Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Pop/Rock/Indép/Metal/Punk (concerts, matos, etc...)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Torpedo
    a répondu
    Tabarnak, on est en 2010 et la France a encore cette mentalité d'attardé en matière de culture rock...:(

    HELLFEST : LETTRE DE CHRISTINE BOUTIN AU PDG DE KNONENBOURG
    Suite à la promotion malsaine du festival de métal Hellfest, le Parti Chrétien-Démocrate a pris officiellement position en invitant les collectivités publiques à cesser de financer ce type de manifestation. Christine Boutin, Présidente du Parti Chrétien-Démocrate, a souhaité alerter Thomas Amstutz, PDG des Brasseries Kronenbourg partenaire du festival, sur la gravité du soutien de son groupe à ce type de manifestation.

    Paris, le 17 mars 2010

    Monsieur le Président,

    Je me permets de vous exprimer mon indignation, partagé par un nombre croissant de ligériens au sujet du festival de musique metal « Hellfest ».

    Alors que son organisation en 2009 avait provoqué une grande émotion dans une partie de la population au point que des sponsors internationaux de renom s’étaient retirés, le festival de musique metal « Hellfest », subventionné par Kronenbourg, aura de nouveau lieu en juin prochain à Clisson.

    Pour faire sa promotion, des affiches figurant un homme au physique satanique avec des crocs sanguinolents sans équivoque sont apposées depuis quelques jours dans de très nombreux lieux à fortes fréquentations publiques comme les gares ou les grandes surfaces. Ce visuel ne peut que choquer les enfants obligés de subir cette publicité d’une violence morbide rare.

    Alors qu’il est de plus en plus avéré que ce type de manifestation peut influencer négativement des jeunes en fragilités psychologiques au point de les amener à poser des actes graves et violents, est-il pertinent d’associer l’image de votre groupe à un festival qui promeut et véhicule la culture de mort ? N’est-ce pas en totale contradiction avec la mission de la Fondation Kronenbourg qui est de soutenir des manifestations qui « génèrent un mieux vivre ensemble » ?

    Monsieur le Président, je vous demande de bien vouloir prendre la mesure de la gravité de votre soutien à de telles organisations et de cesser de financer ce festival.

    Confiante dans la suite que vous donnerez à ma demande, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de mes salutations respectueuses.


    Christine Boutin,
    Ancien ministre,
    Présidente du Parti Chrétien-Démocrate


    Source : Lien Parti Chretien Démocrate

    Je vous mets l'image qui suscite l'indignation de cette mal-baisée :

    [/IMG]

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Envoyé par Ulysse31 Voir le message
    dites voir Mr Bungle et earls on est en train de ce set up un drink quels sont vos dispo?
    Le 4 avril. Pas possible avant. :-(

    Laisser un commentaire:


  • Ulysse31
    a répondu
    Envoyé par mrbungle1977 Voir le message
    Pas cette semaine, mais plus semaine prochaine pour moi...
    c noté on va essayer de coordonner tout ca ;)

    Laisser un commentaire:


  • Ulysse31
    a répondu
    le dernier deftones passe bien en effet. :oui:
    forte insipration de siamese dream sur le titre 976 evil je trouve

    Laisser un commentaire:


  • mrbungle1977
    a répondu
    Envoyé par Ulysse31 Voir le message
    dites voir Mr Bungle et earls on est en train de ce set up un drink quels sont vos dispo?
    Pas cette semaine, mais plus semaine prochaine pour moi...

    Laisser un commentaire:


  • Ulysse31
    a répondu
    dites voir Mr Bungle et earls on est en train de ce set up un drink quels sont vos dispo?

    Laisser un commentaire:


  • Ulysse31
    a répondu
    Envoyé par mrbungle1977 Voir le message
    Bon on passe à la vitesse supérieure : le nouveau DILLINGER ESCAPE PLAN

    :shock::crazy:

    P"tain que ca joue !!!
    JE M EN VAIS TROUVER CA DE CE PAS ;)

    Laisser un commentaire:


  • RATM69
    a répondu
    J'ai découvert Deftones avec White Pony, et cet album fut quand même, personnellement, une sacrée claque, vu que je découvrais un son complètement nouveau après plusieurs années de punk et de Nirvana.
    Un mélange métal capable de balancer du lourd et une voix complètement hypnotique (je vois pas d'autre mot), soit un superbe paradoxe entre un fond sonore démentiel, puissant et une voix calme et posée, assez souvent.
    Si on est dans le même registre, nul doute que cet album me plaira.
    Aujourd'hui 12h40
    ah deftones que de souvenirs. Perso j'ai découvert ce groupe avec around the fur puis leur premier opus Adrenaline. Quelle puissance et quelle voix. Ravi du dernier morceau, Chino à l'air en forme.

    allez pour la route : Head up avec Max Cavalera chez NPA :
    http://www.youtube.com/watch?v=rll1s...eature=related

    Et un petit montage sur Root avec cette put*** d'intro qui me fait toujours autant band**:
    http://www.youtube.com/watch?v=JgIb0ItyeiA&feature=fvw

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Envoyé par mrbungle1977 Voir le message
    http://www.youtube.com/watch?v=woR6ohiFeYE&feature=fvst

    La video du premier single du nouveau Deftones : Rocket Skates
    Difficile de savoir si je préfère la musique ou la fille ...

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Envoyé par mrbungle1977 Voir le message
    Oui le chant est clairement plus travaillé sur cet album, Chino contrôle plus et il hurle moins...et ca le fait avec pas mal d'echo et de reverb en plus...
    J'ai découvert Deftones avec White Pony, et cet album fut quand même, personnellement, une sacrée claque, vu que je découvrais un son complètement nouveau après plusieurs années de punk et de Nirvana.
    Un mélange métal capable de balancer du lourd et une voix complètement hypnotique (je vois pas d'autre mot), soit un superbe paradoxe entre un fond sonore démentiel, puissant et une voix calme et posée, assez souvent.
    Si on est dans le même registre, nul doute que cet album me plaira.

    Laisser un commentaire:


  • mrbungle1977
    a répondu
    http://www.youtube.com/watch?v=woR6ohiFeYE&feature=fvst

    La video du premier single du nouveau Deftones : Rocket Skates

    Laisser un commentaire:


  • mrbungle1977
    a répondu
    Envoyé par Earls court Voir le message
    chant hypnotique ?
    Ca devrait me plaire ! :)
    Oui le chant est clairement plus travaillé sur cet album, Chino contrôle plus et il hurle moins...et ca le fait avec pas mal d'echo et de reverb en plus...

    Laisser un commentaire:


  • mrbungle1977
    a répondu
    Bon on passe à la vitesse supérieure : le nouveau DILLINGER ESCAPE PLAN

    :shock::crazy:

    P"tain que ca joue !!!

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Envoyé par mrbungle1977 Voir le message
    Son lourd, plombé, chant hypnotique, entre le dernier et white pony, ...Je pensais pas que Carpenter pourrait trouver des riffs encore plus lourd...il l' a fait le salopard...:shock:

    Du très très bon
    chant hypnotique ?
    Ca devrait me plaire ! :)

    Laisser un commentaire:


  • mrbungle1977
    a répondu
    Envoyé par Earls court Voir le message
    Ca donne quoi ? Plutôt quel style ?
    Ressemble à quel album ?


    (rrrhooo l'interrogatoire de flic! :grn:)
    Son lourd, plombé, chant hypnotique, entre le dernier et white pony, ...Je pensais pas que Carpenter pourrait trouver des riffs encore plus lourd...il l' a fait le salopard...:shock:

    Du très très bon

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Envoyé par mrbungle1977 Voir le message
    Nouvel album de DEFTONES en écoute :

    C'est du tout bon
    Ca donne quoi ? Plutôt quel style ?
    Ressemble à quel album ?


    (rrrhooo l'interrogatoire de flic! :grn:)

    Laisser un commentaire:


  • mrbungle1977
    a répondu
    Nouvel album de DEFTONES en écoute :

    C'est du tout bon

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    KILLSWITCH ENGAGE DE RETOUR AVEC SON PREMIER CHANTEUR
    La flemme de traduire ce matin :grn: Ça dit en gros que Jesse Leach, premier chanteur du band, les a rejoint sur scène pour 5 morceaux lors d'un show à New York...

    After weeks of rumors circulating around possible tour replacements for KILLSWITCH ENGAGE singer Howard Jones, the band were finally joined onstage last night with former frontman Jesse Leach during a performance at The Filmore New York at Irving Plaza.

    Leach joined his former band onstage for five tracks: “My Serenade”, “Numbered Days”, “Self Revolution”, “Vide Infra”, and “Temple From the Within”.

    Before the show was over, Leach returned for a final encore with the band’s original lineup, featuring Adam Dutkiewicz on drums, Joel Stroetzel on guitar, and Mike D’Antonio on bass. The quartet performed “Prelude”, “Life to Lifeless”, and “Fixation on the Darkness”.


    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    HBO EN MODE SEX DRUGS & ROCK N ROLL !
    La célèbre chaîne cablée américaine vient d'annoncer qu'elle produira prochainement une adaptation des mémoires de Pamela Des Barres, I'm With The Band, bouquin publié en 1987 dans lequel la plus célèbre groupie de l'histoire du rock relatait ses rencontres avec une flopée de rock stars, dont Jimmy Page et Mick Jagger, les tournées euphorisantes, les orgies backstage et les fréquentes dépressions qui s'en suivaient.

    C'est la délicieuse Zooey Deschanel, actrice (Yes Man) et chanteuse (She & Him), qui tiendra ce rôle supposément scandaleux

    Source : Rolling Stone

    Laisser un commentaire:


  • Ulysse31
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message
    Je sais qu'ils ne sont plus ensemble mais une photo de Seinfeld seul, ça n'a aucun intérêt :p :grn:
    oh tu as mal compris mes propos c etait plus dans l idee on voit ceux qui prennent le temps de lire jusq au bout les interview, car franchement la tartine que j ai posté est bien indigeste mais par contre les petits details croustillants ne t on pas echappé ;):grn:
    ce qui voulais dire que tu lis bien jusqu au bout :fier:

    Laisser un commentaire:


  • Jason Bourne
    a répondu
    J'vais faire un tour a La Laiterie moi ce soir!!!!!:oui::oui:

    http://www.laiterie.artefact.org/

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Envoyé par Ulysse31 Voir le message
    on voit ceux qui lisent les interview jusqu au bout :grn::fier:
    Je sais qu'ils ne sont plus ensemble mais une photo de Seinfeld seul, ça n'a aucun intérêt :p :grn:

    Laisser un commentaire:


  • Ulysse31
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message
    Une p'tite photo pour agrémenter cette entrevue ;)

    on voit ceux qui lisent les interview jusqu au bout :grn::fier:

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Une p'tite photo pour agrémenter cette entrevue ;)

    Laisser un commentaire:


  • Ulysse31
    a répondu
    Article de type Interview publié dans le genre Metal/Hard Rock le 18/03/2010 par Hervé SK Guégano sfr music


    Evan Seinfeld est un sacré personnage. Si on le connaît généralement en tant que bassiste/chanteur et cofondateur de Biohazard, il a bien d’autres cordes à son arc, dont une qui suscite souvent une certaine incompréhension… car, chez lui, le hardcore ne se limite pas à la musique ! Pourtant, quand on y réfléchit à deux fois, le style de vie qu’il mène est très rock’n’roll. Il s’en est expliqué à notre micro lors de l’escale parisienne de Biohazard à l’Élysée-Montmartre en décembre dernier.


    En octobre 2005, vous aviez dit que Means To An End serait le dernier album de Biohazard, puis vous aviez laissé entendre que vous tourneriez en 2006 et, au final, vous avez splitté. Que s’est-il passé, au juste ?
    En fait, on ne s’est jamais réellement séparés. J’aimerais te raconter une histoire bien saignante susceptible de plaire à tes lecteurs, mais je ne peux pas. On a seulement fait un break, le temps de faire d’autres choses en parallèle. Et, en 2008, on a repris du service avec notre tournée de reformation.

    Sauf que, si vous n’avez pas dissous Biohazard, on peut difficilement parler de reformation !
    Si, d’une certaine façon, parce que Bobby était de retour parmi nous après douze ans d’absence.

    Et êtes-vous repartis pour de bon ? Comptez-vous notamment revenir sur votre décision et enregistrer bientôt un nouvel album ?
    Je ne saurais dire si c’est pour de bon ou pas, mais je l’espère, en tout cas. Je ne suis pas très doué pour les prédictions. La preuve : quand Bobby nous a quittés, j’ai cru que jamais plus je ne rejouerais avec lui. Or, c’est ce que je fais aujourd’hui ! Et comme cela se passe bien, fatalement, on n’a pas l’intention d’en rester là. Donc, oui, nous allons refaire un disque.

    Avez-vous déjà un label en vue ?
    Non, mais beaucoup de boîtes nous ont contactés. Le problème, c’est qu’elles tiennent toutes le même discours de merde : elles veulent notre album mais n’ont que de petits budgets à nous proposer parce que plus personne n’achète de disques. Alors pourquoi nous tannent-elles pour avoir notre prochain CD si elles ne pensent pas réussir à en vendre suffisamment ? Quelle bande de nazes ! J’ai toujours détesté ces guignols, de toute façon. D’un côté, tu as les majors, des mastodontes corporatistes qui font du commerce et se contrefoutent de ta musique. Et de l’autre, tu as les labels indépendants qui passent leur temps à critiquer les majors alors qu’ils rêveraient d’en faire partie. Bref, la solution consistera peut-être à produire nous-mêmes l’album puis à signer des licences avec différents labels pour le distribuer dans chaque pays. Mais on a toujours gagné plus d’argent avec nos concerts qu’avec nos disques et cela ne changera pas grand-chose. C’est d’ailleurs très bien ainsi parce que c’est ce qui nous motive vraiment. Quand on se retrouve sur scène devant une foule en délire qui est venue pour nous, que ce soit à Berlin, Tokyo, Paris ou New York, il n’y a pas de meilleure récompense !

    Vinnie Stigma d’Agnostic Front nous disait pourtant en août dernier que la fermeture du CBGB en 2006 avait porté un coup terrible à la scène new-yorkaise. Ça bouge quand même encore un peu par chez vous ?
    Le CBGB était un endroit important, certes, mais il ne faudrait pas non plus exagérer. Vous autres, en Europe, vous fantasmez sur ce club, mais il était grand comme la moitié de votre Gibus et il ne contenait que deux cent cinquante personnes ! Quoi qu’il en soit, la ville a beaucoup changé — et à tous les niveaux. Le public y est toujours très présent, très agité, mais les salles de spectacle sont tombées dans de mauvaises mains. Aujourd’hui, si tu veux donner un gros concert à New York, il faut que tu ailles au Nokia Theater — ça craint ! Et accessoirement, ce n’est plus chez nous : Danny vit désormais dans le New Jersey et Bobby, Billy et moi-même avons émigré en Californie.

    C’est mieux ?
    Euh… non, sauf pour la météo ! Mais, à côté de Biohazard, je joue dans les Spyderz et on est basés à Los Angeles. Sans compter que j’y ai aussi mon business dans le porno.

    Tu continues à faire des films de cul ?
    Entre autres, car je gère également des boîtes de prod et des sites Web. J’aime bien le monde du X parce qu’il est finalement très honnête, bien loin des faux-semblants que l’on trouve partout ailleurs. Même dans l’industrie musicale, il y a des tas de conneries qui gâchent tout. Alors que le porno, c’est juste du porno. Et je réussis dans ce métier parce que je ne me sens pas du tout aussi impliqué sur le plan émotionnel. La musique, c’est ma passion, donc il m’est parfois difficile de réagir en businessman. Alors que, dans le X, je n’ai pas ce problème.

    Comment ton implication dans le porno est-elle perçue dans le milieu de la musique ?
    Les avis sont partagés. Certains approuvent et d’autres ne comprennent pas parce que cela n’a aucun rapport avec Biohazard. Et le fait est… mais je ne force personne à regarder mes films ! Moi, ça m’éclate, parce que c’est une excellente façon de gagner du blé en me tapant des gonzesses, mais ce n’est pas non plus ma priorité. Biohazard est largement au-dessus.

    Quel type de films réalises-tu, toi ? Est-ce que l’on y voit juste des gens baiser ou est-ce qu’ils ont un côté rock’n’roll — par exemple, une histoire de groupe de metal en tournée ?
    Je fais ce que les acheteurs ont envie de regarder, donc pas mal de choses différentes pour des marchés très spécialisés, et surtout du gonzo amateur. Mais je n’essaye pas de bâtir des scénarios élaborés, cela reste très basique. Néanmoins, on a quand même pris des photos et enregistré une vidéo sur place, à l’Élysée-Montmartre !

    Et comment t’es-tu retrouvé embringué là-dedans ?
    C’est mon ex-femme, Tera Patrick, qui m’y a entraîné quand je l’ai rencontrée il y a sept ans et demi. C’est une star du X et elle avait besoin de moi pour ses affaires, alors je lui ai filé un coup de main et je suis en quelque sorte tombé "amoureux" de ce business. Ce qui est amusant, c’est que j’y suis resté alors qu’elle cherche à s’en éloigner pour se diriger vers le cinéma "normal".

    Toi aussi, cependant. Il me semble me souvenir que tu as joué dans la série télévisée Oz.
    Exact. Au départ, je devais seulement y faire une apparition en guest dans un épisode ou deux… et j’ai fini par y passer cinq ans ! C’était ma première expérience en tant qu’acteur, je n’avais jamais pris de cours de comédie ou quoi que ce soit et je fonctionnais à l’instinct. Mais j’aime me lancer des défis et c’est aussi ce que j’essaye d’accomplir avec Biohazard. Enfin… dans une certaine mesure, parce que je n’ai guère envie que l’on se mette à sonner comme Dream Theater ! J’ai récemment achevé le tournage d’un film à Boston avec Forest Whitaker et j’apprécie grandement cette diversité : je partage mon temps entre le hardcore avec Biohazard, le rock couillu et mélodique avec The Spyderz, mes rôles au cinéma, le porno, et l’atelier de customisation de bécanes et de bagnoles que je viens d’ouvrir avec des potes. Franchement, j’adore la vie que je mène !

    Trouves-tu encore le moyen de dormir ?
    Pas vraiment, non. (rires) Mais on n’a qu’une vie et il faut que j’en profite. Je dormirai lorsque je serai vieux. Ou mort ! Mais je suis en grande forme. Je vais bientôt fêter mes quarante-deux ans, j’ai l’air d’en avoir trente-deux et je me sens comme si j’en avais vingt-deux !

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X