Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La Tribune Littéraire

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par nono Red Devils (tsdfc)
    Envoyé par Webanim OL (Sana)
    Y a un peu de ça. Et en plus je sais pas vous, mais j'ai toujours détesté lire les modes d'emploi. Je préfère m'attaquer tout seul au produit comme un grand.
    et rendre compte au bout d'un quart d'heure que t'as enfoncé le mauvais trruc dans le mauvais trou

    je vais paraitre un peu à la rue, je suis en train de me faire une serie d'heroique fantaisie, l'assassaint royal de robin hobb. C'est sur plus de 13 bouquins, ca se lit super facilement et c'est assez prenant, elle a meme ecrit une autre histoire qui se recoupe c'est les aventuriers de la mer. Dans la meme lignée
    C'est la Citadelle des Ombres? J'ai commencé le tome 1. Pas mal.
    Lire, une perte de temps utile.

    Commentaire


    • Envoyé par Webanim OL (Sana)
      Envoyé par Akheme
      Le nouveau HP il fera combien de page ? :o
      vu la taille de l'édition anglaise, je dirais dans les 800 pages en français, à la louche.
      Enorme :shock: j'ai connais certain qui doivent encore lire plus de 300 pages pour finir le V ! :o c'est pas de l'arnaque ces romans !

      Commentaire


      • Envoyé par rosebud
        [
        :)
        voire même 3 ou 4 ans, car si tu te tapes les 3000 ou 4000 pages de La recherche du temps perdu Proust va te retarder foutrement ![/quote]



        Je viens de réussir une quote d'enfer là!


        :)
        Je vais le faire 8) mais en alternant avec une nourriture spirituelle plus digeste . J'ai lu "Du côté de chez Swann" y a 6 mois, ll ne me reste plus que 6 tomes... Je tiens le bon bout...

        J'ai oblié de le signaler mais j'ai également le dernier roman dUmberto Eco sur ma grande table de chevet "La mystérieuse flamme de la reine Loana"... Quelqu'un l'a lu?

        Commentaire


        • Là je suis censé lire "Le chercheur d'or" de Leclézio...et pour tout dire je suis sceptique...
          Avalon, sign of quality since June 2003

          Commentaire


          • Envoyé par Webanim OL (Sana)
            Envoyé par Akheme
            Le nouveau HP il fera combien de page ? :o
            vu la taille de l'édition anglaise, je dirais dans les 800 pages en français, à la louche.
            880 pour l'edition anglaise.

            Envoyé par C.Baker
            J'ai oblié de le signaler mais j'ai également le dernier roman dUmberto Eco sur ma grande table de chevet "La mystérieuse flamme de la reine Loana"... Quelqu'un l'a lu?
            j'ai lu un Umberto eco il y a qql mois, mais j'ai vraiment pas accroché, tu m diras ce que tu en as penser, pour pa que je reste sur une mauvaise impression d'un grand auteur.

            Commentaire


            • Qu'est-ce que tu as lu d'Eco?
              Lire, une perte de temps utile.

              Commentaire


              • Envoyé par Titesupette
                Qu'est-ce que tu as lu d'Eco?
                je ne me souviens plus du nom exact, je crois que c'etait "l'ile du jour d'avant". tu connais?

                Commentaire


                • Envoyé par laita01
                  Envoyé par Titesupette
                  Qu'est-ce que tu as lu d'Eco?
                  je ne me souviens plus du nom exact, je crois que c'etait "l'ile du jour d'avant". tu connais?
                  De lui, j'ai lu comment voyager avec un saumon? J'ai trouvé ça assez original et marrant.
                  Lire, une perte de temps utile.

                  Commentaire


                  • D'Umberto Eco, j'ai lu "Le nom de la Rose" et "Baudolino".... C'est un auteur d'une érudition hallucinante, et qui créent des univers qui touchent à la fantasmagorie... J'adore ce que j'ai lu de lui, mais c'est vrai que ces deux romans demandent un minimum de disponibilité tant ils fourmillent de personnages, de références historiques, littéraires....

                    Je n'ai pas lu "Comment voyager avec un saumon?"... Cela parle de quoi?

                    Commentaire


                    • Envoyé par C.Baker
                      D'Umberto Eco, j'ai lu "Le nom de la Rose" et "Baudolino".... C'est un auteur d'une érudition hallucinante, et qui créent des univers qui touchent à la fantasmagorie... J'adore ce que j'ai lu de lui, mais c'est vrai que ces deux romans demandent un minimum de disponibilité tant ils fourmillent de personnages, de références historiques, littéraires....

                      Je n'ai pas lu "Comment voyager avec un saumon?"... Cela parle de quoi?
                      Un ensemble de petits 'modes d'emploi', une critique cynique de la société... Un livre qui partage les opinions.
                      Lire, une perte de temps utile.

                      Commentaire


                      • Envoyé par Titesupette
                        Envoyé par laita01
                        Envoyé par Titesupette
                        Qu'est-ce que tu as lu d'Eco?
                        je ne me souviens plus du nom exact, je crois que c'etait "l'ile du jour d'avant". tu connais?
                        De lui, j'ai lu comment voyager avec un saumon? J'ai trouvé ça assez original et marrant.
                        La partie où ils se tapent des délires avec ses potes profs de fac en imaginant des disciplines impossibles ("océanographie tibétaine", "tétracapillopractie"...) est assez géniale, vi.

                        Commentaire


                        • Qui a vu l'interview de Houellebecq la semaine dernière chez Ardisson? J'avoue que j'ai proprement halluciné sur le bonhomme et ce qu'il est devenu en quelques années : un espèce de paranoïaque misanthrope...

                          D'ailleurs, sa présentation de son nouveau bouquin (une histoire de clones du 25eme siècle d'un humoriste partouzard misanthrope du 21eme) m'a laissé franchement sceptique : parait qu'il est LE favori pour le goncourt. Alors si quelqu'un l'a lu, est ce que c'est vraiment un bouquin de génie?

                          Commentaire


                          • Envoyé par @@[email protected]@
                            Qui a vu l'interview de Houellebecq la semaine dernière chez Ardisson? J'avoue que j'ai proprement halluciné sur le bonhomme et ce qu'il est devenu en quelques années : un espèce de paranoïaque misanthrope...
                            C'est pour cette raison qu'il a été interwiever en loge et non pas sur le plateau ?

                            Commentaire


                            • Envoyé par Thirty cent
                              Envoyé par @@[email protected]@
                              Qui a vu l'interview de Houellebecq la semaine dernière chez Ardisson? J'avoue que j'ai proprement halluciné sur le bonhomme et ce qu'il est devenu en quelques années : un espèce de paranoïaque misanthrope...
                              C'est pour cette raison qu'il a été interwiever en loge et non pas sur le plateau ?
                              Aucune idée...

                              Commentaire


                              • J'adore ton pseudo @@[email protected]@
                                Très original !!

                                ...Choose life... But why would I want to do a thing like that?

                                Commentaire


                                • Envoyé par @@[email protected]@
                                  Qui a vu l'interview de Houellebecq la semaine dernière chez Ardisson? J'avoue que j'ai proprement halluciné sur le bonhomme et ce qu'il est devenu en quelques années : un espèce de paranoïaque misanthrope...

                                  D'ailleurs, sa présentation de son nouveau bouquin (une histoire de clones du 25eme siècle d'un humoriste partouzard misanthrope du 21eme) m'a laissé franchement sceptique : parait qu'il est LE favori pour le goncourt. Alors si quelqu'un l'a lu, est ce que c'est vraiment un bouquin de génie?

                                  Houellebecq a toujours été comme ça si mes souvenirs sont bons. Il avait eu la même attitude lors de la sortie de Plateforme. A ce propos autant j'avais vraiment bien aimé Extension du domaine de la lutte et les particules élémentaires autant j'avais été déçu par Plateforme c'est pourquoi j'attendrais que son dernier bouquin sorte en poche ou qu'on me le prête pour pouvoir me faire une opinion.

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par Titesupette
                                    Envoyé par C.Baker
                                    D'Umberto Eco, j'ai lu "Le nom de la Rose" et "Baudolino".... C'est un auteur d'une érudition hallucinante, et qui créent des univers qui touchent à la fantasmagorie... J'adore ce que j'ai lu de lui, mais c'est vrai que ces deux romans demandent un minimum de disponibilité tant ils fourmillent de personnages, de références historiques, littéraires....

                                    Je n'ai pas lu "Comment voyager avec un saumon?"... Cela parle de quoi?
                                    Un ensemble de petits 'modes d'emploi', une critique cynique de la société... Un livre qui partage les opinions.
                                    Merci,

                                    Par contre c'est quoi "un livre qui partage les opinions" :?: :(

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par damone
                                      Envoyé par @@[email protected]@
                                      Qui a vu l'interview de Houellebecq la semaine dernière chez Ardisson? J'avoue que j'ai proprement halluciné sur le bonhomme et ce qu'il est devenu en quelques années : un espèce de paranoïaque misanthrope...

                                      D'ailleurs, sa présentation de son nouveau bouquin (une histoire de clones du 25eme siècle d'un humoriste partouzard misanthrope du 21eme) m'a laissé franchement sceptique : parait qu'il est LE favori pour le goncourt. Alors si quelqu'un l'a lu, est ce que c'est vraiment un bouquin de génie?

                                      Houellebecq a toujours été comme ça si mes souvenirs sont bons. Il avait eu la même attitude lors de la sortie de Plateforme. A ce propos autant j'avais vraiment bien aimé Extension du domaine de la lutte et les particules élémentaires autant j'avais été déçu par Plateforme c'est pourquoi j'attendrais que son dernier bouquin sorte en poche ou qu'on me le prête pour pouvoir me faire une opinion.
                                      J'aime vraiment ses bouquins :oops: Après, le personnage, ou ce qu'il montre de lui... je m'en fiche un peu. Quand j'ai lu "Extension du domaine de la lutte", puis "les Particules élémentaires", ... que dire... j'ai aimé. Je ne sais pas quoi dire d'autre, sinon qu'il est profondément lucide (certain diront pessimiste, résigné...) que notre société.

                                      Pour son dernier roman, j'ai failli tomber sur une ou deux critiques dans des journaux... mais j'ai rapidement abandonné... J'en en horreur ces p'tits critiques littéraires qui en deux ou trois phrases détruisent un livre, un album, etc... trop facile comme rôle.

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par C.Baker
                                        Merci,

                                        Par contre c'est quoi "un livre qui partage les opinions" :?: :(
                                        En gros, soit tu vas aimer ou soit détester!
                                        Ou p'tete entre les deux. :|
                                        Lire, une perte de temps utile.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Titesupette
                                          Envoyé par C.Baker
                                          Merci,

                                          Par contre c'est quoi "un livre qui partage les opinions" :?: :(
                                          En gros, soit tu vas aimer ou soit détester!
                                          Ou p'tete entre les deux. :|
                                          Suis-je bête? (C'est une question qui n'appelle aucune réponse svp ).
                                          "Un livre qui partage les opinions" je croyais que c'était une caractéristique de la construction du livre en lui même type thèse, antithèse, synthèse... :oops: Enfin, je cherchais à décoder cette phrase dans ce sens là, alors qu'"un livre qui partage les opinions" ben c'est un livre qui partage les opinions quoi!!!

                                          Il me reste à le lire pour savoir dans quel camp je me situe... En tout cas merci de cette clarification Titesupette! :)

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par @@[email protected]@
                                            Qui a vu l'interview de Houellebecq la semaine dernière chez Ardisson? J'avoue que j'ai proprement halluciné sur le bonhomme et ce qu'il est devenu en quelques années : un espèce de paranoïaque misanthrope...

                                            D'ailleurs, sa présentation de son nouveau bouquin (une histoire de clones du 25eme siècle d'un humoriste partouzard misanthrope du 21eme) m'a laissé franchement sceptique : parait qu'il est LE favori pour le goncourt. Alors si quelqu'un l'a lu, est ce que c'est vraiment un bouquin de génie?
                                            Je n'ai pas encore terminé la possibilité d'une île mais ce que je peux en dire c'est qu'il est très plaisant à la lecture. C'est un bon livre qui je penses parle très bien des faits de notre société moderne, Houellebecq peut paraître parfois très cruel dans ce livre mais parfois aussi il peut parler joliment des belles choses (surtout de l'amour en fait). Je ne crierai pas au génie mais je penses qu'il mérite le goncourt.

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par madblues



                                              J'aime vraiment ses bouquins :oops: Après, le personnage, ou ce qu'il montre de lui... je m'en fiche un peu. Quand j'ai lu "Extension du domaine de la lutte", puis "les Particules élémentaires", ... que dire... j'ai aimé. Je ne sais pas quoi dire d'autre, sinon qu'il est profondément lucide (certain diront pessimiste, résigné...) que notre société.

                                              Pour son dernier roman, j'ai failli tomber sur une ou deux critiques dans des journaux... mais j'ai rapidement abandonné... J'en en horreur ces p'tits critiques littéraires qui en deux ou trois phrases détruisent un livre, un album, etc... trop facile comme rôle.
                                              Pareil pour moi. J'ai bien aimé Plateformes, un bon regard sur les hommes et le monde actuel.
                                              Ajaccio, samedi 4 mars 2006, 21h23 : le chef d'oeuvre de Juninho

                                              Commentaire


                                              • Ca me fait ch... de dire ça parce que ça a un côté idiot, mais je trouve Houellebecq tellement insupportable, vénéneux, manipulateur et "communiquant" que ça m'empêche totalement de lire ses livres.

                                                Alors je sais bien que lire l'auteur Céline n'est pas aimer l'homme Céline, et que donc ma détestation du personnage ne veut pas dire qu'il est nul...

                                                Je sais bien que la part de provocation est énorme, mais je crois que quand un auteur en est réduit à faire parler de lui par tous les moyens possibles susceptibles de faire écran entre l'oeuvre elle-même et les lecteurs, il y a un problème.

                                                En gros, il utilise à son avantage la société du spectacle, capitalisant sur un premier succès d'estime plus critique que littéraire.

                                                Sans compter que les littératures pseudo dépressives et "lucides", ça m'ennuie profondément.

                                                Je veux une littérature qui m'emmène ailleurs, pas qui me peigne en noir un onde sur lequel je suis bien assez grand pour me faire mon jugement.

                                                Il y a dis fois plus de lucidié humaine et de sens des caractères, de peinture des horreurs humaines dans deux pages de Kundera ou de Dard, que dans toutes les interventions de Houelebecq. Or, ces livres ne sont pas sinistres.

                                                La littérature sinistrose, franchement, ça me saoule. Je veux du Dumas et du Homère, du souffle, pas ces espèces de dépressifs parisiens égocentrés qui me racontent leurs histoires de fesses, où des espèces de pseudo diagnostics sur la noirceur de l'âme humaine, la chute de l'occident, les dangers de la technologie ou je ne sais quoi.

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par Webanim OL (Sana)
                                                  Ca me fait ch... de dire ça parce que ça a un côté idiot, mais je trouve Houellebecq tellement insupportable, vénéneux, manipulateur et "communiquant" que ça m'empêche totalement de lire ses livres.

                                                  Alors je sais bien que lire l'auteur Céline n'est pas aimer l'homme Céline, et que donc ma détestation du personnage ne veut pas dire qu'il est nul...

                                                  Je sais bien que la part de provocation est énorme, mais je crois que quand un auteur en est réduit à faire parler de lui par tous les moyens possibles susceptibles de faire écran entre l'oeuvre elle-même et les lecteurs, il y a un problème.

                                                  En gros, il utilise à son avantage la société du spectacle, capitalisant sur un premier succès d'estime plus critique que littéraire.

                                                  Sans compter que les littératures pseudo dépressives et "lucides", ça m'ennuie profondément.

                                                  Je veux une littérature qui m'emmène ailleurs, pas qui me peigne en noir un onde sur lequel je suis bien assez grand pour me faire mon jugement.

                                                  Il y a dis fois plus de lucidié humaine et de sens des caractères, de peinture des horreurs humaines dans deux pages de Kundera ou de Dard, que dans toutes les interventions de Houelebecq. Or, ces livres ne sont pas sinistres.

                                                  La littérature sinistrose, franchement, ça me saoule. Je veux du Dumas et du Homère, du souffle, pas ces espèces de dépressifs parisiens égocentrés qui me racontent leurs histoires de fesses, où des espèces de pseudo diagnostics sur la noirceur de l'âme humaine, la chute de l'occident, les dangers de la technologie ou je ne sais quoi.
                                                  On peut aimer l'homme Céline.......il est tellement inséparable de son oeuvre.....son oeuvre est pour une large part inspiré par son propre vécu......d'où l'ambiguité.......c'est un cas trés difficile. On peut aimer quelqu'un qui nous fait souffrir, on peut aimer quelqu'un qui nous désespère....c'est tout ça Céline...une souffrance, une haine........qu'il faut regarder en face........

                                                  Commentaire


                                                  • On peut aimer l'homme Céline.......il est tellement inséparable de son oeuvre.....son oeuvre est pour une large part inspiré par son propre vécu......d'où l'ambiguité.......c'est un cas trés difficile. On peut aimer quelqu'un qui nous fait souffrir, on peut aimer quelqu'un qui nous désespère....c'est tout ça Céline...une souffrance, une haine........qu'il faut regarder en face........
                                                    On peut le comprendre, on peut l'expliquer, on peut même avoir une forme de compassion pour une vie largement faite de souffrances ; mais ça n'empêche que son aigreur et sa méchanceté sont une composante majeure de son talent et de son génie.

                                                    Un Céline humain, doux et calme est impensable.

                                                    Donc aimer l'homme, c'est rude. Mais en revanche, le comprendre, oui. Enfin c'est mon avis, et comme tous les avis, parfaitement relatif.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X