Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cyclisme 2018

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • 'tain quand je vois l'état dans lequel je suis j'ose même pas imaginer l'patron.

    Commentaire


    • Pas chez moi, je suivais un peu le live texte de l'équipe. J'ai vu qu'à 20 bornes ils étaient 4 devant. Je me suis dit pose toi un peu et met le live vidéo parce que si c'est le jour de gloire du cyclisme français je m'en voudrais de pas l'avoir vu en direct (j'avais déjà loupé le MSR de Démare y'a 2 ans).

      J'ai bien sué quand même, on a vu que pinot était le plus fort aujourd'hui même si le squale m'a fait peur à être revenu à son meilleur niveau ce jour là mais il a du faire une sorte de fringalle, après même quand c'est gagné y'a toujours le risque qu'un chien traverse la route ou qu'il se trompe de route. C'est un peu parano mais la malédiction du cyclisme français.

      C'est la plus belle victoire d'un français depuis que je suis ce sport. Y'avait eu Démare à San Remo mais un sprint n'offre pas toutes ces sensations d'une course épique. L'époque Jalabert j'étais un cyclix je regardais que les courses france télé et surtout le TDF. Je mets quand même Alaf à la FW et Virenque à Paris-Tours (à l'époque classique) dans le top 5.

      En 20 ans le cyclisme français c'est donc désormais aucun GT mais 2 monuments + quelques classiques (FW, Clasica...) mais si on veut se pavaner un peu cette saison :
      - Tour de Lombardie
      - Flèche Wallonne
      - Clasica San sebastian
      - 2ème Mondiaux

      Commentaire


      • Il faut voir les 60 derniers km. C'est la course de l'année tout simplement.

        Et après tout est parfait autour de cette victoire de Thibaut : Le décors. L'attaque des favoris à 50kms déclenchée par Roglic. Le records sur le mur le plus difficile du calendrier cycliste. Le panache et les prises de risque de Bernal. La descente d'ailleurs de tous les favoris, parce que si le mur de Sormano est réputé, sa descente l'est tout autant (22km très rapide et dangereuse). Les multiples attaques de Thibaut pour faire sauter Roglic, puis Bernal, puis Nibali dans le Civiglio. La classe et le sens de la course dont Nibali fait preuve pour aller chercher sa seconde place. Le raid solitaire final de Thibaut, et sa descente parfaite du Civiglio, qui conclut idéalement une saison à la dramaturgie incroyable. Jusqu'aux adieux à son plus fidèle équipier à 150m de la ligne. Il y a des moments comme ça ou tout est aligné avec une perfection impossible à anticiper. C'était une course mémorable.

        Et la FDJ détient désormais les dernières victoires françaises dans 3 monuments.
        Dernière modification par Sypik, 13/10/2018, 19h15.

        Commentaire


        • Oui je vais déguster le replay de ces 60 derniers kms parce que même au delà de la victoire de Pinot, c'est le genre de course et de scénario que je kiffe, quand ça se décante à 50 bornes pour la gagne c'est tellement plus beau qu'une course de côte. Je parlais justement y'a 2 semaines du mondial limite décevant niveau spectacle parce que trop cadenassé par les équipes qui voulaient le transformer en course de côte, on a typiquement là l'illustration du cyclisme tel que je l'aime.

          En tous cas Pinot tient une éclatante revanche, hier beaucoup d'idées reçues qui avaient la dent dure auront bien volés en éclat, "il n'a pas le mental d'un champion", "il descend comme un fer à repasser", "il n'a pas la science de la course" ou "il passe pas les pentes à plus de 15%". Je pense que hier il a fait la totale : science de la course pour faire la course parfaite + décisif sur les pentes les plus raides + énorme mental pour gérer le cas Nibali + descente parfaite sans perdre la moindre seconde sur le spécialiste des lieux. Au delà de sa plus belle victoire, il est au sommet de son art, déjà excellent sur les courses de préparation et il faut inclure son équipe avec lui (Reichenbach, Gaudu...) qui a affiché un niveau jamais atteint, le Milan - Turin était parlant sur l'état de forme de la GFDJ en général. Maintenant il lui manque cette régularité sur 3 semaines, ne plus être emmerdé par des pépins de santé aussi, pour pouvoir un jour claquer un GT. L'objectif est à sa portée, le niveau qu'il montre ces 2 dernières semaines, il faudrait réussir à transposer ça sur un GT. Alors je crois qu'il a renoncé à disputer le Giro la saison prochaine, je le regrette, à sa place j'aurais insisté parce qu'il y a clairement la place alors que le Tour c'est trop bouché, trop phagocyté par les Sky. Il est fort probable que Pinot ne remporte jamais le Tour, mais je serais déçu qu'il ne remporte pas au moins un Giro ou une Vuelta d'ici la fin de sa carrière.

          Pour Jeremy Roy, oui c'est juste incroyable, le mec fait sa dernière course après une douzaine d'année de carrière dont la moitié à se mettre au service de Pinot, il abbat encore un travail considérable sur les 150 premiers kms de course, pose la 1ère pierre à l'édifice. Comment ne pas rester insensible à ce moment ?

          "Et la FDJ détient désormais les dernières victoires françaises dans 3 monuments."

          Presque j'ai été vérifier ça rapido ^^

          Tour des Flandres 1992 : Jacky Durand (Castorama)
          Paris Roubaix 1992 : Gilbert Duclos-Lassalle (Z)
          Paris Roubaix 1993 : Gilbert Duclos-Lassalle (GAN)
          Milan San Remo 1995 : Laurent Jalabert (ONCE)
          Paris Roubaix 1997 : Frédéric Guesdon (FDJ)
          Tour de Lombardie 1997 : Laurent Jalabert (ONCE)
          Milan San Remo 2016 : Arnaud Demare (FDJ)
          Tour de Lombardie 2018 : Thibaut Pinot (FDJ)


          ****** ce désert de 19 ans quand même, une éternité, faut ratrapper un peu ça, la saison prochaine je milite pour un petit Liège Bastogne Liège, on l'a plus gagné depuis 39 ans quand même, Hinaut ^^

          edit : ah oui en fait j'avais pas compris la tournure de ta phrase, oui effectivement ils ont les derniers vainqueurs français de Paris-Roubaix, Milan San Remo et Tour de Lombardie. Jaja s'est fait éjecter de toutes les classiques, bon maintenant je l'adore mais il faut aussi lui retirer le titre de dernier français vainqueur de GT hein ^^

          Commentaire


          • En fait tout a démarré à 50 bornes de l'arrivée quand Lotto-NL a mis un gros tempo et ça s'est écarté de partout. Gesink a été le dernier étage de la fusée (Bennett est resté en retrait) et Roglic a démarré dans Sornano au début des forts pourcentages (2 km à 15%).
            Derrière les Bahrein ont imposé une poursuite soutenue mais pas infernale pour limiter l'écart. Guimard pensait même qu'ils allaient laisser Roglic mourir à petit feu devant.
            Possible mais en tous cas Nibali a choisi de flinguer sur le haut et les pourcentages moins élevés. Pinot a pris la roue immédiatement. Ils sont vite revenus sur Roglic.

            Derrière Bernal qui était pas forcément au mieux dans la montée a fait une descente de barge pour revenir sur eux. Je sais pas s'il a bénéficié des motos mais il a bouché 30" à 40". (par contre la descente fait pas 22 bornes Sypik, non?)

            Ensuite Roglic a montré des signes de faiblesse. Dans le groupe poursuivants la Bahrein a parfaitement joué son rôle de perturbation et finalement seuls les EF ont roulé. Astana a pas mis un coup de pédale, les Lotto non plus, tant pis pour eux...

            Donc arrivés au Civiglio Pinot a vite placé une première attaque, sans trop forcer, Roglic a pété direct. Bernal s'est accroché, a fait un peu le yoyo mais Pinot et Nibali étaient mieux. Après 5 tentatives Pinot a fini par partir sur le haut.

            Ensuite belle descente et entre le physique et le moral, il était au top. Il prend le luxe de saluer Roy et Bonnet au bord de la route, énorme!
            J'ai revu le final tout à l'heure, les frissons encore...


            Pinot a très très bien couru. Dans Sornano il ne donne pas l'impression d'être le plus fort (je maintiens que les forts pourcentages, ce n'est pas là où il est le meilleur, et pas le meilleur Français non plus) mais il a très bien suivi Nibali. Ensuite il manoeuvre bien en roulant mais aussi en attaquant quand il le fallait. Belles descentes. Il a aussi profité de la stratégie de Bahrein qui était l'équipe la plus forte (Lotto NL c'était fort aussi). Bref un pur chef d'oeuvre. Et puis sur la journée c'était lui le plus fort physiquement. Pour Nibali et la fringale j'y crois absolument pas. Une fringale tu t'effondres complètement et ça n'a pas été son cas.

            Ca couronne une saison un peu atypique mais bon. Finalement s'il avait fait le TDF, il n'aurait sans doute pas eu la fraîcheur pour faire 3 en Pologne, Top10 + 2 étapes à la Vuelta, top10 CDM et hier cette victoire.
            Il a 28 ans, il va être totalement libéré désormais après cette année, où il aura connu d'immenses joies et une peine profonde après un très beau Giro


            En course d'un jour je mets ça au même niveau que Demare à MSR moi. J'avais bien aimé Gallopin à San Sebastian. Et même si ça n'est pas une victoire, la 2ème place de Chavanel aux Flandres c'était un immense souvenir aussi (une course épique).

            J'attends un Français vainqueur de Roubaix maintenant. Le problème c'est que j'en vois aucun capable de le faire actuellement!
            Envoyé par stadier
            - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

            Commentaire


            • J'ai vu tout le replay de l'Equipe 21, t'as tout bien résumé Upe, je rajouterais les coureurs qui m'ont déçu. Gaudu décevant par rapport à ce qu'il a pu montrer sur les semi classiques de prépa. Bardet aussi, tous les 2 en grande difficulté dans le mur de Sormano avec en plus Bardet qui s'accroche avec un photographe même s'il était déjà loin à ce moment là toute façon. Barguil une nouvelle fois transparent fait un fond de top 30. En revanche pour la GFDJ, Reichenbach était bien présent dans le groupe de poursuivants, faisant son job pour suivre des offensives et des relances participant à l'enterrement des coureurs de derrière, par contre il a encore du descendre comme un fer à repasser parce qu'il arrive pas avec le groupe à 43 secondes qu'il a accompagné jusqu'au sommet il me semble.
              Valverde décevant, pourtant après son Milan - Turin je le voyais bien mieux que ça. D'ailleurs chez Astana pourquoi Lopez n'était pas là ??? Il fait jeu égal avec Pinot sur la répétition mercredi où il peut lui disputer la victoire sans la chute. C'est con, au final Astana n'a pas existé.
              Bernal il va vraiment nous emmerder dans le futur, en plus c'est un gros descendeur...
              Roglic a lancé les hostilités dans le mur, il a vite plafonné mais son audace aurait mérité meilleur sort
              Nibali et Pinot de loin les plus forts de la journée, personne d'autre n'a pu les suivre dans le mur, je pense que c'était pas qu'une question de volonté mais surtout de capacité. Encore dans le Civiglio malgré le fait qu'ils avaient roulé, personne n'a repris du temps, y'avait 40 secondes d'avance au pied, Pinot avait encore les 40 secondes au sommet malgré les tentatives de Dan Martin, Uran, Majka, etc. Nibali ça devait pas non plus être une fingale parce qu'il a pas explosé et a le jus pour repartir dans le final mais d'après Guimard il avait loupé un bidon et on voit qu'il réclamait avec insistance ensuite. Quel panache d'ailleurs vraiment, au lendemain de sa course héroïque, il s'aligne sur le chrono des nations !!! J'admire ce coureur vraiment, c'est pas un Contador mais ça reste un cycliste comme j'aime. S'il n'attaque pas dans Sormano, on a pas cette course parce que Pinot n'aurait probablement pas lancé les hostilités aussi tôt, il n'en avait pas le besoin, le podium aurait peut-être été le même mais ça se serait simplement expliqué dans Civiglio dans un scénario de course classique, c'est lui et Roglic qui permettent un scénario de course comme on les aime tant.

              La descente c'était pas 22km en continu, y'a d'abord une belle descente classique de 10-15 bornes je dirais et ensuite il y a quelques replats voire légères remontées on le voit avec la route qui surplombe le lac avant que ça descende finalement au niveau du lac juste avant le pied du Civiglio. Descente piégeuse et technique d'ailleurs dans laquelle y'avait eu des grosses chutes l'année dernière. Seul Bernal a pris des gros risques dans celle-ci à priori. Au final ça se fait assez bien en étant échappé à 3 ou 4 et c'était une belle tactique de sortir dans le mur... très beau parcours.

              Et je suis d'accord pour Chavanel, on peut faire la comparaison, il tenait la forme de sa vie, avait brillé sur toutes les courses de préparation à tel point il avait la pancarte sur le Ronde, la seule différence est qu'il a manqué l'ultime consécration comme elle a tellement souvent échappé aux cyclistes français même quand les occasions se sont présentées d'où la traversée du désert qu'on a eu sur les monuments et qu'on a toujours sur les GT.

              Maintenant Paris-Roubaix pourquoi pas, mais les flandriennes on est quand même un peu en faiblesse dessus, pour moi les 3 autres (Milan San Remo, Liège Bastogne Liège et la Lombardie) sont plus dans notre registre et doivent concentrer nos principaux espoirs en plus bien sûr des autres classiques sur lesquelles ont est habitué aux belles places (Strade Bianche, Flèche wallonne, Clasica, etc). D'ailleurs je crois que Pinot va tenter sa chance sur LBL la saison prochaine ce qui est pas une mauvaise idée, ça lui correspond moins mais il est de moins en moins ridicule sur les efforts courts en fait, au même titre qu'un Bardet il pourrait y nourrir des ambitions et il est bon au sprint, certes pas autant que Valverde et Alaf mais il se défend. Donc s'il fait pas le Giro c'est une bonne idée pour pimenter la 1ère partie de saison, ce serait une bonne idée de refaire les Strade Bianche aussi où Bardet avait fait 2ème, j'adore aussi cette course.

              Commentaire


              • Upe et lochiba : Je vai réagir en vrac sur certains points de vos deux (excellents) posts, qui se recoupent en partie. Donc désolé pour le désordre ! :

                Effectivement ce n'est pas 22 bornes la descente de Sormano, je ne sais pas pourquoi j'avais mémorisé ce kilométrage, à la vue du profil c'est plutôt autour de 14. Elle me semble toujours interminable en même temps :p

                Sormano (depuis le petit pont, donc le mur proprement dit en haut de l'ascension), c'est précisément 1920m à 15.8%. Le bas et le haut sont à 14.5% le milieu à 19%, c'est dur partout! Pinot prends facilement la roue de Nibali, puis se mets en tête pour une traction plus puissante. Je ne suis pas certain que Vincenzo aurait pu suivre si il avait décidé d'insister. J'vois pas trop qui à pu paraitre plus fort que lui sur ce mur en fait.
                Et ils sont montés en 8'48 c'est tout simplement le nouveau record sans poussettes (le précédent c'était Purito en 9'02 : https://cyclingpro.net/spaziociclism...ano-per-pinot/ ).

                Pinot a énormément progressé sur les gros pourcentages et sur les efforts courts depuis 2017 (c'est probablement d'ailleurs le travail fait là dessus qui lui coute sur le CLM). Cela à été frappant sur le mur de San Luca également (Tour d'Emilie), c'est une ******rie, court et en escalier (succession de replats et de passages raides) exactement le type d'effort sur lesquels il explosait il y a 3 ans. Cette année la victoire est allé à un échappé mais lui a tout de même terminé 5ème avec les favoris puncheurs-grimpeurs.
                Son évolution ces 2 dernières années d'un profil de grimpeur-rouleur-diesel à un celui de grimpeur-puncheur est limpide.

                Gaudu n'est pas encore capable d'encaisser les courses de plus de 200 bornes on l'a vu toute la saison (et y'a bien que Guimard pour penser que 200 et 250bornes c'est pareil!), le dénivelé l'a achevé. Il a tout de même le mérites d'avoir franchi la ligne, c'est important.

                Lopez n'a jamais eu le Lombardie à son programme pour cette année (pour ça que j'ai été surpris quand tu l'évoquais il y a quelque jours) : Deux raisons principales je pense : 1/ le partage du leadership chez Astana. 2/ il n'a jamais réussi à finir la course quand il y a été testé et ses perfs sur les classiques sont globalement trop faibles.Il participait aux semi italiennes uniquement pour Milan-Turin, qu'il a déjà remporté. Pour le reste il n'offrait pas suffisamment de garantie pour bousculer le leadership de l'équipe (et superman n'a probablement pas voulu s'y engager pour travailler pour un autre leader).

                Nibali ce n'était bien entendu pas une fringale, si proche de l'arrivée il n'aurait pas eu le temps de s'alimenter et encore moins de récupérer pour finir second. Il s'est juste mis dans le rouge en tentant de basculer en haut du Civiglio avec Pinot (toute sa stratégie reposait là dessus). Et ensuite il à géré sa récup et ses poursuivants en fin tacticien qu'il est.

                Concernant une attaque de Pinot sans Nibali dans le Sormano, cela n'était pas possible du tout. Enfin cela aurait été une énorme erreur de la part du français. Avec Bahrain en surnombre comme ils l'étaient si Nibali n'avait pas bougé les autres leaders auraient été bloqués (sky style).

                Commentaire


                • Nibali m'a semblé plus fort que Pinot dans Sormano, car arrivés sur le haut à un moment sur une vue d'hélico on voyait Nibali mener et dans un virage à gauche Pinot rouler moins vite et dodeliner un peu plus. Juste ça!

                  Sinon oui c'est le record mais c'est une ascension "rare" finalement sur le parcours (je suis pas trop fan des records perso, ça m'énerve toujours quand on voit des mecs hurler directement au dopage quand un record est battu ;) ).

                  (quant aux montées "escaliers" moi j'aime bien : quand je roule, je prends de l'élan sur les parties planes et je gère après sur les % ^^ (dans PCM je fais ça aussi^^))

                  Bien d'accord sur le fait qu'il aurait été suicidaire pour Pinot de partir seul si loin avec le troupeau Bahrein derrière. D'ailleurs il l'a dit en itw, il est sorti pour suivre Nibali!

                  Sinon +1 sur Gaudu!
                  Envoyé par stadier
                  - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

                  Commentaire


                  • Je ne sais pas ou trouver un replay pour revoir la montée, faudra que je cherche. Mais sur le direct c'est clairement Thibaut qui m'avait fait grosse impression, j'ai eu le sentiment qu'il a même levé un peu le pied quand Vincenzo est venu communiquer avec lui, parce qu'il était nécessaire qu'ils partent ensemble.
                    Sur le dénivelé seuls les 100 derniers mètres du mur sont plus doux (8%), sans eux c'est d'ailleurs 1820m à 16.2%. Les deux sont partis bien avant ça. La section droite après le dernier virage c'est du 18%.


                    Envoyé par Upe Voir le message
                    Sinon oui c'est le record mais c'est une ascension "rare" finalement sur le parcours (je suis pas trop fan des records perso, ça m'énerve toujours quand on voit des mecs hurler directement au dopage quand un record est battu ;) ).
                    C'est moins un soucis ça pour une montée qui n'a pas été utilisée entre 1970 (enfin avant même) et 2012 :D (estimée trop difficile et les coureurs étrangers en avaient marre de voir les chouchous italiens se faire pousser du pied au sommet, ce qui ne peu plus se faire en toute impunité aujourd'hui).

                    Commentaire


                    • https://www.lequipe.fr/lachainelequi...bardie/x6vfcht

                      De 18:00 à 26:50 pour le mur

                      Ce qui est bien sur ce mur aussi c'est l'altitude qui est inscrite mètre après mètre sur la route, quand tu vois comme les mètres de dénivelés sont rapprochés ça a de quoi faire peur ^^

                      Commentaire


                      • Merci pour le lien lochiba :)
                        L'altimètre intégré à la route ça a le double effet de terrifier les coureurs et de nous donner des points de repère précis. J'aime ça !

                        Nibali contre à l'approche du 3ème (et dernier) virage à moins de 400m du sommet. Pinot passe en tête dés la jonction avec Roglic pour une section de 150m à 18-19% (je pense que c'est dans ce virage, juste avant la jonction que tu l'estime moins bien Upe, ce n'est pas le cas, il est en danseuse derrière Nibali parce qu'il prépare la grosse accélération qui suivra). Les 100 derniers mètres (quand on reprends la route qui contourne l'observatoire) sont à 8%, c'est là ou la voiture trainait et ou Bardet est accroché.
                        Durant l'ascension Thibaut relance régulièrement en danseuse, c’est normal sur de tels dénivelés mais il le fait de toute façon quelque soit la pente ça. Il a toujours été facile, y compris sur la section à 25-27% (c'est d'ailleurs sur ce passage que l'on voit Bardet et Gaudu craquer).
                        Dernière modification par Sypik, 17/10/2018, 13h19.

                        Commentaire


                        • Le parcours du Tour doit être dévoilé aujourd'hui. Sur le papier ça a l'air monstrueux avec entre autres le col de l'Iseran (2770 m) et le lendemain une montée finale de plus de 30 km vers Val Thorens. Mais c'est pas tout y'aurait bien sûr toute une flopée de cols de légendes avec pêle mêle du Galibier, du Tourmalet (arrivée au sommet), du Peyresourde, col de Vars, de l'Izoard, du Cornet de Roseland, du Mur de Péguère, de l'Aspin et en bonus les Vosges (avec Planche des belles filles dont le mur final a été relevée de quelques dizaines de mètres supplémentaires il me semble) et le Massif Central. Bref sur le papier ça a l'air séduisant, le problème c'est qu'on est toujours déçu en Juillet, il faudrait vraiment que de gros coups durs ébranlent la Sky pour avoir une course enfin ouverte et pas ce à quoi on assiste depuis 8 ans...

                          Commentaire


                          • Ce tracé est sur le papier séduisant...on connait le profil des étapes de montagnes, on voit un peu celles de moyenne montagne, certaines vont être un chantier..rien que celle allant au Plateau des Belles Fille ça va faire mal parce qu'avant ça grimpe pas mal.
                            Et d'autres étapes dans les massif intermédiaires qui cumulent un bon paquet de dénivelé

                            L'étape qui va a Brioude chez Bardet va être casse patte, celle de St Etienne aussi, celle de Foix a Prat d'Albis,

                            La trilogie des Alpes est juste gigantesque...l'étape avec les trois cols au delà des 2000m, celle de Tignes costaud avec l'Iseran, et pour finir Val Thorens...je sens que s'il fait chaud il risque d'y avoir de sacrés défaillances...

                            Maintenant a voir d'ici juillet..

                            Commentaire


                            • Je viens d'éplucher le kit et j'aime bien ce parcours également. Il y a une vraie volonté des orgas de gèner les trains des grosses équipes pour favoriser les attaquants. Il est impossible de savoir si ce sera suffisant mais dans cette optique le parcours est sensible et évite de répéter certaines erreurs du passé.
                              La première semaine est dynamique, variée et sera usante (longue et difficile à contrôler). Jamais deux étapes consécutives pour sprinteurs, des occasions qui arrivent tôt pour voir les favoris s'expliquer.
                              Il y a clairement un gros efforts pour éviter tout ce qui pourrait ressembler à une étape épouvantail tout en conservant des successions d'étapes éprouvantes. L'équilibre doit être incroyablement difficile à trouver mais les choix faits me paraissent très bien sur le papier. Dans le style la seconde semaine est d'ailleurs un cas d'école et je suis très curieux de voir comment elle sera exploitée par les coureurs.
                              L'exploitation des Alpes avec des montées à haute altitude, enfin, c'est la cerise.

                              Beau potentiel donc pour du spectacle dans ce contexte incroyablement difficile du TDF. Et plus encore si ils parviennent à faire interdire les capteurs de puissance, mais ça j'y croirai quand je le verrai!

                              Commentaire


                              • Ce qui peut faire peur aux coureurs et donc se réserver c'est la dernière semaine...quand tu montes autant de fois a plus de 2000m.

                                Commentaire


                                • Ouaip mais c'est justement là ou je trouve cette seconde semaine particulièrement bien dosée. Bagnères pour les second couteaux, le Tourmalet en format course de côte pour les favoris, et une étape de Foix qui sera très intéressante pour les coureurs offensifs. Le triptyque alpin n'intervenant que 4 jours plus tard.
                                  A première vue on pourrait même penser les Pyrénées sous exploitées, mais la seconde semaine l'est toujours, quelle que soit la qualité du tracé sur le papier. Là les orgas ont pris ce fait en compte avec une semaine allégée mais exploitable. Pour cette raison je suis curieux de voir comment cela va se passer en course.
                                  Dernière modification par Sypik, 26/10/2018, 19h18.

                                  Commentaire


                                  • Lance armstrong qui aurait dut se retrouver ruiner apres avoir été dechu de toutes ses primes et titres de tdf, a avoué qu'il etait toujours riche grace a un placement de 100 000$ dans l'entreprise Uber en 2009, qui etait valorise a 3 millions il y a 9 ans, et qui est estimée aujourd'hui a 120 milliards de dollars ......
                                    lance a pas voulut dire combien il a gagné grace a ce placement, il a juste dit " Too Good to be true" donc trop beau pour etre vrai....

                                    Commentaire


                                    • Sky a decidé d'arreter le cyclisme apres 2019
                                      apres plus de 320 victoires d'etapes et 8 Grands Tours, sky se retire

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par Izihood69 Voir le message
                                        Sky a decidé d'arreter le cyclisme apres 2019
                                        apres plus de 320 victoires d'etapes et 8 Grands Tours, sky se retire
                                        Si on veut faire du mauvais exprit, ils ont peut être le feu aux fesses ces derniers temps ^^
                                        Le sponsor Sky se retire, après ça veut pas dire la fin de l'équipe, il leur faut maintenant trouver un repreneur

                                        Commentaire

                                        Chargement...
                                        X