Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Pop/Rock/Indép/Metal/Punk (concerts, matos, etc...)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Vann
    a répondu
    Envoyé par Earls court Voir le message
    La démocratisation du synthé, qui fut, d'un point de vue perso, au rock ce que le maillot jaune fluo fut à l'OL, n'est qu'une erreur de l'histoire (à peu près en même temps que le SIDA, drôle de corrélation). Ca n'est d'ailleurs pas un hasard si les groupes des années 80 tels que Depeche Mode, Cure ou New Order ont très mal vieilli et ne constituent que très rarement une référence pour toute une jeune génération, curieusement les potes de mes jeunes frangines écoutent avec respect les Beatles, les Stones, Led Zep, les Ramones ou les Pistols, et puis passent directement de la fin des années 70 au début des années 90 (GNR, Nirvana, Smashing Pumpkins, Oasis, etc.), en faisant abstraction des groupes piliers des années 80...

    Quel groupe de rock revendique un minimum aujourd'hui un héritage New Wave ? Pas grand monde à ma connaissance, exception faite de Korn qui a déjà fait intervenir Robert Smith de Cure, sur son Unplugged. La bonne nouvelle c'est que ça ne se retrouve pas dans leur musique aujourd'hui.

    Franchement, si tu veux nous abreuver d'électro-pop et de trucs indés, world, etc. fais-toi plaisir et créé ton topic. Mais aie la gentillesse de ne pas flooder ce topic qui ne souhaite pas s'enfiotter.
    Yeah, well, you know thats just like, uh, your opinion, Earls. Tu vois, moi, GNR j'ai jamais pu les piffer, Led Zep est très surfait (pour des plagieurs), Deep Purple je déteste, les trucs genre Scorpions n'en parlons pas, et je pourrais continuer longtemps sur tout ce qui est branleur de guitare que je n'apprécie pas spécialement (moi c'est le concept de guitar hero qui me dérange). J'ai du mal d'ailleurs à mettre Beatles, Led Zep et Pistols dans un même groupe, à part peut-être celui de monstres sacrés intouchables.
    Après, plus récemment, Korn puisque tu les cites, c'est de la merde en boîte à mon goût, comme à peu près tout ce qui s'est fait dans le genre, mais qu'est-ce que je n'avais pas pris quand j'avais dit que Limp Bizkit c'était de la daube... ne pas avoir eu d'influence sur ce genre de groupes, c'est plutôt un bon signe si on va par là, mais je taquine. Les bons groupes de rock "classique", ou s'en rapprochant sont très rares de nos jours de toute façon (Queen of the Stone Age ? Black Keys ? Il y a qui sérieusement ?).

    Depeche Mode, The Cure, New Order (les 3 que je n'aime pas outre mesure d'ailleurs, je suis plus Joy Division) ont encore un peu de succès quoique tu en dises, et ce n'est pas totalement immérité. Ils ont eu une influence plus ou moins heureuse sur des groupes comme Arcade Fire, Interpol, Foals, Ladytron, Franz Ferdinand & cie.
    Par contre, ce truc sur les synthés et les années 80, bon, ok, d'accord, mais si on pouvait dépasser les clichés et aller un peu plus loin... Les années 80 c'est aussi les débuts du hip hop (Run DMC qui joue avec Aerosmith, ça doit te parler) sans quoi pas de Korn & cie (y compris ceux qui sont bons, genre RATM et RHCP au début), le rock indé sans qui les Nirvana (dont le seul disque valable reste l'unplugged) & cie n'auraient pas vu le jour, rock indé qui fort heureusement ne s'est pas limité à régurgiter le rock calibré FM. Pour les uns comme pour les autres, il faut remercier l'esprit punk effectivement. Les années 80 c'est The Smiths, Stone Roses, Pixies, Sonic Youth, Minutemen, MBV, J&M Chains, un ovni comme Tom Waits, tiens même Metallica ou Slayer (même si je préfère largement les seconds aux premiers), et la liste est longue. La plupart des groupes des années 90 étaient déjà là dans les années 80, et beaucoup de "nouveaux" groupes n'ont fait que du recyclage de ce qui s'était fait avant (Nirvana et Oasis inside).

    Sinon, que les spécialistes s'écharpent pour savoir ce qui est rock, électro-pop ou synthé-rock-pop-monculsurlacommode, au final aucune importance pour juger de la qualité d'un groupe et encore moins pour faire de la "discrimination" sur olweb. Mais je peux comprendre que vous ayez envie de continuer vos petites sauteries sur ce sujet (qui comprend les termes Pop déjà, et Indep aussi qui ne correspond pas à tes groupes fétiches qui sont tous chez des majors ou presque). De toute façon, il y a toujours eu une sorte de répartition naturelle si je puis dire entre ce topic et l'autre topic musique.

    Mais bon, c'est une tempête dans un verre d'eau, car comme disait Gainsbourg, la chanson c'est un art mineur.

    Sinon ton parallèle sur le synthé et le sida, c'est quand même pas très drôle.

    Ah, et je n'ai pas écouté Grand Blanc.:grn:

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Tu parles de quoi au juste ?

    Si tu parles de Grand Blanc, c'est peut être pas assez rock pour toi, mais je l'ai vendu comme un mélange de Bashung et New Order. Fallait pas t'attendre à autre chose, en plus c'est de l'acoustique... et ça n'a absolument rien à voir avec Boratto ou The Field (au singulier).
    De Grand Blanc.
    Et je maintiens ça n'a rien de rock, que ce soit pour moi ou pour n'importe qui.

    Il suffit juste d'écouter le morceau que tu as posté et tu trouveras beaucoup plus de similitudes (à condition d'être honnête :joue: ) avec Archive, Boratto (Beautiful life pour ne citer que ce morceau) ou bien The Fields, qu'avec Oasis, les Stones, AC/DC ou The Clash.

    Je sais que la "confusion des genres" est une théore sociale contemporaine très à la mode qui amène rapidement les gens à tout confondre et qui se retrouve aussi dans la musique avec des groupes. Mais à un moment, il faut remettre un peu d'ordre.

    On peut être très large sur la définition que l'on donne de la "grande famille du rock" en étendant de ses origines, le blues jusqu'aux dérivés les plus extrêmes comme le Death Metal, mais on ne peut pas ajouter des morceaux comme celui que tu as posté, ainsi que tous ceux qui ont été composés sur un Mac Book Pro avec des sons superficiels (et ça n'est pas péjoratif). J'aime bien Metronomy, mais ça n'est pas du rock à proprement parler. Au mieux, de l'électro-pop.

    Du Blues au Metal, il y a une base "mélodique" qui traverse le temps et qui ne change pas: une guitare, une (contre-)basse et une batterie. Certains ont poussé ce tryptique à son extrême comme Nirvana ou Band of Skulls.

    La démocratisation du synthé, qui fut, d'un point de vue perso, au rock ce que le maillot jaune fluo fut à l'OL, n'est qu'une erreur de l'histoire (à peu près en même temps que le SIDA, drôle de corrélation). Ca n'est d'ailleurs pas un hasard si les groupes des années 80 tels que Depeche Mode, Cure ou New Order ont très mal vieilli et ne constituent que très rarement une référence pour toute une jeune génération, curieusement les potes de mes jeunes frangines écoutent avec respect les Beatles, les Stones, Led Zep, les Ramones ou les Pistols, et puis passent directement de la fin des années 70 au début des années 90 (GNR, Nirvana, Smashing Pumpkins, Oasis, etc.), en faisant abstraction des groupes piliers des années 80...

    Quel groupe de rock revendique un minimum aujourd'hui un héritage New Wave ? Pas grand monde à ma connaissance, exception faite de Korn qui a déjà fait intervenir Robert Smith de Cure, sur son Unplugged. La bonne nouvelle c'est que ça ne se retrouve pas dans leur musique aujourd'hui.

    Franchement, si tu veux nous abreuver d'électro-pop et de trucs indés, world, etc. fais-toi plaisir et créé ton topic. Mais aie la gentillesse de ne pas flooder ce topic qui ne souhaite pas s'enfiotter.

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Tu parles de quoi au juste ?

    Si tu parles de Grand Blanc, c'est peut être pas assez rock pour toi, mais je l'ai vendu comme un mélange de Bashung et New Order. Fallait pas t'attendre à autre chose, en plus c'est de l'acoustique... et ça n'a absolument rien à voir avec Boratto ou The Field (au singulier).

    Si tu parles de Moon Duo, c'est juste un mélange pop-rock/indie/psyché, vendu comme tel aussi. J'aurai pu ajouter que c'est in bon truc pour écouter lors d'un road-trip dans l'Utah... bref. Là aussi ça n'a rien à voir avec Boraotto ou The Field.


    Si d'aventure je t'ai outré :o , console-toi, je t'offre le dernier Foo Fighters : https://www.youtube.com/watch?v=Y3B0...ature=youtu.be
    J'aime bien, au contraire du morceau qui a leaké mardi, que je trouvais tout simplement chiant.

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message



    Ca date de 2012. Je connais le groupe de nom, mais je ne découvre que maintenant.

    C'est pas mal, un peu psyché...



    En un peu plus calme, je parlerai de "Grand Blanc". Un petit groupe qui monte, qui monte...

    La Bio :
    Grand Blanc vient de cet Est froid.
    Où il a grandi il y avait de grandes cathédrales, à côté de hauts fourneaux.

    On ne mettait pas longtemps à passer la frontière lorsqu'on prenait l'autoroute. On allait acheter du mauvais tabac bon marché
    et on saluait les pompistes dans d'autres langues. Sur la route, on écoutait des vieux Bashung, dans les années 80, quand il portait des T-shirts de Joy Division.
    On écoutait aussi les Cure qui reprenaient l'étranger de Camus dans « Killing an arab ». Kraftwerk, Autobahn, en reprenant l'autoroute, Radioaktivität en passant devant la centrale.

    On parlait un peu de littérature, beaucoup de musique, le samedi on priait pour qu'il y ait un bon concert.
    Ou on allait au match, et on priait pour qu'il y ait au moins un but.
    Ou on allait au bar.
    On évitait la messe le dimanche mais on évitait pas Metz et on était vidés par nos petites virées.

    Quelques uns voulaient se mettre la tête dans le haut fourneau d'autres voulaient finir dans la grande cathédrale.


    C'est assez poétique et effectivement les références à Bashung sont bien vues. Pour ce qui est de Joy Division, leur attrait pour les claviers me ferait plutôt penser à New Order, mais bon!

    Lien acoustique :
    https://www.youtube.com/watch?v=ne0a...ature=youtu.be

    Ils ont pas mal de morceaux sur youtube, donc à vous d'aller chercher si ça vous plait.

    Dernière, une interview dans So Foot (on est quand même sur un forum de foot :o )
    http://www.sofoot.com/grand-blanc-a-...98-190273.html
    Pas mal, en effet, même si encore une fois, ça n'a rien à foutre sur ce topic que tu cherches vraiment à transformer en fourre-tout.
    Ca me fait penser un peu à un mélange entre du Gui Boratto et à certains morceaux de The Fields.

    Laisser un commentaire:


  • denislamalice
    a répondu
    Pink Floyd soigne ses adieux avec "The endless river"

    Toutes les bonnes choses ont une fin. Même avec Pink Floyd, l'un des plus grands groupes de tous les temps. Vingt ans après l'ultime opus The division bell, la formation britannique entend livrer un dernier témoignage du son unique qui l'a fait connaître avec The endless river, qui résulte des sessions d'enregistrement de 1993. Un disque en grande partie instrumental, hormis le single "Louder than words", et qui se veut un hommage aux synthés de Richard Wright, mort en septembre 2008 des suites d'un cancer. "Il a été sous-estimé par le public, par les médias et par nous-mêmes, à certains moments, a reconnu le chanteur David Gilmour sur BBC. C’est difficile à admettre, mais je ne l’ai pas toujours considéré à sa juste valeur."
    Un moment hors du temps
    Le résultat ? Un voyage spatial ponctué de longues envolées cosmiques et une facette mélancolique, presque désuète, qui sied bien à l'état du groupe, en sommeil depuis de longues années. D'où une première écoute en apesanteur, très éloignée des carcans actuels de la musique. "C'est sûr que ce n'est pas un album pour la génération iTunes, il se laisse apprécier d'un bout à l'autre", analyse Andy Jackson, ingénieur du son et proche collaborateur du groupe depuis le début des années 1980.
    C'est donc un disque qui se laissera apprivoiser au fil des écoutes, tant il se révèle parfois jusqu'au-boutiste, expérimental à l'extrême, ce qui séduira surtout les fans invétérés. Une alliance de sonorités toujours aussi tortueuse, labyrinthique, alambiquée et cérébrale. A noter la présence d'orgues liturgiques, dont une partie a été enregistrée en 1968 à Royal Albert Hall. Un album définitivement à part dans la discographie de Pink Floyd. Comme un dernier soupir avant l'extinction.

    http://www.metronews.fr/culture/pink...p!92Ch9ibtbn6/

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu



    Ca date de 2012. Je connais le groupe de nom, mais je ne découvre que maintenant.

    C'est pas mal, un peu psyché...



    En un peu plus calme, je parlerai de "Grand Blanc". Un petit groupe qui monte, qui monte...

    La Bio :
    Grand Blanc vient de cet Est froid.
    Où il a grandi il y avait de grandes cathédrales, à côté de hauts fourneaux.

    On ne mettait pas longtemps à passer la frontière lorsqu'on prenait l'autoroute. On allait acheter du mauvais tabac bon marché
    et on saluait les pompistes dans d'autres langues. Sur la route, on écoutait des vieux Bashung, dans les années 80, quand il portait des T-shirts de Joy Division.
    On écoutait aussi les Cure qui reprenaient l'étranger de Camus dans « Killing an arab ». Kraftwerk, Autobahn, en reprenant l'autoroute, Radioaktivität en passant devant la centrale.

    On parlait un peu de littérature, beaucoup de musique, le samedi on priait pour qu'il y ait un bon concert.
    Ou on allait au match, et on priait pour qu'il y ait au moins un but.
    Ou on allait au bar.
    On évitait la messe le dimanche mais on évitait pas Metz et on était vidés par nos petites virées.

    Quelques uns voulaient se mettre la tête dans le haut fourneau d'autres voulaient finir dans la grande cathédrale.


    C'est assez poétique et effectivement les références à Bashung sont bien vues. Pour ce qui est de Joy Division, leur attrait pour les claviers me ferait plutôt penser à New Order, mais bon!

    Lien acoustique :
    https://www.youtube.com/watch?v=ne0a...ature=youtu.be

    Ils ont pas mal de morceaux sur youtube, donc à vous d'aller chercher si ça vous plait.

    Dernière, une interview dans So Foot (on est quand même sur un forum de foot :o )
    http://www.sofoot.com/grand-blanc-a-...98-190273.html

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message
    Pas cool ton histoire... Rétablis-toi vite ;)
    C'est quoi ton prochain show ? Si tu es rétablis, ne manque pas Black Stone Cherry le 20 octobre au Cabaret Sauvage...
    Merci Torp', oui j'avais noté Blackstone Cherry, mais j'accroche moyennement jusqu'ici. Maintenant la question ne se pose même plus.
    J'ai Slash le 12 novembre et j'espérais récupérer une place devant le Bataclan pour Machine Head le 10, mais ça dépendra de l'évolution du rétablissement. Les béquilles pour ce genre de concert, c'est même pas la peine.
    En tout cas, j'ai une excuse pour ne plus aller voir Pharell Williams avec ma copine la semaine prochaine !:joue:

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Pas cool ton histoire... Rétablis-toi vite ;)
    C'est quoi ton prochain show ? Si tu es rétablis, ne manque pas Black Stone Cherry le 20 octobre au Cabaret Sauvage...

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Hier soir, Bataclan, Kaiser Chiefs.

    L'automne arrive et le temps est moins moite sur Paris, on respire enfin. C'est le temps de se chercher un coin sympathique et une ambiance chaude pour faire oublier la pluie qui a matraqué le pavé parisien hier. Le Bataclan est parfait pour cette mission et Kaiser Chiefs un groupe qui peut faire l'affaire.

    A vrai dire, j'aimais bien il y a quelques années, mais j'étais volontiers passé à autre chose depuis. En me replongeant dans quelques anciens albums comme Yours Truly Angry Mob ou Employment, je n'étais finalement que moyennement emballé mais je me suis un peu bougé vu que les places étaient déjà payées.

    Arrivée à Oberkampf vers 19h30, le temps de prendre un verre juste à côté de la salle et de manquer la première partie.
    Et là, tout change : l'excitation monte, la fosse se resserre, pour accueillir l'arrivée de nos Britishs montés sur ressorts.
    Après quelques classiques, le band de Leeds monté sur ressort balance: Factory Gates, Everyday I Love You Less and Less, les titres s'enchainent à un rythme effréné et la bande à Ricky Wilson sautille dans tous les sens, au point où la fosse se casse la gueule à plusieurs reprises (...) ce qui aura quelques conséquences fâcheuses plus tard.
    Le groupe sonne beaucoup mieux en concert que sur CD et leur sens de l'animation envoie le frontman à l'étage du Bataclan pour une partie du concert au plus proche de quelques privilégiés. Nos gars de Leeds n'en oublient pas de jouer non plus leur dernier album, qui sonne plutôt pas mal en concert, avec une petite influence pop-punk vraiment sympa et festive.
    L'ambiance devient plus intense lors des premières notes de Ruby, puis atteint son paroxysme sur I Predict A Riot.Ca devient le bordel au Bataclan et la fosse, qui mêle aussi bien des vieux "Gérard" de 55 balais coincés, avec des gamines au physique de collégiennes avec deux trois gros bras, se met à bien bouger, mais de façon dangereuse.
    Pour ma part, fin du concert.

    Sur les premières notes de Angry Mob, qui reste une des musiques que j'apprécie le plus du groupe, un début de pogo s'organise et plusieurs personnes se cassent la gueule et l'une d'entre me déstabilise et s'accroche à moi tandis qu'une autre me marche dessus. Drame, ma cheville lâche dans la chute et je finis le concert à l'entrée, sur une chaise, avec un ****** de sac de glace pour couvrir cette foutue cheville gauche.
    Pas vu le rappel.

    Nota Bene pour le prochain concert:
    faire le ménage dès le départ et dégager physiquement les personnes qui n'ont pas la carrure pour y être ou qui n'ont rien à foutre dans un concert. Par expérience, les concerts les plus dangereux que j'ai faits, c'étaient Muse il y a plus de 10 ans, et Kaiser Chiefs donc, hier. Jamais eu aucun problème pour Metallica. Ni même pour Rammstein, Maiden, Slash, ni même au Hellfest, ni même pour Carcass, Avenged Sevenfold, Limp Bizkit, Soulfly, Offspring ou Oberkampf. Pas eu de problème pour Korn, ni pour Billy Talent. Mais dès que des gamines en chaleur au corps frêles s'approche un peu trop de la scène, alors les mouvements de foule deviennent vraiment tendus. Il faut les dégager et leur faire comprendre que pour le bien de tous, elles seront beaucoup mieux sur les côtés ou dans les tribunes.
    Sinon ça donne ce genre d'emmerdes, et ça coute trois jours d'arrêts...:sick:

    Laisser un commentaire:


  • jopopmk
    a répondu
    Oyoy,

    j'étais il y'a quelques semaine à un festos punk dans le 42 (Les Poules à crêtes). Il n'y avait pas que du punk mais une très bonne ambiance (hors service de sécu :grn:). Parabellum était attendu, malheureusement le chanteur emblématique nous avait quitté la semaine d'avant. On a eu droit aux Ramoneurs de menhir (pas leur meilleur presta', pas fan du petit jeune) et Los Tres Puntos qui -après les avoir bien tanné ^^- nous ont joué "l'armée". Ça c'était juste le vendredi, j'étais plus là le samedi. A noter qu'on a été un peu déçu qu'il n'y ait pas tellement de reprise des Para.

    PS : le samedi y'avait "Brassens not dead" quand même.

    PS2 : Lost Tres Puntos - Pas l'armée

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Quelle semaine chers amis !
    Comme promis, voici mes deux CR de concerts au cours des 8 derniers jours.

    Barb Wire Dolls, Petit Bain à Paris, mardi 1er octobre,

    J'avais découvert ce groupe de punk/alternatif il y a bien deux mois, par hasard, en zieutant un les concerts sympas qui allaient se tenir dans la capitale. Barb Wire Dolls, ce sont deux mecs et deux miss, tous grecs, et même crétois pour être plus précis. Une superbe blonde au chanteux avec unlook aussi provocant que sexy et punchy, à la voix terriblement agressivement par moment, sensuellement pulpeuse à d'autre. Une bassiste beaucoup plus discrète, qui semble chercher encore un peu ses repères dans un groupe qu'elle a rejoint il y a peu. Le batteur est un molosse qui tabasse pas mal, tandis que le guitariste est un grand sec rasé, avec une longue natte indienne, et surtout un pur produit de l'école punk sauce crétoise.

    Deux belles cartes de visite pour ce quatuor hellénique: la production d'un album, Slit en deux jours, sous la direction de Steve Albini (!) et un guichets fermés pour son premier passage au mythique Roxy Theatre de L.A. 600 concerts plus tard au bout de quelques années et un Sunset Strip conquis, nos quatre enragés méditerranéens nous font l'honneur de leur présence à Paris.

    Avant d'entamer leur show devant une grosse cinquantaine de personnes dans les cales du Petit Bain, agréable péniche du 13e arrondissement, qui se prête parfaitement à l'exercice "concert underground", nos punks picolent sur les quais et laissent la scène au (très) jeune groupe parisien Butcher's Rodeo venu en famille pour chauffer le navire. Il s'agissait là d'un groupe auto-proclamé de "hobocore", style que je ne connaissais. Techniquement très bons à leurs instruments, ces jeunes méritent quelques encouragements pour leur musique aux sonorités "De la Rochienne", ainsi qu'un bon rasoir pour virer cette barbe de hipster dégueulasse qui nuit à toute forme de crédibilité sur la scène, si ce n'est pour faire du Metronomy... Niveau style, ça ressemblait principalement à du Enhancer, et c'était assez sympa. Respect pour la dernière musique jouée, avec un mini circle pit improvisé dans la fosse, autour du batteur, qui avait pris position.
    Les lumières se rallument, les roadies font de la place et préparent le matos pendant que tout ce beau monde se ressert au bar.

    Arrivent alors les Barb Wire Dolls, sur la pointe des pieds. Première rythmique de batterie, guitare un peu discrète, énorme slide et c'est parti pour 90mn de riffs accrocheurs. Ils font l'unanimité dès leur premier morceau "Shut Up Slut" à l'intro très Pistoliennes très inspirée de "Bodies" de la bande à Rotten & Vicious
    Quelques extraits:
    Barb Wire Dolls - Revolution
    Barb Wire Dolls - Make Riot Not War

    90 mn de show énergique, avec curieusement une ou deux "ballades", qui finalement passent très bien pour reprendre ses esprits avant de renvoyer une nouvelle salve sur des Make Riot Not War, World In On Fire, Drown, etc. avant de finir par le destructeur et décapant "Revolution"
    C'était agressif, énergique, sexy, captivant, ... c'était vraiment bon.

    A la fin, on a pu échanger un peu avec les artistes venus faire leur beurre au merchandising (faut bien vivre). Très accessibles, ils ont pris quelques photos, sont venus discuter avec les quelques gars restés sur place. Le guitariste Pyn Doll me confiera à ce moment qu'ils ont joué 14 nouveaux titres qui ne figurent pas sur Slit et qu'un double album live sera très prochainement enregistré lors d'une date en Allemagne. Extinction des lumières, les oreilles sifflent, on se donne rendez-vous la prochaine date, dont Comeback Kid, Slash, Machine Head, et on tombe sur un flyer annonçant queluqes bonnes festivités sympa début décembre.
    On est fatigués, on est sous le charme de ce qu'on a vu et entendu. On est rincés. Et heureux !

    Laisser un commentaire:


  • Cadole
    a répondu
    Quelqu'un connaît la musique (rock) de la nouvelle pub Peugeot 208 ? Pêchu.

    http://lareclame.fr/112299-peugeot-remake-205

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Envoyé par Magik_OL64 Voir le message
    Dans ce cas il faut enlever le "etc." alors
    Cela sous-entendait toutes les musiques alternatives et extrêmes...

    Laisser un commentaire:


  • Magik_OL64
    a répondu
    Envoyé par Earls court Voir le message
    Ici, c'est le topic Pop/Rock/Métal/Punk etc. Pourquoi donc poster des vidéos d'autres musiques ? :confus:
    C'est si dur que ça à comprendre ?
    Dans ce cas il faut enlever le "etc." alors

    Laisser un commentaire:


  • Nono Red Devils
    a répondu
    Lofofora a sorti un nouvel album, et se produira en décembre au ninkasi kao

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par pagnOL Voir le message
    Y a eu un tube et une énorme hype l'année dernière...mais c'est quand même chiant, comme Tame Impala d'ailleurs (avis perso).
    La production (tame impala's boy) fait tout, le travail du son, les arrangements, magnifiques. Mais les chansons, ben y en a pas des masses, c'est très inégal et au bout du compte lassant. Enfin l'album d'elle que j'ai. Mais les tame impala c'est pareil, je ne les écoute jamais.
    C'est un peu plus plat, lent que Tame Impala, qui est un groupe qui monte en puissance d'ailleurs.

    Après je pense qu'elle a quand même du talent la miss.
    On verra pour la suite, elle est plus avec son mec (de Tame Impala donc), donc peut être que ça prendra une direction différente.

    Laisser un commentaire:


  • pagnOL
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Dommage d'être sectariste.





    C'est Made in France, si jamais vous ne connaissiez pas déjà.



    https://www.youtube.com/watch?v=ZCk8...Y&noredirect=1
    Y a eu un tube et une énorme hype l'année dernière...mais c'est quand même chiant, comme Tame Impala d'ailleurs (avis perso).
    La production (tame impala's boy) fait tout, le travail du son, les arrangements, magnifiques. Mais les chansons, ben y en a pas des masses, c'est très inégal et au bout du compte lassant. Enfin l'album d'elle que j'ai. Mais les tame impala c'est pareil, je ne les écoute jamais.

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Petit article "historique" sur les Stones en Allemagne, tiré des Inrocks, publié en ligne.

    Le soir où les jeunes Allemands n’ont pas vu les Rolling Stones

    06/10/2014 | 11h07

    Les Inrocks

    Le 7 octobre 1969, des centaines de jeunes Allemands de l’Est se dirigent vers le Mur de Berlin. Le bruit court que les Rolling Stones vont jouer depuis le toit d’un immeuble pour leurs fans de l’autre côté de la frontière. Pour beaucoup, la soirée se terminera en prison.

    Tout est parti d’une mauvaise blague. Depuis les studios de RIAS 2, une petite radio de Berlin-Ouest écoutée bien au-delà du “rideau de fer”, l’animateur d’une émission de rock fait une annonce sensationnelle : les Rolling Stones vont bientôt donner un concert dans la ville coupée en deux, à l’occasion des célébrations du 20e anniversaire de la création de la République démocratique allemande.

    Afin que leurs fans coincés du mauvais côté du Mur de Berlin puissent tout de même les entendre mais aussi les voir, le groupe britannique posera ses amplis sur le toit de l’immeuble de vingt étages des éditions Axel Springer, qui abrite la rédaction du puissant tabloïd Bild et se dresse alors à la limite du no man’s land qui divise la ville.


    Bien que Kai Blömer explique à ses auditeurs à la fin de l’émission qu’il s’agissait d’une plaisanterie, il est déjà trop tard. La rumeur d’un concert des Stones s’étend comme une traînée de poudre à travers les chambres d’ados de la dictature communiste.


    Un “orchestre beat”, pour la Stasi



    “Ça peut paraître gaga aujourd’hui mais pour l’époque ça ne l’était pas. Les Beatles avaient joué sur un toit de Londres la même année, et les Rolling Stones ne transportaient pas encore des tonnes de matériel avec eux. Leurs amplis auraient pu rentrer dans leurs bagages à main, ça n’aurait donc pas posé de problème de les installer sur un toit”, explique l’historien Ilko-Sascha Kowalczuk, chercheur aux Archives de la Stasi.

    Effrayée par l’attitude subversive du groupe de rock, qu’elle désigne par “orchestre beat” dans ses rapports dactylographiés, la Stasi y croit aussi. Ses agents craignent qu’un rassemblement de jeunes “négatifs” au pied du Mur ne tourne à l’émeute, comme cela a été le cas quatre plus tôt lors d’un concert des Stones à Berlin-Ouest devenu légendaire.

    Pire, certains pourraient en profiter pour tenter de s’évader à l’Ouest. Un scénario inacceptable en ce “Jour de la République” où le peuple allait manifester sa joie de vivre dans “le bastion de la paix”, “le pays de la jeunesse” et “le refuge de la créativité, de la culture et de l’art”. La police politique entreprend donc début octobre des arrestations préventives à travers le pays pour écarter les trouble-fête : plus d’un millier de jeunes qui comptaient faire le voyage pour voir leurs idoles sont renvoyés chez eux, 157 d’entre eux écopent même d’une interdiction de séjour à Berlin.

    Une jeune Berlinoise de 18 ans est jetée en prison deux jours avant la date du prétendu concert pour avoir produit dix tracts appelant les fans des Rolling Stones à s’y rendre. “A cette époque, les autorités n’avaient plus de prise sur la sous-culture, comme elles avaient pu en avoir sur le jazz autrefois”, explique Ilko-Sascha Kowalczuk.

    Depuis le printemps de Prague en 1968, les jeunes fans de rock de RDA n’avaient désormais qu’à se rendre chez le voisin communiste pour acheter les disques de leurs groupes préférés. “On avait le Mur certes, mais celui-ci ne pouvait pas empêcher les ondes radio d’arriver à l’Est et d’y apporter ainsi la musique, la mode, la culture artistique ainsi qu’un style de vie. On en avait peur parce qu’on ne pouvait plus contrôler ces jeunes qui refusaient de se plier aux normes.”

    “Le Mur doit tomber !”

    Malgré ses efforts, la Stasi ne parvient pas à empêcher le rassemblement. L’après-midi du 7 octobre 1969, la jeunesse berlinoise afflue de toutes parts. Près de 2 000 fans de rock parviennent à atteindre le Mur. Pas l’ombre de Mick Jagger à l’horizon, la tension monte. Certains jeunes crient “Liberté !”, d’autres renchérissent d’un “le Mur doit tomber !”. C’en est trop pour la Volkspolizei, qui procède alors à des arrestations massives. 430 jeunes dormiront en prison cette nuit-là. Des centaines d’autres fans restent bloqués aux abords des ponts.

    Parmi eux se trouve Jürgen Rosemann. Ce jeune apprenti de 17 ans vénère les Kinks et les Stones :


    “Cette musique, elle vous rentrait dans la peau. C’était un style de vie, mais aussi un sentiment de liberté, pour nous qui étions emmurés depuis 1961”, se souvient-il aujourd’hui.

    Muni d’un appareil photo, il zoome sur la foule de jeunes qui se masse face au cordon de jeunes patriotes qui leur fait barrage. Son geste est considéré comme une provocation, un motif suffisant pour l’arrêter alors qu’il tente de fuir. Il sera condamné à six semaines de prison pour “attroupement”, lors desquelles il devra effectuer des travaux d’intérêt général coude à coude avec d’autres fans frustrés. Les plus rebelles resteront plusieurs mois derrière les barreaux.

    Son rêve de voir les Rolling Stones sur scène enterré, Jürgen Rosemann continuera tout de même d’écouter leurs disques. C’était sans compter sur l’extrême longévité du groupe et un joli clin d’œil du destin : lors du passage des Rolling Stones à Berlin en juin dernier, les Archives de la Stasi et le quotidien Bild lui ont offert une place pour le show, auquel il a assisté au côté d’une poignée d’autres témoins malheureux du concert qui n’a jamais eu lieu en 1969 : “J’ai pu voir les Rolling Stones avec 45 ans de retard !”, se souvient-il avec joie, avant d’ajouter: “C’était une expérience merveilleuse, je m’en souviendrai toute ma vie.”
    Autrement, côté concerts, deux belles dates à venir prochainement à Lyon:
    - Crucified Barbara le 15 octobre au Kao.
    - Gotthard, la semaine suivante, toujours au Kao.

    J'ai eu des échos pas mauvais sur les seconds sur scène, bien que pas trop fan de leur style.
    Concernant les premières, il s'agit d'un groupe aussi sympa à entendre qu'à regarder. (4 belles scandinaves :lov:) que j'ai découvertes pour ma part au Hellfest il y a deux ans, grâce aux Live d'Arte. Je pense que pour 27 €, ça peut valoir un petit coup de métro jusqu'à Gerland ! :)

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Je viens seulement de voir ce message mais de toute façon je suis à 500 bornes de Lyon ;) .
    Ceci dit "affaire" réglée pour ma part, je ne comptais pas revenir dessus.

    Et mea culpa sur l'origine du topic, je ne savais pas, merci Torpedo!

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Bon Upe, arrête de faire ta tête de con.
    On se voit avec Ishkar cette après-midi sur Lyon. Tu viens prendre un verre avec nous ?

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Pour ma part, les posts et vidéos de Upe me dérangent beaucoup moins sur ce topic que ceux de Bahutan et sa propagande à base de variétoche turque.

    Sinon, c'est bien Earls qui a créé ce topic mais un modo a coupé les 2000 premiers posts, il y a fort longtemps.

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par Earls court
    T'es en train de te monter la tête de façon assez stupide alors qu'on ne parle finalement que d'un truc logique, à savoir ne pas mélanger les torchons et les serviettes.

    Quote toi encore quelques fois si ça te fait plaisir, mais aie au moins l'honnêteté de reconnaître que tu ne vas pas parler d'athlétisme sur sur OLCafé et que tu ne vas non plus poster des vidéos de reggae sur le topic "Séries", même si le guitariste est fan de "Friends" ?
    Oui, ça doit être ça...

    Vu le ton que t'emploies c'est surement moi qui me monte la tête. :)
    Je n'ai volontairement pas répondu à tout ce que tu disais, pour ne rien envenimer, et pourtant il y avait à redire : là aussi c'est surement moi qui me monte la tête. :)


    Au final, ce n'est ni un problème de lecture ni de compréhension, mais bien un problème de sectarisme, et par la suite de mauvaise foi... d'où en effet l'impact limité de mes quotes. J'ai beau dire 3 fois que je poste ça pour un solo d'un mec qui est un très bon guitariste et que ça s'arrête là, tu ne veux pas entendre. C'est si dur que ça à comprendre ?

    En fait, visiblement on a donc pas le droit de poster sur ce topic (que, comme tu le dis, tu as crée.. ah... en fait non!) un pauvre morceau sur soundcloud, en précisant que c'est juste pour un petit solo de guitare. Je n'ai jamais vendu ça comme autre chose hein. Visiblement ton ouverture d'esprit a donc des limites. (sans compter qu'il y avait un autre morceau pop-rock dans le message)
    Et désolé, je croyais que c'était sympa. Quand je fais découvrir Darkside à Torpedo, sur ce même topic, il dit qu'il n'accroche pas mais répond plus sympathiquement.


    Ca n'est pas la peine de répondre par une nouvelle contorsion.


    Et pour finir sur une note plus sympa :




    ;)

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Faut que je me quote combien de fois ?

    Laisser un commentaire:


  • Earls court
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message
    Et ?
    Et tu te plantes de topic, c'est tout.



    C'est toujours Devonte.

    Bon, je ne sais pas s'il y a assez de guitare, assez de batterie... :o
    Je sais pas trop à quoi tu joues, ni même ne sais si tu as l'intention de nous flooder toutes les vidéos que tu trouveras sur le net dans lesquelles il y a de la guitare ou de la batterie et de les conclure par un petit commentaire graveleux.

    Ici, c'est le topic Pop/Rock/Métal/Punk etc. Pourquoi donc poster des vidéos d'autres musiques ? :confus:
    C'est si dur que ça à comprendre ?

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par Earls court Voir le message
    Pour ta gouverne, avec une guitare, on peut jouer aussi bien du jazz manouche, que du classique ou du métal en passant par du flamenco ou du folk irlandais. On trouve même de la guitare chez Eminem.
    Si chacun se met à poster sur ce topic tous les solos de guitare qu'il trouve sympa, alors ça va être le bordel ici et on aura aussi bien du Brassens que du Rory Gallagher voire même du Prodigy.
    Pour tout ça, il y a le topic "T'écoutes quoi en ce moment".
    Et ?






    C'est toujours Devonte.

    Bon, je ne sais pas s'il y a assez de guitare, assez de batterie... :o

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X