Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La Tribune Littéraire

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Avec MyMaps, j'ai créé une carte des lieux de naissance des vainqueurs du Goncourt : https://drive.google.com/open?id=1U5...jw&usp=sharing

    - La zone la plus fournie est nettement le quart nord-ouest.
    - L'angle sud-ouest est étonnament bien fournie également.
    - D'autres pays le sont aussi.

    Un des trucs qui est évident c'est la raffle parisienne 29 contre 3 pour Lyon, la seconde ayant le plus de Goncourt. Mais étrangement, si Paris concentre énormément, cen'est pas le cas des autres ville qui, pour certaines, n'ont aucun Goucourt alors que ce qont de grandes villes : Nice, Bordeaux, Toulouse, Strasbourg... Quelque-part, le Goncourt fait primer la mentalité et la culture parisienne sur le reste de la France.

    Commentaire


    • Lu, que dis-je, .... englouti le nouveau Donato Carrisi, intitulé La fille dans le brouillard.

      Depuis la sortie de son fameux premier roman, le Chuchoteur, qui l'a rendu célèbre (à juste titre), je trouvais ses romans plutôt fades et quelques tons en dessous de son premier. Avec La fille dans le brouillard, Carrisi se lance dans un registre dénudé de violence mais très psychologique, à travers une enquête passionnante sur l'enlèvement d'une adolescente. Un jeu d'actions-vérités entre le commandant Vogel, en charge du dossier et plusieurs personnes de la communauté où vivaient l'adolescente.

      C'est vraiment très bien foutu avec un dénouement à la hauteur. Le roman est d'ailleurs en cours d'adaptation cinématographique. Il m'a d'ailleurs fait penser à un autre roman que j'avais déjà lu et chronique l'année dernière, Qui ? de Jacques Expert. Je recommande fortement les deux :fier:

      IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

      Commentaire


      • White Trash de John King. Bon l'auteur déjà, on peut pas trop passer à côté quand on s'intéresse aux tribunes. C'est l'auteur de Football Factory entre autre. Très fort pour parler des hools, des skins, des punks et autres joyeusetés d'outre Manche.

        Le livre en question n'aborde pas tellement ce thème là. Il parle de l'Angleterre du début des années 2000. Le roman se situe dans le monde hospitalier. On a une intrigue qui met en opposition des infirmières de la classe moyenne et de l'autre un médecin cadre hospitalier, fils de chirurgien, dont la mission est de rationaliser le fonctionnement de l'hôpital. Tous les oppose : leurs valeurs, leurs loisirs, leur style vestimentaire, les quartiers où ils habitent.

        John King met en relief la lutte des classes du XXIème siècle. Comme toujours, il arrive à placer des références populaires, à décrire la mentalité anglo-saxonne, à faire baigner tout ça dans la musique, la drogue et la violence avec un style percutant.



        Je m'attaque désormais à Red or Dead de David Peace et pour ce que j'ai déjà lu, c'est du tout bon.
        sigpic

        Commentaire


        • Petite question pour toi Fvl, l'adaptation cinématographique Football Factory retrace t'-elle bien le roman de John King ?
          IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

          Commentaire


          • Envoyé par Torpedo Voir le message
            Petite question pour toi Fvl, l'adaptation cinématographique Football Factory retrace t'-elle bien le roman de John King ?
            Je l'ai pas lu Football Factory et le film ne m'a pas laissé de grands souvenirs. J'ai lu "Aux couleurs de l'Angleterre" dans le thème : la force de John King, c'est de créer un environnement avec toutes les sous-cultures, les mythes de l'histoire anglaise, la musique. Je doute que le cinéma aborde ces sujets de façon aussi recherchée, il me semble plus se focaliser sur les scènes de violence.

            J'avais également lu Skinhead, très bon aussi. Avec cet auteur, on sait sur quoi on va tomber mais on est rarement déçu.

            Dans le thème je conseillerais également le très bon Génération Supporter de Philippe Broussard : ce dernier est journaliste et il va dans plusieurs pays européens pour enquêter sur les ultras, les fans, les hools dans les anneées 80.
            Dernière modification par fvl, 27/12/2016, 10h40.
            sigpic

            Commentaire


            • Envoyé par whiteshark38 Voir le message
              J'en avais parlé ici, l'excellent thriller "Glacé" à été adapté en série de six épisodes sur M6, diffusion à partir du Mardi 10 Décembre 21H. http://www.programme-tv.net/news/ser...-julia-piaton/
              .

              Sinon je suis pile poil à la moitié (pratique la liseuse :grn:) du dernier Maxime Chattam " Le Coma des Mortels".

              Comme sur ses derniers livres bien difficile de reconnaître le style Chattam, j'ai eu un mal fou à commencer le premier tiers et maintenant j'ai un mal fou à l'arrêter.
              Dernière modification par whiteshark38, 03/01/2017, 14h07.
              En fait j'suis un ancien de Mars 2006

              Commentaire


              • Envoyé par whiteshark38 Voir le message
                Sinon je suis pile poil à la moitié (pratique la liseuse :grn:) du dernier Maxime Chattam " Le Coma des Mortels".

                Comme sur ses derniers livres bien difficile de reconnaître le style Chattam, j'ai eu un mal fou à commence le premier tiers et maintenant j'ai un mal fou à l'arrêter.
                Pour ma part, je n'ai pas aimé le dernier Chattam, tout comme le dernier Thilliez d'ailleurs .... :non:
                IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                Commentaire


                • Pour tous ceux qui ont la fâcheuse habitude d'acheter leur livres chez Amazon :
                  Amazon Killer

                  Sinon vous pouvez directement commander chez un libraire près de chez vous ici :
                  Place des libraires

                  :proud:

                  Commentaire


                  • Envoyé par fvl Voir le message
                    Je l'ai pas lu Football Factory et le film ne m'a pas laissé de grands souvenirs. J'ai lu "Aux couleurs de l'Angleterre" dans le thème : la force de John King, c'est de créer un environnement avec toutes les sous-cultures, les mythes de l'histoire anglaise, la musique. Je doute que le cinéma aborde ces sujets de façon aussi recherchée, il me semble plus se focaliser sur les scènes de violence.

                    J'avais également lu Skinhead, très bon aussi. Avec cet auteur, on sait sur quoi on va tomber mais on est rarement déçu.

                    Dans le thème je conseillerais également le très bon Génération Supporter de Philippe Broussard : ce dernier est journaliste et il va dans plusieurs pays européens pour enquêter sur les ultras, les fans, les hools dans les anneées 80.
                    Le livre est mille fois mieux que le film.
                    Dans la trilogie avec football factory et Aux couleurs de l'Angleterre y'a La Meute. Très bon mais ne parle pas football (en dehors de la subtile Division Q!

                    De John King, Human punk très bon également!

                    Enfin, dans le même style (working class, football, bande de potes) y'avait eu également le Glu d'irvine Welsh!

                    ps : Merci pour l'info White trash, je vais compléter la collection J. King!
                    Pour toujours et à jamais...

                    Commentaire


                    • Envoyé par fvl Voir le message
                      Dans le thème je conseillerais également le très bon Génération Supporter de Philippe Broussard : ce dernier est journaliste et il va dans plusieurs pays européens pour enquêter sur les ultras, les fans, les hools dans les anneées 80.
                      Un peu dans le même genre mais en moins sociologique et plus romancé il y a : "Un an parmi les hooligans" de Bill Buford.

                      L'histoire se déroule au milieu des 80's.
                      Un écrivain américain se retrouve dans une petite gare quand un train chargé de supporter fait halte dans celle-ci, il décidera d'enquêter sur les hooligans....
                      En fait j'suis un ancien de Mars 2006

                      Commentaire


                      • Envoyé par sans alcool Voir le message
                        Le livre est mille fois mieux que le film.
                        Dans la trilogie avec football factory et Aux couleurs de l'Angleterre y'a La Meute. Très bon mais ne parle pas football (en dehors de la subtile Division Q!

                        De John King, Human punk très bon également!

                        Enfin, dans le même style (working class, football, bande de potes) y'avait eu également le Glu d'irvine Welsh!

                        ps : Merci pour l'info White trash, je vais compléter la collection J. King!
                        White Trash je l'ai pris à la FNAC Part Dieu.
                        sigpic

                        Commentaire


                        • Sylvain TESSON "Sur les chemins noirs".
                          Pour les "amoureux" du genre. Et du bonhomme.



                          Quatrième de couverture :

                          "Il m’aura fallu courir le monde et tomber d’un toit pour saisir que je disposais là, sous mes yeux, dans un pays si proche dont j’ignorais les replis, d’un réseau de chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence, miraculeusement vides. La vie me laissait une chance, il était donc grand temps de traverser la France à pied sur mes chemins noirs. Là, personne ne vous indique ni comment vous tenir, ni quoi penser, ni même la direction à prendre."
                          « Tu crois aux fantômes ? »

                          Commentaire


                          • Salut Edernamente, je ne connais pas l'auteur. Ce bouquin est du coup une sorte de voyage initiatique à travers les campagnes de France. J'imagine que le personnage principal raconte son périple à travers des rencontres, des aventures dans les forêts, ...

                            Mais il y a-t-il une intrigue particulière ou c'est une simple quête spirituelle, un peu à l'image de ceux qui se lancent sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle ? :dt:
                            IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                            Commentaire


                            • Envoyé par Torpedo Voir le message
                              Salut Edernamente, je ne connais pas l'auteur. Ce bouquin est du coup une sorte de voyage initiatique à travers les campagnes de France. J'imagine que le personnage principal raconte son périple à travers des rencontres, des aventures dans les forêts, ...

                              Mais il y a-t-il une intrigue particulière ou c'est une simple quête spirituelle, un peu à l'image de ceux qui se lancent sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle ? :dt:
                              Salut Torp' (C'est Morgenrot).
                              C'est effectivement une sorte de voyage initiatique.
                              Pas d'intrigue ici. Plus qu'une quête spirituelle, je dirais une démarche philosophique.

                              Sylvain Tesson est un Écrivain-Wanderer. "Stégophile" (Toiturophile), celui qu'on a longtemps appelé "Le Chat" est tombé de la gouttière à l'été 2014.

                              "Le 20 août 2014, il chute de près de 10 mètres en escaladant la façade d'une maison à Chamonix, alors qu'il séjournait chez son ami Jean-Christophe Rufin avec qui il pratique l'alpinisme. Victime d'un sévère traumatisme crânien et de multiples fractures, il est hospitalisé à Annecy et placé en coma artificiel. Réveillé huit jours plus tard, il n'a aucune séquelle neurologique. Trois mois après cet accident voilà comment il décrit cette épreuve : « Ces trois mois de repos, de sobriété, de silence, d’examen de moi-même ont été bénéfiques. Ma vie était un carnaval endiablé et légèrement suicidaire, il était bon de ralentir un peu les chaudières intérieures, de descendre du train. Je conserve une paralysie de la face qui me donne un air de lieutenant prussien de 1870. J’ai aussi perdu l’ouïe à l’oreille droite mais, étant partisan du silence, que René Char appelait “l’étui de la vérité”, je ne m’en plains pas. Notre société est devenue hystérique et bruyante ». Il revient alors aussi sur ce que la stégophilie était pour lui : « L'alpinisme permet d'accroître l'intensité de l'existence. Ce qui se passe en termes de sensations, le temps d'une ascension, peut être équivalent à dix années de vie. Pour moi, les façades des immeubles étaient des parois, les rues des vallées, les toitures des plateaux et les aiguilles des églises. Je finissais par voir les villes comme un massif. Il y avait une distorsion du regard. Ça fait une bonne vingtaine d'années que j'aurais dû m'écraser. Il y a une espèce de démon qui s'est épanoui en moi. C'est une escalade totalement adolescente, peu recommandable, plus proche de la roulette russe que de l'alpinisme. Ça me plaisait beaucoup de vivre tout le temps sur ce fil. Jusqu'au jour où ça s'est mal terminé »."

                              Le lien vers sa page wikipedia, si le personnage t'intéresse : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvain_Tesson
                              Dernière modification par Morgenrot, 29/01/2017, 11h51.
                              « Tu crois aux fantômes ? »

                              Commentaire


                              • Merci pour ces précisions, je jetterai un oeil lorsque j'aurai un peu plus de temps. Ça m'a l'air intéressant ...
                                Content de te voir de retour sur ce forum, ce topic va revivre avec ta présence ;)
                                IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                Commentaire


                                • Envoyé par Torpedo Voir le message
                                  Merci pour ces précisions, je jetterai un oeil lorsque j'aurai un peu plus de temps. Ça m'a l'air intéressant ...
                                  Content de te voir de retour sur ce forum, ce topic va revivre avec ta présence ;)
                                  J'avais beaucoup aimé Berezina, qui conte son aventure en vieux side car sur le chemin de la retraite de Russie de la Grande Armée de Napoléon.
                                  En fait j'suis un ancien de Mars 2006

                                  Commentaire


                                  • J'ai vu que ça parlait beaucoup de Polar sur cette page. Ca tombe bien j'adore les Polars.

                                    Un des bouquin du genre qui m'a le plus marqué date d'il y a, déjà quelques années :



                                    Saraka Bo, de Thobie Nathan ...

                                    L'auteur, Tobie Nathan, est ethnopsychiatrie, une discipline a mi chemin entre la psychiatrie et l'ethnologie qui s'adresse en priorité aux migrants, vu que c'est le mot utilisé actuellement. Et ce qui fait sa singularité c'est qu'il est juif égyptien. En fait tout les juifs ne sont pas partie avec Moise ... Certains sont resté et il y avait une communauté juive mais elle a été chassé par Nasser. C'est cette double déchirure, celle de l'exil migration lorsque était enfant, et le statut de minorité en Egypte qui l'on poussé à se spécialisé dans cette étrange discipline ou il s'agit de soigner les blessures de populations perdues dans une autre culture. Les autres psychiatres ne se prennent pas la tête. Ils ne cherchent pas à comprendre al culture de l'autre. et donc ils ont la main lourde lorsqu’il s'agit de rédiger l'ordonnance. La thérapie peut prendre des apparences de cérémonie d’exorcisme vaudou ...

                                    Quand au Roman c'est une sorte d'ovni ou les rituels africains, se mêlent à une série de meurtre dans le 92, un balayeur de la ville de Paris qui se trouve être le fils du chef du village dans son patelin au Mali mais qui n'ose plus rentrer chez lui. La police est perdue et ils font appel à un cet ethnopsychiatrie qui porte un autre nom mais bon ils 'agit de l'auteur. Donc l’enquête est entrecoupé d’extraits de cours à l'université avec des dialogues savoureux avec l'un de ses étudiantes qui lui demande "ca ne vous intéresse pas la rivalité des co épouses ?" en parlant d'un cas qu'ils traitent .... Il y a ses longues discussion avec une femme qu'ils ait qu'il va la perdre car elle est avec un autre homme qui est en voyage d'affaire et qui va revenir et a coté de ca il y a le parcours d'un prof de philo qui a basculé dans le terrorisme d’extrême gauche dans les années 70 ...

                                    Tous ces personnages se rencontreront finalement à la fin du roman pour le renouement mais je vous en ai déjà trop dit.

                                    C'est furieusement psychédélique mais j'ai trouvé ça géniale.

                                    "Sans transition, il pensa que s'il arrivait à un homme de penser qu'une femme lui appartenait, à lui, rien qu'à lui, il la perdrait sur-le-champ".

                                    Les migrants sont des héros de tragédie, mus par un destin qu’ils ignorent. Ils ont survolé quelques milliers de kilomètres et pensent avoir enjambé un millénaire – pourtant, de l’autre côté du grand fleuve, il n’y a rien, rien d’autre que ce qu’ils ont essayé de quitter.

                                    --- Tobie Nathan, Saraka Bô ---
                                    Dernière modification par aferkiw, 06/02/2017, 21h52.
                                    « On a fait des erreurs, on les a corrigées en faisant venir Peter ». - JM Aulas

                                    Commentaire


                                    • Mon bouquin du moment :






                                      Patrick Sarun, journaliste à l'Agence Presse Informations, trouve un cadavre devant sa porte en rentrant chez lui. Le mort lui ressemble beaucoup. Le commissaire Morturier mène l'enquête.

                                      L'inspecteur qui file Sarun disparaît, après avoir eu le temps de remettre un rouleau de pellicule à un vieil antiquaire vietnamien, Duc, érudit, curieux... La police pourra-t-elle mettre un point final à cette affaire sans accepter son aide "honorable" ?


                                      Commentaire


                                      • Envoyé par whiteshark38 Voir le message
                                        J'avais beaucoup aimé Berezina, qui conte son aventure en vieux side car sur le chemin de la retraite de Russie de la Grande Armée de Napoléon.
                                        Yes bien cool Berezina.
                                        Enfin j'ai préféré la partie historique à la partie "road trip".
                                        Mais le parallèle est bien fait et le livre se lit facilement.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Guzmanovic Voir le message
                                          Yes bien cool Berezina.
                                          Enfin j'ai préféré la partie historique à la partie "road trip".
                                          Mais le parallèle est bien fait et le livre se lit facilement.
                                          C'est totalement l'auteur avec qui j'aimerai passé un diner, a discuter, lui mais aussi Jean Teulé. Je pense qu'autour d'une (ou plutôt quelques) bonne(s) bouteille(s), leur conversation doivent être passionnantes.

                                          Sinon, dans un autre registre, encore que... je suis en train de lire Latitude 0 de Mike Horn, c'est le récit de son tour du monde effectué par l'Equateur en 2000 sans engin de locomotion motorisé.
                                          C'est marrant car du coup c'est écrit en français, mais tu t'attends à entendre les fautes d'accords qu'il fait dans ses émissions TV, du genre "la humidité" :grn:. Ce qui n'enlève rien à la prouesse du gars, c'est vraiment un champion de la survie en milieu très hostile.
                                          En fait j'suis un ancien de Mars 2006

                                          Commentaire


                                          • On enchaine :)



                                            Résumé :

                                            Un policier « PJPP » est victime d’une machination qui l’implique avec son arme professionnelle dans un assassinat, à deux pas de sa résidence secondaire normande… « Il prend un an de prison, sort la semaine dernière, et fonce se faire tuer devant chez moi. Que venait-il me dire ? »

                                            Un an plus tôt, sa femme s’est-elle vraiment suicidée ? Coupable ? Culpabilisé ? Il s’est mis à boire. La police locale diffère sa décision de mettre en garde à vue un collègue apprécié de ses supérieurs du 36. Pour prouver son innocence, celui-ci met à profit cette hésitation en menant sa propre enquête et en doublant ceux qui en ont la charge.

                                            Au terme d’épreuves professionnelles et affectives accablantes, cet homme est déstabilisé dans l’amour qu’il portait à sa femme et dans celui qu’il réserve à sa fille. Isolé et victime d’un faisceau de suspicions, il trouve la force de cesser de boire et celle de faire éclater une vérité particulièrement violente.

                                            L’amitié y est perdante, mais l’honneur de la police sort renforcé de cette intrigue émouvante et mouvementée où il apparaît que la principale qualité du policier n’est pas forcément l’orthographe mais la confiance en sa hiérarchie.

                                            A l’ombre d’une jeune fille en…pleurs, un policier qui n’a plus peur de son ombre, tire plus vite qu’elle et s’en tire… Maintenant que la vérité n’est plus dans le whisky, à quoi peuvent bien se mettre à rêver les jeunes filles ?
                                            Dernière modification par denislamalice, 11/03/2017, 03h25.

                                            Commentaire



                                            • Résumé :

                                              Certains romans nous transportent dans les lieux les plus improbables. Aventureux et drôles, ils semblent nous égarer dans le seul but d’égayer une vie sans relief. Et puis, peu à peu, en apprivoisant les étranges personnages d’un écrivain en liberté, on découvre que derrière le conteur se cache un philosophe, derrière les rires des questions. Les couilles de Dieu est un roman d’aventure, un roman de formation, un roman fou. Il nous montre avec un charme rare que le réenchantement du monde est possible : en suivant son anti-héros, le très lisse Floran Novolo qui veut retrouver son frère, un passe-muraille pas encore diplômé, nous quittons l’univers du sens pour celui des multiples directions. Les couilles de Dieu affrontent le chaos, et c’est une splendide victoire.

                                              Critique sur Babelio :

                                              Ce roman de Didier Pourquié est un roman complétement dingue, un défi, sinon un doigt tendu, à la raison. C'est également un roman très drôle, très bien écrit (...) et qui emporte totalement l'adhésion du lecteur. Une sorte de "Mont Analogue" goguenard et complétement barré qui sait aussi bien divertir son lecteur que l'amener à réfléchir. C'est enfin un roman très représentatif de ce que fait L'Arbre Vengeur. Si vous avez aimé une de leur parution vous devriez aimer "Les couilles de Dieu". Et inversement.
                                              « Tu crois aux fantômes ? »

                                              Commentaire


                                              • Je viens de commencer Suburra (de De Cataldo notamment qui a écrit Romanzo criminale)!
                                                Ca m'a l'air très bon!
                                                Pour toujours et à jamais...

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par sans alcool Voir le message
                                                  Je viens de commencer Suburra (de De Cataldo notamment qui a écrit Romanzo criminale)!
                                                  Ca m'a l'air très bon!
                                                  Il y a un film, sorti en 2015, dont le titre est Subbura. Est-ce l' adaptation cinématographique de ce roman ? :dt:
                                                  IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                                  Commentaire


                                                  • Petite question pour les amateurs de ce topic. Connaissez-vous Kindle Direct Publishing sur Amazon permettant de publier ses propres bouquins ? J'aurai voulu avoir des échos concernant cette solution d'auto-édition ...
                                                    IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X