Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La Tribune Littéraire

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ilona Andrews et sa trilogie Dynasties :)

    Nevada Baylor dirige une petite agence familiale d'investigations. La jeune détective privée a de bons résultats, expliqués notamment par le soin qu'elle met à choisir des affaires qu'elle peut résoudre, dans le genre démasquer un conjoint infidèle. Mais voilà qu'on lui impose une mission sans lui laisser la possibilité de refuser, sous peine de perdre son entreprise et de mettre sa famille sur la paille. Une mission particulièrement dangereuse et pour laquelle elle n'est pas du tout qualifiée : Rien de moins que ramener à sa famille Adam Pierce, un pyrokinésiste rebelle qui vient d'incendier une banque !
    Dans l'univers où vit Nevada Baylor, le XIXe siècle a vu la découverte du gène de la magie. Depuis, les familles de magiciens se marient entre elles pour conserver les dons familiaux indispensables à asseoir le pouvoir desdites maisons. Les Majeurs, les mages les plus puissants, sont quasiment intouchables. Une nouvelle aristocratie est née.
    Cette élite de la société, la famille Baylor ne la côtoie pas, car les dons y sont négligeables. Nevada possède bien le pouvoir de détecter les mensonges, mais elle le dissimule pour ne pas être exploitée par l'armée. Bref, elle n'est pas du tout préparée à affronter l'impressionnant Adam Pierce... et encore moins le ténébreux Mad Rogan, un Majeur connu pour sa puissance destructrice et qui est également sur les traces de Pierce !

    Commentaire


    • Envoyé par Torpedo Voir le message
      De retour de vacances où j'ai enquillé quelques bouquins (6). Parmi tout ceux lu, un gros coup de coeur pour "Nous rêvions juste de liberté" d'Henri Loevenbruck. Pfff, j'ai été happé par ce livre, son histoire et sa fin m'a complètement retourné ...

      Synopsis : Providence, le grand nulle part. La bande d’'Hugo –dit Bohem s'’englue dans un avenir opaque. Pour s’'en affranchir, vivants et libres, ces rêveurs intrépides entreprennent une traversée du pays qui n’'épargnera rien ni personne. Guidant leur devoir d’insoumission, trois valeurs tutélaires : loyauté, honneur et respect. Sur la route, Bohem et les siens feront l’'expérience de la vie, splendide et décadente. À la fin du voyage, au bout de l’'initiation, un horizon : la liberté.

      Lien : http://www.henriloevenbruck.com/une-...page-daccueil/
      Comme annoncé, j'ai lu "Nous rêvions juste de liberté" d'Henri Loevenbruck.
      Je partage ton sentiment. Excellent bouquin. Tu plonges direct dans l'histoire. Le style est très bon entre l'oral et l'écrit. Un ton direct pas prof de français de collège, ça fait du bien. Et puis la fin est bonne, ce qui n'est jamais simple surtout dans ce genre de roman. Je te remercie d'avoir partagé ce titre. Connais-tu d'autres bouquins de cet auteur ?

      Commentaire


      • Envoyé par hunkle Voir le message

        Comme annoncé, j'ai lu "Nous rêvions juste de liberté" d'Henri Loevenbruck.
        Je partage ton sentiment. Excellent bouquin. Tu plonges direct dans l'histoire. Le style est très bon entre l'oral et l'écrit. Un ton direct pas prof de français de collège, ça fait du bien. Et puis la fin est bonne, ce qui n'est jamais simple surtout dans ce genre de roman. Je te remercie d'avoir partagé ce titre. Connais-tu d'autres bouquins de cet auteur ?
        C'était le premier et le seul que j'ai lu à ce jour. J'avais bien accroché en voyant la thématique des premières bandes de motards, épris de liberté, sur fond des seventies. J'ai tout de suite pensé à Easy Rider en lisant le synopsis

        Je vais regarder ses autres bouquins d'un peu plus près mais je ne pense pas que cela soit dans la même veine.
        IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

        Commentaire


        • Envoyé par Torpedo Voir le message

          C'était le premier et le seul que j'ai lu à ce jour. J'avais bien accroché en voyant la thématique des premières bandes de motards, épris de liberté, sur fond des seventies. J'ai tout de suite pensé à Easy Rider en lisant le synopsis

          Je vais regarder ses autres bouquins d'un peu plus près mais je ne pense pas que cela soit dans la même veine.
          C'est vrai qu'il y a du Easy Rider dans ce bouquin. Mais j'ai aussi retrouvé du "Sur la Route" de Kerouac qui est quand même moins fataliste. Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est justement ce fatalisme de l'histoire. Tu as beau te démener, c'est joué d'avance. Pour arrive à tenir ce point de vue sans en faire des caisses, c'est costaud. L'écrivain est fort.
          Vraiment, je le conseille à tous.
          Quand je l'ai acheté il était classé en polar ! J'ai pas bien saisi le classement. Est-ce à dire que l'auteur est un écrivain de roman policier ? Faudra que je creuse.

          Commentaire


          • Envoyé par hunkle Voir le message
            Quand je l'ai acheté il était classé en polar ! J'ai pas bien saisi le classement. Est-ce à dire que l'auteur est un écrivain de roman policier ? Faudra que je creuse.
            Il me semble que oui. Check son site ...
            Lien : http://www.henriloevenbruck.com

            IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

            Commentaire


            • Lu dernièrement deux bouquins :

              La terre des morts de Jean-Christophe Grangé. Un roman bien sombre, avec un scénario tordu à souhait qui se déroule dans l'univers du sexe extrême (Sado-masochisme, bondage, nécrophilie, ...). Après le diptyque Lontano et Congo Requiem, Grangé change de registre avec de nouveaux personnages haut en couleurs. J'ai bien aimé car l'intrigue nous emmène très loin avec un final inattendu ....

              Le bonhomme de neige de Jo Nesbo. Un thriller norvégien glaçant (c'est le cas de le dire) qui a été adapté au cinéma. (D'ailleurs, je vais le mater pour me faire une idée de l'adaptation). On se retrouve avec un serial-killer et une enquête policier haletante. Perso, j'ai eu rapidement une intuition sur le tueur en série qui s'est transformé en certitude. Du coup, j'ai un peu moins accroché. Mais cela reste d'un très bon niveau.

              Sinon, je commence la série Anonyme avec le premier roman intitulé Le livre sans nom et son héros Bourbon Kid
              Lien : http://www.bourbon-kid.fr
              IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

              Commentaire


              • Envoyé par Torpedo Voir le message
                Lu dernièrement deux bouquins :

                La terre des morts de Jean-Christophe Grangé. Un roman bien sombre, avec un scénario tordu à souhait qui se déroule dans l'univers du sexe extrême (Sado-masochisme, bondage, nécrophilie, ...). Après le diptyque Lontano et Congo Requiem, Grangé change de registre avec de nouveaux personnages haut en couleurs. J'ai bien aimé car l'intrigue nous emmène très loin avec un final inattendu ....

                Pour ma part c'est le Grangé, que j'ai le moins apprécié. Je l'ai trouvé racoleur, et les personnage un poil stéréotypés, je pense aux flics plus particulièrement. Bon après c'est relatif aussi, jai été bien content de le lire. Mais quand même déçu après ses deux derniers romans, qui m'avait vraiment beaucoup plus.
                En fait j'suis un ancien de Mars 2006

                Commentaire


                • Envoyé par whiteshark38 Voir le message

                  Pour ma part c'est le Grangé, que j'ai le moins apprécié. Je l'ai trouvé racoleur, et les personnage un poil stéréotypés, je pense aux flics plus particulièrement. Bon après c'est relatif aussi, jai été bien content de le lire. Mais quand même déçu après ses deux derniers romans, qui m'avait vraiment beaucoup plus.
                  Celui que j'avais trouvé complètement raté était Kaiken.

                  Mais c'est vrai que passer après cette formidable histoire issue de Lontano et Congo requiem avec la famille Morvan n'est pas chose facile. Certes, Terre des Morts est moins charismatique en termes de personnages, moins porteur en termes d'histoire mais il comporte toutefois une intrigue avec de nombreux rebondissements. C'est en ce sens que je l'ai trouvé intéressant.
                  IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                  Commentaire


                  • Je viens de commencer (lu une 60taine de pages) LE bouquin que presque tout mon entourage me conseillait de lire
                    La vérité sur l'affaire Harry Quebert pour l'instant ça se met en place.

                    Du même auteur j'avais lu "Les derniers jours de nos pères" que j'avais trouvé très bien même si quelques trucs m'avait "chiffonné"
                    Ils sont a l'agonie......... ACHEVEZ-LES !!! 21 Janvier 2022

                    Commentaire


                    • Envoyé par Eomer Voir le message
                      Je viens de commencer (lu une 60taine de pages) LE bouquin que presque tout mon entourage me conseillait de lire
                      La vérité sur l'affaire Harry Quebert pour l'instant ça se met en place.

                      Du même auteur j'avais lu "Les derniers jours de nos pères" que j'avais trouvé très bien même si quelques trucs m'avait "chiffonné"
                      Quoi donc si tu t'en souviens ? Perso, j'avais beaucoup apprécié ce premier roman.

                      IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                      Commentaire


                      • Envoyé par Torpedo Voir le message

                        Quoi donc si tu t'en souviens ? Perso, j'avais beaucoup apprécié ce premier roman.
                        C'est le fait que le héros du livre prends le risque (pour sauver son père) de se griller lui mais surtout son groupe (et donc l’opération en cours).
                        D'autant plus que le "sauvetage" a une infime chance de réussir.
                        J'ai trouvé que pour une personne "sur-entrainé" il fait une erreur de débutant du coup j'ai trouvé que c’était pas super crédible.
                        Meme si l'auteur soulève un sujet intéressant, la dualité entre preservation de la famille et accomplissement d'une mission.


                        Sinon comme toi j'ai beaucoup aimé ce bouquin.
                        Ils sont a l'agonie......... ACHEVEZ-LES !!! 21 Janvier 2022

                        Commentaire


                        • Envoyé par Eomer Voir le message
                          Je viens de commencer (lu une 60taine de pages) LE bouquin que presque tout mon entourage me conseillait de lire
                          La vérité sur l'affaire Harry Quebert pour l'instant ça se met en place.

                          Du même auteur j'avais lu "Les derniers jours de nos pères" que j'avais trouvé très bien même si quelques trucs m'avait "chiffonné"
                          Bonne lecture, pour ma part, je viens de terminer "La disparition de Stephanie Mailler". C’est officiel, avec ce live Joël Dicker devient mon auteur favori.

                          Contrairement Torpedo je n’ai pas pu le lire en quelques jours, il m’a bien fallu 3 semaines, j’avais peur de m'y perdre, car il y a énormément de personnages, et des flashs back durant cette enquête et pourtant, le livre est bien compréhensible et jusqu’à la fin je me suis plusieurs fois trompé sur l’identité du coupable comme quoi c’est vraiment bien narré.

                          Dicker a mis pas mal d’humour avec je trouve du succès et j’ai bien ri du Critique ou des grands-parents de Jesse (ica) notamment.
                          Plus de 800 pages qui se lisent finalement très bien. Maintenant j'attend avec impatience son prochain roman.
                          En fait j'suis un ancien de Mars 2006

                          Commentaire


                          • Le truc avec Dicker c'est que ça s'oublie aussi vite que ça été lu. De plus, l'assassin dans l''affaire Harry Quebert se devine très rapidement. Du coup, tu vois toutes les ficelles pour noyer le poisson. Ca devient aussi chiant qu'une autopsie. J'ai ensuite lu le livre des Baltimore : mêmes recettes, mêmes défauts...

                            Commentaire


                            • Dicker possède ses admirateurs et ses détracteurs. Il est jeune, son style va évoluer
                              Son début de carrière est plutôt remarquable car il possède son propre style. Et ça, ce n'est pas donné à tout le monde.
                              IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                              Commentaire


                              • Envoyé par Torpedo Voir le message
                                Dicker possède ses admirateurs et ses détracteurs. Il est jeune, son style va évoluer
                                Son début de carrière est plutôt remarquable car il possède son propre style. Et ça, ce n'est pas donné à tout le monde.
                                Pour le coup je ne suis pas d'accord avec toi. Dicker n'a pas de style (je parle de plume) mais il a des histoires (plus ou moins bien ficelées) et ça c'est bien moins évident, parce que des écrivaillons avec du style y en a plein les forums d'apprentis écrivains. Mais ils ont souvent rien à dire.
                                Perso j'accroche pas. Mais je comprends qu'on puisse se laisser séduire par ses récits.

                                Commentaire


                                • Envoyé par hunkle Voir le message

                                  Pour le coup je ne suis pas d'accord avec toi. Dicker n'a pas de style (je parle de plume) mais il a des histoires (plus ou moins bien ficelées) et ça c'est bien moins évident, parce que des écrivaillons avec du style y en a plein les forums d'apprentis écrivains. Mais ils ont souvent rien à dire.
                                  Perso j'accroche pas. Mais je comprends qu'on puisse se laisser séduire par ses récits.
                                  Quand je parle de style, je ne parle pas de tournures de phrases mais plutôt sa manière de décrire un paysage ou un un personnage. Sur ce point, je trouve qu'il a développé une forme d'écriture reconnaissable. Je l'avais remarqué lorsque j'avais enchaîné ses romans.

                                  IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                  Commentaire


                                  • Henri Loevenbruck (Nous rêvions juste de liberté) vient de sortir son nouveau roman, un thriller intitulé : "J'irai tuer pour vous"

                                    Synopsis : 1985. À Paris, une vague d’attentats. À Beyrouth, des prises d’otages. Marc Masson, un déserteur parti à l’aventure en Amérique du Sud, est soudain rattrapé par la France. Recruté par la DGSE, il va devenir assassin pour le compte de l’État. Alors que tous les Services sont mobilisés sur le dossier libanais, les avancées les plus sensibles sont parfois entre les mains d’une seule personne… Jusqu’à quel point ces serviteurs, qui endossent seuls la face obscure de la raison d’État, sont-ils prêts à se dévouer ? Et jusqu’à quel point la République est-elle prête à les défendre ? Des terrains d opérations jusqu’à l’Élysée, des cellules terroristes jusqu’aux bureaux de la DGSE, Henri Loevenbruck raconte un moment de l’histoire de France qui résonne particulièrement aujourd’hui dans un roman d’une tension à couper le souffle. Pour écrire ce livre, il a conduit de longs entretiens avec « Marc Masson » et recueilli le récit de sa vie hors norme.

                                    Ça ressemble à la série Bureau des Légendes et au personnage de Guillaume Debailly (Paul Lefebvre / Malotru) de la DGSE non ?

                                    Pour plus d'informations
                                    IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                    Commentaire


                                    • Hello,

                                      Alors je viens de finir "La vérité sur l'affaire harry quebert" et effectivement je confirme que c'est un bon bouquin.
                                      Ça ce lit bien, on est très vite pris par l'originalité du livre et tout au long du bouquin on se pose la question suivante :
                                      Est ce que "l'histoire" du bouquin dans le bouquin c'est juste pour mettre de l’originalité dans le livre ou s'est fait pour "dénoncer" un syteme littéraire actuel???
                                      En tout cas moi je me la suis posé.

                                      Bref il se peut bien que prochainement je lise "Le livre des Baltimores"
                                      Ils sont a l'agonie......... ACHEVEZ-LES !!! 21 Janvier 2022

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par Eomer Voir le message
                                        Bref il se peut bien que prochainement je lise "Le livre des Baltimores"
                                        J'ai bien apprécié l'histoire et l'ambiance générale.

                                        C'est son dernier La disparition de Stephanie Mailler qui est plus sujet à critique ...

                                        IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Eomer Voir le message
                                          Hello,

                                          Alors je viens de finir "La vérité sur l'affaire harry quebert" et effectivement je confirme que c'est un bon bouquin.
                                          Ça ce lit bien, on est très vite pris par l'originalité du livre et tout au long du bouquin on se pose la question suivante :
                                          Est ce que "l'histoire" du bouquin dans le bouquin c'est juste pour mettre de l’originalité dans le livre ou s'est fait pour "dénoncer" un syteme littéraire actuel???
                                          En tout cas moi je me la suis posé.
                                          J'ai terminé hier soir l'adaptation TV en 10 épisodes avec l'acteur Patrick Dempsey dans le rôle de Harry Quebert.

                                          J'ai été agréablement surpris par l'ensemble compte tenu que j'y allais à reculons. J'ai retrouvé cette atmosphère si particulière des petites bourgades du New Hampshire et du Maine que j'ai traversé plus jeune. Le scénario reste assez fidèle au bouquin dans sa trame principale avec quelques libertés toutefois. Mais c'était pas mal pour une adaptation compte tenu qu'à la base je craignais le pire.


                                          Sinon, rien à voir mais je termine le livre Milena ou le plus beau fémur du monde.
                                          Il me reste une centaine de pages et, pour l'instant, c'est vraiment très bien !

                                          Synopsis : Tel un Félix Faure des Tropiques, un patron de presse mexicain succombe dans les bras d’'une ravissante Croate, connue sous le nom de Milena. À seize ans, elle a quitté son village pour suivre un passeur lui faisant miroiter les fastes de Berlin. Le voyage s’'arrêta à quelques encablures de Zagreb, dans une bâtisse délabrée qui ouvrait grandes ses portes sur l’'enfer de la prostitution.

                                          Privée de son protecteur, voilà Milena livrée de nouveau aux exactions de la mafia ukrainienne qui pendant des années l’a contrainte à vendre son corps dans tous les palaces et les cloaques de Marbella.

                                          Son seul sauf-conduit : un précieux carnet où sont consignés des numéros de comptes bancaires prouvant l’'implication de sociétés russes dans des opérations illicites. Pour lutter contre l’'avilissement et le dégoût de soi, elle y avait aussi noté les confidences de diverses figures de la vie publique (l’'évêque, le magistrat, l’'avocat…) passées par son lit, justifiant toutes, avec un naturel confondant, de leur recours au commerce des femmes. Nombreux sont donc ceux qui veulent aujourd’hui la faire taire.

                                          Jorge Zepeda Patterson revient avec un palpitant thriller politique et social (prix Planeta 2014) qui dénonce le clientélisme, l’'autocratie et la violence qui gangrènent la société mexicaine, fustigeant ici le trafic des corps et les pratiques innommables des hommes qui n’'aiment pas les femmes.




                                          IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                          Commentaire


                                          • 1er coup de coeur de cette année 2019 avec Le Gang des rêves du romancier italien Lucas Di Fulvio.

                                            Synopsis : New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils.

                                            Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l’amour ?


                                            Que dire ? C'est une véritable fresque historique qui est dépeinte. Tout au long de ce roman, j'ai eu l'impression constante de replonger dans le film culte Il était une fois en Amérique avec toutefois une histoire différente. Bref j'ai adoré l'écriture, les personnages, le scénario et la fin...

                                            Je recommande vivement, vous allez vous régaler. D'ailleurs, je ne suis pas le seul, voici d'autres commentaires élogieux sur ce bouquin ...

                                            À noter qu'une adaptation série TV est prévue. Les droits ont été acquis par les producteurs français Romain Le Grand (Les Choristes, Jacquou le Croquant) et Fabio Conversi (L'affranchie, L'attente)



                                            Note : Lucas Di Fulvio a sorti seulement 3 bouquins. Le second s'intitule Les enfants de Venise qui est du même acabit que Le Gang des rêves au vu des commentaires. Dernièrement l'écrivain a sorti un roman Le soleil des rebelles qui semble emprunter une voie similaire ...
                                            Dernière modification par Torpedo, 16/02/2019, 10h09.
                                            IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par Torpedo Voir le message
                                              1er coup de coeur de cette année 2019 avec Le Gang des rêves du romancier italien Lucas Di Fulvio.

                                              Synopsis : New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils.

                                              Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l’amour ?


                                              Que dire ? C'est une véritable fresque historique qui est dépeinte. Tout au long de ce roman, j'ai eu l'impression constante de replonger dans le film culte Il était une fois en Amérique avec toutefois une histoire différente. Bref j'ai adoré l'écriture, les personnages, le scénario et la fin...

                                              Je recommande vivement, vous allez vous régaler. D'ailleurs, je ne suis pas le seul, voici d'autres commentaires élogieux sur ce bouquin ...

                                              À noter qu'une adaptation série TV est prévue. Les droits ont été acquis par les producteurs français Romain Le Grand (Les Choristes, Jacquou le Croquant) et Fabio Conversi (L'affranchie, L'attente)



                                              Note : Lucas Di Fulvio a sorti seulement 3 bouquins. Le second s'intitule Les enfants de Venise qui est du même acabit que Le Gang des rêves au vu des commentaires. Dernièrement l'écrivain a sorti un roman Le soleil des rebelles qui semble emprunter une voie similaire ...
                                              Ha oui ça donne envie de le lire d'après ta description ça me fait penser à certains romans de Ken Follet que j'adore je vais essayer le premier et plus si affinité j'ai lu le Dieu Nil il y a longtemps ( Wilbur smith dont j'ai lu plein de romans ensuite ) et les Enfants de la terre de Jean Auel sur les conseils de forumeurs ici et je me suis régalé .
                                              j'aime aussi Lindwood Barclays James Peterson Michael Chrichton Preston et Child ( les enquêtes de Pendergast ! ) Stephen King Dean Kountz Graham Masterton Andrea Jap Jean d' Aillon en fait je lis environ un livre par semaine mais j'aime qu'un livre me transporte dans un autre univers me captive me fasse voyager comme si c'était du cinéma en mieux parce qu'il y'a l'imaginaire et je crains les intellectuels torturés qui veulent me faire réfléchir sur ma condition et mettre mon intellect en feu .
                                              Au travail on fait ce qu' on peut , mais à table on se force

                                              Commentaire


                                              • Oh le choc ! J'ai terminé hier matin un bouquin que j'ai lu d'une traite toute la nuit. Étant de nature insomniaque, ça aide mais le livre y était pour beaucoup.

                                                C'est une histoire (vraie) incroyable. Je ne vous en ferai pas une description détaillée car le titre en lui-même explique bien des choses : Le tatoueur d'Auschwitz

                                                Je n'ai pas de mots pour décrire ce qu'à vécu Lale Sokolov. C'est plus que terrible mais c'est aussi une très belle histoire ...
                                                Ce bouquin m'a vraiment retourné.Je n'en dirai pas plus, je le recommande tout simplement.

                                                IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                                Commentaire


                                                • Un peu dans le même registre
                                                  Je suis en train de lire "Paris libéré 1944 1949" de Anthony Beevor
                                                  ça raconte, sur plusieurs aspects (Politique, vie quotidienne, monde de l'art et de la mode, Industries....) ce qui c'est passé a Paris pendant ses 5 années.
                                                  C'est assez édifiant et consternant par moment.
                                                  Ils sont a l'agonie......... ACHEVEZ-LES !!! 21 Janvier 2022

                                                  Commentaire


                                                  • Fini de lire Cartel Bogota de Claude Molinari.

                                                    Synopsis : Colombie, 2017. Tragiquement réunis par le meurtre d’un ami commun, Ethan Sanders, de la CIA, enquête aux côtés de l’inspecteur Lauzet de Paris. Le luxe, le sexe, la violence, tout semble exacerbé dans l’univers des narcotrafiquants. Du centre-ville embouteillé à la jungle profonde, Claude Molinari nous entraîne sur les chemins de la cruauté et de la vengeance. La pauvreté et la richesse côtoient la mort de près, si bien que personne n’en sortira indemne…

                                                    Avis : Je suis tombé sur ce roman un peu par hasard et je n'ai pas été déçu. Il y a une violence inouïe dans ce bouquin avec de nombreuses scènes de tortures des sicarios (expert en la matière) qui sont décrites avec une précision chirurgicale. C'est parfois dérangeant de lire trois pages décrivant comment un gars se fait bouffer par des crocodiles ou voit son pénis littéralement exploser suite à un cocktail machiavélique concocté par les narcos. Âmes sensibles s'abstenir !

                                                    Mais l'histoire tient plutôt bien la route et surtout tient en haleine. Je vais tenter de me procurer les trois autres romans de cet auteur ...

                                                    IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X