Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Pop/Rock/Indép/Metal/Punk (concerts, matos, etc...)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Torpedo
    a répondu

    Laisser un commentaire:


  • Tioneb 26
    a répondu
    Petite contri du soleil levant, un groupe découvert au Village Vanguard, chaîne de magasins excentriques et fourre-tout.

    J'avais, avec la miss, bloqué sur la vidéo et la voix du chanteur...

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Useless Eaters - Simple Device



    Du punk rock qui sort tout juste du four à décibels.

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Half Man Half Biscuit - Westward Ho!



    Je ne connaissais pas, bien qu'ils sévissent depuis les années 80 apparemment.:joue:
    Pour les ignares comme moi, du punk rock tendance satirique, un peu à la Buzzcocks.

    PS : j'adore le nom du groupe ^^

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Envoyé par Tioneb 26 Voir le message
    Lageat est LA source la plus fiable concernant Assedèce.
    Me rappelle des mags que je bouquinais y'à 15 ans. Il signait tous les articles portant sur eux.
    J'ai eu l'occasion de discuter avec lui il y a fort longtemps. C'est effectivement un passionné qui a accompli un travail titanesque avec ce pavé. Par contre, Lageat a continué à suivre le band, là ou j'ai stoppé tout intérêt pour le groupe (Post-période Bon Scott)

    Laisser un commentaire:


  • Tioneb 26
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message
    Hier soir, à la FNAC Part-Dieu, je suis tombé par hasard sur le fameux bouquin-pavé AC/DC, Tours de France 1976-2014. Je suis resté scotché dessus pendant une heure, examinant avec attention les nombreux photos inédites et lisant attentivement les anecdotes sur les dates de shows que j'ai pu voir au début des années 80. Un vrai retour aux sources et vraiment jouissif pour tout fan de la première heure. Du coup, je pense me l'acheter...

    Lageat est LA source la plus fiable concernant Assedèce.
    Me rappelle des mags que je bouquinais y'à 15 ans. Il signait tous les articles portant sur eux.

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Et la suite du reporting de la tournée U.S de Betraying The Martyrs

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Témoignage intéressant d'un groupe français Betraying the martyrs en tournée en Amérique du Nord

    1 – Les conditions
    Les conditions sont beaucoup plus dures pour une raison très simple… les distances ! Il n'est pas rare d'enchainer des concerts avec 9h de route par jour. Et cela joue beaucoup, un budget essence monstrueux, une usure physique importante. De même les horaires sont à respecter scrupuleusement. Il y a toujours minimum 4 groupes sur un plateau auquel viennent se greffer 1 à 3 groupes locaux par date. Les plus grosses affiches que nous avons faites la bas comptent 12 a 25 groupes PAR JOUR pour des concerts INDOOR ! Vous avez 10/15 minutes de changement de plateau maximum. (Changement de matos + linecheck) A vous de vous débrouiller sinon il faudra couper des chansons : interdit de dépasser sur le temps imparti, même de quelques minutes.

    Et traverser l'océan, conduire des heures et des heures pour jouer 3 morceaux parce que le groupe local met 3 plombes à bouger… ça arrive souvent. Etre précis, à l'heure, ne pas retarder le concert, être là pour aider les autres groupes, toujours suivre les horaires tout cela est très important. Les autres groupes au-delà de votre performance vont vous juger la dessus, c'est l'élément qui va faire de vous un groupe pro aux yeux des autres.

    Ensuite niveau condition, l'accueil, pas de catering (sauf dans le grand circuit, house of blues, ou un promoteur qui a des deals avec les shops du coin….) c'est un buyout de 5 dollars par personne par jour, 5 dollars par jour pour manger. Et c'est dur, sachant que sur la route tout ce que vous allez croiser sont des séries et des séries de fast food. Vous allez connaître par cœur tous les menus des fast food, ceux avec des burgers à 1 dollars, ceux avec le wifi…

    2 – Les groupes
    Aux US tout est plus gros… et cela marche aussi pour les groupes. Il y a des milliers de groupes de métal aux US. Le marché est plus grand, la demande est plus grande. Les spectateurs sont plus exigeants, il faut se battre à plusieurs niveaux pour ressortir du lot, marquer les gens, cela passe par plusieurs éléments.

    Elément principal : La prestation scénique… bien jouer ne suffit pas, il faut faire un show, il faut bouger, vivre le concert à fond et quand vous venez d'Europe pour la première fois vous n'avez aucun crew, pas d'ingé son, pas d'ingé lumière pour vous aider (sauf si cela ne dérange pas d'être à perte). Tout repose sur vous en tant que musicien, en tant que performer. Il faut tout donner, proposer un vrai show, vous mettre le public dans la poche, afficher une proximité.

    Ensuite le merch… votre concert doit donner envie d'acheter un tshirt, donner envie au spectateur de représenter le groupe. Mais pour vraiment transformer cette personne en fan, il faut être au merch. Une personne qui a apprécié un concert et voit que le groupe est au merch en train de discuter avec tout le monde, de faire des photos, elle voit un groupe gentil, présent pour ses fans. Il faut être abordable, ces gens sont la raisons pour laquelle vous êtes ici et non l'inverse ! Offrez à vos fans un beau concert et soyez la pour des photos, une bière, un autographe. Cela peut paraître évident mais beaucoup de groupes ne le font pas. Vous accomplissez votre rêve grâce à vos fans, vous leur devez tout.

    Et enfin les groupes. Vous devez taper dans l'œil du public mais aussi des autres groupes. Il y a des milliers de groupes américains et pour qu'un groupe décide de tourner avec vous et non un autre il faut être bon sur scène et bon en dehors. Tous les groupes en tournée ont envie de passer du bon temps, de s'amuser. Lors de notre première tournée aux US nous avons tournée avec Born of Osiris, Carnifex, Veil of Maya. Directement après Carnifex nous a demandé de tourner avec eux en Europe sur le Bonecrusher 2012 en Europe, idem pour veil of Maya. Ensuite Carnifex nous a proposé de tourner avec eux aux US et idem pour Born of Osiris avec qui nous avons tournée en Europe en 2014 et qui nous ramène aussi aux US fin 2014.

    Soyez pro, soyez abordable, soyez fun.



    3 – Les gens

    Aussi surprenant que cela puisse paraître les américains sont très accueillants (si on exclue évidemment les agents des douanes et de la sécurité du territoire) à quelques nuances près selon les états (au moment où je vous écris ça nous sommes hébergés par une famille qui ne nous connait ni d'eve ni d'adam, qui nous a préparé un petit déjeuner, nettoyé la piscine, sorti des matelas… vive le texas).

    Lors de notre première tournée nous avions chaque soir un petit panneau au stand de merch « Need a place to stay » et chaque soir, CHAQUE SOIR, des gens nous ont accueillis chez eux. Nous sommes tombés sur une famille de marines qui se sont levés à 6h pour nous cuisiner un pur breakfast américain, nous avons dormi à 9 miles à Detroit chez une famille qui n'avait quasiment rien mais qui était heureuse de la partager avec nous. Nous avons dormi dans une maison d'hôte tenu par des chirurgiens en Floride littéralement sur le sable avec vu sur la mer. Dans un mobilehome en ruine paumé dans les collines du midwest… et ainsi de suite.

    Etre humble, respectueux, curieux de la culture des gens, cela vous ouvrira plein de porte et de bons lits douillets. Beaucoup de gens (en particulier aux US) vont avoir des préjugés sur les français, ne soyez pas arrogants, ne prenez pas la mouche. Au contraire détournez ces préjugés. Les fans seront aux anges d'avoir pu héberger un groupe, en particulier si ce groupe est aimable et ne détruit pas l'appartement. Ils vous rouvriront la porte sur la tournée d'après et auront déjà mis votre bière préférée dans le frigo.

    Tourner aux US c'est dur, c'est crevant, vous devrez faire vos preuves à chaque moment, envers tout le monde, les groupes, le public, les fans. Mais vous rencontrerez des gens avec le cœur sur la main, vivrez des expériences incroyables… ;-)

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Envoyé par denislamalice Voir le message
    Je me suis fait la même réflexion à la 1 ére écoute , mais ensuite j'ai vu ca comme une seule piéce musicale composée de plusieurs séquences et là on a un angle tout à fait différent de l'album.C'est mon avis en tout cas :oui:
    Oui j'y ai pensé aussi, en me disant que s'ils avaient collé certains morceaux entre eux pour faire des titres de 6 min, je n'aurais rien trouvé à y redire ^^.

    Laisser un commentaire:


  • denislamalice
    a répondu
    Envoyé par Cadole Voir le message
    Première déception sur The Endless River : la longueur des morceaux :dt: .

    Je me suis fait la même réflexion à la 1 ére écoute , mais ensuite j'ai vu ca comme une seule piéce musicale composée de plusieurs séquences et là on a un angle tout à fait différent de l'album.C'est mon avis en tout cas :oui:

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Première déception sur The Endless River : la longueur des morceaux :dt: Le plus long fait 6'36 et la moitié des titres quasiment font moins de 2 minutes ! Un peu maigre pour du Floyd. Sur Division Bell, le plus court faisait 4'21. Bref, heureusement la qualité est plutôt au RDV je trouve.

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Envoyé par Cadole Voir le message
    Dommage, mais on le sent vieillissant le Robert, bien plus qu'un Mick Jagger, je trouve.
    Personnellement, je préfère sans doute rester sur le souvenir de leurs tournées Page-Plant de la deuxième moitié des années 90.
    Je te rejoins complètement là-dessus. Le show à la Halle était fabuleux. Un grand moment.
    Et je rejoins également Nono. Une réformation n'a pas vraiment d'intérêt.

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    C'est surtout dommage pour J. Page et JP Jones, ça doit les démanger...

    « The Endless River », l’hommage trop lisse de Pink Floyd à Rick Wright

    http://www.lemonde.fr/musiques/artic...3_1654986.html

    Première écoute en ce moment pour ma part...
    Première écoute d'un Pink Floyd, c'est quelque chose quand même, non ? Un truc qui tient du privilège éphémère, même si l'album s'avère décevant ou inachevé. Je crois que je vais mettre sur Pause pour faire durer le plaisir de la découverte. Pas exclu que je finisse l'écoute vers Noël :grn:

    Laisser un commentaire:


  • Nono Red Devils
    a répondu
    je dois être un vieu kon pour penser que c'est une bonne chose que plant refuse de reformer led zeppelin meme pour un demie milliard de livre :shock:,
    idem pour pink floyd qui ne devrait pas se reformer, et qui finie la boucle "simplement" par un album

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Concert de Slash hier soir au Zénith, avec Monster Truck en première partie.

    J'essaierai de faire un petit compte rendu ce soir.
    Deux faits notables en attendant :
    - une setlist sympathique qui fait la part belle aux meilleurs titres des Gun's, et qui a le mérite d'être assez différente de son dernier passage il y a deux ou trois ans sans oublier les incontournables
    - "Rocket Queen" dantesque, avec un solo improvisé pendant près d'un quart d'heure...! :shock:
    http://www.youtube.com/watch?v=iP2Or_wD5NQ

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message
    Robert Plant refuse £500 millions pour la reformation de Led Zeppelin.
    Robert Plant a refusé une offre de £500 millions pour la reformation de Led Zep. Sir Richard Branson (Virgin) lui aurait proposé cette énorme somme pour 35 dates réparties sur trois villes. Mais Plant reste intransigeant.

    "Ils ont essayé de parler à Robert, mais aucune chance. Il ne reviendra pas sur sa décision. Jimmy, John et Jason ont tout de suite signé, sans réfléchir, mais Robert a demandé 48 heures de réflexion. Lorsqu'il a dit non, et déchiré la feuille, il y a eu comme une onde de choc..."

    Richard Branson est un fan de la première heure et était particulièrement investi dans le projet, il a proposé au groupe de se charger de tout, même du transport.
    Dommage, mais on le sent vieillissant le Robert, bien plus qu'un Mick Jagger, je trouve.
    Personnellement, je préfère sans doute rester sur le souvenir de leurs tournées Page-Plant de la deuxième moitié des années 90.

    Laisser un commentaire:


  • denislamalice
    a répondu
    Les adieux de Pink Floyd

    http://www.leparisien.fr/espace-prem...14-4286609.php

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Envoyé par Earls court Voir le message
    Une petite anecdote à plus de 12 millions de dollars pour les Stones.
    La vraie question que l'article ne souligne pas c'est que l'assurance indemnise les obligations contractuelles des artistes. Comprendre par là, les billets achetés par les fans. Est-ce que les fans lésées sont toujours en attente d'indemnisation ? Est-ce que les distributeurs sont en mesure de rembourser les billets avant même que les Stones ne les remboursent ?
    That is the question... !
    Ca me fait penser au show Guns N Roses / Metallica / Faith No More en 1992. Suite aux problèmes rencontrés (seulement 15 mn pour GNR et 25mn pour Metallica), les 60 000 personnes ont du attendre une longue procédure étalée sur 5 ans avant d'être indemnisé de leur billet. Chaque partie (Groupes, promoteur, assureurs) se rejetant la faute...

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Les Rolling Stones en conflit avec leurs assureurs

    Le suicide en mars dernier de la compagne de Mick Jagger L'Wren Scott avait poussé le groupe anglais à déprogrammer les dates australiennes de sa tournée. Une annulation estimée à 12,7 millions de dollars que refusent de prendre en charge les assureurs.

    Annulée en mars dernier, la tournée des Rolling Stones en Australie et en Nouvelle-Zélande vient tout juste de reprendre. Mais les conditions ne sont pas les meilleures pour le groupe de rock anglais. La formation est engagée dans un conflit judiciaire avec des assureurs, qui refusent de payer les 12,7 millions de dollars (environ 10,2 millions d'euros) d'indemnisation pour cette annulation, formulée suite au décès de la compagne de Mick Jagger. Le litige a été révélé avec le dépôt de documents de justice dans l'Utah (Ouest des États-Unis), dans lesquels des assureurs mentionnent leur souhait de discuter avec le frère de la styliste, pour appuyer leur dossier contre le groupe.

    L'Wren Scott, âgée de 49 ans, s'est suicidée le 17 mars en se pendant à une poignée de porte de son appartement de Chelsea, à New York. L'ex-mannequin et styliste n'a laissé aucune note pour expliquer son geste. Elle partageait la vie de Mick Jagger depuis 2001. Dans la foulée, les Rolling Stones avaient annulé le reste de leur dates de concert en Océanie, reprogrammées pour octobre et novembre. Un document judiciaire explique que les médecins avaient diagnostiqué chez Mick Jagger un «sévère syndrome de stress post-traumatique», lui ordonnant de «ne pas se produire sur scène pendant au moins trente jours».

    Le décès n'était ni «soudain», ni «imprévisible»

    En vertu d'un contrat d'assurance couvrant l'annulation d'une tournée à la suite du décès «soudain et imprévisible» d'un proche des membres du groupe, le nom de la styliste étant d'ailleurs explicitement inscrit dans les clauses, les Rolling Stones avaient réclamé 12,7 millions de dollars d'indemnisation. Mais les assureurs refusent de payer, le suicide de L'Wren Scott n'étant pas, selon eux, un décès «soudain et imprévisible».

    «Les assureurs refusent d'appliquer la garantie prévue dans la police d'assurance parce que le suicide de Mlle Scott était un acte intentionnel et pas un événement soudain et imprévisible, hors de son contrôle», explique un document de justice qui précise également que les assureurs cherchaient à connaître l'historique médical de la styliste dans une procédure à Londres. Ainsi, la police d'assurance exclut de la garantie les décès liés à des conditions médicales pour lesquelles la personne décédée a reçu des soins médicaux, ce qu'elle veut tenter de vérifier, notamment en interrogeant le frère de L'Wren Scott, Randall Bambrough, cité à comparaître le 8 décembre.

    Les Rolling Stones ont redémarré leur tournée dans le Sud de l'Australie le 25 octobre. Ils ont néanmoins été forcés d'annuler une nouvelle date, le 8 novembre, Mick Jagger souffrant d'une infection à la gorge. Le prochain concert est prévu ce mercredi 12 novembre.
    Une petite anecdote à plus de 12 millions de dollars pour les Stones.
    La vraie question que l'article ne souligne pas c'est que l'assurance indemnise les obligations contractuelles des artistes. Comprendre par là, les billets achetés par les fans. Est-ce que les fans lésées sont toujours en attente d'indemnisation ? Est-ce que les distributeurs sont en mesure de rembourser les billets avant même que les Stones ne les remboursent ?
    That is the question... !

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu



    Nouveau David Bowie. Quel titre :-)



    Nouveau morceau des Anglais de The Twang également : https://www.youtube.com/watch?v=bqvSpGQwsYw


    Et un groupe que je découvre :
    Heavy Drag - LSD
    https://soundcloud.com/travis/heavy-drag-lsd

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Robert Plant refuse £500 millions pour la reformation de Led Zeppelin.
    Robert Plant a refusé une offre de £500 millions pour la reformation de Led Zep. Sir Richard Branson (Virgin) lui aurait proposé cette énorme somme pour 35 dates réparties sur trois villes. Mais Plant reste intransigeant.

    "Ils ont essayé de parler à Robert, mais aucune chance. Il ne reviendra pas sur sa décision. Jimmy, John et Jason ont tout de suite signé, sans réfléchir, mais Robert a demandé 48 heures de réflexion. Lorsqu'il a dit non, et déchiré la feuille, il y a eu comme une onde de choc..."

    Richard Branson est un fan de la première heure et était particulièrement investi dans le projet, il a proposé au groupe de se charger de tout, même du transport.

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message
    Oui, tu as raison, il faut certainement rendre en compte les nouveaux formats numériques proposés.
    De mon point de vue, il y a une telle accessibilité musicale aujourd'hui, qui nuit grandement à la qualité d'ensemble (mais là n'est pas le débat) que le format EP (5 titres) me semble le plus approprié.
    D'ailleurs, denis les connait et apprécie beaucoup, mais des mecs comme Laurent Garnier ou Royksopp (musique électronique), ne sortiront plus d'albums mais que des EPs désormais.

    Perso j'aime quand même toujours le format album : je trouve les EP trop court, et même les albums de 40 minutes me frustrent (de plus en plus de groupes en font ...). Un album bon, bien long, c'est juste le top.



    Envoyé par Earls court Voir le message
    Aujourd'hui le premier concert d'un artiste passé une fois à la radio commence à 35€...
    N'exagérons pas non plus ;)

    Ca dépend du standing du groupe, de la salle, de la ville...

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message
    Oui, tu as raison, il faut certainement rendre en compte les nouveaux formats numériques proposés.
    De mon point de vue, il y a une telle accessibilité musicale aujourd'hui, qui nuit grandement à la qualité d'ensemble (mais là n'est pas le débat) que le format EP (5 titres) me semble le plus approprié.
    Ca, c'est indéniable.
    Le paradoxe, c'est que cette abondance fait que les gens ont des attentes plus importantes et ont accès surtout à beaucoup plus de références ce qui leur permet donc d'avoir une oreille plus affutée. Et d'être beaucoup plus critique quant à la qualité. Le tri, c'est la scène qui le fait. Un groupe pourri se fera lyncher.

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Envoyé par denislamalice Voir le message
    Donc les artistes doivent nous proposer des albums avec un contenu riche en bonus et un packaging soigné , pour que je succombe à l'achat physique ,tout en me faisant une copie numérique pour l'écouter en ballade.
    On est contraint de garder une approche mercantile pour imaginer ce qui peut marcher ou pas.

    Le cd, tout comme le fut le 33 puis le 45 tours et la cassette, n'est qu'un support de distribution, qui est de plus en plus menacé par internet. Les maisons de disques et les artistes font - me semble-t-il - de moins en moins d'argent avec la vente de disques. Pour continuer à exister et se faire des marges, elles ainsi que les groupes doivent trouver de nouveaux supports de distribution. Internet payant en est un mais qui a ses limites.
    J'ai l'impression - et ça n'engage que moi - que les majors n'ont pas encore réussi à trouver un palliatif au téléchargement illégal et que, malgré les meilleurs efforts pour innover sur les pochettes, sur le contenu du disque, elles se sont retrouvées dans une impasse. La solution a été un premier temps de diminuer le prix de vente, ce qui n'a pas du changer grand chose car même à 10€, pourquoi acheter un album qu'on peut avoir gratuitement sur internet ?. Puis devant l'impasse, les prix des places de concert ont augmenté beaucoup plus vite que l'inflation. Je me rappelle d'une place de concert pour Offspring au sommet de sa gloire en 2002 à 180Francs, soit 26€. Aujourd'hui le premier concert d'un artiste passé une fois à la radio commence à 35€...

    Je ne connais pas suffisamment le milieu pour bien comprendre le business model ni les arcanes des réseaux de distribution, mais je me suis récemment penché sur ce groupe pour lequel j'ai eu un joli coup de coeur : Barb Wire Dolls.

    A l'origine, il s'agit de 4 Grecs, de Crète plus exactement qui ont fondé leur groupe au plus fort de la crise dans leur pays, c'est-à-dire dans en 2009/2010. Ils ont rapidement sorti un premier EP avec une distribution majoritairement sur internet. Puis ils ont tourné et fait plusieurs centaines de concerts et festival en 2 ans et demi, un peu partout en Europe, avant de rejoindre Los Angeles. Les concerts ont entrainé de nombreuses vidéos sur youtube et dailymotion, où figurent également de nombreuses plages de leur EP. Les vidéos sont aussi dues à la chanteuse particulièrement "mise en valeur" :lov:
    Une fois aux US., ils ont réussi via une plateforme internet de fundraising à rassembler 10.000 USD, ce qui leur a permis de passer deux jours en studios avec Steve Albini (excusez du peu!) et de sortir leur premier album Slit. Cet album se trouve aujourd'hui sur différents sites de vente en ligne aux US, aussi à la FNAC pour 2.5 fois le prix US. Ils ont également hébergé leur album sur le site bandcamp. Les musiques sont mises en lignes et chacun peut les télécharger pour le prix qu'il souhaite mettre (!) sans minimum.

    Ils ont ensuite pas mal tourné à différents endroits assez prestigieux de la scène rock de L.A, avec notamment le Whiskey A Go Go et un sold out pour leur première apparition au Roxy Theatre. Ca permet de faire parler de soit.
    Depuis l'apparition de Slit, ils ont encore fait beaucoup de route, jouer de nombreuses fois un peu partout en Europe et Amérique du Nord. A chaque fois, les concerts ont lieu dans des petites salles, la proximité avec le public est parfaite, et ils viennent discuter, signer des posters, dédicacer des cds ou faire des photos avec les quelques personnes présentes. Et ça à l'air de marcher pas trop mal niveau merchandizing post-concert de ce que j'ai pu voir sur la date de Paris où les gens faisaient la queue pour acheter le cd à 10 ou 15€.
    Le petit plus: certains concerts sont enregistrés (Rennes et Berlin au cours du derniers mois) et distribués à 7 USD sur le net, pour financer leur prochain album. D'ailleurs, il semblerait que ce second album fasse encore appel au fundraising. Pas con non plus, jouer de nombreux morceaux du futur album en concert. Ca incite aussi à récupérer les Live en ligne.

    J'ai donc l'impression que dans leur modèle, ils ont dégagé toutes les fioritures et se sont consacrés sur l'essentiel à savoir le live
    et la proximité avec le public. Le reste et le superflu dont poussés au minimum et font appel au fundraising.

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Envoyé par Earls court Voir le message
    Je comprends ton point de vue et je te rejoins presque à une nuance près.
    Je pense que l'époque du numérique fait beaucoup et que le format des cds/albums est de moins en moins adapté.

    D'une tu as de la musique à portée de main et énorme quantité, que tu peux même obtenir gratuitement sur le net. C'est humainement impossible de tout écouter tant l'abondance est forte. Donc tu sélectionnes ce qui t'intéresse et tu ne t'embarrasses pas de ce qui ne te plait pas lors des premières écoutes. Et tu as même la possibilité d'acheter en ligne deux ou trois morceaux d'un album, ce qui n'était pas possible par le passé. Tu ne retiens donc que ce qui te plait, et tu l'ajoutes à ta playlist, qui contient déjà 6.000 morceaux, que tu écoutes dans le métro et durant chaque période de transport. Ca laisse également moins de place à la qualité de l'écoute.

    Je pense que ces types d'albums sont amenés à se faire de plus en plus rares, car plus dans l'air du temps et pas adaptés au "format actuel de vente"

    Oui, tu as raison, il faut certainement rendre en compte les nouveaux formats numériques proposés.
    De mon point de vue, il y a une telle accessibilité musicale aujourd'hui, qui nuit grandement à la qualité d'ensemble (mais là n'est pas le débat) que le format EP (5 titres) me semble le plus approprié.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X