Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Pop/Rock/Indép/Metal/Punk (concerts, matos, etc...)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Valke 1989
    a répondu
    Pour filer la métaphore du temps qui passe, Megadave qui fête ses 60 ans sur scène.
    https://www.youtube.com/watch?v=1r2DNfBFJdc


    Judas Priest qui rejoue une de mes préférées (alors qu'elle est tout sauf du Priest académique) Touch Of Evil après l'avoir sortie près de 20 ans de la setlist. Et Painkiller, c'était il y a 30 ans...
    https://www.youtube.com/watch?v=pBZCs69U_es&t=1s
    Et franchement, à 70 ans (!!!) il y va le Rob !

    (Par contre sur Blood Red Sky, une autre que j'adore alors que tout sauf académique, on sent grave les 70 ans...)

    Laisser un commentaire:


  • Valke 1989
    a répondu
    Si je sors du simple metal et que j'ouvre plus largement au rock et même à la pop, les skeuds qui m'ont fait tripper toutes ces dernières années en remontant parfois à quelques longues années en arrière (sans jamais retrouver l'extase émotionnelle des grandes heures du hard rock. Buguer mentalement en écoutant Empire, Appetite For Destruction, Rust In Piece, Powerage etc etc, cela ne reviendra jamais... )

    GLORIOUS SONS The Union
    SHAKA PONK Bad Porn Trax Movie
    ELECTRIC SIX Zodiac
    THE CULT Choice of Weapon
    NIGHT FLIGHT ORCHESTRA Amber Galactic
    METRIC Synthetica
    DIAMOND DOGS Black River Road
    ELECTRIC MUD Highway Refugee
    WHISKEY MEYERS Firewater
    SIXX A M Modern Vintage
    GOGOL BORDELLO Trancontinental Hustle
    DIABLO SWING ORCHESTRA Pandora's Pinata
    MECCA Undeniable
    BLUES SARACENO The Devil You Know
    VEGA Who We Are
    BAND OF HORSES The Funeral
    CATS IN SPACE Too Many Gods


    Dans le metal, VOLBEAT et LINDEMANN/RAMMSTEIN m'ont fait croire que je pourrais m'enflammer pour un truc que je ressentais comme nouveau. Mais cela n'a pas tenu. Dommage.

    Et le seul groupe de hard pour qui j'écoute des skeuds parmi les derniers plus souvent que les anciens The Wörld is Yours et Bad Magic de la bande à Lemmy.





    (Je balance des trucs à tout va. Mais tu résumes parfaitement tout : je n'ai pas forcément en tête la situation dans laquelle je les ai découverts. Tu as vraiment saisi l'essence de ce que je ressens. Les grands skeuds qui me rendent nostalgiques, le temps s'est arrêté et je sais exactement à quel endroit ça s'est passé ! Tu sens que tu vis un moment complètement hors du temps ! Qu'est-ce que j'aimerais revivre un truc pareil... )
    Dernière modification par Valke 1989, 15/09/2021, 19h33.

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    On est bien d'accord Valke, on est bien d'accord ...

    Je donnerai cher pour retrouver ces moments de découvertes sur les premiers albums d'AC/DC, Maiden, GnR, Metallica et consorts. Des moments incroyables aussi intenses qu'un orgasme sexuel. Perso, j'ai été véritablement scotché à ma première écoute du Van Halen I tout comme Welcome to the Jungle. Et il y en a quelques autres ...

    Le dernier album rock qui m'a donné une véritable trique ... date de 20 ans ! Toxicity de System Of a Down.

    Des moments comme ça sont tellement marquants qu'ils sont totalement imprégnés dans ma mémoire. Je me souviens exactement de la situation dans laquelle je les ai écouté. J'aimerai tellement m'extasier de nouveau aujourd'hui avec un band' qui déchire tout. Mais c'est mal barré ...

    Nostalgie, quand tu nous tiens ...

    Laisser un commentaire:


  • Valke 1989
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message
    Pour Valke et gm69 : J'ai pris le temps d'écouter Senjutsu d'Iron Maiden (7 écoutes à l'heure où j'écris). Je reste mi-figue mi-raisin. Il y a certains morceaux enivrants, d'autres passables et certains dispensables. Le problème pour un fan comme moi, qui les suit depuis leurs débuts, c'est qu'à l'écoute de chaque morceau, j'ai tendance à dire : "Ça me fait penser à tel passage sur tel titre de tel album ...". Du coup je ne peux m'extasier comme à leurs débuts.

    Cette situation n'est pas uniquement liée à Maiden. Je vis ce "problème" avec tous les groupes qui perdurent (Vivement une relève). C'était "en direct live" un "vieux con" (pléonasme ?) qui vous parle et qui aimerait bien s'extasier de nouveau sur un criss de câlisse de tabarnak d'album qui mettrait tout le monde d'accord.
    Ok, je rêve. Mais honnêtement, c'était quand l'album qui vous a retourné le cerveau à n'en plus dormir la nuit ?
    Il est évident que c'est un autre Maiden. Et depuis de longues années, je ne m'attends plus à voir surgir un Killers, Powerslave ou Seventh Son... Je n'y crois plus car le pic émotionnel est passé.

    Le truc, c'est qu'en voyant leur âge, la fréquence des albums, je l'ai écouté comme un chant du cygne. Et ça m'a vraiment touché.
    Et si je suis on ne peut plus d'accord pour les redites et plus encore sur le fait que c'est un tout autre groupe que celui qui a créé le Piece of Mind qui me les a fait découvrir, j'ai trouvé que ce Senjutsu faisait mieux que les autres la synthèse du Maiden post-1988 et surtout post Brave New World.

    Mais il est évident que sur une île déserte, je choisis un Maiden entre Iron Maiden et Seventh. Sans la moindre hésitation.



    Quant à la frustration à ne plus retrouver le frisson d'autrefois, c'est une évidence pour moi aussi.
    L'âge d'or est passé et dur de retrouver un équivalent à cet âge d'or.
    Des fois, ça me mine carrément...

    Il y a pourtant de sacrés réussites ces dernières années :
    Anthrax et son Worship Music, Sepultura et son Machine Messiah, Judas Priest et son Firepower, Megadeth et son Dystopia, Testament et son Dark Roots of Earth...
    Et il y a plein de nouveaux groupes sympatoches.


    Mais la sensation des premières notes de Back In Black, Rust In Piece, Piece Of Mind, Pyromania (and so on and on and on...) je ne la retrouverai jamais.

    Cette vibration insondable, cette urgence que tu ressens et que tu ne définis pas, je l'ai perdue et ça me rend d'une nostalgie sans fin.



    (Une exception peut-être avec Obsidian de Paradise Lost qui m'a fait retomber en amour délirant pour ce groupe ! ce skeud m'a vraiment agrippé.)



    Du coup, avec le streaming, pour compenser, je suis passé à une boulimie de découvertes tous azimuts.
    Des fois, je me dis que je suis comme un vieux toxico pathétique qui cherche à s'injecter tout ce qui passe pour revivre LE grand frisson.
    Et si je découvre plein de trucs très bons.
    Ce n'est jamais comme avant.

    Et au final, j'en reviens toujours à ces mêmes skeuds qui m'ont plongé dans la magie il y a quelques dizaines d'années. Et je sais que cela restera inégalable.



    J'avais lu que les neurosciences avaient établi qu'un humain fait des découvertes musicales jusqu'à 25 ans.
    Et qu'ensuite, il ne fait qu'en revenir à ce qu'il a connu ces années-là.
    Je me dis alors que ceci explique cela.

    Mais bon, les premières notes de Welcome To The Jungle... Holy Wars the punishment due... Hell's Bells... Comment est-il possible d'égaler des orgasmes soniques de cette ampleur qui ouvrent sur une dizaine de titres qui maintiennent la magie ???

    "Mais qu'est-ce qu'on peut bien faire, après ça ?"
    JJ Goldman

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Pour Valke et gm69 : J'ai pris le temps d'écouter Senjutsu d'Iron Maiden (7 écoutes à l'heure où j'écris). Je reste mi-figue mi-raisin. Il y a certains morceaux enivrants, d'autres passables et certains dispensables. Le problème pour un fan comme moi, qui les suit depuis leurs débuts, c'est qu'à l'écoute de chaque morceau, j'ai tendance à dire : "Ça me fait penser à tel passage sur tel titre de tel album ...". Du coup je ne peux m'extasier comme à leurs débuts.

    Cette situation n'est pas uniquement liée à Maiden. Je vis ce "problème" avec tous les groupes qui perdurent (Vivement une relève). C'était "en direct live" un "vieux con" (pléonasme ?) qui vous parle et qui aimerait bien s'extasier de nouveau sur un criss de câlisse de tabarnak d'album qui mettrait tout le monde d'accord.
    Ok, je rêve. Mais honnêtement, c'était quand l'album qui vous a retourné le cerveau à n'en plus dormir la nuit ?

    Laisser un commentaire:


  • Nono Red Devils
    a répondu
    Envoyé par fooooot Voir le message
    Aujourd'hui le musicien un poil motivé et travailleur grâce à internet gagne un temps dingue, on trouve des lessons et tuto hyper pointus, des détails microscopique avec des ralentis sur la tenue du médiator etc...
    franchement je sais pas....
    oui tu trouves des leçons, des tablatures, des gammes,
    pour l'avoir fait, pas à fond je le reconnais,
    on est vite submergé par la masse de continue,

    y'a meme des musicos qui font leur buisness là dessus, il vont fournir du contenu payants,

    mais sans sortir un rond, je trouve que c'est quasi impossible d'avoir des vrais exercices,
    alors pour trouver des exos, interessants, accessibles, avec une difficulté progressive pour basse 6 cordes,
    c'est quasi impossible, j'ai trouvé un prof anglais qui diffuse ses exos sur facebook (mais plus axé jazz)

    bref, tout ça pour dire que tu peux effectivement progresser tout seul, mais faut etre ultra mega motivé
    pour filtrer tout le contenu, se créer ses exos, et surtout avoir assez de recul sur ce que tu fais pour t'auto corriger
    parceque le plus grand danger c'est de prendre des mauvaises habitudes



    Laisser un commentaire:


  • fooooot
    a répondu
    Les bons profs ça court pas les rues, trouver le pédagogue qui va comprendre tes faiblesses, ta morphologie, t'apporter les exercices et la motivation etc... C'est pas évident, reste que comme tu le dis Nono il y a le contact humain qui est primordial pour certaines personnes.

    Aujourd'hui le musicien un poil motivé et travailleur grâce à internet gagne un temps dingue, on trouve des lessons et tuto hyper pointus, des détails microscopique avec des ralentis sur la tenue du médiator etc...

    Quand je me revois ado à rembobiner sans cesse mon misérable magnéto pour piquer des plan de Ritchie Blackmore et Angus Young

    Torpedo, j'ai commencé et appris à joué sans partition et tablatures, l'avantage c'est que ça développe l'oreille et fait explorer différents doigtés.

    De toutes façon les guitaristes (sauf les classiques) et bassistes sont d'horrible lecteurs, par contre les tablatures sont très simple à dompter si tu pratique un peu.

    La clé reste le plaisir quelque soit le niveau




    Laisser un commentaire:


  • Nono Red Devils
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message

    Houlà, y'a du niveau ...

    Je serai incapable de suivre. J'avais un groupe dans ma jeunesse, Eclipse, hard-rock classique avec 4 compos perso + des reprises (AC/DC, Maiden, Trust). Des trucs pas compliqués niveau ligne de basse. Faut dire que je n'ai jamais été foutu de lire une partition ou d'utiliser une tablature. Je faisais tout à l'oreille, ce qui prenait un temps fou pour restituer correctement le truc.

    On a fait 2 petits shows dans une MJC devant 40 pelos ... qui étaient tous des potes. La classe, hein ?

    Plus sérieusement, rien de transcendant. On passait plus de temps à discutailler sur le fait de continuer avec un clavier ou de le virer.
    Bref, le lot de la majorité des groupes de la loose. Je prenais plus mon pied à prendre des cours avec un prof de basse que d'assurer des répèts. Et j'ai bien envie de recommencer. C'est un truc qui me trotte dans la tête ...
    du niveau du niveau....
    c'est vite dit

    je suis passé pour jaco pastorius lors de ma premiere repet juste parceque le mec d'avant ne savait pas jouer (il faisait tout avec un doigt main gauche, et un doigt main droite, forcément ça limite), je me suis pointé avec ma basse 6 cordes et mon doigté de bourrins (à mi chemin entre steeve harris et cliff burton),
    c'est con que j'ai pas retrouvé ma pédale de disto

    les concerts de mjc...put.ain que c'était bon ça
    de la bière dégeulasse, des problemes de sons, des gens qui bougent pas, des voix de casseroles

    pour les cours avec profs, y'a rien de mieux, mais tu sais au final les cours à l'année dans un conservatoire ne sont pas forcément plus cher,
    de mémoire un collègue s'est inscrit il en a eu pour 500e je crois, pratique de l'instrument et solfège,
    quand tu compares à 1h avec un prof particulier, de l'ordre de 20-30 la séance
    le seul interet je trouve c'est que tu sois seul avec le prof pendant 1h, tu dois vite progresser je pense

    j'ai une connaissance qui a fait ça, il a un niveau pas mal, il est beaucoup plus rigoureux et précis que moi (mais il fait du médiator)

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Envoyé par Nono Red Devils Voir le message

    yesssss bassiste ;)
    et fort probable que j'ai mis une foto, surement pas la meilleure

    avec mon groupe actuel, on fait des reprises de groupe metal symphonique, comme nightwish, within temptation
    le but etant de faire des compos
    et de ton coté, c'est quoi ton style?
    Houlà, y'a du niveau ...

    Je serai incapable de suivre. J'avais un groupe dans ma jeunesse, Eclipse, hard-rock classique avec 4 compos perso + des reprises (AC/DC, Maiden, Trust). Des trucs pas compliqués niveau ligne de basse. Faut dire que je n'ai jamais été foutu de lire une partition ou d'utiliser une tablature. Je faisais tout à l'oreille, ce qui prenait un temps fou pour restituer correctement le truc.

    On a fait 2 petits shows dans une MJC devant 40 pelos ... qui étaient tous des potes. La classe, hein ?

    Plus sérieusement, rien de transcendant. On passait plus de temps à discutailler sur le fait de continuer avec un clavier ou de le virer.
    Bref, le lot de la majorité des groupes de la loose. Je prenais plus mon pied à prendre des cours avec un prof de basse que d'assurer des répèts. Et j'ai bien envie de recommencer. C'est un truc qui me trotte dans la tête ...

    Laisser un commentaire:


  • Nono Red Devils
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message

    Je te rejoins. Je compte également reprendre mes activités musicales après .... 30 ans d'absence

    Je n'ai tellement plus le niveau que je vais reprendre des cours de basse. Ça fait partie de mes résolutions pour les prochaines années.
    Va falloir que je rachète un peu de matos. Probablement une basse acoustique au début. Mais si tout fonctionne comme je le souhaite, j'aimerai bien intégrer un band' de nostalgiques
    Nono, t'étais bassiste également, il me semble ? Je peux me tromper mais il me semble qu'il y a fort longtemps, t'avais posté une photo de toi sur scène (la flemme d'aller chercher)

    PS : Au fait, c'est quel style ton band' ?
    yesssss bassiste ;)
    et fort probable que j'ai mis une foto, surement pas la meilleure

    avec mon groupe actuel, on fait des reprises de groupe metal symphonique, comme nightwish, within temptation
    le but etant de faire des compos
    et de ton coté, c'est quoi ton style?

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Envoyé par Nono Red Devils Voir le message
    bon sinon, tout le monde s'en cague, mais j'ai l'honneur de vous annoncer que j'ai repris la zic avec un groupe
    rhaaaa ça fait du bien
    Je te rejoins. Je compte également reprendre mes activités musicales après .... 30 ans d'absence

    Je n'ai tellement plus le niveau que je vais reprendre des cours de basse. Ça fait partie de mes résolutions pour les prochaines années.
    Va falloir que je rachète un peu de matos. Probablement une basse acoustique au début. Mais si tout fonctionne comme je le souhaite, j'aimerai bien intégrer un band' de nostalgiques
    Nono, t'étais bassiste également, il me semble ? Je peux me tromper mais il me semble qu'il y a fort longtemps, t'avais posté une photo de toi sur scène (la flemme d'aller chercher)

    PS : Au fait, c'est quel style ton band' ?

    Laisser un commentaire:


  • Nono Red Devils
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message
    Les enfants de Lars Ulrich (Batteur de Metallica pour les incultes) sont prêts pour la relève :

    hello :)
    tres appréciable cette revue de presse et d'actualité

    concernant les gosses de lars, j'ai vu une video sympa, où il discute avec dave mustaine,
    lars : "oh tu sais que mes gosses adorent megadeth"
    dave : "mais au moins tu les tapes pour ça"

    j'adore...

    par contre sur ta video, il est obligé de régler sa pédale synthé avec autant de disto ?

    bon sinon, tout le monde s'en cague, mais j'ai l'honneur de vous annoncer que j'ai repris la zic avec un groupe
    rhaaaa ça fait du bien

    Laisser un commentaire:


  • gm69
    a répondu
    J'ai également beaucoup apprécié la dernière galette de Maiden. Je ne suis pas un fan absolu du groupe, malheureusement né trop tard pour arpenter les salles de concert pendant leur période faste des années 80's, mais je dois bien avouer que je prends beaucoup de plaisir à me passer en boucle ces 1h20 (?!?!) de musique. Certes il y a des longueurs, mais ils s'en foutent ils peuvent se permettre !

    Et pour la petite anecdote, dans le dernier numéro de Rock Hard, Bruce Dickinson avoue avoir été accro de la série Sons of Anarchy (qu'il a dévoré pendant le confinement), au point d'avoir designé le clip de The Writing On The Wall en pensant à la bande de Jax & co. Perso je trouve également que cette chanson pourrait tout à fait coller à certaines scènes de la série quand les bikers se déplacent en bande :)

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Pour ma part j'ai arrêté d'écouter Iron Maiden après l'album Seventh Son of a Seventh Son (1988), le dernier avant le départ de Bruce Dickinson pour une carrière solo.

    C'est un groupe avec lequel j'ai grandi. Je vénère les deux premiers albums avec Paul Di'Anno au chant et Clive Burr aux drums. C'est sans conteste mon line-up et ma période préférée. Aujourd'hui encore, j'écoute toujours ces deux premiers albums avec plaisir et j'ai des frissons lorsque je me remémore mes premiers concerts avec ce groupe dans des petites salles (Palais d'Hiver).

    La première période avec Bruce était également très bonne. La transition s'est faîte avec notamment Number of the beast et Somewhere in Time, qui sont d'excellents albums.

    Mais après son départ, il y a eu un gros flottement. Le groupe était en perdition, n'avait plus la côte avec l'avènement du grunge. Son chanteur Blaize Bailey n'a jamais fait l'unanimité. Et je n'ai jamais retrouvé la flamme, même si Bruce est revenu aux commandes. Je trouve que les morceaux des derniers albums sont des ersatz des anciens. Autant écouter ceux avec lesquels j'ai appris à jouer un instrument et joué en boucle (Ides of March, Wratchild, Twilight Zone, ...)

    Tout ça pour dire que je jetterai une oreille sur Senjutsu mais je doute être conquis. Je suis passé à autre chose et je préfère me remémorer la période qui m'a tant fait vibrer. Un Remember Tomorrow semble de circonstance.


    Laisser un commentaire:


  • Valke 1989
    a répondu
    Ce matin (après un vinyle de Vince Taylor pour honorer le vrai rock de Gilles ) je suis allé streamer Senjutsu de Maiden.
    Presque par devoir. En pensant vivre le scénario habituel. 2/3 bons titres et le reste à l'avenant. Et surtout finir avec la nostalgie des skeuds immenses des 80's en pleurant sur l'énième témoignage de la lente mort de ce hard rock qui a autrefois bouleversé ma vie.

    Je m'étais levé super tôt pour bosser des trucs en écoutant Senjutsu d'une oreille.
    Eh bien là, grosse baffe...
    (Et grosse basse évidemment.)
    Lancé 3 fois sans rien foutre qu'écouter au casque.

    Bien sûr, on retrouve plein de gimmicks de titres de la période post 2000. Oui, il y a des longueurs. Effectivement, on voudrait parfois appuyer sur la vitesse 1,25.

    Mais pour moi, c'est comme si ce skeud était précisément l'aboutissement de l'évolution du groupe.
    Une sorte de soleil couchant sur un versant lointain en miroir de la lumière mordante de Powerslave.
    Comme si les cavalcades acérées à l'assaut des champs de bataille sur des étalons en rage avaient laissé place à des parades solennelles sur de nobles montures à la démarche altière.

    Presque ému par ce skeud.
    40 ans bordel...

    C'est forcément un autre monde. C'est forcément différent d'autrefois.
    Mais pour la première fois, cet autre Maiden m'a lui aussi pris aux tripes.
    Bravo les gars.






    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Les enfants de Lars Ulrich (Batteur de Metallica pour les incultes) sont prêts pour la relève :


    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Lu Hérouville, le château hanté du rock, qui retrace l'histoire emblématique de ce studio d'enregistrement où se sont notamment croisés David Bowie, Iggy Pop, Marvin Gaye, Jacques Higelin, les Bee Gees, Richie Blackmore, Pink Floyd, T.Rex, Fleetwood Mac, Elton John, Magma et j'en oublie ...

    Le bouquin décrit en détail les nombreuses péripéties qui ont accompagné les séances d'enregistrements de ces prestigieux invités. On découvre un château mystique, un lieu incroyable où de nombreux phénomènes paranormaux ont été observés. Un lieu propice à la créativité mais aussi à la débauche, où l'occulte est fortement présent avec de nombreuses séances de spiritisme, pratiqués par les artistes.

    C'est bourré d'anecdotes assez drôles (Ex : David Bowie qui va chercher les enfants de l'ingéson à l'école du village avec sa Rolls ou le tournage de films pornos en même temps qu'une séance d'enregistrement ...). Les comportements des artistes sont surprenants avec les exigences particulières de certains (Une immense croix en bois planté dans le studio pour Richie Blackmore) ou les déviances des autres (10 quilles de jaja pour chaque séance d'enregistrement bues par Marc Bolan qui découvrait le vin français).

    En résumé, un bon bouquin qui permet de (re)-vivre les moments forts musicaux des seventies



    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    J'avais déjà posté des séquences de la jeune prodige Nandi Bushell (11 ans) en train de reprendre des morceaux de ses artistes préférés avec talent et brio.

    Son rêve s'est concrétisé hier soir avec les Foo Fighters, au Forum de Los Angeles où elle a tenu les fûts sur le morceau Everlong.
    Belle consécration ! Nul doute que l'on entendra parler d'elle vu qu'elle est pétri de talent (sur la fin du morceau, elle s'éclate totalement devant 18 000 fans ...)

    Laisser un commentaire:


  • Gilles
    a répondu
    se soir concert Elvis avec chanteur et video le pied quoi

    Laisser un commentaire:


  • Valke 1989
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message
    Décès de Charlie Watts, batteur des Rolling Stones, à 80 ans.

    ''Son toucher léger, son sens rythmique singulier et son groove impeccable ont fait de lui à la fois le moteur de la musique des Stones et l’un des batteurs les plus célèbres et respectés de tous les temps.''

    J'aime bien cette phrase qui résume assez bien cet artiste aussi discret qu'essentiel. Sans lui, les Stones n'auraient pas eu cette carrière.

    D'ailleurs, Keith Richards himself disait de Charlie Watts en 1979 : « Tout le monde pense que Mick et Keith sont les Rolling Stones. Si Charlie ne faisait pas ce qu’il fait à la batterie, ce ne serait pas vrai du tout. On découvrirait que Charlie Watts EST les Stones. »




    Merde. Je l’apprends…

    Mais c’est quoi ce bordel de temps qui passe !!!

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Envoyé par Torpedo Voir le message
    Décès de Charlie Watts, batteur des Rolling Stones, à 80 ans.

    ''Son toucher léger, son sens rythmique singulier et son groove impeccable ont fait de lui à la fois le moteur de la musique des Stones et l’un des batteurs les plus célèbres et respectés de tous les temps.''

    J'aime bien cette phrase qui résume assez bien cet artiste aussi discret qu'essentiel. Sans lui, les Stones n'auraient pas eu cette carrière.

    D'ailleurs, Keith Richards himself disait de Charlie Watts en 1979 : « Tout le monde pense que Mick et Keith sont les Rolling Stones. Si Charlie ne faisait pas ce qu’il fait à la batterie, ce ne serait pas vrai du tout. On découvrirait que Charlie Watts EST les Stones. »




    Un vide immense. Un géant de la batterie

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Décès de Charlie Watts, batteur des Rolling Stones, à 80 ans.

    ''Son toucher léger, son sens rythmique singulier et son groove impeccable ont fait de lui à la fois le moteur de la musique des Stones et l’un des batteurs les plus célèbres et respectés de tous les temps.''

    J'aime bien cette phrase qui résume assez bien cet artiste aussi discret qu'essentiel. Sans lui, les Stones n'auraient pas eu cette carrière.

    D'ailleurs, Keith Richards himself disait de Charlie Watts en 1979 : « Tout le monde pense que Mick et Keith sont les Rolling Stones. Si Charlie ne faisait pas ce qu’il fait à la batterie, ce ne serait pas vrai du tout. On découvrirait que Charlie Watts EST les Stones. »





    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Sex Pistols : John Lydon perd une bataille juridique contre deux autres membres du groupe
    Les membres du groupe punk Sex Pistols se disputaient l’utilisation des morceaux de leur unique album pour une série télévisée
    Source : Rolling Stone Magazine

    La justice britannique a tranché. Les membres survivants du groupe culte punk Sex Pistols s’étaient engagés dans une bataille juridique il y a peu, pour l’utilisation de certains titres pour la bande-sonore d’une nouvelle série télévisée, intitulée Pistol. En effet, le chanteur du groupe Johnny Rotten, plus connu sous son nom à l’état civil, John Lydon, s’était prononcé contre, face à ces ex-confrères, le guitariste Steve Joneset le batteur Paul Cook. Ces derniers l’ont alors attaqué en justice, proclamant l’utilisation des titres du seul et unique album studio, du groupe, Never Mind The Bollocks.

    En avril dernier, Rotten avait déclaré au Sunday Times qu’il ne céderait que « face à une décision de justice, » et qu’il qualifiait la série de « merde irrespectueuse » qui le présentait « sous une lumière hostile et peu flatteuse. » C’est désormais chose faite : la justice britannique s’est rangée du côté de ses deux ex-confrères. En effet, l’avocat des deux demandeurs, Edmund Cullen, a utilisé l’argument d’un accord conclu en 1998 par les membres du groupe, qui actait que les décisions sur les licences devaient se faire « à la majorité. »

    Réalisée par le cinéaste de renom Danny Boyle, la série se base sur les mémoires de Steve Jones parues en 2016, Lonely Boy : Tales from a Sex Pistol. Si la production se déroule comme prévu, elle devrait sortir l’année prochaine.

    Laisser un commentaire:


  • Valke 1989
    a répondu
    France Inter est entré 2 fois dans le territoire métallique. Gn’R et Metallica.

    Bon, on n’apprend rien (surtout quand on suit les anecdotes du maître des lieux depuis des années) mais on peut saluer l’effort.
    Car ça leur semble un effort violent => ils finissent les 2 émissions par une chanson pop lénifiante pour… nettoyer nos oreilles !!! (Zegut, si tu nous entends…)


    https://www.google.fr/amp/s/www.franceinter.fr/amp/emissions/blockbusters/blockbusters-du-mardi-27-juillet-2021

    https://www.google.fr/amp/s/www.fran...6-juillet-2021

    Laisser un commentaire:


  • Torpedo
    a répondu
    Envoyé par Valke 1989 Voir le message

    Quand tu lis ça après avoir fini ta salade d’endives en famille sur ta table IKEA, tu te dis qu’on n’a pas tous la même vie.


    Le mental qu’il faut avoir pour rejouer après ça… Édifiant.
    Et ce qui est encore plus dingue c'est que je viens de lire sur un site que le gars a repris l'avion samedi dernier pour la première fois depuis son accident.
    Depuis cette catastrophe en 2008, il effectuait tous ces déplacements en bateau pour rejoindre l'Europe et assurer ses tournées.
    Il a vaincu ses peurs. J'ose pas imaginer ce qui lui est passé par la tête, en montant dans l'avion
    Mental hors-normes. Il ferait du bien à l'OL ...


    Laisser un commentaire:

Chargement...
X