Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Pop/Rock/Indép/Metal/Punk (concerts, matos, etc...)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Upe Voir le message
    Tiens, j'avais envie de poster ça :

    Belle découverte effectivement.

    Le bassiste est le sosie de Joe Bouchard (Blue Oyster Cult) dans sa jeunesse et le batteur me fait trop penser à Christian Vander (Magma) sous amphéts, avec sa gueule de possédé.Trève de plaisanterie, musicalement c'est intéressant, ça monte bien puissance, comme le faisait justement remarquer l'ami Valke.

    J'ai sélectionné sur Deezer l'album Lost In a Dream d'où est extrait ce morceau. Tu conseilles quoi d'autres à écouter en priorité dans leur discographie ?
    IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

    Commentaire


    • Envoyé par Torpedo Voir le message
      Décès de Dusty Hill, bassiste de ZZ TOP, à l'âge de 72 ans.

      J'ai un train de retard car un autre décès a endeuillé le monde du rock ces derniers jours

      Joey Jordison, l'ancien batteur et l'un des trois membres fondateurs de Slipknot, est mort à l'âge de 46 ans. Il souffrait d’une myélite transverse aiguë – une maladie neurologique rare qui provoque une inflammation de la moelle épinière – dont les symptômes avaient débuté en 2010. Ses jambes étaient de plus en plus affectées, ce qui a eu un impact sur sa capacité à jouer de la batterie.

      C'est la principale raison qui (selon lui) a entraîné son renvoi du groupe même si des rumeurs d'abus de drogues circulaient ...

      C'était un batteur important de la sphère métal. il a joué dans beaucoup de groupes et projets après son départ du Knot (Murderdolls, Sinsaenum, Wednesday 13, ...).
      Il a même dépanné des grands goupes sur des tournées (Korn, Rob Zombie, Satyricon, et même Metallica sur une date !)



      IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

      Commentaire


      • Dusty Hill cinquante ans de loyaux services avec ZZ Top, respect.
        Je jouait La Grange pas plus tard qu'avant hier encore, tellement de bons tubes les ZZ.
        http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

        Commentaire


        • Content d’être allé à ZZTop il y a 2 ans à St Vulbas.
          Avec Phil Campbell sans Lemmy en première partie.
          Nostalgie…

          Commentaire


          • Envoyé par fooooot Voir le message
            Dusty Hill cinquante ans de loyaux services avec ZZ Top, respect.
            Je jouait La Grange pas plus tard qu'avant hier encore, tellement de bons tubes les ZZ.
            Oui, c'est vrai. Vu 4 fois au fil des décennies.
            Mais force de constater que plus on avançait dans le temps, plus c'était merdique.
            La dernière fois que je les ai vu, à la Halle T.G (à la louche, dans les années 2012-13), je suis parti au bout de 3/4 heures tellement c'était merdique au possible
            Par contre, au début des années 80, c'était monstrueux !
            Sur la date de Grenoble (82-83 dans ces eaux-là) j'ai souvenir qu'un éclairagiste était tombé du haut de la scène. Sur le moment c'était l'hallucination complète dans le public.
            Après vérification, c'était une blague du groupe. Sur toute la tournée, il balançait un pantin. (humour texan que les ZZ Top expliquèrent plus tard dans les mags)
            Mais musicalement, ça envoyait du bois.
            IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

            Commentaire


            • Envoyé par Torpedo Voir le message

              Oui, c'est vrai. Vu 4 fois au fil des décennies.
              Mais force de constater que plus on avançait dans le temps, plus c'était merdique.
              La dernière fois que je les ai vu, à la Halle T.G (à la louche, dans les années 2012-13), je suis parti au bout de 3/4 heures tellement c'était merdique au possible
              Par contre, au début des années 80, c'était monstrueux !
              Sur la date de Grenoble (82-83 dans ces eaux-là) j'ai souvenir qu'un éclairagiste était tombé du haut de la scène. Sur le moment c'était l'hallucination complète dans le public.
              Après vérification, c'était une blague du groupe. Sur toute la tournée, il balançait un pantin. (humour texan que les ZZ Top expliquèrent plus tard dans les mags)
              Mais musicalement, ça envoyait du bois.
              Le coup du pantin c'est peut-être parti d'un fait réel au départ non ?
              J'imagine le froid dans le public ​​​​​​


              ​​​​​
              http://www.youtube.com/watch?v=uJF5z...eature=related

              Commentaire


              • Nostalgie. Roskilde festival été 93, ZZ top, Tuborg à mort, fin de soirée mémorable.

                Commentaire


                • Envoyé par Upe Voir le message
                  Tiens, j'avais envie de poster ça :

                  The War on Drugs, je ne devrais pas aimer ! Pas assez agressif, éloigné des standards que j'affectionne etc...
                  Et pourtant la playlist que je me suis faite (avec pas mal de titres de A Deeper Understanding) est ce que j'écoute le plus en ce moment. (Surtout tard le soir où le son prend tout son sens !)

                  Les fulgurances mélodiques qui surgissent de nulle part, les influences outre-manche retro pop filtrée outre-atlantique électro-pop, les ostinatos nostalgiques au clavier, la voix aux légères inflexions d'Adams ou Springsteen : les 15 titres que j'ai sélectionnés deviennent progressivement addictifs.


                  Metric et son album Synthetica était un album qui m'avait créé la même surprise à apprécier un truc que je ne devrais pas avoir autant de plaisir à écouter !

                  Commentaire


                  • Le nouveau Gn'R... Pas ma came.

                    L'amphigouri électro de la version 2001 (Silkworm ou un truc comme ça) est remplacée avantageusement par du Slash bien identifiable.
                    Mais la ligne vocale d'Absurd... Pas top du tout... https://www.youtube.com/watch?v=Qx3RfdAdCpQ

                    Commentaire


                    • Envoyé par Valke 1989 Voir le message
                      Le nouveau Gn'R... Pas ma came.

                      L'amphigouri électro de la version 2001 (Silkworm ou un truc comme ça) est remplacée avantageusement par du Slash bien identifiable.
                      Mais la ligne vocale d'Absurd... Pas top du tout... https://www.youtube.com/watch?v=Qx3RfdAdCpQ
                      Titre en plein dans la lignée de l'album Chinese Democracy.
                      Comme toi, pas du tout fan de la ligne de chant. J'ai même eu du mal à reconnaître Axl Rose ...
                      IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                      Commentaire


                      • Dévoré la bio Rappels de François Ravard, le célèbre manager français.

                        De la folle aventure Téléphone aux Stades de France des Insus, en passant par les iconiques Marianne Faithfull, Serge Gainsbourg, Jean-Pierre Mocky ou les Rita Mitsouko, il raconte son incroyable parcours en forme de montagnes russes, avec l’aide de son ami Philippe Manœuvre. Un bouquin passionnant où l'on se retrouve au coeur du système. On apprend une foule de choses sur cette industrie de la musique

                        Ravard n'est pas avare d'anecdotes sur les artistes. Certains faits sont surprenants (La vie de Marianne Faithfull est incroyable !!! ).
                        En tout cas, le gars a eu une vie trépidante, avec des hauts et des bas, le tout ponctué d'une solide amitié avec plusieurs artistes (J.L Aubert et Gainsbourg entre autres) et des rencontres hors-normes (Keith Richards, Lou Reed, ...). Je conseille vivement.

                        IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                        Commentaire


                        • Autre bio très intéressante lu ces derniers jours, celle de Travis Barker, batteur réputé, ayant joué pour Blink 182, Box Car Racer et The Transplants. Il est également producteur et a collaboré avec de nombreux musiciens hip-hop et de rock alternatif. Le dernier en date est sa collaboration avec l'artiste Machine Gun Kelly qui cartonne aux States.

                          On découvre le personnage et notamment son enfance difficile avec la perte de sa mère en début d'adolescence, qui laisse une blessure profonde. Il consacre l'essentiel de son temps à taper sur ses fûts et a joué avec des groupes locaux, constituant une solide base pour sa future carrière. Vient ensuite les opportunités avec son premier groupe pro The Aquabats puis la rencontre avec Tom Delonge et Mark Hoppus, les deux cerveaux de Blink sur une tournée commune.

                          En l'espace d'un an, il passe de miséreux à millionnaire, vivant pleinement l'American Dream. Mais son look (tatoué de la tête au pieds) n'est pas encore dans le moeurs en ce début des années 90. Il raconte vouloir acheter une Cadillac mais les vendeurs ne le prennent pas au sérieux. Idem pour les restaurants où il est constamment refoulé alors qu'il pourrait en devenir le propriétaire.

                          Travis a un côté businessman bien sympathique. il aime retaper les voitures (tuning), adore les tatouages, pratique le skate depuis sa tendre enfance. Au final, il décide d'investir ses premiers revenus dans le lancement d'une marque de tee-shirt Famous Stars & Strap qui connaîtra un succès incroyable (Revenus + 100 Millions de $ ). Puff Daddy a tenté de lui racheter la marque, en vain.

                          Côté coeur, après une période mouvementée où il tire tout ce qui bouge (P.S : Beaucoup de détails dans le bouquin, on se croirait dans The Dirt des Motley Crue), il épouse une ex-Playboy (Shanna Mokler, ex du boxeur Oscar de la Hoya) avec qui il aura 2 enfants. Cette dernière le poussera à participer à une série TV Meet The Barker au début des années 2000, qui est dans l'esprit de celle des Osbourne.

                          Le point assez incroyable de son histoire est que Travis Barker a toujours eu peur des avions. Une véritable phobie qui le conduit à abuser de tranquillisants lors des tournées le conduisant au 4 coins du monde. Il devient dépend de toutes ces merdes jusqu'au jour où il monte dans un avion privé avec deux de ses meilleurs amis.

                          Et c'est le crash. Il en réchappe par miracle. Ses potes et les deux pilotes meurent sur le coup et Travis arrive à sortir de la carlingue en étant une boule de feu. Ses jambes sont brulées. Il passera 8 mois à l'hôpital des Grands Brûlés de Los Angeles, subissant plus de 36 opérations et greffes de peau.

                          Sa vie est complètement chamboulée. Il a des envies de suicide tant la douleur est insupportable malgré les tonnes d'analgésiques gobés. Avec le temps et à force de volonté, il arrive à remarcher et rejouer. Il remonte la pente pour devenir un musicien très demandé en featuring

                          Bref, une très belle histoire qui montre bien qu'il ne faut pas s'arrêter aux apparences.



                          Voici le dernier clip de Machine Gun Kelly intitulé PapercutTravis Barker intervient.
                          Le clip cartonne aux U.S.A

                          IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                          Commentaire


                          • Envoyé par Torpedo Voir le message
                            Autre bio très intéressante lu ces derniers jours, celle de Travis Barker, batteur réputé, ayant joué pour Blink 182, Box Car Racer et The Transplants. Il est également producteur et a collaboré avec de nombreux musiciens hip-hop et de rock alternatif. Le dernier en date est sa collaboration avec l'artiste Machine Gun Kelly qui cartonne aux States.

                            On découvre le personnage et notamment son enfance difficile avec la perte de sa mère en début d'adolescence, qui laisse une blessure profonde. Il consacre l'essentiel de son temps à taper sur ses fûts et a joué avec des groupes locaux, constituant une solide base pour sa future carrière. Vient ensuite les opportunités avec son premier groupe pro The Aquabats puis la rencontre avec Tom Delonge et Mark Hoppus, les deux cerveaux de Blink sur une tournée commune.

                            En l'espace d'un an, il passe de miséreux à millionnaire, vivant pleinement l'American Dream. Mais son look (tatoué de la tête au pieds) n'est pas encore dans le moeurs en ce début des années 90. Il raconte vouloir acheter une Cadillac mais les vendeurs ne le prennent pas au sérieux. Idem pour les restaurants où il est constamment refoulé alors qu'il pourrait en devenir le propriétaire.

                            Travis a un côté businessman bien sympathique. il aime retaper les voitures (tuning), adore les tatouages, pratique le skate depuis sa tendre enfance. Au final, il décide d'investir ses premiers revenus dans le lancement d'une marque de tee-shirt Famous Stars & Strap qui connaîtra un succès incroyable (Revenus + 100 Millions de $ ). Puff Daddy a tenté de lui racheter la marque, en vain.

                            Côté coeur, après une période mouvementée où il tire tout ce qui bouge (P.S : Beaucoup de détails dans le bouquin, on se croirait dans The Dirt des Motley Crue), il épouse une ex-Playboy (Shanna Mokler, ex du boxeur Oscar de la Hoya) avec qui il aura 2 enfants. Cette dernière le poussera à participer à une série TV Meet The Barker au début des années 2000, qui est dans l'esprit de celle des Osbourne.

                            Le point assez incroyable de son histoire est que Travis Barker a toujours eu peur des avions. Une véritable phobie qui le conduit à abuser de tranquillisants lors des tournées le conduisant au 4 coins du monde. Il devient dépend de toutes ces merdes jusqu'au jour où il monte dans un avion privé avec deux de ses meilleurs amis.

                            Et c'est le crash. Il en réchappe par miracle. Ses potes et les deux pilotes meurent sur le coup et Travis arrive à sortir de la carlingue en étant une boule de feu. Ses jambes sont brulées. Il passera 8 mois à l'hôpital des Grands Brûlés de Los Angeles, subissant plus de 36 opérations et greffes de peau.

                            Sa vie est complètement chamboulée. Il a des envies de suicide tant la douleur est insupportable malgré les tonnes d'analgésiques gobés. Avec le temps et à force de volonté, il arrive à remarcher et rejouer. Il remonte la pente pour devenir un musicien très demandé en featuring

                            Bref, une très belle histoire qui montre bien qu'il ne faut pas s'arrêter aux apparences.



                            Voici le dernier clip de Machine Gun Kelly intitulé PapercutTravis Barker intervient.
                            Le clip cartonne aux U.S.A

                            Quand tu lis ça après avoir fini ta salade d’endives en famille sur ta table IKEA, tu te dis qu’on n’a pas tous la même vie.


                            Le mental qu’il faut avoir pour rejouer après ça… Édifiant.




                            Commentaire


                            • Envoyé par Valke 1989 Voir le message

                              Quand tu lis ça après avoir fini ta salade d’endives en famille sur ta table IKEA, tu te dis qu’on n’a pas tous la même vie.


                              Le mental qu’il faut avoir pour rejouer après ça… Édifiant.
                              Et ce qui est encore plus dingue c'est que je viens de lire sur un site que le gars a repris l'avion samedi dernier pour la première fois depuis son accident.
                              Depuis cette catastrophe en 2008, il effectuait tous ces déplacements en bateau pour rejoindre l'Europe et assurer ses tournées.
                              Il a vaincu ses peurs. J'ose pas imaginer ce qui lui est passé par la tête, en montant dans l'avion
                              Mental hors-normes. Il ferait du bien à l'OL ...


                              IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                              Commentaire


                              • France Inter est entré 2 fois dans le territoire métallique. Gn’R et Metallica.

                                Bon, on n’apprend rien (surtout quand on suit les anecdotes du maître des lieux depuis des années) mais on peut saluer l’effort.
                                Car ça leur semble un effort violent => ils finissent les 2 émissions par une chanson pop lénifiante pour… nettoyer nos oreilles !!! (Zegut, si tu nous entends…)


                                https://www.google.fr/amp/s/www.franceinter.fr/amp/emissions/blockbusters/blockbusters-du-mardi-27-juillet-2021

                                https://www.google.fr/amp/s/www.fran...6-juillet-2021

                                Commentaire


                                • Sex Pistols : John Lydon perd une bataille juridique contre deux autres membres du groupe
                                  Les membres du groupe punk Sex Pistols se disputaient l’utilisation des morceaux de leur unique album pour une série télévisée
                                  Source : Rolling Stone Magazine

                                  La justice britannique a tranché. Les membres survivants du groupe culte punk Sex Pistols s’étaient engagés dans une bataille juridique il y a peu, pour l’utilisation de certains titres pour la bande-sonore d’une nouvelle série télévisée, intitulée Pistol. En effet, le chanteur du groupe Johnny Rotten, plus connu sous son nom à l’état civil, John Lydon, s’était prononcé contre, face à ces ex-confrères, le guitariste Steve Joneset le batteur Paul Cook. Ces derniers l’ont alors attaqué en justice, proclamant l’utilisation des titres du seul et unique album studio, du groupe, Never Mind The Bollocks.

                                  En avril dernier, Rotten avait déclaré au Sunday Times qu’il ne céderait que « face à une décision de justice, » et qu’il qualifiait la série de « merde irrespectueuse » qui le présentait « sous une lumière hostile et peu flatteuse. » C’est désormais chose faite : la justice britannique s’est rangée du côté de ses deux ex-confrères. En effet, l’avocat des deux demandeurs, Edmund Cullen, a utilisé l’argument d’un accord conclu en 1998 par les membres du groupe, qui actait que les décisions sur les licences devaient se faire « à la majorité. »

                                  Réalisée par le cinéaste de renom Danny Boyle, la série se base sur les mémoires de Steve Jones parues en 2016, Lonely Boy : Tales from a Sex Pistol. Si la production se déroule comme prévu, elle devrait sortir l’année prochaine.
                                  IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                  Commentaire


                                  • Décès de Charlie Watts, batteur des Rolling Stones, à 80 ans.

                                    ''Son toucher léger, son sens rythmique singulier et son groove impeccable ont fait de lui à la fois le moteur de la musique des Stones et l’un des batteurs les plus célèbres et respectés de tous les temps.''

                                    J'aime bien cette phrase qui résume assez bien cet artiste aussi discret qu'essentiel. Sans lui, les Stones n'auraient pas eu cette carrière.

                                    D'ailleurs, Keith Richards himself disait de Charlie Watts en 1979 : « Tout le monde pense que Mick et Keith sont les Rolling Stones. Si Charlie ne faisait pas ce qu’il fait à la batterie, ce ne serait pas vrai du tout. On découvrirait que Charlie Watts EST les Stones. »





                                    IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par Torpedo Voir le message
                                      Décès de Charlie Watts, batteur des Rolling Stones, à 80 ans.

                                      ''Son toucher léger, son sens rythmique singulier et son groove impeccable ont fait de lui à la fois le moteur de la musique des Stones et l’un des batteurs les plus célèbres et respectés de tous les temps.''

                                      J'aime bien cette phrase qui résume assez bien cet artiste aussi discret qu'essentiel. Sans lui, les Stones n'auraient pas eu cette carrière.

                                      D'ailleurs, Keith Richards himself disait de Charlie Watts en 1979 : « Tout le monde pense que Mick et Keith sont les Rolling Stones. Si Charlie ne faisait pas ce qu’il fait à la batterie, ce ne serait pas vrai du tout. On découvrirait que Charlie Watts EST les Stones. »




                                      Un vide immense. Un géant de la batterie
                                      Nono : "Qui parle de sportif?"

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par Torpedo Voir le message
                                        Décès de Charlie Watts, batteur des Rolling Stones, à 80 ans.

                                        ''Son toucher léger, son sens rythmique singulier et son groove impeccable ont fait de lui à la fois le moteur de la musique des Stones et l’un des batteurs les plus célèbres et respectés de tous les temps.''

                                        J'aime bien cette phrase qui résume assez bien cet artiste aussi discret qu'essentiel. Sans lui, les Stones n'auraient pas eu cette carrière.

                                        D'ailleurs, Keith Richards himself disait de Charlie Watts en 1979 : « Tout le monde pense que Mick et Keith sont les Rolling Stones. Si Charlie ne faisait pas ce qu’il fait à la batterie, ce ne serait pas vrai du tout. On découvrirait que Charlie Watts EST les Stones. »




                                        Merde. Je l’apprends…

                                        Mais c’est quoi ce bordel de temps qui passe !!!

                                        Commentaire


                                        • se soir concert Elvis avec chanteur et video le pied quoi

                                          Commentaire


                                          • J'avais déjà posté des séquences de la jeune prodige Nandi Bushell (11 ans) en train de reprendre des morceaux de ses artistes préférés avec talent et brio.

                                            Son rêve s'est concrétisé hier soir avec les Foo Fighters, au Forum de Los Angeles où elle a tenu les fûts sur le morceau Everlong.
                                            Belle consécration ! Nul doute que l'on entendra parler d'elle vu qu'elle est pétri de talent (sur la fin du morceau, elle s'éclate totalement devant 18 000 fans ...)

                                            IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                            Commentaire


                                            • Lu Hérouville, le château hanté du rock, qui retrace l'histoire emblématique de ce studio d'enregistrement où se sont notamment croisés David Bowie, Iggy Pop, Marvin Gaye, Jacques Higelin, les Bee Gees, Richie Blackmore, Pink Floyd, T.Rex, Fleetwood Mac, Elton John, Magma et j'en oublie ...

                                              Le bouquin décrit en détail les nombreuses péripéties qui ont accompagné les séances d'enregistrements de ces prestigieux invités. On découvre un château mystique, un lieu incroyable où de nombreux phénomènes paranormaux ont été observés. Un lieu propice à la créativité mais aussi à la débauche, où l'occulte est fortement présent avec de nombreuses séances de spiritisme, pratiqués par les artistes.

                                              C'est bourré d'anecdotes assez drôles (Ex : David Bowie qui va chercher les enfants de l'ingéson à l'école du village avec sa Rolls ou le tournage de films pornos en même temps qu'une séance d'enregistrement ...). Les comportements des artistes sont surprenants avec les exigences particulières de certains (Une immense croix en bois planté dans le studio pour Richie Blackmore) ou les déviances des autres (10 quilles de jaja pour chaque séance d'enregistrement bues par Marc Bolan qui découvrait le vin français).

                                              En résumé, un bon bouquin qui permet de (re)-vivre les moments forts musicaux des seventies



                                              IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                              Commentaire


                                              • Les enfants de Lars Ulrich (Batteur de Metallica pour les incultes) sont prêts pour la relève :


                                                IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                                Commentaire


                                                • Ce matin (après un vinyle de Vince Taylor pour honorer le vrai rock de Gilles ) je suis allé streamer Senjutsu de Maiden.
                                                  Presque par devoir. En pensant vivre le scénario habituel. 2/3 bons titres et le reste à l'avenant. Et surtout finir avec la nostalgie des skeuds immenses des 80's en pleurant sur l'énième témoignage de la lente mort de ce hard rock qui a autrefois bouleversé ma vie.

                                                  Je m'étais levé super tôt pour bosser des trucs en écoutant Senjutsu d'une oreille.
                                                  Eh bien là, grosse baffe...
                                                  (Et grosse basse évidemment.)
                                                  Lancé 3 fois sans rien foutre qu'écouter au casque.

                                                  Bien sûr, on retrouve plein de gimmicks de titres de la période post 2000. Oui, il y a des longueurs. Effectivement, on voudrait parfois appuyer sur la vitesse 1,25.

                                                  Mais pour moi, c'est comme si ce skeud était précisément l'aboutissement de l'évolution du groupe.
                                                  Une sorte de soleil couchant sur un versant lointain en miroir de la lumière mordante de Powerslave.
                                                  Comme si les cavalcades acérées à l'assaut des champs de bataille sur des étalons en rage avaient laissé place à des parades solennelles sur de nobles montures à la démarche altière.

                                                  Presque ému par ce skeud.
                                                  40 ans bordel...

                                                  C'est forcément un autre monde. C'est forcément différent d'autrefois.
                                                  Mais pour la première fois, cet autre Maiden m'a lui aussi pris aux tripes.
                                                  Bravo les gars.






                                                  Commentaire


                                                  • Pour ma part j'ai arrêté d'écouter Iron Maiden après l'album Seventh Son of a Seventh Son (1988), le dernier avant le départ de Bruce Dickinson pour une carrière solo.

                                                    C'est un groupe avec lequel j'ai grandi. Je vénère les deux premiers albums avec Paul Di'Anno au chant et Clive Burr aux drums. C'est sans conteste mon line-up et ma période préférée. Aujourd'hui encore, j'écoute toujours ces deux premiers albums avec plaisir et j'ai des frissons lorsque je me remémore mes premiers concerts avec ce groupe dans des petites salles (Palais d'Hiver).

                                                    La première période avec Bruce était également très bonne. La transition s'est faîte avec notamment Number of the beast et Somewhere in Time, qui sont d'excellents albums.

                                                    Mais après son départ, il y a eu un gros flottement. Le groupe était en perdition, n'avait plus la côte avec l'avènement du grunge. Son chanteur Blaize Bailey n'a jamais fait l'unanimité. Et je n'ai jamais retrouvé la flamme, même si Bruce est revenu aux commandes. Je trouve que les morceaux des derniers albums sont des ersatz des anciens. Autant écouter ceux avec lesquels j'ai appris à jouer un instrument et joué en boucle (Ides of March, Wratchild, Twilight Zone, ...)

                                                    Tout ça pour dire que je jetterai une oreille sur Senjutsu mais je doute être conquis. Je suis passé à autre chose et je préfère me remémorer la période qui m'a tant fait vibrer. Un Remember Tomorrow semble de circonstance.


                                                    IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X