suis pour que la guerre s'achève. Peu importe le vainqueur. Oui, oui, ça te gêne ? Ou bien tu souhaites entretenir la guerre comme le font tes amis américains ?

    La politique, c'est la guerre et la diplomatie. Je le dis depuis le début : les russes veulent annexer l'axe Kharkiv Tiraspol. Une fois qu'ils l'auront. Ils iront négocier l'armistice. Pas avant.
    Dernière modification par RERH92, 24/05/2022, 20h30.

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message

    Oui, c'est très lourd mais ça réglerait le sort de la guerre très rapidement.
    Ça c'est que tu veux toi ? Faut comprendre que ce n'est plus ce que visent les russes. Ils ont pas besoin d'en aller à cette extrémité pour juste reprendre quelques morceaux de Donbass à l'usure.

    La guerre ne se réglera pas qu'avec des victoires sur le terrain par ailleurs, il faut un processus sans humilier personne, bon courage.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    S'il vous plaît, pouvez-vous me dire où sont les armes légères destinées à l'armée ukrainienne ?

    J'ai besoin d'être sûr que nos armes sont dans les mains de l'armée régulière ukrainienne.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message

    C'est très lourd une mobilisation générale, en terme de logistique, d'entrainement, de préparation au combat, d'armement et de paralysie économique. La mobilisation générale est plus fait quan il y a un danger total pour la nation, ce qui n'est pas le cas pour la Russie, qui le ferait probablement en cas d'intervention directe des troupes de l'OTAN.

    La Russie pense pouvoir gagner et atteindre ses objectifs minimums sans.

    La situation est de plus en plus dure dans le Donbass pour les Ukrainiens qui perdent villages après villages. Zelensky a admis hier des pertes de 50-100 soldats ukrainiens par jour sur le front du Donbass et c'est sans doute sous estimé vu la puissance de feu russe qui s'abat sans discontinuer sur leurs lignes qui reculent jour après jour.
    Oui, c'est très lourd mais ça réglerait le sort de la guerre très rapidement.

    Laisser un commentaire:


  • Al Bundy
    a répondu
    Tu oublies juste une chose Lochiba84 dans ton plan

    Les USA.

    Ils ne veulent rien de ce que tu viens de proposer
    Ca va meme a l'opposé de ce qu'ils recherchent et de ce qu'ils ont finalement réussi a obtenir

    Laisser un commentaire:


  • lochiba84
    a répondu
    Le risque est évidemment l'encerclement de la poche de Severdonetsk mais pour répondre la guerre est parti pour être lente et durera encore des mois à moins que les 2 partis trouvent un accord de cessez-le-feu au moins provisoire mais pour le moment personne n'en veut.

    L'Ukraine ne peut pas finir la guerre en concédant tout l'axe Kharkiv - Tiraspol REH, comment veux tu que ça soit acceptable pour aboutir à un accord de sortie de crise ? On est pas à la seconde guerre mondiale où l'Ukraine va signer une Armistice, concéder la moitié de son territoire et installer un gouvernement à la botte des russes pour administrer la moitié ouest qu'ils leurs resteraient.

    Peut-être que c'était le plan A des russes mais si les russes veulent toujours ça, ça va s'enliser des années parce que c'est inacceptable pour la population ukrainienne. Tenir Kherson est compliqué, tenir Kharkiv et Odessa comment ça sera ?

    Je pense que Poutine ne pense pas comme toi à neutraliser totalement économiquement et militairement l'Ukraine et qu'il veut les oblasts de Donetsk et Louhansk + conserver la bande sud déjà conquise et l'intégrer au territoire pour désenclaver totalement la Crimée (qui l'était déjà un peu avec le pont de Kerch). S'il garde un peu de raison il ne faut pas humilier les ukrainiens et leur proposer un plan qui puisse au moins aboutir à un cessez-le-feu avec des nouveaux accords de Minsk (enfin plutôt Ankara parce qu'il faut un pays tiers et pas allié de la Russie c'est mieux).

    - La Crimée restera russe (qui peut franchement le contester ?)
    - Le statut des oblasts de Donetsk et Louhansk doit aller vers une quasi indépendance avec processus d'autodétermination qui donne le choix à la population entre un rattachement à la Russie ou une large autonomie mais en restant dans l'Ukraine, ce référendum devra être sous l'égide de l'ONU avec des observateurs des 2 camps partout et devra rappeler au vote l'ensemble de la population du Donbass (encore présente et réfugiée)
    - Le statut de la bande sud entre la Crimée et le Donbass pose problème, il devrait revenir à l'Ukraine sauf volonté populaire contraire mais là aussi l'autodétermination supervisée par l'ONU peut être la seule solution à un dénouement pacifique. La Russie ne se retirera pas grâcieusement malheureusement ce qui rend compliqué des négociations.

    Outre les aspects territoriaux :
    - L'Ukraine ne doit pas intégrer l'OTAN mais se voit proposer une possibilité d'adhésion dans l'UE (à condition de respecter une certaine feuille de route).
    - Un nouveau protocole de sécurité et de stabilité doit être négocier entre OTAN et Russie pour organiser la désescalade de la région entière. L'Europe doit y mettre la bonne volonté en forçant Washington adopter cette nouvelle rhétorique mais faut aussi que Moscou descende de sa paranoia et fasse des gestes.
    - L'Ukraine doit améliorer la considération des populations pro-russes et russophiles en règle génerale et faire baisser la pression nationaliste en échange de garanties de non agression futures par la Russie
    - La communauté internationale, l'ONU s'engage à reconnaître la Crimée et russe et le Donbass si le référendum va dans ce sens.

    - Dans un 2nd temps dés le processus acquis l'UE et la Russie s'engagent à lever toutes les sanctions mutuelles prises depuis 2014

    - Dans un 3ème temps l'UE et la Russie s'engagent sur le chemin d'un partenariat militaire, économique et stratégique. La Russie donne des garanties de stabilité et de respect des frontières et des statuts définis et de coopération préférentielle en matière d'énergie et d'échanges économiques notamment, l'UE s'engage à respecter une position équilibrée entre les US et la Russie et doivent garantir une non agressivité de l'OTAN envers la Russie et en cas de manquement de se retirer de l'OTAN.

    Ce plan serait franchement séduisant pour Poutine, c'est déjà plus que ce qu'il pouvait espérer y'a encore un an et il a une perspective d'association avec l'Europe en plus de son partenariat avec la Chine. La Russie ne peut se passer ni de la Chine, ni de l'Europe au final, il lui faut les 2 pour prospérer. Avec une nouvelle détente de nouvelles perspectives séduisantes s'offriraient à la Russie.
    Dernière modification par lochiba84, 24/05/2022, 12h29.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message

    Moi ce que je ne comprends toujours pas, c'est pourquoi la Russie n'y va pas à fond en décrétant la mobilisation générale pour terminer la guerre avant l'automne prochain. Le temps hivernal joue contre l'armée offensive et ça risquerait de prolonger la guerre jusqu'à l'année prochaine. A mon sens, l'intérêt de la Russie serait de rallier la Transnistrie, annexer l'axe Kharkiv-Tiraspol et déclarer la fin de l'"opération militaire" avant septembre.
    C'est très lourd une mobilisation générale, en terme de logistique, d'entrainement, de préparation au combat, d'armement et de paralysie économique. La mobilisation générale est plus fait quan il y a un danger total pour la nation, ce qui n'est pas le cas pour la Russie, qui le ferait probablement en cas d'intervention directe des troupes de l'OTAN.

    La Russie pense pouvoir gagner et atteindre ses objectifs minimums sans.

    La situation est de plus en plus dure dans le Donbass pour les Ukrainiens qui perdent villages après villages. Zelensky a admis hier des pertes de 50-100 soldats ukrainiens par jour sur le front du Donbass et c'est sans doute sous estimé vu la puissance de feu russe qui s'abat sans discontinuer sur leurs lignes qui reculent jour après jour.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par Blackcat Voir le message
    En décrétant la mobilisation générale, Poutine reconnaîtrait l'état de guerre, ce qu'il ne veut pas. Il ne faut pas que le citoyen russe sache que c'est une guerre, sinon il ne suivrait plus. Et qui ira consoler les babouchkas dont les petits-fils sont morts?
    Ce serait bien d'éviter de prendre un peuple entier pour un c.o.n.

    L'ONG Levada indépendante mesure le soutien du peuple russe à la guerre ukrainienne à 81%.

    Tu me préviens quand tu as un avis géopolitique un temps soit peu acceptable.

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    En décrétant la mobilisation générale, Poutine reconnaîtrait l'état de guerre, ce qu'il ne veut pas. Il ne faut pas que le citoyen russe sache que c'est une guerre, sinon il ne suivrait plus. Et qui ira consoler les babouchkas dont les petits-fils sont morts?

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message


    Avancer est un terme vague qui peut avoir différentes interprétations.

    Les médias et les observateurs ont des tendances sensationnalistes. La Russie arrive aux portes de Kiev en 3 jours, c'est la blitzkrieg, la capitale va être rasée. La Russie se retire de Kiev et d'autres régions alentours parce qu'elle s’aperçoit qu'elle n'a pas assez de troupes engagées pour occuper l'Ukraine qui résiste et mobilise des troupes, c'est la bérézina, le fiasco l'armé russe est vaincue et l'Ukraine va triompher.

    Mais tout ça est bien sur très exagéré. La Russie s'est retirée de Kiev en bon ordre et sans pertes importantes lors de leur départ. Au contraire de l'Ukraine qui a 3-4000 prisonniers rien qu'a Marioupol et qui est en train de se faire encercler encore dans le Nord du Donbass.

    L'armée de métier russe engagée au combat n'est pas en nombre suffisante pour occuper toute l'Ukraine, mais militairement elle reste nettement supérieure à l'Ukraine, et sur un front stabilisé et sécurisé, elle manoeuvre stratégiquement et prend progressivement le dessus sur les lignes défensives ukrainiennes du Donbass.
    Moi ce que je ne comprends toujours pas, c'est pourquoi la Russie n'y va pas à fond en décrétant la mobilisation générale pour terminer la guerre avant l'automne prochain. Le temps hivernal joue contre l'armée offensive et ça risquerait de prolonger la guerre jusqu'à l'année prochaine. A mon sens, l'intérêt de la Russie serait de rallier la Transnistrie, annexer l'axe Kharkiv-Tiraspol et déclarer la fin de l'"opération militaire" avant septembre.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message
    Sur LCI ce soir, ils semblent plus impartiaux et admettent que les russes avancent.

    Avancer est un terme vague qui peut avoir différentes interprétations.

    Les médias et les observateurs ont des tendances sensationnalistes. La Russie arrive aux portes de Kiev en 3 jours, c'est la blitzkrieg, la capitale va être rasée. La Russie se retire de Kiev et d'autres régions alentours parce qu'elle s’aperçoit qu'elle n'a pas assez de troupes engagées pour occuper l'Ukraine qui résiste et mobilise des troupes, c'est la bérézina, le fiasco l'armé russe est vaincue et l'Ukraine va triompher.

    Mais tout ça est bien sur très exagéré. La Russie s'est retirée de Kiev en bon ordre et sans pertes importantes lors de leur départ. Au contraire de l'Ukraine qui a 3-4000 prisonniers rien qu'a Marioupol et qui est en train de se faire encercler encore dans le Nord du Donbass.

    L'armée de métier russe engagée au combat n'est pas en nombre suffisante pour occuper toute l'Ukraine, mais militairement elle reste nettement supérieure à l'Ukraine, et sur un front stabilisé et sécurisé, elle manoeuvre stratégiquement et prend progressivement le dessus sur les lignes défensives ukrainiennes du Donbass.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    Sur LCI ce soir, ils semblent plus impartiaux et admettent que les russes avancent.
    Dernière modification par RERH92, 21/05/2022, 23h36.

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

    "libéré" ?

    Qui "occupait" Marioupol ?
    Ce sont des propos de généraux Russes repris par les medias.

    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Envoyé par RERH92 Voir le message

    En fait, Marioupol est contrôlée par les russes depuis déjà quelques semaines. Azovstal a été prise totalement hier. C'est comme s'il restait Feyzin pour contrôler la totalité de Lyon.
    Oui c'est surtout symbolique de la rédition des azov.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Oui, au final plus de 2 000 soldats et membre du fameux régiment Azov se sont rendus à Azovstal.

    Auparavant il y avait déja eu plus de 1 000 qui s'étaient rendus lors de la prise de l'autre grande usine et du port.

    Donc ces soldats se sont rendus après avoir détruit la ville en refusant de partir. On rappel qu'ils se sont laissé encerclés à Marioupol au lieu de partir, et on rappel que les russes leur avait offert plusieurs fois des couloirs pour évacuer vers l'Ukraine en esperant épargner la ville. Mais ils ont préféré détruire Marioupol, pour au final se rendre.

    Les civils ont pu évacuer la ville quand les russes sont entrés, auparavant Azov les empêchait de partir.
    Dernière modification par JuniGarde, 21/05/2022, 18h20.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X